• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Chine, une manne céleste pour qui ?

La Chine, une manne céleste pour qui ?

Il y a de cela quinze ans, un homme d’affaires américain racontait à qui voulait bien l’entendre que s’il arrivait à vendre une bouteille de Coca par an à chaque Chinois, il vendrait un milliard de bouteilles, et que s’il superposait ces bouteilles l’une sur l’autre la dernière atteindrait la Lune.

En 2007, cette double métaphore est plus que jamais d’actualité. Le pétrole est à 70 dollars US le baril et les Chinois achètent sans compter. Les pays les plus industrialisés du monde se bousculent au portillon de la Chine. Le marché est plein de promesses ! D’ailleurs, en mai 2005, la Chine a approuvé la création de 525 400 entreprises à capitaux étrangers, pour un montant de 600 milliards de dollars. Une manne céleste. Enfin, l’ouverture au tourisme permet déjà à ce pays d’accueillir plus de 60 millions de voyageurs par an et, oh miracle, le Chinois découvre cette année le droit au passeport, le droit au voyage.

Actuellement, 1,3 milliard de Chinois occupent les trois versants de la Chine. La première de ces Chine est la plus visible, celle de la mégapole de Shanghai où pullulent gratte-ciel, haute technologie, mode, casinos et rois dollars.

Cette Chine au taux de croissance économique supérieur à 9 % attire tous les financiers de la planète et croît à une allure vertigineuse. La seconde Chine est l’ancestrale, la nourricière, la paysanne ou la très pauvre. Ici, le salaire d’un paysan est souvent le vingtième ou le centième de celui d’un Chinois de Shanghai, dont le port devient le premier du monde, déclassant Rotterdam au second rang mondial ! Cette Chine permet de maintenir des centaines de millions de pauvres chinois sur des terres souvent hostiles. La troisième Chine est un ersatz ou un relent à l’image de la vieille économie de la défunte URSS. Ici, on maintient le feu branlant des vieilles aciéries, par exemple, pour sauvegarder des salariés.

Mais la Chine qui s’est enfin réveillée et a happé au vent la deuxième place économique de la planète songe également à plusieurs voies d’expansion mondiale.

En Afrique, depuis 1970, la Chine vient au secours des pays déshérités. Elle déverse aujourd’hui son informatique et son industrie pharmaceutique à des prix défiant toute concurrence. Les commerçants chinois envahissent la majorité des petits commerces, déjouant souvent les Phéniciens avertis venant du Liban. Concurrençant la bonne vieille Europe, la Chine serait pour les Africains un « Golden bridge », un pont en or vers l’expansion.

De cette Afrique "apprivoisée" elle tirera les précieuses matières premières qui lui manquent ! Le pétrole du Darfour n’en serait pas étranger ! La pollution engendrée par ce pétrole bradé fera de la Chine un pollueur de poids ! Hélas !

Actuellement, 7 900 entreprises chinoises investissent dans 160 pays. Avec plus de 40 milliards de dollars par an, la Chine investit directement à l’étranger dans deux principaux domaines : les finances et l’industrie d’abord, telle cette société chinoise, la TCL, qui avale l’allemand Schneider et ses téléviseurs, le français Thomson et ses appareils électroménagers, qui en fait le premier fabricant de téléviseurs au monde avec 18 millions d’appareils par an, l’usine de réfrigérateurs du groupe Haier en Caroline du Sud aux Etats-Unis...et sa dernière stratégie est d’investir dans les domaines qui lui permettent d’acquérir les matières premières et agricoles.

Mais le fait le plus important et la carte maîtresse du gouvernement chinois sont ailleurs. Le peuple chinois est en effet le maillon fort de l’expansion nationale. Car il a su reprendre la recette de la réussite de certains prédécesseurs dans cette évolution de la construction, celle des États-Unis et du Japon par exemple, qui ont su combiner à leur juste dose trois ingrédients : le travail, la solidarité et la discipline.

Le choix de Pékin par le CIO pour l’organisation des Jeux olympiques de 2008, par 56 voix contre 22 pour Toronto, et 18 pour Istanbul, est peut-être une perche tendue au respect des droits de l’homme.

Sous les feux de l’actualité, la Chine qui a déjà avalé et digéré Hong Kong et Macao, freinera peut-être sa boulimie envers Taiwan et assouplira également le droit à l’expression.

Le jeune financier américain qui projetait de vendre une bouteille de Coca à chaque Chinois n’est-il pas aujourd’hui concurrencé par le jeune stratège chinois qui veut vendre un produit électronique par an à chacun des 6,3 milliards d’habitants de la planète ?

Puisse la Chine avancer dans la concorde et l’équité vers une nouvelle globalisation qui doterait le monde d’un troisième pôle équilibrant et rassurant... !

© R.T.


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Nicolas Proix 29 mai 2007 15:08

    Cet article est intéressant, et, pour la plupart des faits précisés, assez juste.

    Je n’ai qu’un seul reproche : il est d’une densité extraordinaire. Dense et concentré au point qu’on enchaîne sur une idée alors qu’on vient à peine de commencer à comprendre la précédente.

    C’est ainsi qu’on risque de passer au-dessus de quelques vérités qui paraissent au premier abord fausses (mis à part le cas isolé et de peu d’importance du port de Rotterdam, qui n’est pas 2° mais 3° mondial, derrière Singapour) :

    - « des terres souvent hostiles » : ce n’est plus vrai aujourd’hui. Elles ont été « hostiles » lors de leur mise en valeur, notamment à cause du relief, des inondations ou au contraire de la sécheresse. Trois millénaires et plus de mise en valeur presque ininterrompue ont rendu ces terres extrêmement rentables.

    - « on maintient le feu branlant des vieilles aciéries, par exemple, pour sauvegarder des salariés » : tout à fait ! C’est pour la même raison que tous les chantiers sont très peu mécanisés, afin d’employer un maximum de main-d’oeuvre. Mais ce n’est pas la seule raison. La Chine a besoin de ces matières premières, notamment l’acier, au point qu’elle ne peut se permettre d’en refuser, même de mauvaise qualité. Et, de toute façon, tout étant à faire ou à refaire, comment tout reconstruire en si peu de temps ? Et avec quel argent ?

    - « La pollution engendrée par ce pétrole bradé fera de la Chine un pollueur de poids » : oui, sauf que la Chine est . . . déjà un pollueur, et de poids ! Seuls les Etats-Unis lui tiennent la dragée haute dans ce domaine ! Et, vues les technologies employées, on peut quasiment dire que le pétrole serait un moindre mal, par rapport au charbon dont près de 2 milliards de tonnes sont brûlées annuellement en Chine . . .

    - « avalé et digéré Hong Kong et Macao » : oui . . . pour être tout à fait franc, ces deux enclaves lui ont plutôt été « rendues » après des siècles d’occupation étrangère. En ce qui concerne Taïwan, il serait bien étonnant que la « boulimie » chinoise dont vous parlez se calme. Une énorme partie des Chinois (et presque la moitié des Taïwanais !) considèrent l’île comme chinoise à part entière.

    - « Le jeune financier américain qui projetait de vendre une bouteille de Coca à chaque Chinois n’est-il pas aujourd’hui concurrencé par le jeune stratège chinois qui veut vendre un produit électronique par an à chacun des 6,3 milliards d’habitants de la planète ? »

    Très bonne remarque, et poser la question revient à y répondre.

    Bon article ! Merci !


    • L'enfoiré L’enfoiré 29 mai 2007 18:09

      @Nicolas,

      « densité extraordinaire »

      >>>J’adore ta remarque que je trouve justifié. Ma manière d’écrire, et on me le reproche, est tournée dans la longueur que je ressens plus nécessaire pour ne pas « enchaîner sur une idée alors qu’on vient à peine de commencer à comprendre la précédente ». Chacun son truc. Le Reader Digest, j’aime pas trop. Il faudra que je rencontre l’auteur....

      « des terres souvent hostiles : des mise en valeur presque ininterrompue ont rendu ces terres extrêmement rentables. »

      >>> Là d’après ce qu’on peut voir, c’est pas si sûr. Il existe des endroits reculés, où certains gardent l’habitude de raqueter les autres sans penser à rendre les terres rentables. Des régions où la contamination du sang n’est vraiment pas un problème pour les mêmes « certains » en ne pensant plus aux « autres ».

      « on maintient le feu branlant des vieilles aciéries, par exemple, pour sauvegarder des salariés » : tout à fait !"

      >>> C’est plutôt pour garder la production au top malgré qu’il faille toujours 3 X plus d’énergie pour produire la même chose en occident. La main d’oeuvre coute moins cher que les machines.

      « avalé et digéré Hong Kong et Macao » : oui . . . ont plutôt été « rendues » après des siècles d’occupation étrangère."

      >>> Si les Chinois avaient voulu ou y aurait trouvé plus d’avantage, ils auraient annexé ce territoire bien avant l’échéance de fin du 20è. Mais il y avait fort à gagner de garder une antenne dans l’occident. La digestion s’est faite avec plus de « laisser aller volontaire », mais avec des frontières virtuelles installées en catastrophe.

      « la »boulimie« chinoise dont vous parlez se calme »

      >>> On pourrait imaginer ce stade après les JO de 2008.


    • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 11:46

      Merci de ton commentaire qui me touche doublement !

      C’est le 1er commentaire à mon 1er article publié sur Agoravox

      Ton avis est juste et je le partage !

      Je souhaite néanmoins attirer ton attention : cet article était au départ un EDITO sur notre revue internationale des Grands Voyageurs : Astrolabe...et un édito est tjs compact !

      Voici nos liens voyageurs : www.cigv-online.com & www.cigv.com & BLOG : http://rachedelgreco.blogspirit.com/

      @micalement Rached


    • Christian RIOTTE 29 mai 2007 15:57

      Je viens de lire ton article dont je te félicite. Nous avons fait un voyage en Chine l’été dernier avec Martine et c’est vrai que le contraste entre les très riches et les très pauvres existent malheureusement.Ce qui est frappant c’est leur esprit d’initiative pour certain face au coté « mouton de¨Panurge » de beaucoup d’autre ; ils ont été pendant plus de deux mille ans soit sous le joug des empereurs soit des tsars ou des despotes communistes et ont du mal à s’identifier en tant qu’individu.L’épée de Damocles au dessus de leur tête c’est le non renouvellement des générations du fait de la politique de l’enfant unique ; d’ici 20 ans il devront faire venir des travailleurs en Chine ou externaliser une bonne partie de leur activité et perdre ainsi leur leadership. A suivre !!!!!


      • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 11:51

        oui exact ! Je partage ton commentaire !

        @mitiés

        rached


      • Boileau419 Boileau419 30 mai 2007 04:20

        Le coup de la savonnette q’un commerçant de chez nous arriverait à vendre à chaque Chinois et qui le rendrait milliardaire du jour au lendemain, c’est bel et bien foutu depuis longtems puisque les Chinois savent fabriquer des savonnettes non seulement pour eux-mêmes mais pour le reste de la planète.

        Quant à leur vendre des camemberts et des madeleines, disons que euh...les perspectives sont limitées vu que les goûts des Chinois en matière culinaire et alimentaire sont plutôt limités à leurs propres productions.

        La seule chose qu’on puisse espérer leur vendre, ce sont des produits de luxe (parfums, cosmétiques, etc.) et des équipements lourds qu’ils n’ont pas encore réussi à produire eux-mêmes (mais cela ne saurait tarder).

        En réalité, la Chine dépend beaucoup plus de nous que nous ne dépendons d’elle. On aurait pu en profiter pour la forcer à faire des concessions politiques, mais on a préféré les gros sous aux nobles causes. Au XIXe siècle déjà, les puissances européennes avaient aidé le régime mandchou à écraser la révolte des Taiping, qui était d’inspiration chrétienne et prônait la réforme de la société chinoise. Bref, nous avons donc toujours été du côté du pouvoir en place. Pour l’argent.

        Aujourd’hui notre attitude veule et lèche-c.l s’explique difficilement puisque le commerce avec la Chine nous ruine plus qu’il ne nous enrichit. Je pense néanmoins que cela fait partie de la stratégie des élites mondiales, qui cherchent à couler les pays qui ont des traditions démocratiques, au profit de pays habitués au fouet et au joug.

        Il est possible que la Chine produise bientôt toutes les voitures et tous les soutiens-gorge de la planète, et que cela fasse pousser aux Européens nantis ou simplement aveuglés par leur idéologie matérialiste des cris d’admiration orgasmiques, mais je ne crois pas qu’elle réussira jamais à être autre chose que ça : une grosse usine aveugle vomissant à longueur de plans quinquennaux des produits médiocres et imités. Et un milliard et demi d’êtres humains qui ne pensent pour la plupart qu’à s’expatrier...

        Le paradis des financiers et des patrons d’entreprise certes, mais un désert de l’Humain et de l’Esprit. Exit la Chine éternelle...

        Article sot et sans véritable sujet qui rabâche les éternels clichés sur la Chine.

        Je baîlle...

        A lire : « The Ugly Chinaman » de Boyang


        • L'enfoiré L’enfoiré 30 mai 2007 08:53

          @Boileau,

          En gros, d’accord avec toi.

          « à vendre à chaque Chinois et qui le rendrait milliardaire du jour au lendemain, c’est bel et bien foutu »

          >>> D’accord, Les milliardaires y sont déjà.

          « vendre des camemberts et des madeleines, les perspectives sont limitées »

          >>> Ok

          « leur vendre, ce sont des produits de luxe (parfums, cosmétiques, etc.) et des équipements lourds qu’ils n’ont pas encore réussi à produire eux-mêmes (mais cela ne saurait tarder). »

          >>> Ok en tout points. Le tourisme européen, ils aiment

          « la Chine dépend beaucoup plus de nous que nous ne dépendons d’elle. On aurait pu en profiter pour la forcer à faire des concessions politiques, mais on a préféré les gros sous aux nobles causes. Au XIXe siècle déjà, les puissances européennes avaient aidé le régime mandchou à écraser la révolte des Taiping, qui était d’inspiration chrétienne et prônait la réforme de la société chinoise. »

          >>> Ok. Mais l’un dépend de l’autre tant que le pouvoir d’achat des produits ne pourra se faire que par l’exportation à outrance vers l’occident. La Chine ne peut vivre en autarcie commerciale.

          « le commerce avec la Chine nous ruine plus qu’il ne nous enrichit. Je pense néanmoins que cela fait partie de la stratégie des élites mondiales, qui cherchent à couler les pays qui ont des traditions démocratiques, au profit de pays habitués au fouet et au joug. »

          >>> Malheureusement le cas. Maintenant, il ne faut pas être égoïste. La Chine a droit de s’éveiller. Le problème sera résolu le jour ou les salaires et les conditions de travail seront équivalents et qu’une compétition normale sera en place. Les conditions de travail font d’ailleurs un bond en avant. Le Chinois fait progressivement le choix de son mode de travail. La démocratie des deux côtés, évidemment.

          « ...une grosse usine aveugle vomissant à longueur de plans quinquennaux des produits médiocres et imités. Et un milliard et demi d’êtres humains qui ne pensent pour la plupart qu’à s’expatrier... »

          >>> Médiocre ? Question de temps. La Corée, le Japon démontrent le contraire.

          « Exit la Chine éternelle... »

          >>> C’est sûr.

           smiley


        • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 11:54

          Libre à vous de bailler cher Monsieur ! Bon vent !


        • JL JL 30 mai 2007 08:31

          On ne dira jamais assez qu’il ne faut pas confondre richesses et profits. Les échanges économiques avec la Chine me font penser à ceux que les premiers explorateurs faisaient avec les indigènes : échange de verroteries et colifichets contre de l’or ou des pierres précieuses.

          Sauf que, les indigènes c’est nous, les occidentaux !

          Les « explorateurs économiques » modernes nous échangent des T-shirts contre nos emplois dont la perte constituait une richesse que des milliards de T-shirts ne compenseront jamais. Et ne parlons pas de la pollution que génèrent les transports maritimes. Les profits que ces échangent génèrent sont considérables et ne profitent qu’à une minorité au détriment de la collectivité.


          • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 11:57

            oui, Comme tu le dis si bien : LES INDIGENES C’EST NOUS LES OCCIDENTAUX...


          • Haina 30 mai 2007 20:08

            D’abord une question a Monsieur Boileau qui ferait bien de se fournir en lecture sur le sujet a defaut de venir voir par lui-meme (uglychinaman ne suffit pas pour se faire une idee)... Une question simple : vous croyez vraiment ce que vous postez ici ? « un milliard et demi d’êtres humains qui ne pensent pour la plupart qu’à s’expatrier » , vous parliez d’eternels cliches ?

            Sur l’article maintenant. Plutot que de relever les erreurs grossieres a l’image de Nicolas ou de repondre « je suis d’accord avec vous » comme le ferait un enfoire, je vais tenter de devier brievement la perspective que vous semblez donner.

            Si manne celeste il y a , elle devra son existence au declin perpetuel d’un autre empire bien connu, qui apres avoir contamine celui du soleil levant, est en passe de tenter le coup de poker du millenaire sur celui du milieu ! Il sait qu’il ne perdra pas puisqu’il a dans sa main la carte atout de la coalition democratique (qui se croit.) qu’il abattra le dernier moment venu, tel une bombe H bis sans besoin de Pearl Harbor ni de tours jumelles cette fois. Sur 525 400 entreprises à capitaux étrangers, combien sont directement liees a l’empire americain ?

            Quand de plus en plus souvent le chinois devient la deuxieme langue etrangere, on se dit que le fond n’est plus loin et que l’eventuelle reaction sera violente voire Kamikaze...


            • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 20:35

              Vaste chantier que cette Chine... Pour preuce voici quelques sites Web qui ont repris cet article qui fait couler beaucoup d’encre ! A l’origine cet article était un éditorial CIGV du magazine international des Grans Voyageurs : ASTROLABE

              VOICI UN EDITO ASTROLABE QUI FAIT LE TOUR DU MODE Grace au site Web d’Agoravox certains sites Web ont repris l’article et le publient en entier : Yahoo et Newropean Magazine et Chine-Info.com et Industry News - Français et Présiblog ( Blog de la Présidentielle de France !) et Ces lecteurs ont principalement cliqué le 30/5/07 sur le site Web anglais du CIGV : www.cigv.com Qui a ainsi répertorié 1003 visiteurs uniques . En une seule journée ! Caramba !

              http://fr.news.yahoo.com:80/blogs.html & http://www.agoravox.fr/article_tous_commentaires.php3?id_article=24970 & http://http//www.newropeans-magazine.org/press-review/?p=1077 & http://www.chine-informations.com/mods/news/chine-une-manne-celeste-pour-qui_6591.html & http://www.kds.com/fr/aggregator/categories/2 & http://www.presiblogs.com/

              @micalement à tous les Commentateurs de cet article et aux Rédacteurs de AGORAVOX


            • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 30 mai 2007 22:45

              Féline me demande ceci :

              Cher Rached, J’ai lu ton article sur Agoravox, traitant de la Chine, et je ne peux pas commenter sur le site, je ne suis pas inscrite (et j’ai la flemme de m’inscrire, mais ceci n’est qu’un détail de pauvre qualité !) ! Peux-tu le faire pour moi stp ?

              Suite à la lecture de ton article, donc, il me vient une pensée qui a fleuri chez Claudel, dans Oiseau Noir dans le Soleil Levant.

              Claudel traite dans cette conférence de la mentalité japonaise, en tant qu’ambassadeur, mais ce qu’il dit des Japonais peut s’appliquer aux moeurs extrême-orientales en général, je pense : il dit que les Japonais respectent les paysages, à tel point que les monuments n’y sont que posés dans un coin, pour faire sentir l’immense sollenité de la nature. Les monuments complètent et exaucent le voeu latent du site. En revanche, l’Européen, considère les choses qui l’entourent comme un domaine, destiné à son agrément ou à son profit, dans une logique d’appropriation.

              L’article que tu as écrit me fait penser à cette opposition de mentalités que je trouve très juste, et que je désespère de voir demeurer intacte, car il me semble que les Orientaux s’occidentalisent, et perdent de leur force, en oubliant la complémentation de la création de l’homme et de la nature, dans la co-naissance. Ils polluent leur lieu de vie au lieu de la magnifier, et tout cela dans un but économique...

              Les hommages de l’attention seraient-ils en train de disparaître dans l’esprit des acteurs, des décideurs, pour ne demeurer que dans l’esprit des grands voyageurs ? Le « respect » a après tout la même racine que « spectateur »...

              Ecrit par : La Féline | http://unrevedepapillon.canalblog.com/


            • tenzinjack tenzinjack 31 mai 2007 09:19

              Très bonne analyse. Cet article confirme l’expansionnisme chinois que je dénonce dans toutes mes interventions sur les droits des tibétains, mais aussi sur la terrible machine économique qui va nous submerger en ce début du XXI eme siècle.


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 31 mai 2007 10:54

                MERCI ! j’approuve tes propos ! Merci d’enrichir le débat

                @micalement http://rachedelgreco.blogspirit.com


              • Mocka 31 mai 2007 12:13

                le dragon chinois qui se réveille enfin et qui fait peur ! le dragon n’est qu’une montagne humaine et la force de la chine réside en ses faiblesses : un peuple martyre sacrifié pour l’économie et la richesse.ça me rapelle ces millions d’esclaves qui ont bati les pyramides d’Egypte.

                l’histoire qui se répète ? Excellent article comme d’habitude Sire le grand voyageur


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 31 mai 2007 12:23

                Merci Mocka ! Oui ce que tu dis est très juste ! André Malraux avait déjà bien annoncé : « Quand la Chine séveillera... »

                @amicalement


              • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 31 mai 2007 15:50

                INSTANTS MAGIQUES me dit : « J’ai laissé un commentaire sur ton blog en réaction à l’article sur agora vox, pas eu le courage de m’inscrire pour le laisser sur agora »

                Voici ma réaction à ton article sur agora vox : Sur la chine, pays qui m’a fait très longtemps rêver, que j’ai approché en allant dans beaucoup de pays frontaliers. 40 ans de communisme et des chinois peu ouvert sur le monde extérieur ont eu jusqu’à présent raison de moi. Mais quelques récents position du gouvernement chinois pour calmer une évolution à deux vitesses d’un côté ceux qui s’enrichissent et de l’autre les paysans qui fuient leur campagne et leur toute nouvelle préoccupation pour l’écologie m’ont rendu ce pays plus sympathique malgré la propention qu’ils ont à faire table rase du passé en détruisant des quartiers anciens de Shanghai ou en s’attaquant à la culture thibétaine.

                Comme dit un proverbe chinois « Peu importe que le chat soit blanc ou noir pourvu qu’il attrape des souris », plus qu’aucun autres pays rien n’est jamais tout blanc ou tout noir chez eux.


                • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 1er juin 2007 10:34

                  Rached, Pas mal ton article sur Agoravox !!

                  Et les commentaires aussi sont assez pertinents. Pas pu commenter de mon coté, car il aurait fallut m’inscrire alors, je te laisse mon commentaire ici à toi de l’ajouter si tu voulais.

                  A mon humble avis, les chinois vont commencer petit à petit à accéder au « confort » pour les ménages et petits a petit, ils vont demander des augmentations salariales, inflation aidant et à l’image des autres pays asiatiques comme le japon et la Corée. c’est au pays qui aura un niveau de vie assez élevé dans 50 ans......

                  Aussi et pour ajouter la Chine devancera les USA sur tous les domaines et les USA en sont conscients et c’est pourquoi les USA font tout pour mettre la main sur les ressources énergétiques. Car si la Chine contrôlera le pétrole les américains seront les esclaves des chinois. De la géostratégie quoi :) Héliodore.


                  • judel.66 2 juin 2007 11:19

                    quand tous les Chinois s’éveilleront !!beaucoup de cequi est vrai maintenant nele sera plus .la chine evolue tres tres vite ..par ailleursil y a une vieillecivilisation qui peut reprendre le dessus..difficille de faire pire que les grosses brutes incultes us... donc esperons pour nos enfants...


                    • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 2 juin 2007 12:16

                      merci Julien Delhoste, votre remarque est doublement pertinente


                    • blaireau 19 août 2007 20:58

                      Je decouvre cet article assez tardivement. Il faut dire que tout comme l’auteur j’etais assez profane. En fait on se prend au jeu et l’on a tendance a vivre dans sa sphere en ignorant les pensees de son voisin lambda. Il s’est passe quelque chose d’essentiel en chine tres recemment ,on a reconnu officiellement la propriete privee sous toutes se formes qu’ils’agisse d’entreprises ou de particuliers. Pratiquement personne ne l’a vu . Objectivement cela veut dire en clair qu’il n’y a plus de peril jaune . Ca n’a l’air de rien peut etre mais c’est la souscription de la meilleure assurance tout risque contre la destruction du monde. Depuis peu de temps des declarations chinoises faites a l’occasion de perturbations internationales susceptibles de degenerer ont la sagesse de confucius au point qu’on se sent coupable d’avoir oublie ce qu’est l’humanisme. Cela semble vouloir dire que le vent de la raison est en train de changer de sens . N’attendez pas que cette lourde machine soit parfaite en 100 jours ,donnez lui le temps ,l’homme est presse mais la terre est patiente. Malheureusement ici a MIAMI le public voit plus les jouets colories a la peinture au plomb qu’il n’entend la voix de confucius,d’un autre cote les gens constatent que s’il n’y avait pas la chine il n’y aurait plus de jouets.

                      Vraiment on ne peut pas contenter tout le monde et son pere

                      CLAUDE www.usatav.com

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès