Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > La 1ere Guerre Informatique (GI1)

La 1ere Guerre Informatique (GI1)

Nouvelles du front.

Le 28 novembre (le départ de la publication par Wikileaks des fameux “cables diplomatiques) restera dans l’histoire comme le début de la première guerre informatique mondiale (GI1).

Il y a eu auparavant des faits similaires (attaque informatique de la Russie contre la Géorgie), mais pas à ce niveau mondial.

Décrivons un peu le front :
Champs de bataille : Internet

Enjeux : la liberté de l’information contre des lois comme ACTA, la censure du net, l’ingérence de l’Etat dans la sphère privée du citoyen.

Début des hostilités :
les poursuites contre Wikileaks et surtout les actions des différentes sociétés (Amazon, PayPal, Banque Postale de Suisse ) ou politiques (Lieberman, S.Palin, Besson) pour effacer toute trace de Wikileaks du net.

Forces en présence :
Coté forces alliés du monde libre :

- des milliers de hackers associés sous le nom “Anonymous”, les anonymes, acharnées à protéger la liberté et la non-censure du net, soutenus par leurs familles et un large front d’ associations et intellectuels.

Coté axe du mal :

- les “patriots”, hackers Etats Uniens patriotiques qui voient les “Anonymous” comme des “mujahidins prêts à lacher les hordes contre leur pays et encouragent les poseurs de bombes”
probablement aidées par d’autres états non-démocrates, selon la convergence de leurs intérêts géostratégiques...

Premiers faits d’armes :

L’Axe du mal lance les hostilités en attaquant le site Wikileaks par une attaque DDoS, par un hacker et ses troupes Etats-Unien, nommé “th3j35t3r”sur Twitter.
L’attaque DDoS consiste à bombarder les sites web par une énorme quantité de données mettant à plat le serveur, complètement débordé.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Attaqu...

Victimes : le site Wikileaks est hors service durant 1 journée, 3 heures et 50 minutes.


Attaque par Amazon et EveryDNS :
Le site Wikilieaks est liquidé. Pour achever complètement le soldat Assange, PayPal annule le compte de Wikileaks, pour supprimer leurs vivres.

Le soldat Wikileaks lance un appel d’aide, la solidarité virtuelle se montre au monde entier : plus de 500 sites mirroirs sont crées dans le monde libre en moins de 24 heures.
http://www.powned.tv/wikileaks/mirr...
La France, pays de la liberté essaye de secourir le soldat Wikileaks gravement blessé, mais un traitre du camp de l’axe du mal lui plante un couteau dans le dos (Besson).

Julian Assange est finalement arrêté.

Un appel citoyen est lancé aux troupes :
4/12/10 :

 
Attaque surprise sur le site de Paypal, mettant le site complètement à plat durant 8 heures et 15minutes, une première !

6/12/10 : 12h30
Le site web suisse de la banque Postfinance est attaqué par un attaque DDoS .
La banque qui a coupé les vivres du brave soldat Assange tombe après 3 minutes.
Elle restera complètement inaccessible durant une journée, 2 heures et 36 minutes (attaqué par une légion de 900 volontaires et plus de 500 ordinateurs..)

L’axe du mal, furieux, attaque le site des Anonymes, leurs munition renforcé avec du plutonium achève le site.

7/12/10 :
La bataille se déplace, cette fois ci en Suède, du coté du parquet Suédois, à l’origine de l’arrestation de Julian Assange :
le site http://aklagare.se
Le site succombe immédiatement, sélectionné par 500 ordinateurs au départ puis 1000 attaquants au total.
Le site est à plat durant 4 heures, 26 minutes et 37 secondes.

La bataille se déplace de nouveau aux Etats Unis : le DNS provider EveryDNS.com qui a enlevé l’adresse Ip à Wikileaks est attaqué, le site est hors service durant 10 minutes et 5 secondes.
Suivent le site du Sénateur Lieberman : http://lieberman.senate.gov, opération délicat et pionnière : c’est la première fois qu’un site gouvernementale est attaqué : le site sera finalement hors service durant 12 minute mais se redresse, elle a beaucoup de forces en réserve.
Les patriots http://twitter.com/# !/th3j35t3r/ aident Lieberman et font une contre-offensive et bombardent le site des Anonymes.

7/12/10 :
La bataille est repartie vers la Suède : le site de l’avocat des deux femmes plaignates est bombardé :
http://www.stockholmnews.com/more.a...
Entre temps un bataillon un peu égaré s’est attaqué au site de Sarah Palin (qui avait déclaré qu’il fallait chasser Assange comme un Terrorist).
Cette bataille montre clairement que personne ne dirige les forces Alliés du monde libre : ils sont tous volontaires.

8/12/10 :
La bataille reprend soudainement avec l’attaque du site de Mastercard.
Plus de 2200 volontaires participent aux combats, avec au moins 1700 ordinateurs.

Première victoire totale les forces Alliés du monde libre :
l’hébergeur du site des avocats des deux femmes Suédoises se rend (space2u.com) : elle enlève le site et demande pardon aux forces Alliés du monde libre.

Le site de Mastercard sera effectivement à plat durant 11 heures, c’est le tour à Visa maintenant :
9/12/10
Le site Paypal est attaqué de nouveau et sera mis à plat durant 1 heure et 20 minutes.

10/12/10 :
Le site des Anonymes, malgré le fait d’avoir pris un abri protégé en Russie souffre énormément des attaques des Patriotes, qui essayent de déstabiliser les volontaires par de la propaganda :
“Cooperation is worthless/You have failed your people”
Mais les volontaires cherchent d’autres armes pour élargir le front : une mise à jour du logiciel JS LOIC http://pandalabs.pandasecurity.com/...
permet désormais de lancer des attaques par le téléphone portable

Les forces alliés du monde libre n’ont pas pu attaquer le site d’Amazon : leurs réserves et munitions sont gigantesques, nourris par un flux ininterrompu du monde entier.

Le futur de cette guerre est encore incertain, les enjeux énormes pour chaque internaute !
Allons-nous vers un monde virtuel plus libre ou tout droit vers la censure totale du net ?
 


Sur le même thème

Théorie Grand Unifiée de la SuperConspiration
Le débarquement du 6 juin 1944 du mythe d’aujourd’hui à la réalité historique [Annie Lacroix-Riz]
Visa, Mastercard et consorts: des outils au service de l'impérialisme ?
Le retour de la propagandiste en chef sous G.W. Bush !!!
Pourquoi le 11/9 ne finira pas comme l’affaire Kennedy


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

    • Par pyralene (---.---.---.188) 11 décembre 2010 15:40
      Pyrathome

      Pour une fois Perséus, je vais te congratuler de présenter le logiciel...

      En tout cas, pas de quoi faire trembler le système....

      Au début, ce fût une boule de neige, à la fin ce sera un tsunami ?.....ya de quoi mettre par terre les ordures, il suffit juste de prendre conscience de notre puissance incommensurable, et ça ils le savent parfaitement, crois-moi !..... smiley

    • Par pyralene (---.---.---.188) 11 décembre 2010 15:43
      Pyrathome
    • Par Philou017 (---.---.---.230) 11 décembre 2010 17:24
      Philou017

      Mais si, il y des choses inédites. Consulter le site du Guardian :

      http://www.guardian.co.uk/world/2010/nov/29/wikileaks-embassy-cables-key-points
      http://www.guardian.co.uk/world/the-us-embassy-cables

      Je retiens un câble décrivant l’infiltration des minorités en France par des actions ciblées de l’ambassade américaine, une action d’influence à la limite de l’espionnage :

      La stratégie américaine pour influencer les minorités en France

      Un câble à propos duquel les médias ont fait preuve d’une remarquable discrétion. Il faut dire qu’il comporte des appréciations inédites sur les journalistes Français :

      "Les grands journalistes sont souvent issus des mêmes écoles élitistes que de nombreux chefs de gouvernement. Ces journalistes considèrent que leur premier devoir n’est pas nécessairement de surveiller le pouvoir en place. Nombre d’entre eux se considèrent plutôt comme des intellectuels préférant analyser les événements et influencer les lecteurs plutôt que reporter des faits" (paragraphe 17).

      Dans le paragraphe suivant, elle s’en prend à la composition du paysage médiatique français : "Le secteur privé des médias en France – journaux, TV et radios – continue d’être dominé par un petit groupe de conglomérats, et tous les médias français sont plus régulés et soumis à des pressions politiques et économiques que leurs homologues américains« . Et d’ajouter : »Les blogs sont fortement utilisés par les minorités comme un moyen de communication pour exprimer leurs opinions car elles estiment que ces positions ne sont retranscrites dans les médias traditionnels".

      http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9876

      Si l’ambassade Américaine le dit ....

    • Par Djapaskero (---.---.---.78) 14 décembre 2010 02:32
      Djapaskero

      Il n’y a pas qu’en France qu des « petites révélations » se font. 

      Il y a beaucoup d’autres pays qui sont concernés !! Que les brésiliens puissent voir que les « gringos » comptent leur vendre de l’antiterrorisme en forfait avec leur business pack Worl Cup & Olympic Games, et qu’ils essayent pas ce biai de renforcer leur présence militaire dans la région, (ce n’est qu’un exemple), ça a le mérite d’être très clairement informé et ne peut être classé dans le compartiment « extrapolations gauchistes ».

      Non, quand on analyse les petits scandales de tous les pays, ce ne peut tout simplement pas être une manipulation de masse. 

  • Par asterix (---.---.---.101) 11 décembre 2010 14:17

    Bienvenue dans le vrai monde du piratage informatif, beste landgenote.

  • Par cleisthenes (---.---.---.153) 11 décembre 2010 15:42

    Documentaire excellent sur WikiLeaks :
    http://svtplay.se/v/2264028/wikireb...

    ---
    « The first serious infowar is now engaged. The field of battle is WikiLeaks. You are the troops. »
    John Perry Barlow

  • Par Farniente (---.---.---.123) 11 décembre 2010 17:49

    Plus de 2200 volontaires participent aux combats, avec au moins 1700 ordinateurs.

    Je ne comprends pas,il y en a qui n’ont pas d’ordi ?

  • Par aspic (---.---.---.12) 11 décembre 2010 19:42
    aspic

    Mis à jour :

    (Den Haag) Un adolescent de 16 ans (Jeroenz0r) à été interpellé le 9/12, il a avoué avoir participé à l’opération Payback.
    L’attaque contre Mastercard semble avoir été organisé au Pays Bas.
    En réaction, le site du parquet et de la police en Hollande ont était ciblés.
    Il y a eu ensuite un grand débat et des divergences parmi les anonymes, certains
    jugent qu’il faut attaquer les sociétés comme Mastercard et pas la police.
    http://nos.nl/artikel/204089-16jari...
    http://news-fr.karameloo.com/techno...

    Une nouvelle phase de la guerre : certains membres du groupe Anonymous lancent l’opération Leakspin :
    le but:partager un maximum de documents publié par Wikileaks, d’inciter les lecteurs d’en faire des résumés et de les
    publier sur un maximum de pages web.
    Lien : http://operationleakspin.org/

    Ceci montre de nouveau qu’i n’y a pas de chefs, il s’agit bien d’un mouvement spontané, chacun apporte des idées et démarre un projet qui lui semble bon
    à essayer.

    PS :
    Jolie pièce d’art :
    http://i.imgur.com/nhglo.gif

  • Par plancherDesVaches (---.---.---.120) 11 décembre 2010 20:03

    Vous êtes des amateurs, les gars. Juste agitateurs, ce qui est déjà bien mais insuffisant.

    Le réseau SWIFT s’est déjà fait piraté DEUX fois.

    C’est là et pas ailleurs que ce situe le pouvoir.

    Si je suis en taule demain, je saurai pourquoi.

  • Par ddacoudre (---.---.---.127) 11 décembre 2010 22:12
    ddacoudre

    bonjour aspic
    je ne sis pas qualifié pour tout comprendre, mais assez convaincu que l’attaque de ce site est une atteinte à la liberté de faire circuler des informations, sans solutionner la difficulté de définir ce qui constitue une atteinte à l’intégrité humaine, comme le nazisme. je crois que l’affaire Wikilearks en est loin.http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec....
    cordialement

  • Par michelouise (---.---.---.169) 11 décembre 2010 22:55

    On peut résister légalement sans faire des attaques DDOS, juste en requêtant légalement des pages sur leur site de manière continue (mais il faut être nombreux à le faire, on est loin de la puissance d’une attaque ddos). Sous Linux dans un terminal faire
    i=1 ; while true ; do lynx —source http://www.mastercard.com > /dev/null ; echo $i ; i=$[$i+1] ; done
    et puis dans un autre
    i=1 ; while true ; do lynx —source http://www.visa.com > /dev/null ; echo $i ; i=$[$i+1] ; done
    i=1 ; while true ; do lynx —source http://www.paypal.com > /dev/null ; echo $i ; i=$[$i+1] ; done
    C’est légal (on demande normalement une page web mais de manière répétée).
    Il y a aussi le plugin reload every sous firefox pour charger les pages toutes les secondes par exemples....
    Soyez inventifs dans la légalité

    • Par eresse (---.---.---.188) 13 décembre 2010 01:01
      eresse

      bonsoir,

      bien pensé mais totalement inutile. Envoyer une requête bien formee à un cluster de serveurs capable d’en traiter au moins 10000 à la seconde est totalement inutile.
      Par contre envoyer une requête mal formée ou incomplète au même serveur va perturber le thread en charge de la requête. c’est l’accumulation de requêtes mal formées qui finissent par planter le serveur.
      Pour cela, il suffit d’utiliser netcat, nc sous linux et de composer une requête incomplète à transmettre par nc.
      echo -n « azdcded / HTTP/1.0\r\n\r\n » | nc http://www.mastercard.com 80

      Cet exemple simpliste ne perturbera pas trop le serveur mais on peut trouver quelques fonctions a perturber en consultant tous les .js charges par le navigateur et en transformant la réponse normale.
      A vous de jouer

  • Par galien (---.---.---.95) 12 décembre 2010 17:24

    Alors les conspirationnistes inversés de la conspiration, de toutes façon, vous saviez déjà tout, n’est ce pas ?

  • Par robin (---.---.---.11) 12 décembre 2010 21:44

    Je veux bien qu’on présente Wikileaks comme Robin des Bois mais qui peut croire un instant que la CIA ou la NSA n’ait pas réussit sur l’instant à le faite taire si ce qu’il avait à dire était aussi soit-disant gênant. Wikileaks c’est encore un épisode de psyop comme le pentagone en a le secret, il n’y a rien à tirer de sérieux de ce story teller

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires