Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Union africaine : la solution aux problèmes de l’Afrique (...)

L’Union africaine : la solution aux problèmes de l’Afrique ?

En juillet 2002, à Addis-Abeba (Ethiopie), les pays africains créaient « l’Union Africaine » (UA) afin de remplacer l’ancienne « Organisation de l’Unité Africaine » (OUA) et la « Communauté Economique Africaine » (CEA). Aujourd’hui l’Union Africaine comprend la totalité des pays du continent, excepté le Maroc. Cette évolution n’est pas sans rappeler celle qu’a connu l’Union Européenne à ses débuts. Alors, quelles sont les perspectives pour cette récente organisation ? Sera-t-elle à même de résoudre les problèmes de l’Afrique ? Modifiera-t-elle les relations euro-africaines ?

Les déboires de l’Organisation de l’Unité Africaine

L’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) fut officiellement créée le 25 mai 1963. Si une telle organisation générait à ses débuts beaucoup d’espoirs pour permettre au continent africain de relever les défis du panafricanisme et de la décolonialisation, l’OUA a vite montré ses limites.

Elle fut confrontée dès ses débuts, tant à l’hostilité des pays européens vis-à-vis d’une union politique et économique des colonies et ex-colonies (où résidait une importante part de leurs ressources politiques et économiques...), qu’aux tensions existant entre les deux blocs de la guerre froide.

Cependant les raisons de l’échec de l’OUA ne sont pas seulement le fait de pressions externes. Les événements montrent que l’OUA fut aussi la victime des limites de son fondement idéologique : « le panafricanisme minimaliste ».

Le « panafricanisme minimaliste » est fondé sur « l’intangibilité des frontières héritées de la colonisation » et la non-ingérencee dans les affaires des pays membres, en opposition au « panafricanisme maximaliste » qui prône la création des Etats-Unis d’Afrique.

C’est donc après le cumul de 50 millions d’arriérés dans les cotisations des états membres, ainsi que devant le constat d’impuissance face aux conflits militaires qui la déchirés (au Liberia, en Somalie, au Sierra Leone, au Rwanda, au Burundi et sur le territoire de la République démocratique du Congo) que l’OUA s’est renouvelée en l’Union Africaine, le 9 Juillet 2002.

Une organisation face à ses propres défis

Les institutions de l’Union Africaine sont inspirées des organisations internationales existantes, et notamment de celle de l’Union européenne.

(PNG)
Pays membres de l’Union africaine

Avec la création de la « Conférence de l’Union » (équivalent du « Conseil de l’Union Européenne »), d’une Commission, d’un Parlement panafricain, d’une « Cour de justice africaine » ainsi que d’un « Conseil économique, social et culturel ».

Dans le domaine du maintien de la paix, l’UA s’inspire de l’ONU par la création d’un « Conseil de paix et de sécurité ».

Est-ce que ce nouveau socle institutionnel est la manifestation d’une volonté panafricaine d’intégration politique et économique comme celle qu’a connu l’Union Européenne ?

Est-ce que cette volonté peut mener l’Afrique vers une union pacifique et pacificatrice ?

La réponse qu’apportera l’Union aux problèmes chroniques de l’Afrique participera à modeler sa vocation. Les enjeux de l’Union africaine sont en effet ceux de l’Afrique tout entière.

Ils sont ceux du développement (au sens large du terme) : gestion des problèmes sanitaires, gestion pacifique des crises régionales, bonne gouvernance politique, bonne gouvernance économique. Les défis à relever sont nombreux.

Il est certain qu’un Etat isolé ne pourrait pas réussir à relever seul ces défis. Car les pandémies ne connaissent pas de frontières, car les guerres civiles qui ternissent l’Afrique trouvent leurs fondements dans les situations régionales, car le développement économique nécessite une réponse coordonnée entre les pays africains, et car la démocratie et le respect des droits de l’homme ne s’imposent pas d’eux-mêmes, l’idée d’une Union Africaine incontournable est nécessaire à la survie de l’Afrique.

Les perspectives de l’Union africaine

Cependant, penser l’Union Africaine comme un germe au développement, serait encore bien hasardeux. Si la volonté de cette organisation est évidente, comme en témoigne l’adoption de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples, la réalité est bien plus sombre. En effet, comment promouvoir la démocratie et le respect des droits fondamentaux quand les pays constitutifs sont en grand nombre bien peu regardants quant à leurs mises en application ?

(PNG)
L’UA : logo officiel

L’expérience de l’Union Européenne est ici exemplaire.

L’une de ses principales forces d’influence en matière de développement est encore la procédure d’adhésion. L’exemple de l’Espagne, du Portugal, de la Grèce, des pays de l’Est, et de la Turquie montrent bien comment la perspective d’adhésion à l’Union Européenne est un moteur de changement.

Or l’Union Africaine ne dispose pas de cet outil qui a permis à l’UE de pacifier l’Europe, les pays africains étant tous déjà membres de l’UA. Il revient donc à cette organisation de trouver ses propres moyens d’influence et de pacification.

C’est ici que l’Union Européenne doit intervenir pour fournir à l’Union africaine les ressources nécessaires pour agir. L’Afrique dispose des ressources intellectuelles pour mener à bien cette mission, il ne lui manque plus que l’appui financier et technique pour se construire.

Une coopération bilatérale entre ces deux unions régionales apparaît donc évidente. Elle donnerait à l’UA la position d’acteur incontournable pour négocier avec les pays tiers. Elle renforcerait la légitimité de son existence auprès des pays africains. En limitant les accords isolés de pays africains à pays européens, l’Europe permettrait à l’Afrique de gérer sans ingérence, ses problèmes. Elle permettrait à l’UA de prendre le poids nécessaire à son développement, et enfin, elle enracinerait l’idée que le panafricanisme est l’une des solutions encore sous étudiée aux problèmes de l’Afrique.

L’Afrique doit se libérer des vieux démons de la colonisation. Pour cela l’Europe joue un rôle primordial. Si les pays européens agissent dans leurs anciennes zones d’influence respectives et de manières isolées, les réflexes post-coloniaux persisteront.

Une réponse commune de l’Europe vis-à-vis d’un acteur unifié tel que l’Union Africaine, ouvrirait la voie à un échange d’égal à égal, salvateur tant pour l’identité africaine que pour les valeurs de l’Union européenne.

Sur le Web : L’Union africaine (UA) sur wikipédia

Illustration :

Tous les documents utilisés pour illustrer cet article sont tirés de l’encyclopédie en ligne wikipédia.

Documents joints à cet article

L'Union africaine : la solution aux problèmes de l'Afrique ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.9/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Quentien (---.---.49.193) 7 août 2006 11:39

    Vous ne croyez pas que la solution aux problèmes de l’Afrique serait que les Africains retroussent leurs manches et se mettent au boulot ?

    Parce qu’on ne voit pas l’intérêt qu’il y a à singer des institutions qui ne font leurs preuves qu’à condition que les forces vives des nations produisent de la richesse.

    « L’Afrique dispose des ressources intellectuelles pour mener à bien cette mission... »

    On en a les preuves ou ce n’est qu’une incantation en forme de voeu pieu. Le cas échéant, elles sont occupées à quoi, ces ressources intellectuelles, prrré-sen-te-ment ?


    • Jacques Adam (---.---.17.204) 7 août 2006 13:28

      Ce n’est pas que je vous donne tort quant au rôle de l’Union Européenne... mais je ne sais pas si c’est le bon moment pour lui demander de se mobiliser pour aider une autre structure à évoluer... L’Union Européenne a déjà tellement de peine à vivre... on attend toujours le plan B. (parce qu’évidemment,il est possible, le plan B)


      • Offset (---.---.240.214) 7 août 2006 14:47

        Marrant. Enfin, l’Afrique essaye de se débrouiller pour essayer de voler de ses propres ailes et le reflexe c’est : ils vont pas y arriver, faut les aider. Rien de pire pour détruire leur élan.

        C’est pas comme ca que ca va marcher.


        • (---.---.4.7) 7 août 2006 15:11

          L’Afrique a un probleme majeur qui freine son developpement : La corruption !


          • Bonobo Bonobo 7 août 2006 16:14

            quand on voit les problêmes d’union au sein même d’un pays ( je vous renvoie à un bon article sur le Congo publié il y a qq jours sur Avox http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=11774) , on a du mal à imaginer une véritable coopération entre tous les pays Africains. Dommage, l’initiative est bonne à l’origine, la meilleure réaction à la mondialisation reste encore la régionalisation ( UE - Alena - Mercosul - ASEAN, et j’en passe...).


            • (---.---.234.60) 7 août 2006 17:15

              quel article soporifique !

              Qui découle d’une vision eurocentriste du problème et de l’éternelle brosse à reluire !

              nous les blancs ! oooh les pauvres tis nafricains qui n’arrivent à rien sans nous !

              Pffff ! allez, assez donné du temps à des ignorants et descendants de negriers qui se targuent aujourd’hui d’installer la paix après et pendant qu’ils pillent, violent et tuent !

              A ce propos, vous faites l’impasse sur le cercle de Paris smiley ou encore au fait que sans l’afrique bon nombre de pays européens auraient déja fait faillite ! comme les fabriques d’armes ! je vous rassure, ils ne livrent pas les armes gratos ! smiley


              • (---.---.49.193) 7 août 2006 17:33

                « Marrant. Enfin, l’Afrique essaye de se débrouiller pour essayer de voler de ses propres ailes et le reflexe c’est : ils vont pas y arriver, faut les aider. »

                C’est pourtant clair qu’ils sont infoutus d’arriver à quoi que ce soit, depuis quarante ans que durent les indépendances. C’est donc une constante, et non pas un réflexe.


                • (---.---.234.60) 7 août 2006 17:40

                  sauf à vous nourrir ( par le biais de dettes exhorbitantes et injustifiées entre autres) ! smiley et à engraisser vos dirrigeants avec des diamants et autres ! smiley ou à ce que nos enfants ou nos bébés servent de cobayes humains pour soigner les vôtres !

                  Sans compter ceci : vous fournir du pétrole pour vos voitures ou de l’uranium pour vos centrales polluantes ! smiley

                  Ou encore que vos sociétés viennent faire leurs bénéfices chez nous ! smiley à la sueur de nos fronts en plus !


                • (---.---.49.193) 7 août 2006 18:54

                  C’est sûr que quand on est con, on est victime d’un peu tout et d’un peu tout le monde.

                  C’est la dure loi du monde. Moi, elle me convient assez...


                  • (---.---.234.60) 7 août 2006 21:04

                     smiley le vernis d’homme civilisé remplaçant le cerveau vide qui sied à merveille commencerait il à se fissurer ? smiley


                  • (---.---.240.82) 15 août 2006 22:17

                    "C’est sûr que quand on est con, on est victime d’un peu tout et d’un peu tout le monde. C’est la dure loi du monde. Moi, elle me convient assez."

                    Pauvre con !!! c’est comme ça que pour nous rembourser, nous allons vous envahir ici !!!!comme nous ne disposons pas d’armes pour vous bouter déhors, la seule arme efficace à notre portée est de vous envahir et on verra comment vous allez savourer tranquillement le fruit de vos pillages de notre continent !!!


                  • (---.---.240.82) 15 août 2006 22:29

                    « C’est sûr que quand on est con, on est victime d’un peu tout et d’un peu tout le monde. C’est la dure loi du monde. Moi, elle me convient assez. » Pauvre con !!! c’est comme ça que pour nous rembourser, nous allons vous envahir ici !!!!comme nous ne disposons pas d’armes pour vous bouter déhors, la seule arme efficace à notre portée est de vous envahir et on verra comment vous allez savourer tranquillement le fruit de vos pillages de notre continent !!!


                  • raki (---.---.74.206) 7 août 2006 20:25

                    ane bate tu es un gros con ou un poor lonesome cow boy ;stay alone


                    • (---.---.152.29) 7 août 2006 22:59

                      et blabla et blabla et blabla

                      aucune connaissance du terrain

                      on dirait un fonctionnaire européen qui fixe les normes acceptables du rayon de courbure de la banane


                      • Christian (---.---.239.175) 8 août 2006 20:23

                        Comme il est symptomatique de voir que dès qu’on parle de relations Europe/Afrique, certains lèvent les boucliers => attention vous êtes de nouveaux colons !

                        La tentative de projet fédéral de l’Union africaine me semble intéressant : dépasser les « nations » construites par les Européens pour établir la paix sur le continent.

                        A ce sujet, un autre article sur le Taurillon sur les dangers du Continentalisme : http://www.taurillon.org/article.php3?id_article=948


                        • patrice (---.---.37.49) 12 août 2006 14:20

                          Encore un sujet sur lequel tout le monde à des idées ,sur lequel tout le monde donne sont avis et sur lequel la majorité n’y connait rien !La majorité des pays africains ont photocopiés les codes civiles de leurs anciens colonisateurs ,donc ils sont incapables de faire leurs propres lois .La majorité de ces pays sont gouvernés par des gugus corrompus mis en place par les lobies et politiques occidenteaux .La majorité des habitants pratiquent des rites ancestraux cruels comme l’excision et bien d’autres horeurs .La majorité sont fénéants (sauf les femmes sans qui les males creveraient de faim ).Pour redresser ce continent il est nécessaire que les occidenteaux reviennent ,sinon cela ne peu que s’agraver(ça s’agrave d’ailleur).Les vieux disent que du temps de la colonisation ils avaient des écoles ,des hôpitaux et du travail ,maintenant ils n’ont plus rien et c’est de pire en pire .Pendant ce temp les gros groupe avec la complicité des politiques vereux pillent les ressources (pétrole,or,diamants,alu,cuivre,ciporex,arachides,coton,sel,poissons,crev ettes,menganése,uranium,gaz,etc,etc...)trouvez vous normal qu’ils soit pauvres avec des richesses pareilles ?Tant qu’il y aura les ,marabouts,et autres saloparts de la politique ils créverons .Comment voulez vous faire une union africaine alors que certains pays tirent leur épingle du jeu et que d’autres s’enfoncent à cause de leur connerie et cause de nous qui en profitons ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès