Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’infante Cristina face à son juge : « Je ne sais pas... je ne me (...)

L’infante Cristina face à son juge : « Je ne sais pas... je ne me rappelle plus... »

L'audition tant attendue de l'infante Cristina de Bourbon, fille du roi Juan Carlos, devant le juge Castro de Palma de Majorque n'a apporté rigoureusement aucun élément qui puisse permettre à celui-ci de dissiper les soupçons qui pèsent sur elle, de fraude fiscale et de complicité avec son mari Iñaki Urdangarin avec qui elle partage la moitié de la société Aizoon, et qui est accusé d'avoir détourné 6,1 millions d'euros d'argent public.

Pendant plus de 6 heures l'Infante a répondu au juge, sous le portrait de son père, par des réponses évasives, du genre : " je ne sais pas... je n' en ai pas connaissance.... je ne me rappelle pas... Je faisais entièrement confiance à mon mari... etc... etc..."

Cette ligne de défense peaufinée par les avocats de l'infante est très hasardeuse car, on peut difficilement imaginer que la fille du Roi titulaire de plusieurs masters universitaires, qui travaille pour la fondation d'une banque, qui est propriétaire de la moité des sociétes de son mari se serait comportée comme une sotte amoureuse et écervelée et aurait signé tous les documents officiels "sans savoir"...

Quand, par exemple, le juge Castro demande à l' infante pourquoi elle a utilisé une carte bancaire de la société Aizoon pour des achats personnels, celle-ci ne donne aucun argument sérieux et parle de confusion entre ses cartes bancaires ( c'est normal...elle en a tellement !).

Les avocats de la partie civile diront avoir ressenti une terrible gêne devant l'indigence de cette ligne de défense consistant à tout coller sur le dos du mari et devant une telle absence d'arguments crédibles.

Pendant ce temps-là une manifestation avec quelques dizaines de participants à quelques centaines de mètres du palais de justice réclamait qu'il y ait une même justice pour tous les citoyens. En effet, la situation de l'infante a créé une situation judiciaire inédite en Espagne où le ministère public se met du côté de l'accusé et prend sa défense face au juge, et parfois va au-delà de ce que réclament les propres avocats de la défense ! Le comble !....Le juge Castro lui, a dû travailler sous pression pendant deux ans avec une presse de droite soutenant la monarchie, qui lui a mené et qui continue de lui mener une guerre larvée à travers des campagnes de presse odieuses... Il faut beaucoup de courage pour être juge en Espagne : la droite a déjà eu la peau de Baltazar Garzon, et le juge Silva qui a eu le malheur d'envoyer un banquier véreux (ami personnel de Jose Maria Aznar) 48 heures en prison a été rapidement dessaisi et suspendu.

Reste à savoir donc si l'infante pourra échapper à la justice espagnole. Après l'audition d'hier on pourrait tout résumer par la simple question suivante :

" Elle est vraiment c.. ou elle fait juste semblant.... ?'"

Quel que soit le verdict futur du juge Castro, le peuple espagnol, lui, n' a que peu de doutes sur la réponse à cette question. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Vipère Vipère 9 février 2014 11:54

    Bonjour Alea

    Pourquoi, l’accusée ne s’appelle pas Madame URDANGARIN cela placerait tout de suite le débat sur un autre plan, sous un angle plus égalitaire par rapport aux justiciables ordinaires et à la justice en générale.

    Le ministère publique procède et c’est souvent le cas, en France et ailleurs, comme si le fait qu’un délinquant « de sang bleu » ou un délinquant de la politique et ou de la finance a droit à une justice de classe, différente de celle réservée au peuple.

    Une discrimination insupportable sous un régime démocratique où tous devraient être traités sur un m^me pied d’égalité !

    Se cache-t-il des royalistes parmi les personne du ministère publique, si oui, elles devaient être déssaissis du dossier ?

     


    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 12:25

      Bonjour Vipère
      C’ est simple : ils ont tous juré fidélité au roi et à la couronne...aussi simple que ça...
      Enfin il faut savoir que la première demande de msie en examen du juge Castro a été rejetée par le ministère public il y a un an, et que le juge Castro a « blindé » la 2 ème demande par un document de 227 pages !!! oui ...oui ...vous avez bien lu !227 pages.Vous croyez que le citoyen lambda a le droit à un document de 227 pages de la part d’ un juge pour justifier une mise en examen ???
      La société espagnole se réjouit que la justice ait pu poursuiovre son travail mais c’ est un véritable parcours du combattant parsemé d’ embûches qu’ a accompli le juge Castro


    • Rensk Rensk 9 février 2014 13:51

      227 pages... c’est quoi contre les : jeudi 23 janvier 2014 ... « pièces à conviction », dont les 3,8 millions de pages sur les comptes UBS des USA ?


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 9 février 2014 19:26

      Bravo ! vous avez gagné la guerre des pages.
      On revient au sujet après la médaille ?


    • titi 9 février 2014 21:17

      « Se cache-t-il des royalistes parmi les personne du ministère publique, si oui, elles devaient être déssaissis du dossier ? »

      Il y a quelques mois en France a été dévoilé le « mur des cons » au syndicat de la magistrature.

      Les magistrats appartenant à ce syndicat ont ils été éloignés des procédures en cours sur « ces cons » ? Alors même qu’ils ont vraisemblablement un gros a priori quant à la personnalité des personnes mise en cause.

      Visiblement non.
      Pourquoi les royalistes devraient être écartés lorsqu’il s’agit de juger une personne de la famille royale ?

       

       

       


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 février 2014 04:08

      @ Alea jacta est


      De quelque façon qu’on le tourne, ce proces devient celui du régime monarchique et ne peut PAS etre celui d’une personne. Il est bon qu’en France on evite ce piege en gardant le Président litteralemnet "hors-cours. 

       PJCA



    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 10 février 2014 08:29

      @PJCA
      A partir du moment où la famille royale se lance dans les affaires et dans le business, elle bénéficie d’ énormes avantages par rapport au commun des mortels.Quelle banque refuserait un crédit par exemple à une infante, ou à un gendre du roi ?...Quel maire ou président de droite refuserait-il de les recevoir et d’ écouter leurs « propositions » ??? Le président de la région de Valencia Francisco Camps et la maire de la ville de Valencia ont accepté la création d’ évènements sportifs Valencia Summit qui ont été surfacturés ( et qui ont été payés avec de l’ argent public) : c’ était bien évidemment la porte ouverte à des comportements peu avouables...L’ associé d’ undargarin Diego Torres s’ est rendu compte de tout le parti qu’ il pouvait tirer de cette situation, et c’ est lui, le professeur, qui guidait les pas de l’ élève Undargarin...
      Il est évident que le procès undargarin affaiblit la Couronne qui devra, à partir de maintenant prendre mille précautions pour se racheter une vertu perdue par la légèreté du Roi ( affaires du gendre, chasses à l’ éléphant en Afrique, frasques...).
      De nombreux monarchistes espagnols aimeraient que Juan Carlos abdique en faveur de son fils qui s’ est préparé depuis de longues années à cette fonction et qui n’ est trempé dans aucune affaire.


    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 11 février 2014 23:30

      @Vipère
      Ah oui, j’ oubliais : Cristina ne peut pas s’ appeller Mme Urdangarin car ,en Espagne lles femmes ne prennent JAMAIS le nom de leur mari : elles naissent et meurent avec un seule et même nom.
      Par exemple si Juan Perez Rodriguez a une fille avec Ana Botella Serrano qu’ ils veulent prénommer Eva, celle-ci s’ appellera Eva Perez Botella de sa naissance jusqu’ à la mort...elle peut se marier et divorcer 50 fois, ça ne changera rien...La seule chose qu’ elle peut faire c’ est demander d’ inverser et de mettre en premier le nom de la mère et ensuite celui du père...Ce système est bien plus simple et respecte l’ identité propre des femmes qui n’ est pas confondue ou assimilée avec celle du mari...


    • fatizo fatizo 9 février 2014 12:00
      C’est bien plus loin que l’année dernière
      Cela ne date pas d’hier.
      Cela remonte presque après la guerre
      Vous allez dire que j’exagère
       Mais il y avait tellement de billets
      J’ai oublié de déclarer
      de déclarer...
      de déclarer
      Non je ne me souviens plus .....de cette déclaration sur le revenu

      Bonne journée AJE



      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 12:19

        Merci fatizo pour ce petit rappel de cette chanson tendre de Bourvil.
        Il y avait aussi une chanson de Gréco je crois : « J’ ai la mémoire qui flanche..je ne me souviens plus de rien.... »...doux refrain que n’ a peut-être pas apprécié le juge Castro.
        Et puis une autre de Fugain dans « comme l’ oiseau » dont les paroles sont de circonstances :«   » Je ne sais rien...je ne sais plus...je suis perdu..."
        bon dimanche l’ ami


      • trobador 9 février 2014 14:29

        @AJE

        Je ne crois pas que vous ne vous souveniez de rien... smiley

        "J’ai la mémoire qui flanche, J’me souviens plus très bien (et non, de rien)...
        Chanson de Jeanne Moreau. (écrite par Serge Rezvani).

        J’ai la mémoire qui flanche...


      • trobador 9 février 2014 14:39

        Quand à la chanson de Fugain, j’ai l’impression qu’elle encore plus drôle pour ce contexte, dans sa version originale !

        Você abusou


      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 16:02

        @trobador
        merci de rafraîchir ma mémoire...Jeanne Moreau, mais bien sûr !
        Quant à la version originale brésilienne de « comme l’ oiseau », effectivement la magnifique version originale est plus de circonstances : voce abusou..tu as abusé de moi....
        Si seulement l’ infante avait pu sussurer ce doux refrain le juge Castro, celui-ci aurait eu de quoi se laisser attendrir...


      • trobador 9 février 2014 22:33

        @AJE

        Si vous aimez, alors la version que j’aurais du vous envoyer est ici - je viens juste de la trouver... (à 42mn15) On atteint le sublime (le disque est absolument génial de a à z, à mon humble avis)

        Toquinho, Vinicius e Maria Creuza - O grande encontro


      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 23:14

        @trobador
        Merci pour ce disque d’ anthologie que j’ ignorais...absolument sublime...je l’ écouterai tranquillement demain.
        Je me rappelle que dans les annés 80 je les écoutais beaucoup, et notamment le LP« un poco de ilusao »dont voici un des meilleurs extraits : escravo da alegria
        http://www.youtube.com/watch?v=Zn4hG_Qv2P8


      • claude-michel claude-michel 9 février 2014 12:26

        2eme...

        « Je ne sais pas... je ne me rappelle plus... »...c’est le choc de ses IVG Espagnol.. ?

        • Vipère Vipère 9 février 2014 12:54

          Aléa

          J’ignorais que la démocratie espagnole, n’est qu’une apparence factice, qu’en réalité le pays est sous tutelle royaliste !


          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 13:02

            C’ est une monarchie constitutionnelle et le Roi n’ est pas justiciable : c’ est écrit dans la constitution..Juan carlos est la seule personne non-justiciable par aucune cour en Espagne..Il est de par son statut au dessus des lois...
            Par ailleurs j’ explicais tout à l’ heure à une bonne amie qu’on aurait pu imaginer un tout autre dénouement : l’ infante complètement amoureuse qui assume, renonce à ses droits de succession pour ne pas nuire à la couronne et qui défend les choix de son mari à ses côtés...ça,ça aurait de la gueule !!! sauf que là, on n’ est pas dans un film de Walt Disney...pas folle la guêpe !!! C’ est pas demain la veille qu’ on verra une infante d’ Espagne risquer de faire de la taule...

            Imaginons le contraire 2 secondes et qu’ un homme dise que tout est de la faute de son épouse et qu’ il était amoureux et qu’ il faisait confiance...on dirait que cet homme n’ est pas très élégant, ni très courageux...


          • Vipère Vipère 9 février 2014 12:56

             lire fictive et non factice (erreur)


            • Rensk Rensk 9 février 2014 13:45

              Il faut faire « attention »... ici en Suisse ont peu aussi faire la déclaration d’impôts par des officines... voir par des privés (certains travaillent pour les impôts) mais dans les faits = en justice... c’est toujours vous qui êtes responsable de la « déclaration ».

              Se « libérer » de cette tâche... même en payant beaucoup... ne vous rend pas « irresponsable » de votre déclaration (il faudra porter plainte contre celui que vous avez payé)...

              L’habitude et la « confiance » envers le système ne vous exonère pas juridiquement !
              Mais cela rend plausible ses excuses du « je ne sais pas »... elle y a trop cru au système !


              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 14:10

                De toutes façons, et même si on sent bien mon ironie dans mon papier, il faut reconnaître que le « je signais tout à yeux fermés car je lui faisais confiance » est la meilleure ligne de défense, si ce n’ est la seule possible...très difficile pour un juge de prouver le contraire...et à partir de là ,l’ infante aurait droit à une série de circonstances très très atténuantes...même si personne n’ est dupe.


              • Loatse Loatse 9 février 2014 14:39

                Bonjour

                Juste une précision...

                D’après les lois espagnoles, pour constituer un délit, la fraude doit dépasser les 120.000 euros annuels..

                Pour le parquet, il est impossible que la fraude excède ce montant..

                (qui plus est, ces dépenses sont étalées depuis 2004)

                 on peut considérer que les lois espagnoles sont permissives en la matière, elles sont toutefois l’équivalent de certaines niches fiscales accordées par Nicolas Sarkozy, qui nous ont fait grincer les dents...

                Après y a t’il assez d’éléments à charge pour l’ouverture d’un procès ?

                La suite donc au prochain épisode .. :) , mais si « les espagnols » n’ont pas de doute on se demande bien à quoi peuvent servir les tribunaux...

                 


                • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 16:29

                  L’ arrêt du juge ( les fameuses 227 pages) est très lourd...il y a grosse accumulation d’ éléments à charge...et il est d’ ores et déjà acquis que l’ infante a signé de sa main des documents frauduleux.Cette partie-là de l’ instruction est démontrée et c’ est donc pour ça que les espagnols n’ ont pas de doutes quant à cet aspect des choses...le seul doute qui est permis c’ est la dernière question qui est posée dans mon article...A t’ elle vraiment fait confiance ou pas de manière « aveugle » à son mari, même quand il y avait des indices de fraudes gros comme une maison ???


                • soi même 9 février 2014 15:13

                  conte d’Andersen, toujours d’actualité !

                  Il était une fois un roi qui était absolument fou de toilettes. Il ne faisait rien d’autre que d’essayer des habits neufs. Toute la journée il se tenait devant son miroir, se pavanant et s’admirant. Et tous les jours il suspendait à sa porte une pancarte avec ces mots : " Pour cause d’essayage, aucune affaire ne pourra être réglée aujourd’hui dans le Royaume" .

                  Un jour, arrivèrent à la porte du palais, deux maîtres fripons qui cherchaient leur vie de par le monde. Ayant lu la pancarte du roi, ils eurent une idée et firent savoir au roi qu’ils tissaient les étoffes les plus magnifiques, les plus chatoyantes, les plus légères du monde et qui, de plus, possédaient un charme magique : " les habits qu’on y taille, dirent-ils, sont invisibles pour ceux qui ne sont pas à la hauteur de leur tâche ou qui sont des sots avérés ".

                  On apporta à ces fripons toute la soie, tout l’or, tout l’argent, toutes les pierreries qu’ils demandèrent. Les Ministres, les uns après les autres, vinrent voir le travail des tisserands, mais ils ne virent rien et s’en allèrent tout déconfits en se disant : "Suis-je un sot avéré ? Ne suis-je donc pas à la hauteur de ma tâche ? ", ce qui ne les empêcha pas de dire au roi que l’étoffe qu’ils avaient vue était d’une beauté, d’une finesse, d’un éclat … ! !
                  " les fripons firent semblant de passer au roi sa chemise, ses hauts de chausses, son gilet et ses manchettes, son manteau à traîne et ses gants de dentelles ". Et les ministres, les conseillers, les courtisans, les serviteurs, les laquais, les dames de la cour et tout le peuple de s’extasier sur la splendeur des habits du roi, jusqu’à ce qu’un enfant innocent se mette à crier  : « Papa, Maman, le roi est tout nu… ! »

                  Infante où pas, les turpitudes humaines s’émancipent des privilégiées Royaux. Cela veut bien dire que le temps est révolue pour les royautés, ce n’est plus de notre temps !

                  • zygzornifle zygzornifle 9 février 2014 16:38

                    La même maladie que Chirac devant le juge....

                    la même maladie que Sarkozy développera s’il passe un jour devant un juge....

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 9 février 2014 18:14

                      Oui, comme Sarkozy

                      Sarkozy rattrapé par la justice qu’il voulait à sa botte ? http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=78

                      La miss est du niveau de ses confrères et conseurs  parasites. Il y en a pas mal (sans généraliser) dans cette profession. Une espèce de parasites qui est au dessous de l’employé moyen, de l’ouvrier moyen, mais qui se perpétue sans chömage ! L’espèce des parasites.

                       

                      Nous nous sommes débarrassés des rois qui ont été très loin d’apporter la prospérité à la majorité de leurs sujets. Quel  horrible mot.

                      Nous avons remplacé ces parasites par d’autres , ministres,  présidents, députés, sénateurs, ils ne sont pas tous véreux, mais il faut se battre pour savoir ce qu’ils font de l’argent public (cas de la réserve parlementaire)

                      Sarkozy qui fut particulièrement  arrogant a augmenté plus qu’aucun de ses prédécesseurs  la dette publique.

                      Que la justice passe en Espagne et en France.

                       


                      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 19:16

                        Toutes les nombreuses affaiures qui secouent l’ Espagne( trame de corruption Gürtel, affaire Barcenas des financements illégaux pendant plus de 20 ANS, etc..) datent d’ une époque définitivement révolue ...celle de l’ argent facile.
                        Aujourd’ hui tout le monde a la gueule de bois...les caisses sont vides..le pays a dû faire appel à un plan de sauvetage pour rembourser sa dette...il n’ est plus maître de sa politique économique qui est contrôlée par Bruxelles.
                        Le pays tout entier se rend compte qu’ il a été trahi par ses élites corrompues ( pour reprendre une expression du grand Charles).
                        L’ affaire de l’ infante, une de plus, indique de manière claire à toute la citoyenneté espagnole que l’ ère de la transparence est venu et que le pays doit se doter de systèmes de contrôles qui rendent impossibles toutes les nombreuses fraudes dont je viens de parler...En France, l’impact de l’ affaire Cahuzac qui est vraiment du petit lait à côté des affaires de corruption que je viens de citer montre qu’ en temps de crise ces comportements sont devenus tout simplement insupportables...
                        Comme disait Dylan : The times there are a changin’
                        Un dernier point : c’ est vrai que les français se sont débarrassés très tôt de leur monarchie mais il faut reconnaître aussi que certains de leurs dirigeants se sont comportés avec la suffisance de monarques : Valéry, François, Edouard, Nicolas et les autres....certains d’ entre eux avaient quand même une certaine classe( tonton par exemple...) et d’ autres pas du tout...mais alors pas du tout du tout( le genre de monarque qui dit : « Casse-toi pauv’ con » ou alors « entre Carla et moi c’ est du sérieux.... »)


                      • titi 9 février 2014 21:13

                        « et d’ autres pas du tout...mais alors pas du tout du tout( le genre de monarque qui dit : « Casse-toi pauv’ con » ou alors « entre Carla et moi c’ est du sérieux.... ») »

                        Ou ceux qui disent « casse toi Valérie, j’ai été pris en flag’ », c’est pas trop la classe non plus...


                      • Pere Plexe Pere Plexe 9 février 2014 19:18

                        Le retour de l’anosognosie  ?


                        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 9 février 2014 19:30

                          Et oui Pere Plexe, c’ est bien observé ! Plus la justice fera son travail et plus cette maladie fera des « ravages »....


                        • asterix asterix 10 février 2014 12:01

                          La corruption ? L’Europe, la France, ma chère Belgique, les Nations, toutes les institutions s’en battent l’oeil dès qu’elle est interne, en réservant leur indignation à celle mise en oeuvre ailleurs que dans leur pré carré naturellement. Pour rester dans le ton, pas plus tard que vendredi dernier, de hauts fonctionnaires du fisc flamando-belge ont été pris la main dans le sac d’avoir prévenu un futur contrôlé soupçonné de graves errements à la loi fiscale et brassant des millions d’euros qu’une perquisition allait avoir lieu dans ses locaux.
                          Partout, la corruption règne partout dans les allées des pouvoirs... Et comme les nominations aux postes de contrôleurs ne se font que d’après l’appartenance politique réelle ou supposée ( la malléabilité ? ) de leurs futurs titulaires, le jeu consiste à ne choisir que des hommes-lige qui n’iront pas plus loin que là où on leur dit d’aller... Il ne leur reste dès lors plus qu’à se soumettre et recevoir les honneurs qui leur sont dus ou se démettre avec la certitude de perdre leur droit à une haute rémunération.
                          Admettez un seul instant que vous soyez dans le cas, que feriez-vous ?
                          Oui, oui, quel est le prix de votre conscience ?
                          Idéalisme-réalisme, même combat ?
                          Bonne chance au juge Castro, même si son nom est déjà difficile à porter.
                           


                          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 10 février 2014 12:33

                            La corruption est partout mais les niveaux de transparence et de contrôle ne sont pas les mêmes, ce qui permet de classer les pays comme l’ a fait l’ UE la semaine dernière, en communiquant un ranking européen de la corruption.
                            Dans ce classement l’ Espagne quant à elle figure en très bonne place dans le peloton de tête : :ici tout reste à faire ...à commencer par une vraie loi de transparence...
                            Une fois promulguée une loi équivalente à la britannique par exemple ( le projet de loi de la droite actuelle de Rajoy est bien trop insuffisant), il ne restera plus qu’ à changer les mentalités corrompues par des decennies de pratiques illégales en toute impunité( vaste programme comme aurait dit le général....)


                          • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 10 février 2014 12:32

                            Bonjour à tous ,

                             Le SCANDALE de cette Monarchie c’est qu’elle a été acceptée par TOUS alors que c’est Franco qui l’a mise en place !!!

                            Bravo pour les républicains démocrates du monde entier COMPLICES de cette MASCARADE !!!


                            • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 10 février 2014 12:45

                              @mao-tsé-toung
                              je fais partie de ces espagnols républicains proches du parti Izquierda Unida( gauche non-socialiste un peu équivalente au front de gauche français).
                              Izquierda Unida voudrait qu’ il y ait un référendum sur le fait de décider si on continue à maintenir une monarchie ou si, au contraire on revient au modèle républicain...Franchement, et aussi incroyable que cela puisse paraître,si un tel référendum se réalisait le résultat serait probablement très serré car beaucoup de socialistes espagnols soutiennent la monarchie( Jose Bono, felipe Gonzalez, Zapatero, etc...la liste est très très longue...)...
                              La dernière manif à Madrid pour exiger un référendum et un retour à la République n’ a malheureusemnt pas rameuté les foules( c’ est vrai qu’ il pleuvait ce jour-là....).
                              Bien évidemment je serais enchanté que l’ on puisse débattre de ce thème et ensuite décider par les urnes...


                            • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 10 février 2014 13:11

                              buenos dias ,
                              le scandale n’est pas qu’Espagnol , il est MONDIAL !

                              Aussi laisse tomber les élections , pièges à cons !C’est connu !

                              Pourquoi ?

                              les gens ne votent pas , on les fait voter !

                              ...par une propagande qui coute très cher ; ce sont les citoyens qui se font berner qui la payent par dessus le marché !

                              ...ainsi va le monde...à la banqueroute généralisée !


                              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 10 février 2014 18:09

                                L’ écrivain espagnol Arturo Perez-Reverté avait accordé il y a un mois une longue entrevue à Jordi Evole dans son programme SALVADOS diffusé sur la chaîne de télé Sexta.Reverté avait parlé des rendez-vous ratés de l’ Espagne avec l’ histoire et puis finalement il avait ajouté, je cite : « il nous a manqué une guillotine.... »
                                Voici l’ entrevue en question au cas où vous comprendriez l’ espagnol
                                http://www.youtube.com/watch?v=mzEtJJ7Vl6I


                              • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 10 février 2014 22:39

                                Je ne connais pas les intellectuels espagnols modernes !
                                Je crois qu’ils n’existent pas tout simplement !
                                Le ressenti de cet écrivain confirme mon point de vue !
                                S’il y en avait qu’un seul, il parlerait du scandale de la royauté espagnole comme exemple indépassable ...mais le problème décisif c’est que les intellectuels , de verdad , c. à d. non infestés par les universités,il y en a NULLE PART dans ce monde schizophrène !!

                                C’est pas Rajoy , Hollande , Obama ...le Pb c’est le MONOPOLE inqualifiable des Universités qui FORMATENT depuis le primaire la caste pseudo-intellectuelle qui mène aux subprimes entre autres !!!

                                Et la masse de tous les pays qui en résulte est totalement désarmée et croit ,dur comme fer ,que ce sont les êtres supérieurs de notre temps !

                                ...les subprimes, cette énormité qu’ils ont revendiquée, pourquoi après SEPT ANS on en sort pas ? la réponse est simple :
                                la schizophrénie de cette caste misérable !

                                la schizophrénie est une maladie redoutable dont les principaux responsables sont les PSYCHO-psychanalistes infiltrés depuis long dans les Universités !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès