Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > La Bolivie abaisse l’âge légal de la retraite de 65 à 58 (...)

La Bolivie abaisse l’âge légal de la retraite de 65 à 58 ans

Qui a dit que quelqu’un qui vit plus longtemps devait, de facto, travailler plus longtemps ? Le bon sens affiché dans ce slogan de propagande n’a-t-il jamais été creusé ? Et d’abord, qui a dit que la durée de vie était toujours en hausse ? Alors qu’en France l’âge légal de départ en retraite avance dangereusement, la Bolivie de Evo Morales, et son gouvernement socialiste anti-libéral, s’apprête à reculer ce dernier de 7 ans !

L’ultime pallier fixé jusqu’ici à 65 ans se voit désormais retomber à 58 ans, quand ça n’est pas 56 ans pour les ouvriers du secteur minier. Un bel exemple d’avancée sociale de plus qui nous vient encore tout droit de ces pays de l’Alliance Bolivarienne pour les Amériques. Ces pays qui ont refusé de jouer contre leur camp et leur peuple en se soumettant à cette mondialisation insensée, et ce capitalisme qui enrichit les élites dans le consentement général. Dehors le FMI, les banques et les grands patrons, et aux Boliviens de profiter des richesses de leur pays ! Comme le disait si bien Frédéric André du site Voxnr, « N’y a t-il pas intérêt à s’inspirer une fois de plus de ces gouvernements progressistes latino-américains qui ont choisis leur camps entre les requins de la finance, les affameurs du FMI et de la Banque Mondiale d’un côté, et le bien-être du peuple de l’autre. »

Car où en est la France dans tout ça ? N’oublions pas que la cinquième puissance économique du monde s’apprête, comme tout le monde le sait, à repousser à 62 ans l’âge de départ en retraite de ses concitoyens. Nous vivons plus longtemps, il nous faut travailler plus longtemps. Mais qui a dit ça ? Cette phrase est dangereuse car elle est facilement – et aveuglement – acceptable. Depuis les dernières années de notre République, il est légitime de se demander où sont les avancées sociales ? Où sont les grandes décisions prises dans l’unique intérêt du peuple par un pouvoir qui a les mains libres ?

Force est de constater, aujourd’hui, que face à ce nouvel ordre mondial qui se met en place, cette reine finance qui contrôle tout, cette Union Européen qui nous tue… l’exemple se trouve de l’autre côté de l’Atlantique, en Amérique du Sud, dans ces pays où l’Etat est encore souverain, contrôle ses frontières, son économie et ses richesses. Dans ces pays où le peuple n’est pas méprisé au profit des élites économiques internationales. Français, allons-nous laisser faire encore longtemps ?
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • zototo 3 novembre 2010 13:15

    Avec sarkozy et son ami DSK du FMI, aucune chance que nous suivions ce chemin vertueux...


    • morice morice 3 novembre 2010 13:24

       Depuis les dernières années de notre République, il est légitime de se demander où sont les avancées sociales ? 


      Finalement, parlez-nous du foot au lieu de tout mélanger....

      Parlez-nous de la retraite des footballeurs, ou celle des membres néo-nazis du cop du PSG, interdits de terrain mais de grâce, laissez le sujet à d’autres... et apprenez à écrire « Union Européenne » au moins.

      « Dans ces pays où le peuple n’est pas méprisé au profit des élites économiques internationales. »

      Si vous pensez que Chavez n’est pas un dictateur, réapprenez vos cours d’histoire :non, finalement, les supporters de foot font de très mauvais journalistes.

      ... et évitez-nous aussi votre PROPAGANDE sans limites pour vos sites d’extrême droite :
      «  Comme le disait si bien Frédéric André du site Voxnr, que vous avez plus que pompé.


      Vox NR (de vox, « voix » en latin ; et NR pour nationalisme révolutionnaire) est un site internet se réclamant des courants « solidariste » et « nationaliste-révolutionnaire », orienté à l’extrême droite.

      un site qui plait aux supporters du PSG :
      La Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) classe ce site dans sa liste de sites racistes et déclare à son sujet dans son rapport du 16 juin 2004 : « Voxnr est sans conteste l’un des sites étudiés les plus structurés, riche en textes, et offrant des ressources militantes téléchargeables (tracts, affiches). Animé par Christian Bouchet et Roland Gaucher, bien connus dans les milieux extrémistes français, le site VoxNR s’inscrit dans la tradition de l’extrême droite solidariste. VoxNR propose en outre une librairie de l’extrême droite en ligne, très bien achalandée www.librad.com. Il est à signaler que VoxNR ouvre son site à Mohamed Latrèche, du Parti des musulmans de France, qualifié d’antisémite par la presse et certains responsables associatifs et politiques. Ce site s’inscrit dans une mouvance d’extrême droite qui instrumentalise le conflit israélo-palestinien afin d’en faire l’instrument d’une orientation antisémite qui permet de diaboliser Israël et les juifs israéliens ou français1 »

      raciste, antisémite.... la complète quoi : alors, non, allez nous refaire un truc sur la nouvelle bagnole de Jérôme Rothen, ou son nouveau maillot »Fly Emirates", mais non, laissez tomber la politique.... on a déjà assez d’extrême droite ici...


      • Unghmar Gunnarson Unghmar Gunnarson 3 novembre 2010 13:54

        Morice ... comment dire ...

         Votre monomanie dénonciatrice sans jamais débattre du fond des articles est vraiment exécrable. Aucune mise en perspective par rapport à l’actualité française, aucun avis, juste une belle collection de crachats parce que des CV ne vous plaisent pas.
         Si votre sens critique ce limite à distribuer des bons ou des mauvais points, je plains sincèrement les enfants qui ont subis votre enseignement. Autant vos articles sont intéressants, autant vos commentaires relèvent de l’inquisition. Quel gâchis.

        Cordialement.


      • Cogno2 3 novembre 2010 16:21

        Autant vos articles sont intéressants, autant vos commentaires relèvent de l’inquisition.

        On en peut plus vrai, et quand il vous réponds, que vous soyez d’accord ou non avec lui importe peu finalement, c’est pour vous envoyer chier et vous traiter comme de la merde.
        Je le redis, momo est une tête de con.

        Et qu’est ce que viens foutre le PSG la dedans ? Je me le demande encore.
        C’est comme ses articles, le sujet est intéressant, mais l’article est constitué en majorité de digressions plus ou moins hors sujet.


      • gf.delhomme 3 novembre 2010 19:41

        c’est de l’alzheimer à l’envers, ils se souvient de trop de choses, alors il mélange !


      • Jean Lannes Chris Lefebvre 3 novembre 2010 19:43

        Il est bien connu, sur ce média fantastique qu’est AgoraVox, qu’il ne faut plus lire cet abruti, juste plaindre sa femme, ses gosses et son entourage. Il faudrait l’écrire dans la charte.


      • LE CHAT LE CHAT 3 novembre 2010 22:34

        @momo

        même un dangereux réactionnaire sorti des soutes du paquebot à Jean marie comme moi salue cette initiative d’un président qui agit pour son peuple ! entre nationalistes de tous bords , on se comprend !


      • Superyoyo 4 novembre 2010 11:16

        Quelqu’un a volé les identifiants de morice ?
        Je ne suis pas un pilier d’Agoravox et je ne le connais pas plus que ça mais j’aurais pensé qu’il serait plutôt d’accord avec cet article...
         ??


      • FrenchGreg 4 novembre 2010 11:55

        Sans parler du fond, votre amalgame supporter du PSG = néo-nazi est diffamatoire.

        Et vous discrédite complètement, de même que votre aggressivité.

        Par ailleurs, et c’est mon avis personnel, si un site d’extrême-droite révèle une information intéressante et vérifiée, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas la commenter.

        Pour finir, Jérôme Rothen n’est plus au PSG.

      • morice morice 5 novembre 2010 01:09

        Et qu’est ce que viens foutre le PSG la dedans ? 


        décidément vous ne savez pas lire...

        « AllPSG »


        Chris LefebvreEtudiant. Méchant bonapartiste réactionnaire. Présent sur LePost, AgoraVox et AllPSG
        -
        Mon blog 


      • sisyphe sisyphe 3 novembre 2010 13:47

        Voilà une excellente nouvelle, destinée à être largement diffusée, auprès, notamment, des pays européens, pour leur faire comprendre à quel point le rouleau compresseur de l’ultralibéralisme, avec ses bras armés (FMI, OMC, Banque Mondiale) écrase les peuples, au profit des oligarchies régnantes, sans autre justification que la nécessité de pérenniser ce système d’exploitation et d’oppression. 


        Faudra-t-il en arriver à des mouvements insurrectionnels pour faire respecter les simples droits des citoyens, et la simple justice de redistribution des richesses qu’ils CRÉENT, et qui leur sont volées ? 

        Venezuela, Bolivie, Equateur, c’est de pays aux peuples jusqu’ici tellement exploités que viennent des signes d’espoir : faudra-t-il attendre d’en être rendus, dans le pays à la 5ème richesse du monde, à cet état d’oppression, pour, enfin, relever la tête ? 

        • zototo 3 novembre 2010 13:52

          « Faudra-t-il en arriver à des mouvements insurrectionnels pour faire respecter les simples droits des citoyens ? »


          Il n’y a malheureusement aucune autre solution...

          Avec DSK ou son pendant féminin, martine (si l’étiquette du FMI passe mal chez nous) et sarko ou équivalant en face, il n’y aucune solution politique a attendre...

        • asterix asterix 3 novembre 2010 14:31

          Bien que fervent supporter d’Evo Morales qui a rendu sa dignité aux peuples indigènes, deux choses :
          - en un, vous auriez pu mentionner l’espérance de vie des Boliviens pour apprécier le bien-fondé total ou non de la mesure.
          - en deux, que vient faire le soutien encombrant de ce dictateur de Chavez là-dedans ?


          • nuance 3 novembre 2010 19:13

            Une petite vidéo pour ceux qui se demandent où sont les dictateurs :


          • asterix asterix 4 novembre 2010 11:04

            Mr Kergean,

            Puisque vous me sommez en termes élégants de répondre à votre réquisitoire pro-Chavez, acceptez ( et non « accepter » comme vous l’écrivez ) que votre manière de décliner et les verbes et les lieux communs sort en droite ligne du vocabulaire de ce « papagito », surnom très explicite donné par le populo à ce gros Bolivar d’opérette qui semble avoir, que dis-je jouir de toutes vos faveurs.
            Vous confondez gauche et droite-gauche un deux, Monsieur. En quelque sorte, être traité par vous de perroquet sans cervelle m’honore.  


          • obismey [ Against All Authorities ] obismey [ Against All Authorities ] 3 novembre 2010 14:53

            J’ai même pas lu l’article , je me suis arreté au titre ! Quel intérêt de comparer l’age de la retraite de la BOLIVIE et celui de la FRANCE ???? 


            • sisyphe sisyphe 3 novembre 2010 15:15

              Vous auriez dû également vous arrêter à votre réflexion, sans nous en faire part, question intérêt... 


            • fifilafiloche fifilafiloche 3 novembre 2010 16:55

              Un petit bonjour depuis un pays voisin de la Bolivie...


              Ici, en Amérique du Sud, la crise des sub primes n’existe pas. La crise du crédit, nous l’avons connue dans les années 90, avec des plans de redressement drastiques, des taux d’intérêts du FMI usuriers, des dévaluations meurtrières et une fuite de capitaux.


              Du coup, l’accès au crédit a été impossible pendant toutes ces années. Malgré tout, il s’agit d’un continent bien plus riche que l’Europe, en matières premières et en potentiel de croissance.


              Le dynamisme des BRIC, et particulièrement du Brésil voisin, le renforcement des échanges Sud/Sud, les partenariats exclusifs avec la Chine (matière première contre produits manufacturés) ont provoqué un enrichissement global des populations du continent. Il a bien évidemment profité d’abord aux propritétaires, mais s’est diffusé peu à peu jusque dans les classes les plus dépendantes.


              Cette richesse dans un système financier assaini permet aujourd’hui de redistribuer du confort social et de redonner l’accès au crédit aux populations, mais avec un risque maîtrisé, les banques ne voulant plus connaître l’apocalypse des années 90. Ici à Asuncion, comme à Formosa, la ville argentine la plus proche, les routes se construisent, les réseaux 3G s’étendent, l’accès au crédit pour l’achat de véhicules personnels (souvent chinois) se banalise. Les monnaies locales se valorisent en terme de pouvoir d’achat par rapport à l’Euro et au Dollar, l’inflation provoquée par la demande n’étant pas répercutée sur le change.


              Bref, les réalités sont totalement différentes. Avec un taux de croissance comparable, des richesses du sol et des potentiels de croissance équivalents, la France aurait aussi les moyens de redistribuer la richesse qu’elle crée, comme durant la reconstruction suivant la seconde guerre mondiale. Le contexte économique y est totalement différent. Desindustrialisée, avec une population vieillissante, des infrastructures saturées, des taux de productivité ne laissant que peu de marges d’amélioration, un système financier très dépendant de la dette, les perspectives de croissance y sont durablement réduites, les populations devront donc s’adapter au contexte ou se délocaliser.


              Nous avons dans notre histoire connu d’autres époques similaires provoquant l’exode massif des populations européennes pour des continents plus porteurs d’avenir. Il n’y a donc là rien de nouveau.


              • Shaytan666 Shaytan666 3 novembre 2010 17:41

                Egalement merci, l’auteur ne dit pas que la Bolivie compte un peu moins de 10 000 000 habitants et je reste persuadé qu’une grande partie des habitants même s’ils y ont théoriquement droit, ne touchent pas de retraites.


              • perlseb 3 novembre 2010 19:42

                Bref, les réalités sont totalement différentes.

                Tout à fait, si en France, nous avions des ressources naturelles, je suis prêt à parier qu’elles ne profiteraient qu’à une très faible minorité. Le problème de fond ne vient pas des richesses du sous-sol, de la pyramide des âges, où de la bonne santé apparente d’un système bancaire : le problème de fond, c’est la redistribution.

                Dans un système où les capitaux peuvent se déplacer librement, idem pour les marchandises, tous les pays sont tirés vers le bas au niveau social : ils s’alignent sur le pays qui a le moins de prétentions au niveau social, là où tous les entrepreneurs relocalisent leur production (car les entrepreneurs ne sont pas philanthropes, ils recherchent uniquement le profit maximum). Un système ouvert ne fait que favoriser un dumping social sans fin, comme on l’a vécu en Europe (taxes sur les entreprises en chute libre, dettes qui explosent) et comme on va le vivre encore plus fortement avec la Chine depuis son adhésion à l’OMC.

                Tant que le peuple se laisse manipuler par les oligarques, ils s’appauvrira sans cesse.


              • diego149 diego149 3 novembre 2010 17:34

                Il faut comparer ce qui est comparable. D’accord avec Asterix que vient faire l’ineffable Chavez la dedans.


                • asterix asterix 4 novembre 2010 11:10

                  Tu vois, Diego 149 ? Kerjean n’a toujours rien compris et il fait tout autant de fautes de syntaxe à ton égard qu’au mien.
                  Viva la resistancia indigena ! Viva Morales !


                • fifilafiloche fifilafiloche 3 novembre 2010 19:17

                  Les Français qui sont partis coloniser la moitié de l’Afrique au 19e siècle ne se sont en effet pas posés la question de leurs points de retraite.


                  L’occident stagne, le reste du monde progresse, l’humanité doit elle forcément s’en plaindre. Au moins, puisque notre histoire coloniale nous a donné les manettes des institutions internationales, nous limitons la casse durant nos crises avec des intérêts nuls, voire négatifs et le recours à la planche à billets sans dévalorisation drastique de nos monnaies. Ou en serions nous avec des taux à 10% et des produits importés au double des prix actuels ? La conséquence directe serait une relocalisation de nos industries certes, mais au prix d’une paupérisation à court terme extrêmement destructrice.

                • JL JL 3 novembre 2010 19:28

                  "

                  Les Français qui sont partis coloniser la moitié de l’Afrique au 19e siècle ne se sont en effet pas posés la question de leurs points de retraite.« (fifilafiloche)

                  Ne confondez pas »Trésors de guerre« et »Avantages acquis".

                  Moi, il y a une photo que j’ai vu il y a des années et que je ne peux oublier : un colon qui tuait d’une seule balle deux indigènes alignés l’un derrière l’autre. La légende disait que les balles étaient comptées, et les soldats procédaient ainsi pour les voler et s’en servir à la chasse.

                   smiley


                • clostra 3 novembre 2010 18:02

                  Bien que je crois aux futures discussions sur l’âge des retraites en France notamment au vu des gains de productivité mais également parce que notre système d’évaluation n’est plus actuel, je ne peux m’empêcher de penser que cet article est vraiment un article de propagande :

                  "L’ultime pallier fixé jusqu’ici à 65 ans se voit désormais retomber à 58 ans, quand ça n’est pas 56 ans pour les ouvriers du secteur minier."

                  peut-être n’est-ce qu’un constat qu’à cet âge-là tous les mineurs sont morts et enterrés. Lors d’un débat récent, il était dit que à moins de 40 ans (37 ans !) un mineur est déjà totalement épuisé.


                  • foufouille foufouille 3 novembre 2010 18:13

                    dans un trportage, ton mineur avait 70a
                    ils le font pour le fric, meme avec le pere malade


                  • LE CHAT LE CHAT 3 novembre 2010 22:43

                    Lors d’un débat récent, il était dit que à moins de 40 ans (37 ans !) un mineur est déjà totalement épuisé.

                    dans C dans l’air hier soir , mais ils parlaient de la fin 19eme siècle !
                    n’empêche qu’au siècle passé , mon grand père mineur lensois mangeait déjà les pissenlits par les racines à 54 ans !


                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 3 novembre 2010 18:16

                    Agence spécialisé en délocalisation des heureux retraités français, présente :

                    notre pack « grosbeauf en short » : inclus
                    - un billet d’avion aller/retour Paris-La Paz = low cost 1200 euro
                    - La vie sur place ne vaut rien = 15 euro/jour mini pour vivre dignement et se faire servir...
                    - visa gratuit 30 jours extensible à 90 jours, une journée au Pérou et vous revenez en Bolivie pour 90 jours, etc... ad vitam aeternam !



                    • fifilafiloche fifilafiloche 3 novembre 2010 19:33

                      Vous oubliez aussi de mentionner des paysages andins à couper le souffle, un dépaysement total, une diversité climatique (sécheresse du Chaco, humidité des plaines du Nord Est, froid de l’Altiplano, climat méditerranéen de Tarija), des produits agricoles sains et savoureux, une insécurité limitée par une justice populaire indigène parfois expéditive.


                      Pour la maximisation de la rente payée par les actifs, il y a plus proche. Le Maroc offre une défiscalisation totale sur les retraites françaises et le billet aller retour en low cost est 20 fois moins cher.

                      Les expatriés en Amérique du Sud sont moins des rentiers que des actifs en recherche d’opportunités de développement, le billet d’avion constituant une barrière relativement importante à l’entrée (ainsi que la barrière culturelle).

                    • fhefhe fhefhe 3 novembre 2010 18:25

                      En allemagne 35 ans de cotisations , en Angleterre 30 ans ...il est vrai que leur retraites sont « maigres »
                      Mais en France c’est 42 ans pour partir à « taux plein » !!!!!

                      Les jeunes nés après 1980 , pourront-ils partir à taux plein à 62 ans quand prés de 60% obitiennent , péniblement un CDI vers 28 ans... ??????????

                      En France on a crée la CSG ...RDS , on a augmenté les taxes , MAIS on diminue les acquis sociaux... !!!



                      • diego149 diego149 3 novembre 2010 18:52

                        @ Kerjean
                        Je ne sais pas si vous vous adressez à moi ou à Asterix.
                        Je n’ai pas dit que Chavez était un dictateur.
                        Ceci dit connaissez vous le Venezuela ? Moi oui, j’y ai de la famille et j’en suis voisin.
                        L’opposition a t ’elle le droit d’exister ? de moins en moins
                        Y a t ’ il des prisonniers politiques ? oui
                        Quand aux médias d’opposition, votre idole les ferme les unes après les autres.
                        Il n ’ y a peut être pas de paramilitaires, mais Chavez arme les FARCS colombiennes. Et le trafique de drogue( car les FARCS sont des narcos guerrilleros) passent entre autre par le Venezuela. Mais je sais que pour certains Chavez est une icône révolutionnaire intouchable et que certains français aiment faire la révolution par procuration.


                        • sisyphe sisyphe 3 novembre 2010 19:25

                          Une simple question, à vous qui avez l’air de bien connaître le Venezuela ; 


                          la situation, pour la majorité des gens du peuple, est-elle meilleure ou pire qu’avant lui ? 

                          Merci pour une réponse simple. 

                        • nuance 3 novembre 2010 19:25

                          Citez-nous le cas d’un média fermé d’ autorité par Chavez. Un seul nom et on vérifie.

                          Y a t ’ il des prisonniers politiques ? oui  Donnez nous des noms et on vérifie !


                        • fifilafiloche fifilafiloche 3 novembre 2010 19:37

                          @ Sisyphe


                          L’insécurité y a été décuplée.

                        • sisyphe sisyphe 3 novembre 2010 19:46

                          @ fifilafiloche 


                          certainement pas décuplée, mais, oui, elle a largement augmenté, comme dans tous les pays sud-américains, à cause des cartels de drogue, et de la circulation des armes. 

                          Mais si on peut reprocher à Chavez de ne pas l’avoir assez prise en compte, et d’avoir pris les mesures suffisantes pour lutter contre, on ne peut certainement pas lui en attribuer la responsabilité. 

                          Ici, un certain nombre de mesures proposées par un député venezuelien ; mais, de toutes façons, la criminalité, l’insécurité, ne disparaîtront pas sans une éradication plus grande de la pauvreté, et un plus grand contrôle des cartels ; accusera-t-on à ce moment là, s’il prend ces mesures, Chavez d’être un dictateur ? 

                        • fifilafiloche fifilafiloche 3 novembre 2010 20:09

                          @ Sisiphe,


                          J’apprécie votre discours, cette fois plus nuancé et documenté, ce qui le rend plus crédible. Le problème du Venezuela est somme toute assez parallèle à celui de la France. Il y a bien une responsabilité des politiques dans la montée de la violence urbaine. Ces deux sociétés sont de traditions catholiques. A l’époque où les religieux avaient une autorité, les règles étaient claires : tu ne tueras pas, tu ne voleras pas, j’imagine que vous connaissez la liste. Les discours populistes sur la « délinquance en col blanc » induisent une déculpabilisation des auteurs de crimes de faits divers. Chavez a une responsabilité, tout comme Mauroy dans les années 80, en stigmatisant l’exceptionnel pour banaliser le courant et donc se rendre sympathique envers le plus grand nombre. 

                          De nombreux vénézueliens se montrent nostalgiques de l’époque où les valeurs catholiques donnaient une profondeur aux individus, leur apprenaient la patience et à résister aux tentations immédiates, à la dictature de l’apparence. La aussi, le Venezuela n’échappe pas à la règle. Le 4x4 « cero kilometros » est un signe de réussite sociale que l’on se doit d’afficher pour susciter l’admiration, et donc l’envie. 

                          Le problème de fond se trouve dans l’éducation, la politique n’est que le reflet de cette éducation.

                        • diego149 diego149 3 novembre 2010 19:31

                          @ Kerjean
                          je pourrais vous retourner le compliment . Moi aussi j’en ai marre de lire des abrutis qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas.
                          @Sisyphe je ne nie pas que Chavez a fait des chose pour une partie du peuple. Mais est ce que la majorité vit mieux je n’en suis pas certain.


                          • asterix asterix 4 novembre 2010 11:22

                            Je sais que tout le peuple n’est pas avec moi, mais je ne peux quand même pas faire fusiller « tout » le peuple, non ?
                            Signé Fidel Castro, el amigo del papagito...


                          • gf.delhomme 3 novembre 2010 19:44

                            encore une victore, hugo


                            • diego149 diego149 3 novembre 2010 19:57

                              @fifilafiloche
                              Oui merci, j’avais oublié ça, plus la corruption, qui fait de ce pays un des plus corrompu du continent.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Jean Lannes

Jean Lannes
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès