Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’interdépendance qui existe entre l’autonomisation des femmes (...)

L’interdépendance qui existe entre l’autonomisation des femmes et l’accès à l’eau

Les Objectifs du Millénaire pour le Développement sont au nombre de huit. Mais il est vain de chercher à les atteindre séparément. Ci-dessous, une illustration de l’interdépendance qui existe entre l’autonomisation des femmes (objectif 3) et l’accès à l’eau (une partie de l’objectif 7).

Quand on parle de l’aide au développement ou des Objectifs du Millénaire pour le Développement, on ne peut pas choisir ceux qu’on préfère et se dire, « tiens, aujourd’hui, je vais tenter de travailler sur le point 6, car le point 3 ne me concerne pas ». Non. Ce sont LES OMD, et il y a une raison à cela, en particulier dans la mesure ou le 7ème d’entre eux ( réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau) conditionne pour partie l’ensemble des autres.

Prenons le cas de l’autonomisation des femmes, le troisième des huit Objectifs du Millénaire pour le Développement. Derrière un premier réflexe (enfin j’espère !) de conviction de la nécessité de l’égalité entre les sexes, il peut y avoir une bonne manière d’aider au développement économique des zones concernées, car les femmes, la mère, notamment, si elle est en situation de faiblesse par rapport aux hommes, a souvent le rôle de gestionnaire dans les familles des zones concernées. Et ce sur à peu près tous les continents.

Parlons plus précisément du rôle des femmes et de l’eau, et ce faisant, nous pouvons se faire rejoindre 2 des objectifs du millénaire. L’eau, j’en parlais il y a peu, tue 1,5 millions d’enfants chaque année. Elle déclenche des tensions, des guerres, et sans elle, le développement à long terme n’est tout simplement pas envisageable, faute d’une agriculture développée et d’une hygiène de base.

L’ambition des OMD est de diviser par 2 d’ici 2015 le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau. Et c’est là que cet objectif rejoint nécessairement celui de l’autonomisation des femmes : ce sont elles qui sont responsables de la présence ou non d’eau sur la table familiale, mais ce sont les hommes qui se battent pour son contrôle ou pour le développement de programmes liés à l’eau. Il est donc impératif qu’elles aient leur mot à dire sur la gestion de l’eau, mais pour cela, il faut que l’égalité des sexes soit respectée ! On voit bien ici que les Objectifs du Millénaire pour le Développement forment un tout et ne peuvent être pris séparément.

Plus précisément, comme le rappellent Lena Sommestad, Ministre suédoise de l’Environnement, et Rejoice Mabudafhasi, Ministre déléguée aux Affaires Environnementales et au Tourisme d’Afrique du Sud, dans un article paru sur le site de l’UNEP, « toutes les interventions en matière d’eau et d’assainissement doivent toujours mettre l’accent sur les besoins et les priorités des populations. Il faut que les utilisateurs jouent un rôle central dans la mise en pratique de leurs idées. », et les usages de l’eau dans la famille sont régulés par la femme. L’idée est donc que l’objectif de leur autonomisation puisse permettre de les inclure et de leur faire jouer un rôle plus direct dans les décisions et processus de développement.

Voilà pour la symbiose qui existe au sein des Objectifs du Millénaire pour le Développement. A noter que sur ce point particulier des femmes, il existe un Réseau de femmes ministres pour l’Environnement depuis 2002, qui regroupe une trentaine de ministres de tous les continents.

Pour aller plus loin :

Les Objectifs du Millénaires pour le Développement

Le programme mise en œuvre du Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg

La convention de l’ONU sur l’élimination de toute forme de discrimination contre les femmes

Les organisations internationales sur le thème des femmes et de l’environnement

Le blog (fr) des Objectifs du Millénaire pour le Développement, OMD

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • sobriquet 21 janvier 2009 22:22

    Voilà qui me fait penser à un article d’un vieux numéro de L’Ecologiste :

    Dans une région peu développé, les femmes n’avaient pas le droit de sortir de chez elles, sauf pour aller chercher de l’eau au puits. C’était pour elles l’occasion de rencontrer les autres femmes du village et d’échanger les nouvelles.

    Un jour l’eau courante est arrivée, et sur le coup, tout le monde a été ravi de découvrir ce confort moderne qui épargnait aux femmes une corvée. Sauf que du même coup, elles n’ont plus eu aucune raison de sortir de chez elles, et se sont retrouvées recluses, quasiment sans contact avec l’extérieur.

    Cette histoire m’a pas mal fait réfléchir, je préfère laisser le lecteur trouver lui-même une conclusion...


    • Romain Desbois 21 janvier 2009 22:48

      Le micro crédit est majoritairement utilisé par les femmes manifestement plus entrepreneuses.

      Cet article est très interessant. Ici cela parait évident quoique lorsque l’on voit les épidémies de gastro , on se dit qu’heureusement que nous sommes en france !

      L’hygiène est la mère de la médecine, depuis Sommerweills du moins ; Là aussi les femmes en faisaient les frais car les nonnes refusaient d’accoucher les filles de "mauvaises vies". C’étaient alors les médecins qui le faisaient et leur transmettaient des germes et autres microbes qu’ils ramenaient de la salle de dissection.
      Pas de lavages de mains, à l’époque personne ne savait les conséquences.

      L’accès à l’eau potable et la gestion de cette eau par les femmes ne peut que les aider à prendre leur place dans la société. Qui mieux qu’elles saurons préserver ce bien qui sauvera leurs enfants ?

      L’eau sera bien l’enjeu de tous les conflits du XXIème siècle, au nord comme au sud !


      • vinvin 22 janvier 2009 03:43

        Touta fait d’ accord avec vous (Romain Desbois,) !

        L’ eau est indispensable, et tout le mone en besoin, les femmes et hommes en Afrique pour boire se laver et irriguer les champs, et nous pour les memes raisons.......( Et moi pour mettre dans mon Pastis !.......)

        Sans eau, que ce soit dans les pays "riches" ou les pays "pauvres", le monde est foutu.



        Bien cordialement.



        VINVIN .


        • vinvin 23 janvier 2009 13:24

          Bonjour.

          Mreci infiniment pour vos notes ! ( Je vois que vous avez un sens de l’ humour a faire dérailler un train de marchandises !.......)

          Mais bien sur que tout le monde a besoin d’ eau. Moi meme je me sert de l’ eau pour faire ma bouffe ( cuire les nouilles, etc.....) Pour laver ma vaisselle, laver mon sol, me laver moi, arroser mon jardin, remplir ma piscine, etc......

          Pour le reste j’ ai signé un contrat avec les société 51 et Kronenbourg, et en échange ils prennent en charge mes frais d’ obsèque. J’ ai le droit, non ?

          Elle est pas belle la mort ? ( Pardon je voulais dire la vie.....).



          VINVIN.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès