Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Charte palestinienne est toujours en vigueur

La Charte palestinienne est toujours en vigueur

Depuis que le Hamas bénéficie de la majorité absolue (avec 74 des 132 élus), une pression internationale s’exerce, tout au moins par les USA et l’Allemagne, pour que le Hamas reconnaisse l’existence de l’État d’Israël dès sa prise de pouvoir. Pourtant, malgré les engagements de l’OLP depuis les accords d’Oslo et le célèbre « caduc » d’Arafat, la Charte palestinienne n’a jamais été ni abrogée, ni corrigée officiellement, et cela malgré les promesses et la poignée de main sur la pelouse de la Maison-Blanche en septembre 1993 entre Rabin et Arafat et la visite de Clinton en 1998 à Gaza.

Étonnant de le constater, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas envisage d’ordonner au Hamas de renoncer à la violence et de reconnaître l’Etat d’Israël si le Mouvement de la résistance islamique veut former un gouvernement (jeudi 16 février 2006), tandis que l’OLP elle-même n’a jamais reconnu officiellement Israël et n’a jamais corrigé sa Charte. Le Hamas, qui domine le nouveau Parlement, s’est fermement opposé à tous les accords d’autonomie, aux accords d’Oslo, et appelle à la destruction d’Israël.

En effet, les négociations entre des représentants israéliens et ceux de l’OLP débouchent, le 9 septembre 1993, sur un échange des lettres entre le chef de l’OLP, Y. Arafat, et le Premier ministre israélien, Y. Rabin. Elles portent principalement sur une reconnaissance mutuelle entre l’OLP et l’État israélien et sur les corrections à apporter à la Charte, qui se trouvent en contradiction avec cette reconnaissance. Dans la lettre adressée depuis Tunis le 9 septembre 1993, Arafat affirme à Rabin :

« Monsieur le Premier ministre,

La signature de la Déclaration de principes marque une nouvelle ère dans l’histoire du Proche-Orient. Dans cette ferme conviction, je voudrais confirmer les engagements suivants de l’OLP :

L’OLP reconnaît le droit de l’État d’Israël à vivre en paix et dans la sécurité. (...)

Dans la perspective d’une ère nouvelle et de la signature de la Déclaration de principes, dans le cadre de l’acceptation palestinienne des résolutions 242 et 338 du Conseil de sécurité, l’OLP affirme que les articles et les points de la Charte palestinienne qui nient le droit d’Israël à exister, ainsi que les points de la Charte qui sont en contradiction avec les engagements de cette lettre sont désormais inopérants et non valides.

En conséquence, l’OLP va soumettre à l’approbation formelle du Conseil national palestinien les modifications nécessaires dans la Charte palestinienne.

Sincèrement, Yasser Arafat, Président de l’OLP »

Pourtant, rien n’a été fait officiellement depuis. Le Mémorandum de Wye River du 23 octobre 1998, rappelle à nouveau : « Le Comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine et le Conseil central palestinien réaffirmeront la lettre du 22 janvier 1998 du président de l’OLP Yasser Arafat au président Clinton concernant l’annulation en contradiction avec les lettres échangées entre l’OLP et le gouvernement d’Israël les 9/10 septembre 1993. Le président de l’OLP M. Arafat, le président du Conseil national de la Palestine et le président du Conseil palestinien inviteront les membres du CNP ainsi que les membres du Conseil central, le conseil, les responsables de ministères palestiniens à une réunion, à laquelle s’adressera le président Clinton, pour réaffirmer leur soutien au processus de paix. »

De quoi s’agit-il... des articles à l’exemple de l’article 19 : « Le partage de la Palestine en 1947[1] et la création d’Israël n’ont aucune validité, quel que soit le temps écoulé... » L’article 9 : « La lutte armée est la seule voie pour la libération de la Palestine... » L’Article 15 : « La libération de la Palestine est une obligation nationale pour les Arabes. Leur devoir est de repousser l’invasion sioniste et impérialiste dans la grande partie arabe et de liquider la présence sioniste en Palestine... »

Avec une majorité de 504 votes pour, et 54 votes contre et 14 abstentions, le CNP a exprimé en décembre 1998 à Gaza, un « soutien de principe » concernant sa volonté de modifier la Charte nationale palestinienne. Dans son discours d’ouverture, Yasser Arafat annonce en outre : « ...les articles de notre Charte qui sont contraires au processus de paix doivent être annulés. Je vous appelle à modifier tous les articles qui s’opposent à la paix des braves ». D’une façon très déliée, Arafat ne prononce pas le nom d’Israël ni ne fait état des articles mentionnant la destruction de l’État d’Israël.

Le 22 janvier 1998, Arafat confirme par lettre une fois encore au président Clinton que « toutes les dispositions dans la Charte qui ne sont pas en adéquation avec l’engagement de l’OLP de reconnaître Israël et vivre avec lui en paix sont annulées  ». Une commission juridique est nommée quelques jours plus tard ayant la mission d’annuler les (28) articles de la Charte nationale palestinienne mentionnant l’objectif de l’OLP à anéantir l’État d’Israël. Elle devait proposer en outre des nouvelles dispositions qui traitent de la reconnaissance officielle par l’OLP du droit d’Israël d’exister et de vivre dans la sécurité.

Cependant, d’une façon très habile, une organisation et une cérémonie sont adroitement organisées pour mettre de la poudre aux yeux, Arafat n’a jamais fixé à la commission juridique ni une période de travail, ni un budget, ni une date butoir pour présenter ses travaux et un nouveau texte pour la nouvelle charte dans l’avenir. D’où l’ambigüité.

Faute d’une nouvelle Charte approuvée et votée par le Parlement palestinien sur les nouvelles propositions, la charte initiale adoptée par le 4e Conseil national palestinien, réuni au Caire du 10 au 17 Juillet 1968, ainsi que la Déclaration du Comité central du Fatah du 1e janvier 1969, sont toujours officiellement en vigueur. Le 22 avril 2004, dans un entretien donné à Khaled Abu Toameh publié dans le journal jordanien Al-Arab (Kaddoumi : PLO Charter was never Changed), Farouk Kadoumi, un des pères fondateurs de l’OLP, affirme qu’Arafat a dupé tout le monde avec malice et intelligence concernant la modification de la Charte. Contrairement à ce que beaucoup de gens pouvaient croire, la charte de l’OLP n’avait jamais été modifiée dans le sens d’une reconnaissance du droit d’existence de l’État d’Israël. « Jusqu’à aujourd’hui, la Charte nationale palestinienne n’a pas été modifiée. Le temps a fait que certains articles ne sont plus en vigueur, mais rien n’a été changé. Je fais partie de ceux qui sont contre une modification. »

Akram Hanniyé écrit dans la Revue d’études palestiniennes sur l’échec de Camp David l’été 2000 : A Camp David, la partie israélienne entendait tout obtenir - la signature historique de la " reconnaissance définitive " et de " la fin du conflit "... Nous observons que pour les intellectuels palestiniens, la reconnaissance de facto de l’existence de l’État d’Israël n’est toujours pas acquise. Néanmoins, nous constatons aujourd’hui que c’est l’OLP qui met la pression sur le Hamas, lui demandant de reconnaître Israël. Pourtant, de l’OLP et d’autres organisations palestiniennes représentent toujours sur leurs emblèmes la carte de la Palestine à la place d’Israël. Rumeur, ou encore de la poudre aux yeux ?



[1] Résolution 181 de l’ONU du 29 novembre 1947, dite de partage de la Palestine en 2 États vivant l’un près de l’autre, un État arabe, l’autre juif.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 22 février 2006 17:48

    Il me semble que nous assistons à un partie de poker menteur dans laquelle chacun fait comme s’il n’ avait pas renoncé formellement à se objectifs extrèmes pour

    1) Convaincre sa propre opinion qu’on ne peut avoir le maximum que si on demande plus encore, afin de la tenir mobilisée par l’enjeu, sans démobiliser les extrêmes que l’on croit pouvoir utiliser contre l’adversaire. « Retiens moi ou je fais un malheur »

    2) Faire croire à l’adversaire que l’on est prêt à tout s’il ne renonce pas à ses propres revendications extrêmes qui sont, pour les palestiniens, le droit au retour en Palestine y compris dans la partie israélienne et, pour les israéliens, le poursuite, voire l’extension de l’occupation (colonies) hors des frontières internationalement reconnues (Grand israël) Cette non abolition formelle de la Charte palestinienne est donc aussi la contre-partie diplomatique du maintien des colonies et de l’occupation israélienne (au sens de l’ONU). Dans un tel jeu diplomatique, elle ne peut être abolie sans que les israéliens acceptent de renoncer à l’occupation dans un échange donnant/donnant.

    Le problème est double et fait que ce jeu apparaît sans fin :

    - Ni un camps, ni l’autre, ne contrôle suffisament ses extrêmes pour éviter qu’ils ne puissent saboter le jeu

    - Les différents gouvernements des USA et l’Europe ont du mal à l’arbitrer et assurer une garantie telle que chacun sente qu’il peut faire des concessions sans perdre la partie...et la face.

    Il faut donc toujours en politique analyser le jeu comme un jeu de rôles déterminés par la rapport de force et la relation de confiance et/ou de méfiance (et cette question relève le plus souvent d’un arbitrage extérieur suffisament efficace) de l’un vis-à-vis de l’autre qui génèrent celle de chacun vis-à-vis de lui-même.

    L’illusion politique

    Le rasoir philosophique


    • Eoline (---.---.124.120) 2 mars 2006 18:57

      Quand on s’intéresse à une histoire pleines de méandres et que la complexité des faits ne facilite pas toujours la compréhension, on est content de trouver des articles bien argumentés dans et pour la véracité des faits. Cela provoque d’autant l’intéressement et l’esprit critique ne peut que s’en porter mieux. Merci.....

      Donc dans mes petites avancées pour mieux comprendre, j’ai lu aussi ceci dans un article : Le 7 octobre 1995, Arafat déclare lors d’une conférence à l’Université de Harvard : « Je vous mentirais si je vous disais que nous abrogerons la Charte palestinienne. »

      J’ai aussi trouvé l’article 33 de la Charte qui stipule que, tant que les 2/3 du Conseil National Palestinien ne seront pas d’accord, la Charte ne sera pas abrogée. Donc, comme le CNP est la politique générale de l’OLP, Arafat a toujours su, dès le départ, que cette charte ne serait jamais abrogée.

      Alors je crois bien que c’est de la poudre aux yeux et que la rumeur palestinienne est, par tous les moyens, de définir le juif comme l’agresseur impitoyable et le palestinien comme la victime des juifs. Les médias y contribuent aussi pour une grande part. Je me demande si l’AFP fait un vrai travail de journalisme honnête (Mais ceci est un autre débat). Et dans tout ce bazar meurtrier, il me semble bien que l’occident n’est pas innocent.....du tout.


      • USA 613 6 mars 2009 04:37

        Qui a exploité l’autre avec cette histoire de réfugiés palestiniens ?

        La Haute et la basse Silésie ALLEMANDE.... vous connaissez ?
        En 45 les Allemands ont fui la Basse & la Haute Silésie laissant tout derrière eux
        Après qu’eux aient fui laissant TOUS leurs biens derrière eux ces deux régions devinrent une partie de la Pologne ACTUELLE
        La GRANDE Pologne
        Gdansk, rendue célèbre par Walesa, à l’époque où elle était allemande, s’appelait Dantzig
        Qui n’a pas entendu parler de Dantzig ?
        Les Polonais se sont donc installés dans les immeubles et meubles de ceux qui avaient fui
        Ils ont tout pris de ce que les Allemands avaient abandonnés derrière eux
        Les Polonais ont pris TOUT ce qui restait
        Qui a eu des échos de tous ces drames ?
        Ils se comptent par MILLIONS ? .....PERSONNE
        Où se trouvent les camps de réfugiés allemands ? ....NULLE PART
        Y en a-t-il jamais eu ? .....NON
        Quelles indemnités les Allemands ont-ils touchées pour les pertes endurées ? .....AUCUNE
        Quels montants ont été versés par les ONG et organisations mondiales pour CES Allemands réfugiés ? .....AUCUN
        Comment s’appelle l’UNRWA pour les Allemands ? .....N’EXISTE PAS

        Le Pakistan & l’Inde vous connaissez ?
        De quand date l’afflux des Musulmans d’Inde au Pakistan ?
        De la même époque que celle des "réfugiés" palestiniens
        Combien furent-ils ?
        15 millions de personnes ont fui dans les deux sens
        Où se trouvent les camps de réfugiés en Inde, au Pakistan et ailleurs dans la région ? .....N’Y EN A JAMAIS EU
        Quelles organisations comme l’UNRWA a financé ces populations déplacées ? .....AUCUNE
        Combien de morts ? .....plus de 1,5 millions de morts
        Quel écho a été donné à ces drames ? .....AUCUN

        Les Palestiniens
        Les informations qui suivent proviennent du QUID sous la rubrique population de la Palestine AVANT 1948
        Le QUID est un dictionnaire
        Est-ce un organe de propagande sioniste ? .....NON
        On y lit que les OTTOMANS JUIFS vivaient dans une région que l’on appelle la Palestine OTTOMANE
        OUI pendant des SIECLES CETTE région était OTTOMANE
        De tous les pays de la région ..... il N’en existait AUCUN
        Pour certains ils ont pris naissance à la même époque où Israël naissait
        Les uns suite à la fin du protectorat français (le Liban OTTOMAN, la Syrie OTTOMANE, etc... et cela PENDANT DES SIECLES...) les autres suite à la fin du mandat britannique sur des régions qui furent OTTOMANES DURANT DES SIECLES...
        Quant aux Arabes, selon le QUID, au début du XX° siècle ils ont afflué par milliers pour trouver du travail et survivre grâce aux OTTOMANS JUIFS de la Palestine OTTOMANE
        Ces Juifs de la Palestine OTTOMANE étaient là AVANT eux et leurs ont permis de NE PAS MOURIR DE FAIM
        Les ANGLAIS, avec Lawrence d’Arabie (entre autres), pour des raisons de déstabilisation des Ottomans ont intrigué et fait naître ce qui est devenu plus tard le nationalisme arabe.
        Ces mêmes Anglais ont DEPORTE par CENTAINE de milliers des Arabes dont des Syriens au moment où eux souffraient de la famine
        Les Anglais en ont fait des personnes déplacées en les IMPORTANT en Palestine
        La Palestine après 1918 était SOUS MANDAT britannique
        Ainsi ces Arabes IMPORTES ont été nourris et SAUVES de la famine par des Juifs britanniques de la Palestine BRITANNIQUE
        Donc le nombre des Arabes Palestiniens dans la région a grossi ARTIFICIELLEMENT au début XX° siècle du fait de la présence des JUIFS, qui les sauvaient de la FAMINE et ainsi ces Arabes, grâce aux Juifs ont aussi trouvé un emploi... cf le QUID 1993 et 2001.

        QUESTIONS
        Merci de m’expliquer POURQUOI de tous ces peuples déplacés entre 1945 et 1950 SEULS les "Palestiniens" NON Juifs se sont retrouvés dans des camps de REFUGIES ?
        Ils le sont encore à ce jour au Liban
        Quels sont les droits des Palestiniens au Liban ?
        Qu’en a-t-il été de ceux des Palestiniens en Cis-Jordanie à l’époque du Roi Hussein de Jordanie, des mêmes à Gaza sous le Roi Farouk puis sous la férule du Raïs Nasser de bonne mémoire... ? ? ?

        Un sinistre constat a droit à beaucoup d’HYPROCRISIES et cela dans le monde entier et de TOUTES parts...

        La réalité est bien autre que celle que l’on veut bien reconnaître.

        OUI il y a eu des Palestiniens NON Juifs déplacés...

        POURQUOI de tous les déplacés à cette époque seuls les Palestiniens ont eu un tel destin ?

        Il y en eut même de Juifs de toutes nationalités

        Leur seul défaut ?
        Etre identifiés et catalogués par les Autres comme Juifs
        Qu’en a-t-il été des Juifs des pays musulmans déplacés et dépossédés ?
        Où se trouvent les camps de réfugiés de Juifs originaires des Pays Musulmans ? Il N’y en a PAS
        Quelles indemnités ont ils perçues ? AUCUNE
        Quelles ONG les ont assistés et subventionnés ? AUCUNE N’a JAMAIS existé
        Quelle est l’UNRWA fondée par l’ONU pour ces Juifs originaires des pays arabes ? Il N’en existe PAS
        Combien furent ces Juifs ? 1,000,000..... UN MILLION
        Leur nombre excède-t-il celui des "réfugiés palestiniens" ? ....OUI.... qui le sait ?

        Comment se fait-il qu’encore aujourd’hui on nous empoisonne la vie avec ce conflit qui date de 48 quand tous les réfugiés quelle qu’en fut l’époque ou le lieu ont été absorbés par d’autres pays ?

        Seuls les Palestiniens sont devenus un problème.
        La faute à qui ?
        Pourquoi ?
        De tous les peuples déplacés, spoliés, pour les uns à la même époque (TOUS BIEN PLUS NOMBREUX que les Palestiniens), seuls les Palestiniens ont été maintenus dans des camps

        Les "réfugiés palestiniens" ont été UTILISES COMME UNE ARME
        Par qui ?
        Au profit de qui ?
        A quelles fins ?
        De tous temps ils furent une source de spoliation pour les contribuables européens et mondiaux étant les aides et subventions
        Combien de ces sommes qui leurs étaient destinées furent détournées au profit de ceux qui nous gouvernaient ou ceux qui les menaient à l’abattoir ?
        Seuls les Palestiniens ont été à la charge du monde.
        Pourquoi ?
        Qui a abusé l’Autre ?

        1.000.000 de Juifs expulsés et dépossédés des pays musulmans...
        Contre MOINS de 700.000 Palestiniens.
        TOUT LE RESTE n’est que FALSIFICATIONS de l’Histoire
        TOUTES les ONG, le CICR, l’ONU, l’UNRWA etc...
        TOUS savent ce qui figure ici...

        Il y a complicité active des nations sur une Palestine qui N’a JAMAIS existé.
        Merci de me lister l’histoire des gouvernements palestiniens et de leurs personnalités politiques avant 1948 ?
        JAMAIS il N’a existé de Palestine POLITIQUE.
        Avant 1948 la Palestine était OTTOMANE pendant des siècles, puis britannique...
        Il en va de même de TOUS les pays arabes de la région.

        AU PROCHE ORIENT
        AUCUN pays de la région NE peut se prévaloir de plus d’antérioté qu’un autre
        Israël a AUTANT de validité légale et historique que TOUT pays de la région
        La Palestine sera, quand elle existera, le pays le plus jeune de la région SANS aucune VALIDITE historique d’AUCUNE SORTE

        Le mythe ou la TROMPERIE de la Jerusalem arabe
        JAMAIS au cours de tous ces millénaires Jérusalem N’a été la capitale d’AUCUN pays ......
        EXCEPTE celle du royaume de Judée puis celle de l’état d’Israël depuis le XX° siècle.
        Avant d’être israélienne, JAMAIS Jérusalem ne fut d’un intérêt particulier pour les Musulmans de TOUT l’empire Ottoman ou d’ailleurs dans le monde.
        Qu’en ont-ils fait à l’époque ottomane, car les Ottomans ou Turcs sont des musulmans ? RIEN
        Qu’en ont-ils fait à l’époque de la Cis-Jordanie musulmane ? RIEN

        Ici quelques vidéos instructives sur ce qui s’est passé

         

        http://fr.youtube.com/watch?v=Nz9LPfB2ytM
        http://fr.youtube.com/watch?v=4BgrWigdK6E
        http://fr.youtube.com/watch?v=Hp5_LddyVys
        http://fr.youtube.com/watch?v=VyaF0dXJdOE
        http://fr.youtube.com/watch?v=yRgb7NjFac0

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès