Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Occident répand l’idiotie intellectuelle universelle

L’Occident répand l’idiotie intellectuelle universelle

Par Andre Vltchek – Le 21 août 2015 – Source : CounterPunch

Andre Vltchek

Traduit par Diane, relu par jj pour Le Saker francophone

 

Est-ce qu’un dictateur pourrait désirer mieux ? La population entière de l’Empire, ou presque, pense maintenant de la même manière !

La population est instruite dans les écoles et le personnel des universités est composé d’enseignants et de professeurs soumis et lâches.

La population est informée par des centaines de milliers de journalistes et d’analystes serviles. Il n’y a pratiquement pas d’écart par rapport au récit officiel.

Félicitations, Empire occidental ! Tu as réussi là où d’autres ont échoué. Tu as obtenu une obéissance et une discipline presque absolues, une servilité totale.

 

 

Et encore mieux, la plupart des gens pensent réellement qu’ils sont libres, qu’ils ont le contrôle. Ils croient qu’ils peuvent choisir, qu’ils peuvent décider. Ils sont convaincus que leur civilisation est la plus grande civilisation que la Terre ait jamais connue !

 

***

 

Des dizaines de millions de personnes font la queue, volontairement, demandant à être instruits pour obtenir à la fin de leur cursus un de ces diplômes impériaux officiels. Ils veulent être acceptés, certifiés et loués par les dirigeants.

Les gens offrent leurs propres têtes courbées à une intervention complexe et prolongée de lobotomie. En échange de chiffons de papier timbré nommés diplômes, des hommes et des femmes perdent, pour toujours, leur capacité à penser de manière indépendante, à analyser et à voir le monde de leurs propres yeux. En guise de récompense pour leur soumission, leurs chances d’obtenir des postes prestigieux dans les bataillons d’élite du régime, institutions, universités et autres, augmentent de manière spectaculaire.

Le degré extrême de conformité de la majorité des hommes et des femmes vivant dans nos sociétés ne rend les vieux livres comme Fahrenheit 451 et 1984 que modérément dérangeants. Notre réalité de 2015 est beaucoup plus psychédélique, bizarre et effroyable… et scandaleuse aussi !

La plupart des citoyens sont même prêts maintenant à payer de leur poche (ou de celle de leur famille) pour ces chirurgies du cerveau éducatives et propagandistes ; ils sont désireux de s’endetter lourdement pour être soigneusement programmés et endoctrinés. Plusieurs années plus tard, lorsque tout est fini et que rien n’est resté de leur individualité, ils bombent le torse avec orgueil et, souvent, ils pleurent lorsqu’ils reçoivent ce morceau de papier timbré qui ne signifie en fait qu’une chose : « Admis, accepté et certifié – prêt à servir et à être utilisé par l’Empire et son régime fasciste. » 

Des millions d’étrangers se bousculent pour bénéficier aussi de cette lobotomie. Ceux qui viennent des pays colonisés et détruits sont souvent les plus impatients. Les enfants des élites sont excités à la perspective de recevoir le sceau d’approbation de l’Empire, pour être moulés, pour se fondre dans les masses en Europe ou en Amérique du Nord. Après l’obtention de leur diplôme et après leur retour à la maison, ils ajoutent leurs titres partout sur leurs cartes de visite, ils augmentent leurs tarifs et demandent du respect pour leurs manières occidentales et leur collaboration intellectuelle avec l’Empire. Ensuite, beaucoup d’entre eux s’occupent à voler et à endoctriner leurs compatriotes pour le compte de l’Occident.

Dans de nombreux pays, il n’y a même aucune raison de quitter la maison. Le lavage de cerveau occidental est facilement accessible par le biais des innombrables écoles privées, chrétiennes et internationales, des églises, des institutions culturelles et, bien sûr, du divertissement.

Même des pays comme la Chine, qui peuvent compter sur des cultures beaucoup plus grandes et plus anciennes que la culture occidentale, sont maintenant terriblement influencés par leurs propres fils et filles, qui ont été programmés à croire dans la grandeur de la civilisation occidentale. Ils ont été endoctrinés soit dans les établissements éducatifs à l’étranger, soit par les armées d’éducateurs occidentaux, savants et prédicateurs, de plus en plus occupés à voyager et à répandre leur évangile toxique partout dans le monde.

 

 

Au lieu que soit dispensé un savoir diversifié et multiculturel, les écoliers et les étudiants ont reçu des doses d’endoctrinement calculées avec précision, bien éprouvées au cours des siècles d’impérialisme et de colonialisme. Maintenant, l’Empire sait extrêmement bien comment manipuler l’esprit humain. Celles et ceux qui sont violés sont forcés de croire qu’ils ont fait l’amour. A ceux qui ont été dépouillés indistinctement, on enseigne à encenser les puissances coloniales pour avoir construit leurs bâtiments administratifs et leurs chemins de fer, et on enseigne aux gens sur place à ne ressentir aucune honte pour leur passé et leur présent.

Au lieu d’être encouragés à penser de manière indépendante, au lieu d’être invités à révolutionner leur pensée elle-même, les gens sont ligotés, prisonniers de carcans intellectuels austères.

Le courage et l’indépendance d’esprit sont systématiquement dénigrés et rabaissés. Les âmes rebelles sont étiquetées inemployables, presque comme antisociales.

La couardise, la soumission et la médiocrité sont promues et commercialisées par le système extrêmement complexe et diversifié de la propagande, la publicité, les événements culturels et de divertissement et les médias.

Dans un monde totalement uniforme, où même la culture et les médias sont au service de l’Empire et de ses intérêts commerciaux néolibéraux, le Nouvel Homme et la Nouvelle Femme sont pétris dans l’argile intellectuelle, et ensuite placés sur des socles massifs : tous sont grands et minces, tous régurgitent éloquemment et bruyamment des clichés, évitant soigneusement les véritables questions, communiquant intensément avec les autres à propos de rien, tout en restant incroyablement ignorants du monde.

 

Vous écrivez ce qu'on vous dicte ! 

Merci, médias dominants ! 

On ne pourrait pas contrôler le peuple sans vous.

Un message du Ministère de l'Intérieur.

 

Les Nouveaux Humains sont tous souriants et ont l’air très cool. Ils conduisent les derniers modèles de voitures et tiennent des gadgets modernes dans leurs mains. Ils ont confiance en eux et sont constamment égoïstes. Leurs fesses sont de plus en plus parfaites, et stéréotypées.

Beaucoup d’entre eux prennent des sédatifs, des antidépresseurs ou des drogues, la plupart d’entre eux sont malheureux, peu sûrs d’eux, mécontents de leur travail, malheureux dans leur famille, incapables de trouver ou de chercher leur deuxième moitié. Tout cela, bien sûr, ne se montre pas ! En apparence, d’innombrables hommes et femmes occidentaux ont l’air ravissants !

Les fascistes italiens et allemands ont essayé désespérément de créer cette race de super-humains en apparence sûrs d’eux, mais obéissants.

Ils ont échoué.

Mais cet Empire est en train de réussir ! Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il existe une chance que les robots remplacent finalement les êtres humains. Pas les robots de plastique et de métal, mais des humains reconditionnés, recyclés en robots.

Le fascisme italien, le nazisme allemand, le corporatisme des États-Unis, l’impérialisme, le racisme, le colonialisme, l’exceptionnalisme, la propagande, la publicité, l’éducation – tout cela a été habilement entrelacé.

Félicitations, l’Empire ! Tu es le premier à avoir réussi à standardiser les êtres humains et leur façon de penser !

 

***

 

Il n’est pas facile de combattre un tel Empire avec des paroles et des idées.

Ce n’est pas seulement la logique ou la philosophie générale des concepts qu’il faut affronter, et défier.

Il y a aussi des milliers de perceptions, de dogmes, de codes, tous poursuivant le même but – maintenir les gens loin de la réalité et d’un mode de pensée et d’analyse indépendants.

La plupart des citoyens de l’Empire occidental sont en fait beaucoup plus endoctrinés que les membres de groupes tels que les talibans ou État islamique, parce que l’Empire travaille très dur et emploie des millions de professionnels qui créent des concepts extrêmement efficaces destinés à contrôler les esprits humains : des idéologues aux psychologues, en passant par les propagandistes, les éducateurs, les artistes, les journalistes et d’autres personnes hautement spécialisées.

Des médias sociaux aux séries télévisées, en passant par les films de Hollywood, la musique pop et les chaînes de télévision, presque tout mène dans la même direction – entraîner les gens loin des principes de base de l’humanisme. Les forcer à ne pas penser comme un groupe de personnes rationnelles, bienveillantes, compassionnelles.

La réalité est soit banalisée soit portée à des niveaux fantasmagoriques auxquels nulle logique ne peut être efficacement appliquée.

 

La presse est si puissante dans son rôle de fabrication d'images qu'elle peut transformer le criminel en victime et la victime en criminel. Si vous n'êtes pas vigilants, les journaux vous feront haïr les opprimés et aimer les oppresseurs. Malcolm X

 

Le destin le plus important de la pensée humaine – réfléchir, rêver et concevoir de nouvelles formes bien meilleures et plus douces pour la société – est totalement absent du récit auquel les hommes, les femmes et les enfants de l’Empire et de ses colonies sont confrontés quotidiennement.

Les citoyens de l’Empire sont empêchés de penser et d’agir de manière naturelle. Résultat, ils sont frustrés, déprimés et confus. Mais au lieu de se rebeller (la plupart d’entre eux n’en sont pas capables, de surcroît), ils deviennent de plus en plus agressifs. Tandis que les victimes de l’Empire, dans le monde entier, sont assassinées, exploitées et humiliées, l’organisation du monde apporte en fait très peu de joie (malgré de nombreux bénéfices matériels) aux citoyens de l’Empire – les Européens et les Nord-Américains.

À l’autre extrême : des milliards de gens dans les anciennes colonies et dans les néo-colonies sont aussi bombardés, constamment, par les mêmes messages tordus, recyclés et modifiés [et trop souvent des vraies bombes, NdT]. Ils sont confrontés à une avalanche perpétuelle de propagande (légèrement modifiée pour chaque région particulière), ruisselant jour et nuit des canaux d’endoctrinement de l’empire : les feuilletons télévisés, le plus bas niveau des films et des jeux vidéo (la même chose, vraiment), la musique pop avec des paroles répétitives relevant de la mort cérébrale, l’art décoratif inoffensif et les reportages publiés par les agences de presse dominantes. Ces messages sont diffusés via les organes de presse locaux qui sont à leur tour principalement contrôlés par des intérêts commerciaux qui collaborent résolument avec le régime mondial occidental.

L’Empire et son organisation du monde sont outrageusement racistes et brutaux, mais la plupart de ses citoyens, même ses sujets dans les territoires dévastés, sont forcés de croire qu’il ont effectivement le système le plus tolérant et progressiste sur terre.

 

***

 

Y a-t-il un espoir que l’humanité survive à cette production de masse de l’idiotie ?

Oui, bien sûr qu’il y en a un !

La bataille a commencé.

Ce ne sont pas seulement les manœuvres des marines russes, chinoises et iraniennes qui contestent actuellement l’impérialisme occidental.

Ce ne sont pas seulement les Latino-américains et les Sud-Africains qui ont fait des efforts décisifs pour réécrire l’histoire et pour armer le peuple avec des connaissances plutôt qu’avec des diplômes.

 

En des temps de duperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. George Orwell

 

Peut-être le plus grand cinéaste européen actuellement en vie, Emir Kusturica, a récemment écrit, sarcastique, que « la Troisième Guerre mondiale commencera avec le bombardement de RT par le Pentagone », en se référant au puissant réseau de télévision Russia Today. RT a commenté :

« RT est une réelle menace pour la propagande états-unienne puisqu’elle atteint les Américains chez eux, dans un anglais parfait, meilleur que celui qu’ils utilisent sur CNN. » Et c’est pourquoi, selon le directeur, Washington pourrait en avoir assez et chercher à faire taire RT par la force – un peu comme l’Otan l’a fait avec la télévision d’État serbe en avril 1999.

À son tour, Kusturica prédit que Moscou détruirait CNN, qu’il considère comme le porte-drapeau de la propagande pro-américaine : « CNN, dans ses transmissions en direct, assure que depuis les années 1990, l’Amérique a mené des actions humanitaires, et non des guerres, et que ses avions militaires font pleuvoir des anges, pas des bombes ! »

Bien que quelques-uns des plus grands penseurs qui affrontaient l’Empire – Saramago, Galeano et Pinter – soient récemment décédés, il en y a encore beaucoup qui parviennent à échapper à l’endoctrinement. Certains se regroupent autour des chaînes de télévision non occidentales comme TeleSUR, RT et PressTV.

C’est comme le Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, de nouveau. Certaines personnes, obstinément, refusent de brûler leurs livres.

Même en Occident, certains médias puissants – CounterPunch, Dissident Voice, ICH, VNN, Global Research, et d’autres – gardent le cap. Ils ne gagnent pas encore, loin de là, mais ils ne meurent pas non plus !

Tant que la pensée indépendante est vivante, tout n’est pas perdu.

« Je me révolte ; donc nous existons », a écrit le philosophe français Albert Camus. Il a ajouté aussi : « Le sentiment de révolte est né dans l’oppression. »

L’Empire nie qu’il opprime le monde. Il endoctrine à la fois les oppresseurs et les opprimés, redéfinissant, et en fait convertissant l’oppression en liberté.

Ceux d’entre nous qui parviennent à échapper à son endoctrinement se révoltent aujourd’hui. Par conséquent, l’humanité existe encore.

Le champ de bataille devient très bien défini : il se passe maintenant sur le plan de l’information et de la connaissance.

Les actes, les ruses pratiqués par l’Empire sont sales, horribles, mais très transparents. Ils peuvent être acceptés ou tolérés par des milliards de gens uniquement grâce à la répétition permanente des mensonges, et à cause des concepts tordus martelés dans les cerveaux des gens au travers de l’enseignement dominant.

La guerre pour la survie de l’humanité est déjà en cours. C’est la Grande Guerre humaniste – la guerre sur les esprits et les cœurs des gens, pas sur un territoire. On peut aussi l’appeler la guerre de l’information, une guerre de désintoxication, ou une guerre pour ramener les êtres humains à la vie en les sortant de leur intoxication, de leur torpeur et de leur servilité, une guerre pour un monde bien meilleur, une guerre qui mettrait la connaissance au-dessus des diplômes tamponnés, la chaleur humaine et la gentillesse au-dessus de la violence et de l’agression, et les êtres humains au-dessus des profits et de l’argent.

La victoire ne pourra intervenir qu’accompagnée par la connaissance, la pensée indépendante, l’humanisme rationnel, la compassion, la solidarité, et enfin la chaleur humaine.

 

Andre Vltchek est philosophe, romancier, réalisateur et journaliste d’investigation. Il a couvert guerres et conflits dans des dizaines de pays. Ses derniers livres parus sont : Exposing Lies Of The Empire et Fighting Against Western Imperialism. Discussion avec Noam Chomsky : On Western TerrorismPoint of No Return est un roman politique acclamé par la critique. Oceania traite de l’impérialisme occidental dans le Pacifique sud. Enfin, son livre provocateur sur l’Indonésie : Indonesia – The Archipelago of Fear.

 Andre réalise aussi des films pour teleSUR et Press TV. Après avoir passé de nombreuses années en Amérique Latine et en Océanie, Vltchek réside et travaille aujourd’hui en Extrême-Orient et au Moyen-Orient. Vous pouvez le contacter sur son site Internet ou sur Twitter.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 31 août 2015 18:11

    et l’orient l’intégrisme religieux dévastateur .....


    • Montdragon Montdragon 31 août 2015 18:52

      @zygzornifle
      Il a raison, l’Occident est passé maitre en ce domaine..mais de là à croire que les chinois vont tomber dedans, j’ai un doute.


    • zygzornifle zygzornifle 1er septembre 2015 13:09

      @Montdragon

       je parlais de l’Orient « chance pour la France » pas de l’Asie ni de l’inde


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 7 septembre 2015 09:31

      @zygzornifle

      un etat : NON !!!!!!!!!!!!!!!!! une secte d’assasssins née il y a 2000 ANS OUI  !!!!si l es USA

      n’interviennent pas sur le terrain il faut les VITRIFIER !!!!!

      comme chante une algerienne « une secte d’imans assassins venus directement de l’enfer »


    • alinea alinea 31 août 2015 19:06

      Merci à l’auteur de nous avoir proposé ce texte. Il est génial de synthèse et de limpidité. À savoir maintenant si l’endoctriné y verra une porte ouverte d’où la lumière rejettera dans l’ombre de sa psyché tous ses acquiescements ; ceux qui réussissent dans ce système et qui ne font aucun lien entre leurs somatisations et leur servilité, bien payée, sûrement pas, mais les laissés pour compte, les violentés dans leur liberté, oui, c’est un encouragement.


      • Enabomber Enabomber 1er septembre 2015 08:31

        @alinea
        Non mais tu plaisantes ? Ce n’est qu’une n-ième diatribe stérile contre le système ; une fois qu’on l’a lue on peut juste (à tort) se croire plus intelligent que les autres qu’on considère comme des moutons. Quant à la défense défense de la vraie vérité vraie (Russia Today) contre le démon de la propagande, alors là je rigole doucement. Mais rien d’étonnant, puisque ce site est un des rares à abriter des personnes qui se déclarent sans plaisanter à la fois anars et pro-Poutine !


      • Fergus Fergus 1er septembre 2015 09:40

        Bonjour, alinea

        « Il est génial de synthèse et de limpidité. »

        En effet. Dommage qu’il pêche un peu côté... lucidité.

        Après l’avoir relu ce matin, je suis un peu plus réservé qu’hier en modération. Pas sur la grande qualité de ce texte. Mais sur le fond. Certes, je partage très largement l’analyse qui est faite ici, mais elle quand même à mes yeux quelque chose d’un peu caricatural.

        Pourquoi ? Parce que si l’on peut admettre que les peuples occidentaux sont en grande partie conditionnés par leur personnel politique et leurs médias, tel n’est pas le cas dans des pays de régime et de culture très différents des nôtres sur d’autres continents. Et pourtant, le modèle occidental s’y développe également, d’abord dans la clandestinité, ensuite de manière plus ouverte lorsque les autorités deviennent impuissantes à endiguer complètement cette tendance. 

        Cela pose question, non ? En tous les cas, cela m’interpelle.

        Cette réserve faite, je souhaite que ce texte soit lu du plus grand nombre afin que chacun puisse réfléchir à la question sous-jacente qui relève un peu de l’œuf et de la poule : le modèle dominant conditionne-t-il les foules, ou les foules aspirent-elles foncièrement à un modèle de ce type ?


      • Enabomber Enabomber 1er septembre 2015 10:00

        @Fergus
        En effet, c’est l’oeuf et la poule.
        Mais le constat final, c’est que nombreux parmi ceux qui crachent contre le modèle dominant sont les premiers à se précipiter dans les salles obscures pour leur injection hebdomadaire de sous-culture. Et ne parlons pas musique, aussi incroyable que ça paraisse vu d’ici, j’ai passé 3 mois dans un pays sans entendre un morceau en anglais !


      • alinea alinea 1er septembre 2015 11:39

        @Fergus
        J’ai peur que le « modèle » occidental ne soit que la multiplication des consommateurs ; on peut peut-être ajouter : libérer les femmes en les dénudant et s’en servir comme support de pub, vanter et grossir l’exhibition homo pour en faire un symbole de libéralisation, multiplier la malbouffe, réduire au contraire la littérature et la philosophie pour laisser les gens en-bas en leur chantant qu’ils le valent bien, adorer le dieu fric et l’honorer dans ses nouveaux temples, seuls lieux de rencontres.
        C’est curieux, je ne vois rien de transgressif nulle part à vouloir suivre le modèle american way of life, je le vois plutôt en Amérique du Sud, ça et là dans une paysannerie qui se libère de la révolution verte...qui attaque Monsanto, qui nationalise ses services, qui refuse l’exploitation du pétrole sur ses terres...
        ¨À quel pays penses-tu ?


      • alinea alinea 1er septembre 2015 11:42

        @Enabomber
        Un anar peut sortir de ses aspirations et regarder le monde ! Il y a quelques piliers qu’on tente de fragiliser, qui veulent juste rester eux-mêmes et ne pas s’uniformiser ; le pro-poutinisme s’arrête là, je crois.


      • Enabomber Enabomber 1er septembre 2015 12:05

        @alinea
        Il ne s’arrête pas là pour tout le monde, et c’est bien dommage d’encourager les grenouilles qui veulent un roi.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 18:30

        @Fergus
        Côté propagande pour la construction européenne, vous en connaissez un rayon !
        C’est même l’unique objet de vos commentaires...


      • Fergus Fergus 1er septembre 2015 18:38

        Bonjour, Fifi Brind_acier

        Allons, évitez ce genre de propos diffamatoire et condescendant !

        Je me pose des questions sur le monde dans lequel je vis, et contrairement à ce que vous affirmez, je ne me satisfais pas du modèle occidental tel qu’il est plutôt bien décrit dans l’article. Mais si ce monde convient à la majorité de ceux qui m’entourent, je crains de n’avoir pas les moyens de m’y opposer. Et vous non plus !

        Cela n’empêche pas d’essayer, et c’est ce que nous faisons, l’un comme l’autre, vous en prônant le retour à des nationalismes dépassés, moi en soutenant l’idée que c’est dans l’union que l’on trouvera les forces pour lutter efficacement contre les grandes puissances extracontinentales. USA compris, le jour où les Européens comprendront que le modèle anglo-saxon est pervers économiquement et destructeur de lien social.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 18:56

        @Fergus
        Quand vous verrez des manifestations pour défendre notre belle UE de la prospérité, n’oubliez pas de nous prévenir... Alinea a raison, c’est du côté de l’ Amérique du sud qu’il faut regarder.
        Dans tous ces pays, la Nation a toujours été anti-impérialiste. La Gauche s’y porte bien mieux qu’en Europe, où elle est divisée en 36 chapelles et ne débouche sur rien.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 20:17

        @alinea
        Vous pouvez vous abonner gratuitement à « Venezuela infos »
        Je trouve tous leurs billets très intéressants.


      • porcinet 1er septembre 2015 20:59

        @Enabomber
        Ton« injection hebdomadaire de sous-culture », c’est de croire aux bienfaits du modèle dominant que tu chéris, éclatant de crasse et d’imbécillité, la preuve : les retraites chapeaux et autres énormes avantages auto-attribués délirants de dirigeants institués en castes aveugles qui se soutiennent comme des drogués ! alors que la population dans sa majorité vit déjà en-dessous du seuil de pauvreté. Bravo la réussite du modèle, j’espère que les potences sont prêtes pour ces gibiers...de potence justement.

        Pour t’agenouiller devant ce modèle tu dois être assez « épargné » il me semble ? 


      • eric 31 août 2015 19:14

        Globalement d’accord avec la thèse centrale de cet article, même si elle me semble un peu excessive.

        Il est vrai qu’on a souvent l’impression que l’ex tiers monde est beaucoup plus stupide depuis qu’il est « indépendant » que quand il était éduqué par les coloniaux occidentaux.

        A l’époque, ses peuples avaient incontestablement plus « d’esprit critique » et de « capacité de révolte », de « résistance ». Au moins si on compare leurs comportement dans le cadre des « libérations nationales » et ceux que décrit l’auteur qui a l’air de bien connaitre le sujet.....

        Le dosage entre un occident, ou au moins sa partie « dominante » qui serait devenu beaucoup plus efficace - donc intelligent - dans ses menées dominatrices, et un reste du monde devenu beaucoup plus imbécile n’est certes pas facile à déterminer.

        Il me semble que l’auteur jette quand même un peu trop la première pierre aux dominés et admire un peu trop les dominant....

        En même temps, la finesse et la subtilité de ses arguments iraient quand même bien dans son sens ;

        A ce stade, j’aurai personnellement du mal à conclure. Je ne suis pas entièrement convaincu. Mais je connait trop mal ces questions pour affirmer qu’il a tort.

        Alors, oui, il est possible, comme il le prétend, que lui et les autres habitants du monde ex colonisé soient vraiment devenu plus idiots. D’autres témoignages d’ex colonisés ou plutôt enfant d’ex colonisés éduqués par les ex colonisés (on parle d’il y a deux ou trois génération générations) seraient utiles.


        • ddacoudre ddacoudre 31 août 2015 23:47

          bonjour Sayed

          Un article intéressant et engagé pour une forme de pensé qui n’existe pas, La Pensé Indépendante. Mais dire cela n’est pas accepter la pensé unique qui n’est qu’une pratique « prosélytiste » d’une forme d’organisation systémique qui domine par le développement de l’éducation, l’instruction tendu vers la croyance de détenir en sa forme une finalité en vue d’assurer la puissance de ceux qui se montrent plus intelligents et plus persuasifs que d’autres pour  les soumettre et les attacher à leur point de vue.

          « Leur capacité à penser de manière indépendante, à analyser et à voir le monde de leurs propres yeux »

          Chaque être qui né est culturellement neuf quelle que soit la famille et la région du monde où il naitra on le contraindra d’adopter la culture qui caractérise l’endroit où  il ouvre les yeux. Donc point d’esprit indépendant il régurgitera tout ce à quoi on l’aura contraint de croire et parfois au point de se sentir mourir si on lui retire ses croyances. Personne ne peut donc penser de manière indépendant ayant reçus une éducation ou une instruction culturelle organisé, comme le font tous les pays développés, ou par transmission orale générationnelle.

          Tous les hommes analysent et voient le monde de leur propre yeux, mais à partir de la place qu’ils occupent, et ce sont les informations de l’environnement qu’ils reçoivent en cette place qui viendront formuler la réponse cérébrale qui ira dans leur seul intérêt, même si cet intérêt est fait de recherche de compassion , de solidarité, bref de chaleur humaine.

          Au lieu d’être encouragés à penser de manière indépendante, au lieu d’être invités à révolutionner leur pensée elle-même,

          Etre encouragé à pensé de manière indépendante, n’a de signification que quand nous devons formuler une analyse sur la base de notre propre bagage intellectuel fait de toute la culture que l’on aura assimilé, de l’instruction que l’on aura cumulé et des rencontres avec le monde des autres. Bref de l’ensemble des Savoirs détenus. Mais toute analyse indépendante se fait en comparaison à une autre sur le sujet par  lequel l’on est amené à penser ou réfléchir. L’on comprend donc que cette indépendance  d’analyse est une formulation de transgression à la doxa, là dans l’article à l’Empire occidental. Naturellement ce processus vaut pour tous.

          Maintenir les gens loin de la réalité et d’un mode de pensée et d’analyse indépendants.

          Il est connu que l’humain est réticent pour s’instruire, un proverbe chinois dit qu’il faut inscrire au dos d’une carte à jouer ce dont on veut instruire les hommes. Forcément les hommes s’intéresseront à ceux qui les agrées avant de faire l’effort de cumuler des savoirs dont l’on ne perçois pas toujours l’utilité, et il sera facile alors d’écarter les hommes des réalités par des schémas facilement accessibles qui ne constitueront pas une base utile à une réflexion éclairée et critique.

          Les citoyens de l’Empire sont empêchés de penser et d’agir de manière naturelle.

          J’avoue ne pas savoir ce qu’est une manière de penser et d’agir naturelle, ci ce n’est de se référer à notre aptitude à l’apprentissage qui est naturelle et se manifeste si la nécessité se formule.

          La victoire ne pourra intervenir qu’accompagnée par la connaissance, la pensée indépendante, l’humanisme rationnel, la compassion, la solidarité, et enfin la chaleur humaine.

          Je ne crois pas qu’un jour nous puissions parler de victoire d’une civilisation sur une autre. L’occident c’est construit dans un rapport guerrier comme toutes les autres nations nos nations ne sont que le remugle d’une économie de pillage qui c’est organisé et structuré au fils des siècles dans d’innombrable conflit qui en trouvant une solution ont constitué un droit positif.

          L’occident a bénéficié d’un empilement de connaissance toujours remise en cause et de la particularité d’avoir usé de l’invention de l’imprimerie qui a permis la démocratisation des savoirs alors souvent distribué entre initié.

          Aujourd’hui les savoirs sont toujours détenus par des initiés qui fréquentent toujours les universités tandis qu’aux autres il leur est fourni une instruction productive car les citoyens dans leur ensemble considère que l’école doit leur permettre de trouver un travail et baste. C’est là que le bas blesse, disposer d’une capacité d’analyse éclairé et critique ne peut plus s’obtenir par une scolarité issus du  xix siècle. Le monde c’est ouvert, les cultures et les biens circulent plus rapidement et les désirs de bien être facile que transportent les technologies de communications médiatiques et cinématographiques et autre réalité du net constituent une forme d’euphorisation anesthésiante dont toutes les nations font usage pour soutenir et conserver leur structure sociétale et politique. Aucun état n’organise l’insurrection, elle vient du fait des inégalités que prennent en charge des gens qui se sont émancipés ou qui ont acquis des valeurs humanistes à la suite de leur parcours personnel. Mais ils ne sont que l’expression de l’évolution de toute société qui ne peut prétendre disposer de l’organisation parfaite et génèrera de fait ses transgresseurs pour évoluer, pas forcément en bien.

          Aujourd’hui le capitalisme est présent par tout dans le monde, c’est l’exploitation de l’homme par  l’homme. Ce n’est pas en s’en prenant au libéralisme ou à la mondialisation que l’on modifiera nos organisations du travail et la comptabilisation de la richesse de nos productions.

          Enfin, pour penser autrement nécessite d’avoir des informations et des expériences à mélanger, cela ne s’arrête qu’a notre mort, mais dépend des Savoirs que l’on aura cumulés. Or aujourd’hui ils sont disponibles mais ne peuvent se contenir dans une scolarité traditionnelle, c’est pourquoi qu’afin que les hommes acquiers une pensé individuelle éclairé et critique ils faut qu’ils s’instruisent toute la vie de la diversité des connaissances et des cultures du monde. Ce qui m’a fait écrire un essai « rémunérer les homes pour apprendre »


          http://ddacoudre.over-blog.com/pages/Le-capitalometre-8441227.html

          http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html.


          cordialement...


          • César Castique César Castique 1er septembre 2015 00:55

            « Est-ce qu’un dictateur pourrait désirer mieux ? La population entière de l’Empire, ou presque, pense maintenant de la même manière ! »



            C’est faux ! 


            Sauf à admettre que le rejet de l’immigration fait partie intégrante de la pensée unique imposée par l’Empire, alors même qu’il est farouchement combattu par la quasi-unanimité des gouvernements, des médias, des partis politiques, des syndicats patronaux et ouvriers, des ONG, des religions et des institutions supranationales.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 20:26

              @César Castique
              Sauf que ça marche pas ! Le système a essayé de nous refaire le coup des années 30, diviser les Français par le racisme et la xénophobie, et c’est un flop depuis 40 ans : le FN ne fait désespérément que moins de 14% de l’ensemble des électeurs.


            • César Castique César Castique 2 septembre 2015 00:42

              @Fifi Brind_acier

              « le FN ne fait désespérément que moins de 14% de l’ensemble des électeurs. »


              Moi, du moment que ça suffit pour couper court aux velléités gouvernementales d’accueillir la moitié de la misère du monde, ça me va.

              Et ça donne, au Front national, une raison d’être qui fait cruellement défaut au particule de votre pontifiant gourou.

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 septembre 2015 07:32

              @César Castique
              C’est vrai que l’immigration est responsable :
              - du dérèglement climatique
              - de l’inversion des pôles magnétiques
              - de la fonte des glaciers
              - d’avoir créé la zone euro
              - de diriger la Troïka
              - d’infiltrer Goldman Sachs et le Pentagone.
              - et de diriger le Bilderberg, la Trilatérale et les médias.

              Sinon, pour l’insécurité, le FN a tout ce qu’il faut :
              - Des militants qui brûlent des voitures pour justifier leurs discours sécuritaires.
              - Des bas du front de Papy le Pen qui bossent dans les sociétés de sécurité et de mercenaires, et qui brûlent aussi des voitures, histoire de mettre un peu d’ambiance dans les banlieues ... Sur les vrais et faux mercenaires, c’est à partir de la page 32 du document.


            • César Castique César Castique 2 septembre 2015 08:43

              « C’est vrai que l’immigration est responsable… »

              Le Front national s’attaque à des problèmes, dont souffrent les Français, et qui sont à sa portée. Ça s’appelle du réalisme. D’autres préfèrent brasser des nuées trop grosses pour eux, faisant leur l’adage de Cyrano, C’est bien plus beau lorsque c’est inutile.

              « - Des militants qui brûlent des voitures pour justifier leurs discours sécuritaires.  »

              Le Front national est à l’image du monde, dont il est un condensé. Et le branque qui va brûler des voitures plutôt que de dire aux gens de lire les faits divers dans les journaux, n’est pas détectable aux portiques de sécurité. Il se fait virer, et puis voilà. Il ne coûte pas une seule voix

              « …c’est à partir de la page 32 du document. »

              … et c’est aussi dans la seconde moitié des années 1980, sous une présidence révolue*. A l’époque quasi antédiluvienne où Asselineau en croquait encore au cœur du système (Inspection générale des Finances).


              * Cette remarque ne signifie pas que j’accorde quelque crédit que ce soit au bouquin de Verschave, ni, au demeurant, que je tienne pour faux tout ce qu’il dit. Je n’en pense simplement rien, parce que je ne suis pas en mesure de le vérifier.


            • sarcastelle 1er septembre 2015 08:24

              Un article bizarre qui s’auto-dément par son existence même. 

              Il ne pouvait manquer de déclencher les aboiements de la belle Aline, un peu lassante elle aussi dans son rôle d’agent prorusse de démoralisation du camp pas russe. Où sont passés ses prédécesseurs que nous avions encore il y a quelques mois, et qui au moins étaient polis ?

              • cathy30 cathy30 1er septembre 2015 09:51

                Le bolchevisme : 

                30 millions de morts blancs. Oh zut il en reste encore, allez encore un effort !

                • cathy30 cathy30 1er septembre 2015 09:52

                  Je ne veux pas oublier les chinois, 50 millions.


                • cathy30 cathy30 1er septembre 2015 09:53

                  Je ne veux pas oublier les ukrainiens ....


                • liberty1st liberty1st 1er septembre 2015 15:48

                  Quelques réflexions intéressantes et également quelques analyses pertinentes notamment concernant le système médiatique mais on sent également une généralisation à l’extrême qui ne peut refléter la réalité ... Un extrémisme dérangeant. Le monde n’est pas tout noir/tout blanc. De même ce qui est nommé « l’empire » ...
                   
                  VNN ?!
                   
                  Bon j’essaye de retenir le message qui parais le plus important : « La victoire ne pourra intervenir qu’accompagnée par la connaissance, la pensée indépendante, l’humanisme rationnel, la compassion, la solidarité, et enfin la chaleur humaine. » !


                  • menou69 menou69 1er septembre 2015 16:18


                    André Vltchek est né à Leningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg ville de Poutine), son amour pour la Russie ( ah ! l’âme slave qui se meurt loin de son pays de naissance) est immense
                    et quand on est loin de son pays natal, les souvenirs d’enfance sont colorés de rose et on a des œillères sur la réalité du pays qu’on a quitté depuis longtemps ( Il a passé la majorité de sa vie d’adulte à New-York).
                    J’ai lu : "
                    L’Occident terroriste – D’Hiroshima à la guerre des drones, qu’il a co-écrit avec Noam Chomsky.
                    Dans ce livre ils
                    vantent le comportement des soldats soviétiques lors de l’invasion de la Tchécoslovaquie en 1968, qui ont peu tué et violé de personnes, bien moins que ne l’ont fait les
                    armés occidentales (Sic)

                    Il a écrit dans un texte traduit et mis sur Agoravox :

                    Il est vraiment facile de tromper le peuple russe. Il faut très peu pour gagner leur confiance ; parfois seulement un sourire aimable, quelques mots d’amour, quelques engagements et promesses sonnant sincèrement.
                     
                    Les Russes peuvent être facilement achetés avec la gentillesse. Ce sont des personnes vulnérables, très confiantes.

                    Approchés avec tendresse et sympathie, ils ouvrent bientôt leurs cœurs, ils partagent leur dernier morceau de pain avec l’affamé, offrent leur chemise à ceux qui ont froid.

                    Venez à un Russe avec un gage d’amour éternel, la dévotion de l’amitié, et vous avez toutes les chances de voir les portes ouvertes, et les défenses disparaître.

                    Peut-être qu’il, ou elle, vous dira un jour : « S’il vous plaît, ne me trahissez jamais, jamais. » Mais aucune garantie ne vous sera demandée, pas d’accords écrits, pas de contrats signés.

                    En raison de cette confiance et de cette ouverture, des millions, des dizaines de millions de Russes sont morts !

                    Les Russes ont tout donné au monde ; ils se sont battus pour l’humanité. Ils ont ouvert leurs cœurs et leurs portes. Ils ont nourri ceux qui étaient dans le besoin, souvent affamés.

                    À la fin, ils ont été trahis, encore et encore… Et encore !

                    ..../....

                    Malgré les trahisons horribles et la sauvagerie dirigées contre le peuple russe tout au long de son histoire, ils n’ont jamais vraiment appris la leçon, jamais atteint le point auquel est parvenu le cynisme occidental, et jamais maîtrisé l’art de sacrifier les autres pour leurs propres intérêts.

                    Tous les accords avec la Russie ont été bafoués, chaque fois que cela convenait aux envahisseurs. Les Scandinaves ont anéanti d’innombrables vies russes, et après eux les Allemands, les Français, les Polonais, les Britanniques, les Nord-Américains et les Tchèques, pour ne nommer que quelques-uns. Les Russes n’ont jamais vraiment puni quelqu’un à la manière protestante, anglo-saxonne. La punition est un concept pervers typiquement puritain ; la mentalité russe est trop don quichotesque pour cela.

                    L’Occident a menti à Lénine, à Staline, à Khrouchtchev et enfin à Gorbatchev.

                    L’Occident a menti à Poutine, et au sujet de Poutine.

                    Trahie, la Russie a supporté une agonie inimaginable, par le feu et la dévastation, par le désespoir. Elle a enterré des millions de ses fils et filles. Peut-être qu’aucune autre nation sur terre n’a traversé une terreur d’une telle ampleur.

                    ..../.....

                    La Russie se bat toujours à terrain découvert, honnêtement. Des rivières de sang sont déversées, principalement le sang du peuple russe.

                    Contrairement à l’Occident, la Russie n’utilise pas des tapis de bombes, des drones ou des armes nucléaires pour tuer des millions de civils, afin de s’assurer une victoire facile. Ce sont toujours des hommes contre d’autres hommes. Ce sont des dizaines de milliers de chars comme lors de la bataille de Koursk, ou des millions de soldats comme à Stalingrad.

                    Personne ne pouvait ou ne peut vaincre la Russie, parce que sa colère, comme son amour, sont grands et purs. La Russie n’a jamais vraiment perdu. Son cœur blessé était plein d’amour et de poésie même quand ses poings d’acier ont brisé les despotes, les usurpateurs et les meurtriers de masse. C’est parce que presque toutes les guerres que la Russie a du mener étaient des guerres justes – des guerres pour la survie de son peuple, mais aussi pour la survie de l’humanité entière.

                    Etc, etc, etc......

                    Pardonnez-moi mais ma famille a eu affaire aux Russes, et elle pourrait vous en parler de l’amour, de la pureté des Russes, et tutti quanti ......

                    Je n’ai pas une passion pour les États-Unis, mais je n’aime pas les Russes et Poutine, je les connais trop ! Alors les écrits d’André Vitchek avec sa hargne et son désir de destruction de l’Occident me gonflent !

                    L’Occident a fait des erreurs et en fera encore, mais jeter le bébé avec l’eau du bain est une hérésie. Quelle société dans le temps n’a pas fait d’erreur ? La Russie, l’Inde, la Chine, l’Amérique du Sud et l’Afrique ne sont pas vierge de toutes horreurs.

                    Nous sommes des occidentaux et c’est à nous de faire que notre société s’améliore et s’humanise. Monsieur André Vitchek n’a pas le monopole du coeur et je refuse qu’ils nous traitent nous occidentaux comme des lobotomisés, des asservis et des soumis à une soi-disant dictature. Je revendique ma liberté de pensée, de conscience, d’analyse et de décision Monsieur Vitchek !

                    Cordialement à vous tous


                    • alinea alinea 1er septembre 2015 18:19

                      @menou69
                      Pourtant ce qu’il dit est très juste ! Dans sa première partie, pas un mot à ajouter ni retrancher ; bien sûr les comblés de l’empire ne risquent pas d’apprécier ce regard, mais les blessés de l’empire, les « rebelles » ou les désobéissants s’y retrouvent ou si retrouveraient ; or, ils sont infiniment plus nombreux !
                      l’empire s’occupe de ses élites, donc de ses servants : il doit bien les traiter pour qu’ils soient si fidèles ! smiley


                    • porcinet 1er septembre 2015 21:10

                      @menou69
                      Tout allait bien dans votre défense de l’âme russe et de l’esprit moins pervers que d’autres peuples occidentaux atteints par le consumérisme et une propagande percolée à outrance dans tous les actes quotidiens.

                      Tout allait bien jusqu’à ça : « Je n’ai pas une passion pour les États-Unis, mais je n’aime pas les Russes et Poutine, je les connais trop ! Alors les écrits d’André Vitchek avec sa hargne et son désir de destruction de l’Occident me gonflent ! », ça sent le parti pris nostalgique de Soljenytsine, voire de Ieltsine qui a tout vendu aux occidentaux.


                    • menou69 menou69 1er septembre 2015 17:12

                      @ aux admirateur d’André Vichteck

                      Russie : entrée en vigueur d’une loi contestée sur les données personnelleshttp://www.leparisien.fr/high-tech/russie-entree-en-vigueur-d-une-loi-contestee-sur-les-donnees-personnelles-01-09-2015-5052787.php

                      • alinea alinea 1er septembre 2015 18:24

                        @menou69
                        Quelle horreur, comment peut-on se méfier d’une boîte de com US ! Chez nous, on n’a pas ça, pas de lois de renseignements, rien du tout, libres comme l’air, c’est sûrement parce que nous n’avons pas tous les canons de l’OTAN à nos portes !


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 18:48

                        @menou69
                        Vous trouvez anormal que les données informatiques russes soient stockées en Russie ?
                        Et échappent ainsi à la NSA...


                        Et ce n’est pas tout, les BRICS vont mettre en service, cette année, un réseau téléphonique sous marin, entre eux, indépendant de celui des USA.

                        Il va falloir vous habituer, le monde est en train de basculer vers un monde multipolaire.
                        En Ukraine, l’ Occident a perdu la partie, la Russie a gagné.
                        A partir d’aujourd’hui, c’est le rouble qui circule dans les régions de l’ Est.

                        Et les Russes sont en train d’intervenir en Syrie, contre les djihadistes.
                        C’est la revanche des joueurs d’échecs contre les adeptes décérébrés de jeux vidéo.
                        Mes condoléances. 

                      • porcinet 1er septembre 2015 21:23

                        @Fifi Brind_acier
                        J’espère que c’est vrai, mais il faut se méfier de l’incroyable duplicité des tireurs de ficelles occidentaux capables de prêcher la relâche des tensions tout en préparant la guerre « sainte » dans les coulisses. L’expérience historique tous conflits confondus prouve que les millions de morts supplémentaires sont approuvés en secret dans les cabinets noirs de l’OTAN et autres commandements interalliés.


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 septembre 2015 07:34

                        @porcinet
                        Sur les militaires russes en Syrie, autre document qui confirme le premier.
                        Meyssan habite en Syrie, il doit être bien informé sur ce qui s’y passe.


                      • yoananda 1er septembre 2015 17:29

                        L’occident répands la bétise, l’islam se vautre dedans.


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er septembre 2015 18:38

                          La propagande a beau se répandre par tous les canaux de la com’, il faut croire que cela n’est pas efficace. Sinon, Bzrezinski ne s’alarmerait pas de l’éveil politique des masses...


                          • smilodon smilodon 1er septembre 2015 21:58

                            @ l’auteur : Quand on voit ce que répand l’orient, on peut se demander s’il ne vaut pas mieux être un un « occidental » con mais vivant, qu’un « oriental » intelligent mais mort !!??.. Non ??... En même temps, je ne suis qu’un « con d’occidental » !....Mais « vivant » !... N’attendez aucune réponse des « intelligents » d’orient, puisqu’ils sont censés être morts !... Je ne suis pas certain que vous m’ayez bien compris !... Il s’agissait d’une blague !... Mais rassurez-vous...........HHHHAAAAAAAHHHHHH !!!!!!! Ca y est !... Je meurs !....... Vive l’intelligence « Orientale » !.... La preuve !..... Aïeouilledishatz...... Je suis mort !... Vous aviez raison !......... AAARRRRGGGGG !........


                            • Jean Keim Jean Keim 2 septembre 2015 10:29

                              Si je devais retenir qq. chose de votre article ce serait la conclusion, merci pour ce texte intelligent, il nous reste à percevoir ce que penser signifie réellement et là ce n’est pas tout à fait encore dans l’air du temps, il y a trop de bruit mental, trop de bourrasques et pas assez de courants porteurs mais le silence entre les mots est une réalité.

                              Bonne journée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès