Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Corée du Nord n’est pas responsable du piratage de Sony Pictures (...)

La Corée du Nord n’est pas responsable du piratage de Sony Pictures selon des cyber experts américains

Des Cyber-experts américains ont exprimé leur scepticisme à propos de la conclusion du FBI selon laquelle la Corée du Nord était derrière l’attaque notoire contre Sony Pictures Entertainment, citant le manque de preuves.

MOSCOU – 27 Décembre – Ekaterina Blinova (Sputnik) -

Des Cyber-experts américains ont exprimé leurs doutes quant à la participation de la Corée du Nord dans l’infâme attaque de piratage contre Sony Pictures Entertainment, le mois dernier.

« Il est pour nous clair et sans équivoque, en nous basant à la fois sur des preuves numériques et d’autres preuves que nous avons recueilli, qu’ils ne sont responsables ni de l’orchestration ni du lancement de l’attaque contre Sony », a déclaré Sam Glines, le directeur de l’entreprise de Cyber-sécurité Norse, cité par CNN.

Les experts insistent sur le fait que les preuves présentées par le FBI ne sont pas suffisantes pour accuser le régime communiste Nord Coréen de la Cyber-attaque.

Selon le FBI, les « Guardians Of Peace » (GOP), qui ont fait irruption dans le système informatique de Sony Pictures, ont utilisé un malware similaire à celui utilisé par la Corée du Nord dans des attaques contre son voisin du Sud. Toutefois, le logiciel malveillant a été exposé il y a longtemps et n’importe quel pirate aurait pu l’utiliser pour pénétrer dans le réseau informatique de l’entreprise.

D’autre part, les experts affirment que Pyongyang n’était pas capable de mener à bien une telle opération de piratage sophistiquée. Scott Borg le PDG de l’US-CCU (Cyber Consequences Unity), un institut de recherche indépendant, a affirmé que, bien que le régime de la Corée du Nord dispose d’un groupe spécial de guerre cybernétique, l’attaque est allée « au-delà du niveau de compétence que nous avons pu observer [dans le pays] ».

Bien que Pyongyang ait maintes fois exprimé son indignation concernant la sortie du film « L’interview qui tue ! », Sony Pictures Entertainment a beaucoup d’autres ennemis « à la fois internes et externes », souligne le média. Par exemple, des pirates se faisant appeler Lizard Squad ont récemment, le 25 décembre, ruiné le réseau PlayStation de Sony. Selon des témoignages, le groupe était aussi derrière la perturbation du service Xbox de Microsoft.

En outre, d’anciens employés de la sécurité de Sony Pictures, frappés par des licenciements récents, auraient également été impliqués dans des cyberattaques, effectuées apparemment en représailles des licenciements.

Sam Glines suggère qu’une ancienne employée avec le nom de code « Lena », qui avait de hauts accès aux serveurs de l’entreprise et aux données des utilisateurs, aurait pu être derrière l’attaque puisqu’elle avait des liens avec le groupe GOP. Citant l’expert, CNN note que « Lena » était probablement folle furieuse suite aux licenciements. A ce moment-là, « Lena » peut avoir sympathisé avec les Cyber-pirates, dit Glines.

Il est à noter que ni le FBI ni Sony Corporation n’ont commenté sur les conclusions des experts concernant les intrus présumés ou le rôle de la Corée du Nord dans l’attaque.

« Il y a une myriade d’autres possibilités », souligne CNN, en se référant à de nombreuses attaques menées contre Sony dans le passé, y compris le vol de clés de sécurité en Octobre 2012 qui a permis aux utilisateurs de consommer des jeux piratés ; en Avril 2011 une violation de données avait permis aux auteurs d’obtenir les renseignements personnels confidentiels de 77 millions de personnes ; et en Juin 2011 une cyberattaque avait permis aux pirates de diffuser jusqu’à 150 000 dossiers de Sony Pictures.

Traduction : Rochelle Cohen

Source : sputniknews.com

www.agenceinfolibre.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 29 décembre 2014 11:17

    L’internet Nord-Coréen est tributaire de la Chine pour exister...Voilà..tout est dit.. !


    • Jean 29 décembre 2014 17:46

      Non Charles, internet est américain voilà tout sur tout est dit.


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 décembre 2014 11:32

      Il y a une autre hypothèse. Sony aurait lancé une opération de pub pour son film, opération qui aurait dépassé ce qui aurait été prévu.

      À l’appui de cette thèse, le fait que Sony ait engrangé plus de 15 millions de $ de vente en ligne pour ce film très moyen. Un record pour Sony.
      Voir (entre autres) :
      http://kulturegeek.fr/news-48383/sony-explose-record-ventes-ligne-grace-film-the-interview


      • amiaplacidus amiaplacidus 29 décembre 2014 11:38

        Je parle d’un film très moyen, c’est un fait.

        Mais il ne faut pas oublier que la tâche était difficile, parce que caricaturer une caricature, ce n’est pas évident.
        Même le père Ubu de Jarry n’arrive pas à la cheville de Kim Jong Un. Au fait, pourquoi un, après tout il est le troisième de la dynastie !


      • trevize trevize 29 décembre 2014 12:20

        Ouais mais bon 15 millions sur un film médiocre d’un côté, et de l’autre :

        -5 films qui ne rapporteront rien car sortis en avant-première en streaming
        -des scénarios éventés donc à réécrire (notamment celui du prochain james bond)
        -les rouages internes de la boîte qui fuitent (e-mail, documents internes...)
        -les employés qui démissionnent et attaquent leur ex employeur qui n’a pas su les protéger
        -autres effets secondaires gênants

        les complots c’est bien, mais il faut peut-être pas exagérer non plus ?


      • amiaplacidus amiaplacidus 29 décembre 2014 13:42

        Trevize, où ai-je parlé d’un complot ?

        J’ai parlé d’un coup de pub qui aurait totalement raté, pas d’un complot.


      • trevize trevize 30 décembre 2014 12:30

        Bé c’est pourtant simple. Que des gros pontes de sony décident secrètement de présenter une fausse vérité (le piratage et les menaces) au reste du monde, en étant les seuls à être au courant de la vérité, ce serait un complot.

        Mais manifestement le coup de pub ne tient pas : si c’était un coup de pub, seules des infos bidon auraient fuité. Il n’y en aurait pas eu pour des dizaines de millions de dollars de dégâts (les films et scénarios piratés, les dommages et intérêts pour les ex-employés et stars dont la vie privée a été étalée en public...)

        Si on fait un coup de pub, on prend des pirates bidons, qui volent des données bidons. Pas besoin d’inventer des théories farfelues de coups de pub foireux : Sony s’est fait pirater, et en beauté, et c’est pas la première fois, et pour une entreprise qui pèse des milliards de dollars, c’est pas joli-joli, et ça devrait nous amener à nous poser des questions, sur la sécurité de nos données, et même sur la sécurité du monde entier, qui repose de plus en plus sur ces technologies qui sont des plus fragiles comme on peut le voir.


      • eresse eresse 29 décembre 2014 19:14

        Bonsoir,

        La société NORSE trace en temps réel le trafic internet sur les principaux ports soumis aux attaques.
        Une carte Temps réel est consultable à l’adresse : http://map.ipviking.com/

        Un petit topo de la société explique qu’au moment de l’attaque SONY, celle ci provenait de l’intérieur des USA.
        https://www.youtube.com/watch?v=uOyTOPcK6yM


        • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 1er janvier 2015 22:02

          C’est peut être François Hollande ? Vu le boulot qu’y fait à l’Elysée, ça lui laisse du temps libre...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès