Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La fille de Raul Castro est en France

La fille de Raul Castro est en France

Mariela Castro la fille du président cubain est en France. Elle présente les actions qu'elle mène pour la promotion des femmes et la place des homosexuels dans la société cubaine

Mariela Castro Espin est la fille du président cubain Raul Castro et de Vilma Espin, figure emblématique de la guérilla castriste contre le régime de Fulgencio Battista qui a amené la prise du pouvoir par les révolutionnaires fidélistes en 1959.

Un rôle moteur pour Mariela Castro

Elle dirige le Cenesex Centre National d'Education à la Sexualité de la République de Cuba.

Militante des droits des homosexuels et des transsexuels, c'est elle qui a fait changer la politique de l'état cubain envers ces minorités qui ont longtemps été clandestines et pourchassées.

Elle n'oublie pas également que sa mère fut la présidente de la puissante Fédération des femmes cubaines.

En voyage en France elle a pu expliquer sa position pour le droit des femmes et des homosexuels et les évolutions en cours dans son pays.

Le machisme espagnol

Historiquement la révolution cubaine a hérité du machisme espagnol, de la culture et de la religion espagnoles mais aussi africaines qui ont imprégné la société cubaine même après l'indépendance à la fin du 19ème siècle.

Machisme envers les femmes et révolution

Ce machisme a d'abord entraîné les luttes des femmes au sein de l'organisation castriste pour que les vieux schémas ne soient pas reproduits.

En effet si dans les discours( depuis la tentative de prise de la caserne Moncada par les frères Castro) l''exploitation de la femme se trouve rejetée, il a fallu de longues années d'éducation, pour que l'égalité hommes-femmes dans les esprits devienne une réalité.

La femme est opprimée deux fois, avant la révolution par le régime économique et par la famille qui lui demande de s'occuper des enfants et des grands-parents.

Avec la révolution Fidel Castro pousse à la participation des femmes dans la vie politique.Il veut"la révolution dans la révolution".

La législation(à travail égal salaire égal) qui existait depuis 1940 sans être appliquée, est reprise en 1959.

Une assistance aux 5000 femmes prostituées que le nouveau régime trouva dans la rue,est décrétée et bon nombre d'entre elles s'investissent dans les instances politiques nationales et locales.

La transformation des consciences pour éviter que sexualité et domination des hommes n'aillent de pair passe par un vaste programme éducatif relayé actuellement par la radio et la télévision.

Mais Mariela Castro considère qu'il reste beaucoup à faire. La preuve est apportée par une thèse à la soutenance de laquelle elle a assisté. Cette thèse sur la place des femmes parmi les entrepreneurs cubains, montre que le monde rétrograde recule lentement ; les hommes de pouvoir mettent en place des horaires peu compatibles avec la double journée de travail des femmes( entreprise- maison) .

Femmes et homosexuels même combat

La situation des femmes cubaines a beaucoup de similitudes avec la situation des homosexuels cubains.

En 1959 l'homophobie n'est pas du tout pris en compte. Pour beaucoup l'homosexualité est une maladie, un trouble mental, un dysfonctionnement psychologique.

Dans les annéers 60-70 les homosexuels souffrent au service militaire obligatoire.L'armée veut les transformer.

Il faudra attendre 1974 et la dépathologisation de l'homosexualité par l'Association Américaine de Psychologie, pour que des contacts fructueux soient établis entre Cuba et les USA ;

En 1990 l'Organisation Mondiale de la Santé organise une journée sur l'homosexualité.

A Cuba des formations des professionnels, des responsables des organisations de jeunesse sont mises en place.

Dans les médias l'information est relayée même avec difficultés.

Mariela Castro reconnait que dans le Parti Communiste les " rétrogrades" mettent du temps à changer d'opinion sur l'homosexualité sociale.

Mais le temps est révolu de l'interdiction des homosexuels à l'Union des Jeunes Communistes ou à la Fédération des Etudiants Universitaires.

La mère de Mariela Castro, Vilma Espin a réussi à convaincre Raul Castro ; même si ce dernier a freiné les prises de position de sa fille, les choses avancent vite.

En 2004 des homosexuels deviennent éducateurs en santé sexuelle.

Dans le processus de transformation sociale qui suit la transformation économique actuelle,l'enrichissement du "projet socialiste" passe pour la directrice du Cenesex par une lutte active contre l'homophobie.

Un film court de 2009 "Contra la homophobia", largement diffusé, fait réagir le public grâce à des interviews d'homophobes raillés par les spectateurs, car ils véhiculent des poncifs.

Un Code Pénal nouveau est en cours de réalisation pour mettre en place une protection légale et le Parti Communiste au mois de janvier doit prendre des décisions, en s'inspirant notamment d'un autre pays latino-américain, l'Argentine, qui a voté une loi.

S'il ya encore des violences verbales dans les familles, des manquements au droit du travail, les violences physiques n'existent plus, même si des humiliations peuvent persister.

 

Ainsi donc l'action et les paroles de Mariela Castro tranchent avec ce que l'on attend a priori d'une dirigeante cubaine et avec ce que la presse française rapporte souvent sans véritable investigation.

Reconnaissance des erreurs du passé, volonté de ne pas nier les problèmes,reconnaissance d'une réalité en demi-teinte.

Langage nouveau tenu en France lors de ce voyage automnal .

Ce qui n'empêche pas la dirigeante de Cenesex de parler d'impérialisme américain, de capitalisme sauvage, de socialisme cubain intangible.

Documents joints à cet article

La fille de Raul Castro est en France

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 8 décembre 2011 09:18

    souvent Cuba est decrié, car ce pays a été trop souvent caricaturé, mais comme dit Manu Chao : « si je devais naitre pauvre en Amerique Latine, je prierais le bon dieu pour qu’il me fasse naitre a Cuba »
    Voir :
    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/viva-cuba/


    • Horatiu Russin Horatiu Russin 10 décembre 2011 07:52

      Bonjour ROBERT GIL et merci pour le lien !

      « L’art de vaincre s’apprend par les défaites » - Simón Bolívar

      Pour connaître les vérités sur Cuba, je vous invite à suivre cette émission spéciale dédiée à la 58e anniversaire de la fête de révolte nationale cubaine et aux grandes réalisations du peuple cubain depuis la chute de la tyrannie de Batista et jusqu’à nos jours.  

      Voilà le lien vers cette émission spéciale de 26 juillet 2011 : http://vimeo.com/26997345


    • asterix asterix 8 décembre 2011 09:23

      Un Castro n’est pas l’autre quoique tous deux soient issus du même moule.
      La fille de Raoul roule pour le régime et sa propagande
      La fille de Fidel s’est exilée à Miami d’où elle n’arrête pas de critiquer durement la politique familiale en vigueur sur l’île.
      Voilà qui méritait d’être précisé pour ne pas entretenir la confusion.
      Ceci dit, l’une et l’autre valent bien leurs pères...


      • Horatiu Russin Horatiu Russin 8 décembre 2011 11:11

        Vu le fait qu’on parle de Cuba et du people cubain, il serait approprié de préciser aussi le fait que le peuple cubain, sans aucune discrimination, bénéficie de toute une série d’avantages tels que :

        -
        l’accès gratuit aux soins de santé y compris à des soins dentaires, ainsi qu’à des médicaments de base pour toute la population ; combien ceux-ci coutent aux États-Unis ou dans d’autres pays appelés « développés » ?
        -
        l’accès gratuit à un système d’éducation de haute qualité pour toute la population et à tous les niveaux d’éducation ; combien cela coute aux États-Unis ou dans d’autres pays appelés « développés » ?
        - des prix offerts par le Gouvernement de la Havane aux membres de la société cubaine pour des performances remarquables obtenues dans des différents secteurs d’activité, sous forme de paquets touristiques « tout-compris » pour une semaine, dans des complexes touristiques ; combien coute aux touristes étrangers un paquet touristique formule « tout-compris » pour jouir d’un merveilleux séjours à Cuba ?
        - d’un certain nombre de litres d’essence offerts gratuitement par le Gouvernement de la Havane, aux cubains qui se déplacent en voiture personnelle au travail ; combien les membres d’une société « développée » payent-ils mensuellement pour se déplacer en voiture personnelle au travail ?
        - d’un litre de lait frais offert chaque jour gratuitement par le Gouvernement de la Havane, pour chaque enfant de moins de 7 ans, dans le contexte où le même Gouvernement achète des producteurs à 3 pesos le litre de lait ; combien coute une famille d’un pays « développé » pour acheter quotidiennement un litre de lait frais aux enfants ?
        - des matériaux nécessaires à la reconstruction de chaque maison cubaine endommagée, suite au passage d’un ouragan, offerts gratuitement à chaque ménage cubain, dont la maison a été partialement ou totalement détruite par un tel cataclysme ; combien les ménages de Miami reçoivent-ils du Gouvernement Etatsunien suite a la perte partielle ou totale de leurs maisons, causée par le passage d’un tel ouragan ?


        • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 8 décembre 2011 19:18

          Bonjour M. Russin,

          Je tenais à vous dire que j’apprécie d’autant une réaction comme la vôtre qu’elle vient d’une personne qui est née et qui a vécu en Roumanie socialiste.

          Je pense que ça mérite d’être souligné.

          Bonne journée smiley


        • Horatiu Russin Horatiu Russin 8 décembre 2011 19:47

          Bonsoir M. Pierre-Marie Baty

          Je vous remercie pour votre remarque mais je tiens a mon tour mettre l’accent sur encore deux choses extrêmement importantes :

          1. J’ai eu la chance de vivre à-peu-près deux décennies au Canada et, par le fait même je connais très bien le mode de vie nord-américain !
          2. Pendant ma résidence au Canada,  j’ai visité au moins 8-9 fois la République de Cuba et je prétends connaître pas mal bien ce pays, ses politiques en matière de santé, de l’éducation, de la protection sociale et surtout le peuple cubain. Alors, je ne crois pas qu’un « asterix » ou un « Pie carrée » (pour ne pas dire autrement !!!) soit capable de débattre avec moi la vraie problématique cubaine.

          Meilleures salutations !!!  


        • Pie 3,14 8 décembre 2011 13:25

          La fille de Raul Castro a le droit de circuler partout dans le monde, ce qui n’est pas le cas des autres citoyens cubains.


          • latitude zéro 8 décembre 2011 16:04

            Surpris à raconter encore n’importe quoi Pie3,14

            Tu connais Cuba, tu as été la bas ?
            T’as lu des livres sur Cuba ?
            Tu t"es renseigné ailleurs que sur des sites de propagande ou de l’ extrême droite Cubaine de Miami.

            N’importe quel Cubain peut voyager à travers le monde,
            Pas de bol ( Merci le blocus économique), Le billet d’avion et un séjour à l’étranger n’est pas à leur portée.

            Mais tu peux en inviter un si tu veux, si tu lui payes l’avion et que tu l’héberges, il aura son visa, tu verras. Imagines toutes les conversations intéressantes que tu pourrais avoir.( avec un traducteur si tu ne parles pas espagnol !)

            Enfin , il aura son visa , c’est pas sûr, car les problèmes , contrairement à ce que pensent beaucoup, ne viendrons pas de Cuba , mais de l’ambassade Française, de la France quoi !
            Une grande démocratie, pays de la liberté et des droits de l’homme, qui fera tout pour t’ empêcher d’inviter un ami ......Cubain !!


          • Pie 3,14 8 décembre 2011 16:19

            Vous avez le droit de penser que Cuba est une démocratie exceptionnelle, cela signifie simplement que nous n’avons pas la même définition du terme.


          • Robert GIL ROBERT GIL 8 décembre 2011 17:51

            Non, Cuba n’est pas le paradis sur terre, mais si un pays avec si peu de ressources arrive à de tels résultats, plutôt que de le critiquer, nous devrions nous poser la question : comment cela est-il possible ? Simplement par un partage des richesses et des savoirs, mais la pression est de plus en plus forte et fatalement Cuba sera un jour renversé par l’impérialisme et ses dollars. Nous lui apporterons la « démocratie » pour le plus grand malheur de sa population, mais pour la plus grande joie d’une minorité. qui pillera le pays et que l’on présentera comme des hommes libres et courageux.....


          • Pie 3,14 8 décembre 2011 18:28

            Mais de quels résultats parlez-vous ?

            Un accès à la santé mais sans moyens.
            Une population alphabétisée et éduquée mais un marché du travail en impasse.
            Une économie de pénurie sans développement depuis 50 ans.
            Une société policière de surveillance, sans liberté d’expression, de réunion ni de circulation.
            Un système politique népotique, non démocratique à bout de souffle.

            On peut trouver pire ailleurs c’est vrai, il existe des dictatures plus répressives dont les résultats économiques et sociaux sont inférieurs encore.
            Cependant, le socialisme à la cubaine est un échec que le blocus n’explique en rien.
            Il faut être aveugle pour trouver encore du charme au castrisme.


          • Horatiu Russin Horatiu Russin 8 décembre 2011 19:01

            @ Pie 3,14
            « Un accès à la santé mais sans moyens ». FAUX !
            L’accès GRATUIT à la santé est assuré par une redistribution juste et équitable des revenus du pays, ce qui n’existe pas aux Etats-Unis où, si tu n’a pas d’assurance ou les propres moyens pour te faire soigner, tu es condamné à mort par le système-même !

            « Une population alphabétisée et éduquée mais un marché du travail en impasse. » FAUX !
            La population alphabétisée et très éduquée représente la VRAIE RICHESSE du pays !

            « Une économie de pénurie sans développement depuis 50 ans ». FAUX !
            Cette économie en pénurie sans développement depuis 50 ans est tributaire exclusivement à l’embargo imposé par les américains, via la Loi Helms Burton !

            « Une société policière de surveillance, sans liberté d’expression, de réunion ni de circulation ». FAUX !
            La société policière dont vous parlez est plutôt celle qui dégage par la force le mouvement Occupy Wall Street !

            « Un système politique népotique, non démocratique à bout de souffle ». FAUX !
            Le système politique népotique et satanique est celui qui transfère le pouvoir par la force financière aux enfants de ceux qui sont en train d’installer le Nouvelle Gouvernance Mondiale. La Trilatérale, le Groupe Bilderberg, les organisations secrètes de genre Skull & Bons, dont George W. Bush et son ancien contre candidat John Kerry faisaient partie tous les deux, etc, etc, etc.  Et tous ceux qui ont généré le soit-dit « printemps arabe ». Autrement dit, les « terminateurs » du monde ! Pas les dignitaires cubains !


          • Pie 3,14 8 décembre 2011 20:05

            A Horatiu Russin,

            Votre argumentaire n’est en réalité qu’une critique du système américain. D’une part cela vous évite de vous confronter à la réalité cubaine, d’autre part, je n’ai jamais affirmé que les USA étaient un modèle à suivre.

            Un système de santé qui ne dispose ni de médicaments, ni de technologie est au sens strict sans moyens. Nous nous plaignons, à juste titre du manque de moyens dans le système hospitalier français mais seriez effaré si vous deviez vous faire soigner à Cuba comme le citoyen lambda.

            Quelle belle chose que l’éducation, sauf qu’à Cuba, les bac plus 10 préfèrent travailler dans les resorts comme serveurs parce qu’ils y gagnent mieux leur vie auprès des touristes. L’éducation sans débouchés ne crée pas de richesses, seulement de l’aigreur.

            L’économie cubaine est dans un état catastrophique, c’est un fait qui n’a rien à voir avec le blocus américain. Il n’y a jamais eu de véritable politique industrielle. Il n’y a que du primaire peu efficace et du tertiaire informel, c’est-à-dire une économie sous-développée qui vivait sous perfusion soviétique jusqu’en 91.

            Il n’y a pas de liberté d’expression, pas de multipartisme, la surveillance des citoyens est quotidienne ( chaque immeuble possède son surveillant/délateur), Castro dirigé son pays pendant plus de 40 ans puis a donné le pouvoir à son frère quand il est tombé malade.
            Comment pouvez-vous trouver cela normal ?
            Imaginez-vous Sarkozy au pouvoir pendant 40 ans qui donnerait son poste à son fils ?

            Vous ressentez sans doute le besoin d’avoir un modèle concret, quelque chose qui prouverait que l’on peut éviter la cruauté du libéralisme.
            Vous vous trompez, Cuba n’est pas un modèle, c’est une version exotique de l’échec des communismes du XXème siècle.
            Pour ma part, je me contente d’observer et de penser que le modèle reste à inventer.


            • Horatiu Russin Horatiu Russin 8 décembre 2011 20:46

              @ Pie 3,14

              Êtes-vous allée au moins une seule fois à Cuba ?

              Si OUI, vous n’avez rien compris ou vous êtes mal intentionné !

              SINON, pourquoi parlez-vous en manque de connaissance ? 

              Je vous suggère au moins de vous documenter et d’abandonner les préjugées, qui ne servent a rien de bon !


            • Pie 3,14 8 décembre 2011 21:19

              C’est la deuxième fois aujourd’hui que l’on me pose cette question.

              Non, je ne suis jamais allé à Cuba, tout comme je ne suis jamais allé en Chine et ne parle pas chinois, ce qui ne m’empêche pas de connaître deux ou trois choses de la Chine

              En revanche, j’ai lu des ouvrages sur Cuba, lu des écrivains cubains, lu des centaines d’articles depuis 30 ans et ai écouté de nombreux proches qui s’y sont rendus. J’ai aussi eu l’occasion de discuter avec des cubains exilés ou non.

              Etre allé à Cuba n’est pas la garantie d’une parole plus objective qu’une autre. Georges Marchais allait régulièrement en URSS et il n’y voyait que de belles choses au point de décréter un bilan globalement positif 5 ans avant l’effondrement de son modèle...

              De même, je n’ai pas besoin d’aller aux USA pour savoir qu’il s’agit d’une société inégalitaire ( au fait, y êtes-vous déjà allé, vous qui en parlez en expert ?), ni en Corée du Nord pour savoir qu’il y a une dictature.


            • Horatiu Russin Horatiu Russin 8 décembre 2011 22:01

              @ Pie 3,14
              Vous dites : « Non, je ne suis jamais allé à Cuba…En revanche, j’ai lu des ouvrages sur Cuba, lu des écrivains cubains, lu des centaines d’articles depuis 30 ans et ai écouté de nombreux proches qui s’y sont rendus ».

              Sans vouloir vous offenser, faire des lectures d’articles et d’ouvrages sur Cuba, ne veut pas dire grande chose, car il y a deux catégories d’informations qu’on puisse en consulter : les vraies infos et les manipulations ! Commet faites-vous la différence entre les deux catégories d’informations ?
              Je crois que, sans aller sur place pour faire la cueillette des données primaires, on ne peut pas avoir un véritable portrait de ce qui se passe en vérité dans la société cubaine.

              Vous dites encore : « J’ai aussi eu l’occasion de discuter avec des cubains exilés ou non », S’il s’agit des cubains exilés, vos conclusions sont clairement subjectives ! Par contre, si vous reconnaissez avoir parlé à des cubains non exilés,  alors vous vous contredites vous-même, car vous disiez tout à l’heure qu’il est impossible pour un cubain de voyager librement à l’extérieur du pays.  Comment rencontrer un cubain non-exilé qui n’a pas le droit de sortir de son pays ?  C’est vraiment bizarre !


            • Pie 3,14 9 décembre 2011 07:59

              Ce qui est bizarre, c’est votre attitude qui consiste à ne jamais répondre sur le fond de mon argumentaire. Vous parlez des USA, vous me reprochez de ne pas être allé là bas, vous pinaillez en inventant des contradictions.

              J’ai eu l’occasion de croiser des officiels cubains en goguette et de pouvoir vérifier qu’il y a effectivement « les vraies informations et les manipulations ».


              D’ailleurs vous parlez comme eux...



              • latitude zéro 9 décembre 2011 14:54

                Marre de répondre à des Pie 314 et compagnie.
                Ils vous rebalancent en permanence les mêmes inepties qu’ils appellent « arguments ».
                Comme je le disais déjà sur ce site à un intervenant :
                L’éternel recommencement ou 50 ans de propagande US ancrée dans les esprits.

                Sur ce site, J’avais ( plusieurs fois) développé un long commentaire détaillé et sourcé sur une question précise et le gars, ne sachant plus quoi dire , me sors hors sujet « ouai mais de toutes façons ils ont pas Internet et y a la censure . »

                Rien que dans « l’argumentaire » de Pie 314 ,qui vous balance des préjugés à la pelle, la réponse ne peut être donné que par un commentaire de la longueur de plusieurs articles.
                Encore faut il que ces types soient de bonne foi et acceptent de le lire en toute objectivité, et de se renseigner correctement et en profondeur.

                Ce dont je doute fortement, alors ras le bol. !!


              • Horatiu Russin Horatiu Russin 9 décembre 2011 17:17

                Bonsoir latitude zéro !

                Comme vous avez remarqué, j’ai arrêté la polémique avec le « double 3,14 », car il y a des individus sur Agora Vox qui ne font que reprendre à l’infini et de façon robotique les mêmes banalités, sans pour autant être capables de les soutenir par des arguments forts.  Soit que ce « pie carrée » n’arrive pas à comprendre les sujets exposés, soit qu’il est mal intentionné et combatte à tout prix les vérités exprimées par les connaisseurs. 


              • latitude zéro 9 décembre 2011 18:13

                Bonsoir Horatiu Russin 

                Les véritables raisons qui me poussent en fait à répondre à ces individus bornés sont de ne pas leur laisser le champ libre et pour que les autres lecteurs aient une autre vision .
                L’idéal serait de préparer des textes répondant à chaque « argument » bidon du style « y zont pas internet » «   »ya qu’un seul parti«  »Y sont pas libres«  » ya pas d’élection«  » c’est pas une démocratie « etc ...
                Ensuite une petite entrée en matière et un bon copier collé et basta !
                Je vais finir par m’organiser comme ça si ça continue. !!!

                Vous avez vu comment ils procèdent. ? Comme des veaux décérébrés .
                Ca commence par ’Y zont pas internet » , vous développer votre réponse en détail sur l’internet à Cuba avec sources et tout et tout
                Leur réponse « ouai mais de toutes façon ya pas d’élection »
                Nouvelle longue réponse détaillée , sourcées et tout.
                réponse « ouai mais c’est pas une démocratie »
                etc...etc...

                Merci pour votre article en tout cas.
                Hasta la victoria


              • Horatiu Russin Horatiu Russin 9 décembre 2011 19:01

                Bonsoir latitude zéro !

                Je suis convaincu moi aussi que, ces d’individus agissent de façon calculée, tout comme vous avez mentionné tout a l’heure, de sorte a nier les réalités présentées sur Agora Vox et cachées par la plupart des médias asservis au pouvoirs antinationaux.

                De toutes les manières, il est de notre devoir à continuer d’informer correctement nos confrères et consœurs.  

                 

                Vu la manière dont vous m’avez salué, je vous bonifie avec une émission spéciale sur Cuba que j’ai réalisée moi-même à l’Ambassade de Cuba a Bucarest, a l’occasion de la 58e anniversaire des assauts aux forteresses Moncada et Calos manuel de Cespedes ! C’est en espagnol par contre, mais je sens que vous êtes un bon connaisseur de l’espagnol !

                Voilà le lien vers cette émission spéciale de 26 juillet 2011 : http://vimeo.com/26997345

                Hasta la victoria siempre !


              • latitude zéro 9 décembre 2011 19:47

                Merci beaucoup, je ne manquerai pas de voir cette vidéo.
                Même si mon espagnol n’est pas si top que ça .
                Mais qu’est ce qu’ils parlent vite !!!
                (Quand je suis en voyage dans un pays hispanophone, je leur demande de ralentir leur débit !)

                Amitiés


                • Pie 3,14 9 décembre 2011 20:50

                  Oh, les Saint Jean bouche d’or qui se froissent quand les commentaires n’ont pas l’heur de leur plaire.

                  Cela ne peut venir que « d’individus bornés », de « veaux décérébrés », de « pie carrée »ou « double pie » qui « agissent de façon calculée » et gobent « 50 ans de propagande US » assénée par des « médias asservis aux pouvoirs antinationaux ».

                  Ils ne veulent pas entendre « les vérités des connaisseurs » qui fatiguent dans un « éternel recommencement ».

                  Il arrive aussi que les veaux se posent des questions ( simples, c’est normal, ce sont des bovins).

                  Pourquoi le paradis du socialisme en marche est-il encore une économie sous-développée après 50 ans d’existence alors que cette île était la plus prospère des Caraïbes après la guerre ?
                  Pourquoi le PC est-il le seul parti reconnu par la constitution ?
                  Pourquoi le pluripartisme est-il de façade, avec des candidats autorisés par une commission nationale, sans véritable opposition ?
                  Pourquoi 15% de la population vit-elle exilée à l’étranger ?
                  Pourquoi la presse et la société civile sont-elles contrôlées ?
                  Pourquoi le blocus est-il invoqué sans arrêt pour expliquer les échecs du système alors que les USA sont le troisième fournisseur de Cuba et qu’il a été allégé considérablement en 2009 ?
                  Comment appelle-t-on un dirigeant qui reste presque 50 ans au pouvoir puis le confie à son frère ?

                  Comme dans l’ex bloc soviétique, les cubains partagent leur pauvreté, sont éduqués, à peu près soignés et mal nourris. Ils travaillent peu, vivent dans un système peu productif, n’ont pas de véritable liberté d’expression et ne sont peut-être pas plus malheureux que nous. C’est fort possible, mais cela ne fait pas un modèle enviable et encore moins une voie à suivre.

                  Je ne suis pas un anti-castriste forcené mais je n’aime pas la propagande d’où qu’elle vienne. Or, s’il y a 50 ans de propagande US, il y a aussi 50 ans de propagande castriste aussi grossière que la première et ce ne sont pas vos slogans de révolutionnaires à la petite semaine qui y changeront quelque chose.



                  • latitude zéro 9 décembre 2011 23:40

                    Je vais être sérieux Pie3,14, entre propagande US et propagande ’castriste« , ne trouvez vous pas normal que devant une monstrueuse agression de mensonges et contre vérités , pendant 50 ans, en permanence, répandu dans tout l’hémisphère occidental par médias interposés , financée par des dizaines de millions de dollars chaque année , soutenue par des lois US comme les lois Toricelli et Helms Burton , un gouvernement se doit de répondre , pour contrebalancer cette propagande qui peut se révéler à terme très dangereuse pour son pays ?
                    Propagande » castriste« ou essai de rétablir un peu de vérité dans ce bas monde, avec les moyens qu’on a ?
                    Dans quel camp voulez vous vous situer, aucun des deux ? Trop facile.

                    Est ce que ces vérités vous bousculent trop, vous êtes vous trompé trop longtemps pour prendre du recul et reprendre une recherche objective et impartiale sur Cuba et sa révolution. ?
                    On peut le comprendre , cette propagande anti Cuba, vous l’entendez à sens unique depuis votre enfance. ( Castro est un dictateur, un vilain Monsieur ...)

                    A la lecture de votre liste de questions ( dont les réponses sont déjà sous entendues et auxquelles je n’ai plus le temps de répondre de façon exhaustive ) , on s’aperçoit très bien ou vous êtes aller chercher vos infos.
                    Pourquoi ne pas voir l’autre versant de l’histoire et juger vraiment par vous même autant que faire se peut ? Le voulez vous vraiment ?

                    Ou préférez vous rester sur vos positions définitivement ? Si oui , trouvez vous ça juste ?

                    Par exemple, pour commencer, je peux vous conseiller de lire le livre de Salim Lamrani » Cuba , ce que les médias ne vous diront jamais« 
                    C’est quelqu’un de très pondéré, extrêmement honnête, impartial., recoupant ses sources constamment. Un grand connaisseur de Cuba.
                    Vous y apprendrez entre autre comment est fabriqué la »dissidence« , très intéressant !
                    Le lirez vous , vous qui apparemment vous intéressez à Cuba ?
                    Vous pensez que c’est encore un livre de propagande de plus, vous vous trompez, lisez aussi ses articles et vous verrez qu’il parle aussi des erreurs économiques de Cuba, dont le blocus économique n’est pas seul responsable , quoiqu’en bonne partie, qu’il apporte une critique constructive au gouvernement Cubain., qui lui même reconnait ces erreurs.
                    Mais ces erreurs, car ça en est, n’ont JAMAIS été commises »volontairement" dans le but d’enrichir une nouvelle caste d’apparatchik , mais dans la sincérité de trouver des solutions pour le peuple Cubain

                    Alors si vous aviez un choix ( idéologique) à faire, peut être est il encore trop tôt. ?
                    Peut être n’avez vous pas encore en mains tous les éléments pour juger ?

                    Alors , ou vous allez chercher ces éléments, ou ça ne vous intéresse pas et alors mieux vaut d’arrêter de répandre en boucle cette propagande US que pourtant vous n’avez pas l’air d’apprécier aussi.
                    Ne trouvez vous pas ?

                    J’en arrêterai là ...


                    • Pie 3,14 10 décembre 2011 01:49

                      Si être sérieux pour vous, c’est citer en exemple les articles caricaturaux et de pure propagande de Lamrani, nous n’avons effectivement aucun moyen de communiquer normalement.

                      Bonsoir, je vous laisse à vos rêves.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès