Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La diplomatie américaine retournée par Netanyahou

La diplomatie américaine retournée par Netanyahou

La tournée de la secrétaire d’Etat américaine au Proche-Orient a marqué un retournement surprenant de la position de l’administration Obama face au gouvernement du Likoud de Benjamin Netanyahou.
Après des mois de critiques et une nette prise de distance vis-à-vis de la politique de colonisation d’Israel, Hillary Clinton a fait marche arrière et demandé aux palestiniens de revenir à la tables des négociations malgré la poursuite des colonisations.
Pourquoi ? Aucune certitude mais quelques éléments de réponse.
(l’article ci-dessous est un post de mon blog Secrets d’état)

Excusez ce titre un brin provocateur. J’essaye encore une fois d’aborder la question israélo-palestienne avec une vision dépassionnée même si je devine par avance la tonalité de certains commentaires.

Pour moi qui considère la diplomatie comme l’expression la plus crue (en dehors des guerres) des rapports de force entre les nations, je suis vraiment surpris du revirement américain sur la question israélo-palestienne en général et sur le gel des colonisations en particulier.

Depuis l’investiture de Barck Obama, la tonalité de la diplomatie américaine, en particulier de la part d’Hillary Clinton avait été pour le moins aussi conciliante vis-à-vis d’Israël que l’administration Bush avait pu l’être.

On avait bien senti notamment que la victoire de Benjamin Netanyahou et la victoire de la droite israélienne aux législatives était une mauvaise nouvelle pour les Etats-Unis qui espéraient relancer le processus de paix.

Une attitude donc assez hostile à Netanyahou et en particulier à l’un de ses thèmes de prédilection, la colonisation.

Comment expliquer alors la tournure de la tournée (désolé pour le jeu de mot) de Clinton au Proche-Orient où elle a embrassé la position du gouvernement israélien et demandé au palestiniens de reprendre les négociations malgré la poursuite de la colonisation ? Netanyahou buvait du petit lait à ses côtés !!!

L’argument avancé par les américains n’est pas vraiment convaincant : renouer coute que coute le fil du dialogue. Pas sûr que les palestiniens apprécient.

A mon avis c’est surtout l’aveu de l’échec de la politique d’intimidation à l’égard du Likoud. Les américains ont réalisé qu’ils allaient dans le mur en ostracisant (dans les limites du raisonnable tout de même) le gouvernement de Netanyahou.

Peut-être est-ce la meilleure solution pour parvenir un jour à une paix même bancale. On peut juste regretter que cette politique de la main tendue n’ait pas été adoptée avec le Hamas, ce qui aurait évité le gâchis qu’on observe actuellement et l’abandon scandaleux de la bande de Gaza par la communauté internationale (je ne parle pas ici que de la dimension humanitaire).


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • John Lloyds John Lloyds 4 novembre 2009 12:11

    « Les américains ont réalisé qu’ils allaient dans le mur en ostracisant le gouvernement de Netanyahou »

    « Réalisé » ??? Je ne crois pas, le financement de la marionnette Obama a été assuré par l’ultra-sioniste Rahm Emanuel qui s’est chargé de réunir le plus grand financement électoral de tous les temps, il n’y a rien à « réaliser » quand on est aux ordres. Le « retournement » dont vous parlez n’est rien d’autre que le retour d’une ancienne posture médiatique, un soufflet dans le four du prix Nobel de la paix qui s’est aussitôt effondré pour reprendre sa position naturelle, celle du garde à vous, en ayant fait croire au passage à des millions de naïfs que le grand maître humaniste de Washington avait tout fait pour promouvoir les négociations.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 novembre 2009 06:22

      @ TOUS. 

      Je ne suis pas raciste ni antisémite. J’ai une longue vie et des milliers d’écrits dont quelques livres qui prouvent que je ne le suis pas. 

       Mais je crois fermement que la création de l’État d’Israel a été une erreur, que la colonisation et l’occupation de la Palestine par des Juifs ont été essentiellement immorales, que le traitement des Palestiniens aujourd’hui par l’État d’Israel est une abomination et que la faiblesse des autre États à en dénoncer les crimes est inexcusable. 

       Je crois que tout être humain - et au premier chef les Juifs de la diaspora - ont la responsabilité éthique de se dissocier publiquement de la politique d’Israel et de poser tout geste légitime pour qu’elle cesse. C’est ce que je fais ici, à la mesure de mes modestes moyens, et j’encourage tous les hommes de bonne volonté à en faire autant.


      Pierre JC Alard

       


    • abdelkader17 4 novembre 2009 13:16

      Bonjour
      quelle naïveté confondante !
      Il est clair que le sionisme contrôle la politique étrangère des états unis,les simulacres de négociation ne sont qu’un moyen malhonnête d’enterriner la colonisation, la dépossession et les crimes contstants du sionisme.
      On a brandi Obama le faux messie noir et tous les imbéciles de la planète se sont mis a danser et espèrer un avenir radieux sur le plan économique et politique mondial,une belle entourloupe qui n’aura duré que quelques mois le temps de faire passer la pillule de la crise fomentée par les gangsters de wal street.
      Obama à été propulsé à la magistrature par les courants sionistes qui ont vu en lieu leur futur poulain,le meilleur candidat à la politique agressive et coloniale du couple usrael, sous couvert de prise de distance avec la politique de son prédécesseur l’hégomonie Américano sioniste n’a fait que s’accélérer sous l’ère Obama.
      Ou sont les belles promesses de fermeture du bagne de guantanamo,du retrait d’Irak ,la fuite en avant sur le front Pakisano Afghan donne toute la dimension de cette criminalité internationale à visage respectable.


      • sheeldon 5 novembre 2009 09:10

        bonjour

        a abdel , je trouve que vous allez trop loin avec le sionisme , désolé mais le sionisme aux usa n’est qu’un groupe de préssion parmi d’autres , l’arabie saoudite pour parlé des plus connus a au moins la même influence que les « sionistes » aux usa .

        cordialement


      • ZEN ZEN 5 novembre 2009 09:44

        @Sheeldon
        Un groupe de pression comme les autres ?

        Sylvain Cypel (Le Monde)

        May 4, 2009

        Contrairement, par exemple, au Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), l’Aipac n’est pas un organe représentatif de la communauté juive américaine. Celui-ci existe : c’est la Conférence des présidents (des organisations juives). Aipac, lui, est un lobby - « le lobby américain pro-israélien », comme il est explicitement stipulé sur son site Internet.

        Le terme est parfaitement légitime aux Etats-Unis. Il désigne un groupement de défense d’intérêts particuliers - ethniques, religieux, économiques, professionnels ou encore diplomatiques. Plus que simplement légale (des milliers de lobbies sont enregistrés au Congrès), cette activité est jugée constitutive des droits en démocratie. Il y a un lobby pro-Israël, comme il y a des lobbies pro-Chine ou anticastriste.

        L’activité d’un lobby américain se concentre sur les pouvoirs législatif et exécutif, qu’il vise à convaincre du bien-fondé de ses revendications. Devant eux, l’Aipac a pour mission, par exemple, de garantir ou de faire augmenter l’aide à l’Etat juif. Il a connu des succès retentissants : ainsi lorsque George Bush, dans une lettre officielle au premier ministre Ariel Sharon, en avril 2004, avait admis qu’Israël conserve, dans le cadre d’un accord de paix, une partie des territoires occupés palestiniens avec les colonies qui y sont érigées. Aipac a aussi connu des échecs : il n’a jamais pu obtenir le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

        « C’est le lobby le plus important au Congrès, après celui des retraités et celui des armes à feu », estime J. J. Goldberg, ex-directeur du journal juif new-yorkais The Forward. Ses 100 000 adhérents revendiquent cette influence avec fierté. Avec 150 salariés au siège, des bureaux régionaux, un réseau de connexions de haut niveau dans les milieux intellectuels, la compétence de ses juristes comme l’exceptionnelle capacité d’intervention de l’Aipac au Congrès et auprès des médias suscitent l’admiration (ou la jalousie).

        Contrairement à d’autres, ce lobby, par neutralité politique, ne finance aucune campagne électorale. Mais, à titre individuel, ses membres fortunés le font pour lui, privilégiant systématiquement le candidat local le plus favorable à un Israël « fort ». L’Aipac se vante, ajoute M. Goldberg, de disposer dans chacune des 435 circonscriptions américaines d’au moins un donateur important bénéficiant d’un contact direct avec l’élu local.

         


      • abdelkader17 7 novembre 2009 10:21

        @Sheeldon
        Bonjour
        Je vous renvoie au livre des deux universitaires américains, je n’invente rien.
        http://www.republique-des-lettres.fr/10050-mearsheimer-walt.php
        cordialement


      • Céphale Céphale 4 novembre 2009 13:20

        Depuis la signature des accords d’Oslo, les Israéliens ont toujours saboté le processus de paix. Ils veulent le saboter jusqu’à ce qu’ils aient envahi toute la Cisjordanie et Jérusalem Est. Il ne restera plus aux Palestiniens que la Bande de Gaza. On pourra alors parler de deux Etats : la Bande de Gaza et le Grand Israël. C’est ça leur plan.

        Et les Américains dans tout ça ? Obama a besoin des juifs et des intégristes chrétiens, favorables à Israël, pour réussir sa politique intérieure. C’est pourquoi il abandonne les Palestiniens à leur triste sort.


        • fonzibrain fonzibrain 4 novembre 2009 15:55

          c’est plus compliqué que ça



          nous savons tous que clinton est une méga prosioniste, je ne crois pas que le restde l’administration obama a approuvé ses parole sur la colonisation et la reprise de pour parlé

          obama a du l’appeler pour lui dire de se la fermer et dire que les usa ne veulent pas des colonies

          La secrétaire d’Etat Hillary Clinton a tenté de rassurer ses alliés arabes mercredi, en assurant que Washington n’acceptera pas la légitimité des colonies israéliennes en Cisjordanie et exige que leur construction soit arrêtée « pour toujours ».

          Mais pour Hillary Clinton, une proposition israélienne offrant d’interrompre la construction constituerait déjà un « pas en avant positif ». La cheffe de la diplomatie américaine s’est exprimée après un entretien d’une heure avec le président égyptien Hosni Moubarak lors d’une étape organisée au dernier moment dans le cadre d’une tournée au Proche-Orient.

          « Notre politique sur la colonisation n’a pas changé », a affirmé Mme Clinton. « Nous n’acceptons pas la légitimité des colonies. Mettre un terme à la colonisation actuelle et future est préférable », a-t-elle ajouté devant la presse.


          http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5gq-KB7KkzGy5X-2G2DtaWzv1I0yg



          je crois avoir entendu que tout washington se fout de clinton parcequ’elle n’a aucun pouvoir, obama la neutralise à chaque fois.


          comment peut elle dire ya deux jours que la colonisation n’est pas un problème et ya deux heure dire le contraire ?


          Clinton ne sert à rien, c’est une folle jusqu’au boutiste, our l’instant obama résiste, mais je ne sais pas si c’est un plan pour faire croire au monde qu’obama a tout fait pour rejetter la guerre et que ce n’est pas sa faute si la guerre est déclaré ou si c’est la réalité, de profondes divergences minent le pouvoir fédéral ?


          http://fonzibrain.wordpress.com/




          • abdelkader17 4 novembre 2009 16:42

            Israel état démocratique et juif oui.
            juif pour les arabes et démocratique pour les juifs « Rony Brauman »

            israel n’est ni juive ni démocratique.


            • Big Mac 4 novembre 2009 20:30

              Abdelkader votre citation n’est pas Rony Brauman mais de Ahmad Tibi.

              Ahmad Ta’al est membre de la knesset et a constitué une alliance de son parti le Mouvement arabe pour le renouveau avec le parti islamique de Ibrahim Sarsur.

              Vous avez changé l’auteur de la phrase parce qu’un arabe musulman qui siège à la knesset ce n’est pas trop crédible pour dénoncer le racisme juif.

              Tssk tssk, c’est pas beau de manipuler les gens en faussant les auteurs pour faire croire à du racisme.

              Mais autrement vous pourriez m’indiquer le nom d’un seul juif qui siègerait à l’assemblée d’une des 50 nations musulmanes de l’OCI ?

              Si vous ne pouvez pas alors pourquoi verriez vous une objection à ce que dénonce haut et fort le racisme musulman ?


            • abdelkader17 4 novembre 2009 21:36

              André Azoulay, né en 1941 à Essaouira au Maroc, est un politologue et homme politique marocain.

              Conseiller des Souverains Hassan II et Mohammed VI, il est à l’origine de l’ambitieux programme de transformation de la ville d’Essaouira. Il préside notamment l’Association Essaouira-Mogador et le Printemps Musical des Alizés.

              André Azoulay est également Président élu de la Fondation Euro-Méditerranéenne Anna Lindh pour le Dialogue entre les Cultures [1], basée à Alexandrie en Egypte. Il est aussi membre du Comité des sages pour l’Alliance des civilisations à l’ONU, Président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions, basée à Séville, Espagne et administrateur du Forum Méditerranéen et du centre Shimon Peres pour la paix[1]. Il est également un des membres fondateurs du C-100 au sein du Forum de Davos, consacré au Dialogue des Civilisations et des Religions.

              Ilan Halevi (en hébreu : אִילָן הַלֵּוִי) est un journaliste et homme politique juif et palestinien né en 1943 en France. Il est une des très rares personnalités dites juives haut placées dans l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), mais il est laïc et athée. Il se décrit comme « 100 % juif et 100 % arabe »[


            • Big Mac 4 novembre 2009 20:33

              Vilistia vous semblez étonné qu’une nation soit le territoire d’un peuple, mais c’est la première raison d’être d’une nation.

              D’ailleurs ceux qui hurlent la Palestine aux palestiniens oublient bien souvent d’attribuer Israel au Israéliens.


            • ZEN ZEN 4 novembre 2009 17:01

              Une démocratie... à la dérive, oui

              «  Finalement écrit Michel Bôle-Richard du Monde, Benyamin Nétanyahou veut bien d’un Etat palestinien mais à ses conditions, et celles-ci sont telles que les chances de voir cet Etat se créer sont infimes.

              -La colonisation se poursuit en Cisjordanie.
              On promet un jour de la suspendre, sans jamais vraiment l’arrêter

              -« Israël n’entrave pas le processus de paix au Proche-Orient » (B.N.)

              -Robert Gibbs, porte-parole de la Maison-Blanche : « les Etats-Unis n’acceptent pas la légitimité de la poursuite de l’expansion des colonies et exigent qu’elle cesse ».

              "Israël n’entrave pas le processus de paix". L’arrogance et le cynisme des extrêmistes au pouvoir en Israël est révoltante mais ceux-ci sont les hommes les plus isolés du monde ils ont tout le monde contre eux y compris l’administration américaine. Il y a donc un mystère : comment se fait-il que le Président Obama sacrifie une partie de son crédit pour ces hommes ? La solution de l’énigme c’est que ce qui est livré au public n’est qu’un théâtre les choses sérieuses sont secrètes "(un lecteur de Monde:henrypmfay)

              -Une organisation israélienne s’alarme de projets de colonisation en Cisjordanie :


              • agent orange agent orange 4 novembre 2009 18:51

                Apparemment ce n’est pas Hillary qui dicte le ton de la diplomatie US, mais le sioniste Kissinger.
                Enfin, si on l’en croit Jim Jones le conseiller d’Obama à la Sécurité Nationale.
                Voir son speech de Munich où dans l’introduction il explique le fonctionnement de la chaine de commandement du NSC (un acteur peu connu mais qui a une énorme influence sur la politique étrangère des Etats-Unis).
                Il n’y a donc pas de retournement de la position américaine. Juste la continuité de l’entente entre Bibi et Henry.


                • Dr Rached Trimèche Dr Rached Trimèche 4 novembre 2009 20:01

                  je reprends Céphale mot pour mot et j’approuve :

                  Depuis la signature des accords d’Oslo, les Israéliens ont toujours saboté le processus de paix. Ils veulent le saboter jusqu’à ce qu’ils aient envahi toute la Cisjordanie et Jérusalem Est. Il ne restera plus aux Palestiniens que la Bande de Gaza. On pourra alors parler de deux Etats : la Bande de Gaza et le Grand Israël. C’est ça leur plan.

                  Et les Américains dans tout ça ? Obama a besoin des juifs et des intégristes chrétiens, favorables à Israël, pour réussir sa politique intérieure. C’est pourquoi il abandonne les Palestiniens à leur triste sort."

                  Mais j’ajoute :

                  Si Obama ne réussit pas à convaincre Israël de l’urgence de la CRÉATION d’un Etat palestinien viable et voisin de l’État hébreux...on va droit vers une guerre de 100 ans (larvée) dont l’issue n’est peut-être pas ce que l’on pense !


                  • ELCHETORIX 4 novembre 2009 22:04

                    bonsoir l’auteur de cet article
                    votre « billet » confirme que Hussein Obama continue d’une manière plus soft la politique états-unienne d’hégémonie mondiale en neutralisant les possibilités de réglement pacifique de la question du moyen-orient .
                    L’objectif principal des USA et ses vassaux l’UE et israél , est d’empêcher la CHINE et la Fédération de RUSSIE , de commercer avec les états producteurs d’énergie pétrolière de l’IRAN et des pays du centre-ASIE .
                    Zbeniew BREZINSKI et KISSINGER en sont les principaux instigateurs de cette politique US  ; Hussein Obama est leur marionnette , comme l’était Busch par rapport à Dick Cheney ; tous ces gens sont des criminels de guerre et devraient être jugés pour tous les crimes contre l’humanité perpétrés en IRAK , en AGHANISTAN - idem pour les dirigeants de l’état hébreux pour les crimes et horreurs commis par leur armée à GAZA .
                    Cordialement .


                    • DESPERADO 4 novembre 2009 23:54

                      Clinton est une sioniste notoire, rien à attendre d’elle.


                      • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 00:29

                        Obama et Clinton font bonne figure, on sait très bien que ce ne sont pas eux qui dirigent en sous main la diplomatie américaine...

                        Chez nous nous avons Kouchner et Lellouche...

                        Beaucoup de pays regrettent déjà Chirac, raison de plus pour le petit jaloux de l’enterrer pour faire mine de moraliser et de transparence, cela ne l’empêche pas de s’aligner sur une guerre de vassaux aux états unis... de négocier avec des dictateurs d’Afrique du Nord, et par exemple le fils Bongo, dans la série « les pouvoirs démocratiques » soutenus par l’occident...

                        Madame Clinton après avoir fait semblant de taper sur la table essaye d’éviter à Israël le passage devant une commission internationale... à force de défendre aveuglément quelqu’un, un régime d’extrême droite, dangereux, en cours de jugement pour crimes de guerre... on sait déja ce que donnera ce procès avec l’appui des américains....
                        Quand on protège des hommes d’affaires véreux voir affaire Falcone, et qu’on serre la main à des dirigeants qui donnent refuge à des mafieux internationaux, on se salit les mains et on est plus crédible...

                        Ne vous étonnez pas de nouveaux incidents entre palestiniens et israeliens, les états unis et leurs combines souterraines, la guerre d’Afghanistan, madame Clinton, aura beau nous jurer qu’elle oeuvre à la paix, on verra qu’Israel, quoiqu’il fasse, aura toujours l’appui des états-unis et maintenant à nouveau depuis la présidence Sarkozy, d’une partie de l’Europe occidentale, qui n’aura plus aucune crédibilité sur la scène internationale....


                          • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 02:13

                            Les européens et américains en plein grenelle de la terre idéale, multiplie les plans com sur des sujets futiles... le bio, le green et autres fadaises sont la pour relancer un commerce mondialiste qui commence à montrer ses limites...

                            Renvois des hommes coté américains malgré le désaveu d’une partie de plus en plus grande de la population, pas médiatisée celle-la !!!, bernée par le plan com des Obamas et de leurs soutiens financiers et médias....

                            Mieux vaut parler du chienchien des Obama, et de la combinaison panthère de madame lors des « fêtes » du commerce macabre occidental... fetes qui ressemblent fort à des appels à des froces sombres et obscures...

                            Silence et bouche cousue dans nos médias aux ordres depuis l’arrivée de Kouchner, Lellouche et autres collabos du sionisme.... plus une info sur Israel et Gaza, facheuse « erreur » des sionistes toujours pret à mitrailler dans le tas, comme au Liban en 2006...
                            Dans la série ls voient des vilains barbus partout, la psychose entretenue par les médias et les studios propagande du cinéma américain, avec des liens douteux avec des sectes si proche de ce pouvoir WASP !!!, Cruise contre les méchants nazis, batman contre les forces de l’ombre, Stallone bientot pour bien éclater les méchants terroristes barbus à l’écran, opération de propagande grossière, qui ne convainc plus que les bœufs nostalgiques de la guerre 45 et la victoire supposée de la « démocratie » à l’occidentale....

                            La réalité est tout autre, corruption, mafia mondialiste adaptée qui tire profit de la mondialisation irresponsable des financiers du toujours plus dans le mur... pauvreté galopante, régression de nombreux pays passé sous l’« empire » des mondialistes qui les saignent et se gavent de leurs ressources comme des « vampires économiques »... d’ailleurs les intérêts des mafias et des mondialistes se rapprochent et se recoupent...

                            Ceci associé à une passivité inquiétante de la population, abrutie par la misère, par un travail imposé, des cadences et des horaires usants, même chez nous,

                            Une masse qui ne réalise pas, ou ne veut pas se mouiller, quant à l’avenir de la planète, avec la captation de l’argent et des ressources par une minorité décomplexée qui s’exhibe sans retenue, avec une indécence nouvelle, devant des gens qui peinent à vivre, ou sont utilisés à trier les déchets de la surconsommation des plus aisés...
                            Ou mieux ils se prostituent avec des nouveaux riches qui parlent de diversité ; ils triment pour alimenter les marchés surabondants des pays gloutons, n’ayant plus grand chose pour leur propre consommation...


                          • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 03:52

                            Chez nous pas de campagne contre la picole sport national qui abrutit les masses avec le football...

                            On nous sort la campagne contre la drogue, alors que la mafia s’est déjà reconvertie dans le sexe sur internet, le trafic de faux médicaments à l’échelle de la planète, de faux génériques, qui rapportent déja plus que la cocaine...

                            Ne parlons pas des fournisseurs de substances illicites au sportif, pas pour rien que la nouvelle équipe d’Armstrong est dans les pays de l’est...

                            L’afghanistan et tous ses trafics sous contrôle américain... ou sont les progrès « démocratiques », il serait temps que l’occident fasse son méa culpa et que l’Europe prenne ses distances avec les USA qui ne provoquent que des guerres, des crises et des disparités économiques partout ou ils passent...


                          • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 04:01

                            l’election pitoyable en Afghanistan est bien la preuve de la pitrerie de démocratie bananière et corrompue mise en place par les occidentaux... les opposants se retirant sous menace avant le vote, cela est applaudi chez nous !!!! comme la réelection du tyran tunisien dictateur...

                            Continuez comme cela à mépriser les autres pays, américains et européens occidentaux, en vous essuyant les pieds sur la dignité des populations locales, en pillant les ressources et en laissant s’installer des barbares corrompus petits barons locaux.... la punition divine s’abattra sur les voleurs et les menteurs... qu’on soit croyant n’importe ou sur la planète, on ne peut cautionner cette ingérance, et ce comportement de colonialistes méprisants en 2009 !!!


                          • Le Bordelleur Le Bordelleur 5 novembre 2009 17:53

                            Les américains faisant tellement de conneries depuis le 11 9, ils sont assez mal placé pour faire des leçons aux autres.

                            Aujourd’hui, mieux vaut être irakien ou palestinien ?


                            • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 18:52

                              Obama devrait retirer ses troupes et arreter de soutenir absolument un Isarel extremiste et le monde en serait grandement appaisé...

                              D’autant plus qu’avec ses projets « sociaux » il va falloir perdre les mauvaises habitudes de l’endettement à tout prix à la sauce américaine...


                              • Christoff_M Christoff_M 5 novembre 2009 19:28

                                Rassurez vous madame Lagarde, pro-américaine, car formatée dans les cabinets américains...

                                Madame voit de la croissance alors que tous les chiffres de la France, endettement, balance commerciale, chômage, sécu sont dans le rouge et devraient alerter des gens pragmatiques sur leur vision erronée du pays !!! le pôle emploi est une vraie catastrophe, on finit par se demander si tout cela n’est pas fait exprès pour faire basculer la France sous la coupe d’organismes privés...

                                Encore des méthodes de restructeurs d’entreprises, on laisse l’ancien service dans la panade la plus totale avec un flou sur les prévisions, et on favorise de nouveaux services émergents en sous main, pour faire passer le service initial pour un cancre...

                                l’informatique du pôle emploi est obsolète, les employés peu qualifiés et la proposition néante dans certains domaines techniques, en France on ne fait que du central et du général, système en étoile à partir de quelques grandes villes, ailleurs on ne sait pas faire ou on ne donne pas de vrais moyens localement... on verra l’avenir des régions ou certains barons dilapident l’argent des français au lieu de penser à redynamiser leurs atouts...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès