Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1)

La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1)

Juste après les évènements tragiques que l’on sait, les USA ont envoyé l’artillerie lourde diplomatique en Inde. Histoire d’assurer de bonnes relations commerciales avec un nouveau client du nucléaire civil, sans doute, pour ce contrat juteux obtenu en 2006 par Westinghouse. On rappelle en effet que l’Inde possède 22 réacteurs nucléaires (et en a 6 en construction !), dont 8 à vocation militaire pure, que les américains n’ont pas le droit de visiter pour autant (ça a été signé tel quel dans l’accord nucléaire entre les deux pays). Oui, ce qu’on refuse à l’Iran en un seul exemplaire, on l’accepte à huit exemplaires en Inde : combien même le réacteur iranien serait ou ne serait pas civil. L’Inde n’a pas signé le traité de non prolifération non plus, mais bon, pour rester poli disons que les accords signés entre l’administration Bush et celle du premier ministre indien Manmohan Singh "posent question". Surtout que l’Inde, en même temps a aussi signé avec les russes ! Sérieuse donc, l’inquiétude : car juste à côté il y a le Pakistan, qui est aussi le meilleur ennemi de l’Inde ! Et très certainement, les faits récents le prouvent, le meilleur ami des américains... pour des tas de raisons que je vous propose de revérifier ici-même. L’une d’entre elles étant l’incroyable avancée talibane vers Kaboul : ce n’est pas le moment pour le Pakistan de desserer son étreinte (si étreinte il y a !) à proximité des zones tribales afghanes, ce que provoquerait un conflit armé avec l’Inde. L’attaque massive récente des sources d’approvisionnement et des dépôts de véhicules n’augure rien de bon pour les troupes de l’Otan dans l’hiver qui s’annonce.

L’artillerie lourde, donc, en la personne tout d’abord.. de John McCain, une visite assez inattendue pour un candidat malheureux qui avait promis 45 centrales nucléaires dans le pays s’il avait été élu.... Qu’allait-il faire là-bas en visite privée ? Et bien la même chose peut être qu’en 1985 lors de sa rencontre avec Augusto Pinochet. Aller saluer ses vieux amis militaires hindous tentés par les idées conservatrices, sinon utra-conservatrices ! Depuis que l’on sait ce qu’a fait l’un d’entre eux, on peut tout craindre en effet. Ceux en liaison avec la John Birch Society, association ultra-conservatrice dont sa colistière adorait lire en 1995 le magazine. En étroite liaison avec l’organisme de prêts américains aux autres pays... dont l’Inde bien entendu. Et McCain de visiter au passage les bureaux indiens de Westinghouse... installés à... Mumbaï, quel hasard dites-moi  ! Un McCain donc, envoyé en éclaireur pour supplier les indiens.. de ne pas fouiner trop profond dans les terriers Pakistanais, faute de quoi le nucléaire... En langage diplomatique ça donne : « referring to Pakistan’s president and prime minister, McCain urged “their cooperation as quickly and as efficiently as possible” in the investigation into the killings. ». L’homme se présente d’emblée comme garant de l’attitude du Pakistan ! Et incite les indiens à ne pas chercher à bombarder des camps d’entraînement déjà vides selon lui : « McCain also said that the terrorist training camps were being emptied »as we speak« . Comment le sait-il, ça c’est une autre affaire, ou plutôt... la sienne. Encore un peu et il conseillerait les Pakistanais de le vérifier eux-mêmes... En reliant bien entendu l’événement au 11 septembre américain :  »We were angry after 9/11. This is India’s 9/11. We cannot tell India not to act when that is what we did, asking the Taliban to hand over Osama Bin Laden to avoid a war and waging one when they refused to do so.« McCain qui dissuade de faire pareil que W.Bush, pour »aider Obama" ça devient... grotesque !

Un McCain suivi très vite sur le terrain d’un Robert Gates, qui salue lui le fait de ne pas vouloir envenimer les choses, à savoir de ne pas chercher trop loin non plus au Pakistan...« Je tiens à féliciter les Indiens pour leur retenue » , dit-il : entendons par là de se retenir de ne pas aller voir sur place comment les terroristes se sont entraînés et qui les a équipés ! Chez Gates, ça devient « je ne peux pas tout dire, vous savez c’est délicat », et je vous envoie Mullen pour vous le faire savoir : « admiral Mullen is in the area as is Secretary Rice, as you know. And, frankly, because the situation is fairly delicate, I don’t want to say too much about it. It clearly was the act of an extremist group that apparently was targeting Americans and Britons ». L’amiral Mullen cité est l’homme qui a évincé le belliqueux général Pace, grâce à Gates qui l’a nommé à sa place. Le second était favorable à une attaque de l’Iran, le premier non. Mais les deux savent très bien ce qui se passe au Pakistan. Surtout ce qu’ils continuent à y faire eux-mêmes.

Et la dernière salve de visites express revenant en tout honneur à Condoleezza Rice, qui elle aussi « presse de coopérer » ce même Pakistan... « pleinement et dans la transparence ». Une « transparence » en forme de verre déformant. Car elle, elle a déjà la solution à l’origine de ce terrorisme : ce ne peut être le Pakistan, bien sûr, car c’est ... Al Quaida qui a fait nécessairement le coup, vous vous en seriez douté ! Rice, en quelque sorte, a des accents à la Marguerite Duras en pleine affaire Gregory : forcément AlQaida, forcément. Elle qui ne se trompe jamais, ou presque... ou alors, comme son chef, c’est à cause de « renseignements erronés ». La CIA déficiente en 2003 serait devenue bonne en 2008 ? Par quel miracle du Saint-Esprit ?

Bref, en moins de trois jours, on a vu trois sommités de la diplomatie US, sous l’image de doux envoyés de la paix, débouler fissa pour conjurer les indiens de ne pas chercher à savoir exactement ce qui se trame au Cachemire ou dans les zones tribales afghanes... En réalité la chasse gardée de la CIA, dans tout le secteur depuis plus de 30 ans ! Les trois rois mages de la politique extérieure US venus entonner ensemble un nouveau chant de Noël aux indiens ébahis par tant de soudaine sollicitude. Celui du « ne cherchez pas à savoir ce qui s’y passe, vous risqueriez d »y perdre.... des contrats économiques". Certes, mais pourquoi une telle diligence à vouloir ne pas montrer ce qui se passe là-bas exactement ? Que cela cache-t-il donc, sinon une certaine connivence ? En fait de connivence pakistanaise, on a découvert beaucoup mieux que ça... en cherchant un peu, du côte de Tarbella, surtout. Et comme on a trouvé beaucoup, je vous propose plusieurs épisodes pour vous montrer ces détails fort dérangeants pour la diplomatie US, et donc aussi pour Barack Obama, qui doit bientôt prêter serment. Quant à lui, il aurait bien pu envoyer de suite Sonal Shah, sa conseillère... si celle-ci n’avait pas posé problème, comme on vous l’expliquera un peu plus loin... accusée d’être membre du VHPA et d’être un peu trop proche du très controversé Narendra Modi, le responsable de la chasse aux musulmans de 2002 qui avait fait plus de 800 morts, la conseillère ferait mieux de se faire discrète dans le dossier indien.

Car ne nous leurrons pas : en l’état actuel des techniques, toute l’opération des terroristes en Inde a été suivie à la trace depuis le début. Par les américains, bien entendu, ce qu’il est facile d’expliquer technologiquement. Commençons par là si vous le voulez bien. Et par les téléphones satellitaires saisis dans le bateau de pêcheurs piraté par les terroristes, le Kuber. Les appareils ne nous sont pas totalement inconnus, et nous en rappellent d’autres : ceux utilisés au fin fond de la jungle colombienne par le leader bombardé des Farcs, Raul Reyes, ou ceux des geôliers de Bétancourt, piégés par des vendeurs de Miami un peux spéciaux (des agents du FBI !). Un Reyes, rappelons-le, repéré par ces appels satellitaires, grâce à un avion fort particulier que nous avons décrit ici-même en détail. Or, cet avion, justement... le fameux RC-7B, avait fait ses débuts en Afghanistan, à la frontière Pakistanaise, voici quelques mois, le 6 septembre justement. Il est capable, rappelons le, de faire le lien intermédiaire entre le téléphone émetteur et le satellite géostationnaire récepteur. L’homme qui avait tant insisté pour créer cette force ODIN (pour « observe, detect, identify and neutralize ») en Afghanistan, où les Talibans sont devenus les rois des téléphones portables, étant... Robert Gates lui-même, le même qui reste en poste... comme garant des coups bas habituels des USA dans la région. Son humour semble prisé en haut lieu, y compris par Barack Obama. 

L’Air Force n’utilise pas que le CrazyHawk, mais aussi des Hurons, dont certains, les RC-12K Guardrail SIGINT, sont bardés d’antennes d’interception calées sur différentes fréquences. De véritables hérissons volants. L’appareil n’est qu’un bout de l’iceberg, l’autre étant les camions bourrés d’électronique pour analyser en temps réel les communications : dans un Guardrail, les deux pilotes ne font que piloter et ne s’occupent en rien de l’appareillage, qui est entièrement manœuvré à distance. En Irak et en Afghanistan, les Guardrails, aidés par des RC-135V/W Rivet Joint bien plus volumineux sont aussi attachés à une tâche bien particulière : comme les IEDs, ces bombes dévastatrices sont télécommandées par de simples téléphones portables, ils servent aussi à les déclencher à distance... Donc, si on résume, on sait bien, du côté américain repérer de plusieurs km de haut un simple Nokia du commerce collé sur un vieil obus de 155 pour en faire une IED, pensez-bien qu’un téléphone satellitaire bien plus puissant doit être détecté dès le premier coup de fil passé ! Au dessus de la mer comme au dessus des terres, via cette fois des EP-3 Aries II du même type que ceux déployés en Corée (la Navy Pakistanaise dispose de modèles Orion chargés d’espionner la Chine), le bateau présumé des terroristes, le Kuber ou les dinghys utilisés, n’ayant fait que du côtier. Depuis toujours, les USA passent leur temps, de toute manière, à espionner aussi leurs propres amis.

Gates a en effet de la mémoire, en plus d’avoir un humour ravageur. Il les a même écrites, ses mémoires. « According to former CIA Director Robert Gates’s memoir From the Shadows, the big expansion of the US covert operation in Afghanistan began in 1984. During this year, “the size of the CIA’s covert program to help the Mujaheddin increased several times over,” reaching a level of about $500 million in US and Saudi payments funneled through the Zia regime in Pakistan. As Gates recalled, “it was during this period (en 1985) that we began to learn of a significant increase in the number of Arab nationals from other countries who had traveled to Afghanistan to fight in the Holy War against the Soviets. They came from Syria, Iraq, Algeria, and elsewhere, and most fought with the Islamic fundamentalist Muj groups, particularly that headed by Abdul Rasul Sayyaf. » Le créateur en Afghanistan de l’Akhwan-ul-Muslimeen, fondé en 1969 par le bien connu Gulbuddin Hekmatyar, le même qui menace aujourd’hui les soldats de la coalition, et notamment les français ! Ce sont bien les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite qui ont été les premiers pourvoyeurs d’argent des terroristes islamistes actuels ! Selon RFI, « historiquement, les liens entre le Hezb e-Islami de Hekmatyar et l’ISI sont connus : dans les années 1980 le groupe fondamentaliste d’Heykmatyar était utilisé par la CIA, au même titre que l’ISI dans la lutte contre les Soviétiques. Après leur départ, Hekmatyar s’est allié à d’autres chefs de guerre dans une haine commune des talibans ». On ne cesse de vous dire la même chose ici-même.

Les téléphones des terroristes se connectaient comme Reyes sur le satellite Thuraya, à la tête du réseau... créé par les Emirats Arabes Unis ! Les mêmes qui vantaient les mérites de « contacter ceux qui s’aiment » du fond de la vallée de Khot... jusqu’en.... Bosnie, principal fournisseur d’armes de contrebande ! Or, en 2004, la presse de Mumbai en saluant l’arrivée du 3 eme satellite Thuraya n’oubliait pas de préciser le nom de son constructeur. Boeing ! On a beaucoup de mal à imaginer que Boeing, l’un des principaux fournisseurs de l’armée américaine avec Grumman, n’ait pas pensé à mettre dans son satellite des capteurs-espions, chargés de surveiller les conversations téléphoniques provenant d’un point précis et d’en faire le tri : 3 ans après les attentats du 11 septembre et la paranoïa sécuritaire qu’ils ont provoqué, c’est tout simplement inimaginable ! Car en 2000, au lancement du service Thuraya, qui voyait-on faire la promotion du modèle Hughes 7101 de 220 g signé Hughes Network Systems, un bi-mode Satellite/GSM (et fax !) utilisé par les terroristes ? Boeing, bien entendu ! Un téléphone qui fait aussi GPS (avec envoi de position GPS par...SMS) et cause dans une interface en 9 langues : « Anglais, Français, Arabe, Allemand, Italien, Russe, Turc, Hindi et Farsi » dit son manuel ! Une intuition qui s’avère la bonne : ce 3 décembre, un magazine spécialisé révélait le pot aux roses, avec le débarquement du FBI à Mombaï : « the FBI is apparently providing support to trace back when calls started coming in to the cell phone. While not being publicly discussed, it is likely that a United States National Security Agency »vacuum cleaner« system sucked up the broadcasted satellite phone conversations in some form ; it is unknown if the communications were encrypted end-to-end, but if they were, it would provide an additional complication to learning the substance of the communications between Lashker-e-Taiba and its Mumbai cell. » Un « aspirateur » à conversations existe donc bien à partir même des satellites US ! Et l’article cite même la division qui s’en occupe : « In October, a short report by the U.S. Army 304th Military Intelligence open source intelligence team examined the potential use and application of mobile phone and VoIP technologies by terrorist groups. While the media generally obsessed over the application of Twitter, the report also highlighted the use of GPS, software to change voices in conjunction with VoIP calls, and Google Maps ». La description point par point des méthodes utilisées pendant l’attaque ! Etrange coïncidence ! Selon d’autres sources, outre un appel transitant vers L’Autriche, un autre a été passé via le New Jersey.

Quand bien même les terroristes ont rusé, en ne téléphonant pas nécessairement mais en utilisant la voix sur IP... car c’est la nouveauté de ces attaques. Une technique inaugurée en Afghanistan en septembre dernier, où avant l’arrivée du CrazyHawk les Talibans arrivaient à leurrer les avions de détection anglais : « Taliban fighters targeting British troops in Afghanistan are using Skype voice-over-IP phones to evade detection. Security sources have told the Evening Standard that unlike traditional mobile calls, which can be monitored by RAF Nimrod spy planes, Skype calls are heavily encrypted ».

Et que dire de l’usage des mails via leurs Blackberrys : qu’on ne me fasse pas croire que l’on ne soit pas capables d’en retrouver la trace. Y compris jusqu’en Autriche...ou dans le NewJersey. Le fournisseur d’accès principal au Pakistan est bien connu : « Blackberry is experiencing explosive growth all over the world and its popularity is rising in Pakistan too. Currently Mobilink offers BlackBerry service in Pakistan ». Sur le site de Mobilink, qui est une subdivision d’OTH, Orascom Telecom Holding, c’est le gratin des principaux industriels pakistanais qui se vante d’utiliser l’appareil. Parmi eux, Mohammad Aftab Manzoor, directeur de la MCBank, quatrième banque pakistanaise, dont le nom signifie aussi la Muslim Commercial Bank... L’homme venait de lancer avec le pouvoir en place une aide aux plus pauvres, le Benazir Income Support Programme, qui commençait à intéresser les indiens eux-mêmes. On aurait voulu torpiller ses efforts de meilleure répartition des richesses ou d’aide aux plus démunis qu’on ne s’y serait pas pris autrement.

Exit déjà l’hypothèse islamiste ? D’une certaine manière oui, mais c’est un peu plus compliqué que cela : car MCBank, comme d’autres affairistes industriels ou bancaires, est l’objet de sévères critiques de la par des fondamentalistes religieux qui voient d’un mauvais œil leurs profits. Car Orascom est aussi un leader en hôtellerie, en Egypte notamment, travaillant avec Mariott ou Hyatt par exemple. Voilà qui nous ramène à d’autres actions connues. Orascom est aussi présent à Taba Heights, dans le Sinaï... des endroits où ont eu lieu des attentats islamistes ou supposés. Des endroits où des attentats ont eu lieu avec des gens connaissant eux aussi parfaitement les lieux. En Egypte même, les profits dégagés par l’entrepreneur Naguib Sawiris, le dirigeant d’Orascom, sont sur la sellette. La famille Sawiris a été l’objet de menaces islamistes répétées et travaille avec des alliés industriels connus, dont les principaux fournisseurs de matériels de téléphonie. « Part of this new business empire’s strength is due to its formidable network of international relationships, and a fortune placing it amongst the world’s 500 richest families, according to Forbes. Orascom has alliances with numerous multinationals, including Volvo Penta, Alstom and British Gas, among others. The conglomerate is the local agent for IT giants including HP, Microsoft, Oracle, Lucent Compaq and Motorola ». L’autre grief fait à la puissance commerciale de Sawiris est la production d’alcool, via son entreprise El-Gouna Beverages, qui constitue là encore une source de ressentiment pour les fondamentalistes. Et les reproches vont plus loin : « the Sawirises’ extensive contacts in the West, with multinationals and funding institutions such as the World Bank and USAID (the United States Agency for International Development), have led to slights such as their being »agents of Western interests,« and the more academic barb that they are members of the »comprador class.«  Selon Sawiris, en tout cas c’est clair : les attaques dont fait l’objet son groupe sont bien d’ordre fondamentalistes : »In confronting the phenomenon of the Afghan Arabs, who were responsible for many of the terrorist attacks in Egypt, the issue of terrorism will finally be put on the international agenda. This was something President [Hosni] Mubarak had called for, but nobody listened. Finally, although I am not in favour of linking the two issues, the Western world may become more aware of the injustice to which Palestinians are being subjected in their own land, because sometimes, unfortunately, misery has to befall one party for it to realise what is being suffered by others." On le voit, parler de business dans certaines régions expose à revenir invariablement au conflit en cours au Proche-Orient depuis plus de 60 ans maintenant... on comprend mieux l’objectif du centre religieux judaïque à Mumbaï. A ce stade de notre enquête, on pencherait donc plutôt pour une attaque de type islamistes fondamentaux. Or des faits troublants démontrent autre chose, ou une tout autre implication, ou une manipulation d’extrémistes.

Les téléphones, mais aussi les armes utilisées accusent en effet des services spéciaux d’un état et non une organisation terroriste. Les fusils mitrailleurs trouvés et abandonnés sont tellement spécialisés qu’on imagine mal un groupuscule être capable d’en passer commande de l’étranger sans se faire repérer. Car ces armes sont fort particulières : oh, pas celle qu’arbore un des terroristes dans une gare et que le monde entier à vue (une Kalachnikov à crosse rabattable tenue constamment au bout d’un seul bras). Non : une Kalachnikov, même à crosse repliable, ne lui permettrait pas de se déplacer facilement dans un couloir d’hôtel. Pour ça, il faut un fusil mitrailleur particulier, plus court et moins encombrant. Et qui tire des munitions à haute vélocité. Une arme aussi capable de résister au sel de la mer et des embruns, ayant subi un traitement anti-corrosion, pour pouvoir faire un long trajet en mer sans être enfermée dans des sacs étanches... une arme capable d’avaler des chargeurs doubles et de lancer des grenades (Chinoises, les grenades)... Des chargeurs qui prennent 1/3 de la place de ceux de l’AKM, et des balles de 9 mm qui en occupent à peine la moitié. Bref, ce ne sont pas des Kalachnikovs. Non, ce sont des Heckler und Koch HK MP5... de vrais bijoux d’armement , à 1800 dollars pièce, l’arme préférée des forces spéciales de plusieurs pays dans le monde depuis plus de 30 ans : « over the years MP-5 were adopted by the huge numbers of police, security and military forces around the world, including the German police and border guard, British police and elite Army SAS units, American police, FBI, Navy and Marine Corps, and many, many others. MP-5 is still manufactured in Germany by the HK itself, and also licensed to Greece, Iran, Pakistan and Mexico. The only real rival to the MP-5 in the terms of proliferation across the world is the famous Israeli UZI submachine gun. » Voilà qui est très intéressant : on en retrouve 5 exemplaires de ces HK MP5 dans un seul fauteuil de l’hôtel Taj Mahal hotel investi par... 4 terroristes seulement !. Tous munis, sauf un, de doubles chargeurs. Comment sont-il arrivés là ? Certainement pas dans les sacs à dos ! Comme à l’hôtel Oberoi-Trident : quelqu’un les a déposés là, ce n’est pas possible autrement, il y en a plus que de terroristes, on imagine mal chacun s’en prendre plusieurs sous le bras ! Ou alors la planification de l’attaque était assez extraordinaire : dans les gares dégagées les Kalachnikovs, dans les hôtels aux couloirs étroits les MP-5. C’est donc bien une préparation de type militaire, avec une étude du terrain préalable. "Islamic militants who attacked India’s economic capital Mumbai had pre-stocked weapons and explosives inside one of the hotels they targeted, according to Indian intelligence sources. The Intelligence Bureau, India’s domestic spy agency, said it had detained a Muslim militant, Abu Islami, found to have checked into the five-star Oberoi/Trident hotel four days before the rest of the attackers landed in Mumbai by boat". Un repérage minutieux commencé... plusieurs mois avant ! "Azam and eight others in the team made a reconnaissance trip to Mumbai several months before the attacks, pretending to be Malaysian students. They rented an apartment at Colaba market, near one of their targets, the Nariman House". "The chief planner of the attacks also visited Mumbai a month before to take photographs and film strategic locations, including the hotel layouts". Repérage et dépôt d’armes ? Car d’où viennent-ils ces HK MP5.. ?? Hé bien du Pakistan, là encore, où ils sont fabriqués sous licence ! de la POF !!! la Pakistan Ordnance Factory !!! L’usine d’armement pakistanaise, une entreprise d’état ! Il ne doit pas être dur de le vérifier : suffit de noter les marques dessus... il doit bien y avoir POF de gravé dessus ! Pourquoi ne pas l’avoir révélé à la presse ? Pourquoi les autorités indiennes ne l’ont-elles pas fait ? Parce qu’elles disposent des mêmes modèles ? Pour mémoire, en effet, sachez aussi que c’est l’arme du RAID, en France... et celle aussi vue furtivement entre les mains des unités spéciales indiennes, arrivées fort tardivement en renfort pour une raison extravagante ! 

On est donc très loin d’une attaque suicidaire décidée à la va-vite au vu des armes utilisées : elle a été planifiée dans ces moindres détails, avec longs repérages préalables. Par des militaires et non par un obscur groupuscule islamiste. Des militaires, comme ceux disposés au sein de cette énorme base US de Tarbella installée au Pakistan même, et dont on vous a déjà parlé lors de l’attaque de l’hôtel Mariott. En vous rappelant ce qu’ils étaient censés y faire : "The Americans are helping with techniques on sharing satellite imagery and addressing Pakistani requests to buy equipment used to intercept the militants’ communications, a senior American officer said." Qu’on ne me dise pas après ça que l’on ignorait tout de cette attaque, ou que les autorités indiennes n’ont pas écouté les alarmes. "Approximately 20 kilometers from Islamabad lies Tarbella, the brigade headquarters of Pakistan’s Special Operation Task Force (SOTF). Recently, 300 American officials landed at this facility, with the official designation as a "training advisory group", according to documents seen by Asia Times Online," vous disait-on déjà. Un groupe d’entraînement... à quoi ? "Bref, à Tarbella se tramait et se trame toujours quelque chose, mais il est fort difficile de savoir quoi. Operations spéciales, ça veut bien dire ce que ça veut dire", vous disais-je à ce moment là. On comprend mieux pourquoi McCain, Gates et Rice ne souhaitaient pas qu’une mission internationale aille visiter le Pakistan : il aurait fallu en ce cas interdire l’accès à Tarbella, et penser à camoufler entre temps les stocks de RDX qui y sont déposés bien cachés au fond des constructions récentes ("The local airstrip has been upgraded to “war readiness” and underground shelters, bunkers and tunnels had been built, reports said.)... A Tarbella ou plus exactement à Asanpur, les soldats américains des Navy Seals croisent tous les jours les forces spéciales pakistanaises : "Tarbella houses the brigade headquarters of Pakistan’s Special Operations Task Force". Or, comme nous allons le voir dans notre prochain épisode, nos Forces Spéciales Pakistanaises ont laissé d’autres traces que les H&K, des traces bien plus voyantes encore. Ceci pour les téléphones et les armes découvertes : demain, nous vous décrirons d’autres éléments utilisés dans cette attaque qui la relient davantage encore à une armée qu’à un groupuscule islamiste. Une armée sinon deux (ou trois avec les USA), car de toute évidence, dans cet attentat terroriste, le spectre de l’homme jeté en prison par Hermant Karkare, Shrikant Purohit, plane ostensiblement. L’homme qui envoyait des SMS à tout va à ses amis de l’armée indienne, dont le major en retraite Ramesh Upadhyay, indiquant que les bombes au RDX avaient bien fonctionné dans les trains explosés de Bombay en 2006. Le même RDX que celui déposé dans les hôtels par les terroristes. De récentes dépêches fortifient cette conviction : les assaillants ont bénéficié de complicité en très haut lieu, au sein même de l’armée indienne, ce que la population qui manifeste dans les rues a bien compris. Le coup d’état n’est pas loin. Et cela, nous allons le vérifier dans les articles qui vont suivre, où nous apprendrons entre autre également que les drones, ça sert aussi parfois à effacer les mensonges.

Documents joints à cet article

La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1) La boîte de Pandore des attaques de Bombay (1)

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

91 réactions à cet article    


  • Olga Olga 16 décembre 2008 17:37

     C’est ça la fameuse boîte de Pandore ?
    En jetant un oeil je vois du McCain, du nucléaire, du Bob Gates, du HK MP5 et même des Hurons...
    Reste à trouver une bonne demi-heure de temps libre pour lire tout ça. C’est pas gagné... smiley


    • morice morice 16 décembre 2008 17:50

      et voilà vous savez tout..préparez 2 heures au total sur 4 jours : il y à 4 épisodes !!! et c’est plutôt fourni...j’ai posté ça le 11 décembre. Demain vous aurez un autre élément-clé prouvant l’implication pakistanaise. Bonne lecture, j’attends avec impatience vos remarques éclairées.


      • Olga Olga 16 décembre 2008 22:56

         Well, well, well,
        There’s a fucking mess in this box !
        (voilà, ça c’était pour nos ami(e)s anglophones)
         

        Quel bordel dans cette boîte !
        Un peu dans le texte aussi, qui pourtant suit la ligne moricienne classique.
        C’est à dire que ça part gentiment. Le contexte et les protagonistes sont introduits (aie !) simplement, calmement (yes !). On apprend les visites intéressées de nos trois sommités américaines. Jusque là tout va bien.
        Une petite évocation des futures relations diplomatiques à la sauce Obama.
        Et nous voilà aux commandes d’un RC-7B (le bien nommé) pour traquer du téléphone satellitaire de Colombie jusqu’en Afghanistan.
        C’est donc la transition moricienne habituelle où l’on passe de l’humain au technologique (qui vole le plus souvent), qui fait bip bip et qui permet aux américains (en général) de faire la pluie et le beau temps, du fond des océans jusqu’à la planète mars, en passant par l’intégralité des orbites satellitaires disponibles autour de notre planète.
        Evidemment on commence à redouter les passages in english, qui ne se font plus attendre, et, ce qui devait arriver arriva : on décroche rapidement avec ces histoires de téléphones...
        Heureusement une rafale de HK MP5 (concurrent du UZI depuis des années ; puisque je vous le dis) vient nous rappeler le pourquoi de la photo avec le beau fauteuil tressé.
        Et c’est reparti avec cette fois des bateaux, des hôtels, la base de Tarbella, du RDX par SMS surveillé par des drones...
        Tout ça pour finir sur le coup de grâce : "Le coup d’état n’est pas loin"
        La panique me prend. Mon dieu, je ne sais même plus de quel pays parle l’article. Quel coup d’état ? Par qui ? Où ça ? qui tire les ficelles ? (ah si, pour cette question je connais la réponse...).
        Et en plus il faut recommencer demain avec la suite qui va certainement s’appeler La boîte de Pandore des attaques de Bombay (2). C’est la seule chose dont je sois sûre après cette terrible épreuve. smiley
         

      • italiasempre 16 décembre 2008 23:14

        Oh boy !

        Là je ne suis pas sûre Olga ... smiley


      • Olga Olga 17 décembre 2008 00:04

        @Italiasempre 
        Pouh ! ça m’a lessivée cette chronique americano-indo-pakistano-moricienne.
        Je ne sais pas si je vais tenir jusqu’au 4ème épisode. smiley

        Bonne nuit.


      • italiasempre 17 décembre 2008 00:33

        @Olga smiley

        Je comprends et je compatis.

        Je crois que ça rend service à tout le monde : c’est super drôle et carrément plus compréhensible : pas besoin de me l’expliquer au moins trois fois, blonde que je suis, j’ai compris du premier coup !

        Merci qui ?

        Bonne nuit aussi smiley


      • morice morice 17 décembre 2008 09:12

         Un urgent besoin de vitamines s’impose Olga : on vous a connu en meilleure forme . Ce doit être à force d’écouter n’importe quoi : je vous conseille le meilleur album féminin de l’année, à savoir le dernier Emmylou Harris, un pur chef d’œuvre. "Tout ça pour finir sur le coup de grâce : "Le coup d’état n’est pas loin" .. dites-vous : oui, car si vous saviez retenu ce que j’ai dit avant sur Pruorit, ce général indien accusé d’avoir fomenté les PRECENTS ATTENTATS DE MOMBAI, qui avaient fait plus de de morts que celui-ci, vous vous seriez doutée d’une implication indienne dans ces terroristes. Aujourd’hui, je reviens sur ces liens, espérons que cela éclaire davantage votre lanterne. Ou reprenez des fortifiants. Encore deux après , d’épisodes, avec une histoire à ...dormir debout qui embarrasse tout le monde depuis des mois : vous est-il arrivé de prendre l’avion récemment ?


      • Olga Olga 17 décembre 2008 09:39

         Ne le prenez pas mal morice. C’est juste une analyse humoristique, "avec du vrai dedans". Ce qui est vrai c’est que quand on arrive au bout en lisant tout (peut-être pas tous les liens quand même...), on ne sait plus qui est qui, qui fait quoi, qui trompe qui, etc. Nous verrons si les épisodes suivants éclaircissent le mystère... smiley


      • morice morice 17 décembre 2008 11:20

        ... non non Olga, je ne le prends pas mal : je vous fait toute confiance pour que vous me disiez à la fin si cela a éclairé votre lanterne : comme je disais à l’autre lampiste, là, le jour où on reconnaîtra le boulot de recherche, déjà. Le style et les fautes restant parfois, c’est autre chose, je vous le concède : cette série a été faite sur 4 machines différentes, dont une d’un client en cours d’installation.. c’est assez acrobatique, vous savez. L’essentiel a été tapé sur un ordi à 350 mhz affichant en 800 sur 600 : pour les vidéos ou les images, pas tout à fait la joie, mais bon... ne nous plaignons pas. L’essentiel est de vous FOURNIR des documents : pour les grincheux, désolés, mais 95% de mes sources sont en anglais sur ce coup là : en France, à part le décès de la patronne de princesse Tam Tam, les médias ne se sont pas apesantis : on a de longues explications sur la nouvelle alliance de Dati, qui serait dûe à ce décès et non à un éventuel mariage avec Aznar, mais RIEN de journalistique sur les attentats et le Pakistan. Aucun article de fond n’a été fait, alors que les documents ne manquent pas sur le net mais aussi dans les agences comme AP et Reuters. Un document émanent des services de presse de l’armée US jette le trouble pourtant : c’est l’objet de mon second épisode : pour l’instant, ej suis le seul à l’avoir repéré, ce lien. Or il engage la responsabilité manifeste de beaucoup de gens... les journalistes de quotidiens ou de magazines ne savent plus faire d’enquêtes où on les en empêche ???


      • K K 17 décembre 2008 11:39

        Morice, pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, vous pourriez attendre une ou deux journees de plus avant la publication de l’article et profiter de ce temps pour traduire. En general, c’est ce que font les journalistes. Il est loin le temps ou on mettait ses citations (greques et latine a l’epoque) dans la langue originale.

        Pour le reste, merci pour vos sagas qui restent, tout en partant dans de multiples directions, agreables a lire.


      • morice morice 17 décembre 2008 11:49

         je peux aussi ne pas écrire. Pour l’actu ça ne va pas le faire, déjà qu"on passe le purgatoire de la modération. A vous de me trouver un programme qui fasse des liens textes dans le site Agoravox, comme le feraient les notes du PDF : là, ça serait parfait pour tout le monde...


      • K K 17 décembre 2008 16:01

        Je voulais juste vous suggerer une solution... Loin de moi l’idee de vous decourager d’ecrire. Je suis tres mal place pour vous faire la morale puisque je n’ai rien redige.


        • morice morice 16 décembre 2008 18:28

          Génial E-fred, moi je n’avais trouvé à Mumbaï qu’une expo pour les riches de l’hôtel Taj avec des téléphones en strass !!!  mais c’était en février !!


          • Yohan Yohan 16 décembre 2008 19:21

            Dis, Morice, c’est écrit dans les manuels de journalisme qu’on peut s’autoriser d’insérer des bouts de texte en anglais et enchaîner comme si de rien n’était ?


            • Alex 16 décembre 2008 20:44

              , qu’est-ce qu’il fait le bonhomme ?


              • morice morice 16 décembre 2008 20:54

                il s’amuse, c’est un centre de vacances venu faire l’animation au centre Taj Mahal. Quand on sait lire et cliquer sur les liens, on comprend qu’il est au centre juif investi et non à l’hôtel, et que c’est un membre des forces spéciales de la police indienne .. qui, bizarrement, hein, à la même marque de matos que les terroristes. Mais sans le double chargeur : demain vous apprendez pouquoi il est arrivé 10 heures après les autres avec sa belle mitraillette tenue d’une main.. vous qui êtes si intelligent, à votre avis pourquoi j’ai montré cette arme et cette photo ???


              • Alex 16 décembre 2008 23:47

                morice faut verifier tes liens certains ne marchent plus

                celui là
                celui là

                Je continue la lecture !


              • Alex 17 décembre 2008 00:12

                ERRATUM :

                "ou ceux des geôliers de Bétancourt, piégés par des vendeurs de Miami un peux spéciaux (des agents du FBI !)."


              • Alex 17 décembre 2008 02:12

                Donc le flic sur l’image cherche la marque de la POF sur un HK d’un des terroristes ? J’ai bon ?


              • morice morice 17 décembre 2008 08:33

                 tout faux, comme à votre habitude. Vous trollez, vous ne critiquez pas.


              • morice morice 16 décembre 2008 20:50

                Non, mais pour un mec qui n’écoute QUE de la musique anglo-saxonne, ça ne doit présenter aucun problème... pour un mec qui sait ce que signifie par exemple "Shake your moeneymaker", pour un gars qui parle d’une prostituée.. au fait, le mec y s’appelle Jeremy Spencer et c’est le pote de ...Peter Green..et il joue tout le morceau en slide, le Greenbaum... allez, mon vieux, Watch Out.. !!!!.. au fait le morceau original de S.Y.M est d’Elmore James... sacré Yohan, va, depuis qu’il s’est pris une bourre, faut qu’il revienne se faire électrocuter.. seriez vous du genre vieux croûton  ?? votre attitude me désole, Yohan. Its hurts me too..


                • K K 16 décembre 2008 20:57

                  il y a un s de trop dans ce qui vous blesse


                • morice morice 16 décembre 2008 22:15

                  it hurts me too, exactly.


                • Yohan Yohan 16 décembre 2008 22:45

                  T’inquiètes, J’ai encore le Fleetwood Mac double vinyl. Peut-être même que j’écoutais "Shake YMM "avant que tu ne sois né smiley.
                  PS Ma soupe aux oignons est plus appétissante que le pot où tu fais ta mayonnaise smiley


                • morice morice 17 décembre 2008 08:58

                   écouter Fleetwood Mac avant 1951 va vous être très difficile. Je ne suis pas du tout persuadé que Peter Greenbaum jouait déjà de la slide sur sa Gibson Les Paul à cinq ans. Sa custom ne sortira que lorsqu’il aura 8 ans , de toutes façons. On sait l’individu doué, mais peut être pas à ce point. Cessez de troller sur le sujet : commentez plutôt, ou bûchez le Pakistan au lieu des recettes de cuisine...


                • K K 16 décembre 2008 20:58

                  Article tres complet avec beaucoup de liens. Merci


                  • Reymo Reymo 16 décembre 2008 21:35

                     Salut Morice !!!

                    Une sacrée poudrière !!!! Qui hélas ne devrez pas manquer de nous péter à la figure .

                    J’ai hate de lire la suite de ta démonstration.

                     smiley


                    • morice morice 16 décembre 2008 22:50

                       merci Reymo, vous n’allez pas être déçu par ce Pakistan qui mène beaucoup de gens en bateau...


                      • Gül, le Retour II 17 décembre 2008 00:14

                        @ Briéli,

                        Ca relève du pit-bull désormais... smiley

                        Si rien n’est dit sur CD et les zozos, c’est qu’il n’y a rien à en dire...

                        Que celui que vous citez ait dévoilé un certain nombre de choses, soit ! Cela a-t’il pour autant une crédibilité quelconque ? Franchement ?

                        Il y a sans doute eu à un moment donné des échanges et des accords qui valent ce qu’ils sont(...), entre différentes personnes, mais pas de véritable coallition comme vous semblez le croire ! En tous cas pas parmi ceux que vous citez, à ma connaissance. Ceci dit je n’étais pas dans le secret des dieux, mais je ne crois pas une seconde à ce que vous supputez.

                        Par contre, qu’il y ait eu, et qu’il y ait toujours, des individus qui viennent uniquement pour foutre le bordel, dénigrer gratuitement, faire passer certaines idées, là, oui, cela me semble assez clair. Mais il ne faut pas tout confondre.

                        Ce n’est que mon avis, faites-en ce que bon vous semble, vous pouvez le mettre à la poubelle si cela vous sied !


                      • italiasempre 17 décembre 2008 00:17

                        Brieli

                        Voyons, tu n’en as pas marre a la fin ?


                      • italiasempre 17 décembre 2008 01:00

                        Négocier ? Négocier ?

                        Mais qu’as tu a "négocier" mon petit coeur ?
                        Et pourquoi tu pètes les plombs sur les fours a micro ondes AUSSI ?


                      • brieli67 17 décembre 2008 06:20

                        Toi la si gentille douce blonde vénitienne
                        tu as à te battre tous les jours avec des "illuminés" et contre sa propagande ?
                        style Doktor Matthias Rath

                        http://www.dr-rath.com/fr/
                        Ah ! oui .... C’est très sybillin !

                        une petite interview pour le plaisir ?
                        http://www.politiquedevie.net/Medecines/DrRath1.htm

                        Une fondation voilà
                        http://www4fr.dr-rath-foundation.org/
                        doit y avoir une version italienne aussi.

                        Le net dont wikipédia sert aussi à informer
                        comme intro
                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath

                        en plus complet et plus à jour la version anglaise.
                        http://en.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath

                        Pour le pétage de plomb va voir ailleurs !
                        Je doute bien que tu n’en as rien mais vraiment rien à cirer
                        Tiens va dire merci au clerc carbonaro de la Deûle


                      • Alex 17 décembre 2008 03:16

                        pfiou smiley
                        Bon ,comme le dit Olga, c’est le grand bordel cet article, donc on va essayer de catégoriser tout ça.


                        1) Les liens



                        - Plusieurs liens sont cassés

                        - Il y a deux liens identiques, seul la mise en page change : et

                        - Un lien semble pointer vers une source qui s’avère en réalité être un forum (! !!) un forum en guise de source (! !!!!) c’est là où l’on voit toute la rigueur journalistique de morice.

                        - Liens vers des sites de fabricant de matériel divers (téléphone portable, etc). Bref des liens qui ne servent à rien.

                        - Un des liens conduit vers un site internet d’un site touristique, le Taba Heights en Égypte. Bon on sait pas trop ce que ça fout là mais on imagine que ça a un rapport avec les terroristes, en plus la musique est belle.

                        - D’autres liens montrent que les terroristes utilisent des téléphones satellite de marque Boeing.

                        - Un autre lien montre que les Talibans sécurisent leurs communications avec Skype (perso je savais pas donc merci pour l’info).

                        - Un lien pointe vers une vidéo de la RAF NIMROD sur YOUTUBE, cela à un rapport avec les interceptions de communications.


                        2) Les faits évoqués dans l’article


                        - Snobons le début et allons directement à la fin : morice annnonce en grande fanfaronnade que les MP5 des terroristes ont étés manufacturés par la Pakistan Ordnance Factories (POF) et ont donc étés marqué par le sceau de cette dernière, si c’est bien le cas alors des élements de l’ISI sont dans le coup, problème lorsque on regarde les sources : le premier lien montre une video de présentation de la POF, bref pas utile, le deuxième lien pointe vers un site internet qui parle du marquage des MP5, mais rien qui permet d’affirmer ce que morice affirme, ou alors j’ai rien compris.


                        - Les attentats ont bénéficiés d’une planification militaire, c’est donc qu’ils ont étés planifiés par des militaires. CQFD


                        - Les américains sont dans le coup, d’après morice ils ont au moins joués un rôle logistique. D’ailleurs c’est pour cela que les USA ont envoyés l’artillerie lourde diplomatique en Inde pour empêcher les services indiens de faire toute la lumière sur ces évenements.

                        Ca va j’ai pas trop compris de travers morice ?


                        • Alex 17 décembre 2008 03:25

                          Concernant le transport des HK, tu es au courant morice qu’il est possible de les démonter pour mieux les dissimuler ?

                          Et pas besoin d’être un génie militaire pour savoir qu’un HK MP5 sera plus adapté dans les couloirs étroits d’un bâtiment, alors qu’un AK 47 sera plus adapté dans de grands espaces.


                        • morice morice 17 décembre 2008 08:43

                           trollage évident : que deux liens ne fonctionnent pas et que deux autres pointent sur le même fichier n’est pas rédhibitoire loin de là... mais comme vous êtes décidé à flinguer, c’’est votre méthode. Pour ce qui est des armes, démontées ou pas, il y en a plus sur place que de terroristes. Déjà qu’ils ont des doubles chargeurs, que le police n’a pas et sachant que dans un sac du Taj on a trouvé 400 cartouches, devinez si chaque assaillant a pu mettre 2 fusils mitrailleurs, les pains de RDX, ses téléphones ou blackberrys, sa bouffe et ses médicaments (ils avaient fait les courses avant dans le quartier !) ... bref, vous cherchez là où il ne faut pas . Manifestement, on les a aidés... sur place.


                        • morice morice 17 décembre 2008 11:25

                          Non, mais pourquoi je ne l’ai lu nulle part ,que dans les couloirs dégagés d’une gare un terroriste arrose à la Kalach et dans un hôtel comme le Taj ne se sert que de H&K ?? les pauvres n’ont pas le droit aux mêmes balles ?? pas besoin d’être une lumière, en effet. Mais certainement§ besoin de l’écrire : or ça n’a été fait nul part, cher trolleur.


                        • Le pirate des caraibes 17 décembre 2008 11:29

                          Ridicule.

                          Il a été montré que certains terroristes avaient pris des chambres dans l’hotel depuis 1 semaine.

                          Or... sauf erreur de ma part, quand un client rentre dans un hotel avec un sac, on ne le fouille pas.
                          Et si ce client decide d’entrer et sortir 4 fois dans la journée avec un sac à dos, il n’y a rien de suspect !!!

                          Bientot morice va nous dire que c’est l’hotel qui a demandé cet attentat , la preuve : l’hotel les a laissé entrer et sortir !! smiley


                        • morice morice 17 décembre 2008 12:29

                          complicité, vous savez ce que signifie le mot ? visiblement pas.


                        • Alex 17 décembre 2008 15:20

                          morice pour une fois que je fais des commentaires en rapport ave ton article tu me dis que je troll.
                          Olga fait une critique intelligente et drôle, c’est surement qu’elle à besoin de vitamine.
                          Faut que tu l’admettes morice, tu ne supportes pas la critique.

                          Donc maintenant, au lieu de chercher des excuses bidons comme quoi tu as écrit cet article sur une antiquité, tu vas effacer tous les articles, tu vas t’allonger confortablement dans un fauteuil en sirotant tranquillement un jus de fruits... Pas d’alcool, faut que tu sois clean.

                          Et ensuite tu choisis un sujet bien précis -tu peux même en choisir plusieurs, HKMP5, téléphone satellite mais fait en sorte de ne pas tout mélanger- tu écrits en pensant à celui qui va le lire, ça veut dire qu’il faut que ça ne sois pas trop illisible et que les idées énoncées soient bien claires.

                          Tu peux y arriver morice, courage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès