Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Otan abat ses cartes et joue la provocation aux portes de (...)

L’Otan abat ses cartes et joue la provocation aux portes de Moscou

Strasbourg commence à peine à panser ses plaies, que déjà l’Otan remet le couvert. Mais là où se jouait sur la frontière franco-allemande la fanfaronnade symbolique qui claironnait anniversaire et développement, c’est maintenant une véritable gifle que vient d’infliger la coalition à la Russie.

L’Otan vient en effet d’annoncer des exercices en Géorgie du 6 mai au 1er juin 2009. Même si Robert Pszczel, porte-parole de l’organisation, a déclaré "qu’il s’agit d’exercices d’état-major qui se dérouleront sans faire usage d’armes ni de matériel de guerre", le représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN Dmitri Rogozine a jugé la situation préoccupante : "Nous avertissons qu’il est très probable que des incidents surviennent car on peut s’attendre à tout de Saakachvili". En réponse, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud envisagent des contre-manoeuvres, alors que la Russie parlait de provocation.

Le président russe Medvedev s’est montré consterné : "Lorsque tel ou tel groupe d’Etats effectue des manoeuvres sur des lignes récemment encore soumises à un degré élevé de tension et ce, à un moment où la situation ne s’y est pas calmée, cela risque de provoquer toutes sortes de complications".

La particularité de ces opérations se situe dans le fait que la Géorgie n’appartient pas à l’alliance. Robert Pszczel se voulait rassurant en rappelant que "La Russie aurait pu et peut toujours se joindre à cette opération", en oubliant toutefois de parler des nouveautés propres au somment de Strasbourg :

"29. La stabilité et le succès des réformes politiques et économiques en Ukraine et en Géorgie sont importants pour la sécurité euro-atlantique [...] Nous nous félicitons en particulier du renforcement prévu des bureaux d’information et de liaison de l’OTAN à Kiev et à Tbilissi. Sans préjudice des décisions ultérieures devant être prises à propos du MAP, l’établissement de programmes nationaux annuels aidera la Géorgie et l’Ukraine à faire avancer leurs réformes. L’examen annuel de ces programmes nous permettra de continuer à suivre de près les progrès réalisés par la Géorgie et l’Ukraine dans les réformes liées à leur aspiration à devenir membres de l’OTAN. Nous saluons en outre les précieuses contributions de ces deux pays aux opérations de l’OTAN.

31. La relation entre l’OTAN et la Géorgie s’est considérablement approfondie au cours de l’année écoulée. Nous restons déterminés à promouvoir le dialogue politique avec la Géorgie et à lui fournir une aide. Nous encourageons fortement ce pays à poursuivre la mise en oeuvre de toutes les réformes nécessaires, en particulier les réformes démocratiques, électorales et judiciaires, en vue de réaliser ses aspirations euro-atlantiques.

32. [...] Nous appelons de nos voeux l’établissement d’un nouveau mandat pour la Mission de l’OSCE en Géorgie ainsi qu’un accès sans entrave pour les observateurs de l’ONU, de l’UE et de l’OSCE à l’ensemble du territoire de la Géorgie, y compris les régions d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie. Nous sommes préoccupés par les tensions et les violences qui persistent le long des limites administratives, et nous appelons toutes les parties à faire preuve de retenue

34. [...] L’Alliance a condamné la reconnaissance par la Russie des régions géorgiennes d’Ossétie du Sud et d’Abkhazie en tant qu’États indépendants, et elle continue de lui demander de revenir sur cette reconnaissance, qui est contraire aux valeurs et aux principes sur lesquels se fonde le Conseil OTAN-Russie, aux principes de l’OSCE sur lesquels repose la sécurité de l’Europe, ainsi qu’aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant l’intégrité territoriale de la Géorgie, que la Russie a entérinées. En outre, le renforcement de la présence militaire de la Russie dans les régions géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud sans le consentement du gouvernement géorgien est particulièrement préoccupant."

Au vu de ces dispositions, c’est bien la guerre de l’Ossétie d’août 2008 qui rebondit, Saakachvili devant se sentir pousser des ailes, et il est maintenant parfaitement évident qu’à Strasbourg l’Otan ne s’est pas contenté de souffler les bougies.

En parcourant ce rapport, on peut en effet se faire une idée de l’esprit dans lequel s’est déroulé ce sommet :

"58. Nous restons préoccupés par la persistance de conflits régionaux de longue durée dans le Sud-Caucase et en République de Moldova. Il est essentiel que toutes les parties dans ces régions oeuvrent de manière constructive au règlement pacifique des conflits. Nous les appelons toutes à éviter de prendre des mesures nuisant à la sécurité et à la stabilité régionales, et à respecter les cadres de négociation actuels. Nous continuons de soutenir l’intégrité territoriale, l’indépendance et la souveraineté de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Géorgie et de la République de Moldova."

L’Otan est bien décidé à employer un zèle tout particulier à veiller sur le bonheur de la proche périphérie de la Russie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 18 avril 2009 11:41

    Gifle était bien sûr à entendre au sens diplomatique du terme, pas militaire, ce n’est pas (encore) la guerre. J’aurais effectivement peut-être dû employer le terme de « soufflet ».

    Pour l’Afghanistan, il ne s’agit évidemment pas d’une guerre, mais d’une occupation géo-stratégique. Il ne reste que les naïfs pour s’imaginer que c’est le père Ben Laden qui est recherché là-bas, et que les talibans ou les velléités tribales suscitent le moindre intérêt au sein de la coalition.

    Les pertes de la coalition n’y sont qu’un loyer ridicule en regard de l’annexion pure et simple du pays, et si l’Otan va y envoyer des légions, ce n’est pas pour quelques milliers de bédouins, à qui l’organisation laisse volontiers le contrôle des zones sans intérêt, mais bien pour prendre une position renforcée dans ce pays idéalement placé entre la Russie et l’Iran, outre que c’est un parfait laboratoire d’entraînement en live.


  • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 18 avril 2009 14:13

    Ce n’est ni une gifle ni un soufflet mais un camouflet, sinon il est vrai que l’on va tout droit vers une guerre froide revue et corrigée à la sauce XXI siècle...


  • Marianne Marianne 18 avril 2009 14:18

    « L’otan n’est pas en mesure de gifler personne ». Non, bien sûr Dalamix, les plus grosses entreprises d’armement de la planète sont au chevet de l’Otan et il ne pourrait pas faire de mal à une mouche...

    Des personnalités et O.N.G. du monde entier s’adressent aux présidents Obama et Medvedev, à l’occasion de leur rencontre à Londres le 2 avril prochain concernant les armes nucléaires. Ils leur demandent de « supprimer l’apocalypse de l’agenda planétaire » en supprimant l’état d’alerte des 2 300 armes atomiques capable d’être lancées en moins de deux minutes.

    http://www.mvtpaix.org/communiques/2009/lettreouverteObamaMedvedev-2009.php


  • John Lloyds John Lloyds 18 avril 2009 17:36

    T’inquiètes, du film américain, tu vas bientôt en voir un de très près, tu sais, le genre de film où les figurants attendent dans ton salon qu’arrive l’heure de la programmation.


  • Ahlen Ahlen 18 avril 2009 11:01

    Tout est fait pour ignorer, sinon provoquer la Russie. Le narcissisme de l’OTAN n’est qu’une invitation à une course effrénée à l’armement. sous couvert de l’intégrité territoriale, l’indépendance et la souveraineté de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan, de la Géorgie et de la République de Moldova." Dans les faits, ces gesticulations de l’OTAN ne valent rien à côté du coup de poing russe en Georgie. Deplus, le pantin Saakachvili est malmené par son propre peuple, n’en déplaise aux instigateurs de la destabilisation : OTAN et Israël.


    • Gül 18 avril 2009 11:27

      Et bien !!! Ca promet !!!!....


      • John Lloyds John Lloyds 18 avril 2009 11:50

        Salut Gul

        C’est pas encore pour tout de suite, ça n’est que le round d’observation. Par contre ce qui est caractéristique du rapport, c’est le paragraphe 56, où on peut constater qu’Obama s’est défaussé sur l’Otan concernant l’Iran :

        « Nous restons profondément préoccupés par les programmes nucléaire et balistique de l’Iran et par les risques de prolifération qui y sont liés, et nous appelons ce pays à se conformer pleinement aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU ».

        ça ne sera pas l’Irak, où les US y étaient allés seuls.


      • Gül 18 avril 2009 13:42

        Salut John,

        Etrange non, cette sensation que le problème iranien est relegué à un autre plan ? Ce ne sont pas les US directement qui s’en occuperont c’est clair désormais...

        Eux se dirigent un peu plus à l’est....

        En tous cas, il y a actuellement beaucoup de signes inquiétants pour l’avenir de l’humanité...


      • Gül 18 avril 2009 15:22

        @ Dalamix,

        Il me semble vous avoir répondu concernant le génocide arménien d’une part, de même que concernant les origines que vous me prêtez par erreur...

        Les hittites maintenant ! Non mais où va-t-on ????

        N’importe quoi !!! Vous êtes pitoyable de bêtise...Je ne vous répondrai plus sur ces deux sujets n’en voyant pas l’intérêt puisque vous persistez dans votre délire...


      • John Lloyds John Lloyds 18 avril 2009 17:40

        « En tous cas, il y a actuellement beaucoup de signes inquiétants pour l’avenir de l’humanité »

        Les dernières pièces du puzzle se mettent en place avant le grand ménage. On voit maintenant clairement que tout est fait pour amplifier la crise, on sait donc où ça va mener.


      • appoline appoline 18 avril 2009 21:52

        Bonjour John,
        Je pense que l’Iran va leur donner quelques sueurs froides, je suppose qu’il doit être difficile d’y entrer pour peu qu’on arrive à en sortir intacte. Donc, au niveau du renseignement, ils doivent rester sur leur faim, y compris le mossad. Là, où l’occidental hésite, l’iranien ne faiblira pas. Ils le savent et sont inquiets et ont raison de l’être. Enfin, nous pouvons toujours nous consoler en nous disant que Koméni a passé de belles vacances en France. On avait le renard dans le poulailler et nous ne lui avons pas tordu le cou. Faut y être con.


      • lanatur lanatur 18 avril 2009 21:57

        Merci Gül pour le lein :
        oups rien de bon dans tout ça.
        Et le pire ce sont les commentaires du monde entier mais surtout ceux des états unis où le bon dieu nous est servi à toutes les sauces !
        A mes gamins pardon de vous avoir envoyé dans ce bordel, profitez bien de vos vacances.


      • patroc 18 avril 2009 12:05

         Bientôt, la guerre... Pas pour rien le retour de l’Otan.. Et pour la « crise », rien de plus salutaire !...


        • Suldhrun LOL 18 avril 2009 13:26

          Vous avez l ouie juste , patroc .


        • Suldhrun LOL 18 avril 2009 13:30

          Bien qu il ait une nuance, c est la crise qui est propice a la guerre et non l inverse.


        • Muadib 18 avril 2009 12:29

          1.Exercice entre etats-majors entre l’OTAN et un aspirant à l’OTAN.
          2.Déclaration de façace appellant à la « retenue » (sic) et aux respects des résolutions de l’ONU, petit florilège :

          "
          En outre, le renforcement de la présence militaire de la Russie dans les régions géorgiennes d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud sans le consentement du gouvernement géorgien est particulièrement préoccupant."

          Nous restons préoccupés par la persistance de conflits régionaux de longue durée dans le Sud-Caucase et en République de Moldova. Il est essentiel que toutes les parties dans ces régions oeuvrent de manière constructive au règlement pacifique des conflits.

          La Russie en tremble encore...

          3.Réaction russe :« cela risque de provoquer toutes sortes de complications »

          Ca va PETER ! ( ou pas)


          • Georges Yang 18 avril 2009 14:09

            Si Obama est si différent des autres présidents américains, qu’il annule les manoeuvre !

            Réponse souhaitable du Kremlin, des manoeuvres jointes avec l’armée serbe à la frontière du Kosovo !


            • Suldhrun LOL 18 avril 2009 14:36

              Vous avez là , raison ! Georges Yang .

              Et les manoeuvres virtuelles sont une tentative ,.. de dialogue !!!, éspérons que Obama ...


            • Suldhrun LOL 18 avril 2009 15:36

              dalamix

              Savez vous ,que la réalité , en télévision , à 17 secondes de retard par rapport au direct ?

              Nous arrivons au monde ,et il existe dèja , avec ses manoeuvres ! en cours !

              l URSS à créee l etat d Israel , les US , le nourrissent

              M ANEUVRES ? maneuvres !


            • King Bounty 18 avril 2009 16:46

              Je suis tout pret a collaborer avec les russes ( ou quelque nation que ce soit d ailleurs ) pour les aider a démolir l empire néo-nazi dans lequel je suis obligé de vivre , n ayant pas les moyens pécuniers de m expatrier !!


              • Suldhrun LOL 18 avril 2009 16:59

                Ou donc est (EST° ) votre Demeuré


              • Hieronymus Hieronymus 18 avril 2009 17:01

                Bonjour,
                l’OTAN demontre bien s’il en etait encore besoin, qu’elle n’est que l’instrument sur le continent europeen des ambitions de l’hegemonie US et il est illusoire que des etats europeens isoles puissent au sein de cette organisation peser d’un poids quelconque et inflechir la volonte americaine ds sa volonte d’imperialisme mondial, comme on dit : c’est foutu avec ce machin-la !
                l’Europe ou disons plutot les etats continentaux europeens en s’alignant docilement sur les Etats Unis en matiere de defense se tirent une balle ds le pied a chaque fois, dans le cas de la Georgie, ils n’ont rien mais rien a gagner a cette provocation supplementaire qui visent a un affaiblissement constant de la Russie, au lieu de pratiquer une politique d’equilibre (qui en fait devrait plutot etre pro-russe) entre les 2 principales puissances militaires, ils ne font que servir aveuglement les interets d’une hyper-puissance qui les exploite deja et qui ne les defendra pas en cas de conflit majeur, y-zont tout faux !

                les raisons historiques de cette deviance perpetuelle :
                - en 1954 echec de la communaute europeenne de defense, apres c’etait OTAN toute
                - en 1973, entree de la Grande Bretagne ds l’Union europeenne, et c’en etait fini de la possibilite a terme d’une europe politique, la GB etant le cheval de Troie US n’a eu de cesse de saboter tous les efforts de constitution d’une veritable europe politique, alors ?
                depuis on navigue a vue, les etats europeens dissocies sont vassalises de fait et qq fois on paie les pots casses comme le bousillage de la Yougoslavie avec la constitution d’un etat croupion facho (le Kosovo) veritable base militaire US sur le vieux continent qui se retrouve en plus reislamise par des fondamentalistes, histoire d’emm.. un peu plus les cons d’europeens que nous sommes, incapables de comprendre en temps reel le veritable jeu americain qui est le sabordage definitif de l’independance europeenne..


                • Suldhrun LOL 18 avril 2009 17:32

                  Bonjour Hieronymus @

                  L hegemonie US ,

                  Vous en oubliez l aspect cijoint de 1944

                   Et le Plhan , courtois ,MARCHAL ;; ;; n est il point ?


                • John Lloyds John Lloyds 18 avril 2009 17:43

                  Salut Hieronymus

                  Maintenant ils sont passés du cheval de Troie en Europe à l’écurie entière smiley


                • Proudhon Proudhon 18 avril 2009 18:06

                  Je vois que les gars d’Agoravox ont vite réagit à cette nouvelle qui montre encore à ceux qui en doutaient que le rêve d’hégémonie américain est toujour présent.

                  C’est ce que je pensais, en fait les américains deviennent très dangereux quand ils sentent qu’ils perdent du terrain dans le domaine économique et militaire. Ils cherchent de nouvelles (anciennes) cibles. Mais la surprise finale pourrait venir de l’intérieur et de leurs propres concitoyens.
                  En tous les cas, ça sent pas bon tout ça !! Mais ca confirme pas mal de prophéties diverses et variées.

                  Amen !


                  • Marianne Marianne 18 avril 2009 18:20

                    Bon déjà je ne vois pas ce que les prophéties viennent faire dans cette histoire, mais en plus vous dîtes Amen !, alors là je ne comprends plus du tout !

                    Vous voulez dire que la messe est dîte ?


                    • Pierre93 18 avril 2009 18:51

                      Un nouveau conflit interne en Europe arrangerait bien les affaires des USA et pourrait permettre de relancer son économie moribonde dans un premier temps, en étant banquier et fournisseur du « camp démocrate ». Ensuite, quand le conflit est bien avancé et que l’issue se dessine, les USA s’engagent et viennent apporter la paix et la démocratie. C’est à peu près ce qui s’est passé en 14-18 et 39-45 où l’Amérique a pu écraser ses compétiteurs et tirer les marrons du feu. Quand on voit le nombre et l’implantation des bases militaires US dans le monde (wikipedia), on voit clairement leurs intentions. Paul-Marie de La Gorce, excellent historien, rappelait qu’en 1919 les USA avaient déjà préparé des scenarii pour la seconde guerre mondiale, donc ceux pour la troisième sont certainement prets.


                      • edouard 18 avril 2009 19:02

                        Faut être réaliste, l’OTAN n’est plus crédible et les States s’effondrent...
                        Le Texas, la Californie veulent faire sécession et la prochaine guerre
                        aura lieu en Géorgie(USA) avec schwarzy dans le rôle de Lee et
                        Obama dans celui de Lincoln, sauf que le scénar ne prévoit
                        pas la victoire avant l’attentat....
                        Tout ça c’est de la com et nous on commence à être lassé des séries B
                        américaines

                         


                        • maharadh maharadh 18 avril 2009 19:17

                          C’est de l’intox..........


                          • souklaye souklaye 18 avril 2009 22:22

                            le club Otan


                            Tout est une affaire de cycle électoral, d’amnésie collective et de timing économique.

                            Les antagonismes d’hier produisent les addictions de demain car elles ne sont que les parties visibles de l’interdépendance structurelle et géographique des peuples sédentarisés.

                            Depuis que les idées incarnent les hommes, et plus l’inverse, les symboles monopolisent le temps des négociations, tout en rendant mimétiques les extrêmes supposés.

                            Le monde est une construction sociale à géométrie variable et à durée déterminée où le moyen terme articule l’appareil idéologique des expansionnistes autarciques.

                            La suite ici :

                            http://souklaye.wordpress.com/2009/03/11/le-club-des-hommes-sandwichs/


                            • Suldhrun LOL 18 avril 2009 22:42

                              La specificité ,et quoy d autre ?

                              @souklaye


                              • E-fred E-fred 19 avril 2009 12:52

                                On va de nouveau avoir le droit a une histoire de drones ?

                                Selon le quotidien israélien Haaretz, l’Etat juif aurait accepté de vendre ses drones à la Russie car celle-ci a bien voulu renoncer à livrer à l’Iran des systèmes de missiles antiaériens de type S-300. Cette arme intéressait beaucoup les dirigeants de Téhéran car elle serait utile en cas d’attaque aérienne (israélienne, par exemple) contre les installations nucléaires iraniennes. Les S-300 sont capables d’atteindre un avion à 30 km de hauteur, et leur portée est de 150 km.

                                Mais la nature particulière de la vente ajoute du piment à l’affaire. En confirmant la signature du contrat, vendredi 10 avril, le vice-ministre russe de la Défense, Vladimir Popovkine, a cru bon de souligner que son pays n’achetait pas ces drones « pour faire la guerre (...) L’essentiel est d’en tester les possibilités ».
                                http://lessakele.over-blog.fr/article-25871018.html 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès