Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine en fait-elle assez pour éliminer la pauvreté ?

La Chine en fait-elle assez pour éliminer la pauvreté ?

Non, admettent les autorités chinoises elles-mêmes. L’agence de presse officielle Chine nouvelle vient de révéler les chiffres de la pauvreté dans ce pays : plus de 63 millions de Chinois sont très pauvres, dont le tiers ne mange pas à sa faim. Tout un paradoxe, dans un pays qui compte de plus en plus de riches et de très riches... tout en prônant une nouvelle campagne pour le socialisme.

Longtemps endormi, le géant chinois, on le sait, se développe à une vitesse spectaculaire, et fait une entrée foudroyante sur les marchés mondiaux. On jurerait que les vêtements de la mondialisation ont été taillés sur mesure pour ce pays.

Malgré ce développement hors du commun, la Chine vit une dichotomie persistante : une élite profite d’un essor économique soutenu dans les villes, alors que les campagnes trainent de la patte.

Le nombre de Chinois vivant dans la pauvreté absolue a reculé mais, écrivait l’OCDE en 2005, « le niveau de revenu est encore faible et les inégalités s’accentuent, non seulement entre zones urbaines et rurales - le revenu moyen dans les campagnes ne représente qu’un tiers de celui observé dans les villes - mais aussi au sein même des provinces côtières plus prospères » (Séminaire parlementaire de haut niveau. La Chine et ses défis actuels. OCDE. 6 octobre 2005).

Cette différence n’est pas rien. Plus de 60% de la population vit dans des zones rurales, et l’ assure plus de 40% des emplois en Chine.

Ce qui ne veut pas dire que rien ne soit fait pour améliorer le sort des Chinois qui vivent dans le monde rural. La Chine compte dépenser l’équivalent de plusieurs milliards de dollars US « à l’action sociale et aux aides agricoles » au cours des prochaines années.

Il est cependant très difficile de porter un jugement objectif sur ces efforts publics ou privés.

Le gouvernement chinois maintient un contrôle serré sur ce que racontent les médias qui sont autorisés à s’exprimer, et continue de considérer la divulgation non autorisée d’information comme un crime d’État.

Cette réserve étant précisée, l’information sortant de Chine laisse croire que le passage d’une production agricole très centralisée à une production basée sur des exploitations familiales tournées vers les marchés a fait reculer la pauvreté rurale de façon significative.

Toutefois, selon un article de Bian Yongmin sur la sécurité alimentaire, paru dans Perspectives chinoises du Centre d’étude français sur la Chine contemporaine, le revenu mensuel moyen dans les villes chinoises - 86 US$ en 2002 - demeure de loin supérieur au revenu mensuel moyen en milieu rural.
Certes, la Chine peut s’enorgueillir d’avoir atteint l’autosuffisance alimentaire depuis 1995. Les faibles revenus, tant dans les campagnes que dans les villes, justifient toutefois que les consommateurs se tournent vers des aliments bon marché, produits dans des conditions de salubrité qui laissent à désirer.

Dommage que les autorités chinoises n’aient pas aussi lancé une campagne pour la liberté d’expression et la démocratie. Le prochain grand bond en avant des Chinois vers un niveau et une qualité de vie supérieurs passe par leur capacité à critiquer ouvertement ce qui ne va pas.


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • alberto (---.---.32.147) 7 avril 2006 13:19

    Ce qu’il y a de certain, c’est que ça doit être très compliqué de diriger un pays de 1200 millions de personnes ! (Voir chez nous avec 60).

    Des chinois aux origines ethniques et culturelles très différentes. (Nord, Sud, Musulmans, Boudhistes, Taoïstes, Communistes...)

    Une des hantises des dirigeants chinois, en dehors de certaines revendications autonomistes, est d’être confronté à une pénurie alimentaire : il faut nourir ces 1200 millions de personnes : alors il faut des réserves monaitaires pour payer des achats de grains en cas de mauvaise récoltes, on parie massivement sur les cultures OGM, on essaie d’améliorer la condition paysane qui dans certaines régions et proche de celle que connaissaient nos serfs au Moyen Age.

    Bref tous ça pour dire que 200 millions de chinois continentaux rèvent sans doute (et nous avec) de démocratie, et que les autres rèvent de manger à leur faim !

    Merci M. Monette pour votre article sur la Chine car il faut être attentif à ce qui se passe là-bas cela pourrait est très important aussi pour nous tous.


    • (---.---.194.249) 7 avril 2006 14:03

      1.4 milliards d’habitants et non 1.2 milliards !


      • Scipion (---.---.44.52) 7 avril 2006 15:48

        Mais, très, très franchement, Monsieur Monette,

        Qu’est-ce qu’on en a à foutre ?

        A moins, bien sûr, que les Célestes n’aient annoncé leur intention de venir assister nos pauvres, quand ils en auront fini avec les leurs... smiley)


        • manuel (---.---.248.28) 7 avril 2006 16:18

          Nous aussi on a des pauvres, ke gouvernement de fait rien, heureusement, qu’il y a les restos du coeur.

          Quand a la liberte d’expression, elle disparait de jour en jour en France. (on est oblige d’aller sur freenet !!!)


          • Jean-Luc-75 (---.---.73.216) 7 avril 2006 18:45

            Mais c’est incroyable, avant il était 900 millions à être pauvre, ils ont donc 840 millions de pauvres de moins en 10 ans, ce serait intéressant de comparer avec l’Inde qui est démocratique depuis 50 ans.


            • Michel Monette 7 avril 2006 21:03

              À lire les commentaires, je me rends compte à quel point nous connaissons mal la Chine. En ce qui concerne les chiffres de la pauvreté dans ce pays, je le répète, personne ne peut donner l’heure juste. Ce que nous savons par contre, c’est que le niveau de vie des Chinois s’améliore mais pas l’environnement ni les droits humains. Quoiqu’il en soit, il ne faut certainement pas se foutre de ce qui se passe présentement en Chine, bien au contraire.


              • myrte 8 avril 2006 00:07

                Merci, M. Monette, d’introduire régulièrement des images du monde dans ces rubriques, de nous rappeler toujours clairement que notre sphère de vie n’a pas de frontières. Certains commentaires sont affligeants (Scipion, Manuel), tout autant que le nombre relativement petit de réactions. Tout ce qui concerne tous les pays m’intéresse, c’est simplement humain !


                • Scipion (---.---.83.38) 8 avril 2006 06:01

                  Si je ne m’occupe pas des affaires des autres, c’est pour la bonne raison que j’ai horreur qu’on mette le nez dans les miennes. Et si d’aventure des Chinois s’avisaient de commenter ce qui leur déplaît en Suisse comme en Europe, je leur suggérerais, aussi malpoliment qu’il serait possible de le faire, de s’occuper de leur fesses !

                  Vous ajoutez, myrte : « Tout ce qui concerne tous les pays m’intéresse, c’est simplement humain ! »

                  Et bien permettez que moi, je trouve cela inopportun, intrusif et superficiel.


                • Jean-Luc-75 (---.---.73.216) 8 avril 2006 00:26

                  Decidément on aurais vraiment intérêts d’être informés sur l’Amérique du Sud, l’Inde et la Chine plutôt que sur le Moyen Orient en permanence,j’ai 50 ans cela fait donc 30 ans que l’on me soule toutes les 72 h avec Israël je n’entend même plus ,alors que j’entends parler de la Chine que depuis 5 ans seulement , personne ne nous parle du Quebec, qui sont des Américains parlant français et qui doivent sûrement savoir comment faire face à la mondialisation.


                  • Abdou (---.---.77.2) 8 avril 2006 00:42

                    La Chine qui s’adonne au travail forcé et à la tortue bénéficie de la complicité scélérate des nos représentants politiques.

                    http://paris.indymedia.org/article.php3?id_article=57714&recalcul=oui#commentaires

                    http://www.fairelejour.org/article.php3?id_article=30


                    • Henri (---.---.38.98) 8 avril 2006 02:35

                      Le miracle chinois ? foutaise ! Une minorité s’engraisse sur la majorité qu’elle laisse crever de faim. La classe moyenne émergente ? pfff, ce ne sont que quelques miettes que la dite minorité veut bien leur laisser.

                      Et pour contrôler tout ca ? Etat policier, droits de l’homme bafoués, censure à tout les niveaux, tortures, etc ...

                      Et dernièrement on aurait découvert des camps de concentrations ... aller voir sur lien ci-dessous.

                      Et dire que les pays occidentaux, dont la France qui se dit pays des droits de l’homme, leurs font des courbettes pour pas les contrarier ... Les dirigeants chinois sont sur le déclin et n’hésitent pas à commettre ou à faire commettre le pire pour sauvegarder leur pouvoir financier et politique : un pendu qui essaye de garder l’équilibre alors qu’il sent la corde se reserrer autour du coup pendant que le tabouret sur lequel il repose est entrain de vaciller ...

                      Et dans leur chute ils entraineront le pays tout entier.

                      Ce monde me fait gerber


                      • Scipion (---.---.83.38) 8 avril 2006 07:19

                        « Ce monde me fait gerber. »

                        Au moins, vous ne risquez pas la surcharge pondérale. Vous ne connaissez pas votre chance... smiley)


                      • Jean-Luc-75 (---.---.73.216) 8 avril 2006 10:25

                        Je cite un extrait du site

                        >Ce camp de concentration Sujiatun renferme environ 6.000 >pratiquants de Falun Gong « à la fois utilisées pour des >expériences médicales,[à qui] on aurait ôté leurs organes >pour les vendre ou faire des expériences avec. Ce camp de >Sujiatun serait aussi doté d’un four crématoire qui >permettrait de faire disparaître les corps. »

                        je n’y crois pas un seul instant cela ressemble trop à une rumeur ou un hoax, de toute façons si c’est est vrai cela se saura forcément, et plus personne ne voudra de produits chinois qui pourrai être fabriqué dans des camps de concentration.

                        Falun Gong est une secte, toutes les sectes doivent être combattu, le tout est de savoir comment , comment combattre une secte de manière démocratique sans devenir soi-même une secte, mystère ??. Comment gérer un pays de 1.2 MIlliards d’habitants, mystère ??.

                        pour juger un pays le plus simple se serai de poser une liste de questions toujour les même et de juger uniquement les réponses et pas les déclaration et couleur politiques ni même les lois du pays.

                        j’en propose une : le niveau de vie augmente t’il oui ou non le nombre de pauvre diminu t’il oui ou non le pay soutient t’il des guerres extérieur oui ou non


                      • (---.---.68.125) 8 avril 2006 10:16

                        Je me rends compte qu’en fait les gens connaissent tres mal la Chine. Ce super puissant reconnait ses lacunes en la matiere uniquement car il est montré du doigt suite aux investissement colossaux que le parti Chinois a fait. C’est histoire de se donné bonne figure aux yeux du monde. La politique Chinoise est « marche ou creve ».Le vrai visage des dirigeants devenu richissimes ces dernieres années grace aux investissements pharaoniques occidentaux passe t il a ce point inapercu ? Demain la Chine sera leader dans tous les domaines. Nous lui avons tout founit sur l’autel de notre propre cupidité quitte a detruire completement nos economies de production.

                        La Chine inquiet pour ses pauvres ? Quelques millions pour quelques dizaine de millions de creve la faim ?Teins vla un euros achete un petit pain. Et 14.4 milliards d’euros pour la Bionic Tower qui fera 1200 metre en 2015(contre les 540m de la future Freedom tower Americaine). Pathetique mais quoi d’etonnant dans un pays ou regne une dictature sans partage. Qui plus est les jeux olympiques vont s’y deroulé...Ca me rappelle les jeux de Berlin sous le nazisme.


                        • novampires (---.---.54.130) 8 avril 2006 10:45

                          Tout un chacun critique la paille dans l’oeil du voisin sans jamais évoquer la poutre engoncé dans son propre globe occulaire.

                          Que ceux qui éprouvent des difficultés à gérer un pays de 60 millions d’habitants, imaginent un seul instant devoir gérer 23 fois plus d’habitants.

                          Ca vaut aussi le coup de se souvenir que l’on voulait les forcer à produire et consommer de l’Opium, il fut un temps, ce qui en dit long, très long, sur nos intentions à leur égard.

                          D’ailleurs eux ne sont pas dupes et savent très bien que nos jolis concept de démocratie et de liberté d’expression ne sont que des expédiants pour peuples romantiques et naïfs. Des onguents pour calmer nos blessures d’orgueil mais en aucun cas des réalités fondées et respectées par nos propres élites.

                          La récitation d’une litanie de preuves de ces affirmations est d’autant plus inutile que l’histoire recèle de milliers de ces preuves. Google, mais aussi de nombreuses autres sociétés censurent en parfait accord avec le gouvernement chinois, comme quoi la « real politik » et le fric passent avant les concept de droit de l’homme et de démocratie.

                          On est au courant pour google, mais les autres, toutes les autres affaires dont on entend pas parler, celles qui concerne la chine, et celles qui concerne le reste du monde, le soutien aux dictatures fournissant de l’énergie à l’europe. C’est pas propre tout çà, pas propre du tout.

                          Les scandales, enron, executive life, crédit lyonnais, urba, les frégates de Taïwan, clearstream, et beaucoup d’autres ne sont que les reflets d’une pseudo démocratie brisée en milles morceaux et sacrifiée aux intérêts de quelque uns.

                          Les chinois sont eux aussi comme cela, ils ont adopté l’idéologie dominante occidentale, l’aberration du libéralisme roi. A la petite différence que les chinois ont été beaucoup plus malin et prévoyant que les occidentaux.

                          Ils disposent d’une main d’oeuvre sans limite corvéable et façonnable à merci, ils peuvent puiser dans un creuset de millions de pauvres pour réaliser leurs objectifs capitalistiques. Pendant ce temps les pays occidentaux éprouvent d’énormes difficultés à persuader leur peuple qu’ils devront endurer un temps la misère s’ils veulent un jour devenir riches, quelle hypocrisie.

                          Ils controlent la religion et la presse ouvertement là ou elle est contrôlée de façon bien plus subtile en occident, mais contrôlée tout de même.

                          Ils n’agressent ni n’envahissent presque pas leurs voisins en comparaison de l’activité de colonisation occidentale depuis 600 ans et des désordres et destructions qu’elle a occasioné partout dans le monde, y compris en chine.

                          L’occident et les vecteurs arabes et grecs ont pillés consciencieusement la majorité des secrêts, découvertes et inventions chinoises, s’en appropriant les mérites toute honte bue et en faisant un usage des plus destructeurs : la colonisation et la déprédation.

                          La vérité c’est qu’ils sont l’unique challenger économique, politique et militaire du champion de l’occident, les USA. Ils s’arment à toute allure car ça va bientôt péter et ils ne veulent pas faire les frais des vélléités expansionnistes des fous de dieu et autres extrémistes évangélistes de l’oxydant.

                          L’occident est très mal placé pour donner des leçons de démocratie et ferait mieux de balayer devant sa porte (pour la France, voir les « évènements » d’Algérie, le maintien de l’Afrique sous la dictature, récemment le rwanda dont Mitterand disait « dans ces pays là un petit génocide c’est pas trop grâve »).

                          Ah oui j’oubliais le tibet et taiwan, les deux petites minuscules épines dans les pieds du géant Chinois.

                          Maintenant, si vous leur cherchez des noises, allez y, foncez, à l’attaque. A mon avis ils vous attendent de pied ferme et vous allez en prendre pour votre grade...


                          • labototo (---.---.97.120) 8 avril 2006 11:01

                            et non, la Chine ne fait pas assez pour ses pauvres. On peut lui reprocher ce qu’on veut. mais elle a tout de même sorti 800 millions d’humains de la pauvreté extrême. Cela se fait au prix d’inégalités croissantes, mais du moment que tout le monde progresse, c’est préférable à une stagnation.

                            En France, on est tellement obnubilé par les inégalités que sous pretexte de ne pas handicaper encore plus les couches défavorisés, qu’on a choisi le nivellement par le bas. Je ne sais pas si c’est mieux : voir la dégradation continuelle de l’enseignement.

                            Alors, il est de bon ton de reprocher à la Chine d’exploiter ses travailleurs et ses pauvres. Mais en attendant, depuis vingt ans c’est plus d’un milliard de Chinois qui reprennent espoir et travaillent dur pour une vie meilleure. Prenez le métro à Paris et pensez que nous sommes la 5 ou 6ème puissance du monde, pays des droits de l’homme, pays des lumières, le constraste est saisissant.


                            • Marsupilami (---.---.181.240) 8 avril 2006 14:32

                              Entartage immédiat du faux dadaïste ridicule.


                            • Antoine (---.---.209.125) 8 avril 2006 20:51

                              une demi tarte à la crème alors....car il ya quand mme quelques lueurs ds le post de l’artiste idéaliste et une jolie culture...mais la Chine c’est « hard de chez hard ».


                            • Yakov (---.---.198.12) 8 avril 2006 13:18

                              On peut faire un parralèle entre la Chine et l’Union Soviétique. Au début du XXe siècle ces pays étaient extrêmement pauvres et arriérés par rapport aux pays de la révolution industrielle initiée au XVIIIe-XIXe siècle. Ces deux pays énormes ont accédé au progrés économique et social à partir de Révolutions socialistes. Ces révolutions leur ont permis de repousser les assauts répétés des puissances impérialistes, et de se développer.

                              Aujourd’hui il y a une différence entre la Russie actuelle et la Chine : en Russie la capitalisme a été restauré. Il s’en est suivi une chute importante du niveau de vie, et cela a encouragé les puissances impérialistes à renouveler leurs assauts pour encercler la Russie et la déstabiliser : Installation de bases militaire en Afghanistan et dans le caucase, révolution colorées. En Chine la bureaucratie « socialiste » est bien tentée de suivre l’exemple de la bureaucratie soviétique, de se mettre dans leurs poches personnelles des conglomérats industriels bâtis dans la période socialiste. En Russie on parle d’oligarche par exemple, mais il y a toute une faune de la bourgeoisie naissante formée d’anciens bureacrates et de jeunes filous. En Chine il y a aussi un zoo de bureacrates et d’affairsites impatients de s’enrichir personnellement.

                              Les traits de la Chine : 1-l’Etat continue de sa clamer communiste, l’économie de base reste fondée sur une propriété collectivisée (par opposition à privée), et une masse de chinois sont pro-communistes. 2-Au lieu d’un renversement d’un bloc, la restauration capitaliste semble se faire par diffusion dans des ilots appelés Zones Economiques Spéciales (ZES), qui sont des aires où la règle socialiste ne s’applique pas, et où les investisseurs étrangers (privés) placent leurs usines. A première vue les ZES amorcent une restauration capitaliste, mais c’est possible qu’elle soient un vaccin anticapitaliste. Le tavailleur soviétique pouvait se laisser berner à croire que la venue du capitalisme serait un bienfait, comme lui racontait Radio Free Europe (officine de la CIA). Le travailleur chinois peut comparer dedans et dehors des ZES. Dedans=cadences infernales, conditions de travail inhumaines (usines à 3 étages : chaine, stock, dortoir), très peu de congés, aucun droit pour les employés (maternité, congés maladie...) salaires souvent impayés. Hors ZES : jours de congés abondants, meilleures conditions de travail, sécurité relative de l’emploi, système de santé, écoles publiques.., 3-Les bureacrates chinois ont vu ce qui s’est passé avec l’URSS. Parmi les bureacrates il y a ceux du type dirigeant du tiers-monde, prêt à vendre son pays pour une bouchée de pain, prêt au régime fantôche et à l’esclavage supervisé par le FMI. D’autres s’aperçoivent bien qu’il n’y aurait pas de place pour tous les bureaucrates dans une Chine soumise aux impérialistes. C’est différent de Gorbatchev qui a envoyé l’URSS dans le mur en s’imaginant (naïvement ?) apporter plus de force à son pays, pendant que les Eltsine en coulisse ne songaient qu’à s’enrichir personnellement et placer le fruit de leurs rapines à New York, ou sur la côte d’Azur.

                              L’exemple de l’URSS montre qu’une restauration capitaliste affaiblirait la Chine, et appauvrirait la majorité de chinois. Cela se traduirait par l’ouverture des marchés aux prédateurs extérieurs, prêts à tous les coups bas, et aux capitalistes de l’intérieur, privilégiant leurs intérêts privés sur ceux du pays. La planification à l’échelle d’un pays entier est plus efficace que le chaos capitaliste. Aux exemples par la positive (Russie->URSS ou Chine coloniale->République populaire) et la négative (URSS->Russie), on peut ajouter des cas marginaux en pays capitaliste pendant la guerre froide. En France on connaît bien l’exemple d’EDF : centraliser informatiquement tous les paramètres de production, demande attendue, coût, permet de trouver un meilleur optimum. L’investissement planifié à long terme visant ’l’intérêt supérieur de la Nation" assure une éléctricité moins chère et plus fiable que dans le chaos des actionnaires privés, gérant au jours le jour, individuellement ou au moyen d’arrangements de couloirs. Malheureusement en France la guerre froide est finie et EDF est en voie de dépeçage par des capitalistes affamés, qui n’ont plus besoin de mettre une goutte de rationnel dans leur vin. En Chine une restauration capitaliste serait catastrophique comme en URSS, et aurait aussi des répercussions sur toute l’Asie, et jusqu’en Europe.

                              En Chine, quand on parle de démocratie, il faut bien distinguer les deux voies possibles : Soit une démocratie des travailleurs, qui permettrait de contrôler la bureaucratie avant qu’elle dilapide les acquis et affaiblisse la Chine en liquidant le système collectivisé. Soit au contraire la « démocratie » capitaliste : celle du droit de voter pour des promesses jamais tenues, avec une consitution assurant la prépondérance des intérêts des actionnaires sur ceux de la masse de la population, un système qui mène inévitablement à des guerres impérialistes.

                              Dans les pays capitalistes les événements de Tienanmen sont présentés comme un mouvement pour une démocratie à la capitaliste. Au début, oui c’est vrai les manifestants étaient surtout des étudiants issus de la bureaucratie, aspirant comme les enfants de Eltsine, à ressembler toujours plus aux enfants de Bush, et autres « élus » dorés issus de la bourgeoisie. Mais les mots d’ordre de démocratie ont résonné à l’oreille des masse laborieuses chinoises, et le mouvement s’est fortement transformé avec la venue d’ouvriers en nombre, qui eux voyaient surtout l’écart entre travailleur et bureaucrate, et réclamaient un contrôle populaire renforcé sur la bureaucratie, sans remettre en cause la collectivisation.

                              Ce qui est frappant dans les événements de Tienanmen, et qui est rarement mentionné dans les médias des pays capitalistes, c’est que l’armée n’a été envoyée que lorsque les ouvriers se sont mobilisés. Dans un pays communiste ça peut sembler incroyable, mais ça reflète qu’une fraction de la bureaucratie avait plus peur des travailleurs que des étudiants. Il faut le reconnaître aussi, avec toute la sympathie pour les étudiants qui se battent contre le CPE, que les travailleurs ont un puissance bien plus grande, parce qu’ils sont le moteur de l’économie et qu’ils ont plus l’expérience de la vie et des luttes. Mais à Tienanmen comme en France aujourd’hui, les travailleurs savent que la majorité des étudiants, dans ces pays, sont les travaileurs de demain et leurs enfants.

                              Autre fait marquant à Tienanmen : Les officiers chinois, qui entendaient défendre la Chine communiste ont d’abord refusé d’attaquer les manifestants, dont la majorité était pro-communiste. En effet, c’est défendre le système communiste que de demander qu’il soit géré sous contrôle du peuple et non par des bureaucrates cooptés et privilgégiés. Une fraction de la bureaucratie a pris peur : des troupes plus arriérées ont été appelées de plus loin de Pékin. Le massacre a touché en majorité des ouvriers pro-communistes, ce que les médias occidentaux se gardent bien de mentionner, préferant se limiter à l’image du courageux étudiant se plaçant devant un char. Ca vaut la peine d’étudier les résonances entre Moscou, Pékin,... et Paris.


                              • L'enfoiré L’enfoiré 8 avril 2006 14:30

                                Bonjour, Merci de se poser une question un peu différente de celle que l’on entend en permanence : « Qu’allons-nous faire pour résister aux assauts commerciaux de la Chine et qui tuent nos entreprises ». Comme d’autres, j’ai déjà beaucoup réfléchi et écrit sur le sujet. Récemment, à l’annonce faites par Carlo d’un nouveau « Agoravox English minded », je n’ai pas longtemps hésité à lui envoyer une idée sulfureuse de lancer un « www.agoravox.cn ». « cn » pour Chine bien entendu. Bizarre, je n’ai pas eu de réaction... S’il existe un endroit sur terre qui aurait besoin de « parler » et d’exprimer son « bien » ou son « mal » être, la Chine ne serait pas la dernière. Nous pourrions probablement en tirer de la graine. Pour peu qu’il y aurait une traduction, je serais un lecteur à coup sûr.


                                • Antoine (---.---.209.125) 8 avril 2006 20:56

                                  ah quand mme un peu de subversion planétaire...là je suis d’acord...un quart de tarte à la crème.

                                  Merci pour ce nouveau concept, je vais l’utiliser derechef car c’est la première fois que je l’entends.

                                  SUBVERSION PLANETAIRE.

                                  Vu l’état du Monde, on peu s’en donner à coeur joie.

                                  VIVE LA SUBVERSION PLANETAIRE !

                                  ndrl : Agoravox permet l’intelligence, le danger parfois c’est que l’on deviendrait pédant ! smiley)


                                • L'enfoiré L’enfoiré 9 avril 2006 18:06

                                  Mon cher Demian, Ma réaction immédiate a été : « Zut, il m’a découvert ». Surtout, ne va plus voir mon site. Ce serait plutôt du style « Cachez ce sein que je ne pourrais voir ». Je n’ai jamais obligé quelqu’un à s’y perdre. De toute manière, même si la vue du présent, je le fais en comparaison avec le passé, il serait faux de croire que je ne suis pas optimiste ni un peu « fleur bleue ». Ne pas parler des problèmes en les pointant de tous les doigts, ne les fera jamais disparaître. Je n’ai pas l’impression que tu sois un personnage « effacé » vu la fréquentation de ta photo sur la home page d’Agoravox. A+


                                • Henri Masson 10 avril 2006 08:15

                                  Le problème évoqué par Michel est effectivement très préoccupant, car la dérive de la Chine représente une menace pour toute l’humanité, y compris pour le peuple chinois. Affirmer que l’on n’en a rien à foutre, c’est de l’inconscience pure et simple. Il est nécessaire de dialoguer sans parti pris avec ce peuple menacé par la pègre financière induite par le libéralisme économique. L’Occident, États-Unis en tête, ne considère la Chine que comme un « marché ». Tout ce qui est humain est étranger. Et quand on parle de « démocratie », c’est celle du renard dans le poulailler. L’épidode honteux des guerres de l’Opium a déjà été évoqué dans l’un des commentaires. Le nouvel opium est la politique du profit avant tout vanté par le libéralisme comme but suprême de la vie.

                                  Quant à l’idée d’un AgoraVox en chinois, pourquoi pas ? Ou alors dans l’une des langues utilisées depuis longtemps par Radio Chine Internationale (faire une recherche avec « china radio internacia » et, éventuellement, avec « esperanto chine »). Ainsi, l’effort pour la communication serait partagé, comme l’avait compris, dès 1912, le ministre de l’éducation du gouvernement de Sun Yatsen, Tsaï Yuanpeï.

                                  J’ai moi-même été abonné très longtemps à la revue chinoise « El Popola Chinio » qui a paru en espéranto durant des décennies et qui est remplacée par Espero.com.cn /www.espero.com.cn/> accessible aussi par chinareport.com.cn /www.chinareport.com.cn/>


                                • jlb (---.---.171.184) 8 avril 2006 21:07

                                  La Chine ne fait certainement pas assez pour vaincre la pauvreté, comme bien d’autres pays.

                                  Elle a d’autres priorités, elle serait déjà la deuxième marine du monde derrière les Etats-Unis.

                                  Quant aux entreprises chinoises qui détruisent les emplois en France, ne serait-ce pas nos propres entreprises qui ont délocalisé là-bas, profitant de la main d’oeuvre corvéable à merci pour concurrencer déloyalement celles qui sont restées sur le territoire, qui les détruisent !

                                  La Chine connaît un si grand essor et sur une si courte durée, qu’il est à craindre un effondrement aussi rapide, ayant un effet dévastateur sur l’économie mondiale.


                                  • Scipion (---.---.83.38) 8 avril 2006 22:24

                                    « La Chine connaît un si grand essor et sur une si courte durée, qu’il est à craindre un effondrement aussi rapide, ayant un effet dévastateur sur l’économie mondiale. »

                                    Si ça peut contribuer à engager l’Europe sur la voie du protectionnisme et de l’autarcie, le désastre n’aura pas été perdu pour tout le monde !


                                    • Commissaire du PCC[PartiCommunisteChinois] (---.---.43.89) 8 avril 2006 22:43

                                      Que 1993 300 Millions Chinois sont dans une situation precaire n’etait jamais censure en Chine. Si 13 ans apres cette situation s’ameliore un petit peu voudrait etre un grand succes. Vous denigrez l’effort du PCC, Scipio(n) !
                                      - Depuis la 1er Mars
                                      - la PCC a confirme
                                      - l’abolition de
                                      - la censure[google].


                                    • Michel Monette 9 avril 2006 04:15

                                      La Chine, comme tous les pays membres de l’ONU, doit cesser de brimer les droits et libertés. Même si les autorités chinoises maintiennent la voie de l’autoritarisme, les peuples de Chine vont bien finir par avoir raison de cet entêtement. La démocratisation de la Chine est inéluctable et les dirigeants chinois actuels devront bien finir par l’accepter pour le plus grand bien des Chinois. Toutefois, en acceptant de se plier à certaines exigences du gouvernement de la Chine qui vont à l’encontre des droits de l’homme, les entreprises retardent l’évolution vers une plus grande liberté. Dernière de cette triste liste de compromis, la décision des Rolling Stones de s’autocensurer pour pouvoir chanter à Shangaï est une vraie honte.


                                      • (---.---.48.18) 9 avril 2006 08:55

                                        Pour moi, les Rolling Stones - je sais que c’est un groupe, mais je ne connais pas une seule de leurs productions - font ce qu’ils veulent et je n’ai pas la moindre opinion à propos de leur autocensure.

                                        Ce qui me fait réagir, en revanche, ce sont les raisons pour lesquelles les dirigeants chinois, héritiers d’une civilisation brillantissime, ont jugé opportun d’ouvrir leur pays à cette cacophonique sous-culture de dingues à résonnances négroïdes...

                                        Cette périlleuse, et irresponsable, concession culturelle a forcément un compensation politique qui serait vraiment la chose intéressante à connaître, de la part de gouvernants dont la constitution mentale ignore le faire pour rien.


                                      • patricemorize (---.---.200.205) 9 avril 2006 18:57

                                        Ilest apparament plus inportant de se préocuper des chinois que du sort des français victimes justement de la mains d’oeuvre outrageusement bon marché de ce pays .Il ne faut pas oublier les éxécutions dans les stades d’une balle dans la nuque ,balle facturée à la famille !Avant de se préocuper du sort des pauvres chinois ,occupons nous du sort des pauvres français qui s’agrave de jours en jours .Les chinois n’on pas pour habitude de faire du sentiment ,la preuve la planéte entiere est victime de sa masse salariale presque gratuite .


                                        • Le bateleur Le bateleur 9 avril 2006 23:06

                                          Ce thème (la Chine) est un révélateur. Il m’aide en effet souvent à positionner réellement un certain nombre de personne dont je ne perçois dans un premier temps, pas vraiment le fond d’idée (sans aller jusqu’à la notion de valeur ... un peu évaporée ces temps-ci)

                                          Ainsi DSK à son retour de Chine, ne tarissait pas de louanges pour un pays en plein essort et dont la pauvreté semblait en voie d’extinction.

                                          Qu’en est-il, réellement de ces mines de charbon fermées par l’état et réouverte avec la complicité des autorités locales parfois corrompues, dans des conditions épouvantables (je suis Lorrain, un certain nombre de villes s’y lézardent dangereusement - maisons proches de l’effondrement) J’aimerais bien que l’auteur de l’article donne des précisions sur ces faits.

                                          Merci d’avance.

                                          Luc Comeau-Montasse

                                          du fagot des Nombreux

                                          http://garde-a-vue.com

                                          * Un reportage terrifiant (eaux noires coulant au milieu des villages) a été fait récemment par France Culture (j’en ai un enregistrement) à l’occasion de l’anniversaire de l’accident de Courrières.


                                          • Michel Monette 10 avril 2006 00:26

                                            Je n’ai pas de données précises sur les faits que vous soulevez, mais cela ne m’étonne pas. Les autorités chinoises ont un comportement nettement anti-syndical, ce qui cohérant avec leur manque de respect envers les droits humains et les conventions internationales en découlant.


                                            • labototo (---.---.101.120) 10 avril 2006 14:32

                                              Nous sommes tous des républicains et partageons naturellement ses valeurs. Mais notre discours de « droits Humains », comment cela est il perçu en Chine ? Il y a bien quelques dissidents, comme il doit rester quelques royalistes en France.. hum, la comparaison est mauvaise, nos royalistes ne risquent plus leur têtes.

                                              Bien sur, la Chine ne pourra pas survivre sans liberté de la presse et un vrai état de droit, passage obligé pour accéder à une société moins corrompue. Je suis peut-être un naïf, mais malgré les récents tours de vis à l’encontre de la presse, je crois que la Chine y va.

                                              Au fait, savons nous comment fonctionne la Chine ? Comment y arrive-t-on au pouvoir ? Comment se prennent les décisions ? Non, la plupart d’entre nous, ne savons que répéter droits de l’homme, droits de l’homme, droits de l’homme. Vu de Chine, ils se rappellent le sac du palais d’été, les guerres de l’opium. Les ONG ont remplacés les évangélistes d’hier. Rappelez vous qu’ils connaissent le pretexte de civilisation pour justifier la colonisation, on en parle encore en France...

                                              Tout cela pour dire que bien sur, je n’aimerai pas vivre en Chine, la vie y est sans doute trop dure pour moi, mais les gentils penseurs m’exaspèrent. Un commentaire demandaient qu’on s’occupe de nos emplois perdus : il a raison ! Mais ce n’est pas la Chine qui a inventé l’OMC.

                                              Tous le monde se plaint de l’excedent commercial de la Chine, mais sait-on également que la plupart de ces exportations sont le fait des grandes marques qui y ont délocalisée leur produits ? Ainsi, les gros bénéfices ne vont pas dans la poche des Chinois, mais bien dans les notres ! (enfin, pas les miennes, je n’ai pas d’actions...)

                                              Alors pour le moment, la dictature Chinoise s’emploie sortir son peuple de la pauvreté. Je suis bien d’accord pour dire que la démocratisation de la Chine sera une grande victoire pour l’humanité (un quart tout de même), mais pour l’heure ces discours sonnent bien creux face aux énormes problèmes : manque d’eau, d’energies, de ressources.

                                              On se plaint que la Chine consomme trop, trop et qu’ils tirent la planète à la catastrophe, mais ils consomment tout de même beaucoup moins que nous.

                                              La Chine aujourd’hui est un bouc bien facile pour nos angoisses de vieux pays. Malheureusement, ce n’est pas en imposant des quotas à l’importations des textiles Chinois, qu’on résoudra nos problèmes.

                                              J’ai écrit vieux pays pour la France, rassurons nous ! la Chine est beaucoup plus vielle que nous !


                                              • blogmemes.net/fr (---.---.179.35) 10 avril 2006 19:13

                                                Non, admettent les autorit ?chinoises elles-m ?s...


                                                • Le bateleur Le bateleur 10 avril 2006 20:53

                                                  Je suis désolé que personne parmi ceux qui se sont exprimés ici n’aient davantage d’information concernant les mines de charbons illégalement réouvertes.

                                                  Ceci dit, une autre information m’intéresse vivement le rang de la Chine dans le palmarès des pays exportateurs et son écart par rapport au premier de ceux-ci qui est ... (sourire)

                                                  Luc Comeau-Montasse

                                                  du fagot des Nombreux


                                                  • Charles (---.---.130.180) 12 avril 2006 18:57

                                                    Depuis la Chine !

                                                    Au lieu de critiquer (constamment) la Chine et ses institutions vous feriez beaucoup mieux de commencer a balayer devant votre propre porte.

                                                    La Chine se gere beaucoup mieux que vous ne voulez bien admettre en depit de vos « a priori », de vos idees fausses, de vos infos partisanes et tendancieuses et vos mentalites de donneurs de lecons. Soyez bien assures que, au vu du spectacle lamentable que vous offrez au monde (troubles sociaux, greves, corruptions et magouilles en tous genres) vous etes de + en + percus comme les « republiques bananieres » du XXI eme siecle.

                                                    Bien a vous de puis la Chine.

                                                    De la part d’un expatrie vivant deja depuis 18 ans en Chine.


                                                    • Michel Monette 13 avril 2006 01:47

                                                      Pourquoi est-ce si difficile de savoir ce qui se passe réellement en Chine ? Pourquoi les étudiants chinois ne savent-ils pas reconnaître la célèbre photo de 1989 ?


                                                    • labototo (---.---.97.120) 13 avril 2006 11:43

                                                      Savoir ce qui se passe réellement en Chine ? Savons nous ce qui se passe réellement dans nos propres pays ? La censure existe en Chine et les Chinois le savent, Elle est directe dans le sens où certaines informations sont cachés. C’est la différence avec nous qui croyons tout savoir, mais qui sommes aveuglés. La question dans nos démocratie est : la désinformation qui existe dans nos média est elle volontaire, guidée ? On ne nous cache rien, certes, mais on nous matraque avec des menaces plus ou moins imaginaires, on nous maintient dans un sentiment d’insécurité. Les exemples de manipulation sont légions dans nos media. Mais ce n’est pas grave, on est en démocratie...

                                                      Bien sur, cela n’excuse en rien la Chine. Comment pourrait-on approuver de cacher des informations ? On peut penser au manque d’information pendant le début du SRAS ou de la grippe aviaire et aussi sur le SIDA, qui sont à mes yeux, plus grave encore que les informations sur 1989, vues de l’Occident. Mais toutes ces critiques n’ont elle pas pour but de se voiler la face par rapport à nos propres problèmes ?

                                                      La célèbre Photo dont vous parlez, est bien connue en Chine, elle est même utilisée par le pouvoir pour démontrer que l’armée populaire ne tire pas contre un manifestant pacifique. Avez vous seulement été en Chine pour affirmer qu’elle n’y est pas connue ? Croyez vous que les Chinois ne savent pas qu’il y a eu des manifestations en 1989 et qu’il y a e une represssion ?

                                                      La Chine est peut-être une dictature où les informations sont censurés et l’état de droit souvent bafouée, mais ce n’est pas le monde Orwellien que vous semblez imaginer ou décrire.


                                                    • Un francais en chine (---.---.28.169) 12 mai 2006 03:25

                                                      Nouveau lecteur de cet etrange media citoyen, je me pose des questions. Je suis francais vivant en Chine depuis trois ans. Je ne suis ni journaliste ni ecrivain . Je n’ai mener* aucune investigation ici, et pourtant je me demande d’ou viennent ces informations terribles mal retranscrites plus haut.

                                                      Je suis pourtant convaincu que si les commentateurs installes confortablement devant leur ’PC’ en prenaient la peine, il serait facile de confirmer ou d’infirmer leur « propres » dires. La queue chaque matin devant l’ambassade de Chine a Paris est de plus en plus longue mais l’obtention du visa reste un jeu d’enfant. En prevoyant de partir pour une periode autre que les vacances scolaires, il leur sera possible d’avoir des billets d’avion a un prix raisonnable. Je leur garanti qu’aucun policier chinois ne les empechera de vadrouiller a la recherche de ces fameux camps de concentration( ils ont d’autres chats a fouetter !) Peut-etre alors trouveront-t-ils ce que les occidentaux en Chine, de plus en plus nombreux, n’ont jamais vus. Toutesfois si ce « periple » (12 heures d’avion c’est tres fatiguant)ne leur apporte pas les preuves tant esperees d’une dictature sanguinaire (combien de fois ressurgit le mot Torture ?), ils garderont tout de meme un bon souvenir de la Chine et de son peuple si accueillant.

                                                      D’autre part, les etudiants chinois qui lisent le francais sont de plus en plus nombreux. Leur curiosite quant a la France est sans limite. Je vous prie d’imaginer combien seront offenses de lire cet article et ces commentaires. Je ne parle pas des chinois de France qui sont habitues a lire les inepties de la presse francaise, mais de jeunes etudiants chinois en Chine.

                                                      Et oui tout chinois ayant un bon francais lu et ecrit peut participer a la redaction de ce journal ! Mais qui aurait envie de partager ses points de vue avec des gens qui ne retiennent que 89 sans meme savoir de quoi il retourne.

                                                      Je suis a present en Chine et je teste ma liberte d’expression, et n’en deplaise a RSF, si vous lisez ce commentaire, elle existe bel et bien.

                                                      * je ne parvient pas a sortir la police de caracteres francais et je vous demande d’ajouter par vous meme les accents ou cedilles manquants


                                                      • Michel Monette 12 mai 2006 04:23

                                                        Voici ce qu’écrivait Human Rights in Chine (HRIC) pas plus tard que le 9 mai :

                                                        « While there has been some improvement in the human rights situation in China, over the past seventeen years, HRIC has documented continued and increasing detentions, arrests, and other forms of persecution for petitioners, political dissidents, religious practitioners and unofficial groups, journalists, lawyers and human rights defenders.

                                                        HRIC notes two concerns regarding the commitments China made as candidate to the Human Rights Council. First, China’s stated preference for dialogue and exchange as an approach to human rights problems is in tension with multilateral and international law-based systems such as the Human Rights Council. Bilateral, regional and multilateral human rights processes are not mutually exclusive, but must all be actively engaged on the basis of the universal human rights obligations of all states. Second, China’s position that countries can differ on human rights due to cultural and historical differences undermines the universality and indivisibility of human rights. »

                                                        China’s Election to the Human Rights Council : Challenges and Opportunities Ahead.

                                                        Voici ce que j’ai écrit à mon tour à Lisa Carducci de bjinformation.com qui y publait, ce même 9 mai, un texte intitulé L’Internet a fait du chemin.

                                                        Bonjour,

                                                        Deux de mes plus récents billets sur Agoravox critiquent la Chine. Croyez-vous que quelqu’un pourrait les traduire et les rendre disponible en chinois pour que les internautes de ce pays puissent les lire, les critiquer, en débattre ?

                                                        La Chine en fait-elle assez pour éliminer la pauvreté  ?

                                                        Quelle risée ! La Chine membre du nouveau Conseil des droits de l’homme

                                                        Dans le cas contraire, pourquoi n’est-il pas possible d’exprimer librement une telle opinion critique, contrairement à la pratique dans mon pays. Pour votre information, j’habite le Québec et je suis un indépendantiste convaincu qui le dit et l’écrit ouvertement sans se sentir menacé, mais je suis surtout critique de l’incapacité de trouver des solutions à la persistance d’insoutenables inégalités dans le monde (http://blogsocial.viabloga.com/).

                                                        J’aimerais beaucoup écrire un article, pour Agoravox, qui résulterait d’un échange sur le sujet de la censure et de la libre-expression en Chine comparée à celle qui existe dans mon pays.

                                                        Meilleures salutations.

                                                        Michel Monette Québec

                                                        (Incidément, j’ai aussi émis d’autres critiques sur techmocratie.org Il se trouve que la Chine pourrait être l’espoir du monde dit sous-développé si elle voulait ne fut-ce que respecter les traités, pactes et conventions internationales sur les droits de l’homme.)


                                                      • bobby fletcher (---.---.58.2) 29 mai 2006 19:41

                                                        I hope you guys would look into the veracity of Falun Gong’s allegation made in anticipation of Chinese leader’s stateside visit.

                                                        Epoch Times’ story has been discredited :

                                                        http://usinfo.state.gov/xarchives/display..html?p=washfile-english&y=2006&m=April&x=20060416141157uhyggep0.5443231&t=livefeeds/wf-latest.html

                                                        The hospital Falun Gong accused is a joint-venture with a compnay associated with the Malaysian government. The clinic is open to the public and Malay officials have visited in previous years :

                                                        http://crc.gov.my/clinicalTrial/documents/Proposal/TCM_StrokeX20TrialProtoc olX20synopsis.pdf

                                                        Sure China’s human rights issues should be examined, but wirting allegory of « Schindler’s List » is not the way.

                                                        If we in the west can not be precise with the facts, why should the Chinese take what we say seriousely ?"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès