Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine, future médaillée d’or de la paix ?

La Chine, future médaillée d’or de la paix ?

Un pays qui veut prospérer ne peut être qu’un pays qui œuvre pour la paix.

La Chine qui est devenue "la première puissance" en de nombreux domaines s’éveille au monde au travers de l’évènement planétaire le plus chargé de symboles et le plus haut en couleur : les Jeux Olympiques.

Cette entrée sur la scène mondiale se fait d’une manière controversée du fait de la question tibétaine.

Il semble que le destin de la Chine et du Tibet soit intimement lié. La Chine est fortement désireuse d’entrer dans une période de grande prospérité et de rayonnement international mais ses efforts et ses mérites sont entachés par son comportement vis à vis du peuple tibétain.

Si la Chine continue à ignorer la souffrance de ce peuple elle risque fort de voir sa prospérité être controversée et à terme contrecarrée. Même si cela parait aujourd’hui plutôt impensable il n’est pas exclu qu’elle vive un boycotte de ses produits en réponse à son entêtement à sous considérer le destin de la nation tibétaine.

En d’autres termes si la Chine veut entrer de plein pied dans une ère de prospérité elle doit choisir le chemin de la paix. Elle n’a pas d’autres issues. La paix et la prospérité sont comme les 2 faces d’une seule et même pièce, quand on veut l’une il faut accepter l’autre.

La Chine est un empire qui a de grandes richesses à faire prospérer et qui pour cela dispose d’une certaine science pour y parvenir. A côté de cela elle est instable dans sa capacité à cultiver la paix aussi bien vis à vis de son propre peuple qui connaît parfois l’humiliation que vis à vis de son voisin le Tibet.

Le Tibet est un haut lieu de la paix de l’âme, la paix spirituelle, mais celle-ci stagne et est mise en danger depuis qu’il est empêché de prospérer. On a vu des tibétains perdre leur sang froid et commencer à commettre des actes violents pour tenter de s’affranchir du joug chinois.

Il aurait été visionnaire de la part des dirigeants chinois de faire un geste fort en faveur d’un affranchissement du joug chinois sur le peuple tibétain à l’occasion des JO de Pékin. Peut-être ce geste va-t-il être fait avant la fin des jeux. Espérons-le.

Pour ma part, et bien que je sois sensible à la cause tibétaine, j’adresse à la Chine tous mes vœux de réussite pour ces jeux et pour toutes ses entreprises en général. Je souhaite que ce peuple -et principalement ses dirigeants- dans un sursaut de sagesse comprenne qu’il a tout à gagner à voir les tibétains comme un peuple qui a le droit lui aussi de prospérer. Pour cela il faudrait déjà qu’elle rende au Tibet la possibilité de vivre en paix. En lui rendant cette paix, la Chine se soignerait elle même et s’assurerait sans nulle doute une longue destinée prospère.

Ce sursaut peut-être le trouvera-t-elle en puisant en elle-même ? N’est-ce pas la Chine qui a enfanté de sagesses millénaires dont l’un de ses représentants Confucius a dit : "Agissez envers les autres comme vous aimeriez qu’ils agissent envers vous" ? Nous n’avons rien à perdre à nous convaincre que nous vivons dans un monde où tout est possible. C’est d’ailleurs une pensée que les athlètes sportifs ont l’habitude de nourrir et plus particulièrement à l’occasion des jeux. Alors souhaitons que nous puissions remettre à la Chine la médaille d’or de la paix dans sa course à la prospérité.

Documents joints à cet article

La Chine, future médaillée d'or de la paix ? La Chine, future médaillée d'or de la paix ?

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Internaute Internaute 9 août 2008 12:48

    Quelle est votre position sur la Pays basque, la Transnistrie, l’Abkhazie, de Donblas, le Kurdistan et l’Ossétie du sud ? Je m’étonne de l’acharnement contre la Chine. Il me semble qu’on est entrain de se donner bonne conscience à peu de frais.

    Toutes ces histoires de droits de l’homme en Chine sentent la propagande à plein nez car il n’y a aucune logique derrière les accusations. On veut bien un Tibet libre et indépendant mais on refuse de reconnaître l’Abkhazie qui est pourtant indépendante depuis 1991 ni la Transnistrie qui ve veut plus du joug Moldave. Sans parler du Pays basque où la police française au mépris des droits de l’homme les plus élémentaires met en prisons les indépendantistes avec une fermeté qu’on pourrait diffuser sur les écrans de télé du monde entier on montrant Sarkozy de l’index.

    Comment les athlètes français peuvent-ils concourrir à côté d’athlètes américains qui ont commis les pires tortures à Abu-Graïb ? Pourquoi les journalistes ne passent-ils pas leur temps à interroger nos athlètes et nos politiciens sur ce sujet brûlant ?
    Depuis le début de la flamme olympique se déverse dans les médias une haine de la Chine qui ne s’éteindra qu’avec la flamme. La seule mesure utile à prendre est de taxer fortement les importations des produits chinois en Europe mais nos députés préfèrent nous laisser en concurrence libre et faussée avec eux.


    • borisperchat borisperchat 9 août 2008 13:27

      bonjour
      merci pour votre commentaire mais de toute évidence il ne commente pas l’idée que j’avance dans mon article. Je vous conseille d’écrire votre propre article pour illustrer vos opinions sur la question chinoise entre autre.


      • Jean-paul 9 août 2008 15:57

        En ce moment tout le monde parle du Tibet a cause des JO.
        Avant tout le monde parlait de la Colombie et des FARC a cause de Ingrid Betancourt.
        Je pense qu’apres les JO les Francais oublieront vite le Tibet comme ils ont oublie la Colombie et ses otages .La faute des mediasOk !!!!mais je suis sur qu’apres les JO vous meme n ’ecrirez plus d’article sur le Tibet .De plus parler d’un pays derriere son clavier sans y avoir ete .
        L’histoire est differente entre eux qui la lisent et ceux qui la vivent .


        • borisperchat borisperchat 9 août 2008 22:34

          Je vous remercie Jean Paul pour votre commentaire mais je pensais que vous auriez rebondi sur les idées évoquées dans mon article. Vous avancez des suppositions sur lesquelles vous vous trompez. Pourquoi n’écririez-vous pas des articles sur vos idées générales vis à vis du Tibet, de la Colombie et des personnes qui selon vous parlent derrière leur clavier sans savoir ?
          Au plaisir de lire donc vos prochains billets.


          • Jean-paul 10 août 2008 01:01

            Des idees ,je vous vois un peu reveur ( un monde meilleur )
            En ce moment la Russie est entree en guerre avec la Georgie et les JO continuent .la Chine va admettre le Tibet a la fin des JO ,Hum !!!!!On peut toujours rever .Meme notre president est alle en Chine pour les JO.Boycotter le marche chinois ,n’oublions pas toutes les entreprise francaises qui sont en Chine ou qui vont s’y installer dans le futur .Combien de choses "made in China " avons nous a la maison .Facile de chercher des idees en restant chez soi devant son ordinateur .La premiere chose a faire est d’etre sur place pour pouvoir en parler .Le reste pour moi c’est du blabla .Pour moi pour parler d’un pays il faut y avoir vecu et avoir ainsi sa propre opinon .Je suis sur que la Colombie n’interesse plus les Francais comme le Tibet apres les JO.


          • borisperchat borisperchat 10 août 2008 20:47

            Oui Jean Paul il faut savoir rêver et rêver haut et fort. Le rêve est noble et participe à la marche du monde depuis toujours. D’ailleurs sans doute aujourd’hui manquons nous de rêver d’une manière générale à un avenir meilleur.
            L’idée dominante actuellement est celle d’une Chine incapable d’entendre et de changer ses positions vis à vis des droits de l’homme envers son peuple et envers le Tibet. Et bien je pense que cela ne reflète que l’écume des choses et que la Chine a les moyens de nous surprendre. Je ne suis pas spécialement pro-chinois. J’ai par ailleurs beaucoup d’affinité pour le Tibet depuis longtemps. Pourtant je crois qu’il est vital d’aller à contre courant de la pensée dominante car celle-ci exerce sur la situation entre la Chine et le Tibet une forte inertie et un raidissement non profitable aux 2 parties et irrémédiablement à notre avenir à tous.

            Il est vrai que cela peut sembler utopique qu’un revirement de la Chine se produise d’ici la fin des JO, par contre la prise de conscience qui menera à ce changement pourrait bien survenir durant les JO ou à cause d’eux.

            Pour finir je voudrais vous inviter à découvrir une action personnelle qui est partie d’une petite idée et qui a été mise en scène derrière un ordinateur : 1 million de DVD pour la planète ( http://www.1milliondedvdpourlaplanete.net ). Elle fait son chemin et pourrait bien contribuer à changer la donne en matière de CD et DVD usagés. Je serai ravi de vous compter parmi les participants de cette action. smiley



          • borisperchat borisperchat 10 août 2008 21:19

            Merci afophie3 pour vos mots d’encouragements.
            Merci surtout de rappeler que toutes les cultures se valent.
            Vous pensez que le gouvernement chinois ne pensent qu’à ses intérêts propres. Je dois vous avouer que c’est un jugement que j’ai aussi porté à son encontre. Mais j’ai voulu changer mon idée. Rien n’est impossible dans notre monde et il est même courant que les hommes changent. Les dirigeants chinois n’en sont pas exempts. Ne croyez vous pas ?
            De plus aussi grand soit son pouvoir, le gouvernement ne décide pas de tout car il doit compter avec la marche du monde et les influences culturelles de leur pays.
            Toute l’attention qui est porté sur leur pays actuellement aura sans doute un fort pouvoir de changement même si c’est vrai qu’il reste libre de l’orienter dans l’une ou l’autre direction, c’est à dire, vers un surcroit d’ouverture et de liberté ou vers une amenuisement de ceux-ci. Comment un pays pourrait-il conserver ses anciennes manières de faire après une tel événement (les JO) et une telle situation (une communauté mondiale à l’affut d’un changement de la condition tibétaine et du peuple chinois).
            En ce moment même, je pense que les dirigeants chinois se posent la question de savoir ce qu’ils vont faire après les JO ?
            Dans leur exercice de conscience les chinois pourraient renouer avec des influences culturelles

            Comme moi afophie3 vous aimeriez que les choses changent en mieux et vous l’avez compris en souscrivant au souhait que je formule dans mon article, cela passe aussi par le regard que l’on pose sur ces choses même si les apparences semblent indiquées une situation bloquée et désespérée. L’impossible est possible pour peu qu’on lui donne sa chance.
            A n’en pas douter c’est un tournant historique qui se joue pour la Chine et le Tibet actuellement.


          • borisperchat borisperchat 10 août 2008 21:23

            oups je n’ai pas terminé une phrase dans mon commentaire ci -dessus :

            "Dans leur exercice de conscience les chinois pourraient renouer avec des influences culturelles millénaires empruntées aux sages que la nation chinoise a enfanté tel Confucius."


          • robin 14 août 2008 10:27

            Je ne pense pas que la meilleure façon d’agir soit de nous taire ou de négliger certaines injustices ailleurs parce que certains principes ne sont pas appliqués chez nous, je m’explique : Martin Luther King disait :

            · Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse. 

             Il faut donc tout dénoncer afin d’avertir, non pas dans le sens de critiquer amèrement mais tenir informé et surtout conscientisé chaque personne en vue d’un monde plus instruit. Il est probable que certains pays ne reflètent pas ce que nous désirons, mais le vrai citoyen a pour devoir de commencer par changer sa propre façon de vivre avant de vouloir imposer quoique ce soit à qui que ce soit.

            Je ne pense pas qu’une maman serait contente de voir son enfant lui dire :

            « Écoutes maman si tu ne me donnes pas à manger se soir, je brûlerai toute la maison. »
            Premièrement ce sont les deux qui manqueront de logement. Que sert une manifestation à tout casser ? elle démontre simplement un peuple irréfléchis qui transmet simplement un message incohérent et immature.

            Mais je vois mal une maman refuser à son enfant, devenu mature et homme, quoique se soit car il aura de quoi vivre et même il pourra quitter la maison pour vivre à ses dépends.

            Rédiger nos valeurs voilà un signe d’avancement. Se lamenter sans agir c’est dresser simplement un mur de lamentation et de rester là durant toute une vie. Nous pourrions choisir de revendiquer, mais qui veut instruire afin de devenir mature ?

             Mahatma Gandhi disait :

            · La force ne tient pas à une capacité physique. Elle repose sur une volonté indomptable. C’est ainsi qu’un petit groupe d’esprits déterminés, habités d’une foi infinie dans leur mission, peut changer le cours de l’histoire. 

            Nous devons absolument dénoncer toutes ses atrocités que vit ce peuple Tibétain et avoir des positions et des principes qui feront réagir autour de nous de façon pacifique.
            Nous sommes d’accord que certaines injustices mériteraient d’être mis à la lumière, il est donc de notre devoir de le faire sans condamner ceux qui le font pour le bien fondé de tous.


            Un peu d’histoire
            Il faut savoir que le Tibet vit une injustice qui ne peut laisser personne indifférent et cela depuis des années, mais pour comprendre l’ampleur du problème il nous faut plonger au coeur de son histoire.
            Au VII siècle, le Tibet unifié est fondé par Songtsen Gampo, qui crée un vaste et puissant empire.
            La Chine au XII siècle envahit le Tibet et depuis cet instant la tension règne dans ses deux puissances.
            De 1643 à 1649 la Russie et la Grande Bretagne entrent en concurrence et défait le peuple Tibétain par leurs soifs de conquête.

            En 1908, la Chine, profitant du départ des troupes britanniques, reprend provisoirement le contrôle du Tibet en tant que puissance suzeraine (sans toucher au pouvoir du dalaï-lama), jusqu’à la révolution de 1911 qui marque l’effondrement de l’Empire Qing et l’installation de la République de Chine.
            Ce qui a de plus surprenant c’est en 1912 la Chine est écartée et en 1913 le 13e dalaï-lama proclame l’indépendance du Tibet. Le Tibet n’a t-il donc pas droit à cette liberté ?

            Amnesty Internationnal, rapporte que depuis 1987 il y a eu plus de 214 tentatives de manifestations pour cette indépendance. Mais les autorités Chinoises ont manifestées leurs désapointements en voyant certains les manifestant dans des camps de travail. Nous apprenons par la suite que les peines données allées de 3 à 20 ans de prisons fermes.

            En 1989 il y a eu des massacres après une manifestation, Les nouvelles rapportent que 450 tibétains furent tuées

            D’après Tang Daxian, un journaliste chinois, on apprend que la police de Lhassa avait reçu l’ordre de Pékin de provoquer un incident.

            CONCLUSION
            Ce n’est pas que j’invite le monde dans un mépris pour la chine car l’injustice existe même dans nos propres pays. Mais comprenons un principe que Martin Luther King disait :
            Il faut apprendre à vivre ensemble comme des frères si non nous allons périr ensemble comme des imbéciles.
             
            La seule chose à laquelle nous sommes appellée réside à transmettre à nos leaders un message pacifique.
            Non pas dans une violence acharnée mais par un changement radical d’un comportement exemplaire. Comme nous voulons recevoir en retour faisons le à notre tour. dans un premier temps.
            Il n’est pas dit que le respect commence par soi-même ?
             En dénonçant et en faisant tout pour faire régner la paix ci possible autour de nous.
            Il est vrai que dans certains cas la fermeté est requise, mais si il n’est pas entendu la révolte n’a pas plus sa place pour véhiculer un message de changement. Il nous reste alors LE BON COMPORTEMENT à adopter.
            Georges Krassovsky a dit :
            " de tout temps on a obligé les peuples à faire la guerre. Il est temps maintenant d’obliger les gouvernements à faire la paix. 

            Montrons dans cas l’exemple entre nous, commençant dans nos propres familles tiens ?
            N’oublions pas ce point, la colère n’accomplit aucune justice qu’elle soit de Dieu ou des hommes.
            Le Tibet dans ce cas à ce droit de dénoncer au monde l’injustice qu’elle subit et nous ne devons pas rester insensible mais nous ne sommes pas plus appellé à haïr la Chine. Mais il est de notre devoir de démontrer notre position face à cette situation déplorable. Dans mon cas j’ai choisit d’écrire à ceux qui veulent bien entendre, et qui sait de ce nombre peut-être jaillira une nouvelle histoire qui ébranlera ce fléau qui sévit le Tibet.
            Je déplore la situation, mais je tien à ce que vous sachiez que j’ai un respect pour la Chine et le Tibet et pour tout peuple confondu, mais j’ai des convictions ferme qui me font déplorer l’injustice qui s’évit.

             

             

             

             


            • robin 14 août 2008 10:48

              Désolé pour les fautes d’orthographes...dans mon commentaire ci-dessus.Je voulais rajouter que ma réaction allait dans le sens de Boris, mais que je ne partageais pas les même points avec le premier commentaire sur cette rédaction. Il énonce sur les athlètes français... et des athlètes américains... dans son commentaire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès