Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Iran, pays ‘féminophobe’ élu à la Commission de la (...)

L’Iran, pays ‘féminophobe’ élu à la Commission de la condition de la Femme !

Le matin de ce 29 avril 2010, L’ECOSOC (Le Conseil économique et social des Nations Unies) a élu onze États membres, pour un mandat de quatre ans prenant effet à compter de la première réunion de la cinquante-sixième session de la Commission, en 2011, jusqu’à la clôture de sa cinquante-neuvième session, en 2015, afin de pourvoir les sièges vacants à la Commission de la condition de la Femme. 
Il s’agit des États suivants : la république démocratique du Congo, le Libéria, le Zimbabwe, la république islamique d’Iran, la Thaïlande, l’Estonie, la Géorgie, la Jamaïque, la Belgique, les Pays-Bas et l’Espagne.

Déjà, j’ai (peut-être à tort) un préjugé pour ce qui concerne les États africains. Je ne suis pas certaine que la femme africaine soit réellement bien traitée.
Si je ne veux pas méjuger du Libéria et du Zimbabwe, ignorant comment les femmes y sont considérées, il me semble que la république démocratique du Congo ne soit pas exempte de reproches quant à la manière dont elle se comporte avec son élément féminin si j’en crois les propos tenus le 08 mars dernier par la ministre congolaise du Genre, de la Famille et de l’Enfant, Madame Marie Ange Lukiana, et dont voici un extrait :
« Je dénonce et je dis non, contre les violences morales faites à la femme, à l’enfant et à la famille, à travers les danses obscènes, les publicités obscènes, les théâtres obscènes. »

L’élection de la Thaïlande me fait tiquer et j’en donne pour raison cet article de Franck MICHEL publié l’été 2006 par Le Monde Diplomatique ; « Vers un tourisme sexuel de masse ? » et dont voici également un extrait :
« Il n’est plus rare de rencontrer, à Phuket ou à Ko Samui, pour évoquer le cas de la Thaïlande, un routard occidental avec, à l’arrière de sa moto ou accrochée à son bras, une « girlfriend », appellation officielle et plus acceptable de la prostituée, qu’il a louée à la semaine ou au mois.. »

Mais si les gouvernement de ces États susnommés ont, au moins, le mérite de faire des efforts pour améliorer cette situation, ce qui par contre est incompréhensible, ce qui me choque profondément, ce qui me fait douter de la santé mentale des membres de l’ECOSOC, c’est l’élection de la république islamique d’Iran à la Commission de la commission de la Femme.

Je ne suis pas islamophobe et ce n’est pas le fait que l’Iran soit une république islamique qui me scandalise.
Le statut de la femme tel qu’il est régi par les règles du droit musulman dans tous les pays musulmans, la Turquie exceptée, ne me gêne pas qui ne diffère pas beaucoup, à mon avis des règles républicaines françaises si elles sont bien telles que j’en ai eu connaissance :

Selon les règles du droit musulman :
• La femme a le droit d’être prise en charge au niveau de l’alimentation, de l’habillement, du logement, de la santé. Son mari doit lui accorder la préférence sur toute autre personne. Par exemple, la prise en charge financière de l’épouse passe avant celle des parents, lorsque le mari n’a pas les moyens de s’occuper des deux. Le mari doit traiter sa femme avec douceur et remplir son rôle de chef de famille de manière pédagogique.

Selon nos règles républicaines françaises :
• Les époux se doivent mutuellement fidélité, secours et assistance. Les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille, ils pourvoient à l’éducation des enfants et préparent leur avenir. Si les conventions matrimoniales ne règlent pas la contribution des époux aux charges du mariage, ils y contribuent à proportion de leurs facultés respectives. Les époux s’obligent mutuellement à une communauté de vie.

Certes, dans le droit musulman, la femme fait figure d’assistée mais combien de femmes républicaines françaises aimeraient bien être un peu plus assistées par leur époux (lol) ?

Non ce qui me révolte dans l’élection de l’Iran à la Commission de la commission de la Femme, ce n’est pas qu’il s’agisse d’une république islamique, ce qui me scandalise c’est que l’Iran est indigne de ce poste, qui traite les femmes de manière honteuse.

Pour peu qu’on cherche sur le Net, on y trouve cette dénonciation, le 1er décembre 2009, sur le site de l’Association des femmes iraniennes en France : « Arrêtée à la suite des protestations postélectorales, l’étudiante militante Atefeh Nabavi est la première femme à être condamnée à une peine de prison.
La 12ème chambre du tribunal révolutionnaire l’a condamnée à quatre ans de prison pour ‘trouble à l’ordre public’ et ‘rassemblement et conspiration contre le gouvernement en participant à des manifestations illégales’.
Pendant les 95 jours de sa détention, elle a été soumise à des tortures physiques et psychologiques, selon les membres de sa famille. »

Faut il rappeler le message de Neda Agha Soltan (étudiante iranienne tuée par balles à l’âge de 26 ans qui a agonisé dans une rue de Téhéran pour avoir participé à une manifestation contre le pouvoir en juin 2009) qui a dénoncé : 
« La République Islamique d’Iran est un État misogyne, l’architecte de l’apartheid entre les sexes et le responsable de trois décennies des plus odieuses formes d’abus, de discriminations et de violences contre les femmes en Iran. Une société ne peut pas être libre si les femmes ne sont pas libres. Sans le renversement du régime islamique misogyne, les femmes n’obtiendront pas leurs droits en Iran. La République Islamique doit s’en aller ! »

Faut il rappeler l’histoire de Somayeh Rashidi, militante des droits des femmes et des étudiants qui voit son domicile violé le14 décembre 2009 par des agents des forces de sécurité qui confisquent certains de ses biens, notamment un ordinateur et des notes manuscrites. Ils lui remettent une convocation lui intimant de se présenter devant la 12e chambre du tribunal révolutionnaire le 19 décembre 2009. Elle s’y rend accompagnée de son avocat mais ce dernier se voit refuser d’assister à son interrogatoire après lequel elle est arrêtée et emmenée à la prison d’Evin, à Téhéran. Pendant sa détention Somayeh Rashidi n’obtiendra jamais le droit d’entrer en contact avec un avocat. On ignore dans quelles conditions elle est libérée le 25 février 2010.

Faut il rappeler Mahboubeh Karami, connue pour défendre les droits des femmes et détenue à la prison d’Evin à Téhéran, la capitale iranienne, depuis le 2 mars.
Voir l’appel d’Amnesty International, le 12 mars 2010, qui la considère comme une prisonnière d’opinion, détenue uniquement parce qu’elle milite en faveur des droits des femmes et qui avertit : Elle risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.
Voir l’article publié par FrontLine : http://www.frontlinedefenders.org/fr/node/1961

Plus récemment encore, voici l’extrait d’un article de Melba écrit le 29 avril sur le blog http://www.bivouac-id.com/
« Jeudi, le chef de la police de Téhéran Hossien Sajedinia a averti que toutes les femmes arborant un bronzage par le soleil seront arrêtées et emprisonnées en raison de l’atteinte à l’esprit ‘de la loi islamique’.
De même, toutes les femmes ayant des allures de mannequins ambulants seront punies. »

Et c’est ce pays là, l’Iran, que les membres de l’ECOSOC ont élu pour une durée de 4 ans à la Commission de la condition de la femme !
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Nazim Dalachi 8 mai 2010 06:21

    Bonjour Madame,

    Pour le Congo vous dites

    « Je dénonce et je dis non, contre les violences morales faites à la femme, à l’enfant et à la famille, à travers les danses obscènes, les publicités obscènes, les théâtres obscènes. »

    Dans n’importe quel autre pays ou la pornographie est autorisée , le ministre du pays pourrait dire

    « Je dénonce et je dis non, contre les violences morales faites à la femme, à l’enfant et à la famille, à travers les danses obscènes, les publicités obscènes, les films pornographiques obscènes. »

    Pour la Thaïlande

    Un ministère de la république française semblait lui appréciait la Thaïlande, et beaucoup de ses concitoyens sont dans le même cas.

    En Iran

    Votre révolte est légitime , mais seriez vous aussi scandalisée si c’était les USA qui était élu à la place, il ne semble pas que le traitement réservé au femmes irakiennes soit des plus exemplaires.

    A vrai dire je n’ai pas d’idée précise de la situation de la femme en Iran, mais les faits que vous rapportez sont plutôt en relations avec les dernières élections en Iran, ou le régime n’était tendre ni avec les opposants femmes ni avec les hommes.

    L’information qui a retenu mon attention lors d’une recherche rapide concernant l’Iran , c’est que 60% des étudiants d’universités sont des femmes , ce n’est pas vraiment l’indicateur d’un pays foncièrement misogyne.

    D’ailleurs c’est étonnant mais un chercheur Iranologue au CNRS Bernard Hourcade va à l’encontre de votre thèse , il affirme que "l’Iran est le pays islamique où la révolution féministe est en marche !" L’Iran contemporain : Voyage au pays des mollahs [archive]. Café géographique de Paris

    "Déjà, j’ai (peut-être à tort) un préjugé pour ce qui concerne les États africains. Je ne suis pas certaine que la femme africaine soit réellement bien traitée"

    Je vous confirme que vous avez des préjugés et que vous faites des généralisations.

    D’après vous où se trouve le pays ou il y le plus de parlementaires femmes. Non ce n’est pas la Suède , elle est deuxième juste après le Rwanda ou il y a presque trois fois proportionnellement plus de femmes au parlement (56,3%) qu’en France (20%). Et qui arrive en 3ème position ?Non ce n’est pas la Norvège, mais l’Afrique du Sud.

    D’ailleurs voici le lien du classement mondial : http://www.ipu.org/wmn-f/classif.htm

    13 pays africain dépasse la France, et cette dernière est à égalité avec le Soudan

    Le Pakistan aussi dépasse la France

    L’Iran est à la traine mais d’après le Monsieur chercheur du CNRS ça bouge.

    Ce n’est pas le long chemin qui reste à faire dans beaucoup de pays sous développés (et développés) que je conteste , bien au contraire, c’est juste que je ne vois pas en quoi le fait qu’un pays pour lequel il reste du chemin à faire devrait être exclu de la commission dont vous parlez..

    Cordialement,


    • anti-oligarchie anti-oligarchie 8 mai 2010 21:25

      la révolution féminine des bourgeoise sans doute.pas celle du peuple :

      youtube.com/watch ?v=ELFPIYCUHJQ&feature=related

      Regardez ici,je vous met au défis un pays capable de faire pareil,impossible,et c’est les femmes qui crient le plus :
      youtube.com/watch ?v=ZztfPM39FlU&feature=related

      @+


    • Sébastien Sébastien 8 mai 2010 08:15

      Quand on sait que la commission des droits de l’homme de l’onu a ete presidee par la lybie, je ne suis pas etonne que l’iran siege a la commission de la condition de la femme.

      C’est la ou rentre en scene le fameux relativisme culturel. Dans un pays regie sur la charie, tous travaux d’agrandissement de la cuisine couple a la livraison d’un lave-vaisselle apporte aux femmes un surplus de liberte inoui, salue comme un progres par les gouvernants iraniens.


      • DESPERADO 8 mai 2010 11:49

        C’est vrai qu’on devrait plutôt demander à Israel d’être a ma tête des droits de l’homme ou autre.

        Tartuffes !
        La ficelle est cassée on vous dit.
        Ca marche plus.


      • anti-oligarchie anti-oligarchie 8 mai 2010 21:27

        coucou darkvador,pays anti-sémite ? je suis pas sur,regarde les juifs d’Iran t’acceuillent autour d’une Vodka :
        dailymotion.com/video/x9i93q_iran-democratie-judaisme-et-liberte_news


      • Nho 8 mai 2010 08:28

        Coup de gueule féministe... soit.

        Mais peut-être devriez vous rechercher d’autres données que ces quelques anecdotes que vous citez. Concernant la Thaïlande, le tourisme sexuel est tout à fait marginal, l’immense majorité des « consommateurs » de prostituées est issu du pays même. La prostitution dans ce pays est bien loin de ce que l’on s’imagine depuis le confort de nos appartements occidentaux. Les jeunes filles quittent le village pour se prostituer quelques années puis reviennent les poches pleines et choisissent parmi les paysans (sans le sous) celui qu’elles voudront comme mari. Ce qui crées bel et bien une inégalité entre sexes, mais contraire à celle que vous dénoncez.

        Quand à l’Iran, comme le signale M. Dalachi, les femmes y sont majoritaires à l’université. Si il y a inégalité sur ce point là, encore une fois elle est l’inverse de celle que vous dénoncez. Je me faisais constamment aborder par des grappes de jeunes filles rigolardes me questionnant en anglais, alors que jamais un jeune homme ne m’a abordé dans ce pays, sauf une fois, et peu de temps après la police politique est arrivée par dénonciation et l’a remis à l’ordre.

        L’Afrique, je n’en parlerais pas, je ne le connais que par ouï-dire.

        Conclusion : votre article se base sur le genre d’anecdotes bien aimées des médias occidentaux pour dresser un portrait mensonger des ces deux pays : Iran et Thaïlande. Mon expérience sur place m’a révélé une réalité tout à fait différente


        • COVADONGA722 COVADONGA722 8 mai 2010 08:54

          le plus hallucinant c’est que l’occident paye seul integralement un « machin » dont les
          pays qui y siegent gratos tous frais payés passent leur temps a nous cracher à la gueule .
          Pour le reste je suis sur que les femmes d’arabie séoudites et autres royaumes de satrapes doivent envier la liberté des iranniennes.


          • Free Palestine Free Palestine 8 mai 2010 09:17

            « Cracher à la gueule » elle est bien bonne celle là,mais qui tient pour quantité négligeable tout ce qui n’est pas blanc et occidental ? qui ivre de sa puissance matériel se permet le pires excés pour perpétuer un système de rapines coloniales,quel est le poids des pays non occidentaux dans les institutions internationales(Onu, FMI,Banque mondiale),il ne faut tout de même pas inverser la donne.


          • COVADONGA722 COVADONGA722 8 mai 2010 09:31

            ça n’est pas graves continuez à croire que ça n est pas les potentats locaux qui menet ces peuples a leur tombes ,par exemple les prevaricateurs qui ont succedés aux combattants du fatah et fplp se sont tellement remplis les poches que le peuples palestiniens comportant 
            la plus grande proportion d ingenieurs de docteurs d avocats de medecins du moyen orient n’a trouvé que les bras du hamas comme representants probes , l algerie depuis 50ans est mise en coupe reglée par des generaux formes dans les pays de l est durant les années 60
            la fao et son representant africain annonce que l ancien autaosuffisant zimbawe vas probablement connaitre la famine du siecle merci mugabé, si vous trouvez normal que siege dans les assemblées internationnales
            comme representant de ces peuples qui vivent un enfer au quotidien des eduqués vivant et se gobergeant c’est que vous meritez ce genre de représentants.L’occident a procurés tant de malheur n’est ce pas l occident c’est le mal alors expliquez moi le deferlement de millions de gens en quetes de survie vers cet occident si honni ?




            et evitez de me citer les turpitudes et saloperies existant en occident je les connais et les perçois avant les turpitudes des autres ce que semble t il les pays dont vous parlez ne veulent pas faire preferants se plaindre de maux anciens et s’evitant ainsi de voir qu’ils
            sont a l’origine de la plupart de leurs maux actuels. 


          • COVADONGA722 COVADONGA722 8 mai 2010 09:34



            @free palestine j’aurais du prendre la peine de me relire , excusez moi pour l’orthographe et la syntaxe
            défaillante.


          • Free Palestine Free Palestine 8 mai 2010 09:59

            La question palestinienne est autrement plus complexe que la caricature que vous en faites,le refus de restituer les territoires et la violation permanente du droit international par Israël sont la première cause de la déliquescence « des institutions palestiniennes » et de la mise en œuvre d’une économie de prébende qui a largement profité à ceux qui ont bradé la cause de leur peuple pour quelques avantages.
            Ceci dit je suis très lucide sur les errements, les erreurs,la corruption, le népotisme des responsables des mouvements révolutionnaires issus des décolonisations et ne minimise en rien leur propre responsabilité dans la faillite de leur entreprises respectives,mais force est de constater que l’occident soutient tous les tyrans pourvus que ces derniers s’alignent respectivement sur sa politique,on distribue ainsi les bons points à des régimes autoritaires tels la Tunisie ou l’Égypte du tyran Moubarak,il ne faut pas oublier non plus le rôle du Fmi et de ses politiques criminelles sur des pays déjà largement paupérisés.(politiques d’ajustement structurel).
            Ce que vous refusez c’est que l’on puisse vous rappeler que les gouvernements occidentaux sont largement responsables de la situation actuelle,qui a joué les religieux contre le nationalisme séculier au moyen orient ? tous les dirigeants progressistes du tiers monde ont tous été éliminés parce qu’ils constituaient un danger pour les intérêts impérialistes (Lumumba,Mondlane,Soekarno,Allende........)le tiers monde s’est retrouvé pris dans un conflit dont les enjeux le dépassaient totalement (guerre froide).
            Il suffit de lire les mémoires du général Aussaresse pour comprendre qu’en politique le cynisme domine.

            Je n’ai pas tout dit
            « Qu’est-ce qui t’a pris d’ouvrir ta gueule ? » demande Marcel Bigeard à son camarade de combat, le général Paul Aussaresses, ancien de la France libre, baroudeur de légende, quand il a commencé de livrer ses souvenirs sur la guerre d’Algérie dans son ouvrage Services spéciaux - Algérie 1955-1957 (Éditions Pion et Perrin, 2001). En disant clairement que oui, il avait torturé et qu’il en avait reçu l’ordre, le général Paul Aussaresses a provoqué un beau tohu-bohu médiatique qui s’est soldé par sa condamnation pour apologie de crimes de guerre en 2003 et sa démission forcée de l’ordre de la Légion d’honneur. Tout le monde lui tourne le dos, mais son témoignage en déclenche beaucoup d’autres. Jean-Charles Deniau, qui l’avait interviewé dans son documentaire « Paroles de tortionnaires » est retourné le voir dans sa retraite. Le Général a bientôt 90 ans, il ne voit presque plus, il est fatigué, mais les souvenirs de toute sa vie de soldat et d’agent secret - il a été membre du service Action du SDECE - sont intacts, comme son humour à froid et sa façon particulière d’énoncer les faits. Lui qui a désobéi pour la première fois de sa vie en 2001, en brisant la loi du silence, a décidé de ne pas « rentrer dans le rang » et de récidiver. Est-ce le défaut de reconnaissance qui l’accable aujourd’hui, depuis que la Légion d’honneur lui a été retirée, ou le tourment inavoué de sa conscience qui pousse Paul Aussaresses à affirmer : Je n’ai pas tout dit ? Répondant aux questions sans complaisance de Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan, il se confie, et c’est un demi-siècle de coups tordus, de guerre froide, de ventes d’armes, d’affaires jusqu’ici tenues secrètes qui se dévoilent dans ce livre. Les gouvernements de droite comme de gauche se succèdent sans que rien ne change dans un monde où tous les coups sont permis. Paul Aussaresses répond aux questions, n’a rien oublié et raconte : les ventes d’armes à toutes les dictatures, en particulier à celles d’Amérique latine, sous Giscard comme sous Mitterrand, la formation des futurs officiers tortionnaires du Chili et d’Argentine par des instructeurs français, les opérations « homo » (homicides) en Afrique, Klaus Barbie-Altman opérant pour l’industrie française en toute tranquillité, en Bolivie. Enfin, ultime révélation, Paul Aussaresses nous permet d’éclaircir un des derniers grands mystères de la guerre d’Algérie. Pour autant, le Général a-t-il tout dit de lui-même ? A-t-il consenti à revenir sur ces fameuses « circonstances » qui semblent avoir, au fil d’un irrésistible processus paralysé les plis de sa conscience ? Tout au long de ces entretiens très serrés, Jean-Charles Deniau et Madeleine Sultan ont cherché à explorer la question du libre-arbitre et de la responsabilité de l’officier en temps de guerre, qui s’est posée à chaque étape de cet itinéraire sans retour.


            Cordialement.


          • Free Palestine Free Palestine 8 mai 2010 10:14

            erratum:matérielle


          • DESPERADO 9 mai 2010 11:40

            Les judéos nazis, devront retourner en Pologne ou en Moldavie.


          • Free Palestine Free Palestine 8 mai 2010 09:03

            « Vers un tourisme sexuel de masse ? » et dont voici également un extrait :
            « Il n’est plus rare de rencontrer, à Phuket ou à Ko Samui, pour évoquer le cas de la Thaïlande, un routard occidental avec, à l’arrière de sa moto ou accrochée à son bras, une « girlfriend », appellation officielle et plus acceptable de la prostituée, qu’il a louée à la semaine ou au mois.. »

            Mais qui sont ces touristes en majorité ? des gens venus de la lune ? non les purs produits de la débauche occidentale qui non seulement gangrène le monde entier mais de surcroit veut imposer ses normes au reste de la planète, alors qui faut il incriminer ? ceux qui se prostituent par nécessité ou les porcs qui profitent de la faiblesse matériel des autres ?
            Votre problème à vous petits occidentaux nombrilistes, c’est la croyance imbécile en la supériorité de « vos systèmes de valeurs »,vous êtes les garants du respect du droit et des valeurs morales « sic » vaste escroquerie,énorme mystification,quand les armées occidentales déversent des tonnes de bombes sur des villages Afghans ou Irakiens se préoccupent ils du droit des femmes et de l’enfant,non ils parachutent la démocratie à l’aide de quelques bombes à fragmentation.
            Ce texte participe encore une fois à la campagne de diabolisation contre la république islamique d’Iran dont l’unique tort est de refuser le diktat et le chantage occidental et ses politiques hégémoniques et criminelles au moyen orient.
            Madame il faudrait peut être comprendre que les cinq siècles de domination sans partage du monde occidental sont révolus,occupez vous de balayer devant vos propres portes au lieu de chercher toujours ce qui fait défaut aux autres ,votre tolérance n’est que factice et fictive,un leurre rien d’autre !!!
            Bivouac-id une référence en matière de tolérance, c’est d’un grotesque,vos énumérations vos anecdotes on pourrait vous en sortir des tas sur le produit de la corruption occidentale ,avez vous oublié Abou Ghraib Guantanamo .....,vous souffrez de cécité mentale.

            « Orient occident » René guenon, pour sortir enfin de vos vues à sens unique.


            • Free Palestine Free Palestine 8 mai 2010 12:43

              Quelles sont les puissances qui détiennent l’exclusivité du droit de veto au conseil de sécurité de l’onu ? qui est président du FMI,un Ougandais un esquimau ?
              Navis, par vos écrits manipulateurs vous êtes un pur produit de votre époque,un petit lobbyiste tenter d’imposer ses vues à une masse aveugle,le monde occidental n’est plus le centre du monde, c’est un espace non seulement en déshérence intellectuelle mais aussi en faillite économique avancée,c’est pourquoi aujourd’hui triomphent de petits esprits tel le votre dans une dernière tentative de sauver le navire occidental du naufrage en se raccrochant à quelques mythes.


            • Philou017 Philou017 8 mai 2010 11:57

              Mauvais combat.
              Si l’Iran est un pays qui a encore des progrès à faire ; c’est un des pays les plus libéral du point de vue de la liberté de la femme dans la région. Il est donc parfaitement logique que l’Iran soit convié à cette organisation.
              Si vous voulez faire du féminisme facile, intéressez-vous au sort des femmes en Arabie Saoudite ou en Afghanistan, par exemple.
              De plus, il me parait positif d’intégrer des pays même s’ils sont sont critiquables dans cette organisation, car cela ne peut qu’aider les femmes. Le contraire serait contre-productif.


              • Pierre HENRY 8 mai 2010 13:01

                pas faux Philou...c’est le régime des mollahs qu’il faut exclure d’Iran

                http://www.iran-resist.org/ir17


                • @distance @distance 8 mai 2010 14:44

                  en prenant le pouvoir en mars 1979, Khomeyni avait ce mot d’ordre à propos des femmes « le voile ou... un coup sur la tête »

                  et pourtant, comme tous les bonnimenteurs et prophiteurs intégristes, Khomeyni, avant de prendre le pouvoir, promettait aux femmes le droit à l’éducation, la liberté de voyager et le droit à l’activité économique ... autant de promesses qu’il s’est empressé de bafouer en installant une dictature théocratique ;

                  lorsque l’on sait que les frères Ramadan, « citoyens suisses », considèrent l’Iran comme un modèle en matière de « promotion des femmes !!! » et qu’ils s’opposent violemment aux musulmans réformistes qui résistent à la « doxa du voile », les Européens ont tout intérêt à rester vigilants.

                  Vous remarquerez que Tariq Ramadan et son frère ne sont jamais bien loin lorsqu’une affaire de voiles éclate dans les médias...
                  ces messieurs Ramadan, Cie Frères musulmans & Uoif veulent absolument que les femmes portent un voile (le présentant auprès des musulmanes comme une fierté et non comme une soumission) afin d’imposer l’étendard islamique le plus visible possible dans l’espace européen.

                  les Frères musulmans Ramadan et Cie disent clairement : « plus on sera présent, plus les femmes avec leur hijab seront présentes et voyantes sur le plan social (...) plus on habituera les mentalités des Européens et plus les choses changeront » ; leur objectif est de « forcer » (inciter fortement) les Européennes, de familles musulmanes, à suivre une éducation islamique pour en faire des militantes islamistes efficaces !

                  p.s. : ne pas oublier que même les mouvements les plus réactionnaires et les plus anti-féministes ont toujours eu besoin des femmes pour militer contre les femmes ;
                  par exemple, voir un mouvement intégriste de chrétiens comme Promise Keepers, aux Etats-Unis (les épouses des militants aident leurs maris à restaurer une domination masculine)... les mouvements islamiques font la même chose.


                  • pigripi pigripi 8 mai 2010 16:09

                    @auteur

                    Merci pour cet article qui met en lumière les absurdités de l’Onu qui, par ailleurs, est devenu le machin des musulmans qui y ont force de loi. Aujourd’hui, on ne contredit pas les républiques islamiques sous peine de se recevoir une bombe en pleine gueule ou une bonne fatwa dans les gencives.

                    On pourrait se dire qu’il est bon que les pays les plus arriérés en matière d’égalité de genre et de respect des femmes prennent des postes de responsabilité dans ce domaine car ça pourrait les obliger à donner l’exemple.
                    Non seulement ce raisonnement est faux car les sociétés patriarcales n’ont absolument pas intérêt à changer les systèmes qui rapportent et en particulier l’exploitation, la discrimination et le contrôle des femmes, mais elles n’ont pas les informations dont disposent les pays qui laissent les femmes s’exprimer, qui subventionnent des études sur les discriminations sexistes et les inégalités de genre, et encore moins des idées de « bonnes pratiques » sur ce qu’il conviendrait de faire pour changer les discriminations.

                    On peut donc affirmer sans se tromper que la nomination d’états sexistes à des responsabilités onusiennes ou autres fait partie du backlash généralisé, de la régression organisée de la condition des femmes dont l’épidémie de voiles en Europe n’est qu’un épiphénomène.


                    • La râleuse La râleuse 8 mai 2010 17:12

                      Chère pigripi,
                      Comme vous vous adressez directement à moi, j’estime vous devoir la politesse d’une réponse.

                      Il y a, vous concernant, 4 choses qui me plaisent infiniment.
                      1) votre personnalité - que j’ai eu la curiosité d’aller découvrir
                      2) votre avatar - adorable
                      3) votre commentaire - mais comment pourrait il en être autrement ?
                      4) que vous écriviez « auteur » et non pas cet atroce « auteure » dont on maintenant coutume de baptiser une rédactrice.

                      Je vous souhaite un très bon weekend.


                    • pigripi pigripi 8 mai 2010 17:48

                      @La Râleuse

                      Votre avatar n’est pas mal non plus et je vous remercie pour votre attention.

                      Je suis plutôt pour l’utilisation de mots au féminin mais pas vraiment pour la féminisation à laquelle je préfère les néologismes quand c’est possible.
                      « Auteure », n’est pas beau et à la limite, je m’’amuserais avec « auteuse » smiley)))


                      • Shaytan666 Shaytan666 8 mai 2010 18:31

                        J’adore cette photo, sais pas pourquoi !


                        • Axel de Saint Mauxe Nico 8 mai 2010 19:23

                          Chère madame,

                          Sachez que la France n’est pas seule au monde. Les pays que vous citez font partie des nation unies, comme la France. A ce titre ils ont le droit de siéger dans les instances de cette organisation comme tout pays occidental.

                          Le point de vue néo colonial exposé dans votre article : d’un côté les pays occidentaux comme la France, de l’autre les pays non occidantaux comme l’Iran, au les pays africains, dotés d’une histoire, d’une culture prfondément arriérée.

                          Posez vous de savoir comment en France les femmes ont « obtenu » ce qu’elles « ont » ? Elles se sont battues pour l’avoir.

                          Dans les pays que vous mentionnez, si vous jugez que les femmes ne sont pas libérées, c’est sans doute qu’elles n’en n’onty pas (encore ?) manifesté l’envie.


                          • Timst Timst 8 mai 2010 23:56

                            Ces pays ont peut être été choisis parce que c’est là que le plus gros du travail d’égalité des sexes reste à faire. 

                            En occident, le combat des femmes, c’est derrière nous : encore quelques générations le temps que les salaires s’égalisent et l’égalité homme-femme serait une évidence pour tout le monde, comme la liberté d’expression ou la condamnation du racisme.
                            Dans « ces pays là » en revanche c’est moins évident, et sans un apport extérieur (ici, l’ONU), il n’est pas certain qui les choses changent d’elle même.

                            Bon après si on suit mon raisonnement, la présence des Pays Bas ou de l’Espagne devient mystérieuse, mais je suis ne pas non plus expert en commissions onusiennes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès