Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La fin de l’absolutisme de Gyanendra

La fin de l’absolutisme de Gyanendra

Le Parlement népalais a voté en fin de semaine dernière la révocation des derniers pouvoirs royaux. Ce Vendredi historique sera célébré par la création d’un nouveau jour férié pour tous les Népalais.

Tout a commencé dans un bain de sang, le 1er juin 2001, lorsque Dipendra, prince héritier du royaume du Népal, assassine dix membres de sa famille lors d’un dîner bien arrosé. Il retourne ensuite l’arme contre lui et meurt trois jours aprés. La famille royale ayant été décimée, c’est Gyanendra, l’oncle de Dipendra, qui prend le pouvoir.

Dès 2002 il s’arroge les pleins pouvoirs pour contrer les avancées de la guérilla maoïste. Celle-ci sévit depuis 1996 dans tout le pays, et demande le renversement de la monarchie et l’établissement d’un régime communiste. En février 2005, l’état d’urgence est déclaré, les villes sont en état de siège et la population doit se soumettre à des contrôles permanents.

Le 6 avril dernier, les partis d’opposition déclenchent une grève générale illimitée, afin retrouver une assemblée nationale. Les rebelles maoïstes appuient cette contestation et proposent un cessez-le-feu en cas de restitution du Parlement. Ainsi, malgré une violente répression, les manifestants ne plient pas, et le 24 avril, le roi doit nommer Girija Prasad Koirala Premier ministre.

C’est ainsi que vendredi, l’Assemblée constituante népalaise a retiré à Gyanendra le contrôle de l’armée, le pouvoir de nommer le gouvernement ainsi que le statut divin du roi. Ce dernier devra dorénavant payer ses impôts et pourra être poursuivi devant la Justice comme tout citoyen du royaume.

Le Népal est donc entré dans le club des monarchies parlementaires ( Japon, Angleterre, Belgique, Maroc... ) A moins que les nouveaux élus ne préfèrent en finir une bonne fois pour toutes avec la monarchie, en proclamant la République. A suivre dans le courant de l’année...

Tous les journaux du pays affichaient ce week-end leur satisfaction en saluant ce jour historique. Il reste cependant à conclure les accords de cessez-le-feu définitif avec les guérilleros maoïstes, chose qui sera étudiée très rapidement, selon le ministre de l’Intérieur.

Le pays va pouvoir retrouver son calme, et les touristes vont à nouveau pouvoir parcourir sans encombre les merveilleux paysages des contreforts himalayens.

Documents joints à cet article

La fin de l'absolutisme de Gyanendra

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès