Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’ONU va-t-elle étouffer les trafics d’organes du Premier (...)

L’ONU va-t-elle étouffer les trafics d’organes du Premier Ministre Kosovar ?

Le rapport de Dick Marty, sénateur Suisse et rapporteur spécial du Conseil de l’Europe, est venu confirmer ce que la plupart des analystes craignaient depuis des années : de hauts responsables de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) - dont l’actuel Premier ministre Hashim Thaci - sont très fortement soupçonnés d’exactions et de crimes contre l’humanité, de trafic de drogue et d’armes, mais aussi d’êtres humains. Ces faits, qui viseraient en majorité des Serbes, mais également d’autres minorités comme les Roms et les Goranis, auraient débuté au milieu de l’année 1999. À l’époque, entre cent et trois cents personnes auraient été faites prisonnières, puis transférées à l’aide de camions et de tracteurs dans des prisons improvisées à Kukës et à Tropoja, deux petites villes du Nord de l’Albanie.

En lisant les conclusions du rapport, on ne peut qu’appeler à la création par les Nations Unies d’un Tribunal spécial sur le modèle de celui créé pour le Liban. Il faut en effet lutter contre le sentiment d’impunité dont jouissent les anciens de l’UCK actuellement au pouvoir.

Dick Marty a révélé des informations explosives et réclame la création d’une telle cour à l’extérieur du Kosovo en raison de la gravité des faits. Selon lui, la pègre kosovare serait dirigée et coordonnée par plusieurs personnes occupant des postes clés dans l’actuel appareil d’État du Kosovo. Ces personnes s’appuieraient sur des réseaux lourdement corrompus au sein de la police, du système judiciaire et même de l’Eulex.

On se souvient que de nombreux témoins du procès de l’ancien Premier Ministre Ramush Haradinaj avaient été tués. On ne peut donc que soutenir également l’idée qu’un tel tribunal doit être créé hors du territoire Kosovar.

Une autre option pourrait être de confier cette enquête au Tribunal pénal international sur l’ancienne Yougoslavie (TPIY), mais il faudrait tout d’abord pour cela que les prérogatives judiciaires du TPIY soit étendues à cette nouvelle cause. Or, le mandat du TPIY prendra normalement fin dans deux ans. De plus, comme le soutient Dick Marty dans son rapport, des enquêteurs du TPIY avaient déjà rassemblé de nombreuses preuves en 2005, mais ces preuves auraient été détruites. 

En effet, selon un document de l’Onu, dès 2003, la Minuk avait en main des informations relatives à des meurtres commis au Kosovo dans le but de se livrer au trafic d’organes. Ces informations confirmaient ainsi les nombreuses rumeurs affolant les minorités sur place, non seulement Serbes, mais également Roms ou Goranis. Les dirigeants de l’UÇK auraient touché jusqu’à 45.000 dollars pour les organes d’un seul individu capturé.

On pourrait penser que ces affaires concernent l’Etat Kosovar, mais l’idée de confier aux tribunaux locaux, dont des tribunaux albanais, la responsabilité d’enquêter dans cette affaire reviendrait à l’envoyer aux oubliettes. A ce jour, les procureurs albanais n’ont démontré aucune volonté de coopérer et ont même refusé de fournir soutien ou matériel à Dick Marty.

Après l’euphorie de l’indépendance de 2008, peu de dirigeants de l’UCK ont été inquiétés pour leurs activités passées. En effet, toute tentative d’enquêter sur les dirigeants Albanais est dénoncée par Pristina comme étant dirigée par la Russie ou la Serbie.

« Ce n’est pas un rapport sur le statut politique du Kosovo. Ce n’est pas un rapport contre les habitants du Kosovo. Le rapport ne concerne pas les relations entre la Serbie et le Kosovo, il ne relativise pas les crimes commis par Milošević et il n’est pas un plaidoyer pour la Serbie » a dû préciser Dick Marty.

Son rapport a été adopté à Strasbourg par 169 voix contre 8 et 14 abstentions, les parlementaires Albanais soutenus par certains Turcs et Géorgiens s’y étant opposé en dénonçant les influences Serbe et Russe.

On le voit, au sein même du Conseil de l’Europe, il semble difficile pour les Albanais d’admettre les crimes présumés de plusieurs dirigeants actuels du Kosovo. Il est donc impératif de créer une juridiction exceptionnelle, sur le modèle du Tribunal spécial pour le Liban.

Cependant, l’ONU et le gouvernement Libanais avaient négocié ensemble, à la suite de la résolution 1664 du Conseil de Sécurité, la création de ce Tribunal. La balle est donc dans le camp des 15 membres du Conseil de Sécurité et il ne faut pas trop compter sur les Etats-Unis pour poursuivre leurs amis et alliés Kosovars…


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 12 février 2011 11:28


    Honte à la coalition internationale qui a créé un monstre : le Kosovo, dirigé par les anciens d’une organisation terroriste : l’UCK.

    Kosovo ?
    La plus grande base militaire US au monde.
    L’essentiel de l’économie constitué par les trafic de drogues, de femmes, d’armes, et, il n’y a pas si longtemps, d’organes prélevé sur des victimes froidement assassinées.

    Honte à ceux qui savent, et qui sont très nombreux, et qui ne font rien. Honte à l’Europe. Honte à l’Allemagne et à la France. Honte éternelle aux État-Unis, les pires de tous.


    • Kosovar 13 février 2011 07:59

      Honte à la coalition internationale qui a créé un monstre : le Kosovo, dirigé par les anciens d’une organisation terroriste : l’UCK.

      L’uçk n’est pas une organisation terroriste, elle était sur la liste noire à un certain moment dans très peu de pays dont les Etats-Unis, maintenant ils sont considéré comme des combatants de la liberté par les plus grandes démocraties du monde. Concernant le kosovo, la région n’est pas une création international, du moins, pas comme tu le qualifies (monstre), cette dernière a une histoire aussi ancienne que les grecs.

      Kosovo ?
      La plus grande base militaire US au monde.
      L’essentiel de l’économie constitué par les trafic de drogues, de femmes, d’armes, et, il n’y a pas si longtemps, d’organes prélevé sur des victimes froidement assassinées.

      Faux, la plus grande base militaire us au monde ne se trouve pas au kosovo mais à cuba et elle est 30 fois plus grande que le camp bondsteel, donc ta remarques est ridicule, d’ailleurs cette dernière n’est même pas dans le top 5, par exemple au coeur de l’europe, en allemagne, il y a une base américaine plus étendue et compte près de 17.000 soldats américains sur 5.000 au kosovo et ces derniers ne constituent par la majorité à l’heure actuelle au kosovo. Le nouveau pays est dépendant des travailleurs immigrés principalement en europe et de l’aide international, certe, mais pas du trafic. Il y a énormement de trafiquants albanais mais ce sont des petits dealers que l’on trouve partout dans le monde, rien à voir avec les grands réseaux mafieux russes, italiens ou serbes. Et enfin jusqu’à preuve du contraire, il n’y jamais eu de trafic d’organes sur les prisonniers serbes, en médecine, je crois qu’il est pratiquement impossible de prélèver des organes sur un cadavre avec une balle dans la tête, ce genre de chose ne pratique pas dans la jungle en pleine guerre dont l’uçk savait tout manier une arme.

      C’est toi qui devrait avoir honte de soutenir les pires criminels de guerres en europe, ton antiaméricanisme sent à plein nez.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Peyiba

Peyiba
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès