Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Côte d’Ivoire, bilan de la gouvernance Ouattara

La Côte d’Ivoire, bilan de la gouvernance Ouattara

Après la terrible crise postélectorale qui a vu Alassane Ouattara (https://fr.wikipedia.org/wiki/Alassane_Ouattara) accéder au pouvoir au détriment de son rival Laurent Gbagbo (https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Gbagbo) lequel croupit à La Haye, je juge bon de faire un bilan des 4 années qui se sont écoulées depuis ces atroces évènements. Personnellement je n’étais ni pro-Ouattara, ni pro-Gbagbo puisque je vomis les deux hommes pour diverses raisons. Mais je rends à César, ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. Je ne reviendrai donc pas sur la crise postélectorale puisque je suppose que les gens qui ont voulu s’y intéresser on pu depuis lors se faire leurs opinions. Je vais plutôt axer mon propos sur la gouvernance du sieur Ouattara de sa clique. 

En tant que simple citoyen je trouve le bilan de cet homme assez sinistre. Bien sûr il se justifie en disant qu’il a trouvé un pays en ruines (http://www.ladepeche.fr/article/2015/03/22/2072013-cote-ivoire-president-ouattara-designe-dimanche-candidat-succession.html) et qu’il a dû repartir quasiment à partir de zéro ! Il oublie de préciser que ce sont ses rebelles qui ont géré le nord pendant près de 10 ans et qui continuent à le faire d’ailleurs. Ils ont pillé allègrement les ressources, se sont enrichis et n’ont rien fait pour entretenir les infrastructures. Une ville comme Bouaké (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bouak&eacute ;) qui est la deuxième du pays est dans un état lamentable. Une partie de ma famille étant originaire de cette région des proches y ont des maisons. Certaines de ces maisons ont été occupées par des rebelles pro-Ouattara pendant plusieurs années avant que nous ayons pu les faire déguerpir. Donc si le pays est en ruines, il en est en partie responsable ! Donc venir dire maintenant qu’il ne savait que le pays était dans un tel état, c’est se moquer du monde et à part ses « ADOrateurs » (terme que l’on donne à ses partisans car le surnom de l’homme c’est ADO pour Alassane Dramane Ouattara) personne n’accepte ce genre d’excuses d’autant plus que la communication triomphaliste de Ouattara et de ses proches en agacent plus d’un. Et puis un homme qui veut prendre le pouvoir et dont certains des proches ont été ministres sous le précédent régime devait quand même connaître l’état du pays ! Mais poursuivons et jugeons son action.

L’homme a fait des réalisations, ne pas le reconnaître serait être de mauvaise foi ! Il a construit des ponts, des routes et remis en état certaines infrastructures ce qui était la moindre des choses. Là il prétend que son prédécesseur, Laurent Gbagbo n’a rien fait. Bien que je n’appréciais pas Gbagbo, il faut dire que le gus a dû se coltiner un pays en quasi-guerre pendant plus de 8 ans ! De plus les proches de Ouattara comme entre autres le ministre de l’intérieur Hamed Bakayoko (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hamed_Bakayoko), le président actuel de l’assemblée nationale Guillaume Soro (https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillaume_Soro) ou encore le ministre de la fonction publique Ibrahim Bacongo Cissé (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ibrahim_Bacongo_Ciss&eacute ;) ont tous été ministres sous Gbagbo. On peut donc dire qu’ils sont coresponsables de la gestion dite désastreuse de ce dernier. Ainsi Ouattara a construit, mais certaines de ces œuvres se dégradent déjà ! Il a promis de remettre en état les universités et malgré une enveloppe de plus de 150 millions d’euros peu a été fait (http://www.connectionivoirienne.net/106489/cote-divoire-video-la-realite-calamiteuse-des-universites-renovees-de-ouattara) ! Savez-vous que par exemple depuis quelques années les étudiants de pharmacie et de médecine ne font pas de travaux pratiques parce qu’il manque du matériel didactique (http://news.abidjan.net/h/538455.html et http://www.connectionivoirienne.net/104966/cote-divoire-universite-de-cocody-sans-salles-de-tp-les-etudiants-en-pharmacie-protestent) ? Et ceci n’est que la partie émergée de l’iceberg. Des sommes colossales ont été débloquées mais on ne sait pas comment elles ont été dépensées ! Enfin si personnellement je sais, mais il faudrait des preuves concrètes pour étayer mes dires. Quant à parler d’un audit, ne rêvez pas chers amis. En vérité ce qui caractérise la gouvernance de Ouattara est la gabegie et la prédation à presque tous les niveaux. Les hôpitaux sont des mouroirs et manquent cruellement de matériel. Y faire un tour vous fend littéralement le cœur si vous en avez un et si vous avez une conscience. La mort d’une jeune femme nommée Awa Fadiga, un mannequin, a provoqué un scandale (http://news.abidjan.net/h/495059.html) ! Mais combien d’autres meurent sans que personne n’en parle ? Il n’y a pas de bonnes routes ce qui on s’en doute est un frein pour les échanges commerciaux. Donc les prétendues grandes réalisations de notre chef d’état valent ce qu’elles valent mais le bilan est plus que mitigé ! La corruption tourne à plein, beaucoup de marchés ne passent pas par des appels d’offres (http://www.aeud.fr/Cote-d-Ivoire-Cote-d-Ivoire.html) et de nombreux prestataires ne sont pas payés entre autres problèmes (http://www.connectionivoirienne.net/112024/cote-divoire-ouattara-et-la-theatralisation-des-infrastructures-clanisme-gre-a-gre-opacite-essy-amara-2e-partie). Donc de nombreux travaux sont au ralenti ou carrément arrêtés. Et il faut se promener dans le pays pour comprendre l’ampleur du problème. Et ceux qui ont travaillé avec l’état vous diront quel cauchemar c’est ! Non seulement on paie en retard mais en plus les « payeurs » demandent jusqu’à 30% du chiffre d’affaires pour débloquer votre argent. Et comme c’est un système bien huilé pour ne pas dire mafieux, difficile de s’en sortir

Au plan social, l’homme avait promis de créer un million d’emplois, ce qui est insuffisant m’enfin il faut bien commencer par quelque chose. Il prétend les avoir créés mais principalement dans l’informel (http://koaci.com/cote-divoire-v&oelig ;ux-2015-alassane-ouattara-invite-ivoiriens-aimer-davantage-leur-pays-97585.html) ! Je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer devant tant de mauvaise foi ! En tout cas les jeunes qui par millions sont à la recherche d’un emploi, apprécieront ! En vérité il n’y a pas beaucoup d’emplois sauf si vous avez un grand coup de chance ou le bras très long ! Et ce même si les proches de Ouattara ont un discours triomphaliste (http://www.lebanco.net/banconet/bco25766.htm). Mais c’est connu les hommes politiques aiment se flatter et embellir leurs réalisations, même quand les résultats sont médiocres. Pour nous qui côtoyons les jeunes au quotidien, ils ne sont pas contents mais pas contents du tout. Pour la création d’emplois, des initiatives ont été prises comme la création de certaines structures notamment le Centre de Promotion des Investissements de Côte d’Ivoire dit CEPICI (http://www.cepici.gouv.ci). Comme d’habitude sur le papier c’est beau, mais dans la réalité les choses sont plus compliquées. Peu de personnes sérieuses investissent en Côte d’Ivoire car l’environnement des affaires est mauvais. Par contre pour certains prédateurs c’est « le pied ». Pour l’emploi des jeunes il y a eu la création de l’AGEPE (http://www.agepe.ci/accueil/). A part ça, le couple Ouattara lors de visites d’état très médiatisées (on a donc du mal à y croire) va déverser des tonnes de « cadeaux » sur les populations de l’intérieur du pays. Madame Dominique Ouattara a aussi créé des fonds pour aider les femmes à s’émanciper notamment le Fonds d’Appui des Femmes de Côte d’Ivoire FAFCI (http://dominiqueouattara.ci/fr/actualites/tout-savoir-sur-le-fafci). Il paraît que les résultats sont encourageants ! Enfin dans quelques années sûrement on pourra faire le bilan !

Au point de vue sécuritaire la situation est difficile. De nombreux ex-combattants n’ont pas été désarmés. Combien sont-ils ? Nul ne pourrait le dire mais le chiffre de plusieurs dizaines de milliers est avancé ! J’en connais certains qui en ont gros sur le cœur. Un organisme, l’ADDR (http://www.addr.ci) qui devait servir à démobiliser et réinsérer les anciens combattants. 74 000 auraient été préalablement identifiés et plusieurs dizaines de milliers auraient été réinsérés dans le circuit économique (http://www.jeuneafrique.com/239845/politique/cote-divoire-fin-de-loperation-de-desarmement-des-anciens-combattants/), du moins officiellement. D’après certaines sources le tableau est assez sombre puisque 10 000 de ces ex combattants seraient « portés disparus ». Il est utile de préciser qu’un grand cafouillage existe au niveau des ex-combattants identifiés car on ne sait pas qui a réellement combattu et qui a été placé dans le lot à réinsérer par copinage. La corruption étant un trait culturel fort dans notre pays, ce genre de choses est inévitable. Mais il semble clair qu’un grand nombre d’armes de guerre circulent dans le pays et sont hors de contrôle. De même au nord les ex-rebelles auraient recommencé à s’armer (http://lider-ci.org/a-5-mois-des-elections-lonu-revele-le-rearmement-gigantesque-des-comzones-et-le-trafic-dor-de-wattao/) et les armes lourdes y auraient été transférés. Des témoignages ont fait état de transferts d’armes vers le nord, ce qui inquiète certaines populations et on peut le comprendre. De toute façon nous n’avons ni armée, ni police, ni gendarmerie dignes de ce nom. Certains s’en remettent à la chance, d’autres à Dieu ou d’autres encore sans doute aux esprits des ancêtres etc…

Au plan politique, il se trouve que seuls les proches et/ou les partisans de l’ex président Gbagbo doivent pour le moment répondre devant la justice, même s’il semble que récemment deux chefs de guerre proches de Ouattara aient été inculpés (http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/07/08/cote-d-ivoire-deux-anciens-chefs-rebelles-pro-ouattara-inculpes_4675895_3212.html). Nous suivrons cette affaire avec attention. Concernant les pro-Gbagbo, certains sont en procès en ce moment (http://news.abidjan.net/dossiers/dossier.asp?ID=1548). La femme de Laurent Gbagbo, Simone Gbagbo a elle été jugée (http://www.courrierinternational.com/article/2015/03/04/dix-ans-de-prison-requis-contre-simone-gbagbo). Gbagbo et un de ses lieutenants à savoir Blé Goudé (http://www.icc-cpi.int/fr_menus/icc/press%20and%20media/press%20releases/pages/pr1045.aspx) sont à La Haye, ce que beaucoup d’ivoiriens ont du mal à accepter. Certains parlent de « justice des vainqueurs ». La remarque en a été faite à Ouattara qui a répondu de « manière cinglante » (http://www.connectionivoirienne.net/109231/cote-divoire-cpi-jentends-des-betises-de-justice-des-vainqueurs-personne-ne-sera-encore-tranfere-ouattara), prétendant qu’il n’y a pas de justice des vaincus. Au niveau de la réconciliation, un organisme a été créé la CDVR (http://www.gouv.ci/actualite_1.php?recordID=5153), lequel a émis un rapport après des années d’audition mais ce dernier n’a pas été publié. Donc la réconciliation pour le moment n’est que théorique ! De même l’ancien président de la CDVR Charles Konan Banny (https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Konan_Banny) est devenu un opposant à Ouattara et tire à boulets rouges sur le président actuel du pays (http://lignedirecte.sn/cote-divoire-charles-konan-banny-critique-la-ouattara-formula/). Du côté des ex-partisans de Gbagbo il y a une division entre ceux qui suivent le président du parti, reconnu par l’état Pascal Affi N’Guessan (http://www.jeuneafrique.com/mag/243606/politique/cote-divoire-pascal-affi-nguessan-lhomme-qui-voulait-tourner-la-page-gbagbo/) lequel veut se présenter aux élections présidentielles d’Octobre 2015 et les autres qui scandent « Gbagbo ou rien » (http://news.abidjan.net/h/510398.html) ! Donc le parti de Gbagbo est divisé ! Quant à l’opposition politique elle est quasi-inexistante soit parce que certains opposants ont été corrompus soit parce que les autres n’arrivent pas vraiment à fédérer. Il faut dire que les deux leaders charismatiques que sont Gbagbo et Blé Goudé sont La Haye, sans doute un hasard…. Pour ne rien arranger au conseil constitutionnel c’est un proche de Ouattara, Mamadou Koné (http://www.jeuneafrique.com/33433/politique/c-te-d-ivoire-qui-est-mamadou-kon-le-nouveau-pr-sident-du-conseil-constitutionnel/) qui a été nommé. Et à la Commission électorale « dite » indépendante c’est Youssouf Bakayoko (https://fr.wikipedia.org/wiki/Youssouf_Bakayoko) déjà impliqué d’une certaine manière dans la crise électorale de 2010 qui a été reconduit à son poste (http://news.abidjan.net/h/505987.html). L’observateur neutre constate que Ouattara est en train de « tout verrouiller » sans doute pour s’assurer un nouveau mandat, alors qu’il est vraisemblablement inéligible (http://news.abidjan.net/h/504831.html). Ce dossier de son inéligibilité qui avait provoqué beaucoup de remous par le passé est en train de ressortir surtout qu’il avait pu participer aux précédentes élections grâce à une dérogation exceptionnelle (http://regardscroises.ivoire-blog.com/tag/inéligibilité+d’alassane+ouattara+pour+2015) qui devait donc lui permettre de se présenter une fois aux élections de 2005 qui n’ayant pu avoir lieu ont été organisées en 2010. Donc je pense que la vie politique ivoirienne est loin de se calmer et pourrait s’agiter violemment très bientôt ! Car Ouattara avait dit par le passé qu’il rendrait la Côte d’Ivoire ingouvernable si sa candidature était rejetée (http://news.abidjan.net/h/382069.html) ! Et maintenant qu’il a les pleins pouvoirs les gens craignent ce qu’il pourrait faire s’il se sent menacé.

La situation me semble donc explosive ! Et si Ouattara prétend qu’il veut faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent d’ici 2020 (http://www.banquemondiale.org/fr/news/feature/2012/12/06/positioning-cote-d-ivoire-as-an-emerging-country-by-2020-a-tangible-challenge), peu de gens sérieux y croient. Il a réalisé certaines choses, on ne peut le nier même si dans certains cas le travail a été bâclé soit parce que les prestataires doivent rogner sur leur marge ou parce que le marché tombe entre les mains de personnes proches du pouvoir (http://www.connectionivoirienne.net/97355/cote-divoire-corruption-cour-du-roi-ouattara-kagnassi-bictogo-bacongo) dont le seul but semblent de récupérer l’argent public avec une voracité qui rappelle presque l’esprit de prédation qui régnait au Zaïre du temps de Mobutu. Un certain Sidi Kagnassi (http://www.mondafrique.com/lire/decryptages/2015/06/12/sidi-kagnassi-letrange-monsieur-safran-dafrique-de-louest) a géré énormément de dossiers dont notamment celui de la réhabilitation des universités (http://ivoire.telediaspora.net/fr/texte.asp?idinfo=68936) avec un bilan plus que mitigé (http://www.ivoirebusiness.net/?q=articles/r&eacute ;habilitation-des-universit&eacute ;s-ivoiriennes-sarkozy-avait-offert-200-milliards-sous-le). Et beaucoup de choses sont dans l’opacité totale et pour votre sécurité, il vaudrait mieux essayer de ne pas chercher à y voir clair. Personnellement je dirais que ça sent mauvais et en tant qu’ivoirien je ne peux pas dire que je me réjouis de cette situation. On verra bien comment cela finira de toute façon, nous ne pouvons faire que peu de choses. Et ce d’autant plus qu’avec la pauvreté endémique beaucoup de gens se laissent aisément corrompre. Comment leur en vouloir ? Enfin nous espérons que l’année finira sans trop de casse car de gros nuages semblent planer sur l’avenir à court terme de ce pays. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 7 août 2015 10:28

    l’Afrique..(dans sa globalité...et pourtant berceau de l’humanité..) est ingérable elle laisse la porte ouverte à tous les mafieux du monde pour venir la piller... !


    • le moine du côté obscur 7 août 2015 13:18

      @Le p’tit Charles

      L’Afrique a été traumatisée et martyrisée pendant des siècles et ça continue. Mais tant que les africains ne verront pas leur réel ennemi et n’arrêteront pas les querelles intestines et puériles, ils seront impuissants à l’instar aussi des peuples européens qui commencent dangereusement à tendre vers les pays du tiers monde. L’enfer de la Grèce me fait penser à ce que certains pays africains ont pu subir avec des élites soumises aux puissances du fric et de la prédation. Les africains ne sont pas les seuls à subir les maffias car en Europe vous êtes « bien servis » aussi. Je pense que c’est un problème pour l’humanité entière qui devra choisir si elle veut continuer dans cette voie ou en chercher une autre plus sensée ! 

    • zygzornifle zygzornifle 7 août 2015 13:02

      Question de mafieux ils se sont certainement inspirés de nos gouvernants passés et présent et de Bruxelles.....


      • le moine du côté obscur 7 août 2015 13:19

        @zygzornifle

        Je pense que les nouveaux prédateurs s’inspirent des anciens ! Le mal malheureusement ne semble jamais faiblir face au « bien » qui ne cesse de reculer. Jusqu’où ça va tenir cette situation, je ne sais pas et parfois je me dis que je n’ai pas envie de le savoir ! 

      • Gandalf Gandalf 7 août 2015 23:52

        On peut comprendre, de par ton article, qu’il n’y a économiquement pas grand chose à attendre des limites en matière économique d’un pouvoir politique.

        Pour cela, je te rappelle l’éthique libérale, fondée sur la liberté et la responsabilité.

        Le politique s’inspire ad nauseam du fait économique, et rarement l’inverse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès