Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Cyrénaïque, épicentre de la contestation Libyenne

La Cyrénaïque, épicentre de la contestation Libyenne

Les événements récents en Libye ont débuté à Benghazi, deuxième ville du pays, et plus grande cité de Cyrénaïque. Cette région de l’est du pays, a toujours fait figure de zone rebelle dans l’histoire récente du pays aux prises de façon permanente de rivalités tribales. Pourquoi cette région a-t-elle toujours fait figure d’insoumise au régime du colonel Kadhafi ?


Il faut se rappeler que pendant la Seconde Guerre mondiale, les Britanniques s’étaient appuyés sur la très puissante confrérie des Sanussiya, dont le cœur était en Cyrénaïque, pour lutter contre les armées italienne et allemande.

La Libye, autrefois colonie italienne, fut ensuite placée sous mandat de l’ONU jusqu’en 1951, puis le Royaume-Uni poussa la création d’un royaume indépendant avec Mohammed Idriss el-Sanoussi (Idriss 1er), issu de cette confrérie. Il installa sa capitale à Al-Bayda, en Cyrénaïque, jusqu’à ce qu’il soit déposé en 1969.

Mais les tribus de la région restèrent favorables à la monarchie et aux Sanoussi et n’acceptèrent jamais réellement la prise du pouvoir de Mouammar Kadhafi, issu de la tribu des Kadhaf, près de Siirt.

En plus de sa propre tribu, Kadhafi s’est toujours appuyé sur les Warfala et les Margharha, leur réservant notamment l’appareil sécuritaire pour les premiers, et l’administration pour les seconds. Mais les tribus de Cyrénaïque, elles, ont toujours été exclues de l’appareil d’Etat, ont été maintenues dans un état de pauvreté, sans jamais pouvoir profiter de la manne pétrolière.

C’est dans ce contexte qu’une opposition islamiste armée émergea dans cette région dans les années 80. Dans les années 90, plus précisément de 1993 à 1998, Kadhafi envoya déjà des mercenaires, à l’époque plutôt issus d’ex-Yougoslavie ou d’ex-URSS, écraser dans le sang l’insurrection menée par le Groupe islamiste combattant Libyen. Plus de 10 000 miliciens furent envoyés en Cyrénaïque et bombardèrent, déjà, Benghazi. Beaucoup d’habitants de cette région furent massacrés ou détenus et torturés dans la sinistre prison d’Abu Salem.

L’un des fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam, a très tôt senti que cette région était une poudrière potentielle pour la Jamahiriya et détruisit cette prison symbole tout en libérant de nombreux détenus politiques. Mais cette ligne ne fut pas suivie par les durs du régime et les habitants de Cyrénaïque ont continué à être discriminés et mis à l’écart. C’est dans ce contexte que cette région a décidé de se soulever à nouveau, entraînant avec elle le reste du pays.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • eric 25 février 2011 09:37

    Merci pour cet article. Je supposai bien qu’il devait y avoir des racines historico ethniques expliquant ce qui se passe dans cette région et je désespérai de voir une autre explication que , le courageux prolétariat libyen se dresse contre la dictature Kahdafiste a la solde de l’impérialisme américain et avec la complicité de Sarkozy.


    • COVADONGA722 COVADONGA722 25 février 2011 12:04

      proletariat lybien ?
      il n’y a pas de proletariat lybien , comme vous l’a parfaitement expliqué l auteur il existe un irrédentisme specifique au tribus de la cyrénaique que ce greffe dessus un mécontement populaire et des classes eduquées est une évidence , comme l’est le fait que tant que le clan et les tribus dont est issu kadhafi n’obtiendrons pas d assurance pour l’avenir elles soutiendront les kadhaffi mordicus !


      • eric 25 février 2011 12:29

        A covadonga. cela me parait parfaitement évident, mon propos etait plustot de me réjouir d’avoir un élément d’information ridiculisant absolument une fois de plus des commentateurs et articles célébrant la « révolution populaire libyenne » et dénonçant la « complicité objective du capitalisme américain et du régime néo nazi sarkozien ». Voir par exemple http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l-alibi-de-kadhafi-89492?debut_forums=0#forum2833080


        • OMAR 25 février 2011 18:06

          Omar 33

          Bonjour Peyiba. "L’un des fils de Mouammar Kadhafi, Saif al-Islam.......

          De quel droit un rejeton de dictateur décide des mesures, harengue puis menace son peuple, comme l’a fait Saif El Islam ?
          Comme Bechar El Assad, ou Said le frére de Boutef,ou le fils de Moubarek, etc... 

          Quant à son démon de père, il a juste suffit qu’il distribue qulques billets de dollars pour que tous les crimes qu’il a commis contre des innocents soient oubliés.

          Mieux, il devenait fréquentable et même incontournable dans cetaines prises de décisions en Afrique et en Europe.

          Et aujoourd’hui l’Occident feint de découvrir ce qu’il a toujours été : un barbare.


          • eric 26 février 2011 12:08

            A l’auteur, j’ai suivi attentivement votre fil car votre article est un des rares sur ces questions qui donnent une vraie information sur les réalités locales. J’espérai qu’il susciterait de nombreux votes et commentaires. Par rapport au déclamations a horizon franco français et en toute méconnaissance de causes et effets, je constate qu’il a peu d’écho. J’ai fait ce que j’ai pu en le mettant en lien ici ou la, mais bon. Il semblerait donc qu’au moins sur agoravox, mais il a l’air d’en aller de même sur d’autres médias citoyens ou pas, nos compatriotes soient en réalité profondément indifférents a ce qui se passe vraiment chez nos voisins ce qui est en soi, aussi une info, même si elle est moyennement surprenante. Je tenais a vous réitèrer mes remerciements pour vos utiles informations.


            • Peyiba Peyiba 28 février 2011 11:09

              Bonjour à tous et merci pour ces commentaires,


              si vous voulez approfondir le sujet des tribus libyennes :

              « Tribus et Etat dans le système politique libyen » du chercheur Moncef Djaziri

              le site du centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen de genève avec notamment l’article «  les chefs de tribus qui gouvernent le pays ont un rôle d’arbitre ».

              Mohammed el-Senoussi (« prince » actuellement exilé à Londres) a également été interviewé par l’AFP. Ici, l’article, trouvé sur Angola Press http://www.portalangop.co.ao/motix/fr_fr/noticias/africa/2011/1/8/Mohammed-Senoussi-prince-libyen-exil-Kadhafi-doit-partir,1f507393-8de2-4aaa-a53c-91a97117eba0.html

              Bonne lecture,

              Peyo

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Peyiba

Peyiba
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès