Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > L’Union européenne doit veiller au respect des droits humains dans (...)

L’Union européenne doit veiller au respect des droits humains dans les Territoires palestiniens occupés

Pour la première fois depuis 12 ans, un président français effectue une visite d’Etat dans les Territoires palestiniens occupés et en Israël. Ce déplacement coïncide avec le premier anniversaire du blocus de la bande de Gaza. Face au quasi silence de la communauté internationale, la France est une des rares voix à dénoncer publiquement la peine collective infligée aux Gazaouis. La lourde responsabilité de Nicolas Sarkozy vis-à-vis des Territoires palestiniens occupés, alors que la France s’apprête à assumer la présidence de l’Union européenne, sera de traduire ces mots en actions concrètes pour les 1,5 million d’habitants de Gaza.

Aujourd’hui, la bande de Gaza est bien différente d’il y a à peine un an. Le blocus, venu s’ajouter à des années de restrictions de mouvements de plus en plus contraignantes, a fait reculer de plusieurs décennies le développement de cette petite bande de terre densément peuplée. Des interruptions de l’approvisionnement en fioul de l’unique centrale électrique de Gaza ont provoqué de graves coupures d’électricité. 77 tonnes d’eaux usagées non ou partiellement traitées sont quotidiennement déversées dans la Méditerranée en raison de la pénurie de carburant et de matériel pour le traitement des eaux usées. L’impact sur la pollution et, par conséquent, sur la santé publique des proches résidents, tant pour les Palestiniens de Gaza que pour les Israéliens, est désastreux.

Le blocus a également aggravé la forte dépendance à l’aide alimentaire : 80% de la population de Gaza dépendent désormais des distributions de nourriture. Toutes les ONG travaillant à Gaza ont été contraintes de réorienter l’essentiel de leurs programmes de développement vers de l’aide d’urgence.

Cette situation est le fruit d’une politique délibérée imposée par Israël, présentée comme une réponse à la prise de la bande de Gaza par le Hamas en juin 2007 et aux tirs de roquettes des groupes armés palestiniens vers le Sud d’Israël. Des attaques indiscriminées sur la population civile telles que les tirs de roquettes sont inacceptables et doivent cesser. Cela ne justifie cependant pas les politiques de peine collective imposées à tous les Gazaouis en représailles d’actes illégaux dont ils ne sont pas responsables.

Des promesses de dons records ont été annoncées à la Conférence des bailleurs de fonds pour la Palestine de Paris en décembre dernier. Depuis, Israël n’est pas parvenu à lever le siège de Gaza et n’a démontré que peu de volonté politique à agir pour créer les conditions d’une paix et d’un développement économique durables en Cisjordanie et à Jérusalem Est. Le mois de mars dernier a ainsi enregistré un nombre record de 611 barrages routiers[1] : le système de fermeture et de permis se renforce donc en Cisjordanie. La construction du Mur, la confiscation des ressources foncières et en eau ainsi que les démolitions de maisons palestiniennes par Israël se sont poursuivies, tandis que les autorités israéliennes accéléraient l’approbation de nouvelles constructions, illégales au regard du droit international, dans les colonies.

Cette visite historique représente l’opportunité pour le président Sarkozy d’afficher clairement les priorités de la France, en tant que présidente de l’Union européenne (UE), concernant les Territoires palestiniens occupés et Israël. La France doit saisir cette chance pour faire en sorte que l’UE mette en œuvre les clauses relatives aux droits humains dans tous les accords passés avec Israël, y compris l’Accord d’Association, afin d’obtenir des améliorations tangibles sur le terrain et de garantir les droits des populations civiles. A cet effet, nous demandons au Président Sarkozy :

  • de faire pression sur Israël pour mettre un terme à la peine collective qui frappe la bande de Gaza et assurer que tout le carburant nécessaire y est effectivement livré sans obstacle. De même, les équipements ne présentant aucune menace sécuritaire (nourriture, pièces détachées pour les systèmes de gestion des eaux et les équipements médicaux, papier hygiénique, papier pour les livres scolaires, etc.), doivent être autorisés par Israël à entrer librement et sans délai. Cela doit s’accompagner de la réouverture immédiate de tous les points de passage vers Gaza, afin de permettre l’accès des biens humanitaires et commerciaux ainsi que des personnes (comme le prévoit l’Accord sur l’Accès et le Mouvement de 2005) ;
  • de soutenir la trêve annoncée le 17 juin en poussant Israël et les groupes armés palestiniens à assumer leur « responsabilité de protéger les civils en vertu du droit international humanitaire », comme demandé par Ban Ki Moon le 5 juin dernier ;
  • de demander à Israël de lever les restrictions de mouvement dans la bande de Gaza et en Cisjordanie, y compris à Jérusalem Est, afin de permettre que les engagements financiers de la communauté internationale (7,7 milliards de dollars) portent leurs fruits et accélèrent l’avènement de la paix.

En étant à la pointe du combat pour mettre un terme à la crise humanitaire de Gaza, la France serait à la hauteur de son surnom de « patrie des droits de l’Homme ».

Luc LAMPRIERE, Directeur Général d’Oxfam France – Agir ici
Stephan OBERREIT, Directeur Général d’Amnesty International France
Philippe LEVEQUE, Directeur Général de CARE France
Antoine MALAFOSSE, Délégué Général du Comité catholique contre la Faim et pour le Développement
Bernard RAVENEL, Président de la Plate-Forme des ONG françaises pour la Palestine

 



[1] source : OCHA Closure Update de may 2008, tableau p.1


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 28 juin 2008 21:55

    Il n’y aura jamais de paix tant qu’on discutera pour ne rien dire. On n’a jamais vu de négociations qui durent 50 ans. C’est de l’esbrouffe, de la poudre au yeux pour faire croire qu’on veut faire bouger les choses.

    Il faut exiger immédiatement de l’Israël qu’il ouvre le ghetto de Gaza et respecte les directives de l’ONU. Pour cela il faut prendre des sanctions économiques. L’UE devrait interdire toute importation de produits israéliens, de la même manière que les US boycottent cuba, l’Iran et toute nation qui ne lui plaît pas. Dans un deuxième temps, l’envoi d’un corps expéditionnaire et d’une frappe aérienne préventive doivent être envisagés.

    On ne peut plus parler des droit de l’homme à Bruxelles et tolérer en même temps ce nouveau ghetto de Varsovie qu’est la bande de Gaza.


    • armand armand 29 juin 2008 11:53

      Internaute :

      Il ne me semble pas me rappeler que le ghetto de Varsovie ait été dirigé par une bande de fanatiques psychopathes qui envoyaient des pauvres décérébrés se faire exploser dans les restaux et lieux publics du reste de la Pologne, et qui faisaient pleuvoir des roquettes sur le reste de la ville.

      Commencez par faire des comparaisons qui tiennent avant de sortir des énormités.


    • Dragoncat Dragoncat 28 juin 2008 23:43

      Le blocus de Gaza fait hurler les âmes sensibles mais faut-il rappeler que c’est le moyen le plus soft qu’aient trouvé le gouvernement israélien face aux attaques de roquette ?

      Si il en revenait à des ripostes militaires, je n’ose imaginer le coeur des vierges protestant de l’aveugle violence de ce pays.

      Donc en gros, face à des actes d’attaque quotidien, les bonnes âmes européennes - totalement objectives et sans a priori bien sûr  - demandent aux Israéliens : "regardez les roquettes tomber et bouclez-là !"

      Nouvelle méthode pour la paix au proche-orient : "pas de réaction militaire, pas de réaction économique, contentez-vous de dire que vous n’aimez pas trop prendre des roquettes dans la gueule et attendez patiemment que le Hamas devienne gentil".

      Ca parait réaliste...

      Dragoncat


      • ouallonsnous 29 juin 2008 00:30

        Je bisse le post d’INTERNAUTE, car il n’y a rien à y reprendre, c’est tout à fait ce qui aurai du être fait depuis très longtemps.

        Rappel ; sous couvert de judaïsme et d’orthodoxie religieuse, une entité s’abritant au coeur de la communauté juive, s’efforce par tous les moyens, comme elle le pratique depuis longtemps en Palestine, de coloniser les territoires qu’elle convoite en en chassant les habitants ou en les "génocidants" à petit feu..

        Faute d’avoir pu éviter cela, il faut user de la contrainte la plus rigoureuse ! Mais est-ce l’UE avec les dirigeants qu’elle a actuellement, la plus apte pour ce faire ?

         


        • fonzibrain fonzibrain 29 juin 2008 02:38

          c’est une blague le titre


          • fonzibrain fonzibrain 29 juin 2008 03:00

            Luc LAMPRIERE, Directeur Général d’Oxfam France – Agir ici
            Stéphane OBERREIT, Directeur Général d’Amnesty International France
            Philippe LEVEQUE, Directeur Général de CARE France
            Antoine MALAFOSSE, Délégué Général du Comité catholique contre la Faim et pour le Développement
            Bernard RAVENEL, Président de la Plate-Forme des ONG françaises pour la Palestine

             désolé de m’enerver

            mais la situation est gravissime

            il faut agir

            j’en sais rien moi

            faites une campagne de pub

            un plan média béton

            DITES LA VERITE


          • bv36 29 juin 2008 10:23

            Nous ne sommes mêmes pas capables de respecter les droits de l’Homme avec l’état de nos prisons ni dans nos centres de détention !


            • Sahtellil Sahtellil 29 juin 2008 10:36

              Mazette le silence !!!

              Je vais oser le petit amalgame qui fâche : Un petit fait divers de loubards de banlieue dont la victime est un adolescent juif. On s’empare de la dépêche, on en fait un buzz et... 3 ou 4 articles tombent sur AV, font un audimat pas possible et l’hystérie se déchaîne !!!

              De l’autre côté, un papier sur 1,5 millions de Palestiniens pris en otages, méthodiquement affamés, spoliés des élémentaires fondements de la dignité humaine quand ils ne sont pas quotidiennement tirés comme des lapins de garenne. Le papier reçoit l’aumône de 6 posts et 9 votes en 24h !!!

              Cherchez l’erreur.

              BMD


              • fonzibrain fonzibrain 29 juin 2008 13:54

                double honte à nous


                • miwari miwari 30 juin 2008 11:19

                   

                  Tout cela est voulu par l’occident (USA en tête et la majorité des pays européens).

                  Cet état créé de toutes pièces après la 2°GM est là pour déstabiliser cette région, mauvais calcul car malgré le soutien de gouvernements despotes Egypte, Arabie Saoudite ... (bizarre que là on ne parle plus de démocratie) cela n’a pas empêché l’éclosion dans cette région précisément du "terrorisme" (je mets entre parenthèses car si chez nous c’est du terrorisme là bas cela s’appelle de la résistance).

                   Le jour où Israël arrêtera de faire semblant de rechercher la paix comme par exemple en signant d’un côté des accords et de l’autre en continuant l’implantation de colonies et là aussi je n’ai pas entendu parler d’embargo ni de pression sur Israël mais par contre la visite de notre guide suprême pour apporter son soutien.

                   60 ans que ce pays empoisonne la région et par la même occasion empoisonne le monde et nous emm... en traitant ceux qui le critique de nostalgique du III Reich et les médias a agiter systématiquement le drapeau de l’antisémitisme , soit ce pays veut être considéré comme un pays comme les autres et dans ce cas doit se comporter et surtout être traité par les autres nations comme les autres, soit ce pays veut être différent et dans ce cas qu’il s’implante sur la lune ou mars ici sur terre il n’a pas sa place.

                  Pour le moment c’est malheureusement au peuple Palestiniens qu’a été dévolu le rôle de martyr et c’est a lui de subir les malheurs des autres.

                   Sûr qu’avec ce post l’étiquette d’antisémite va me coller a la peau mais je m’en moque la langue de bois n’est pas ma tasse de thé. 


                  • mikaboom 30 juin 2008 14:25

                     "droits humains" .... je ne connaissais pas cette expression que je crois comprendre bien politiquement correct....On remplace Homme (avec H majuscule) par humain...surement pour ne pas froisser certaines fanatiques féministes. 

                    RIDICULE !


                    • fonzibrain fonzibrain 2 juillet 2008 02:22

                      pourquoi m’avoir censuré

                      c’etait de l’emotion

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès