Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine, prochaine victime des réseaux sociaux ?

La Chine, prochaine victime des réseaux sociaux ?

Tunisie, Egypte, Lybie, Syrie, Yémen ... Bientôt la Chine ? 

Des sites populaires tels que Facebook ou Twitter ont joué un rôle important dans les révolutions qui ont marqué récemment le Moyen-Orient. Ces réseaux sociaux ont pris une nouvelle importance ces derniers mois en aidant les manifestants qui ont renversé les régimes en Tunisie et en Egypte à partager des informations et à organiser des manifestations populaires à grande échelle. En Tunisie, le président Ben Ali a été évincé moins d’un mois après le début des protestations. En Egypte, il a fallu seulement 18 jours aux manifestants pour forcer la démission du président Hosni Moubarak, après trente années au pouvoir.

Pour la Chine communiste cela constitue une source d’inquiétude, la Chine étant le pays ayant la plus grande population mondiale d’internautes. Pays ultra censuré, le gouvernement filtre énormément d’information, y compris les faits des troubles au Moyen-Orient. Cette censure journalistique serait-elle due à une crainte des autorités chinoises que ces agitations civiles égyptiennes ne soulèvent des questions relatives à la légitimité de leur propre régime ?

Ces évènements nous donnent de forts indices. La Chine est dans une situation similaire, peut-être même pire. Le Parti Communiste Chinois est aussi une dictature d’un parti unique où l’armée est contrôlée par le PCC. Depuis le mouvement démocratique de 1989, le PCC a très peur et veille avec vigilance le public. En tout cas, ces évènements ne peuvent être qu’encourageants pour le public chinois, qui est sans cesse soumis à la censure, le gouvernement voulant empêcher les habitants du pays de s’impliquer d’avantage dans les actions anti-dictature. Toutefois, nous voyons que ce public souhaite de plus en plus surmonter les divers blocages auxquels il est soumis et diffuser l’information. Du fait que de nombreux sites de réseaux sociaux soient bloqués par le gouvernement, un nombre de plus en plus important de personnes utilisent des logiciels pour contourner la censure du pays communiste. Le régime quelque peu paranoïaque de Pékin, agira comme à son habitude, dans le cas où le peuple décide de se révolter, en réprimant et en renforçant les contrôles d’internet. Cette action pourrait bien être vouée à l’échec, dans la mesure où le soit disant « puissant parti communiste » ait à réagir de cette manière face à un outil, qui a été conçu à la base pour permettre aux adolescents de faire du commérage.

Les réseaux sociaux sont devenus un outil donnant plus de pouvoir aux masses. En effet, quand les gens demandent et commencent à utiliser ces outils, ils sont automatiquement démocratisés, car la nature de ces outils est-elle-même démocratisée par son utilisation. Il est bien sur possible de les encadrer afin d’en faire un instrument de politique gouvernementale mais les résultats ne seront surement pas probants, car la nature des réseaux sociaux est de donner du pouvoir au gens, toute personne les utilisant en étant bien consciente.


Moyenne des avis sur cet article :  2.09/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • jaja 3 mars 2012 12:08

    Bonjour, je vous demande pardon mais je ne suis pas du tout d’accord avec l’ensemble de l’article et surtout le dernier paragraphe, un réseau social est tout sauf démocratique, et au niveau paranoia, le Gvt Français en est un bel exemple, voire l’ensemble des lois liberticides décidées à la va-vite sans l’avis des professionnels et votées en catimini par des « innocents » pour rester polie.


    • batikayo 5 mars 2012 15:56

      Premierement, la censure n’est pas aussi forte que l’on pense en Chine. Le seul grand sujet interdit en Chine est de remettre en question l’unite de la Chine.
      Secondement, le parti unique est compose tout de meme de 14 courants d’idees differentes (alors qu’ en France (pays de la democratie) on a que des parties europeistes (ou presque) avec peut etre cinq courants d’idees differentes, nous pouvons donner des lecons).
      Troisiemement pour rejoindre jaja, les reseaux sociaux sont loin d’etre democratiques, et permettent un fichage et un suivi des personnes (ce que la Stasi et tout les services secrets ont reve, facebook l’a fait !!!).
      Pour conclure, au lieu de souhaiter la revolution chez les autres, faisons la d’abord chez nous. Et de plus en Chine, les gens savent que leur droits sont limites et savent a quoi s’en tenir, alors qu’en France et en Occident, la democratie n’est qu’illusion et tout le monde ou presque s’en contente et s’en revendique.
      Peuple francais reveille toi le fascisme nous a envahi avec son beau costume d’union europeenne et de democratie representative (=oligarchie).
      PS : Desole pour le manque d’accent mais je ne les ai pas sur mon clavier.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Maealoha

Maealoha
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès