Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La défense des droits de l’homme en Tunisie ?

La défense des droits de l’homme en Tunisie ?

L’article fait une lecture à caractère économique de la position prise par le président Sarkozy à propos des droits de l’homme lors du voyage qu’il vient d’effectuer en Tunisie les 28 et 29 avril 2008.

Au-delà des propos surprenants du président Sarkozy en Tunisie, disant et réaffirmant que les droits de l’homme ont progressé en Tunisie et de l’image d’une Rama Yade complètement éteinte dans les images vues à la télévision, il faut s’interroger sur les effets du non-respect des droits de l’homme en Tunisie, sur nous, Français.

Nous pourrions nous contenter de nous dire que la défense des droits de l’homme en Tunisie n’est qu’un exercice de style pour nous donner bonne conscience et nous dire que, de l’autre côté de la Méditerranée, les femmes et les hommes de Tunisie bénéficient des mêmes droits que nous. En fait, il faut savoir que le non-respect des droits de l’homme en Tunisie se traduit par l’impossibilité pour les syndicats de revendiquer librement des augmentations de salaires ou le respect des normes du travail, et se traduit également pour la presse ou pour toute personne par l’impossibilité de mener des enquêtes et de dénoncer le non-respect des normes écologiques ou de protection des biens et des personnes en cas de catastrophe industrielle. Et, pourtant, sous les effets des délocalisations et du développement industriel du pays en fonction de ses potentialités, la Tunisie regorge de sites industriels dangereux qui en France seraient classés Sevéso et feraient l’objet de mesure de précautions particulières. En Tunisie, pour ne pas effaroucher le bon peuple et pour ne pas faire peur aux touristes, le silence règne sur ces questions sauf lorsque la communication est faite par les organes officiels des ministères en charge de ces questions. On s’en doute, pour nous dire que tout est aux normes et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Le problème, c’est en l’absence de respect des droits de l’homme, l’information n’est pas crédible et qu’elle sera sacrifiée sur l’hôtel du réalisme économique ou politique.

Car, finalement, la lutte contre l’islamisme est un cheval de bataille commode pour le régime du président Ben Ali pour faire taire toute information portant sur les risques tant industriels que sur ceux relatifs à la contestation économique. Des fois que de dangereux islamistes se cacheraient derrière les syndicalistes.

En fait, on peut être inquiets, nous Français, de voir que notre président trouve que les droits de l’homme progressent en Tunisie. Voudrait-il dire qu’il souhaiterait que la France devienne un peu la Tunisie de Ben Ali où les syndicalistes, et en fait où toute contestation aussi minime soit-elle du régime et de ses décisions, sont bâillonnés sous le prétexte de ne pas faire le lit de l’islamisme ?

Plus directement, la mise au pas des syndicats permet à la Tunisie de continuer à profiter des délocalisations des entreprises françaises et fausse complètement le jeu de la concurrence si chère à la notion de libéralisme et de mondialisation. Pour un président qui voulait mettre fin aux délocalisations et pour cela voulait même mettre en place une TVA sociale (qui a fait long feu !) pour pouvoir lutter contre, on peut quand même s’étonner ! Il devrait comprendre qu’en obligeant la Tunisie à mieux respecter les droits de l’homme et donc en permettant aux syndicats d’avoir de meilleurs salaires, cela permettrait aux industriels de réfléchir à deux fois avant de délocaliser en Tunisie.

Quant au fait d’empêcher tout débat réellement libre, dans les médias notamment, sur le respect des normes environnementales et industrielles, cela peut nous toucher directement lorsque nos compatriotes vont passer des vacances en Tunisie. Notre président peut ne pas être inquiet, c’est généralement une clientèle populaire, celle qui n’a pas les moyens de se payer des vacances sur un yacht privé !!!

En ayant la position qui a été la sienne sur les droits de l’homme en Tunisie, le président Sarkozy a agi en défenseur des patrons français qui vont délocaliser en Tunisie et ce ne sont pas quelques contrats de vente d’avions Airbus, dont une bonne partie sera fabriquée par des sous-traitants d’EADS en Tunisie, qui doivent nous faire croire le contraire.

Contrairement à l’image qu’il a voulu donner, en allant en Tunisie signer des contrats, il n’a pas agi en défenseur des intérêts des citoyens français que nous sommes et encore moins en faveur des femmes et des hommes de Tunisie. Notre secrétaire d’Etat aux droits de l’homme, Rama Yade, devrait comprendre qu’en défendant les droits de l’homme à travers le monde, elle a en bonne partie une mission économique en faveur des travailleurs français car respecter les droits de l’homme, c’est d’abord faire respecter les droits des syndicats dans les pays où les entreprises françaises délocalisent à tour de bras. Faire respecter avec rigueur les droits de l’homme partout dans le monde, c’est d’abord faire respecter nos propres droits de l’homme, à nous Français !

A moins que le seul but du président Sarkozy et de son gouvernement soit celui de défendre les intérêts des patrons français… On s’en doutait un peu en voyant la patronne du Medef applaudir à chaque prise de parole du président Sarkozy !


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Gazi BORAT 9 mai 2008 12:51

    Avant l’arrivée sur la scène politique tunisienne de mouvements se réclamant de l’islamisme, les droits de l’homme n’étaient pas respectés en Tunisie.

    De même, du temps du roi Hassan II au Maroc..

    A l’époque, ceux qui déplaisaient au pouvoir étaient affuiblés de l’étiquette "communistes". Certains l’étaient parfois, d’autres non..

    Aujourd’hui, torturer au nom de la lutte contre l’islamisme vous vaut la bienveillance des gouvernements occidentaux et permet ainsi à des régimes corrompus de se présenter comme des "remparts" contre l’intégrisme...

    gAZi bORAt


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 mai 2008 13:35

    SALUT GAZI

     

    Vous avez raison . Je dis une fois de plus que la Tunisie de Bourguiba c’était kif kif !!

     

    J’ai quand même acheté "le sec et l’humide" interessant !

     

    Bien à vous


  • Gazi BORAT 9 mai 2008 16:53

    à Cambronne

    Bonjour !

    (réponse plus bas)

    gAZi bORAt


  • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 mai 2008 13:42

    TOUT A FAIT THIERRY

     

    Je cherche vainement un pays arabo musulman respectueux de ces fameux droits de l’homme !!

    Ne parlons pas en plus des droits de la femme car c’est encore pire .

    Peut être s’agirait il d’un problème socio culturel  ? 

     

    Est ce que la notion de droits de l’homme ne serait pas tout simplement une vision judéo chrétienne ?

     

    Bien à vous .


  • Serpico Serpico 9 mai 2008 13:37

    Mais où est passé le brave soldat Menard ?


    • Sébastien Sébastien 9 mai 2008 13:57

      Enfin un president pragmatique qui ne donne pas de lecons a la terre entiere. Vous pensez que Ben Ali ne le sait pas qu’il ne respecte pas les droits de l’homme ?

      Et si on ne delocalise pas en Tunisie, ca sera dans un autre pays, c’est tout.

      Ca fait combien d’annees qu’on donne des lecons au monde ? Pour quel resultat ? Ce n’etait peut-etre pas la bonne methode.


      • guitouni 12 mai 2008 11:21

        "Et si on ne delocalise pas en Tunisie, ca sera dans un autre pays, c’est tout."

        Magnifique raisonnement. Qui peut justifier n’importe quelle saloperie. "Bof si c’est pas moi qui le fait ce sera quelqu’un d’autre, alors autant que j’en profiter". Je vous épargnerai les comparaisons qui me vaudraient un point godwin...


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 mai 2008 14:11

        A TOUS

         

        J’offre un prix à celui qui pourra me désigner un pays arabe ou musulman ou les deux qui respecte ce que nous appelons les droits de l’homme .

         

        En plus il y a les pays asiatiques non arabes et non musulmans et l’Inde qualifiée généralement de plus grande démocrarie du monde où les intouchables ne sont même pas tout à fait considérés comme des êtres humains ; Les droits de l’homme n’y sont pas particulièrement bien respectés .

         

        Droits de l’homme plus ou moins appliqués en Europe, en amérique du nord un peu du sud et encore pas toujours très bien ; Alors , des leçons à Ben Ali  ?

         

        Vive la république quand même .


        • guitouni 12 mai 2008 11:27

          "J’offre un prix à celui qui pourra me désigner un pays arabe ou musulman ou les deux qui respecte ce que nous appelons les droits de l’homme ."

          La turquie est un pays à majorité musulmane mais laïc et où les droits de l’homme sont relativement respectés (je ne dis pas que c’est parfait mais c’est surement mieux qu’en tunisie ou en chine).

          L’indonésie, plus grand pays musulman, est une démocratie, peut-etre pas la meilleure démocratie du monde mais les choses s’améliorent (pour de bon cette fois).


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 mai 2008 16:04

          Je ne prends pas de gros risques avec mon offre. j’ai bien réfléchis avant et franchement je n’ai pas trouvé .

           

          Il y a eu le Liban un certain temps

           

          Salut


        • Gazi BORAT 9 mai 2008 16:31

          @ CAMBRONNE

          Je pense que c’est une phase historique... et l’argument socio-culturel ne me semble pas pertinent car les sociétés évoluent.

          L’Europe un temps n’a été quasiment constituée que de régimes "fascistes" ou de régimes autoritaires.

          A cette époque, on aurait pu affirmer que quelque chose, dans la culture "européenne" s’opposait aux "Droits de l’Homme".

          Les Amériques centrale et méridionale pendant une longue période, pouvaient laisser croire que le pronunciamento était le seul fonctionnement politique propre aux Sud Américains.

          Les choses ont changé depuis.

          A bientôt..

          gAZi bORAt


        • Gazi BORAT 9 mai 2008 16:50

          à CAMBRONNE (suite)

          Les sociétés évoluent et sont liées au contexte socio économique dans lequel elle s’épanouissent. Je vous épargnerai le pensum sur le traditionnel conflit entre "infrastructure" (les évolutions de la sphère économique) et la "superstructure (l’idéologie dominante) mais la clé est là.

          La Tunisie évolue particulièrement sur le plan culturel au niveau du cinéma, tant que le régime n’est pas critiqué... ce qui décoince les réalisateurs sur d’autres questions, comme celle de la sexualité. La Tunisie regorgeant d’actrices particulièrement "sexy", le résultat n’est pas inintéressant.

          Concernant le "Sec et l’Humide", j’avais été déçu car j’en attendais plus et Degrelle est un personnage intéressant. On y découvre là un aspect un peu "fumiste" de l’individu les développement de la querelle linguistique dans la collaboration germano-belge.

          Je lis en ce moment un ouvrage, dans le cadre d’une recherche, assez curieux et concernant la collaboration mafieuse (la "carlingue"), axé sur la galerie de demi-mondaines pittoresque qui hantaient la rue Lauriston. Surréaliste.

          http://fr.blog.360.yahoo.com/blog-rN1xwsYwdahDWbfe437X3_tDtT1R.Q—?cq=1&p=3209

          gAZi bORAt

           


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 9 mai 2008 17:29

          OUI Gazi vous avez probablement raison .

           

          L’avenir nous répondra .

           

          Il y a vingt ans un de mes amis polonais me disait , l’oeil réveur , qu’un jour la pologne serait peut être comme la Suède .

           

          Je ne l’ai pas contredit car je l’aimais bien mais je n’en pensais pas moins . C’était juste un an avant la chute du mur de berlin et je ne voyais pas la chose pour demain .

           

          Et pourtant , il est fort possible que la Pologne rejoigne bientôt la suède dont elle est si proche géographiquement .

           

          Donc je ne dirai pas qu’il n’y aura jamais de démocratie arabe . Je me contente de dire que pour l’(instant c’est plutôt mal barré .

           

          Salut et fraternité .


        • Gazi BORAT 9 mai 2008 18:30

          @ Cambronne

          Une blague polonaise du temps du rideau de fer que l’on m’a raconté il y a peu :

          • - "Qui est le plus grand patriote polonais ?"
          •  - " ?????"
          • "Felix Djerzinski !"
          • "Pourquoi ?"
          • "Il a tué beaucoup de Russes !"

          http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%A9lix_Dzerjinski

          gAZi bORAt

           


        • Gazi BORAT 9 mai 2008 18:58

          à CAMBRONNE

          Votre réflexion sur le Liban est intéressante..

          Un temps le seul pays en paix dans une zone en guerre, comme la Suisse le fut entre 1939 et 1945.

          Le Liban n’était-il pas alors surnommé "la Suisse du Proche Orient" et ses banques peu regardantes sur l’origine de l’or que l’on venait y déposer ?

          gAZi bORAt


        • Henri François 9 mai 2008 15:05

          Pourquoi s’acharner sur la Tunisie, question "Droits de l’Homme" ? Pourquoi justement ce petit pays alors qu’on est en droit de s’interroger sur le sens que l’on doit donner aujourd’hui, à l’heure de la mondialisation, à ces fameux droits. Croyez vous sincèrement que les Droits de l’Homme tels que les ont voulu les prophètes ou même les Etats Unis puis la France voilà des siècles pour ne pas dire des millénaires, sont encore d’actualité aujourd’hui ? Croyez-vous que ces fameux droits existent, même en France, et pourquoi pas à Reims, dans la présente civilisation "à l’occidentale" entièrement vendue à l’industrialisation effrénée et moribonde ?

          N’oubliez pas que vous vous attaquez en la circonstance à une nation toute jeune qui a acquis son indépendance depuis à peine un peu plus de 50 ans après avoir souffert de tant d’occupations étrangères basées sur le profit. N’oubliez pas qu’en Occident les Républiques et les droits de l’Homme sont vieux de bientôt trois siècles sinon plus. N’oubliez pas que les révolutions et notamment la française (et les droits de l’homme) ont été l’oeuvre de bons bourgeois qui, comme toujours depuis, ont abusé le peuple pour arriver à leurs fins. N’oubliez pas non plus que le christianisme est plus âgé que l’islam de quelques cinq siècles. Que ce dernier, depuis peu, est en train de traverser les soubresauts qui ont ensanglanté avec plus de terreur encore et plus longtemps, le chemin de son frère aîné. N’oubliez pas enfin que chez vous, chez nous, ces fameux droits sont agités chez les autres, par la seule volonté de ceux qui nous qui vous gouvernent, dans le seul but de camoufler les excés commis, chez eux, donc chez vous, chez nous.

          Sachez enfin que dans ce petit pays paisible qu’est l’ancienne Ifryqua romaine où bon nombre de toursites de chez nous, de chez vous, se "...demandent s’il y a de l’eau courante dans les hôtels... où si les habitants ont tous la peau noire... où même si les lions et les casques coloniaux existent toujours (croyez-moi, ce sont mes propres oreilles qui ont entendu ces réflexions), dans ce petit pays donc, il fait encore bon vivre. Avec ou sans Droits de l’Homme, version occidentale.

          Amitiés d’un bon français natif de Tunisie et fier de l’être.

           


          • tvargentine.com lerma 9 mai 2008 16:44

            Vous écrivez

            "Car, finalement, la lutte contre l’islamisme est un cheval de bataille commode pour le régime du président Ben Ali"

            Soyez un peu responsable dans vos propos ,car le droit des femmes est tres étendu en Tunisie et il est toujours tres progessiste

            Les islamistes s’attaquent toujours dabord aux droits de femmes

            Quand aux syndicats,il est évident que dans les pays dont l’islam est la religion,les extrèmistes n’hésiteraient pas à infiltrer les "syndicats libres" pour mieux destabiliser un pays ou Ségolène ROYAL passe d’ailleurs tout les ans ses vacances !

             

             

             


            • Gazi BORAT 9 mai 2008 16:52

              @ Lerma

              Segolene passe ses vacances en Tunise, soit.. mais Nicolas Sarkozy reçopit très chaleureusement Mouammar Kadhafi..

              Je ne sais pas quelle est la pire de ces deux attitudes..

              gAZi bORAt


            • Gazi BORAT 9 mai 2008 17:17

              @ Thierry Jacob

              Tous les FONDAMENTALISMES se valent... Il y a vingt ans, on ne parlait quasiment pas du fondamentalisme musulman...

              Il y à un siècle, le monde juif, tournant le dos à la Haskallah- un réel progrès - commençait lentement son retour au religieux.

              Je mettrais bien dans le même sac Ben Laden, le rabbin Kahane et Ben Laden...

              gAZi bORAt


            • Sébastien Sébastien 9 mai 2008 23:13

              L’article est sur la Tunisie de Ben Ali. Pourquoi vous parlez des juifs ? C’est quoi le rapport ?


            • Gazi BORAT 9 mai 2008 18:47

              @ tHIERRY jACOB

               

              Une réflexion sur la Haskala :

              • La haskalah fut, pour résumer grossièrement, l’équivalent des "Lumières" pour le Judaïsme. Ce mouvement, coïncidant avec une ouverture à la tolérance de la plupart des états européens, eut pour résultat une tendance à l’assimilation des Juifs de la Diaspora dans les sociétés de leurs lieux de résidence, une vague de conversions aux religions chrétiennes et aussi, pour d’autres, un basculement vers l’athéisme.

               

              • Le sionisme, au contraire, constitua pour la communauté juive autant un nationalisme à l’instar des autres qui se développaient partout dans le monde à cette époque qu’un repli sur soi, dans un contexte de renaissance de l’antisémitisme en Europe, causé par des facteurs économiques (la crise de la première révolution industrielle) et aussi comme dérivatif utile pour des masses que pouvaient tenter un mouvement ouvrier en pleine ascension.

               

              • Certains, à l’égal de la logique que vous développez régulièrement au sujet de l’Islam, auraient pu déclarer que les Juifs étaient inaptes à l’intégration... Je vous invite à visionner un (excellent) film de Woody Allen, Zelig, qui traite avec humour de ce sujet. On y voit un personnage dépourvu de personnalité propre, qui se transforme automatiquement en la personne qu’il cotoie, tant est fort son désir d’assimilation. Face à un nazi, il devient même nazi, devant un obèse, il grossit et quand enfin, pour le soigner, on le met devant une psychanalyste, il entame une discussion entre confrères qui rend impossible toute cure analytique.

               

              • Zelig est guéri quand, à la fin, il accepte d’être lui-même.. et devient alors un personnage totalement inintéressant.. Je pense de même que la culture juive a beaucoup perdu de son éclat depuis la création de ce petit état militarisé qui cause tant de soucis à la paix mondiale..

              Sur ce : Shabbat shalom !

              gAZi bORAt

               

               


            • Gazi BORAT 9 mai 2008 19:07

              @ Thierry Jacob

              Israel est historiquement légitime... Mais pas les extensions de territoires réalisées à partir de 1967...

              gAZi bORAt


            • fouadraiden fouadraiden 9 mai 2008 21:52

               

               

               contre ces régimes arabes, images par secondes des administrations coloniales occidentales d’hier,ce qui explique que les regimes occidentaux s’y reconnaissent, les islamistes version hezbollah ou hamas reste encore la solution à la fois contre les potentats arabes et la politiques occidentales qui sévit dans la région.

               

               l’attitude occidentale ns laisse peu de choix car ns en arrivons à croire que l’islam est notre seul recours et contre nos dicatateur et contre la politique occidentale .

               

               au fond il est naturel que les pays occidentaux soutiennent encore et encore nos dictateurs.ils les appelent dans leurs journaux les arabes modérés.

               

               qt au syndicats................qd on fait un tour dans le monde arabe ,la question syndicale je la percois nulle part chez le peuple.

               

               

               dilemme de fou : se débarasser de l’hégemonie occidentale reviendrait à ns débarraser des régimes arabes.sur ce pt les islamistes ont malheureusement absolument raison et risquent de faire perdre aux sociétés arabes 50 ans encore.


              • Sahtellil Sahtellil 10 mai 2008 23:05

                Je suis hors sujet. Je n’ai pas lu l’article, même pas le commentaire, (j’y reviendrai) mais après une balade d’une semaine à peu près sur AV (je découvre) je suis tombé sur quelques articles intéressants et surtout qlq discussions que j’ai trouvé absolument passionnantes. C’est à ce titre que je tiens à rendre un hommage particulièrement appuyé à Fouadraiden. Votre lucidité caustique, qlqfois cynique, jamais hypocrite (même si parfois empreinte d’amertume, voire d’une infinie tristesse)...

                Je viens juste de quitter un vieux fil et je n’y tiens pas, il faut que je vous tire mon turban made in china acheté à Derb Ghallef. Franchement, le truc de la boite de nuit et du cerbère à la porte...

                Désolé pour cette petite envolée, fallait que ça sorte, mais on m’y reprendra plus.

                @+


              • fouadraiden fouadraiden 11 mai 2008 04:22

                 salut Sahtelli

                 

                 oui c’est ça ,une infinie tristesse, ce qui ss doute empêche l’hypocrisie et m’encourage au cynisme.

                 

                 et c’est pas en observant la Tunise ou quelque autres pays du Magrheb si chers à Srako mais la jeunesse maghrebine de France que je suis devenu triste.

                 le lien entre ces deux situations m’est devenu insupportable depuis .l’une conditionnant l’autre evidemment .comment cela ne pourrait il pas convenir aux régimes et sociétés occidentales ?


              • fouadraiden fouadraiden 11 mai 2008 04:42

                 

                encore un truc Sathel

                 

                 

                 au sujet des boites de nuit ,jai fait le tour de la question et je suis devenu incollable sur les vrais raisons qui poussent les occidentaux à ns en exlcure.....

                 

                 pas besion d’etre en Tunisie pour se sentir humilé....


              • Sahtellil Sahtellil 12 mai 2008 04:19

                 

                Les syndicats, parlons-en. La Tunisie, je ne sais pas, je m’en tiens au Maroc, pays voisin un peu moins performant économiquement mais en gros sensiblement équivalent. 22 centrales répertoriées dont seulement 5 présentes sur le terrain représentatives principalement des grosses structures, les groupes étrangers et l’administration. On ne les voit que le 1er mai brandissant ou chantant des slogans périmés ou la veille pour ce qu’ils appellent « le dialogue social » qui a accouché cette année d’une rallonge de 5% du SMIG (1800dh – 160€) alors que concrètement un ménage moyen a besoin grand minimum de 4000dh pou survivre péniblement dans des conditions ‘dignes’ (voiture, voyages, réstos, école privée… faut pas rêver !).

                Pour le travailleur dans l’immense majorité des PME voire dans quelques organismes étatiques, vouloir se syndiquer c’est se préparer à recevoir proprement son solde de tout compte. Alors imaginez les conditions de travail et de sécurité !

                A ce propos, plusieurs affaires ont récemment secoué l’opinion publique ; j’en citerai la plus récente et la plus terrible :

                Le 26 avril, un mégot mal éteint a provoqué un incendie dans une fabrique de matelas. 56 personnes périrent carbonisées, asphyxiées ou le corps disloqué après une chute de 3 étages. Les locaux étaient verrouillés de l’extérieur et les fenêtres grillagées afin de, dixit le propriétaire, « empêcher le vol de la matière première ». Le bâtiment voué au départ à la confection a subi des modifications sans l’aval des autorités (moi je dirais que si, sous la table) et sans la plus élémentaire norme de sécurité. Et le personnel n’est pas formé au maniement du matériel anti-incendie, par ailleurs insuffisant en la circonstance. L’usine emploie 130 personnes dont 9 seulement sont déclarés, les autres étant engagés via 2 sociétés d’intérim. Je pense qu’il est inutile de préciser que les salaires pratiqués sont scandaleux (entre 300dh -9 jours de clopes pour un fumeur moyen- et 600dh/semaine) et la couverture inexistante. Alors les syndicats ?

                L’auteur évoque les droits humains en Tunisie, dont le fonctionnement n’est pas fondamentalement différent du notre ! On reparlera peut-être dans 2 ou 3 décennies.


              • fouadraiden fouadraiden 15 mai 2008 23:33

                 

                salut Stal

                 

                 oui je suis au Maroc à Tanger en ce moment et jai entendu parlé de l’incendie de Casa.

                si ca te dit voici mon email, ce serait un plaisir d’entrer en contact avec toii d’autant que je cherche à m’établir un peu plus sérieusement au maroc.

                 

                 fouadraiden@hotmail.com

                 tel marocain 0798 53232


              • fouadraiden fouadraiden 15 mai 2008 23:35

                 

                 

                 message ci-dessus à Sahtellil


              • Jean-Michel B. 10 mai 2008 19:40

                Appelons un chat, un chat ! La Tunisie n’est pas un pays démocratique ! Plus ou moins la même situation que celle de Bourguiba sous laquelle j’ai vécu et où, lorsque j’étais étudiant à l’Université de Tunis , dans les années soixante 70, nous avions deux polices politiques que nous devions craindre, celle de Zarg El Aïoun et celle de Ben Ali (déjà lui). Les choses n’ont guère changé depuis, la Tunisie est devenue plus fréquentable parce qu’elle est dans le « bon camp », celui qui combat l’islamisme.

                C’est vrai qu’une Tunisie qui basculerait complètement dans l’islamisme, cela pourrait poser davantage de problème à la France et à l’Europe en général, mais sommes nous vraiment à l’abri d’une telle évolution. A priori non ou alors il va falloir que l’on continue encore pendant très longtemps à mettre une croix sur toute évolution du pays dans un sens positif en matière de droits de l’homme.La Tunisie, image d’un pays fort sympathique, oui pour ceux et celles qui restent dans le rang. Dès lors qu’il s’agit d’être critique vis-à-vis du régime en place, cela devient vite le cauchemar sans aucune solution en vue. Statut de la femme, oui, il est en avance par rapport aux autres pays arabes mais dans la répression, le régime Ben Ali ne fait guère de place plus favorable à la femme qu’à l’homme. En ce qui concerne le lien entre les délocalisations et le respect des droits de l’homme, le combat doit être global et si on est capables de se mobiliser en faveur du Tibet on soit être aussi capable de se mobiliser pour qu’ils soient aussi respectés en Tunisie.

                Enfin, quant à dire que parce que Ségolène Royal ou Bertrand Delanoe ou telle ou telle autre personnalité politique française passe ses vacances en Tunisie, cela signifie que le pays est fréquentable, je dis non et trois fois non. Il faut envoyer des signaux clairs à la Tunisie, à savoir que les choses doivent changer en matière de droits de l’homme. Il faut donc que de telles personnalités cessent d’y aller et disent pourquoi elle n’y vont plus. Si Bertrand Delanoe était allé faire un voyage en Chine en pleines manifestations en France pour soutenir la cause tibétaine, on aurait crié au scandale et à l’esprit de collaboration avec le régime chinois.
                Il doit en être de même avec la Tunisie et maintenant, il est temps de dire que ce pays, la Tunisie, doit faire des progrès réels en matière de droits de l’homme. A titre personnel, c’est ce que j’ai décidé de faire et de ne plus mettre les pieds en Tunisie tant que des changement réellement notoires n’auront pas été faits.
                Ce sont les fils et les filles de Tunisie qui feront progresser les droits de l’homme dans leur pays, la cause est entendue mais le monde entier doit envoyer des signaux clairs aux dirigeants de ce pays. Ce n’est pas en se félicitant d’une hypothétique avancée des droits de l’homme en Tunisie comme vient de le faire le Président Sarkozy que l’on aidera les défenseurs des droits de l’homme tunisiens dans le combat qu’ils mènent inlassablement avec u courage exemplaire, courage que j’apprécie d’autant plus pour connaître personnellement l’arbitraire des autorités tunisiennes.
                Une dernière précision : l’absence de démocratie et de respect des droits de l’homme que l’on constate avec davantage de récurrence dans les pays arabes et musulmans n’est pas une fatalité à mes yeux. La Turquie, pays musulman s’il en est un pays démocratique comme le prouvent es manifestations qui ont lieu contre le port du foulard. Il faut peut-être juste noter que le fait que la Turquie soit réellement en négociation avec l’Union Européenne en vue de son éventuelle adhésion permet chaque jour un peu plus d’ancrer ce pays dans la démocratie. Apparemment, un réel dialogue politique avec l’Union Européenne est de nature à faire avancer les choses en matière de démocratie et de respect des droits de l’homme. Force est de constater que jusqu’à présent, l’Union Européenne s’est laissée bercée par la douce musique des autorités tunisiennes et les belles images de cartes postales des rivages tunisiens. Il est temps que cela change !

                • fouadraiden fouadraiden 11 mai 2008 04:37

                   

                   

                   et si nous faisions fausse route eb invoquant mere théresa et les droitsd de l’homme ?

                   

                   à observer la chose démocratique je constate que rares sont ceux qui parviennent à la respecter convenablement à travers le monde. l’Occident et peut- etre un chwiya les Japonais.et pkoi ne pas encourager les Arabes à plus de tyrannie, la vraie et non les esbroufes qui ns dirigient depuis nos indépendances, à l’instar du régime chinois ou russe.

                   

                   ce n’est pas l’absence de démocratie qui nous a rendu si vulnérable aux prédateurs occidentaux mais l’incapacité de nos pays a fonder de vrais dictatures ,un peu comme le font les Chinois. eux sont une véritable alternative à l’hégemonie occidentale.

                   

                   que ns enseigne le Hamas ou le Hezbolla sinon que l’alternative démocratique, ventée par ts nos dictateurs, est une chimère ds le monde arabe.


                • Serpico Serpico 11 mai 2008 14:26

                  C’est curieux : Les groupies sionistes démolissent en général tout ce qui est arabe ou musulman. Sans pitié ni nuance.

                   

                  Et là, brusquement, on trouve du positif chez Benali. Soudainement, on trouve qu’il ne faut pas donner de leçons. Alors que, il y a quelques heures encore, la classe était ouverte non-stop.

                   

                  Il y a des jours, certains devraient passer chez Midas...


                  • Sahtellil Sahtellil 12 mai 2008 04:44

                    Un article corcernant la triste affaire citée plus haut, là où je ne voulais pas que se place mon commentaire.

                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès