• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Ukraine multiplie les provocations contre les civils du Donbass (...)

L’Ukraine multiplie les provocations contre les civils du Donbass afin d’enterrer Minsk-2 - L’Occident ferme les yeux avec le sourire

Depuis quelques jours les mauvaises nouvelles en termes de destructions et de victimes parmi la population civile du Donbass se multiplient, laissant entrevoir un dessein des plus noirs de la part des autorités de Kiev.

Après la maison de la petite Rita à Zaïtsevo, bombardée pour la deuxième fois en moins d'une semaine, et le bombardement délibéré de l'hôpital de Kirovsk, en République Populaire de Lougansk (RPL), par l'armée ukrainienne, qui a fait un mort parmi les civils, les soldats ukrainiens persistent et signent dans ce qui semble être devenu un concours d'ignominie.

Hier, l'armée ukrainienne a en effet tiré au missile guidé antichar contre une voiture civile à Dolgoye, en RPL. Un missile guidé qui ne laissait aucune chance aux passagers de la voiture, faisant un mort et trois blessés.

La nature même du missile empêche toute excuse du type « tir qui n'a pas atteint sa cible initialement prévue, et qui a tapé à côté ». Les positions de la milice populaire de la RPL les plus proches sont à 7 km à l'Est du lieu touché. Impossible de faire une telle erreur de tir, surtout avec un missile guidé, que l'opérateur peut suivre en temps réel pour réajuster sa trajectoire.

L'armée ukrainienne a aussi délibérément tiré sur la zone résidentielle de Yelenovka dans la nuit d'avant-hier à hier, coupant l'électricité d'une cinquantaine de maisons qui a été rétablie en quelques heures grâce au travail acharné des ouvriers chargé de réparer. La nuit dernière c'est sur Sergeyevka, dans le Sud de la République Populaire de Donetsk, que les soldats ukrainiens ont tiré privant tout le village d'électricité.

Ces provocations croissantes contre les civils, montrent clairement que l'armée ukrainienne cherche à provoquer une réponse de la part de l'armée de la RPD et de la RPL afin de leur faire endosser l'arrêt de Minsk-2. L'Ukraine a besoin de relancer les hostilités à grande échelle, mais elle ne veut pas en assumer la responsabilité.

Il faut dire qu'ils peuvent toujours compter pour cela sur la complicité plus que passive de l'OSCE. Car même après que M. Hug ait constaté sur place la mort de ce mineur de 48 ans tué lors du bombardement de l'hôpital de Kirovsk (renommé Holoubivka par les autorités ukrainiennes), l'OSCE n'a réussi à se fendre que d'un rapport soporifique énonçant tout juste que l'homme a été tué par un obus de 122 mm (arme interdite par les accords de Minsk). Aucune direction de tir fournie, aucune condamnation de ce crime de guerre, et de cette violation des accords de Minsk.

On a connu l'OSCE plus prompte à dénoncer les violations de Minsk-2 lorsqu'il s'agissait de la RPD ou de la RPL, comme en mai, lors de la préparation du défilé de la victoire à Donetsk, où l'OSCE s'était offusquée de la présence des blindés et autres armes lourdes dans le centre ville, alors qu'elles n'étaient clairement pas là pour tirer sur la partie ukrainienne qui se trouve à quelques kilomètres de là.

Ou comme lors de sa rencontre avec Alexandre Zakharchenko il y a deux jours, en demandant des efforts de la part de la RPD concernant le cessez-le-feu, pour laisser les réparations avoir lieu. Par contre aucune déclaration semblable envers l'Ukraine alors que les violations du cessez-le-feu par l'armée ukrainienne sont plus qu'évidentes, contre les civils et souvent contre les ouvriers chargés des réparations. À force de pratiquer le deux poids deux mesures, l'OSCE finit de se discréditer totalement.

Ces nouvelles provocations ont provoqué un rappel de la part de la Russie sur le fait que la mise en œuvre des accords de Minsk était la seule solution pour résoudre pacifiquement le conflit dans le Donbass. Et que ces accords sont bloqués par le fait que Kiev ne veut pas les mettre en œuvre et renie les accords que les autorités ukrainiennes ont pourtant signés.

En Europe, pendant ce temps là, tout le monde s'en fiche, surtout la Grande-Bretagne qui célébrait il y a peu les 25 ans de ses relations diplomatiques avec l'Ukraine. Une célébration lors de laquelle les participants, dont des parlementaires britanniques, n'ont pas supporté de devoir faire face aux questions et accusations de Graham Phillips concernant ces tirs délibérés de l'armée ukrainienne contre les civils du Donbass.

Pour ne pas avoir à répondre de leur complicité de génocide, les autorités britanniques ont préféré mettre Graham dehors avec l'aide de la sécurité. On peut même voir certains des participants sourire lorsque Graham accuse la Grande Bretagne de se rendre complice de Kiev. Voilà tout ce que les élites européennes ont à répondre depuis leur vie confortable en Europe face à ce qui se passe ici : cela les fait sourire.

Vidéo en anglais de Graham Phillips :

Une réaction qui donne envie, comme les alliés l'avaient fait en Allemagne après les découvertes des camps, de prendre tous ces gens là et d'aller les confronter à ce qui les fait tant sourire. Une envie d'aller leur faire passer une nuit dans les caves de Spartak, ou dans la maison de Rita à Zaïtsevo. Je pense qu'après cela ils n'auraient plus du tout envie de sourire.

Le jour où aura lieu le tribunal international qui jugera les criminels ukrainiens, il ne faudra oublier sur le banc des accusés aucune de ces personnes qui ont soutenu et trouvé « drôle » que des civils innocents se fassent massacrer par leur gouvernement.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • njama njama 26 janvier 21:01

    bonjour Christelle

    d’abord merci pour tout ton investissement et ton travail que je suis fidèlement, heureusement qu’il existe dans ce silence assourdissant autour de ce qui se passe dans le Donbass si proche de la France, comme de ce qui se passe au Yémen ...

    Même si je ne me suis pas manifesté dans tous les fils de discussion je pense bien sûr à cet article sur la petite Rita

    Quelle différence entre Rita, Aylan, Ichraq ? !!!

    Photos de guerre : entre Aylan et Ichraq, qui qualifie de grave les tragédies de l’enfance ?

    « Dans une interview au site d’Alahednews, dr Abbas Mzannar, professeur à la faculté d’information et de documentation à l’Université libanaise, et expert dans l’image médiatique, a souligné que le black-out imposé par les médias occidentaux sur les photos d’enfants yéménites victimes de l’offensive saoudienne, notamment Ichraq Almoafa tuée dans le bombardement contre l’école de Nihm le 10 janvier, est un moyen de camoufler le côté humain dans cette guerre farouche afin de garder dans l’ombre les cruautés saoudiennes soutenues par les Américains. »

    « Et donc la photo de la fille yéménite (tuée près de son école) est interdite de diffusion (parce qu’elle condamne l’Arabie saoudite et ses alliés). Par contre d’autres photos sont largement diffusées et d’autres sont fabriquées (pour diaboliser l’Islam et l’axe de la Résistance), conclut l’expert. »

    Source : http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=21684&cid=323#.WIXGJly27m4

    Yémen : frappe de la coalition visant une école, plusieurs élèves tués

    photo source Al Manar 11 janvier 2017

    Yémen : Plus de 720 écoles bombardés depuis 2015

    "Le secteur éducatif au Yémen n’a pas échappé aux bombardements saoudiens. L’école al-Falah dans la région de Naham à l’est de Sanaa a été pilonnée mardi par un avion F16 appartenant à la coalition saoudo-US. 8 écoliers et écolière ainsi qu’un instituteur sont tombés en martyre et 15 autres ont été blessés."

    http://french.almanar.com.lb/187306


    • Christelle Néant Christelle Néant 26 janvier 21:21

      @njama
      Merci pour ton soutien et ton suivi de mon travail. La différence entre ces trois enfants c’est leur « utilité médiatique » selon l’agenda du moment ....


    • alienor88 27 janvier 09:21

      Article pro-russe totalement subjectif. @l’auteur accuse l’Europe alors que ce conflit a été et est encore piloté par Poutine en personne . C’est cet homme qui nous mène au bord de la guerre et toutes ses provocations doivent être sévèrement sanctionnées. Vous croyez vraiment que le ver qui ronge l’Ukraine est Ukrainien ? Bah non , il est Russe , et la corruption massive qui sévit dans ce pays , les nombreuses déstabilisations viennent bien du Kremlin. Poutine entretient cette guerre , il la laisse s’enliser pour mieux s’en emparer le moment venu et si il le faut par la force .


      On ne peut pas violer impunément les traités internationaux , l’Ukraine est Une et Indivisible. N’en déplaise au monarque Russe et a ses intérêts. 

      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 09:27

        @alienor88
        Ah un troll pro-OTAN. Ca manquait... Ou pas...
        C’était Poutine sur la place Maïdan distribuant des cookies aux manifestants ? Non c’était Nulland, madame ’Fuck the EU", qui clamait avoir mis 5 milliards de dollars pour changer le gouvernement ukrainien. Cette dame qui travaillait pour les USA, comme Mr McCain venu serrer la patte aux nazis ukrainiens à de nombreuses reprises.
        Si la Russie affrontait l’armée ukrainienne ca ferait deux ans que la guerre serait finie.
        Merci de vous être décrédibilisée en un seul commentaire.


      • Courtois Laurent Courtois Laurent 27 janvier 09:32

        @alienor88

        Combien d’enfants, de grands mères (se sont surtout elles qui vivent dans la zone grise), de femmes, d’hommes faudrat-il tuer pour vous satisfaire ?

        Poutine n’entretien pas la guerre, il faut être stupide pour le penser. La responsabilité en incombe à l’OTAN et à l’Ukraine.

        Je vous l’expliquerai en long en large dans mon prochain article.

        En Russie, on souhaite que la paix pour l’Ukraine, alors qu’à Kiev on ne parle que de vengance.

        Et vous pensez que c’est ainsi que la situation va se régler ? 


      • alienor88 27 janvier 10:26

        @Christelle Néant

        Avec vous nous sommes pro -OTAN ou anti- OTAN . J’envie les gens capables de voir le monde de façon aussi binaire.

        ’’Si la Russie affrontait l’armée ukrainienne ca ferait deux ans que la guerre serait finie.’’
        Oui , mais c’est bien ce qui se passe pourtant , il faut être aveugle pour ne pas se rendre compte que les rebelles sont pilotés et utilisés. Et comme d’habitude ce sont les populations qui trinquent .

        Alors votre petit article va-t-en-guerre rempli de fausse commisération pour cette pauvre gamine que vous instrumentalisez sans vergogne aucune ,ne trompe personne .

        Il n’y a pas de gentils dans cette histoire, contrairement a ce que vous tentez maladroitement de vous faire croire , juste des idiots utiles , a votre image , toujours prompts à justifier l’injustifiable .
        Je ne pense pas que vous puissiez abuser beaucoup de monde.



      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 10:52

        @alienor88
        Quand on accuse la Russie de tous les maux sans preuves et à contre courant de la réalité oui c’est qu’on est pro-OTAN, puisque vous sortez exactement la même rhétorique.
        Les gens d’ici ne sont pas pilotés par Moscou, ils se sont révoltés contre le Maïdan et contre le coup d’état. Mais çà faut être sur place pour le comprendre en discutant avec les gens.
        Des gens avec qui je vis et et auxquels je suis sincèrement attachée contrairement à vos accusations foireuses. Je connais bien Rita et sa famille, j’ai passé du temps avec eux, chez eux. Nous leur avons apporté de l’aide humanitaire à plusieurs reprises. Alors vos diffamations ignominieuses gardez les pour vous. Il y a des gentils dans cette histoire contrairement à ce que vous essayez de faire croire pour déresponsabiliser Kiev des crimes de guerre qu’il commet. Au rayon idiots utiles prompts à justifier l’injustifiable, commencez par vous regarder dans un miroir.


      • Elric de Melniboné Voice of Melty Bones 27 janvier 10:57

        @Christelle Néant

        Hello, alors y’a encore des mongoliens qui vont encore venir te traiter de mulduc propagandiste aujourd’hui ?

        Si tu me lis par ailleurs, et bien facile, pour vivre heureux, don’t feed theses trolls, more than ever smiley


      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 11:02

        @Voice of Melty Bones
        Quasiment tous les jours on y a droit smiley Merci du conseil


      • Elric de Melniboné Voice of Melty Bones 27 janvier 11:10

        @Christelle Néant

        Je te les enroulerais tous dans leurs bataillons néo nazis préférés, et j’irai dire ensuite à Vlad : FIRE !!!!!!!!!! smiley smiley

        Ah ces smarties !!!


      • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 13:29

        @alienor88. N’hésitez pas à nous expliquer en quoi l’Ukraine respecte le traité de Minsk II.


      • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 13:37

        @Christelle Néant. Serait-ce une bonne idée ? Il suffit d’attendre l’autodestruction complète. Les amerloques ont mis au pouvoir des bouchers à Kiev, totalement infoutus de redresser le pays qu’ils ont flanqué par terre. Jamais les amerloques n’ont eu l’idée de prendre une Ukraïne viable et saine, mais bien d’en faire un cadavre putréfié, qui pue aux frontières de la Russie.

        Le restant de l’Europe n’a pas les mêmes intérêts que les oligarques qui dirigent les Tazunis. Ne serait-ce qu’en raison des risques présentés par les retards de maintenance des centrales électronucléaires d’Ukraïne.

      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 13:46

        @JC_Lavau
        Clairement la Russie n’interviendra pas ici sauf vraiment s’il n’y a pas d’autre choix. Elle va laisser l’Ukraine s’effondrer sur elle-même car elle ne peut pas sauver l’Ukraine. Financièrement c’est impossible, c’est un gouffre sans fond. L’Ukraine va éclater en morceaux comme la Yougoslavie. Merci les USA et leur interventionnisme...


      • Debrief 27 janvier 14:24

        @alienor88
        Oui je suis d’accord. 70% de ce qu’écrit cette auteure sur AV devrait être censuré à l’image du taux de censure qu’elle applique elle-même par ailleurs sur les autres articles.

        Et c’est pas parce que ces nazillo-débiles d’extrémistes ukrainiens se défoulent comme des gros lourdauds vexés sur les populations de l’est et que de toutes façon l’Ukraine est foutue, au tapis. C’est juste par ce que je n’aime pas les censeurs.


      • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 14:42

        @Debrief. Confidence pour confidence, je n’aime pas les menteurs. Ils me donnent une forte envie de leur botter le train.


      • Debrief 27 janvier 15:18

        @JC_Lavau
        Maîtrisez vos envies cher botteur de train, vous pourriez avoir de mauvaises surprises en situation réelle.


      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 16:44

        @Debrief
        Décidément vous avez un problème avec les mathématiques, ou vous ne savez pas lire quand je vous répond. J’ai refusé 178 articles sur les 496 pour lesquels j’ai voté au total soit un taux de refus de 35,88 % et non 70 %. Avant de vouloir donner des leçons aux autres retournez sur les bancs de l’école, çà vous évitera de passer pour un idiot...


      • JP94 27 janvier 18:53

        @alienor882

        Et pour la 2de Guerre Mondiale, vous raisonnez de même ? 
        Des hordes nazies et l’Armée rouge à renvoyer dos-à-dos ... pourquoi pas non plus des déportés ( soviétiques aussi, d’ailleurs, très nombreux, mais on les a oubliés) renvoyés dos-à-dos avec les nazis ...
        Alors oui effectivement on est pro- ou anti-OTAN. 
        Parce que les petits rigolos qui font semblant de ne pas comprendre ce qu’est l’OTAN, donc nullement gênés de cette occupation militaire à l’Ouest, par son caractère belliciste supra-national, sont vraiment les larbins de l’OTAN. 
        Pour l’OTAN elle-même, je vus signale aussi qu’on n’a pas le choix : soit on la soutient, soit on est un ennemi ... de son propre pays !

      • JP94 27 janvier 19:06

        @Christelle Néant
        Mine de rien, il est pourtant meilleur en maths que pour le reste... 

        Mais si l’OTAN lui demandait de « mourir pour Pravy Sektor » , comme on « mourait pour Dantzig », je pense qu’il se découvrirait soudainement moins pro-Coup d’ Etat fasciste en Ukraine... car il ne faut jamais oublier que ce n’est pas un Donbass insurrectionnel face à un gouvernement légitime, mais un Donbass en lutte face à un gouvernement pro-fasciste, réhabilitant les nazis locaux ( bandéristes) et pas moins criminels que les nazis du Reich...

        La lutte entre la DNR et les putschistes de Kiev doit se voir comme le lieu le plus chaud d’une guerre plus générale ( comme issue à cette crise structurelle du Capitalisme ) entre néo-fascistes en action et partisans de l’antifascisme.
        Lorsque Hitler a accédé au pouvoir, le nazisme était vu comme un phénomène local, pour mieux endormir le monde...
        Ceux qui ont aidé Hitler et l’ont laissé faire en bloquant les tractations diplomatiques pour empêcher les alliance contre lui et contre la guerre sont les mêmes que ceux qui aujourd’hui nous désignent la Russie comme l’agresseur. 
        Ces gens-là sont prêts à nous sacrifier à nouveau.

      • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 19:08

        @JP94
        Vous avez parfaitement résumé la situation. C’est bien cela d’ailleurs qui m’inquiète pour les peuples européens ...


      • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 19:35

        @Debrief. Tu as donc parfaitement reconnu être menteur.


      • Doume65 28 janvier 10:51

        @alienor88
        « ce conflit a été et est encore piloté par Poutine en personne »
        Soyons un peu rationnel. Les sanctions contre la Russie sont subordonnées au respect des accords de Minsk. Pose-toi une question simple : Qui a intérêt à ce qu’ils ne soient pas respectés ?


      • alienor88 27 janvier 11:50

        @l’auteur


        Je vois surtout une incapacité a remettre ’’votre camp’’ en question (celui des gentils rebelles, qui ne manipulent personne et qui ne sont surtout pas mêlés à l’abattage du MH-17).

        Vous êtes même incapable de vous rendre compte que c’est Poutine , en annexant, la Crimée le seul responsable de l’ampleur de cette crise. Il a déclenché la guerre , ni plus , ni moins . Et édulcorer cet etat de fait en m’insultant de neo-nazi n’est qu’une manière d’éluder le fait que vous occultez volontairement l’importance de l’ingérence Russe dans cette tragique histoire.







        • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 13:18

          @alienor88. L’inquisition aussi argumentait comme toi. Tout résistant était accusé de « propager des doctrines fausses ».


        • anna anna 27 janvier 14:02

          @alienor88

          Bonjour alienor, 
          Vous dites de telles inepties, que j’ai envie de tester vos capacités intellectuelles. C’est pourquoi je vais vous posez une question-piège :
          Pourquoi vous (c’est a dire l’Union Européenne) ne voulez pas signer un accord de libre échange avec la Russie mais voulez le signer avec l’Ukraine ? 

        • V_Parlier V_Parlier 27 janvier 15:30

          @alienor88
          "Vous êtes même incapable de vous rendre compte que c’est Poutine , en annexant, la Crimée le seul responsable de l’ampleur de cette crise.« 

          Oh là là, quel ton docte et assuré ! A vous qui vous »rendez compte" (on se demande avec quelle prétention), question de logique :

          1) Hypothèse : Imaginons que l’Union Européenne s’écroule après le stade d’une UE totalement fédérale où le projet des eurorégions attribuait arbitrairement la Bretagne à la Grande Bretagne (exemple au hasard). Rien n’est alors fait pour que la Bretagne réintègre la France. Vingt ans après, un coup d’Etat a lieu au Royaume Uni et une campagne de répression sans merci contre les francophones est annoncée, particulièrement à l’encontre des habitants d’un ex-département breton (le plus francophile) qui réagit très négativement au putsch, craignant alors de subir un sort encore pire que celui des autres, disciplinés à coups d’expéditions punitives (et assez vite dans la foulée : de chars et de bombes).
          Remarque : Et oui, assez incroyable comme exemple, mais on ne peut trouver que ça pour expliquer la folie de la crise ukrainienne ! Et plus qu’on ne le croit, car le Donbass n’a jamais été rattaché à l’Ukraine de l’Ouest avant l’URSS.

          2) Question : Si la France n’abandonne pas ces Bretons les plus frontaliers, et parvient à reprendre cette partie avec un minimum de dégâts, considérerons nous que c’est cette action qui est la cause de la guerre contre la Bretagne ? C’est une étrange façon de voir les choses, ou plutôt une tentative désespérée de ne pas parler de la cause initiale du conflit.

          Comme vous avez l’air nouveau pour arriver avec autant de présomptions, je vous suggérerais :
          http://www.youtube.com/playlist?list=PL1fQfU9jb9Uz66X5ThA5upF_FJxoEmqYP .


        • alienor88 27 janvier 16:17

          @V_Parlier


          Au lieu de prendre des exemples hypothétiques partisans , on peut tout simplement se référer a l’histoire contemporaine . Parce que la mon petit père , vous n’êtes pas loin de justifier l’annexion des sudètes .
          Quand vous réaliserez que Poutine est un danger , avec ses rêves de ’’grande Russie’’ , il risque d’être trop tard.
          Parce que si nous le laissons faire sans coup férir , c’est toute l’Ukraine qui risque d’être engloutie.Contrairement aux souhaits de la population , qui en a soupé de la Russie.

        • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 17:13

          @alienor88.
          La prise d’hallucinogènes n’est pas bonne ni pour ta santé, ni pour ton entendement.


        • V_Parlier V_Parlier 27 janvier 20:59

          @alienor88
          « Parce que la mon petit père , vous n’êtes pas loin de justifier l’annexion des sudètes »

          Mais mon grand père, si le seul forfait de l’Allemagne des années 30 avait été l’annexion des Sudètes (je dis bien le seul), tout le monde aurait fini par l’accepter et on trouverait ça normal encore aujourd’hui. Il est évident que ce qu’on reproche à l’Allemagne nazie va bien au delà de ça sans commune mesure, au point que cette annexion des Sudètes est, désolé de le dire, vraiment cette fois un point de détail. (Et la France avec Mayotte, contre l’avis des Comorres et contre une décision de l’ONU, c’est pas mal comme exemple, non ?). Vous êtes donc loin de m’intimider avec cette allusion, surtout vues les rangaines mâchonnées qui suivent, d’une banalité mainstream sans nom. Pour croire faire des émules avec ça, c’est que vraiment vous venez de vous lancer dans la promotion de votre vision sur ce thème. Les « souhaits de la population », comment les recensez vous ? Méthode ? Vécu ? (option « la presse française » non recevable).

          Je rappelle que le lien que j’ai donné est, quant à lui, bien concret et à 80% enrichi de made-in-Kiev post-maïdan. (Même pas besoin d’aller sur la TV russe. Pour qui sait chercher, tout est assumé sans complexes). Les dates de publications des vidéos permettent de suivre assez bien l’évolution des événements.

          Question bonus, si vous aimez d’autres exemples hypothétiques : Si vous considérez que la réintégration de la Crimée est une annexion par la force sans aucune justification, prenons votre hypothèse : L’Italie prend la Corse par la force => La région Rhône-Alpes se rebelle contre Paris ? Conséquence normale ? N’y aurait-il pas un loup à la base ?


        • V_Parlier V_Parlier 27 janvier 21:02

          @JC_Lavau
          De plus, la lecture de Le Monde, Libé, L’Obs et le Parisien (+ ceux que j’oublie) peut être encore plus hallucinogène que les drogues en cachets smiley


        • JP94 27 janvier 21:11

          @V_Parlier
          Il y a aussi un petit souci chronologique ... le Maïdan et les exactions et crimes à Kiev et Odessa sont bien antérieures au référendum en Crimée. C’est carrément une inversion : les habitants de Crimée, en votant, ont refusé de subir les attaques des fascistes de Kiev et bien leur en a pris car ils vivent en paix, eux.


        • V_Parlier V_Parlier 28 janvier 17:48

          @JP94
          N’oublions pas que j’avais fait l’effort de reprendre volontairement un scénario conforme à la conception de mon interlocuteur pour aller jusqu’au bout du raisonnement. smiley


        • JMBerniolles 27 janvier 16:42
          Bonjour et merci encore.
          Ce qui me frappe dans cette escalade meurtrière, c’est qu’elle est indifférente à l’arrivée de Trump.
          C’est à mon avis de très mauvaise augure pour la suite, ici et au Moyen Orient.

          Ne parlons pas de la Chine, où la politique du pivot de Clinton et Obama, apparaissait juste comme une menace voilée par rapport à la volonté agressive de Trump.



          • JP94 27 janvier 21:21

            @JMBerniolles
            Trump procède semble-t-il à l’inverse d’Obama.

            Le peuple américain en a marre de la guerre et de cette paupérisation des classes populaires caractéristique du règne d’Obama.
            Trump a un langage agressif envers la Chine, mais cette agressivité se cantonne aux questions commerciales.
            Jamais il ne parle d’envahir la Chine.
            Obama, lui, avec son prix Nobel et son sang sur les mains, a passé son temps à donner des leçons de morale et de démocratie au monde.
            Trump, à l’inverse, ne donne pas de leçons de morale. Il ne dicte pas leur politique aux autres pays mais affiche un visage de rupture avec la période Obama.
            Seulement cette rupture n’est pas celle d’un Sanders.
            Et là Trump est habile, car s’il affiche un renversement radical à l’égard des Clinton-Obama, en réalité, lui aussi bien que les Clinton-Obama et leur clique sont en train de chercher à fourrer aux oubliettes de l’histoire ce qui se tissait durant la campagne de Sanders.
            La posture de Clinton ne revendique rien de Sanders et reste dans le déni, avant tout , de la nécessité d’une alternative sociale aux USA.

          • Christelle Néant Christelle Néant 27 janvier 22:04

            Ce soir l’armée ukrainienne est déchaînée et tire sans discontinuer depuis des heures sur plusieurs points de la ligne de front dont Spartak, l’aéroport de Donetsk, Yasinovataya, mais aussi Dokouchaevsk, le district de Kyivskyi au Nord de Donetsk et un obus serait même tombé à l’Est de la ville, dans le district de Kalininskyi. Des tirs à l’artillerie de 152 mm pour certains et je soupçonne aussi des tirs de Grad au vu de certaines salves lourdes entendues.


            • anna anna 28 janvier 08:34

              @Christelle Néant
              Vidéo de ce bombardement d’hier de Donetsk par l’armée ukrainienne :


              Les hommes courent dans tous les sens et crient au passants de se coucher par terre et de ne pas bouger

            • Christelle Néant Christelle Néant 28 janvier 08:37

              @anna
              Cette vidéo ne date pas d’hier, hier ils ont tiré de nuit surtout et il me semble reconnaître la voix de Graham or il est en Angleterre pour le moment.
              Vidéo prise hier soir depuis chez moi : https://www.facebook.com/dnipress.fr/videos/2074926562734024/


            • JP94 27 janvier 23:14

              C’est terrible.

              Et jamais un mot sur nos ondes...ils peuvent tuer tranquilles...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès