Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’initiative de l’ancien Premier ministre Sélim el Hoss tombe à (...)

L’initiative de l’ancien Premier ministre Sélim el Hoss tombe à l’eau

_738772_hoss150 « Le Liban a un grand besoin d’une réforme politique radicale », a déclaré l’ancien Premier ministre Salim Hoss lors d’une conférence de presse, à l’issue de sa réunion avec le président du Conseil Fouad Siniora et du chef du Parlement Nabih Berri.

Hoss a expliqué aux journalistes que cette « réforme politique radicale commence par une loi électorale moderne ». Il a soutenu son initiative, qu’il a entreprise il y a deux jours, auprès de hauts fonctionnaires libanais, affirmant qu’il y avait mentionné la création d’un tribunal international afin de juger les coupables dans l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafik Hariri.

Des rapports de médias pro-gouvernementaux avaient avancé que Hoss n’avait pas fait mention d’un tribunal international dans son initiative. « J’ai bien signalé que la crise au Liban comporte deux cas de figures : le premier est le projet du tribunal international pour l’affaire Hariri, et le second est la formation d’un gouvernement d’unité nationale. En ce qui concerne l’affaire Hariri, tous les Libanais sont d’accord sur la nécessité de la création d’un tribunal international. Dans mon initiative, j’ai consacré une page entière à la question. Les médias se doivent d’être plus justes  », a-t-il affirmé.

Le Premier ministre Fouad Siniora avait écarté l’idée de cette initiative un jour plus tôt, attestant qu’elle n’est pas constitutionnelle, et que des solutions intermédiaires ne peuvent plus fonctionner au Liban. Il a cependant ajouté qu’il ne ferme toujours pas la porte à une solution ultérieure.

L’ancien Premier ministre a envoyé une lettre à Siniora en réponse à ses affirmations citées ci-dessous, où il indique que son initiative, qu’il a proposée aux deux camps, aspire à trouver une solution à la crise dans laquelle est plongé le pays. Il a également indiqué que son initiative n’est pas une solution en tant que telle, mais plutôt une proposition de chemin à suivre pour aboutir au terme de cette situation éreintante.

Parmi les propositions que contient cette initiative, une invitation à reprendre le dialogue national, et un appel à l’opposition pour suspendre sa campagne antigouvernemantale. « Tout que j’ai fait, c’est de proposer, c’est de sortir le pays des cèdres de sa crise, et de le mettre sur les bons rails », a déclaré M. Hoss. « Je n’ai pas dit que le gouvernement de Siniora était inconstitutionnel. J’ai proposé que le président Emile Lahoud puisse le considérer comme démissionnaire, ou comme gouvernement intérimaire qui prendrait des décisions qui aideraient le peuple libanais », a-t-il précisé.

L’ancien Premier ministre a affirmé que Berri était beaucoup plus compréhensif, sans pour autant promettre quoi que ce soit ; il a préféré laisser les choses en l’état, jusqu’à la fin de cette saison de fêtes. Hoss a fait savoir que l’entretien entre le président de la chambre et le Premier ministre italien Prodi n’avait pas abouti à une nouvelle initiative. Il a également ajouté que les forces de l’opposition ont été plus réceptives face à son initiative que Siniora.

Sélim Hoss part aujourd’hui en Arabie saoudite pour accomplir son pélerinage à l’occasion de l’Adha. On ne sait s’il rencontrera des politiciens saoudiens pour discuter de la crise actuelle.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Xerxès (---.---.21.81) 27 décembre 2006 14:45

    @ l’auteur

    Merci de nous faire entendre la voix d’un des très rares hommes politique éclairé et honnête au Liban.

    Selim Hoss et Georges Corm font partie de cette caste en voie de disparition au Liban qui ont tout mon estime.

    Xerxès


    • Yves (---.---.15.126) 28 décembre 2006 13:31

      Oui , c’est étonnant que les médias ne donnent pas plus la parole à l’ancien ministre des finances Georges CORM ...
      http://fr.biz.yahoo.com/29082006/155/la-reconstruction-du-liban-exige-de-ne-pas-repeter-les.html

      Ceci étant , au LIBAN , tout ne semble pas être aussi simple que ce qui nous est présenté par certains services de propagande ...
      http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2006-12-05-Liban

      http://www.libanews.com/2006/12/discours_du_gnr.html

      Notamment à l’époque pas si lointaine ... où la SYRIE était alors l’alliée des U.S.A. ( en guerre contre l’IRAK après l’invasion du KOWEIT ) ... , qui acceptaient alors qu’elle prenne le contrôle du LIBAN ...
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Aoun


      • Yves (---.---.15.126) 28 décembre 2006 13:42

        Y’a eu une couille de frappe pour le discours de Michel AOUN :
        http://www.libnanews.com/2006/12/discours_du_gnr.html


      • jean claude (---.---.204.199) 28 février 2007 17:21

        Yves je suis sûr que vous savez ce couilles au pluriel veut dire ! mais vous ne les avez pas , peut-être vous en avez une seule ! mais artificielle et hors service .. Quand au Général , si seulement vous savez ce qu’il pense des gens comme vous , qui sont mal dans leur peau , avec plein de problèmes sexuels ;... ça se soigne mon cher yves !! allez voir un bon procto , il va vous donner de quoi vous calmer les H...... le bonjour chez vous , pauvre con .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès