• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine commence l’année 2017 entre naufrage économique et (...)

L’Ukraine commence l’année 2017 entre naufrage économique et idéologique, et velléités bellicistes suicidaires

En ce début d'année 2017, l'Ukraine s'enfonce aussi bien économiquement qu'idéologiquement. Les médias mainstream occidentaux ont beau essayer de présenter cela sous un jour favorable, la chute de consommation du gaz en Ukraine de 32,7 % en 2016 est un indicateur clé de l'état de l'économie ukrainienne.

Un pays dont la consommation énergétique se contracte d'un tiers n'est pas un pays qui va bien, contrairement à ce que racontent les autorités ukrainiennes qui essayent de faire croire qu'en 2016 l'économie du pays se serait stabilisée après deux années d'effondrement.

Même l'article de Romandie met un sérieux conditionnel à cette affirmation des autorités ukrainiennes : « Après un effondrement de 6,6% en 2014, puis de 9,9% en 2015, le PIB de l'Ukraine devrait avoir progressé de 1,1% l'an dernier  ». Il faut dire qu'on voit mal comment l'économie du pays irait mieux alors que l'industrie ukrainienne est détruite, et que les gens ont vu doubler leur facture de gaz, sans parler des autres charges.

Et ce n'est pas le défilé de nationalistes (pour ne pas dire nazis) ukrainiens qui a eu lieu le 1er janvier, jour de l'anniversaire de Stepan Bandera (qui dirigeait l’Organisation des nationalistes ukrainiens (OUN) et coopérait plus qu'activement avec les nazis) qui a de quoi rassurer sur la politique ukrainienne à venir pour 2017.

D'ailleurs les autorités des Kiev ne devaient pas être très rassurées non plus par ce défilé pour y avoir alloué quasiment autant de forces de sécurité pour encadrer le défilé (700 hommes dont 250 de la Garde Nationale) que de personnes qui y défilaient (plus de 1 000).

Il faut dire que les slogans brandis lors de cette marche aux flambeaux (toute ressemblance avec des faits historiques n'est pas une coïncidence) ont de quoi faire frémir : « Le nationalisme est notre religion. Stepan Bandera est notre prophète.  » (Sic)

Le « nationalisme » ukrainien qui était déjà décomplexé depuis que ses idoles étaient devenues des « héros de l'Ukraine », prend maintenant le même chemin totalement fanatique et digne d'une secte que le nazisme avait adopté il y a 80 ans. Et quand on voit jusqu'où ce chemin a mené le nazisme allemand, on a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de l'Ukraine et pour le Donbass.

Une inquiétude justifiée par le non-respect du cessez-le-feu du Nouvel An par les Forces Armées Ukrainiennes (FAU) et le redéploiement de soldats et d'armes lourdes tout près de la ligne du front.

Ainsi, après avoir tiré à 30 reprises au mortier le soir du Nouvel An sur le village de Sakhanka, dans le Sud de la République Populaire de Donetsk (RPD), et intensifié ses tirs dans toute la zone Sud en pleine visite de John McCain à Marioupol (qui a de nouveau plaidé pour la livraison d'armes létales à l'Ukraine par les USA), l'armée ukrainienne a continué à intensifier ses provocations dans la zone et y a redéployé des canons automoteurs de 152 mm, alors qu'a été annoncée la visite du ministre des Affaires étrangères autrichien dans la même ville que le sénateur américain va-t-en guerre.

Et le Sud de la RPD n'est pas le seul endroit du front à voir une escalade. Car en plus des 542 violations du cessez-le-feu des dernières 24 h, et de l'arrivée d'artillerie lourde à plusieurs endroits près du front, l'armée ukrainienne a redéployé 200 snipers à 2 km de la ligne de contact, près de Debaltsevo, semblant confirmer que l'armée ukrainienne n'a pas l'intention d'en rester là avec cette zone du front, malgré ses échecs cuisants fin décembre, qui lui ont valu des pertes estimées à au moins 50 morts et plus de 100 blessés.

Si les accords de Minsk ont été reconduits pour 2017 de manière automatique, le fait qu'il n'y ai eu aucune annonce officielle concernant cette prolongation sur fond d'escalade des provocations ukrainiennes, après un mois de décembre 2016 catastrophique en termes de bombardements, a de quoi poser question.

Et à l'échelle plus globale, l'hystérie des patrons occidentaux de l'Ukraine est plus que palpable après la libération totale d'Alep qui a dévoilé leurs mensonges. Après qu'Obama n'ai rien trouvé de mieux à faire que d'expulser des USA 35 diplomates russes (et le chef cuistot) sur base d'accusations fumeuses, ce sont les médias qui se sont pris les pieds dans le tapis de la désinformation concernant des piratages soi-disant russes d'un fournisseur d'électricité américain. La machine de propagande occidentale tourne à plein régime pour justifier un conflit avec la Russie, et quoi de mieux après l'échec en Syrie que de tenter de mettre le feu pour de bon en Ukraine...

Il semble donc bien que 2017 sera l'année qui décidera de la façon dont se réglera la guerre du Donbass, et je crains comme beaucoup ici, et comme l'a envisagé Alexandre Zakhartchenko dans sa dernière ligne directe de l'année 2016, que ce ne soit par la voie des armes. Un chemin que l'Ukraine semble bien décidée à emprunter, pour l'amour de ses sponsors occidentaux, même si ce dernier la mènera à coup-sûr vers la désintégration pure et simple du pays et vers une potentielle troisième guerre mondiale.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 janvier 08:13

    Le futur locataire de la Maison-Blanche va devoir patienter jusqu’au 20 janvier prochain pour être officiellement investi.

    Alors, l’avenir de l’Ukraine et de Ukrainiens sera peut-être moins sombre... s’ils peuvent se réconcilier !

    • roman_garev 3 janvier 08:40

      @Jeussey de Sourcesûre
      Mais qui devraient se réconcilier, selon vous ? L’Ukraine et les Ukrainiens entre eux ? Peut-être, mais le Donbass n’y sera pour rien.


      Et comme les ÉU restent une démocratie, ce n’est pas tout qui se décide à la Maison Blanche.
      Les deux sénateurs US en compagnie de Porochenko viennent de visiter le « front » au Donbass. L’un est le célèbre McKein, et l’autre, Graham, se frotte les mains dans l’attente des bénéfices (voir la vidéo). 

    • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 08:41

      @Jeussey de Sourcesûre
      Le Donbass ne retournera pas en Ukraine. Il y a eu trop de morts, de sang, de larmes, de souffrance. Le point de non retour a été franchi depuis longtemps.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 janvier 09:32

      @Christelle Néant @roman_garev


      Mais, si j’ai bien suivi, il reste aussi des Russes en Ukraine, non ?
      Je parlais de réconciliation entre habitants de l’Ukraine (sans le Donbass ni la Crimée), car je croyais que cette population était composite depuis quelques siècles.
      Mais je dois me tromper.

    • roman_garev 3 janvier 10:00

      @Jeussey de Sourcesûre
      Les habitants du reste de l’Ukraine, soient-ils Ukrainiens, Russes, Galiciens ou Grecs, n’ont pas à se reconcilier entre eux. Ils participent tous (sauf des rares résistants qu’on jette dans les prisons du SBU, cette Gestapo ukrainienne), d’une manière active ou passive, au sabbat des nazis qui se déroule dans leur pays. Tout comme les Allemands du IIIème Reich : auraient-ils à se reconcilier entre eux ?


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 janvier 10:05

      @roman_garev

      ça a posé un problème réel, oui !
      vous n’êtes pas au courant ?

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 janvier 10:08

      @Jeussey de Sourcesûre


      en France aussi d’ailleurs, ça a posé des problèmes
      les collabos ont eu quelques problèmes, certains jusqu’à leur mort, et certains ont même laissé un héritage lourd à porter pour leurs descendants.

    • Clocel Clocel 3 janvier 10:28

      @Jeussey de Sourcesûre

      Je voudrai pas dire, mais les collabos ont repris le pouvoir chez nous.

      Ça vous a échappé ?

      On va planter Chérèque, le soutier du MEDEF, j’ai hâte d’entendre les panégyriques fielleux, je m’en délecte d’avance, première salve ce matin sur France Cul...

      Excellente radio pour recharger son indignation...

      Roko va sans doute se fendre d’un article...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 janvier 13:35

      @Christelle Néant
      Merci de nous tenir au courant, les médias presstitués français ont déjà passé l’ Ukraine dans les « non sujets »...
      Site Stratpol, entretien avec le Président Alexandre Zakhartchenko :
      « L’Ukraine telle qu’elle est aujourd’hui va disparaître »


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 3 janvier 10:49

      Certes, mais ceux-là n’ont envoyé personne au STO ni à Auschwitz !


      Moi, je les appelles de chiens de garde et réserve le terme de « collabos » à une période historique particulière : celle de l’occupation d’un état par un autre état. La collaboration de classes n’a besoin ni de la guerre ni d’un régime fasciste pour se pratiquer. C’est le prolongement naturel de la mentalité de larbin sous l’ancien régime.

      • sarcastelle 3 janvier 13:18

        Il y a encore du monde pour prendre tout ça au tragique ? 


        • eric 3 janvier 15:16

          D’après Nicolas, Xavier and co, vous êtes sur place. J’ai vu les photos à l’orphelinat avec Nicolas.
          Vous êtes donc plus proche de ce qui se passe la bas que la plupart des commentateurs dont moi. Cependant, je trouve cependant votre ton assez excessif. C’est du copié collé de la propagande officielle russe. Même Moreau disait des trucs plus modérés.. ; Traiter les autres de facho, les ukrainiens de l’ouest en on autant au service des russophones de l’est. Je ne crois pas que cela fera avancer le schmilblick.
          En dehors des intérêts des uns et des autres, boites, pays, puissances, on parle quand même fondamentalement des savok v savkom, de gens qui connaissait les taux les plus élevés d’URSS de mariage mixte entre peuple et qui ont tous passé leur enfance sur fond de Chiburashka et Nu pogodi.

          Faire semblant de croire à des ruptures insurmontables définitives, idéologiques profondes c’est aussi à mon avis les favoriser.

          Cette histoire est un drame pour tous le monde. Pour l’Ukraine qui dans le meilleur des cas perdra une partie plus ou moins grande d’elle même. Pour la Russie qui avait une réelle influence sur toute l’Ukraine et risque de se retrouver, comme avec ses ex amis historiques géorgien, avec des gens hostiles à ses portes et de nouveaux pseudos état croupions à sa charge.

          J’aurai tendance à penser que les occidentaux se sont conduit au plus mal dans ces histoires et portent une responsabilité. Mais les russes étaient chez, eux, sur place, et auraient du avoir les moyens de gérer cela autrement.


          • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 15:57

            @eric
            Parce que traiter de nazis les gens qui ont Stepan Bandera comme prophète vous trouvez çà excessif ? Dois-je vous rappeler les crimes commis par l’OUN pendant la WWII ? Et les crimes des bataillons spéciaux actuels qui se revendiquent de cette idéologie dans le Donbass ? J’appelle un chat un chat monsieur. Que Xavier se veuille plus diplomate pour des raisons évidentes, ne veut pas dire que cette édulcoration soit juste. Je ne fais pas semblant de croire à des ruptures insurmontables. Elles existent.
            Je suis ici au contact des gens, des soldats sur le front, quasiment tous ceux que nous interrogeons sur un potentiel retour du Donbass au sein de l’Ukraine sont clairs : hors de question de retourner vivre sous le drapeau d’un pays qui a tenté de nous assassiner. Et très sincèrement je me vois mal leur jeter la pierre. Si j’étais dans leur cas, moi non plus je ne voudrais pas revenir au sein du pays qui a fait ce que l’Ukraine a fait au Donbass.
            Sans parler du fait qu’en Ukraine de l’Ouest l’idéologie nazie a été plus qu’encouragée, elle s’est répandue dans toute une génération aidée par la propagande d’état (je rappelle que Bandera a été décrété héros de l’Ukraine) et l’effondrement du pays qui génère des dizaines voire des centaines de milliers de pauvres qui seront une cible facile pour cette même idéologie.
            Si vous pensez que j’exagère je vous invite à venir ici avec plaisir, et à discuter avec les gens sur place, et au retour vous me direz si j’étais excessive.


          • Aristide 3 janvier 16:18

            @eric

            Je vous félicite pour cette modération de ton et la qualité de votre analyse qui apporte un réel angle de vue sur cette guerre civile.

            J’ajouterais simplement que les extrêmes de deux camps dirigent et notre journaliste n’est que l’écho de ce camp-çi,il existe le même type de propagande venant de Kiev. Je souhaite, comme vous, que ce conflit ne se termine par une scission de l’Ukraine et que les adversaires du jour trouvent le moyen de vivre ensemble dans ce pays en prenant en compte les aspirations de chacun.

            D’autres pays, ont réussi ce pari, souhaitons en ce cette période que d’autres dirigeants qui sauront mette en avant la sagesse, la compréhension et la justice puisse remplacer rapidement les dirigeants actuels qui ont entraîné ce pays dans une impasse.

            PS : Comme vous le soulignez ’Ukraine a été l’enjeu d"une lutte d’impérialismes qui la dépassait. Nous n’avons pas su ou pu nous extraire de cette vision binaire du monde que nous imposent les Etats Unis et la Russie.

          • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 16:45

            @Aristide
            Nous sommes ici dans le même genre de scénario que la Yougoslavie et on a vu comment ça s’est terminé là-bas : ça s’est pas bien fini. La question n’est pas de savoir ce que je souhaite (je ne souhaite pas la scission de l’Ukraine) mais ce qui a le plus de probabilités d’arriver au vu de la situation dans laquelle on est.
            Et au vu du point où on en est arrivé, je vous le dis clair et net : le Donbass ne reviendra pas au sein de l’Ukraine. C’est comme çà. La population du Donbass a trop souffert, il y a eu trop de morts. Le souhait de la très grande majorité de la population d’ici n’est pas de revenir au sein de l’Ukraine, comme l’a indiqué le référendum de 2014. Et cette volonté doit être respectée, qu’elle vous plaise ou non.
            Rouslan Kotsaba le fameux journaliste ukrainien, le dit :
            « Le point de non retour a été franchi. Tant qu’est en vie la génération qui a vu toute cette destruction faite par l’armée ukrainienne qui a, de fait, tué de manière illégale des civils, car l’armée n’a pas le droit de combattre sa propre population, en annihilant des civils à Donetsk et Lougansk. Nous avons perdu le Donbass pour 20 ans. Même si nous avions une meilleure stabilité financière ils n’en voudraient pas parce qu’ils ont vu de leurs propres yeux la façon dont l’Ukraine s’est comportée de manière ignoble envers ses propres citoyens, » a souligné Kotsaba.
            Source : https://dninews.com/article/kotsaba-donbass-not-be-returned-point-no-return-passed
            Alexei Chesnakov a émis la même analyse à peu de choses près : https://dnipress.com/fr/posts/autorites-kiev-refusent-reglement-pacifique-conflit-donbass-scission-ukraine-inevitable/
            Sans parler d’Oleg Tsariov et d’autres.


          • Etbendidon 3 janvier 19:06

            @eric
            Je vous ai plussé
            D’autant plus que les nazis c’est fini depuis 1945 !
            Et je me demande bien comment l’auteur a pu voir des crocodiles dans le DONBASS ???


          • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 19:25

            @Etbendidon
            Fini depuis 1945 les nazis zetes sûr ?
            http://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2014/09/soldats-azov-entra%C3%AEnement.png
            Ces gars là doivent juste avoir une crampe au bras droit si on vous suit dans votre raisonnement :
            http://www.liguedefensejuive.com/wp-content/uploads/2015/03/ukraine1-660x382.jpg
            Ceux là aussi :
            https://histoireetsociete.files.wordpress.com/2014/11/4-sebastopol-marine-russe-cassini14.jpg
            Sans parler de ceux-là :
            http://3.bp.blogspot.com/-dJFSrUmkB14/VpnvQ2yISCI/AAAAAAAAm7k/0f_4fSUia74/s1600/nazi%2B01.jpg
            Si çà c’est pas des nazis je me demande bien ce que c’est... Des émules de Mère Thérésa ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 3 janvier 19:40

            @Aristide
            C’est la Russie qui a financé le coup d’ état de Maïdan, ou bien c’est Soros, Nuland and C0 ??


            Pourquoi ? Parce que la politique des USA, formalisée par Bzrezinski, était d’empêcher toute alliance Europe - Russie. Cette union aurait constitué la zone économique la plus puissante du monde qui aurait dominé les USA. L’Ukraine était le verrou qui empêchait cette liaison.

            Le Grand Échiquier de Bzrezinski.

            "(...) Sans surprise, nous apprenons que la géographie prédestine les priorités immédiates des pays ; nous le savions depuis au moins Napoléon. Halford J. Mackinder au début du siècle avait tracé déjà ce que nous avions vu plus haut développé par Brzezinski, à savoir que « qui gouverne l’Europe de l’Est domine le heartland, qui gouverne le heartland domine l’île-monde, et qui gouverne l’île-monde domine le monde » (le heartland étant le coeur continental). L’Amérique suit donc cette voie pour parvenir au maintien de son rang." (...)


          • eric 3 janvier 21:47

            @Christelle Néant

            Bandera a eu à peu prêt autant de membre de sa famille assassinés par les Nazis que par les Bolcheviques ou peu s’en faut. En cela il diffère un peu de la majorité de ses concitoyens qui ont quand même pas mal souffert de passer de la paisible domination austro-hongroise, au retour des aristo polonais puis des bolcheviques à chacun de leurs allez retours dans la région. De l’ordre de 5 fois l’épuration et la dékoulakisation, cela laisse des traces....

            Il me semble que vous gagneriez à demander au ukrainiens de l’Ouest ce qu’il savent de leur histoire et de que leur inspire Poutine quand il les traite tous de Banderistes. Et est-ce vraiment malin si l’objectif est de vivre en paix, non seuelment entre voisin mais entre cohabitant ? Vous savez combine il y a d’ukrianiens en Russie et de ruse en Ukraine et de familles mixtes ?

            L’Ukraine était politiquement coupée en deux et les factions pro russes, dirigé par un type ayant un peu de sang ukrainien de mémoire, Ianukovitch et en face des « nationalistes » comme Timoshenko, Russo-lettonno-juive ( Grand père Abram kelmanovitch kapitelman...) Son père ayant pris le nom de sa femme pour ne pas avoir à mettre sur son passeport la nationalité juive, parce que dans l’URSS socialiste, c’était un vrai handicap...
            Allez jeter un coup d’œil sur ce qui est arrivé aux juifs lettons pendant la guerre et demandez vous si Iulia peut vraiment se sentir solidaire d’Adolf Hitler ou d’un quelconque de ses affidés passés ou présents....On pourrait même se demander pourquoi elles se sentirait ukrainienne...

            Je ne doute pas que les personnes qui se battent sur le front en se moment soient très déterminées et très jusqu’au boutistes. SI il en allait autrement, ce serait du défaitisme.

            Mais faite l’expérience, prenez un bandériste et un moskali à Paris, mettez les ensemble et ils se parleront fraternellement et en russe.

            J’en ai eu une dizaine, des ukrainiens, qui venaient monter des silos en France, et on a regardé ieralash en DVD tous ensemble avec mes moscovites.

            A mon avis y a déjà assez de gens des deux côtés concernés, qui veillent à mettre de l’huile sur le feu sans que des étrangers contribuent à la surenchère.

            D’autant qu’à l’est, il y a une majorité sans doute écrasante de russophones pro russe et pro, au minimum autonomie dans l’est, mais aussi malgré tout des ukrainiens se sentant ukrainiens et il faudra aussi vivre avec eux après.


          • Christelle Néant Christelle Néant 4 janvier 07:44

            @eric
            Que Bandera ai eu des membres de sa famille tués par les nazis ca l’exonère des saloperies qu’il a faites ? Pas chez moi désolée, ni,chez beaucoup de Polonais et de Russes qui ont du mal à avaler le Bandera héros de l’Ukraine.
            Trouvez-moi la phrase où Poutine dit que tous les Ukrainiens de l’Ouest sont des bandéristes, allez-y moi je vais sortir le pop-corn pendant ce temps là....
            Votre post est un ramassis de bêtise inimaginable, de raccourcis foireux et j’en passe. Vous voulez que je vous rafraichisse la mémoire sur Timochenko qui disait qu’il faudrait atomiser les Russes ?
            Un bandériste ne parlera pas à un russe qu’il considère comme un moskal c’est-à-dire un sous-homme (terme que vous employez d’ailleurs, vous grillant vous-même sur qui vous êtes en réalité). Par contre un ukrainien normal oui. Vous faites exprès de mélanger tout ca pour faire passer votre soupe. Je ne jette pas d’huile sur le feu, mais essayer de cacher les nazis ukrainiens sous le tapis comme vous le faites c’est de la malhonnêteté intellectuelle. Ce n’est pas en mentant sur la réalité que les relations russo-ukrainiennes se porteront mieux. C’est au contraire en disant la vérité pour que le ménage soit fait au niveau des nazis ukrainiens que les choses pourront s’arranger.
            Et rassurez vous pour ceux qui se sentent ukrainiens ici. Il n’y a pas de chasse aux sorcières en RPD ni en RPL. Ils ont le droit de s’exprimer et de se sentir ukrainiens, on ne les tabasse pas pour ca. En Ukraine l’inverse n’est pas vrai.


          • zygzornifle zygzornifle 3 janvier 15:53
            entre naufrage économique et idéologique.... un point commun avec nous.....

            • sarcastelle 3 janvier 16:24

              Qu’est-ce qu’un « naufrage idéologique » ? 

              .
              Je dirais que c’est le fait d’adopter une idéologie ; mais est-ce bien le sens que lui donne l’auteur ? 

              • roman_garev 3 janvier 17:33

                @sarcastelle
                Qu’est-ce qu’un « naufrage idéologique » ? Je dirais que c’est le fait d’adopter une idéologie ; mais est-ce bien le sens que lui donne l’auteur ?


                Ce n’est point le fait d’adopter UNE idéologie, mais celui d’adopter l’idéologie NAZIE inhumaine, d’adopter en héros de la nation des bourreaux suppôts des SS hitlériens tels que Stepan Bandera et Roman Choukhévytch.

                La vidéo du cortège aux flambeaux ce 1er janvier 2017 (le jour de naissance de Bandera) à Kiev, justement dans l’avenue qui porte désormais son nom.

                Si ce n’est pas un naufrage idéologique pour vous, plus rien à ajouter.

              • sarcastelle 3 janvier 19:04

                @roman_garev

                .
                Si, si, avoir une idéologie est un naufrage. 

              • eric 3 janvier 22:15

                @roman_garev

                http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Des-centaines-de-milliers-d-Armeniens-commemorent-le-genocide-de-1915-2015-04-25-1306284
                Et cela c’est quoi ? Des Nazis ? Et en cherchant un peu je dois pourvoir vous retrouver des vidéo des « Nashi » dans les mêmes postures.

                Imaginer des slaves adhérer à une idéologie dont un des présupposés, écrit noir sur blanc et mis en pratique en Ukraine, est que les slaves sont des sous hommes qu’il faudra éliminer en masse pour assurer un espace vital aux aryens, c’est les imaginer, abrutis suicidaires et illettrés. Des peuples entiers comme cela, cela n’existe que dans l’esprit d’idéologues fumeux justement.

                Une chose est que dans le cadre d’un rapport de force après le génocide des ukrainiens par les socialistes, certains d’entre eux, à l’usage, aient préféré les socialistes nationalistes aux socialistes internationalistes, une toute autre chose est de les imaginer se prenant pour des Germains...

                Le but ultime à mon avis serait qu’Ukrainiens et russes vivent à nouveau ensemble comme par le passé et à mon avis, dans ce genre de bagarre de famille c’est les grands frères qui doivent se montrer les plus responsables. Surtout quand ils ont un certain passif historique....

                Se traiter de Nazi, c’est facile ! Après tout, le pouvoir grand russe de Moscou, même sous une apparence géorgienne, a signé avec Hitler avant Bandera et avec plus de conséquence pour la paix du monde.

                Sans la paix à l’est et le partage de la Pologne assuré par les communistes russe à une époque ou l’Ukraine de l’ouest n’avait rien à voir dans tous cela, les Nazis n’auraient pas sans doute pas osé attaquer la Pologne et l’occident.

                C’est l’alliance avec les Nazis qui a permis à Staline d’annexer à nouveau l’Ukraine de l’Ouest. Epuration, dé-koulakisation, collectivisation, et tous le tintouin...Après s’être déjà tapé Trotsky aller retour quelques années plutôt. Rebelote à la fin de la guerre et ils se sont battu jusqu dans les année 50. De quoi se méfier de Moscou non ?


              • Christelle Néant Christelle Néant 4 janvier 07:33

                @eric
                Parallèle foireux avec le défilé des Arméniens, qui eux ne scandaient pas que le nationalisme est leur religion et qu’un assassin de juifs, de Polonais et de Russes est leur prophète. Votre réécriture de l’histoire dans le reste de votre post laisse sans voix.
                "Imaginer des slaves adhérer à une idéologie dont un des présupposés, écrit noir sur blanc et mis en pratique en Ukraine, est que les slaves sont des sous hommes qu’il faudra éliminer en masse pour assurer un espace vital aux aryens, c’est les imaginer, abrutis suicidaires et illettrés."
                Et pourtant c’est ce que Bandera et ses sbires ont fait, ne vous en déplaise, ils ont plus qu’adhéré à cette idéologie, ils ont collaboré plus qu’activement avec les nazis. Et leurs séides actuels se revendiquent de cette même idéologie, considérant les russes et les russophones de l’Est du pays comme des sous-hommes. Que cela relève de la connerie la plus crasse je vous le concède mais malheureusement on en est bien là, même si c’est affligeant pour le peuple ukrainien.
                Quant au pacte Germano-Soviétique vous voulez qu’on parle du pacte entre la Pologne et l’Allemagne ? Le pacte entre Staline et Hitler avait pour but de laisser à l’URSS le temps de remettre sur pied son armée, et lui donner une chance de vaincre en cas de conflit avec l’Allemagne. C’était un coup purement tactique, faire semblant de ne pas le comprendre, là c’est vous qui vous abaissez au niveau intellectuel des nazis ukrainiens.
                Enfin concernant au grand-frère qui devrait se montrer plus responsable que le petit frère ukrainien (qui au niveau passif est carrément grâtiné vu ce qu’ont commis les collabos ukrainiens pendant la WWII), si la Russie n’était pas aussi responsable justement l’affrontement ouvert avec elle aurait déjà eu lieu depuis longtemps. Au lieu de déblatérer des âneries vous devriez vous estimer heureux que Poutine et les Russes soient d’une telle patience, parce qu’à leur place il y a beaucoup de dirigeants et de pays qui auraient déjà plus que tapé du poing sur la table.


              • roman_garev 4 janvier 08:21

                @eric
                Un entassement d’élucubrations auxquelles il est insensé de répondre, l’ignorance universelle trempée dans la sauce de russophobie étant criante.


              • anna anna 4 janvier 08:36

                @eric
                Vous êtes un fou a lier...


                Ce n’est pas par ce que vous connaissez bien le sujet, que vous ne le connaissez pas de travers.
                Vous manipulez les faits historiques a votre façon, d’un malade bi-polaire. 
                Plus plein des fautes historiques, des raccourcis et d’approximations. 
                Il y a un dicton juif qui parle des idiots utiles de votre genre :
                « C’est les Trotsky qui font la révolution, c’est les Bronstein qui la payent de leur vie »
                Vous, qui « connaissez » ce que doivent faire les Russes et les Ukrainiens pour se réconcilier, vous êtes surement un coiffeur ou un postier a la retraite ? 
                Avec l’énergie, que vous mettez a taper votre « expertise » a la Marie Mendras, on pourra s’en passer des centrales nucléaires. Si seulement vous pourriez ne pas mettre votre nez morveux occidental depuis mille ans dans les affaire de l’Empire Russe, on se portera mieux...





              • eric 4 janvier 14:52

                @anna

                Je vous le redit, j’ai une spravka de Serbski ; institut le plus spécialisé au monde en russophobie et dans le passé en lutte contre le fascisme interne à l’URSS. Mais si cela se trouve, vous ne savez pas de quoi il s’agit.
                Oui je connais bien le sujet. Ce n’est pas un hasard. Les grands parents qui ont élevé ma femme étaient agents infiltrés chez les allemands à Kertsh et ma belle grand mère à du se faire un SS au couteau pour sauver son mari pendant un « passage délicat ». Et ce n’est qu’un exemple.
                J’avais aussi de la famille dans le Vercors au bon moment et je sais que se sont des supplétif caucasiens, parce que montagnards, qui ont trouvé la grotte de la luire et massacré les blessés.

                J’aime la Russie au point que je j’ai du mal à me résoudre à cette amputation qui n’était pas indispensable. Odessa n’est plus une ville russe. Je me demande si vous comprenez même de quoi on parle.

                En Abkhazie, il y a eu la guerre civile, des tas de morts, et l’expulsion des géorgiens, megrel et autres swann dans l’ensemble..

                Je ne dirai pas que les Abkhazes souhaitent réellement que les expulsés reviennent ( déjà dans de nombreux cas, il faudrait rendre les maisons...) mais ils disent quand même qu’ils se sentent amputés de quelque chose. C’est pourquoi les guerres civiles impardonnables à jamais...

                Ils ont conscience aussi que les russes dans cet histoire, les ont aussi utilisés. C’est comme pour l’Ukraine de l’ouest, on rassemblait des volontaire à Moscou, on leur donnait des armes et en avant...

                Je ne sais pas si vous êtes postière, mais vous me faites penser à Besancenot, toujours prêt à se battre jusqu’au dernier palestinien, au dernier israélien et au dernier Tchétchène.

                Comme d’autres commentateurs ici.

                L’auteur, elle est au milieux des gamins orphelins en Ukraine et il est donc difficile qu’elles ne se sente pas impliquée au delà du raisonnable.

                Mais enfin, pour tous les soi disant défenseurs des « grands principes », je vous rappelle que 10 000 morts au Donbass on est à 15 fois moins qu’en Tchétchénie, zone pour laquelle tous vos arguments sont valables. Eux aussi ils avaient élu régulièrement leur président, eux aussi ils ne voulaient pas trop vivre avec ceux qui avaient tué leurs ancêtres avec sauvagerie, etc...
                Je vous rappelle que quand Chamil s’est rendu, c’est parce qu’il n’y avait plus un enfant en age de combattre.....
                Et à Grosny ;, ; c’est pas le islamistes qui ont été bombardé. . Grosny était la ville russe, les tchétchènes ayant de la famille en montagne sont parti s’y cacher, sont resté sous les bombes les retraités russes n’ayant aucun autre choix...

                Cela aida l’élection de Poutine...


              • eric 4 janvier 15:00

                @Christelle Néant

                Ouai ! Et Bandera c’est tout pareil, il a signé provisoirement avec les allemands en espérant se constituer une armée pour se débarrasser des soviets et des polonais...
                PIlduski a envisagé de s’allier avec les Nazis, Mannerheim s’est battu tour à tour contre tous les ennemis de son pays et en fonction des intérêts finlandais. Avec et contre les allemands. Franco à une reprise a sauvé la république et était considéré comme l’exemple de l’officier légaliste, et PInochet à été nommé par Aliende parce qu’il avait une grande confiance en lui....

                Et Alors ?

                Du reste il est bon de signaler que sa grande expérience comme officier du Tsar en ont fait l’homme qui a été capable de se débarrasser des bolcheviks chez lui au moment de la révolution et ainsi d’être un des rares pays à prendre son indépendance du colonialisme russe, malgré les manigances bolcheviques...

                L’histoire, c’est toujours compliqué. C’est une règle historique que ceux qui se contentent de traiter leurs adversaire de nazis de nos jour sont en général des abrutis qui désirent la violence.


              • Christelle Néant Christelle Néant 4 janvier 15:11

                @eric
                Allez encore un peu et vous allez nous présenter Bandera comme un saint, ou un héros national (ah merde ça les Ukrainiens l’ont déjà fait)... Vous êtes à vomir je n’ai pas d’autre terme... Vous voulez pas réhabiliter Pétain et Klaus Barbie pendant qu’on y est ? Je rappelle que les troupes de Bandera massacraient les gens avec une telle sauvagerie que même les SS avaient envie de vomir en les voyant faire... Alors le coup du « on a juste collaboré pour donner le change » euh... Désolée mais çà ne tient pas. L’histoire est toujours compliquée, je ne vous ai pas attendu pour le savoir, mais ériger un mec comme Bandera au titre de héros national et idole du pays, c’est comme si l’Allemagne d’aujourd’hui réhabilitait Hitler sous prétexte qu’il luttait conte les bolcheviks.
                Et vous vous êtes en train de défendre cette réécriture de l’histoire. À gerber...
                Je passerai sur l’insulte de fin qui est pathétique. Venez dire aux gens d’ici qui subissent ce que les bataillons spéciaux leur font subir que traiter ces gars là de nazis c’est être un abruti désirant la violence. Je suis sûre qu’ils vont apprécier...


              • Laurent 47 3 janvier 16:41

                Pour appuyer ce que dit Christelle Néant ( à qui je souhaite une bonne année 2017, en espérant qu’elle ne soit pas pire que 2016 ), je précise que de nombreux ukrainiens de Galicie s’étaient engagés dans les panzer-divisions de la waffen SS durant la dernière guerre.
                L’une de ces divisions, la Galicien Division, était d’ailleurs uniquement composée d’ukrainiens !
                Le Centre Wiesenthal a des dossiers longs comme le bras sur cette racaille, émule de Stepan Bandera, car ils ont massacré des milliers de juifs en Russie, en Pologne, et même en Ukraine !
                Leur cruauté a même écœuré les SS, qui n’étaient pourtant pas des tendres !
                Et maintenant, ils ressuscitent en Ukraine et après avoir pris le pouvoir par un coup d’état sanglant ( organisé, financé, et soutenu par Washington et ses larbins européens ), ils s’en prennent au Donbass, cette république indépendante de l’Ukraine ( plus de 10.000 civils ont été massacré par ces chacals que Laurent Fabius et Bernard-Henri Lévy ont trouvé fréquentables après le Maïdan ) !
                En effet, le 17 Juillet 1959, à l’unanimité du Congrès américain la république du Donbass a été déclarée indépendante et séparée de l’Ukraine.
                Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives.
                Cette indépendance a été prorogée d’année en année à la date anniversaire, et le 17 Juillet 2015, Barack Obama l’a de nouveau entérinée !
                L’Ukraine fait donc la guerre à un pays censé être protégé par le pays qui a reconnu son indépendance, à savoir les Etats-Unis !
                Si la situation s’envenimait, rien ne pourrait donc empêcher sur le plan du Droit International, la Russie de prêter main-forte à son voisin, et Washington ne pourrait le lui reprocher !
                Je suis sûr que ça doit les démanger aux russes, de pouvoir bouffer du nazillon ! Ils en sont privés depuis si longtemps ( ça fait 71 ans, tout-de-même ).
                Le plus bizarre, c’est que le Boeing MH-17 de Malaysia Airlines a été abattu par l’aviation ukrainienne un 17 Juillet !
                Curieuse coïncidence, non ?


                • Christelle Néant Christelle Néant 3 janvier 16:46

                  @Laurent 47
                  Bonne année à vous aussi et merci pour votre soutien smiley


                • Courtois Laurent Courtois Laurent 4 janvier 08:41

                  @Laurent 47, Oh un revenant !


                • eric 4 janvier 14:28

                  @Laurent 47
                  Ouai, et les stat sont incertaines, mais il y eu de toute façon plus de russes en particulier et de soviétiques en général appuyant les allemands que d’ukrainiens dans les maquis bandéristes.

                  Les 50 000 soldats soviétiques qui se joignirent volontairement à Paulus à Stalingrad, n’étaient pas, et pour cause, des ukrainiens de l’ouest...

                  Quand Vlassov héro de l’unions soviétique né à Nijni Novgorod à voulu constituer une armée contre les soviétique, il y a eu un million de demandes.

                  SI les russes ont « la volonté de bouffer du nazillon » il va falloir déterrer des vieux cadavres, mais ils auront sans doute plus de boulot à domicile qu’en Ukraine.

                  Le centre Wisenthal a des chiffres sur le massacre de juifs parce que c’est son centre d’intérêt, les ukrainiens de l’Ouest s’intéresse aux massacres d’ukrainiens de l’Ouest de la révolution bolchevique jusqu’aux années 50. Les polonais nous parlent plus des polonais massavré en Ukraine que de leur tentative de réimposer leurs droits féodaux aux moujiks ukrainiens quand ils ont récupéré la région. Tous cela est assez égoïste, mais c’est humain.

                  Vous ne semblez pas connaître grand chose à ces périodes.


                • Mychris Mychris 2 février 03:41

                  @eric

                  Laurent47 s’est discredité depuis longtemps en brandissant la loi de 1959 dans chacun de ses postes...
                  Pour le reste, Il est impossible de discuter avec Christelle. Elle défend ses idées et il y a bien longtemps qu’elle a choisi son camp... Le but étant ici d’avoir le dernier mot... Je lui laisse désormais ce petit moment de triomphe

                  Quand aux contributeurs... Je vous laisse juge mais Christelle doit avoir les pieds (pour ne pas dire autre chose) biens propres à force de fignolage.

                  Merci d’apporter un peu de contreverse de manière posé car c’est dans dialogue qu’apparait la lumière


                • sarcastelle 3 janvier 17:08

                  Quel soulagement pour la Russie d’avoir largué ce pays de nazis.


                  • roman_garev 3 janvier 17:43

                    @sarcastelle


                    C’est le pays des gens normaux (comme d’ailleurs n’importe quel pays), surtout des Russes et des Ukrainiens, mais gouverné et dominé par les nazis.
                    La Russie n’a « largué » personne, elle soutient ceux du pays qui ont eu le courage de s’opposer au nazisme (la Crimée et le Donbass) et elle soutiendra toujours ceux qui auront ce courage.
                    C’est la France et les USA qui larguent leurs amis terroristes...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès