Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > International > La Bolivie abaisse l’âge légal de la retraite de 65 à 58 (...)

La Bolivie abaisse l’âge légal de la retraite de 65 à 58 ans

Qui a dit que quelqu’un qui vit plus longtemps devait, de facto, travailler plus longtemps ? Le bon sens affiché dans ce slogan de propagande n’a-t-il jamais été creusé ? Et d’abord, qui a dit que la durée de vie était toujours en hausse ? Alors qu’en France l’âge légal de départ en retraite avance dangereusement, la Bolivie de Evo Morales, et son gouvernement socialiste anti-libéral, s’apprête à reculer ce dernier de 7 ans !

L’ultime pallier fixé jusqu’ici à 65 ans se voit désormais retomber à 58 ans, quand ça n’est pas 56 ans pour les ouvriers du secteur minier. Un bel exemple d’avancée sociale de plus qui nous vient encore tout droit de ces pays de l’Alliance Bolivarienne pour les Amériques. Ces pays qui ont refusé de jouer contre leur camp et leur peuple en se soumettant à cette mondialisation insensée, et ce capitalisme qui enrichit les élites dans le consentement général. Dehors le FMI, les banques et les grands patrons, et aux Boliviens de profiter des richesses de leur pays ! Comme le disait si bien Frédéric André du site Voxnr, « N’y a t-il pas intérêt à s’inspirer une fois de plus de ces gouvernements progressistes latino-américains qui ont choisis leur camps entre les requins de la finance, les affameurs du FMI et de la Banque Mondiale d’un côté, et le bien-être du peuple de l’autre. »


Car où en est la France dans tout ça ? N’oublions pas que la cinquième puissance économique du monde s’apprête, comme tout le monde le sait, à repousser à 62 ans l’âge de départ en retraite de ses concitoyens. Nous vivons plus longtemps, il nous faut travailler plus longtemps. Mais qui a dit ça ? Cette phrase est dangereuse car elle est facilement – et aveuglement – acceptable. Depuis les dernières années de notre République, il est légitime de se demander où sont les avancées sociales ? Où sont les grandes décisions prises dans l’unique intérêt du peuple par un pouvoir qui a les mains libres ?

Force est de constater, aujourd’hui, que face à ce nouvel ordre mondial qui se met en place, cette reine finance qui contrôle tout, cette Union Européen qui nous tue… l’exemple se trouve de l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique du Sud, dans ces pays où l’Etat est encore souverain, contrôle ses frontières, son économie et ses richesses. Dans ces pays où le peuple n’est pas méprisé au profit des élites économiques internationales. Français, allons-nous laisser faire encore longtemps ?
 
 


Sur le même thème

Evo Morales réélu : Des élections boliviennes franchement MORAL(é)S !
Coke en stock (LXVI) : le Pérou, ou le retour aux sources, 30 ans après
Doit-on se considérer comme étant entré dans le 3ème âge à partir de 45 ans ?
L'or du Pérou tue encore
De quelques réflexions d'un déserteur du marché du travail ou les aventures de super super au travail pour la croissance à travers les siècles


Les réactions les plus appréciées

  • Par sisyphe (---.---.---.98) 3 novembre 2010 13:47
    sisyphe

    Voilà une excellente nouvelle, destinée à être largement diffusée, auprès, notamment, des pays européens, pour leur faire comprendre à quel point le rouleau compresseur de l’ultralibéralisme, avec ses bras armés (FMI, OMC, Banque Mondiale) écrase les peuples, au profit des oligarchies régnantes, sans autre justification que la nécessité de pérenniser ce système d’exploitation et d’oppression. 


    Faudra-t-il en arriver à des mouvements insurrectionnels pour faire respecter les simples droits des citoyens, et la simple justice de redistribution des richesses qu’ils CRÉENT, et qui leur sont volées ? 

    Venezuela, Bolivie, Equateur, c’est de pays aux peuples jusqu’ici tellement exploités que viennent des signes d’espoir : faudra-t-il attendre d’en être rendus, dans le pays à la 5ème richesse du monde, à cet état d’oppression, pour, enfin, relever la tête ? 
  • Par Unghmar Gunnarson (---.---.---.102) 3 novembre 2010 13:54
    Unghmar Gunnarson

    Morice ... comment dire ...

     Votre monomanie dénonciatrice sans jamais débattre du fond des articles est vraiment exécrable. Aucune mise en perspective par rapport à l’actualité française, aucun avis, juste une belle collection de crachats parce que des CV ne vous plaisent pas.
     Si votre sens critique ce limite à distribuer des bons ou des mauvais points, je plains sincèrement les enfants qui ont subis votre enseignement. Autant vos articles sont intéressants, autant vos commentaires relèvent de l’inquisition. Quel gâchis.

    Cordialement.

  • Par sisyphe (---.---.---.98) 3 novembre 2010 14:36
    sisyphe

    Gregthebegue 



    Donc, et en ne tenant même pas compte des ressources naturelles à très forte valeur ajoutée présentent en Bolivie et presque introuvable en France (pétrole, gaz, etc) qui aident énormement à « gonfler » le capital d’un pays (surtout depuis que la Bolivie a presque tout nationalisé), on peux clairement voire que la retraite en France et en Bolivie sont deux choses complètement différentes.

    Rappelez nous donc, au niveau des richesses globales, à quel rang se situent, respectivement, la France (sans pétrole, sans gaz)
    et la Bolivie ... 
    quelque chose comme : 
    - 5ème place (pour la France (la pôôôvre, sans pétrole, sans gaz)
    et - 102ème pour la Bolivie (gonflée) smiley 

    Par ailleurs, j’adore le « gonflage » du capital d’un pays, « surtout depuis que la Bolivie a presque tout nationalisé » ; c’est, clairement, montrer où est l’intérêt d’un pays. 
    Vous militeriez donc pour la nationalisation des sources de richesse en France ? 
     smiley 

    Bref, si l’âge d’espérance de vie n’est pas le même en Bolivie qu’en France, il n’en reste pas moins que la Bolivie, en abaissant l’âge de la retraite de 7 ans, quand les pays européens l’augmentent, montre clairement où se situe le VRAI progrès démocratique ; hors des injonctions et du système mis en place par le FMI, l’OMC, la Banque Mondiale ; en recouvrant une SOUVERAINETÉ des moyens de production de richesses, des financements, de l’argent, et de l’économie. 

    CQFD 
  • Par zototo (---.---.---.38) 3 novembre 2010 13:15

    Avec sarkozy et son ami DSK du FMI, aucune chance que nous suivions ce chemin vertueux...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires