Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France, de la guerre à la paix

La France, de la guerre à la paix

Ne serait-il pas possible à la France de tourner définitivement le dos à la guerre et de transformer son armée en une armée de la paix ?

L’armée libanaise se déploie progressivement avec pour objectif son interposition le long de la frontière israélienne. Cette jeune armée, dont le courage ne peut compenser l’inexpérience et le manque d’équipement, n’avait, jusque-là, jamais pénétré au Sud Liban. La FINUL "renforcée", qui est censée l’appuyer, n’est toujours pas constituée. Les 25 sont hésitants à s’engager. Chacun a pourtant conscience de l’urgence d’une interposition efficace qui, seule, peut permettre d’éviter la reprise des combats. Cette paix est particulièrement fragile. Des affrontements isolés ont lieu quotidiennement, les F16 survolent en permanence le Liban et le blocus naval et aérien, imposé par Israël, n’est toujours pas levé. Le Hezbollah refuse de déposer les armes et le moindre incident peut rallumer le feu qui couve sous les décombres. George Bush reproche à la France la tiédeur de son engagement et la lenteur d’acheminement de ses troupes sur le terrain.

C’est un bien mauvais procès qui est fait à la France !

Aucun mandat précis n’a, pour le moment, été donné à la FINUL, et les conditions de son engagement ne sont toujours pas définies. Les États-Unis ont largement contribué à entretenir cette ambiguïté dans le but de favoriser l’allié israélien, et ils n’entendent participer, en aucune manière, à la force d’interposition. Les 230 soldats français mis à la disposition de la FINUL ne constituent pas un effectif suffisant, mais ils viennent s’ajouter aux 1700 hommes de l’opération navale "baliste", déjà présents sur place depuis près d’un mois. Deux mille autres devraient suivre très bientôt. L’opération Baliste a permis d’évacuer de la zone des combats un grand nombre de ressortissants de tous les pays, et notamment américains. Elle a également permis d’acheminer des secours de première urgence et de faciliter l’intervention des organisations humanitaires. Les 230 soldats français en route pour le Liban emmènent dans leurs bagages 2200 tonnes de matériel dont une quinzaine de ponts du type "Bailey". Ces ponts sont destinés à rétablir les communications, par-dessus le fleuve Litani, avec la région Sud, pour l’heure totalement isolée du reste du pays.

Depuis le début de cette grave crise internationale, la France, devant la carence des organisations internationales, a pris, seule, l’initiative des missions qu’elle entendait mener à bien. Ces missions sont essentiellement tournées vers l’assistance aux populations civiles, et l’armée française semble y être parfaitement dans son rôle.

La quatrième Convention de Genève définit trois catégories qui se trouvent dans l’impossibilité de combattre et qui doivent, impérativement, être protégées au cours des conflits armés. Il s’agit des blessés, des prisonniers et des populations civiles. Les 192 pays signataires de ces conventions se sont engagés, non seulement à respecter, pour eux-mêmes, ces règles, mais aussi à en imposer le respect aux belligérants de tous pays. Dans la sauvage bataille qui a opposé l’armée israélienne aux combattants du Hezbollah, les populations civiles ont payé le prix fort. Quelques protestations se sont fait entendre, mais aucun pays ne s’est formellement opposé aux contrevenants. L’ensemble de la communauté internationale se trouve, de fait, en situation d’infraction aux conventions de Genève.

La France est un pays dont le passé militaire est impressionnant. De nombreuses et sombres périodes de notre histoire ont vu le territoire national se transformer en champ de bataille. Au son d’un hymne guerrier, la France a porté la guerre sur tous les continents, qu’il s’agisse de conquêtes coloniales, d’ambitions impériales ou d’assistance à ses alliés. L’armée française s’est peu à peu forgée, en fonction de la diversité des missions et de la variété des théâtres d’opération. Aujourd’hui encore, elle possède des unités adaptées à toutes les conditions climatiques ou géographiques. Des spahis, qui constituaient l’avant-garde de l’opération "tempête du désert", aux chasseurs alpins qui servent encore aujourd’hui dans les montagnes afghanes, en passant par la légion étrangère et les troupes d’infanterie de marine, l’armée française a toutes les capacités nécessaires aux opérations extérieures et à la projection rapide.

La France est une puissance nucléaire crédible. Notre territoire national n’est pas menacé et n’a plus aucune raison de l’être, même dans un avenir lointain. L’armée a été récemment professionnalisée et possède un très bon niveau de technologie et d’armement. Dans le cadre de l’élaboration d’un système de défense européen, son organisation et ses missions devront nécessairement être redéfinies. Le "culte de la force" ne fait plus guère d’adeptes sur le vieux continent, et nous pourrions envisager, sans déchoir, de tourner définitivement le dos à la guerre. Au cours des dernières semaines, nos diplomates se sont démenés pour obtenir un cessez-le-feu et ont fini par l’imposer. La communauté internationale a, unanimement, salué le rôle de la France dans cette victoire du courage et de la raison.

Pourquoi ne pas, définitivement, "repeindre en bleu" cette armée qui n’a pas démérité ? Non pas le bleu horizon de la campagne de 1914-1918, mais le bleu de la paix, le bleu ONU, le bleu des grandes causes humanitaires. La France, pays des droits de l’homme, n’est-elle pas l’inventeur du devoir d’ingérence ? Ne pourrait-on pas inventer une armée de la paix ? La protection des plus faibles nécessite à la fois force, sagesse et détermination. Notre histoire ne permet-elle pas de justifier cette ambition ? Une telle décision ne contribuerait-elle pas à rendre le monde plus juste, et à briser enfin la facilité insidieuse qui entraîne les pays civilisés vers la loi du plus fort ? L’image et le rayonnement de la France n’en sortiraient-ils pas grandis ? Ne serait-il pas temps, également, d’adoucir un peu les paroles de notre hymne national, et d’en faire un chant de paix ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Sam Paris (---.---.225.124) 29 août 2006 11:58

    Tiens je pensais que la pub était interdite sur Agoravox « l’armée française lave plus blanc que blanc aurait dit Coluche »


    • vigie (---.---.92.150) 29 août 2006 17:18

      Vous en avez beaucoup d’autre comme ça !


      • Erwan P (---.---.100.244) 29 août 2006 17:42

        Les USA et Israel veulent -comme l’a si bien dit quelqu’un dans ce média- que la FINUL ,et surtout les soldats Français s’embourbent au Liban( à leur place) en essayant de désarmer le Hizbollah.Seulement Chirac n’est pas dupe à ce point, pour sacrifier la politique « équilibrée » et les intérets énormes de notre pays avec le monde arabo islamique ,pour les beaux yeux et les caprices d’Israel.

        Mais pour les nations unies,les choses sont claires, après les dernières déclarations de Koffi Anan devant les journalistes au Liban.Il a dit textuellement que« la Finul n’aura en aucun cas pour role le désarmement du Hizbollah »

        Une précision s’impose ici,les médias européens et surtout américains ,étant en grande partie controlés par un lobby proisraelien,nous ont toujours décrit le Hizbollah comme des groupes de quelques centaines de terroristes dont le seul but estb la destruction de l’état hébreux.Ceci est absolument faux,le Hizbollah est l’un des plus grands partis politiques Libanais,représenté au sein du gouvernement et au parlement,et qui possède une branche militaire de plusieurs dizaines de milliers de « soldats » ,dont les buts politiques sont très clairs :la libération des terres encore sous domination Israelienne et celle des prisonniers.

        Ceci pour vous dire que l’option militaire sur laquelle ont toujours tablé ,Israel et les USA pour le réglement du conflit du moyen orient ont été un échec total,et qu’il va falloir les régler seulement et uniquement en respectant les résolutions des nations unies.(et surtout la 242 )


        • (---.---.222.242) 28 septembre 2006 22:30

          bah voyons, un parti politique avec 20 000 rockets, des armes automatiques etc. J’en connais peu des partis politiques qui se presentent sous cette forme guerriere...

          Maintenant si ton parti politique cheri avait gagne la guerre, son chef ne serait pas reclu par peur de se faire degommer.


        • Cyrrus smith (---.---.73.151) 29 août 2006 17:57

          Ancien casque bleu, je peut dire que votre voeux est en partie réalisé. dans l’esprit d’un jeune qui s’engage actuellement dans l’armée française, il est clair qu’un de ses attraits majeurs est son coté « militaires sans frontières ». Il est bien plus valorisant de risquer sa peau pour la paix et un avenir sans guerre que pour des conquètes sanglantes pour un jeune né vers 1985. Chaque fois que je prend des militaires en stop ou que je profite d’une opération « portes ouvertes » je discute avec des militaires. Je suis à chaque fois rassuré par leur coté « citoyen responsable ». les militaires français de 2006 sont attachés aux mêmes valeurs que l’ensemble de la population de leur pays. Ils souhaitent vivre en paix et en démocratie. Ils ne souhaitent que cela pour les autres peuples. Bref ce sont des gens normaux avec un peu plus de sens du service public en moyenne.

          par contre j’ai des réserves sur l’ONU. Ce n’est pas la représentation démocratique des peuples de la terre, mais une asemblée de représentants des gouvernements de la planète, dominée par les plus grandes puissances. Dans ces actions sur le terrain, ce n’est pas sans conséquences. Indécision, corruption, traffics d’influences, etc.. il nous a donc fallu l’Otan et non les casques bleus pour conclure l’affaire de Yougoslavie et arréter l’épuration ethnique.

          En tout cas je n’ai pas vu de mouvement pacifiste non-violent s’y essayer sérieusement.


          • Cool Mel (---.---.125.5) 29 août 2006 23:03

            « Chaque fois que je prend des militaires en stop ou que je profite d’une opération »portes ouvertes« je discute avec des militaires. Je suis à chaque fois rassuré par leur coté »citoyen responsable« . les militaires français de 2006 sont attachés aux mêmes valeurs... »

            Je doute que tu fréquentes assidûment les troupes d’élite... smiley


            • Moloch (---.---.166.224) 30 août 2006 06:45

              Grâce aux commentaires de G.W. Bush sur l’action française, les trouppes auront beaucoup moins de difficultés que si G.W. Bush vantait l’efficacité militaire française (En plus il se ferait encore traiter de menteur par les démocrates)...

              L’armée francaise avec sa réputation de ne rien foutre et de ne faire plus peur à personne va pour sur être accueilli par le Hezbolla les bras ouverts ! Mais cette apparente nonchalance n’est peut être la que pour tromper l’ennemi ? La France va t’elle cacher secrètement des militaires au sein de son armée ? Je croyais que toutes ces troupes de militaires secrèts étaient déjà déployées en Afghanistan et en Afrique ?


              • Patrick Adam Patrick Adam 30 août 2006 08:03

                @ l’auteur

                Vous conluez votre article par une réflexion poético-politique qui ne peut que nous laisser rêveurs : « Pourquoi ne pas, définitivement, »repeindre en bleu« cette armée qui n’a pas démérité ? Non pas le bleu horizon de la campagne de 1914-1918, mais le bleu de la paix, le bleu ONU, le bleu des grandes causes humanitaires. La France, pays des droits de l’homme, n’est-elle pas l’inventeur du devoir d’ingérence ? Ne pourrait-on pas inventer une armée de la paix ? »

                A vous lire, on hésite longtemps entre se laisser perdre dans un champ de pâquerettes, arrachant au passage tous les coquelicots, trop rouges... trop sanglants... ou bien aller au bistrot du coin signer une pétition à envoyer dare-dare au bon Kofi Anan pour qu’il fasse plier dès demain la planète devant de si belles injonctions pacifiques et pacifistes. Décidément, après avoir joui de notre propention à inventer chaque matin la machine à défoncer les portes ouvertes, voilà que nous devrions mettre au point celle qui va déplacer les montagnes au gré du vent et de nos « valeurs » de peuple privilégié qui semble n’avoir plus rien à faire que d’enfiler des nouilles en les faisant passer pour des colliers de perles de culture...

                Patrick Adam


                • vigie (---.---.245.161) 30 août 2006 11:28

                  patrick adam + 1


                  • Patrick Adam Patrick Adam 30 août 2006 11:35

                    @ vigie

                    Merci d’avoir choisi la hune du bon sens.

                    Patrick Adam


                    • CAMBRONNE (---.---.191.164) 30 août 2006 14:19

                      PATRICK

                      J’ai trouvé un PC et je ne peux réssister à l’envie de mettre mon grain de sel . Content de voir que nous sommes d’accord .

                      Salut et fraternité .


                    • CAMBRONNE (---.---.191.164) 30 août 2006 14:15

                      A L’AUTEUR

                      J’ai bien aimé jusqu’au dernier paragraphe .

                      Je ne voudrais pas retomber dans les banalités mais le vieil adage : « si vis pacem para bellum » n’a jamais été si vrai qu’aujourd’hui .

                      Les missions de paix ne sont jamais si bien réussies que lorsqu’elles sont remplies par des guerriers de qualité et pour faire un guerrier de qualité il faut un entrainement intensif tourné vers la guerre . Ce sont en général des légionnaires que l’on envoie quand ça sent mauvais pour récupérer des gens . Des légionnaires ou des paras , voire des chasseurs alpins , mais pas des conducteurs de cars ou des riz pain sel de l’intendance ( commissariat )ni des infirmiers ni des assistantes sociales . Nous sommes loin d’être dans un monde de paix comme pensaient certains réveurs à la fin de la guerre froide . Pour rappel , il y a quelques jours deux soldats des forces spéciales ( c à d : paras , légionnaires ou commandos de marine ) ont été tués en Afghanistan .

                      Un intervenant dit fort justement que ce qui attire les jeunes aujourd’hui dans l’armée c’est le gout du voyage , apprendre un métier etc .. Ils sont souvent victimes de publicité mensongère due aux service de recrutement de l’armée qui a parfois du mal à remplir ses quotas. Il y a erreur de casting et beaucoup de ces jeunes sont déçus et ne comprennent pas quand on leur dit que d’abord , avant d’être cuistot ou chauffeur de bus ils seront des soldats .

                      Je vous met en garde contre le péché d’angélisme .

                      Accomplir des misions de paix , oui , se repeindre en bleu , non .

                      Vive la République quand même .


                      • vigie (---.---.245.161) 30 août 2006 23:44

                        A l’instar de Patrick Adam et de CAMBRONNE, comme eux certainement je déteste la guerre et la violence, malheureusement nous vivons dans un monde tout autre et de refuser de le voir tel qu’il est nous risquons de ressembler à l’autruche qui se met la tête dans le sable, la France en a fait la triste expérience dans le passé en refusant d’assumer en face son destin. Je suis toujours triste quand je vois des jeunes pétris d’idéaux qui se font manipuler inconsciemment par des organisations qui, disons le tout net ne sont pas neutres, dans le choix de leurs actions, le pays, et le lieu géographique, et quand on creuse l’origine de leurs moyens financiers on ne peut que rester circonspect. Quand on compare la France avec le royaume uni ou les Etats-Unis je me dis que nous n’avons pas a rougir !

                        Si je soutien l’esprit d’une armée forte ce n’est certes pas pour le plaisir de faire des ronds de jambes, ou bomber le torse pour montrer ses muscles, malheureusement sur la scène internationale, un pays sans moyens de projection, est un nain politique et ne pèsera pas longtemps sur le destin du monde, même un petit pays comme la France a son rôle a jouer. Sans moyens de pression vous ne faites pas évoluer les consciences. Sans armée vous laissez les autres décider à votre place, les alliances se font et se défont au grée du vent, et celui qui met son destin entre les mains des autres, a celui la je dis attention aux chimères. Le prix a payer sont des impôts plus lourd bien sur, mais c’est un prix acceptable a mon sens si cela peut dissuader, prévenir, décourager, avertir certains pays ou organisations. Nous allons vivre des années assez dure, je pense avec la guerre pour l’appropriation des sources d’énergies, clé du monde de demain, malheureusement la fin des conflits n’est pas pour bientôt, aussi repeindre en bleu nos espoir de paix oui pour garder un part d’espérance dans notre tête, mais ne rêvez pas trop la paix n’est pas pour demain. Conseil pour l’avenir ne jamais baisser la garde.


                        • CAMBRONNE (---.---.191.164) 31 août 2006 09:38

                          Vigie

                          Nous nous retrouvons avec patrick adam et vous pour refuser de baisser la garde .

                          Je pense que les Anglais dans leur majorité sont plus patriotes que nous et prêts à se sacrifier pour leur pays .Les Américains ont un esprit également plus patriotique même si dans ses manifestations il est un peu agaçant .

                          Notre armée de taille réduite mais convenable pour une « grande moyenne puissance » doit être au minimum maintenue à ce niveau en améliorant son recrutement qui n’est pas satisfaisant à tous les niveaux et la qualité de ses matériels . Cela il faut le réussir sans trop dépenser car sauf menaces gravissimes l’ etat ne peut se permettre d’augmenter le budget défense .

                          L’Armée française dans toutes ses composantes est certainement le corps de l’Etat qui a le mieux accompli sa mutation en réduisant ses effectifs et ses dépenses annexes . Ce qui devrait servir d’exemple à l’éducation nationale qui en demande toujours plus pour des résultats de moins en moins performants .

                          Salut et fraternité .


                          • CAMBRONNE (---.---.191.164) 31 août 2006 11:52

                            DERNIERE INFO

                            La France envoie un détachement de 800 hommes de la 2ème Brigade blindée ( ex 2ème DB) . Donc ce que j’avais préconisé se réalise . Le fait d’envoyer du « lourd » dans la région est un signe fort . La présence d’un escadron de 13 chars Leclerc est également trés significatif ; même peint en blanc un char leclerc possède un gos canon qui tire vite et loin . J’avais dis qu’il serait important de voir le type d’unité qu’on enverrait pour savoir ce qu’on avait l’intention de faire . Il ne faut pas compter en hommes mais en hommes/matériel servis .

                            Pour maintenir la paix mieux vaut un gros baton qu’un rameau d’olivier .

                            Vive la république quand même .


                            • vigie (---.---.245.161) 31 août 2006 11:55

                              Tout à fait Cambronne, il est de bon ton aujourd’hui de critiquer la république, tout ce qui va mal, de dire moi je vis en France, mais je ne me sens pas francais, d’avoir une mentalité d’assisté sans rien faire ou tout nous est du, j’en ai marre que l’on crache sur le pays, il ne faut pas tout attendre la bouche ouverte, rien ne peux nous dispenser d’un effort personnel, nous ne sommes pas nationaliste et patriote la faute peut être à nos politiques qui dans les faits donne une mauvaise image du pays, mais croire que l’Europe va régler nos problème est d’une utopie désespérante. Il nous faut des hommes responsables qui rendent la dignité et l’envie au pays, il faut dans certains secteurs des réformes radicales, et une classe politique responsable. Nous dépensons de mémoire 3% du PIB pour notre armée je ne trouve pas cela démesuré, car derrière il faut regarder ce que cela induit en brevet, création de PME, ventes, emploi. Dans l’armée la recherche ne s’arrête jamais sinon vous vous trouvez rapidement largué, on le voit avec les Anglais qui ont renoncé à leur recherche nucléaire, et qui se trouvent maintenant dépendant des États-Unis pour leur missile nucléaire polaris, la conception de sous-marins nucléaires, les avions avec le jsf et la polémique qui en ressort sur les retombés pour son industrie, et les cessions de technologies, être dépendant des autres a un prix, est il est très cher a payer, nous l’avons vu dans les deux dernières guerres ou nous avons été envahies obligé de combattre avec des armes d’un autre temps envoyant toute une génération se faire massacrer pour rien un vrai suicide collectif.


                                • (---.---.193.228) 8 septembre 2006 22:50

                                  @l’auteur « Pourquoi ne pas, définitivement, »repeindre en bleu« cette armée qui n’a pas démérité ? Non pas le bleu horizon de la campagne de 1914-1918, mais le bleu de la paix, le bleu ONU, le bleu des grandes causes humanitaires. »

                                  l’Armée française a six missions dont celles de participer au maintien de la paix et d’aider les populations en difficultés. Tant mieux si d’une quelconque façon cela puisse redorer le blason des militaires et/ou « améliorer » le moral et la motivation de ces derniers à exercer cette profession .Il n’en reste pas moins que je ne comprends pas votre souhait de les cantonner dorénavant à ces seules missions la fleur au bout du fusil dans un costume de stroumpf ,d’autant plus que la première des deux citées ci-dessus n’est pas sans danger loin de là smiley


                                  • fa (---.---.97.140) 11 septembre 2006 23:10

                                    @ Moloch

                                    A vous lire, on pourrait croire que la france ne possede pas d’armee ni de soldats competents. detrompez vous, en france, on n’a peut etre pas une armee de « guerre » mais pour ce qui est de faire grand avec peu, nous avons tout le materiel et les competences necessaires. quand à faire peur, demandez donc ce qu’ils en pensent en cote d’ivoire, des petites troupes francaises.

                                    l’armee française, une armée de poivrots... j’en connais qui sauraient monter un char leclerc les yeux fermés et d’autres qui feraient pleurer rambo dans les bras de son général.


                                    • michel (---.---.157.28) 19 septembre 2006 11:25

                                      quand dans un pays,une bande de fanatique armèe est plus forte que les forces lègal ,cela pose problème

                                      attendez la suite, ??

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès