• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Corée du Nord veut tirer quatre missiles près de Guam - Un pari (...)

La Corée du Nord veut tirer quatre missiles près de Guam - Un pari risqué

L'escalade verbale entre Donald Trump et Kim Jong Un vient d'aboutir à un nouveau palier. La Corée du Nord a annoncé le 10 août préparer à partir de la mi-août un essai de missiles particulièrement provocant, avec le tir de quatre missiles balistiques à portée intermédiaire Hwasong-12 juste à côté de l'île américaine de Guam dans le Pacifique ouest.

Décision surprenante et pari risqué, car c'est le système de défense antimissile américain qui est visé, et les paramètres choisis par Pyongyang pour cet essai lui sont défavorables. Le défi est en tout cas éclatant - tout se passe comme si Kim Jong Un voulait forcer l'Amérique à utiliser sa défense antibalistique, et était persuadé de la mettre en échec. Donald Trump pourra-t-il éviter de relever ce défi ?

Pourquoi l'on parle de guerre

Suite aux essais de missiles intercontinentaux réalisés par la Corée du Nord cette année, en particulier l'essai le 4 juillet d'un missile Hwasong-14 capable de lancer une charge de 500 à 600 kg suffisante pour une ogive nucléaire à une portée de 8 000 à 10 000 km - mettant donc sous le feu au minimum les Etats américains de l'Alaska et de Hawaï ainsi que la ville de Seattle, au maximum toute la moitié ouest du pays y compris la métropole de Los Angeles - le président américain a réitéré sa politique fortement exprimée en début d'année : la Corée du Nord parvenant à mettre au point une arme nucléaire capable d'atteindre les Etats-unis "Ça n'arrivera pas !".

Le jeu des pressions, notamment l'alourdissement des sanctions économiques, s'avérant insuffisant pour convaincre Pyongyang de renoncer à étendre sa dissuasion nucléaire au territoire américain, Donald Trump est passé aux menaces ouvertes, annonçant "feu et colère" ainsi que "une puissance que franchement le monde n'a jamais vu jusqu'ici" si le dictateur nord-coréen ne faisait que continuer ses menaces.

En réalité, il serait très délicat pour les Etats-Unis de prendre l'initiative d'une attaque sur la Corée du Nord, car elle dispose de toute une échelle de ripostes possibles :

  • depuis des attaques voire un barrage d'artillerie qui s’avérerait extrêmement destructeur sur Séoul la métropole sud-coréenne, laquelle est toute proche de la frontière, ou
  • des attaques au missile à ogive classique sur les bases américaines en Corée du Sud ou au Japon
  • jusqu'à l'utilisation de l'arsenal massif d'armes chimiques, estimé entre 2 500 et 5 000 tonnes, y compris l'agent militaire le plus dangereux le VX, lequel fut utilisé lors de l'assassinat par Kim Jong Un de son frère
  • de l'arsenal biologique, qui pourrait se prêter à des attaques de type terroriste, même sur le territoire américain
  • et maintenant nucléaire monté sur missile balistique, Pyongyang disposant suivant les évaluations de 20 à 60 armes d'une puissance équivalente à celle qui bombarda Hiroshima

La solution la plus raisonnable serait pour Washington d'accepter le fait de la dissuasion nord-coréenne, de même qu'il a accepté en leur temps le fait de la dissuasion soviétique puis russe et le fait de la dissuasion chinoise. Donald Trump cependant, ayant plusieurs fois exprimé l'idée déjà entretenue par Nixon qu'apparaître "fou" ou "incontrôlable" serait utile en cas de crise internationale - car permettant d'obtenir davantage de concessions de l'interlocuteur - a décidé de continuer d'appliquer cette posture. Ou cette tactique, c'est toute la question, et le jeu tel que semble le concevoir le président américain est de créer un vrai doute sur le fait qu'il pourrait réellement être "fou". Donald Trump s'estime encore mieux qualifié que le "grand dirigeant" nord-coréen pour maintenir ce doute.

Le défi lancé par Kim Jong Un

La décision annoncée par la Corée du Nord de faire des essais de missile balistique "à 30-40 kilomètres de Guam" est évidemment suprêmement provocatrice. Légale en droit international - les missiles devant retomber hors des eaux territoriales américaines - elle est comparable à un homme armé d'un fusil lançant à un autre "Ne bouge pas... je vais tirer à dix centimètres de ta main". Difficile d'imaginer message plus clair de Pyongyang comme quoi il ne cédera pas aux pressions américaines pour lui faire limiter, sans parler d'abandonner, sa dissuasion nucléaire.

Mais ce qui frappe avant tout, c'est que ce projet de tirs ressemble à s'y méprendre à une invitation aux Etats-Unis à réaliser un test en vraie grandeur de leurs systèmes antibalistiques. Non seulement ils pourraient parfaitement le justifier devant leur opinion comme devant les autres pays, arguant par exemple d'un risque que les missiles nord-coréens ne frappent Guam par accident, ou simplement d'un risque pour la navigation. Mais ils se trouvent encore dans les meilleures conditions techniques pour le faire : ils connaissent précisément le lieu, ont une idée de la date ou du moins de la période dans laquelle le test aura lieu, le nombre de missiles assaillants n'est pas très élevé, et c'est précisément leur système antibalistique a priori le plus fiable qui est déjà déployé sur place ! (1)

Le système de défense antimissile américain THAAD - déjà déployé sur l'île de Guam, et déjà testé contre un missile balistique de portée intermédiaire comme le Hwasong-12 nord-coréen

Il est pour le moins osé, pour ne pas dire très risqué, pour Kim Jong Un d'avoir lancé un tel défi. Car enfin le THAAD est loin d'être dénué de capacités. En service depuis 2008, il a passé avec succès les 13 tests d'interception réalisés entre 2005 et 2017 avec la version finale.

Sans doute, sa vitesse maximale de 2,8 km/s est inférieure à la vitesse finale d'un missile balistique tel que le Hwasong-12 qui en se basant sur l'estimation de sa portée doit être de l'ordre de 6 km/s, mais cela n'empêche pas une interception à partir du moment où l'ogive du missile assaillant n'est pas manœuvrante, ce qui n'est presque certainement pas le cas des missiles nord-coréens à ce stade de leur développement.

Sans doute, le THAAD n'a été testé qu'une fois contre un missile de portée intermédiaire le 11 juillet dernier, étant à l'origine prévu pour parer des missiles de portée plus courte. Cependant, ce test fut un succès.

Ce test signe une amélioration du système de défense, qui jusqu’à (ce jour) n’avait intercepté que des missiles de portée plus courte. Quoique la simulation ait été planifiée depuis des mois, elle arrive au moment d’une menace internationale croissante de la part de la Corée du Nord, qui a testé son premier missile intercontinental le 4 juillet.

Même si cet essai unique laisse la porte ouverte à quelques doutes - il faudrait plusieurs essais, dans une variété de conditions différentes, pour vraiment donner confiance dans la capacité de défense contre l’attaque simultanée de plusieurs balistiques intermédiaires - il reste bon signe s'agissant d'un système qui est par ailleurs déjà au point. Et rien n'empêcherait les batteries de défense de lancer deux intercepteurs sur chaque assaillant, afin de renforcer la probabilité de succès.

Risque majeur pour la Corée du Nord

Le risque pour Pyongyang, et il est grand, c'est que les Etats-Unis parviennent à intercepter les quatre missiles. Ce serait pour la dissuasion nord-coréenne un revers très grave et en fait réellement dangereux, avec l'impression que la Corée du Nord est en fait impuissante, ses meilleures armes incapables de percer le bouclier antimissile américain.

Même si elle conserverait en tout état de cause sa capacité à frapper Séoul par barrage d'artillerie, tout comme sa capacité à saturer les défenses antimissile américaines et japonaises sous le nombre des missiles à courte portée, Washington pourrait en conclure que ce n'est en tout état de cause pas son territoire qui est sous le feu, du moins pour l'instant, et le calcul cynique et halluciné "mieux vaut les Coréens voire les Japonais aujourd'hui que nous demain" pourrait-il pousser Trump et son entourage à déclencher une guerre pour empêcher Pyongyang de mettre en service le missile intercontinental qu'il a testé le 4 juillet, acceptant les énormes pertes civiles du fait que ce seraient des alliés qui les subiraient plutôt que les Américains eux-mêmes ?

Certes, si Washington ne réussit pas à intercepter plus d'un ou au maximum deux missiles, ou s'il n'essaie même pas, Pyongyang aura donné une démonstration impressionnante et créé l'impression - pour longtemps ? - que la défense antimissile américaine n'est qu'un tigre de papier. Oui... mais à se baser sur les informations en source ouverte, ce n'est pas l'issue qui paraît la plus probable.

Sachant que la dissuasion est avant tout un effet psychologique qui se construit dans la tête de l'adversaire potentiel, il est surprenant que Kim Jong Un accepte de prendre un tel risque. Faut-il imaginer que le jeune dictateur ait un caractère téméraire ?

Il y a de quoi s’interroger : les responsables du programme balistique nord-coréen n'auraient-ils pas "bourré le mou" du jeune dictateur, en lui décrivant un système plus avancé et imparable qu'il ne l'est en réalité ? Si c'est le cas, ce serait très risqué pour les responsables concernés, Kim Jong Un n’ayant pas le profil d’un dirigeant qui pardonne facilement – l'enjeu pour les fautifs serait au minimum le camp de rééducation... Toutefois, ce ne serait pas sans précédent, les dictateurs ayant tendance à créer autour d'eux une bulle d'admirateurs et de sycophantes assurant leur position non seulement en l'assurant de son génie, mais encore en ne lui donnant que les bonnes nouvelles.

Ou bien savent-ils quelque chose sur les performances de leur missile que les autres ne savent pas, et qui resterait confidentiel ?

Enjeu pour les Etats-Unis - pourront-ils refuser le défi ?

Ce qui semble clair, c'est que maintenant que le défi a été lancé, aussi publiquement et aussi solennellement que possible, il serait difficile aux Etats-Unis de le refuser, c'est-à-dire de ne pas faire tout leur possible pour intercepter les missiles.

Duel.JPG

"Retrouvons-nous sur le pré demain à six heures, Monsieur !"

On pourrait imaginer à première vue que les Etats-Unis se contentent de regarder les missiles s'écraser en mer pas loin de chez eux dans les eaux internationales. Seulement voilà, ils ont des alliés à rassurer, un système antimissile qui est directement mis au défi, donc ils n'ont le le choix qu'entre tenter l'interception – et courir le risque semble-t-il assez petit de tout rater et d'être ridicule – et ne pas la tenter – courant ainsi un risque majeur de convaincre le monde entier qu'ils n'ont pas eux-mêmes confiance dans les performances de la défense antimissile dont ils font tant de cas, et qu’ils proposent si bruyamment à leurs alliés dans la région (Corée du Sud, Japon) comme dans le reste du monde. Ce n'est vraiment pas le message que Washington souhaite envoyer.

D'autre part, le président américain a pour le moins l’orgueil chatouilleux, et il est engagé dans une compétition de provocations verbales avec son homologue nord-coréen. Il lui serait très difficile de refuser de participer à cette sorte d'explication et de duel technologique - missile contre missile, pas de vie humaine en jeu - que tente de lui imposer Kim Jong Un, alors même qu'il vante si volontiers la puissance américaine et la qualité de ses armes. Il semble très probable qu'il choisira d'utiliser les THAAD... sauf si ses généraux lui expliquaient qu'en fait ils seraient dépassés, mais rien dans les informations en source ouverte ne permet de le penser.

Il est surprenant que Kim Jong Un lance un tel défi avec son programme de missiles là où il en est. Mais le vin est maintenant tiré, il faut le boire. Pour la Corée du Nord, comme pour les Etats-Unis.

Ce sera le tout premier test en vraie grandeur du résultat de plus de trente ans de R&D américaine en défense antibalistique !

Challenge_Accepted.gif

La réaction américaine est pratiquement obligée...

 

1 - L'interception d'un missile balistique est pensable lors de ses trois phases de vol :

  • Agir lors de la phase ascensionnelle pose beaucoup de problèmes intrinsèques - le temps de réaction, la possibilité même de rallier à temps l'endroit adéquat - il y a lieu de douter que les Etats-Unis en aient vraiment la capacité
  • Le seul système capable de tenter une interception à mi-course est le GBI, lequel est basé en Alaska et en Californie, ce qui ne convient évidemment pas au cas d'un missile visant Guam depuis la Corée du Nord
  • Mais quant à l'interception en phase terminale - lorsque le missile se rapproche de sa cible depuis l'espace - les Etats-Unis disposent de deux systèmes supposés en être capables : le SM-3 basé sur croiseur Aegis et surtout le THAAD.

Or la base militaire de Guam a déjà son propre système THAAD

"Its components include what the Army calls the "world's most-advanced mobile radar," three truck-mounted launchers for the ballistic missile interceptors, a cooling and fire control system, as well as a 1.3-megawatt power generator."

Trois lanceurs, cela représente un total de 24 missiles, ce qui est bien assez pour lancer 2 intercepteurs sur chacun des quatre Hwasong-12 nord-coréens, afin de maximiser la probabilité d'interception.


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • hans-de-lunéville 11 août 14:54

    beaucoup d’article sur ce possible affrontement, qui vend ces missiles à la CdN ? (ou la technologie) Russie ou Chine ?


    • francois 11 août 15:58

      @hans-de-lunéville
      les USA enfin, c’est connu comme le loup blanc. Tout le monde sait que Donald et Kim sont issu du même père.


    • Oceane 11 août 21:12

      @francois

      Mais pas de la même mère, c’est pour cela qu’ils se chamaillent et lancent des défis idiots.


    • baldis30 12 août 09:41

      @hans-de-lunéville
      bonjour,

      « qui vend ces missiles à la CdN ? (ou la technologie) Russie ou Chine ? »

       Ni l’un , ni l’autre , ils ne sont pas assez cons pour donner des armes à un dingue ... Par contre ceux qui par suite de leur défaite en 1945 n’ont pas le droit d’avoir d’armes nucléaires ou de vecteurs bien qu’ils aient la capacité de les produire n’ont pas les mêmes préventions ....et sont ravis de les fournir pour les faire essayer .... avant de les envoyer sur la tronche des anglais et des français ....


    • gogoRat gogoRat 13 août 15:05

      @baldis30 (remarque décalée)

      bis répétita (cf réaction datant d’octobre 2016 http://www.agoravox.fr/commentaire4695488 )
       ’Certes (en considérant froidement les jeux d’intérêts théoriques) les US auraient intérêt à ne pas trop attendre pour préserver leur hégémonie quand il est encore temps pour eux ...’
       
       surtout que maintenant qu’ils ont trop bien réussi à noyer la France dans le ’Grand Machin’ européen, la place vide laissée par un Brexit, suivie possiblement d’un Frexit, laisse le champ libre à un renard dans le poulailler (au choix : Russie ? Turquie ?), qui aura à la fois moins de scrupules et assez de forces armées pour oser y bousculer et refondre les traités suicidaires, tout en récupérant et confortant l’esprit faux jeton substituant l’avènement d’un nouvel ’Empire’ , cette fois autonome, à une prétendue visée démocratique !

       La liberté retrouvée des Brexités et Frexités leur permettrait-elle de recréer une entente resserrée pour ne pas se sentir trop isolés ? Mieux vaut en rire que d’en pleurer !
       Quant à l’Allemagne, elle passerait d’une position de force, à celle d’un petit second sans avenir, prisonnier de ses propres promesses exigeantes ... à moins de négocier au bon moment une livraison clé en main aux US du Grand Machin lorsqu’il viendra tout juste d’être récupéré ?
       Si cela vous laisse rếveur, il se pourrait alors que les US aussi ... et qu’ils préfèrent passer à l’action pas trop tard ...


    • zygzornifle zygzornifle 11 août 14:54

      L’interception d’un missile balistique est pensable lors de ses trois phases de vol ....


      3 phases c’est comme les vols a la tire, a l’arrachée et les pickpockets ?

      • zygzornifle zygzornifle 11 août 14:57

        on s’en fout on a une base sur Jupiter ou Macron surveille d’un œil le Panda et de l’autre les 2 énergumènes prêt a venir leur écraser virilement la main en cas de débordements .....


        • Le Panda Le Panda 11 août 15:09

          @l’auteur,

          Je l’ai lu en modération je ne sais si vous avez lu mon commentaire, mais jamais la planète n’a eu deux fous d’une telle taille mais il me semble que rien ne se passera sauf si l’un déteste le golf et l’autre les ogives Cdt


          • baldis30 12 août 09:44

            @Le Panda

            et la folle mégalomane vous avez l’air de l’oublier ...

            oublieriez vous que l’Allemagne par le truchement du général SS Kammer a livré plusieurs dizaines de kilos d’uranium enrichi aux USA en AVRIL 1945.


          • Massada Massada 11 août 15:31

            Il serait intéressant à cette occasion que les USA nous autorise à tester dans ce cadre d’engagements en temps réel et réalistes notre système anti-missile Fronde de David qui est le niveau intermédiaire de la défense d’Israël. smiley




            • francois 11 août 15:57

              @Massada
              Malheureux, les derniers tire de hache de guerre amére indienne sur la Syrie a tourné à la pardodie.

              Peux ont touchés la cible, cible qui avait été evacuée à la demande Donald. Ils pourraient se prendre un retour de fronde dans le citron.


            • OMAR 11 août 16:57

              Omar9

              @Massacrada

              Tout le monde sait l’alignement inconditionnel d’Israël sur la politique agressive américaine.
              On se rappelle de la présence d’officiers sionistes au Vietnam, à coté des GI’s.
              Et on n’insistera jamais sur votre fourberie qui consiste à pleurer avec le berger tout en hurlant avec le loup.
              Comme cela a été votre cas dans votre duplicité avec le régime racistes sud-africains du temps de l’apartheid.
              Aujourd’hui, c’est au tour de la Corée du Nord, alors que vous avez tout tenter pour obtenir leurs faveurs en allant, en catimini, chez eux.
              http://fr.timesofisrael.com/retour-sur-letrange-histoire-des-missions-israeliennes-envoyees-en-coree-du-nord/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=81f717ae4a-EMAIL_CAMPAIGN_2017_08_10&utm_medium=email&utm_term=0_47a5af096e-81f717ae4a-55542117
              Fourberie et trahison permanente , telle est la devise d’Israël...


            • goc goc 11 août 17:16

              @Massada
              vous parlez du système anti-missile si efficace contre le Hezbolla

              warf warf warf smiley smiley

              ah que c’est bon de rire quelque fois !!


            • Oceane 11 août 21:46

              @OMAR

              La colonie européenne du M.O n’a pas été seule à soutenir sa soeur d’Afrique. Les « parents » n’ont pas dérogé à la loi implicite qui veut que TOUT les Caucasiens du monde se soutiennent les uns les autres pour la domination de celui-ci. Est traître tout Caucasien allant à contre-courant.

              Le jour où tu parviendras à intégrer cela, tu ne perdras plus ton temps avec des inepties du genre « alignement inconditionnel d’Israël sur la politique agressive américaine ». Remarque que l’inverse est tout aussi valable, l’alignement inconditionnel des zunis sur la politique agressive israélienne.

              Malgré les milliers de morts occasionnés par les Européens du M.O jamais tu ne verras les médias européens accabler leur colonie comme ils le font avec le Vénézuela et sa « centaines de morts du régime ».


            • Bankrupt 12 août 05:06

              @Oceane,


              Bonjour, je sais pas si j’ai une chance, mais je vais essayer.

              Caucasiens, pour faire simple « les blanc ». Sans te faire une longue liste d’embrouille présente entre blancs... L’US espionne l’UE qui pirate la Fédération qui finance l’opposition US... Les anglais, les suisses, les israélien, les tchétchènes et les texans, entre autres, sont dissidents.

              Disons que parmi les ensembles d’ethnies qui « se soutiennent les unes les autres pour la domination » du monde, il me semble que les plus actifs, les plus hégémoniques en richesse, en population, en pays clients... ne sont pas les caucasiens mais de très loin les asiatiques.
              « On » est 500K+300K+150k + Les anglais (en perpétuel conflit les avec les autres), les canadiens + quelques pays client au sud, Caucase, Amérique centrale, au Magreb, au Levant... Et récemment, « on » a détruit la Libye et prit les cendres de l’Irak, on piétine en syrie et ukraine. Globalement croisssance faible ou stagnant en économie et en démographie.

              « Ils » sont 1.3M+1.3M+ Les japonais (en perpétuel conflit avec les autres), les coréen + quelques pays clients entre les deux fédération, dans le pacifique et en Afrique. Et récemment, « ils » ont ajouté 6 pays africain a la liste de leurs colonies économiques(avec leur consentement corrompu). 

              Globalement, faible ou moyenne croissance en démographie et en économie.Quoi qu’il en sois, la convergence d’intérêt occidentale pour protéger Zion, Tout comme la convergence d’intérêts asiatiques pour protéger Kim, ne sont pas des engagement formel, ne sont pas des traités internationaux pouvant être violé par « trahison ».

              Il ne constituent pas vraiment un choix, une politique commune décidé au cout d’un vote a l’onu ou d’un grand sommet avec des négociations entre représentants, mais une situation de statu-quo qui convient a tout le monde, que « tous » souhaitent préserver pour éviter un nouveau conflit armé.

              « Je crois, étant donné les information que j’ai pu obtenir »,

              Sincérement, ++


              PS1 : Je vais pas vous sourcer du wiki « liste de pays par » pop, pib, « démographie de ». mais vous avez besoin de ca : « investissement direct a l’étranger » pour voir les colonie chinoise.

              PS2 : (Dans le respect de la loi odieuse et anticonstitutionnelle fr sur les ’statistiques ethnique’ monsieur le juge) Les nombreux électeurs noir aux US ou arabes en UE ne sont pas blancs mais votent pour des élus blanc favorable a l’état Nyahou alors qu’il ont le choix avec d’autres (élus blancs...), indifférant a la question ou favorable a l’évacuation. 




            • Bankrupt 12 août 05:14

              Erreur d’unités : C’est pas des K x100 et des M x1000, c’est des M millions et des MM milliards qu’il aurais fallu pour les population par bloc supra-national blanc ou jaune.


            • OMAR 12 août 11:04

              Omar9

              Bonjour @Oceane

              Mon coms se voulait une dénonciation de la duplicité des israéliens vis-à-vis des conflits internationaux.
              L’orgueil, la prétention et surtout l’arrogance lui coulant du nez, Massacrada voulait présenter Israël comme un potentiel sauveur des USA, alors que sans ce pays et aussi une partie de l’Occident, jamais Israël n’aurait aussi longuement existé.
              Non pas par la volonté des pays arabes, mais juste parce que Israël est un état comateux qui vit grâce aux perfusions financières, technologiques, diplomatiques et militaires américaines et occidentales.
              Obama a légué juste avant son départ, plus de 40 milliards de $ en armement et Israël vient de recevoir ses premiers F-35
              http://www.rfi.fr/moyen-orient/20161212-f35-israel-achetes-etats-unis-avions-chasseurs-bombardiers-furtifs
              Alors, l’ineptie se situe dans le laxisme et le silence ignoble devant la hasbara des sionistes ou le vide en matière de dénonciation de collusion entre des états agressifs et immoraux,


            • Massada Massada 12 août 14:47

              @OMAR
               

              Nous ne vivons pas aux crochet des Etats Unis comme vous aimez le répéter par jalousie certainement.
              Nous avons nombre de centres de recherche ici en Israel qui travaillent en coopération avec les USA.
              Nous avons développé des techniques de pacification, d’interrogatoires, d’assassinats, et autres attaques de drones qui ont inspiré les opérations US. Régulièrement des officiers américains viennent se former à nos techniques.
               
              Non seulement Israel est un banc d’essai pour de nouveaux systèmes d’armement et concepts opérationnels. Mais nous exportons nos propres produits aux Etats-Unis, mais aussi à la Chine, à l’Inde, et sur les autres grands marchés de l’armement. 
               
              Apple, Google ont leur centre de recherche chez nous, les F35 sont modifiés par nos ingénieurs et testés chez nous ....etc
               
              Oui, nous sommes très fier de nos ingénieurs et universités. smiley


            • OMAR 12 août 16:56

              Omar9

              @Massacrada

              Va raconter cela à la Knesset, à ceux qui viennent bouffer au diner du Crif, ou sur les plateaux de I24 NEWS.
              Car la réalité est toute autre :
              http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201609/13/01-5020019-washington-accorde-une-aide-militaire-record-a-israel.php
              Par contre je te concède les techniques d’assassinats.
              Normal, vous êtes les dignes héritiers de la barbarie nazie...


            • francois 11 août 15:55

              il suffira à super Donald de trumpiser les missiles pour les détournés vers Pyongyang.

              Voila une bonne idée.


              • sls0 sls0 11 août 15:58

                Les eaux territoriales c’est 12 nautiques.

                Le système US est assez performant pour voir assez vite l’endroit de l’impact.
                Je ne vois pas pourquoi les USA devraient gaspiller leur anti missiles.
                Sur le papier ils ont déjà leur réponse quant à l’efficacité de leur système.
                Qu’il soit bon ou mauvais, stratégiquement parlant il vaut mieux laisser dans l’ignorance.

                • francois 11 août 17:16

                  @sls0

                  il ya pas très lontemps, http://www.voltairenet.org/article185324.html
                  Le systéme US performant, un peu de sérieux.


                • Lugsama Lugsama 11 août 19:18

                  @francois

                  Arrêter de lire les idioties du réseau Voltaire et de Sputnik, c’est juste un avion désarmé qui a survolé un destroyer américain.. et peu de rapport avec le système anti-missile.

                • Bankrupt 12 août 05:32

                  @Lugsama

                  Comme le loup, je pense que lors de ces démonstrations de force « publiques », on bride les machines de guerre.

                  ++

                • sls0 sls0 12 août 14:28

                  @Lugsama
                  Le système AEGIS aveugle, le bateau on peut l’attaquer au lance pierre.

                  La frousse des marins US ce n’est pas l’avion armé ou non, c’est la neutralisation qui les a choqué.
                  Beaucoup de marins sur un bateau, difficile de garder un secret dans ces conditions.
                  Cela dit le système AEGIS est très efficace ou plutôt l’était.

                • jmdest62 jmdest62 11 août 16:31

                  @ l’auteur
                  Si la menace de NC se réalise , je pense que les zuniens seront dans tous les cas les « dindons de la farce » :
                  1) Ils n’interceptent pas ou ratent leur interception => leur système anti-missile c’est de la merde...c’est le pire des cas pour eux et leur industrie de l’armement.
                  2) Ils interceptent en partie => retour au point 1)
                  3) ils interceptent tous les missiles NC avec succès . Cela ne prouvera en rien qu’ils sont capables d’intercepter des missiles chinois et/ou Russes ....et les Nord-Coréens auront fait , grandeur nature, le bilan d’étape souhaitable dans le développement de leur arsenal.
                  °
                  Car , comme vous le faites fort justement remarquer , les Nord-Coréens ont déjà , de toute façon , tout ce qu’il faut pour ravager Séoul et/ou le Japon avant d’être eux-mêmes vitrifiés.
                  @+


                  • Lugsama Lugsama 11 août 19:02

                    @jmdest62

                    Drôle de « logique ».

                  • symbiosis symbiosis 11 août 20:32

                    @Lugsama
                    La logique, ça n’est jamais drôle, couillon !


                  • Oceane 11 août 21:25

                    @jmdest62

                    « ...et les Nord coréen auront fait, grandeur nature, le bilan d’étape souhaitable dans le développement de leur arsenal. »

                    Le jumeau de Trump se sacrifierait alors pour la bonne cause ?


                  • Bankrupt 12 août 05:43

                    @jmdest62

                    Pendant la guerre froide, il y a eu plusieurs histoire de ’malettes nucléaires’, de petites bombes pas forcément A ou H mais ’sale’, qui éparpillent un poison radioactif avec une bombe classique.

                    Les russes en cachais sur le territoire américain et vice versa, ce qui permet une dissuasion, une menace de représailles, même si l’autre camp avais la supériorité aérienne.

                    L’URSS de Staline a enterré des bombes atomique tout le long de sa frontière ouest. La France de De Gaule a fait la même chose le long de la cote atlantique.

                    Je ne vois pas pourquoi ca ne marcherais pas aujourd’hui. Personne ne peut frapper un pays nucléaire sans craindre de représailles, peut importe l’écart technologique.

                    ++

                  • Zord Zord 11 août 16:50

                    Qu’est-ce qui empêcherait les EU de laisser tomber les missiles à l’eau et d’annoncer les avoir intercepter ?
                    Qu’est-ce qui empêcherait les NC d’annoncer un succès même si les missiles sont interceptés ?


                    • jacques 11 août 17:16

                      @Zord
                      le seul moyen d’empêcher cela , c’est de mettre de vraies charges.


                    • goc goc 11 août 17:25

                      @Zord
                      parce que vous pensez que les russes et le chinois ne vont pas en parler si c’est une réussite du coté de la CdN ??, surtout après le changement de ton des ricains envers les chinois ??

                      naïf que vous êtes.


                    • Zord Zord 12 août 10:35

                      @goc
                      Alala seul vous savez lire toute les cartes, quelle perspicacité
                      Mais tiens je me demande, si la chine se pose en juge arbitre pour déterminer l’efficacité du thaad, et qu’ils valident son inefficacité face aux missilles NC, comment continuer à demander leur non déploiement en Corée du sud au nom d’un « l’équilibre stratégique régional » ?


                    • francois 11 août 17:17

                      Messieurs et mesdames, cette notice a été adoubée par saint Jorion.


                      • goc goc 11 août 17:22

                        perso, je verrais bien quelques gadgets russkoff embarqué sur les lanceurs à Kim. Après tout, rien ne vaut un test grandeur nature pour vérifier si les anti-missiles ricains sont aussi efficaces que les 59 tomawaks, dont la moitié a disparu avant d’atteindre son but.

                        et je vous raconte pas comment que les vale.... heu les alliées vont pisser dans leurs frocs si jamais les missiles de la CdN arrivent à coté de Guam


                        • Massada Massada 11 août 17:22

                          Military solutions are now fully in place, locked and loaded, should North Korea act unwisely. Hopefully Kim Jong Un will find another path !

                          Donald J. Trump

                          • pallas 11 août 17:23

                            Bonjour,

                            La guerre fait partie de la nature humaine, et cela depuis toujours.

                            Un charnier de milliers de cadavres datant fin de la période préhistorique a été trouvé récemment en France , c’était des soldats.

                            Aujourd’hui nous assistons à ce que Georges Orwell dans son livre 1984 avait prédit avec les idéologies allant avec.

                            L’Occident, son idéologie c’est la double pensée (la schizophrénie), et les pays d’Asie c’est le culte de la mort (l’oblitération de son soi).

                            Pour ce qui concerne les pays d’Asie, le Japon et la Chine, ils font théories que L’âme doit être éliminé et seul le corps compte, interessant non ?.

                            Donc nous sommes faces à des idéologies inventées lors de la seconde guerre mondial et qui se confrontent ouvertement.

                            Derrière le conflit Corée du Nord et USA, le fond est l’envie de destruction mutuel.

                            Le Japon, La Corée du Sud, Russie, Inde, vont rentrer aussi dans la danse.

                            Salut


                            • pierre 11 août 18:01

                              @pallas
                              ce que je comprends, (mets toi au français tu verras c’est très pratique en france)
                              « La guerre fait partie de la nature humaine, et cela depuis toujours. », c’est cela qui aurait dû changer depuis bien longtemps.
                              « un charnier de milliers de cadavres..... » sources ????
                              d’autre part là on parle de millions de cadavres


                            • pallas 11 août 18:17

                              @pierre

                              Je ne suis qu’un spectateur, il ne faut pas m’en vouloir, je ne fait que commenter.

                              Tu utilise la double pensée, l’Occident c’est la négation d’autrui, l’extrême Orient c’est la négation de soi, entre celui qui veut détruire l’autre et celui qui veut s’autodétruire.

                              Donc la Double Pensée contre Le culte de la Mort.

                              Dommage que Keikaku Itoh n’est pas discuté avec Georges Orwell.

                              Salut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès