Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France : deux pieds en Afghanistan et chiffres truqués

La France : deux pieds en Afghanistan et chiffres truqués

Suite aux déclarations de N. Sarkozy, la réalité des chiffres sur l’Afghanistan.

Pour beaucoup, l’Afghanistan est associé à un pays lointain, peuplé de barbus extrémistes avec en arrière-fond des femmes voilées de la tête aux pieds avec leurs pesantes burqas.
Mais, outre ces caricatures grotesques, nous voyons bien que les Français en savent peu ou, plutôt, ne désirent pas savoir.

e63424517d29a1c5582a918becfa1dc6.jpg Tout débute le 11-Septembre 2001 : les tours s’effondrent, les États-Unis pleurent et leur président, G. W. Bush, demande deux jours plus tard l’extradition du principal inculpé du massacre, Oussama Ben Laden, soi-disant protégé par les autorités talibanes alors au pouvoir.

Les talibans n’acceptant pas la menace, voilà alors que la première « guerre contre le terrorisme » est lancée, menée par le gouvernement américain et son vassal britannique.
Jouant de tout leur possible sur la corde sensible depuis les terribles attentats, les deux alliés arrivent à embrigader avec eux une coalition de pays assez impressionnante, tous pris de court et ne sachant pas trop comment réagir face à cette nouvelle menace, cet axe du mal.

La France, suivant son voisin allemand ainsi que le Canada ou l’Australie, s’engouffre dans une guerre sans trop savoir pourquoi, et se retrouve avec de grandes difficultés à faire passer cette attaque comme logique ou seulement juste envers les masses. La raison officielle est la capture d’Oussama Ben Laden, mais aussi la destitution de ce bourbier terroriste qu’est le pays depuis l’arrivée des talibans.
Les journaux préféreront de leur côté exploiter à outrance la condition des femmes [1]... Il faut l’avouer, la chose était facile : le rabâchage médiatique continuel des tours s’effondrant, les images et autres documentaires sur la montée de l’islamisme radical ont bien aidé. Le peuple était alors prêt à accepter une guerre sans broncher et, malgré un pacifisme certain de la plupart de la population, les contestations furent quasiment inexistantes.

La présence américaine, elle, ne date pas seulement de 2001. On sait bien que la CIA se plaisait durant l’occupation soviétique à fournir en armes les insurgés talibans, fidèles alliés anti-communistes. Mais depuis que l’attaque fut lancée, l’Afghanistan a peu fait parler de lui : peu de Français tués sur place (13 au 2 décembre 2007), peu de remise en question du principe même de contingent en territoire afghan, etc.

Dernièrement, durant la campagne présidentielle, le candidat Nicolas Sarkozy avait clairement déclaré : « La présence à long terme des troupes françaises à cet endroit du monde ne me semble pas décisive. [...] D’ailleurs [Jacques Chirac] a pris la décision de rapatrier nos forces spéciales et un certain nombre d’éléments, c’est une politique que je poursuivrai. » [2]
Pourtant, les choses furent tout autres...

Le 22 mars, le Times expliquait que le président français allait annoncer à Gordon Brown (successeur de T. Blair) l’envoi d’un millier d’hommes supplémentaires dans le pays.
Divers chiffres se mirent alors à circuler, à tort et à travers. Le gouvernement réussi quand même à vendre à l’opinion publique, très réticente à l’idée d’envoi de nouvelles troupes (plus par peur au vu du bourbier irakien que par un sursaut d’humanisme) [3], que 700 hommes iraient sur place.

Le gros problème c’est que ce chiffre, sans être faux, ne nous dit pas tout. Ainsi, aux 700 hommes annoncés, on doit ajouter 300 hommes supplémentaires car, dès le mois d’août, la France prendra la responsabilité de la RCC (Regional Command Capital) [4]. De plus, pour soutenir l’armée nationale afghane, la France désire envoyer environ 80 hommes dans la province d’Oruzgan, soit une cinquième équipe d’OMLT (Operationnal Mentoring Liaison Team) [5].
Le chiffre initial de 700 se transforme donc en près de 1 100 personnes envoyées au front. Le président et son équipe, ayant bien compris que la barre symbolique des 1 000 ne devait être franchise, ont tout simplement décidé de contourner cette notion, tronquant les faits et les modelant à leur guise.

Niveau justification, la chose fut plus que légère, l’équipe gouvernementale comprenant bien que moins on en parlait, mieux c’était. Nicolas Sarkozy déclara quand même que des troupes seraient envoyées pour que "l’Afghanistan ne devienne pas un Etat qui tombe aux mains des terroristes comme nous l’avons vu avec les talibans" ; car "Il se joue ici une guerre, une guerre contre le terrorisme, contre le fanatisme, que nous ne pouvons, que nous ne devons pas perdre".
Certains y verront là un atlantisme limpide, une manière de faire comprendre à Bush qu’on le soutient clairement, sans pourtant aller se risquer dans l’autre Vietnam qui est le sien.

Et alors que le ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a déclaré il y a peu que la prochaine conférence des donateurs pour l’Afghanistan, prévue le 12 ou le 17 juin, se tiendrait à Paris, avec l’accord du président Hamid Karzaï [6], le Canada a, de son côté, fait savoir que le pays quitterait le sud de l’Afghanistan dès 2011 [7].

Au vu de l’Histoire, au vu de ce qui s’est passé avec les Soviétiques à partir de 1979, au vu aussi de ce qui se passe en Irak et dans tout le Moyen-Orient actuellement, on peut quand même se demander ce que nos troupes font en Afghanistan, pourquoi sommes-nous là-bas et, surtout, quel est l’intérêt que trouve le président et son équipe à envoyer plus de troupes, allant à l’encontre même de la volonté de l’opinion publique.

Se targuant de créer un Afghanistan des Lumières, le gouvernement français et la nouvelle politique extérieure ne font qu’accroître l’effondrement du pays, l’enfonçant un peu plus dans le gouffre. Même les grands sourires hypocrites et les promesses (rarement tenues) ne font pas oublier que, sous couvert d’exportation de la démocratie occidentale, se cache un ethnocentrisme affiché (comme le pensent les observateurs et analystes les plus critiques) ou, encore, une forme de néo-impérialisme basé sur une vision atlantiste.

Notes et sources :

[1] : « Une guerre pour les femmes ? » de Christine Delphy in Le Monde diplomatique de mars 2002

[2] : Vidéo disponible sur Dailymotion

[3] : Un sondage BVA daté du 31 mars 2008 nous exprimait que 68 % des personnes interrogées désapprouvaient l’envoi de renforts en Afghanistan tandis que 15 % l’approuvaient. Un sondage Ifop du 5 avril 2008 exprimait que 55 % des Français se déclaraient opposés à l’envoi contre 45 % d’avis favorables.

[4] : « En août, la France doit prendre, pour la deuxième fois, la responsabilité de la RCC (Regional Command Capital), c’est-à-dire la région de Kaboul. C’est un commandement tournant entre trois pays : France, Italie et Turquie. Pour assumer cette responsabilité, un état-major ainsi que des moyens de soutien et de protection seront envoyés à Kaboul, en plus du bataillon français présent dans la capitale. Soit 300 hommes supplémentaires. Cette mission durera environ un an. » Alain Gresh  : « Nicolas Sarkozy, l’Afghanistan et l’universalisme européen » in Nouvelles d’orient  ; citant Jean-Dominique Merchet.

[5] : « Dans le cadre de son effort de soutien à l’armée nationale afghane, la France avait prévu d’envoyer une cinquième équipe d’OMLT (Operationnal Mentoring Liaison Team) dans la province d’Oruzgan, un secteur confié aux Hollandais. L’effectif de cette OMLT sera d’environ 80 hommes, issus pour l’essentiel du 2e Régiment étranger d’infanterie (REI). » Jean-Dominique Merchet : « Les vrais chiffres : la France enverra plus d’un millier d’hommes en Afghanistan »in Secret Défense

[6] : France Diplomatie

[7] : CNN : « Canada says troops to leave Afghanistan in 2011 »


Moyenne des avis sur cet article :  3.87/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • JoëlP JoëlP 25 avril 2008 10:21

    Dans la liste des décisions peu compréhensibles prises par notre cher président celle-ci est, pour moi, la plus obscure.

    Et vous parlez de 1100 hommes. On sait depuis longtemps que l’Afghanistan est un bourbier, alors pourquoi s’enfoncer ? et à quel prix ?


    • Alpo47 Alpo47 25 avril 2008 10:23

      Il est vrai qu’à ce niveau de gouvernement, on peut penser (espérer) que rien ne se fait sans motif, objectif concret. Et que ceux ci doivent également diverger très sensiblement des déclarations officielles.

      Etant donné qu’il y a des dizaines d’autres gouvernements dans le monde, peu respectables, violant les droits élémentaires de leurs concitoyens, voire dictatures pures et dures et que l’on laisse en paix...

      Pourquoi donc sommes nous en Afghanistan ?

      - renouer des liens privilégiés avec les USA ?

      - contribuer à maintenir la "grandeur de la France" dans le monde ?

      - Aider nos marchands de canon à fourger leur marchandise ?

      - Obiwan Kenobi ...

      Personnellement, je n’ai pas la réponse de façons certaine. Si quelqu’un sait ....

       


      • fafou0 25 avril 2008 17:07

        La France est en Afghanistan depuis l’aternance Chirac/Jospin, ne l’oubliez pas !


      • Bulgroz 25 avril 2008 11:41

        Ce que ne dit pas cet article :

        La Force d’assistance et de sécurité internationale ou Isaf (International Security Assistance Force) opère en Afghanistan. Elle a été déployée suite à la demande, faite par le nouveau gouvernement afghan à la communauté internationale lors de la conférence de Bonn en 2001. Le déploiement de l’Isaf a été approuvé par le Conseil de sécurité des Nation unies (résolution 1386 datant du 20 décembre 2001). Depuis, pas moins de 8 résolutions ont été prises à l’unanimité pour réaffirmer le principe de cette intervention en réponse à la demande du gouvernement légitime d’Afghanistan.

        La dernère résolution date de Mars 2007 (résolution 1746) est là :

        http://www.nato.int/isaf/topics/mandate/unscr/resolution_1746.pdf

        Sous l’égide de l’Otan, l’Isaf regroupe actuellement quelque 37000 soldats provenant de 40 pays.

        http://www.nato.int/issues/isaf/index.html

        Royaume-Uni, 7000 soldats
        Allemagne : 3500 soldats
        France : 1900 (+700 à venir)
        Pays-Bas, 1.400 soldatds
        Italie, 1.300 soldats
        Canada, 2500 soldats
        USA : 17800
        Finlande : 104
        Australie : 400
        Czech Republic : 200
        Denmark : 640
        New Zealand : 200
        Poland : 1161
        India : 200
        Portugal : 156
        Spain : 450
        Romania : 550
        Estonia : 150
        Hongrie : 200

        etc...

         


        • RilaX RilaX 25 avril 2008 11:54

          Je ne comprends pas bien, sans dire qu’il ne l’est pas, comment vous parvenez en une phrase a decreter que le nouveau gouvernement afghan est un gouvernement légitime.

           

          Je me répéte, je ne dit pas qu’il n’est pas légitime ce gouvernement, bien que j’ai entendu dire qu’il avait été spécialement choisi par les états unis, mais comment decretez vous qu’il l’est ?

           

          petit lien pour appuyer mon sceptissisme : http://www.rfi.fr/actufr/articles/069/article_38631.asp


        • Shyankar 25 avril 2008 19:39

          Merci pour ces précisions.

          Cordialement


        • HELIOS HELIOS 25 avril 2008 11:48

          Un seul mot dans votre texte, et votre article est completement décrédibilisé.

          Parler de "vassal" britannique nous montre tout de suite a quel niveau d’echange il faut se placer pour discuter avec vous. Décevant !

          Donc il ne sera pas nécessaire de vous parler de geopolitique, en particulier en ce qui concerne le rapprochement Iran/afghanistan/pakistan qui serait globalement une catastrophe pour la stabilité des pays voisins, de la russie a la chine en passant par l’inde, mais egalement pour les droits de l’homme car ce type de rapprochement favoriserait un integrisme encore plus dur.

          Pas nécéssaire non plus de vous parler de l’organisation militaire nécessaire pour optimiser les coups économiques et humains de toutes les interventions que vous ne devez pas apprecier, si je vous ai bien compris. En augmentant la presence française, américains et canadiens se soulagent et peuvent ainsi améliorer leurs autres opérations.

          Pas nécessaire non plus de vous parler de notre devoir d’assistance envers les pays les plus meurtris et les plus pauvres de la planete. En tentant d’apporter un tant soi-peu de sécurité nous facilitons leur développement, même si par ailleurs vous trouverez toujours un argument pour nous parler de petrole, de matieres premieres ou de benefices de grandes societes internationales. Et pourtant, nous en aurions des interet a tout casser sur place et laisser tomber pour arreter, par exemple, la culture de pavot dont l’héroïne pourri la vie de beaucoup de gens en occident. (peut etre que vous vous piquez un peu également...)

          Pas nécessaire enfin de vous parler d’un élémentaire devoir d’ingerence que vous auriez invoqué si nous n’etions pas sur place, cette même ingérence que vous reclammez sur le darfour (oui, nous y sommes également, avec les chinois) ou d’autres endroits de la planètes plutôt abandonnés.

          Vous voyez, quand on fait quelque chose, il y a toujours un intérêt. il peut être immediat, a long terme, economique, humaniste etc... pour l’Afghanistan, c’est pareil et je trouve personnellement que ces 1000 hommes, s’ils peuvent equilibrer les forces, la-bas et rendre la vie un peu plus possible a ce peuple, eh bien, ça vaut le coup y compris si nous en retirerons plus trard d’autres avantages.

          Peut-être que nous sommes des vassaux de la cause humaine apres tout...


          • HELIOS HELIOS 25 avril 2008 17:08

            Avant de vous moquer, ce qui est d’empreint d’élégance... allez jeter un oeil sur cette page : www.libertyvox.com/article.php lien complet : (http://www.libertyvox.com/article.php?id=215)

            Si vous cherchez bien vous devriez trouver de l’info sur ce rapprochement tres interressant.

             


          • HELIOS HELIOS 25 avril 2008 18:25

            Bien, bien, justement puisqu’il faut être clair :

            Le ton que j’ai employé... quel ton ? j’ai précisé qu’avec un seul mot dans l’article le mot "vassal", appliqué au comportement des britanniques vis a vis des américains, l’auteur décrédibilise son message. En effet, celui çi nous laisse donc penser que l’angleterre est soumise aux etats-unis et n’a donc pas une vue qui lui permet de decider toute seule s’il faut aller ou non en Afghanistan. c’est oublier un peu vite que d’autres que les americains peuvent se faire une idée et decider eux même de s’impliquer ou pas. L’auteur est terriblement meprisant envers les anglais.

            Ensuite, j’ai utilisé une manière de m’exprimer permettant de donner une suite argumentée a l’article alors qu’on peu penser que cet article est partisan et donc biaisé. exprimer "il n’est pas nécessaire de..." est une forme qui apporte du fond la où l’auteur de l’article a laissé une porte ouverte à l’arbitraire d’une position.

            Alors donc, que vous me reprenier sur le contenu, comme vous le faites dans votre seconde réponse, pas de problème, on peut toujours discuter. que vous me repreniez sur la forme, donc le ton, ce n’est pas tres serieux. mais bon, tout le monde peut avoir des moments de faiblesse.

            Quand a l’Iran/pakistan... recherchez bien, je ne suis pas sur mon poste habituel,, je n’ai pas les liens, il y a pas mal de personnes bien informées qui parlent de ce rapprochement.


          • Shyankar 25 avril 2008 23:18

            S’il n’est pas " nécessaire de me parler de geopolitique", s’il n’est "Pas nécessaire non plus de me parler de notre devoir d’assistance envers les pays les plus meurtris et les plus pauvres de la planete.", alors ne le faisons pas. Il est pourtant bien dommage que vous désiriez clore le débat avant même de l’avoir entamé, vous enfermant dans votre rétorique. Mais, voyant votre savoir (ainsi, vous devez être le seul homme sur terre à savoir que je réclame un ingérence au Darfour, mais aussi que je me pique -scandaleux d’ailleurs cette attaque vile) je vois bel et bien que je ne fais pas le poid.s.. Alors que vous vous savez, moi non. C’est certain. C’est clair.

            Mais apprenez moi donc mon métier : "Donc il ne sera pas nécessaire de vous parler de geopolitique, en particulier en ce qui concerne le rapprochement Iran/afghanistan/pakistan qui serait globalement une catastrophe pour la stabilité des pays voisins, de la russie a la chine en passant par l’inde, mais egalement pour les droits de l’homme car ce type de rapprochement favoriserait un integrisme encore plus dur."

            Mieux, lisez l’article jusqu’à la fin "Pas nécéssaire non plus de vous parler de l’organisation militaire nécessaire pour optimiser les coups économiques et humains de toutes les interventions que vous ne devez pas apprecier, si je vous ai bien compris. En augmentant la presence française, américains et canadiens se soulagent et peuvent ainsi améliorer leurs autres opérations."

            Très cordialement.


          • LE CHAT LE CHAT 25 avril 2008 12:00

            mais où ils sont les talibans qui campent sur les fils de Morice ????

             


            • ZEN ZEN 25 avril 2008 12:36

              Une aventure américaine...Saurons-nous en sortir à temps ?

               

              Au service d’un atlantisme renforcé et des intérêts géostratégiques américains ?

              -Déploration afghane( Arnaud De Borchgrave) :

              « Peu m’importe si cela prend encore 10 ou 20 ans, mais nous ne pouvons pas nous permettre d’échouer en Afghanistan. » Ainsi s’exprime Frank Carlucci, ancien Secrétaire à la Défense des USA et conseiller pour la sécurité nationale au Council on Foreign Relations. Selon Carlucci, un échec briserait l’Alliance Atlantique et ouvrirait la scène mondiale aux deux prochains poids lourds que sont La Chine et la Russie.

              La plupart des pays européens membres de l’OTAN, tout en déclarant leur solidarité avec les États-Unis et l’Alliance en Afghanistan, et en admettant qu’il s’agit d’une question vitale pour l’OTAN, ne sont pas pour autant disposés à rester plus de deux ans, et au maximum trois..."

              Afghanistan | Dossier d’actualité

              Afghanistan

              .Monde Diplo (dossier)

              L’intervention en Afghanistan est proche d’échouer selon les USA Emmanuel Todd : « Si la France devient le caniche des USA, elle disparaîtra » Pascal Boniface : Un engrenage potentiellement dangereux en Afghanistan Afghanistan : un bourbier, oui, mais de luxe ! Dedefensa.org :Afghanistan et OTAN

              Comme d’habitude dans chaque opération qu’engage l’OTAN depuis la fin de la Guerre froide, la “crédibilité” de l’OTAN est en jeu. Les USA, qui traitent l’OTAN comme un simple outil de leur politique, ne veulent rien d’autre qu’un complet alignement sur cette absurde politique uniquement appuyée sur la force militaire. En même temps, on sait que les USA ne disposent plus de la force militaire nécessaire, pas plus que l’OTAN elle-même qui court désespérément après ses 2000 soldats supplémentaires. La guerre en Afghanistan, mission qui doit “justifier” la nouvelle stratégie de l’OTAN, c’est-à-dire la raison d’être de l’OTAN elle-même, se referme comme un piège sur l’OTAN. Elle est un triste pion de plus dans l’immense désordre que la politique américaniste impose au monde."

              La situation actuelle en Afghanistan
              "Où en est l‘Afghanistan aujourd’hui ? Depuis l’occupation étrangère, la production de pavot a atteint des records en 2007 et 47 civils en moyenne meurent pour chaque militaire tombé. Les complexes souterrains afghans de Tora Bora, décrits dans les journaux comme des installations dignes d’un James Bond, n’étaient finalement que de simples grottes vides. Mais tout cela est resté dans l’imaginaire collectif comme suffisant pour justifier une invasion et des bombardements souvent meurtriers pour une population sous le feu de la guerre depuis des décennies.
              L’arrestation de ben Laden fut un véritable échec. On se souviendra aussi de la fuite du mollah Omar en moto. Ben Laden n’a jamais été capturé alors que des militaires français affirment l’avoir eu dans leur viseur. Bref, l’invasion punitive de l’Afghanistan, déclarée le 7 octobre 2001 sous le nom pompeux de "Liberté immuable", a surtout servi à justifier l’occupation d’un pays stratégiquement important pour l’acheminement des ressources pétrolières de la mer Caspienne. Ainsi Amid Karzaï, ancien conseiller du groupe pétrolier américain Unocal, fut bombardé président par le biais de négociations financières et de fausses élections « démocratiques » …

              -La représentation nationale et l’état-major doivent exiger de Sarkozy que soit mis un terme à notre participation à une guerre coloniale
              >>>>>Le pavot, ciment ou solvant de l’Afghanistan ?
              -Au coeur du royaume de l’opium


              Qui sont vraiment les combattants « talibans » ?

              Les États-Unis se préparaient à attaquer l’Afghanistan bien avant le 11 septembre

              L’histoire secrète des négociations entre Washington et les talibans


              • ZEN ZEN 25 avril 2008 20:57

                Désolé pour la mise en page...


              • frédéric lyon 25 avril 2008 13:45

                Nous avons un nouveau Momo, sorti de la même officine de propagande, et il s’appelle Shyankar !

                Et lui aussi vient nous emmerder chez nous !

                 

                 


                • ka 25 avril 2008 14:08

                  Petites questions à Lyon (même si tu ne réponds jamais à mes questions)

                  Comment manifestes-tu ta haine de l’étranger en général et du musulman en particulier en dehors du cyberespace ? Parce qu’on sent bien dans tes commentaires que t’es pas mal frustré (tu fais ici ce que tu ne peux pas faire dans la vraie vie en te défoulant sur tout ce qui est un peu trop basané et barbu à ton goût ?)


                • Shyankar 25 avril 2008 19:43

                  @ Lyon

                  Merci pour ce commentaire hautement instructif. Pour ce qui est de ’propagande’, j’imagine que votre ordinateur vous cache les liens et autres notes que j’ai mises en fin pour éviter tout type de comportement comme le votre. Ou est-ce simplement un manque de sens critique aberrant, des ornières énormes qui vous bloquent dans une réflexion ?

                  Cordialement


                • Mon Moulin 25 avril 2008 13:53

                   

                  Attisé par les rivalités ethniques et religieuses, et par les visées d’Islamabad et de Washington sur l’Asie centrale, le conflit afghan n’est pas près de prendre fin.

                   
                  L’apparition du mouvement des talibans s’explique d’abord par des facteurs internes à la société afghane, à commencer par le discrédit dans lequel étaient tombés le gouvernement et les « commandants » issus de la résistance à l’intervention soviétique. Mais son expansion rapide et la prise de Kaboul, le 26 septembre 1996, ne peuvent se comprendre sans le soutien direct des services pakistanais, avec l’accord des Etats-Unis et de l’Arabie saoudite, dans le cadre d’un grand projet visant à exporter les hydrocarbures d’Asie centrale par l’Afghanistan et le Pakistan, au détriment de l’Iran et de la Russie.
                   
                  Olivier Roy
                  Novembre 1996
                   

                  • tvargentine.com lerma 25 avril 2008 14:10

                    Cette guerre est juste car elle permet de combattre les forces du terrorisme qui ,si ce pays était de nouveau entre les mains des terroristes,auraient la possibilité de recommencer à préparer des attentats

                    Il n’est pas acceptable de voir des discours "pacifistes" digne de collabo sous Pétain,pour ne pas rejoindre la Résistance ou De Gaulle

                    Oui,cette guerre est juste et la France doit avoir sa place


                    • Gazi BORAT 25 avril 2008 14:31

                      @ lerma

                      Charles De Gaulle était RESOLUMENT OPPOSE A l’ATLANTISME ! et pour une indépendance de la France à l’égard des Etats unis, qui lui préféraient à l’époque Giraud, comme ils préfèrent aujourd’hui Nicolas Sarkozy à Jacques Chirac..

                      gAZi bORAt


                    • Zalka Zalka 25 avril 2008 15:39

                      Il faut juste penser à attaquer le bon pays. L’afghanistan des talibans protégeait Al Qaeda. Par contre l’Irak de Saddam ne faisait rien de tel (même si c’est un régime atroce) de même que l’Iran (on ne verra pas de si tôt un intégriste chiites aider un intégriste sunnite). Bizarrement, personne ne s’est posé la question d’écraser l’ArabieSaoudite, patrie des wahabites.


                    • dayday 25 avril 2008 15:32

                      Bombarder des civils n’est pas associé à du terrorisme...non !

                      Le label terroriste est réservé au combattant élevé à la ferme. Le meurtrier industriel n’y a pas droit.


                      • Zalka Zalka 25 avril 2008 15:41

                        C’est à dire que le bombardement à 10 000 mètres d’altitudes, ça tombe partout : sur les militaires comme sur les civils. En revanche se faire sauter sur un marché, c’est viser spécifiquement des civils. C’est la différence qui fait qu’on ne parle pas de terrorrisme.


                      • dalat-1945 25 avril 2008 16:05

                        @ Zal ka,

                        Bombarder de 10 000 m d’altitude ! Pourquoi pas 20 000 m pendant que vous y êtes , vos connaissances dans ce domaine datent de quand ?Ce ne sont plus les B52 du Vietnam qui frappent (sauf lorsqu’il faut détruire des forces concentrées ou abritées dans des cavernes).

                        A quoi servent les bombes au laser, a votre avis ? A faire rentrer une bombe par la cheminée d’un immeuble, de 1000 ou 2000m d’altitude.Il est clair bien sûr malgré cela, que vous n’éviterz jamais totalement les victimes collatérales.

                         


                      • jaja jaja 25 avril 2008 19:05

                        Surtout que ces bombes dites "intelligentes" ont un rayon meurtrier d’environ 400 mètres. Carnage garanti en ville même si l’explosion se produit au "bon" endroit...


                      • dalat-1945 25 avril 2008 19:15

                        @ jaja,

                        Oui, c’est ce qui s’est passé avec les bombardements israeliens au Liban, il y a à peu près 2 ans, lorsqu’ils ont détruit des immeubles entiers. 1 mois de bombardements journaliers = 1100 morts.


                      • jaja jaja 25 avril 2008 19:35

                        Karzaï, débarqué des valises de la soldatesque américaine est le Pétain afghan (pour répondre à Lerma)... Rien d’autre. Il sait probablement qu’il finira ses jours aux USA... Sauf si la résistance s’en empare...

                        L’agression contre l’Afghanistan c’est avant tout le contrôle du transit du pétrole via les fameux pipe-line dont parle justement un post un peu plus haut... Le refus des Talibans de se plier aux injonctions américaines désirant réaliser, à leur profit, ce réseau de distribution est la véritable cause de cette guerre...

                        Les Américains se foutent pas mal de la démocratie, de la liberté des femmes etc. Toute guerre a un habillage idéologique pour convaincre les gogos qu’il faut rentrer dans le gras de l’ennemi. La propagande fait le reste.. et ça marche, pour un temps plus ou moins long...

                        Les Afghans résistent. Ils sont chez eux... Et ils ont l’éternité devant eux pour se libérer de l’occupation coloniale. Les Américains contrôlent plus ou moins bien Kaboul, le reste du pays appartient à la résistance. Cette dernière est encore jeune et elle se renforcera chaque année davantage jusqu’au moment où les USA lâcheront prise.

                        Les partisans des néocons peuvent gueuler aussi fort qu’ils le veulent, c’est une grande leçon de l’histoire :

                        Occupation = Résistance puis Libération...

                        Le régime qui se mettra alors en place n’est plus mon affaire, mais exclusivement celle du peuple afghan


                      • el bourrico 25 avril 2008 15:49

                        "Une guerre juste" ... moui... encore une fois ce n’est qu’une question de point de vue, c’est comme pour le gouvernement légitime, il l’est pour certains, et pas pour d’autres.

                        Les Américains se sont pris à leur propre piège, une fois de plus, les gens qu’ils ont formés, financés, équipés, se retournent contre eux, alors je ne vois vraiment pas ce qu’on fous la bas, sauf à tenter de se faire bien voir par eux, ce qui est une honte, et totalement ridicule.

                        Une chance qu’on ai pas mis les pieds en Irak.


                        • coati coati 25 avril 2008 16:17

                          Je n’arrive pas à comprendre que certains pensent de bonne foi qu’on lutte contre le terrorisme en Afganhistan. Le terrorisme n’a pas besoin d’un état pour exister. Il ne demande que peu de moyen. Quelle est la difficulté de faire un carnage à l’aide d’explosifs ?

                           


                          • dalat-1945 25 avril 2008 16:44

                            @ Moati,

                            Non, le terrorisme a besoin d’un Etat pour ne pas exister. C’est ça la vérité !


                          • Spookimouk 25 avril 2008 16:19

                            Oui cette guerre est juste, on a construit de beaux pipelines là bas, ca a couté trés cher, il faut les protéger.

                            Faut voir la réalité en face et se mettre aussi à la place des US : si ils ne vont pas mettre la main sur les réserves de pétrole restantes, d’autres pays le feront, donc pourquoi laisser aux autres ce qu’ils ont les moyens de garder pour eux ? L’Iran y passera aussi.

                            Quand à la France, soit on se range aux cotés des US et on partage avec eux les reserves restantes de pétrole. Certes les civils des "pays terroristes" en prendront plein les dents mais on s’en fout. On sera ainsi moins affectés que le reste du monde par le manque de pétrole et on pourra gérer la transition vers de nouvelles énergies plus en douceur.

                            Soit on ne participe pas et ca en sera fini de notre mode de vie puisque nous n’avons pas les moyens d’aller chasser les US du moyen orient pour prendre leur place.

                            C’est trés logique. Moral ca l’est moins mais aprés tout peu d’entre nous sont d’accords pour se passer de leur voiture et de leur écran plasma.


                            • Mr Mimose Mr Mimose 25 avril 2008 16:49

                              Mais ou est ce putain de Ben laden ????

                              Il se cache par ici, il se cache par la-bas, plouf plouf fait des ronds dans l’eau.

                              Mon idée est que le terrorisme dont on nous rabache les oreilles sans cesse, est que pure fiction !!!

                              Il a bon dos le terrorisme, les masses terrorisés, les poltrons sont prets à accepter n’importe quoi car oui, notre gouvernement lutte contre le terrorisme !

                              On reduit les libertés civiles, on vous fait des passeports biometriques, approuvé le patriot act, torture à guantanamo, c’est pour vous protéger car il existe un homme, cet homme est très dangereux et très méchant, il est très puissant et à décider de s’en prendre à nos bonnes valeurs démocratiques occidentales.

                              Cet homme vit dans une grotte secrète, il reste introuvable, il est insaisisable.

                              Tremblez brave gens !!


                              • dalat-1945 25 avril 2008 17:05

                                @ Mi mose,

                                Vous aussi, on devrait vous empêcher de parler !


                              • dalat-1945 25 avril 2008 18:47

                                @ tous,

                                L’auteur ne se manifeste pas beaucoup !


                                • tvargentine.com lerma 25 avril 2008 19:28

                                  Il est à la plage


                                  • abersabil abersabil 25 avril 2008 19:40

                                     

                                    En vérité la France de Sarkozy ne voudrait pas perdre sa part de gâteau si part il y a, toujours est il que la guerre contre le terrorisme international paradoxalement représenté par les musulmans est une formidable imposture qui débute par des intérêts tous mesquins de la puissante Amérique et pourquoi pas de la chrétienté avec ses chevaliers de malte associer à l’ordre de la franc maçonnerie, dans un plan machiavélique établi au préalable depuis une longue date, ces mêmes talibans qui passaient pour des moudjahidine contre l’ennemi soviétique étaient adulés et portés en héros par Hollywood ( qu’ on se rappelle de Rambo avec les résistants afghans ), c’est une guerre ouverte contre l’islam et les musulmans qui se déroule devant nous, et l’hégémonisme anglo-saxon ne fait pas dans la demie mesure, tout doit profiter à la seule Amérique pardon à quelques familles de nantis de ce grand pays bâti sur la rapine, le vole, la spoliation, et le meurtre gratuit de peuples entiers sous une trompeuse façade de démocratie, en véritables terroristes, ils foutent la merde partout ou se porte leur dévolu ; en mauvais élève ( dixit le général Giap ) ils perdurent dans leur médiocrité et leur concrétude, quant à leurs serviteurs, il faut bien qu’ils servent à quelque chose, en ayant les pieds souillés de sang, on doit bien les essuyer sur une serpière, c’est justement à cet effet que serviront ces européens.


                                    • jaja jaja 25 avril 2008 19:44

                                      Karzaï, débarqué des valises de la soldatesque américaine est le Pétain afghan (pour répondre à Lerma)... Rien d’autre. Il sait probablement qu’il finira ses jours aux USA... Sauf si la résistance s’en empare...

                                      L’agression contre l’Afghanistan c’est avant tout le contrôle du transit du pétrole via les fameux pipe-line dont parle justement un post un peu plus haut... Le refus des Talibans de se plier aux injonctions américaines désirant réaliser, à leur profit, ce réseau de distribution est la véritable cause de cette guerre...

                                      Les Américains se foutent pas mal de la démocratie, de la liberté des femmes etc. Toute guerre a un habillage idéologique pour convaincre les gogos qu’il faut rentrer dans le gras de l’ennemi. La propagande fait le reste.. et ça marche, pour un temps plus ou moins long...

                                      Les Afghans résistent. Ils sont chez eux... Et ils ont l’éternité devant eux pour se libérer de l’occupation coloniale. Les Américains contrôlent plus ou moins bien Kaboul, le reste du pays appartient à la résistance. Cette dernière est encore jeune et elle se renforcera chaque année davantage jusqu’au moment où les USA lâcheront prise.

                                      Les partisans des néocons peuvent gueuler aussi fort qu’ils le veulent, c’est une grande leçon de l’histoire :

                                      Occupation = Résistance puis Libération...

                                      Le régime qui se mettra alors en place n’est plus mon affaire, mais exclusivement celle du peuple afghan


                                      • ASINUS 25 avril 2008 22:57

                                        yep

                                        les americains ont fait tomber saddam qui tout dictareur qu il etait etait un rempart contre l iran

                                        les americains et l occident

                                        s enlisent dans un pays qui n as jamais existé , l afghanistan est une

                                        constellation féodale qui a toléré des dirigeants de tout poils dont l autorité s arrétait au faubourg de

                                        de kaboul

                                         

                                        l occident rechauffe en son sein menage et protége l arabie seoudite d ou part

                                        l argent les consignes

                                        la philosophie et la haine qui le detruira a un jour

                                        les autocrates séoudiens subventionne le terrorisme l arme financierement et politiquement

                                        last but not least nos mercantis on vendu l Europe son industrie , son savoir et son patrimoine

                                        aux "fonds souverains" d arabie seoudite 

                                         le ver est dans le fruit lors du netoiements des ecuries d Augias

                                        il serra

                                        bon de se rememorrer ceux qui auront diné avec le diable

                                         

                                        faire la guerre en afganistan quid ?

                                         

                                        nos elites ont elles oubliés que l usage de la force doit etre la continuation ou utile a une politique ?

                                         


                                        • E-fred E-fred 25 avril 2008 23:16

                                          Bonsoir à tous.

                                          Bonsoir à l’auteur. Article très intéressant.

                                          Pour ce qui est de la "logique" militaire à suivre en A-stan, j’ai trouvé ça sur Secret Défense, site déjà mentionné dans les liens de bas de pages :

                                          "Oui, si la décision d’envoyer des hommes au combat sans soutien d’artillerie était prise, ce serait une énorme erreur et même une faute.

                                          Maintenant, 81 ou 120, pour traiter une cible à moins de 2000 m, franchement, c’est suffisant, et ça fait un peu moins de dommages collatéraux qu’une bombe de 250 kg !

                                          Par contre, déployer une batterie Caesar serait une excellente initiative, le 155mm comme disait l’autre, ça force le respect ! Le TRF1, c’est un peu risqué hors zone de plaine.

                                          Et le Caesar peut être disponible très rapidement, il suffit d’accélérer la commande chez Nexter (l’inquiet va dire qu’il faut payer mais en principe, c’est ça la vraie loi de la guerre, on s’arme en conséquence de l’ennemi et seulement de l’ennemi.)" Les résultats chez NEXTER en 2007.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shyankar


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès