Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Belgique au point mort

La Belgique au point mort

La nomination de Wilfried Martens comme explorateur pose plus de questions qu’elle n’apporte de réponses… Quelle est exactement sa mission ? Préparer le terrain à un retour de Dehaene ? Masquer l’absence de leader au sein du CD&V ? Ou simplement donner du temps au temps ?

Ce doit être un record (un de plus) : le retour de Wilfried Martens (à droite sur la photo) aux affaires intervient 16 ans après sa retraite politique. Quelle est la crédibilité d’un tel « retour vers le futur » ? Si cette question mérite d’être posée, il en est une autre qui prédomine aujourd’hui : pourquoi lui ? D’abord et avant tout, parce que le CD&V doit, apparemment, garder la main coûte que coûte. Et que, derrière Leterme et Vandeurzen, il n’y a… personne. Kris Peeters, le très ambitieux Ministre-président de la Région flamande, entend bien profiter au maximum de ses prises de positions très fermes en faveur de la Flandre pour faire un « carton » aux régionales. Et il n’a aucune expérience au fédéral. C’était également le cas de Leterme, et l’on sait ce qu’il en est advenu. Idem pour la présidente du parti, Marianne Thyssen. Herman Van Rompuy, un temps pressenti, joue les coquettes et se fait prier. On pourra toujours aller repêcher Stefaan De Clerck, mais l’ancien ministre de la Justice reste sur une piteuse démission, en 1996, suite à l’évasion de Marc Dutroux… Apparemment, la rupture du cartel avec la N-VA laisse le CD&V face à face avec la vacuité de son projet politique.

Jurassic Park

Il faut également parler des « exclusives » mises par certains à l’encontre de tel ou tel « candidat » au « Seize ». Les libéraux voudraient bien relancer Verhofstadt (à qui personne n’a demandé son avis) dont le CD&V ne veut pas. A défaut, pourquoi pas Reynders ? Pas question, disent en chœur le PS et le CDH. D’autant qu’il n’est pas certain que le ministre des Finances ne sera pas cité dans l’enquête parlementaire sur le « Fortisgate »… Bref, il ne reste d’ouverte que la piste de « l’homme providentiel » : Jean-Luc Dehaene (à gauche sur la photo) – dont le dernier gouvernement tomba, en 1999, suite à la célèbre « affaire de la dioxine » qui allait coûter leur carrière à deux ministres CVP (l’ancêtre du CD&V) et précipiter le CVP dans une cure d’opposition de deux législatures.

Et si la nomination comme explorateur du « dinosaure » Martens n’était qu’une ruse pour faire paraître Dehaene moins dinosaure qu’il n’est ? Futé, non ? Encore faudra-t-il que ce dernier veuille bien renoncer aux émoluments que l’on devine substantiels de président de Dexia ; ensuite, que les libéraux adoubent celui qu’ils trouvent « trop à gauche » ; enfin, que les exigences du « taureau de Vilvorde » soient acceptées par ses partenaires. Pas gagné : il réclame, d’une part, l’entrée au gouvernement des socialistes flamands (SPa), qui feignent la bonne volonté mais avec des exigences « inacceptables » et, d’autre part, la tenue d’élections générales couplées avec les régionales et les européennes, en juin 2009. Au moins, sa nomination au 16 lui permettrait de ne pas endosser la responsabilité de la chute libre enregistrée par l’action Dexia, qui vient de perdre un quart de sa valeur en 5 jours. Un comble pour l’homme dont l’histoire retiendra qu’il fut l’artisan du plan de rigueur destiné à faire entrer la Belgique dans les critères de Maastricht…

« Palmarès bien rempli »

Pendant que se déroule cette pièce de surréalisme politique, les Belges, atterrés, tentent de comprendre ce que Leterme entend exactement lorsqu’il déclare partir « avec un palmarès bien rempli ». Pas de budget 2009, un plan de relance qui n’est pas voté, pas davantage que les mesures en faveur du pouvoir d’achat, zéro au compteur pour la question des sans papiers, des banques en déconfiture (Fortis, Dexia, Kaupthing), un déficit colossal, une réforme de l’Etat même pas ébauchée, les dossiers communautaires en cale sèche… Bonjour le palmarès !


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • worf worf 23 décembre 2008 20:27

    En Belgique, s’installe de plus en plus un dialogue de sourds entre partis politiques mais aussi au sein de certains d’entre eux !
    On est pas prêt de retrouver un gouvernement stable !


    • L'enfoiré L’enfoiré 24 décembre 2008 13:35

       Bonjour,

       Surréalisme, oui, mais... 

       La Belgique reste entière et vient seulement d’être dépassée pas les Pays-Bas pour le bien-être.
       "Plan de relance qui n’est pas voté" faudrait pas oublier les deux milliards. 

      Quant au pouvoir d’achat, faudrait aller dans les magasins de la capitale. Si vous voyez la crise là-dedans, vous me prévenez. 
      Le Plan de relance de Wallonie n’est pas nécessairement nul, non plus. Faut pas oublier le régionalisme. 

      "question des sans papiers"
      >>> Ok.

      " des banques en déconfiture (Fortis, Dexia, Kaupthing)"
      >>> Ok pour Fortis. Dexia tout dépend de la politique Dehaene, Kauphing affaire du Luxembourg.

      "déficit colossal"

      >>> Il a augmenté pour la première année depuis quelques années (budget sous-estimé à cause des progrès de la crise, oui). 

      " une réforme de l’Etat même pas ébauchée et les dossiers communautaires""

      >>> Ok Affaire qui continue enfin en dehors de l’expertise des médias. Leterme n’était plus supporté par son parti.

      Plus grave les retraites qui ne sont plus alimentées depuis 2 ans.

      Faut toujours mettre les aiguilles à la bonne heure surtout quand il y a plusieurs fuseaux horaires.


      • Gil Genappe 25 décembre 2008 15:11

         Cher Monsieur "l’enfoiré", 

        En ce qui concerne le plan de 2 milliards, il me semble qu’il doit encore être approuvé par le Parlement. Ceci étant, les 0,6% du PIB que cela représente sont dérisoires au regard de ce qui serait nécessaire (la moyenne les plans de relance européens est de 1,6%, alors que le récent prix Nobel d’économie estime que 4% du PIB seront insuffisants).

        Plan de relance de la Wallonie ; tout à fait d’accord avec vous, mais Leterme n’y est pour rien et l’article ci-dessus concerne le fédéral.

        A propos des Banques, vous n’aurez pas manqué de constater que malgré les milliards injectés et la "gestion" Dehaene, l’action Dexia est au plus bas (nouveau record négatif ce mardi). Quant à Kaupthing, cela ne concerne pas le Luxembourg, la filiale Belge étant, sauf erreur, une entité autonome qu’un consortium d’investisseurs arabes s’apprêterait à reprendre. Mais il faut que le gouvernement entérine, ce qu’il n’est pas en l’état de faire actuellement.

        Entièrement d’accord avec vous à propos des retraites, je les avais même oubliées celles-là... smiley

        Quant au communautaire, vous affirmez que le dialogue continue hors de la vue des médias, mais je ne suis pas convaincu que les "accords" éventuellement pris, entre le thé et le cigare, par Peeters et De Decker résistent au premier scud sur BHV ou les 3 bourgmestres. 

        D’accord pour éviter tous les poujadismes, mais ne nous voilons pas la face pour autant ; la Belgique est dans de sales draps.



      • Bof 26 décembre 2008 21:23

        La Belgique reste la Belgique. Elle a ses problèmes mais les habitants ne manquent pas de courage. Je pense que le mieux est de les laisser dialoguer entre eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès