Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La bande de Gaza : un futur Etat palestinien ?

La bande de Gaza : un futur Etat palestinien ?

 

"Au cours de ces dernières semaines, des rapports ont fait état d'efforts déployés au plan international pour aider le Hamas et Israël à parvenir à une trêve de longue durée qui s'appuierait sur la fin du blocus israélien et la construction d'un port à Gaza."

http://french.xinhuanet.com/2015-07/24/c_134441728.htm
http://www.i24news.tv/fr/opinions/83049-150823-analyse-les-gagnants-et-les-perdants-des-pourparlers-entre-le-hamas-et-israel

 

 

La bande de Gaza : un futur Etat palestinien ?

 

Cette hypothèse a été discutée sérieusement dans les coulisses diplomatiques depuis au moins 2011.

 

Tout le monde sait que le Proche-Orient et notamment l'Irak, la Syrie, la Jordanie, le Yemen subissent une réelle politique de remodelage des frontières et des populations. Le plus souvent, le remodelage des frontières et des Etats ne se fait pas uniquement sur une carte et dans les instances officielles internationales lesquelles se traduisent par une reconnaissance officielle d'un Etat et l'octroi d'une chair aux Nations Unies, ouverture d'ambassades et le tutti quanti.

Le remodelage se fait surtout par le sang, la souffrance et le déplacement de populations voire l'anéantissement de groupes sociaux entiers...

 

Depuis quelque années, le projet de refonte des Etats du Proche-Orient a été initié, faisant disparaître certains Etats arabes au profit d'un Etat palestinien, pour ainsi régler cette histoire du conflit israélo-arabe.

Vous l'aurez remarqué, le conflit ne concerne pas seulement les Palestiniens, mais surtout les Arabes ou du moins certains Etats dits arabes.

 

Avec le temps, la question n'est plus une question d'auto-determination du peuple palestinien et de colonisation israélienne, mais elle s'est mue en une question islamique.

La Palestine est important pour l'islam parce qu'il s'y trouve le troisième lieu saint de l'islam...on comprend pourquoi le Yémen ne mobilise pas la âmes sensibles.

Au début il y a eu des mouvements palestiniens de lutte pour leurs droits aux noms de la Palestine. Le mot Palestine s'est progressivement éclipsé laissant la place à des mouvements islamiques ou le mot Palestine est relégué dans les tréfonds de leurs chartes de constitution.

Que veut dire le Hamas ? Traduit littéralement cela donne « ferveur », mais ferveur de quoi, c'est quoi le premier message que doit comprendre celui qui entend le mot « Hamas » ? Rien.

Ensuite, voyons l'acronyme, harakat al-muqâwama al-'islâmiya. Ce qui veut dire « Mouvement de résistance islamique ». Bon, je crois que tout le monde sait ce que veut dire résistance. Mais résister à quoi ? Et pourquoi islamique ? Il n'y a pas de palestiniens chrétiens, agnostiques, athées, juifs, etc ? Ou c'est l'islam qui est en dernier ressort le libératuer de la Palestine ?

En tout cas, le mot Palestine n'est plus mis en avant. Au contraire, il a disparu au profit de l'islam. Actuellement, pour le Hamas, il ne s'agit pas de négociations ou de pourparlers de paix mais d'une «  trêve  ».

 

On voit bien qu'il y a un changement radical dans la lutte entre par exemple une OLP et le HAMAS. L'OLP qui veut dire Munadhamat al-Tahrir al-Filastiniyah, en anglais : Palestine Liberation Organization. Le mot Palestine est tout de suite mis en avant et on sait que la lutte est une lutte pour une terre. Je ne pense pas que les idéologues et les stratèges du HAMAS soient des buses au point de ne pas saisir la différence. L'impact d'un emblème, le drapeau vert avec les emblèmes de la confrèrie musulmane remplace presque le drapeau palestinien.

Image prise ici

Plo emblem.png

Image prise ici

Image illustrative de l'article Hamas

Image prise ici

 

Image illustrative de l'article Frères musulmans

lmage prise ici

Beaucoup de gens ont salué l'apparition du Hamas, y compris parmi des résistants palestiniens athées ou agnostiques, y compris parmi des résistants connus pour leur opposition farouche à la religion. Beaucoup ont cru que la religion serait un ciment et un catalyseur puissant pour mobiliser les hommes et vivifier la résistance qui peut s'épuiser avec le temps et l'usur de la lutte.

Mais ce fut une grave erreure.

S'il n'y a pas de tactique et de stratégie derrière la religion, celle-ci devient un danger pour toute lutte et non seulement pour la société.

La religion qui devait sauver la Palestine, s'avère aujourd'hui le fossyeur de l'Etat palestinien (ou du moins, il a compliqué la donne et affaibli la lutte pour de longues décennies). Le Hamas a été une aubaine pour Israël (je laisserai de côté l'hypothèse qui veut qu'il est une création israélienne).

D'abord, Le Hamas a définitivment affaibli l'autorité palestinienne (, et détourné les Palestiniens de leur lutte en les embrigadant plus pour la religion que pour une résistance temporelle et matérielle, ce qui dilue en somme les finalités des combattants. Le plus délirants, c'est que l'on a vu des Palestiniens commbattre aux côtés des rebelles syriens. Cela en dit long sur la déliquiscence de la lutte palestinienne.

 

Ensuite, il a ainsi affaibli la lutte et la résistance palestiniennes par un conflit sanglant et long entre lui et l'Autorité palestinienne. Aucun n'est assez fort pour éliminer l'autre et s'emparer de la lutte à son profit. La division s'est matérialisée territorialement, ce qui est une catastrophe pour les Palestiniens. Elle s'est depuis des années traduite par un quasi schisme, donc une nette différenciation entre les Palestiniens en cis-jourdanie et les Palestiniens dans la bande de Gaza... Cette séparation non seulement territoriale mais aussi mentale, politique et économique nous a donné une génération de Palestiniens divisés profondément.

Ceux de la bande de Gaza vivent comme vivent les Nord-coréens, isolés et endoctrinés. Ils ne comptabilisent pas les fautes et les erreurs de leurs dirigeants du Hamas. Quoiqu'ils fassent, la faute primordiale c'est Israël, et de ceux qui ne se solidarisent pas avec la souffrance des Palestiniens, une souffrance bien réelle et que je ne nie pas.

Les Palestiniens de la bande de Gaza sont devenus comme ces mendiants pris aux mains de leurs exploiteurs, une mafia de la mendicité, pour faire pleurer dans les chaumières et souttirer plus d'argent de la charité islamique ou la charité humaine tout simplement. Pour appitoyer les gens et les musulmans, il faut plus du sang, plus de bombardements, plus de souffrance.... mais c'est quoi la finalité de ce marchandage ?

Toujours de l'émotion, plus d'émotion, il ne faut plus réfléchir froidement, sereinement, et calculer chaque action politique, chaque action de résistance, ses avantages et ses inconvénients, sur le court et le long terme... non, il faut habituer les musulmans du monde arabo-musulman au deuil permanent, aux lamentations perpetuelles, faut-il penser à construire un mur des lamentations pour les musulmans ?...

De coup, l'émotion aveugle la raison. Celui qui flatte l'émotion, dans le sens voulu par l'affligé, est porté aux nues.

Une question importante reste sans réponse. Pourquoi le Hamas s'est impliqué (piégé ?) dans les évènements de l'été 2014 qui ont abouti aux bombardements de juillet et août ?.

Chaque fois que l'on pense que Israël a perdu une bataille (les médias arabes criait victoire de la défaite israélienne, au moins médiatique), il faut se rendre à l'évidence, parfois tardivement, que c'est faux. Les Politiques israéliens n'agissent pas comme les politiques arabes (est-ce l'influence occidentale de leur héritage ?), ils ne fanfaronnent pas, et si une déclaration de défaite peut leur faire gagner ultérieurement une bataille ou plusieurs, ils ne s'en priveront pas, l'Etat d'Israël n'est pas né du néant, c'est une planification qui a débuté bien avant la Seconde guerre mondiale, au XIX siècle. Contrairement aux politiques arabes qui construisent de leurs défaites une geste glorieuse.

L'Autorité palestinienne a tout fait pour éviter l'escalade à la veille des bombardements de juillets et août 2014, surtout parce qu'elle misait sur l'action diplomatique pour gagner des points et comptabiliser le soutien international.

Et lors des bombardement, il était normal que la raison soit embuée par le sang, la poussière, et les cris....

Les hommes politiques se doivent de mettre de côté l'émotion et de chercher l'issue qui mène vers un résultat concret. J'ai suivi Al Jazeera et d'autres chaines arabes, pour comprendre le discours présenté aux Palestiniens qui sont les premiers concernés et le monde arabo-musulman...

J'ai passé des heures et des jours, et j'ai écouté des responsables, des porte-parole, des analystes, des experts, des humanitaires, des reporters etc...

Quasiment tous les responsables de l'Autorité palestinienne s'indignèrent et ils trouvèrent que le Hamas commercer avec la souffrance des Gazaouis et que sa politique était criminelle vis à vis de la population civile gazaouie, et ils subissaient l'assaut des journalistes et des responsables du Hamas les accusant de tenir le discours de l'ennemi israélien.

Certains responsables de l'Autorité palestinienne eurent des propos très durs, d'autres mirent la forme et la courtoisie pour faire passer leur message. Un message qui se trouva très vite bien isolé et ostracisé. Les médias notamment Al Jazeera le fit passer pour de la collaboration. Le mot d'ordre fut la résistance et le combat. Un peu à l'image du sanglier qui fonce tête baissée devant son chasseur.

Puis, arriva l'heure du bilan, lequel n'est pas très difficile à faire. Tout est détruit.

Il a fallu trouver des aides pour reloger et éviter à la population de vivre des hivers durs en plus du traumatisme subi par les bombardement et la perte de personnes chères.

Il y a eu des plateaux TV en live dans les décombres, à la pleine lune. Pas à la bougie, mais presque, pour les besoins du direct et les nécessité technique de la télévision, il a fallu recourir aux générateurs électrique, et comme toute guerre, on a glorifié les héros...des civils, des journalistes, etc...

Aujourd'hui, après tant de destructions, le Hamas et son bras armé les Brigades Al Qassam qui criaient à qui voulait les écouter, et à l'époque il y avait du monde, qu'ils ne plieraient pas, que c'est vaincre ou mourir, les mêmes se préparent donc politiquement à vendre des pourparlers et des négociations ntde plus en plus manifeste, celle d'une paix avec Israél et une reconnaissance d'un Etat palestinien à Gaza.

C'est la Turquie et le Qatar qui sont à l'oeuvre pour finaliser les pourparlers, un Etat pour les frères musulmans, avec en plus un bout du Sinaï...

Les détails ne sont pas arrêtées définitivement, mais le prix de la stabilité de l'Egypte pourrait avoir la contrepartie d'un bout du Sinaï, ce n'est pas rien de voir les mutants d'Alqaida à l'oeuvre dans les opérations terroristes contre l'armée et la police égptiennes.

L'islamisme a bien gagné, il a gagné à lobotomiser des populations en arrivant à leur faire croire que le paradis justifie tous les combats et tous les crimes et que le Tunisien peut s'approprier la cause palestinienne et aller faire le djihad en Syrie. Les djihadistes ne se battent pas pour un territoires, ni pour la justice sociale, mais pour une cité celeste, un ailleurs imaginaire, et dans ce fanatisme, le singe tire les marrons du feu.

http://orientxxi.info/magazine/gaza-2014-les-paradoxes-d-une-guerre-pas-comme-les-autres,0961

http://www.lemondejuif.info/2015/07/abbas-israel-negocie-avec-le-hamas-pour-creer-un-etat-a-gaza/

http://coolamnews.com/hamas-israel-un-responsable-turc-leve-le-voile-sur-les-negociations-en-cours/

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/71792-150519-gaza-le-hamas-et-israel-seraient-en-pourparlers-pour-construire-un-port

http://www.info-palestine.eu/spip.php?article15576

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4778
 

Image prise ici

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • FRIDA FRIDA 2 septembre 2015 16:44

    Quand on sait que c’est Tony Blair, un des plus grand criminel de guerre de ces dernières années, qui est l’émissaire spécial du Quartet pour le Moyen Orient, on ne peut que se rendre à l’évidence de ce qui peut en sortir
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/05/27/tony-blair-demissionne-de-son-poste-d-emissaire-du-quartet-pour-le-proche-orient_4641777_3218.html
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartet_pour_le_Moyen-Orient


    • Massada Massada 2 septembre 2015 21:23
      Les saoudiens sont bien décidés d’établir un front sunnite uni face à l’Iran afin de se prémunir des dangers enceints dans le traité entre Téhéran et les 5+1 que Riyad juge catastrophique.

      Ils ont aussi décidé qu’Israël ferait partie intégrante et visible de la nouvelle alliance ; Jérusalem y constituera le pôle sécuritaire, qui, grâce à sa puissance de feu, sa technologie militaire de pointe, sa possession de l’arme atomique et son expérience en matière de conflits, aura pour rôle de dessiner et de superviser les pourtours d’un système de défense interactif face à l’ennemi commun.

      L’Egypte et l’Arabie Saoudite se sentent trahis par la politique de l’administration U.S.

      Le Hamas fera partie du front sunnite mais pas l’Autorité Palestinienne, qui continuera à « guerroyer » seule contre Israël !

      En conséquence de cette coalition, le Hamas s’abstiendra de toute action offensive contre Israël, y compris le creusement de tunnels. Il remettra aux Israéliens deux de leurs concitoyens entrés volontairement à Gaza, de même que les restes de soldats de Tsahal morts pendant l’opération Rocher Inébranlable.

      Il y aura un allègement significatif par le Caire et Jérusalem des conditions de transit des marchandises avec la Bande, l’autorisation de construire un port flottant à trois kilomètres au large de Gaza-city, qui servira de terminal de marchandises pour l’exportation aussi bien que l’importation.

      De plus, Israël décernera des milliers de permis de travail à des journaliers gazaouis, qui pourront travailler dans l’Etat hébreu en passant par le point de transit d’Erez.

      L’Autorité Palestinienne qui a choisi une dynamique de confrontation passive, comme BDS ou l’ouverture de procédures auprès de la Cour Pénale Internationale ne fera pas partie de ses accords.

      C’est ce qu’on appelle un enterrement de première classe, qui pourrait aussi mener le Fatah à sa perte.

      Le roi Salman ben Abdelaziz, le Maréchal al Sissi et Binyamin Netanyahu n’ont que l’Iran devant les yeux et sont bien décidé de ne pas se laisser perturber par le « problème » palestinien, qui ne les intéresse pas et ne les a jamais intéressés. Le « problème » palestinien, c’est l’histoire d’un prétexte inventé pour éradiquer Israël mais qui n’a plus aucun intérêt aujourd’hui.


      • FRIDA FRIDA 2 septembre 2015 21:34

        @Massada
        C’est bon à savoir,
        l’Arabie saoudite (et plus précisément les Saoud) s’est formée en donnant un coup de pousse aux Anglais contre les Ottomans, et en vendant la Palestine. Et elle se défend contre l’Iran en bradant la cause palestinienne qui a servi d’épouvantail à tous les Etats arabes...


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2015 09:58

        @FRIDA

        Bonjour pour votre retour !
        Moi je n’ai toujours pas bien saisi pour quelle raison l’Iran fait figure d’épouvantail et l’Arabie séoudite de gentil (un peu comme la Russie, qui ne nous a rien fait, et qu’on traite en ennemie). Franchement quand on compare (de loin dans mon cas) il n’y a pas photo entre les 2.

        Si j’étais Israel je préférerais avoir un nationalisme « territorial » comme adversaire plutôt qu’une théologie religieuse comme vous la décrivez (même si le nationalisme de l’OLP se nourrissait bien évidemment de religion et que les 2 ne sont pas si franchement séparés que cela...).


      • Massada Massada 3 septembre 2015 11:41

        @Olivier Perriet

        C’est une alliance contre-nature, mais de circonstance pour faire face à la menace iranienne.

        Tout se passe en secret, rien n’est public, mais notre coopération sécuritaire avec l’Egypte et les Etats du Golfe est unique. Il s’agit de la meilleure période de coopération sécuritaire et diplomatique avec les arabes


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2015 16:12

        @Massada

        Et en quoi l’Iran, qui semble en voie de normalisation, vous menace ?


      • Massada Massada 3 septembre 2015 16:41

        @Olivier Perriet

        1)La principale menace est le Hezbollah.
        Le Hezbollah est le bras armé de l’Iran, chargé de remplir les missions terroristes que Téhéran ne peut assumer sans risquer de se mettre – un peu plus encore – au ban de la communauté internationale.

        2)Déstabilisation du MO et du monde arabe
        Le régime de Téhéran a une politique de déstabilisation d’un monde arabe sunnite qu’il juge être une menace à son égard. Usant tout à la fois, ou alternativement, des armes du terrorisme et de la subversion, Téhéran s’emploie de manière ininterrompue, depuis trente ans, à saper l’autorité dans nombre de pays arabes.
        Une branche saoudienne du Hezbollah, connue sous le nom Al Hijaz, est active dans différentes nations comme le Liban, le Koweït et le Bahreïn. Ce groupement a été formé dans des camps iraniens et libanais et est considéré comme une organisation terroriste par les autorités saoudiennes et américaines. Toute déstabilisation est dangereuse pour Israël

        3) armement des groupes terroristes palestiniens notamment livraison de roquettes Katioucha de type 107 fabriquées en Iran

        4) Autre exemple : Implantation du Hezbollah sur le sol égyptien. Heureusement ce réseau fut neutralisé. Celui-ci, acheminait armes et argent pour le Hamas par l’intermédiaire des tunnels de contrebandes près de Rafah. Mais le réseau planifiait également des attaques terroristes au Caire et au Sinaï, notamment contre des sites fréquentés par les touristes israéliens.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2015 17:07

        @Massada

        mais les chïïtes sont comme les juifs, ils ne sont pas prosélytes, si ?


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 3 septembre 2015 17:16

        sur le « parti de dieu » je n’ai pas sa genèse en tête, mais pourquoi s’agit-il du seul mouvement armé qui demeure au Liban, alors que tous ont dû se démilitariser ? Pourquoi émerge-t-il à la fin de la guerre civile libanaise ? Je n’ai jamais compris pourquoi

        à l’échelle du monde musulman, les chïïtes sont minoritaires et le plus souvent persécutés. L’Iran, je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une démocratie, mais sans doute bien plus que d’autres. On n’est plus dans les années 80...

        Donc avoir une diplomatie agressive vis-à-vis de l’Iran ne me semble guère productif


      • Massada Massada 3 septembre 2015 17:31

        @Olivier Perriet

        L’Iran et la Corée du Nord continue d’ armé le Hezbollah.

        La Corée du Nord a fourni au Hezbollah des armes de pointe, des conseils d’experts et une assistance pour cacher ces armes dans des bunkers souterrains ainsi qu’une formation dans l’utilisation de ces armes et des bunkers pour commettre des attaques de roquettes terroristes sur la population civile d’Israël.

        Le Hezbollah s’est beaucoup agrandi depuis, avec l’aide financière de l’Iran et la complicité logistique de la Syrie. Il est devenue une force paramilitaire bien équipée et bien entraînée, au point qu’il est aujourd’hui considérée comme étant plus puissant que l’Armée libanaise.

        Grâce à l’aide apportée par l’Iran, le Hezbollah est maintenant en possession de 100000 missiles d’origines syriennes et iraniennes, et dont la charge explosive va de 60 kg à 1 tonne de TNT. Ces roquettes peuvent atteindre n’importe quel point sur la carte d’Israël.

        Le Hezbollah possède aussi un nombre très important de drones qui lui sont fournis par l’Iran. Les drones sont fabriqués par la société aéronautique iranienne “Ghods Industry” et peuvent mener à la fois des missions de reconnaissances et des missions d’attaque au sol.

        Ce n’est qu’une petite partie.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 4 septembre 2015 10:45

        @Massada

        que vient faire la corée du nord dans cette histoire, c’est une blague ??


      • Massada Massada 4 septembre 2015 11:17

        @Olivier Perriet

        La Corée du Nord a travaillé de concert avec l’Iran et la Syrie pour fournir des missiles et des composants au Hezbollah. Pyongyang a envoyé ces composants de roquettes et de missiles depuis l’Iran où ils étaient assemblés et expédiés au Hezbollah au Liban via la Syrie.

        Cela fait trente ans que la Corée du Nord fournit la Syrie et l’Iran, qui représentent à eux seuls la plus grosse part de leur marché d’armement.

        De nombreux membres du Hezbollah ont été entrainés en Corée du nord, dont son secrétaire général Hassan Nasrallah, son général en chef Mustafa Badreddine, et Ibrahim Akil, chef des services de sécurité et de renseignement. En 1989, juste avant qu’il devienne leader suprême, Ali Khamenei s’est également rendu à Pyongyang.

        En juillet 2009, l’UAE a saisi un cargo transportant plus de 2 000 détonateurs de roquettes Grad 122mm — du type que le Hamas a utilisé contre Israël dans le dernier conflit — ainsi que des circuits électriques, et de grandes quantités de combustibles solides.

        La même année, les autorités Thaïlandaises confisquaient 35 tonnes d’armes nord coréennes destinées à l’Iran, lorsqu’ils saisirent un avion cargo qui avait demandé une autorisation d’atterrir d’urgence à Bangkok. La prise consistait en 3 multiples lance roquettes de 240mm M-1958s, des tubes lance roquettes, 24 roquettes de 240 mm du type nord coréen du lance missile d’épaule iranien Fajr-3, et des composants pour des missiles surface/ air.

        etc etc etc.....

        Des nord coréens déguisés en “employés domestiques” de diplomates iraniens au Liban ont aidé le Hezbollah a construire ses tunnels. Ces formateurs ont également permis l’intégration de ces tunnels dans les opérations militaires, notamment sur la façon de cacher des armes dans les bunkers et la façon d’utiliser les tunnels dans des situations tactiques.

        Deux entités nord coréennes, Korea Mining Development Trading Corporation et Green Pine Associated Corporation, ont fait l’objet de sanctions des Etats Unis et des Nations unies et ont été suspectées d’exporter leur savoir faire en matière de tunnels.


      • Pomme de Reinette 2 septembre 2015 21:35

        Bonsoir Frida (beau pseudo, grande artiste)

        En tout cas, moi je suis déçue, déçue, déçue .....
        Aucun de nos chers amis palestinistes, qui réclament à cors et à cris un « état de Palestine », n’ont réagi à cet article.

        Comme quoi, il devient clair qu’ils s’en foutent carrément et que telle n’est pas leur préoccupation.
        Leur seul but = beugler sur Israël.

        A part ça ..... « rien de nouveau sous le soleil », comme le disait le bon roi Shlomo ....


        • FRIDA FRIDA 2 septembre 2015 22:10

          @Bonsoir Pomme de Reinette
          Leur seul but = beugler sur Israël.

          -----

          effectivement la cause palestinienne est un attrape-nigaud, beaucoup ont acquis le réflexe anti israélien plus qu’une réelle compréhension de la situation ...
          oui, ils vont se trouver très cons...
          que diront-ils maintenant que c’est le Hamas qui engagent des pourparlers de paix ? voudront le boycotter ? être plus royaliste que le roi ?


        • Pomme de Reinette 2 septembre 2015 22:31

          @FRIDA

          Pas d’inquiétude, ils seront bien capables de traiter le Hamas de « social-traître » ....

          Ce forum est un poste d’observation idéal.
          Si on y regarde bien, ils ont déjà changé les paroles de la chanson (mais pas l’air), maintenant Israël est responsable de la bérézina Daesh .... (avec les USA et l’Occident) .....

          Plus ça change, plus c’est pareil (proverbe Shadoks)

          Bonne fin de soirée


        • fred.foyn Le p’tit Charles 3 septembre 2015 07:44

          @FRIDA...Vous soutenez les voleurs et les assassins... ?
          Bizarre comme attitude... !


        • fred.foyn Le p’tit Charles 3 septembre 2015 07:23

          Que les juifs rendent les terres volées aux Palestiniens... !


          • zygzornifle zygzornifle 3 septembre 2015 10:35

            la paix n’est pas a l’ordre du jour .......


            • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 12:15

              @zygzornifle
              qu’en savez-vous ?
              mais ne vous inquiétez pas, le Hamas vendra cette paix avec des euphémismes de genre « trêve »... les gens s’habituent à tout...


            • zygzornifle zygzornifle 3 septembre 2015 12:40

              @FRIDA

               il y a trop d’armes a écouler par les lobbys pour qu’une pais puisse y résister .....


            • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 13:00

              @zygzornifle
              le monde est vaste et le djihadisme internationaliste ne reconnait pas de frontières


            • njama njama 3 septembre 2015 11:50

              un État dans la bande de Gaza !
              c’est tout ce qu’ a trouvé Israël pour diviser la cause palestinienne et la couper de la Cisjordanie ?
              Pour Israël, l’engagement en faveur de la solution à deux États n’est qu’un coup de pub

              « Rabâcher la vision à deux États, comme le recommandent les anciens responsables de la sécurité d’Israël, n’est rien de plus qu’un accès de folie recyclé. Il est temps d’abandonner les appels à une solution à deux États une bonne fois pour toutes. Elle n’apportera pas de stabilité, ni à Israël, ni à personne d’autre. Le chemin menant à la paix doit passer par la porte palestinienne. Tout le reste revient uniquement à appuyer sur le bouton « rejouer la partie ». »

              Ghada Ageel – 11 août 2015 

              Ghada Ageel est professeure invitée au département de sciences politiques de l’université de l’Alberta (Edmonton, Canada).
              http://arretsurinfo.ch/pour-israel-lengagement-en-faveur-de-la-solution-a-deux-etats-nest-quun-coup-de-pub/


              • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 12:13

                @njama
                J’entends bien ce que vous dites, mais il faut voir aussi l’agitation diplomatique du côté Qatari et Arabie saoudite, qui dans leur phraséologie wahabite présentent l’Iran comme pire que Israël...
                il ne faut pas prendre ses rêves pour des réalités... la cause palestinienne a toujours été dominée par les pays arabes qui ont plus nuit aux palestiniens qu’autre chose, c’est avec l’OLP et Y Arafat que les Palestiniens ont pu plus ou moins faire face aux manigances des roitelets du Golfe, mais depuis les choses sont redevenue comme avant, la cause palestinien est pion qu’ils utilisent au grès de leurs intérêts...
                parfois l’ennemi se drape des habits de la fraternité, et c’est le plus dangereux à mon avis qu’un ennemi déclaré.. ;


              • njama njama 3 septembre 2015 12:42

                @FRIDA
                quelques complicités arabes je veux bien ... mais la proposition à deux États sur la base des frontières de 67 ... , d’une part Israël n’en a jamais voulu, et d’autre part les Accords d’Oslo n’auront servi qu’à emmener les palestiniens en bateau pendant plus de vingt ans car depuis les colonisations ont continué de plus belle, tous comme les agressions criminelles de Tsahal sur Gaza, en Cisjordanie, et sur le Liban ...
                « Dans une entrevue de 2001 ne sachant pas que les caméras tournaient, Netanyahou s’est vanté d’avoir fait échouer les accords d’Oslo au moyen de fausses déclarations et d’ambiguïtés ».
                Vidéo
                Netanyahu : This is how I broke the Oslo Accords with the Palestinians
                https://www.youtube.com/watch?v=3-5hUG6Os68&list=PLr3Hcr8NfiqT1u3biii9_zwle0MvSRynQ
                c’est un nid de langues de vipères ... les dirigeants israéliens du peuple « élu » n’ont jamais eu un autre langage que celui d’une perfidie incessante


              • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 12:58

                @njama
                Je vais pas discuter la politique israélienne... tout le monde la connait
                le problème des Palestiniens c’est qu’ils sont dans les jupes des pays arabes, leur cause est avant tout une cause « islamique », une cause « arabe », je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire...
                il y a des luttes qui sont asymétriques et sans aides c’est quasiment perdu, il faut voir à l’esprit d’autres luttes (présentes ou passées) pour arriver à ne pas mettre trop d’empathie qui embrouille la raison.
                Les Palestiniens sont encore aux mains de deux forces qui ont marchandé avec leur terre, l’Arabie saoudite et la GB... et ils attendront longtemps avant d’espérer concrétiser quelque chose tant c’est toujours l’Arabie saoudite et la GB qui gèrent le dossier palestinien...
                l’erreur fatale des Palestinien, c’est qu’ils ont changé de paradigme, de la lutte pour une terre, ils ont fait allégeance aux frères musulmans et au nom de l’islam ils ont pensé pouvoir capitaliser sur l’émotion du monde musulman.... mais on ne fait pas la politique avec l’émotion, surtout de peuples eux-mêmes sous dictatures et manipulables...


              • njama njama 3 septembre 2015 13:45

                si la cause « islamique » est plus particulièrement une cause « arabe » (les talibans sont-ils arabes ?) , la cause « arabe » n’est pas islamique, l’arabité précédait l’islam, pour preuve la Palestine, Liban, Syrie, Irak, Turquie ... sont et ont toujours été des espaces multi-ethniques, multiculturels, multiconfessionnels, et le Panarabisme (Nahda, parti Baas, Nassérisme) n’avait pas grand chose à voir avec l’islam
                d’accord sur le récent changement de paradigme, je partage tout à fait l’observation. Il semble correspondre à la montée en puissance des mouvements salafistes devenus supplétifs dsans même s’en rendre compte de la chasse au communisme ou de ce qui s’y apparente

                les Palestiniens recherchent peut-être des aides tous azimuts ne sachant plus à quels saints se vouer ? ils savent qu’ils peuvent compter depuis longtemps sur une large empathie mondiale pour leur cause car personne n’est dupe et sait très bien qu’Israël s’est construit historiquement et hystériquement sur la spoliation, l’injustice, la violence ... au nom d’une idéologie politique sur fond religieux douteux
                et Israël continue d’empêcher de faire parvenir de l’aide à Gaza en commettant des actes de piraterie à l’encontre de mouvements pacifistes comme les flottilles pour Gaza en 2010 puis encore dernièrement en juin 2015.
                Le cas de la Palestine ferait penser par analogie à celui de l’Algérie occupée par les français en 1832 ... la France était la puissance coloniale occupante, mais bien qu’elle contrôlait presque tout politiquement elle avait perdue la guerre avant même de la commencer ...


                • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 14:06

                  @njama
                  et Israël continue d’empêcher de faire parvenir de l’aide à Gaza en commettant des actes de piraterie à l’encontre de mouvements pacifistes comme les flottilles pour Gaza en 2010 puis encore dernièrement en juin 2015.

                  ----

                  je sens que la discussion va mener vers des arguties à n’en pas finir...
                  la flotilles pour Gaza c’est du divertissement et de la pub pour l’AKP, et plus généralement pour l’islamisme, je mets dans la même case que la « résistance du Hamas » lors des bombardements de 2014...
                  il faut se réveiller un peu...
                  quant à l’arabe n’a rien à voir avec l’islam, ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend la grimace, je sais et je connais tout cela, mais allez directement à la réalité et aux manipulations faites de ces notions chez les peuples
                  je ne suis pas d’accord avec la comparaison entre l’Algérie française et la Palestine, vous faites de graves contresens et vous arguments sont plutôt trop légers, il faut changer son regard et comprendre les vrais problèmes des pays arabo-musulmans, ils ne datent pas de la création de l’Etat d’Israël, ce dernier n’en est qu’une conséquence, on dirait que votre lecture historique gomme les tares fonciers des sociétés sur le plans politique social et économique pour ne retenir que la séquence coloniale...
                  vous ne pourrez pas comprendre qui manipule qui si vous continuez ainsi..


                • Pingouin094 Pingouin094 3 septembre 2015 14:10

                  Enfin, un article de fond, réfléchit et argumenté, celà fait plaisir et je tiens à en féliciter l’auteur. Je partage en partie son analyse, mais pas tout. Oui, pour comprendre le conflit israélo-palestinien d’aujourd’hui, il faut s’arrêter sur ce qu’est le Hamas, l’analyser de manière dépassionné.

                  Ma principale divergence avec l’auteur est sur la nature islamique du Hamas. Le Hamas est, me semble-t-il, un mouvement de résistance qui a un projet politique pour un futur état palestinien : l’islam. Tout comme le FPLP est un mouvement de résistance qui a un projet politique laïque et marxiste, ou tout comme le Fatah a également un projet politique.

                  Le Hamas ne s’inscrit pas dans le « jihad mondial » à la manière d’Al Quaeda ou de Daech.

                  Pour beaucoup de palestinien au-delà du cercle des sympathisants du Hamas, le Hamas mérite le respect par son rôle majeur dans la résistance armée. Quant aux divergences de projet politique, elles seront à régler entre palestinien dans le futur état palestinien quant il verra le jour.
                  C’est ainsi que lors de la dernière guerre de Gaza ont a vu les combattants des autres mouvements armés (FPLP, Fatah et j’en passe...) combattre aux côtés du Hamas et du Jihad Islamique, malgré toutes leurs divergences sur la gestion politique de la bande de Gaza par le Hamas.

                  Maintenant, l’accord de « trêve à long terme » qui se négocierait en secret entre le Hamas et Israël serait, s’il arrive à son terme, une bonne nouvelle à court terme pour les habitants de Gaza assiégés en ce qu’elle adoucirait singulièrement le blocus. Mais elle serait également une très mauvaise nouvelle pour l’ensemble du peuple palestinien.

                  Si le Hamas parvenait à établir un état de fait dans la bande de Gaza ; c’est à dire contrairement à l’autorité palestinienne en Cisjordanie, à avoir la maîtrise totale de son sol et de ses frontières, cela mettrait également un terme au rêve d’unité du peuple palestinien.

                  Aujourd’hui, qu’ils soient de Gaza, de Cisjordanie, ou réfugiés, le peuple palestinien est uni dans un but, avoir un Etat. Si un état de Gaza devait advenir de facto, ce serait la fin du rêve d’unité du peuple palestinien. Et surtout, de même que le retrait unilatéral d’Israël à Gaza a permis de poursuivre la colonisation en cisjordanie, un nouvel accord de long terme serait également pour Israël une manière de durcir encore la colonisation en cisjordanie, puisqu’un état palestinien existerait ailleurs, à Gaza.

                  De ce fait, le Hamas est en passe de passer d’un acteur de premier plan de la résistance palestinienne à celui de fossoyeur de l’unité palestinienne et du rêve d’un état sur les frontières de 67 (sans même parler d’un état unique sur Israël et la Palestine)



                  • FRIDA FRIDA 3 septembre 2015 14:26

                    @Pingouin094
                    Le Hamas ne s’inscrit pas dans le « jihad mondial » à la manière d’Al Quaeda ou de Daech.

                    ----

                    votre point de vue est respectable, le regard des gens envers le Hamas est une chose, sa réalité et ses finalités en sont une autre...
                    vous dites que le Hamas ne s’inscrit pas dans le « jihad mondial » à la manière de Al Qaida et de Daech, vous avez tort, d’autan plus que ces groupes terroristes ont pour finalité de libérer Jérusalem...le Hamas se trouve au coeur de la « bataille » tandis que les autres nous expliquent qu’ils ont une autre tactique plus efficace en démantelant les frontières et réislamisant de fond en comble les sociétés pour que le projet messianique de la ouma islamiyia se concrétise, à savoir la libération de Jérusalem... c’est un idéal pris très au sérieux par les apprentis djihadistes, vous n’avez qu’apprécié le nom de leurs groupuscules et les surnoms qu’ils se donnent, et que dire de la création du « califat » ? rien n’est fortuit...

                    l’islam est bien un outil géostratégique et de domination, il faut que les gens le sachent, l’utiliser comme un étendard pour libérer un territoire est pour le moins spécieux.


                  • Pomme de Reinette 3 septembre 2015 14:30

                    @Pingouin094

                    C’est ainsi que lors de la dernière guerre de Gaza ont a vu les combattants des autres mouvements armés (FPLP, Fatah et j’en passe...) combattre aux côtés du Hamas et du Jihad Islamique, malgré toutes leurs divergences sur la gestion politique de la bande de Gaza par le Hamas.

                    J’espère que vous réalisez que vous venez encore de torpiller le peu de crédibilité qui restait à Mahmoud Abbas ...... smiley


                  • Massada Massada 3 septembre 2015 14:45

                    @Pingouin094

                    C’est ainsi que lors de la dernière guerre de Gaza ont a vu les combattants des autres mouvements armés (FPLP, Fatah et j’en passe...) combattre aux côtés du Hamas

                    FAUX FAUX et archi FAUX !!

                    Je peux témoigner ayant participé aux événements que le Fatah de Mahmoud Abbas a activement aider les forces de Tsahal notamment en matière de renseignement militaire à combattre le Hamas

                    Le Hamas a profité du conflit pour exécuter des membres du Fatah ! exécutions sommaires d’au moins 23 Palestiniens et l’arrestation et torture de dizaines d’autres

                    L’Autorité palestinienne a pressé Benyamin Nétanyahou d’en finir avec le hamas afin de restituer son autorité dans la bande Gaza.

                    Franchement quand on ne connaît pas on se tait.



                  • Pingouin094 Pingouin094 3 septembre 2015 16:03

                    @Massada :

                    Il y’a eu un raccourci dans mon texte. Je parlais des Brigades Al-Aqsa, mouvement armé « lié au Fatah » mais qui a certes une grande autonomie « opérationnelle ».

                    Donc oui, les membres des brigades Al-Aqsa à Gaza ont participé aux combats, même si ce fut sans ordre de l’Autorité Palestinienne.

                    Quant à décrédibiliser l’Autorité Palestinienne, elle le fait très bien toute seule, de part sa coopération sécuritaire avec l’occupant d’une part et de part sa corruption endémique d’autre part. Le dernier exemple en date d’un palais à 13 millions d’euros en est un exemple flagrant.


                  • Pomme de Reinette 3 septembre 2015 16:31

                    @Pingouin094

                    Le dernier exemple en date d’un palais à 13 millions d’euros en est un exemple flagrant.

                    Vous êtes vraiment trop mignon Pingouin .... smiley
                    Mais vous savez, les leaders du Hamas ne sont pas du tout à plaindre de ce côté là !
                    Meshaal pourrait figurer dans la liste du Forbes des hommes les plus riches du monde.
                    Haniyé ne débrouille pas trop mal non plus ... et possède plusieurs villas somptueuses à Gaza.

                    C’est que ça paye bien de nos jours d’être terroriste professionnel !

                    (cherchez, et vous trouverez l’info !)


                  • Massada Massada 3 septembre 2015 14:32

                    L’accord entre le Hamas et Israël suscite évidemment les critiques de l’autorité palestinienne, où l’on réalise qu’aucun État en Judée et Samarie ne sera possible, tant que Gaza demeure aux mains du Hamas et vit en harmonie avec les Israéliens.

                    C’est ce qu’on appelle un enterrement de première classe, qui pourrait aussi mener le Fatah à sa perte, faute d’être capable d’émettre des propositions réalistes pour l’amélioration des conditions de vie économiques.

                    Le Fatah, avec son manque de souplesse et à force de surestimer son influence grâce au soutien unilatéral de l’Europe et surtout de la France, risque de se trouver circonscrit dans l’ombre d’un Hamas mettant de côté la lutte armée et bénéficiant de la manne saoudienne. Gaza pourrait bien devenir, le Hong Kong du Moyen-Orient.

                    La rue palestinienne va très mal le prendre !


                    • Pingouin094 Pingouin094 3 septembre 2015 16:06

                      @Massada : Dans votre magnifique propagande, vous vous prenez les pieds dans le tapis.

                      Car enfin, qu’est ce qui permettrais éventuellement une « harmonie » entre Gaza et Israël ? Le retrait israélien unilatéral de Gaza.

                      Donc, si en se retirant unilatéralement de Gaza, il serait possible de vivre « en harmonie » avec les « terroristes » du Hamas ; ce serait encore plus possible avec les « modérés » du Fatah en Cisjordanie.

                      En se retirant...

                      Merci d’avoir démontré brillament que le noeud du problème est bien la colonisation, et qu’il suffit qu’israël se retire des territoires occupés pour que la paix soit possible.


                    • Pomme de Reinette 3 septembre 2015 16:39

                      @Pingouin094

                      heu .... êtes-vous sûr d’habiter sur la planète Terre ?
                      Le retrait israélien de Gaza a déjà eu lieu en 2005, soit il y a 10 ans !


                    • Massada Massada 3 septembre 2015 17:47

                      @Pingouin094

                      L’objectif est d’annexer la zone C de Judée-Samarie.
                      Les Palestiniens vivant dans cette zone représentant 60 % de la Judée-Samarie seront invités à accepter la citoyenneté israélienne et à voter aux élections législatives d’Israël.
                      Ainsi la paix sera effective.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

FRIDA

FRIDA
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès