Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France est actuellement mal gouvernée : le gouvernement a des objectifs (...)

La France est actuellement mal gouvernée : le gouvernement a des objectifs inavoués

Je suis très triste pour mon pays. Et ce que je vois comme avenir est sombre. Je regrette de devoir l’admettre et de devoir le dire et l’écrire parce que j’ai voté pour Hollande.

Je peux le dire parce que j’ai passé la journée à regarder la chaîne parlementaire pour prendre connaissance, en détail des arguments présentés par le gouvernement aux députés et aux sénateurs. Les deux « débats » (en réalité l’exposé sans réponse des positions des uns et des autres) on eut lieu simultanément, mais ils ont été diffusés successivement.

« Les preuves du gouvernements sont faibles, très faibles » a dit Poutine dans son interview télévisée du 4 septembre. Maintenant je sais que ces preuves n’en sont pas ; les arguments du gouvernement pour aller tuer des gens en Syrie sont TROP faibles. Ils dénotent une culture postcoloniale, de gendarme du monde et renvoient tout observateur avisé de la politique internationale vers des buts cachés, qu’on ne veut pas révéler au peuple français.

Voyons d’abord les « preuves », puis les objectifs cachés.

Les "preuves" du gouvernement

Quand on parle de preuves, il faut savoir qu’il y en a de deux sortes :

  1. Des preuves par défaut : « c’est lui parce qu’il ne peut pas en être autrement… parce que sinon, je ne sais pas qui l’a fait ».
    Ce type de preuve est faible ; il est nécessaire, mais suffisant. En tout cas ce n’est pas suffisant pour commettre une agression internationale, pour commencer une guerre, pour tuer des centaines voire des milliers d’innocents.
     
  2. Des preuves positives : « c’est lui parce qu’on l’a vu ou bien parce qu’on a une preuve matérielle ».
    Ce type de preuve est indiscutable. Il est nécessaire et suffisant.

J’ai écouté attentivement les huit indices listés par le ministre de la défense ; ils constituent effectivement « un faisceau de présomptions », mais cette liste ne contient aucune preuve nécessaire et suffisante. « Un faisceau de présomption » peut alimenter le doute, mais ne justifie pas de lancer une guerre.

Par exemple, on ne répond pas à l’hypothèse d’un accident contraire aux directives de l’État syrien et survenu dans le feu de l’action militaire. Et ce n’est là qu’une seule des nombreuses hypothèses qui peuvent être soulevées. Une autre est celle d’une provocation directe des rebelles pour soulever la réprobation internationale et stopper une avancée qui était victorieuse des troupes légales – nous savons que c’était le cas.

Autre exemple possible analogue à ce qui est arrivé en Amérique, sur une base militaire US : un officier de l’armée US, pour des raisons de conviction politique, a mitraillé ses collègues et en a tué une dizaine. Cela arrive fréquemment en Afghanistan. Alors pourquoi un personnel de l’armée syrienne légale, idéologiquement liée à la rébellion n’aurait-il pas commis ce crime qui en fin de compte a fait beaucoup de victimes civiles… et nous n’avons vu aucune victime militaire de la rébellion ?

Je ne suis pas en train de chercher une échappatoire à Monsieur ASSAD. Je montre juste la différence entre des preuves directes et positives et des preuves indirectes et par défaut. Et ma conclusion est qu’on ne peut pas faire de guerre, tuer des centaines de militaires et aussi et forcément de victimes civiles collatérales sans avoir des preuves solides et indiscutables.

Sinon, c’est qu’il y a des motifs cachés. On les abordera plus loin.

Alors Monsieur Hollande et son équipe nous disent : un crime comme celui-ci ne peut pas rester impuni (argument moral) :

  • alors, dans l’indétermination, on envoie des bombes sur les troupes de Assad et sur les rebelles aussi ? C’est moral, cela ?
  • Non, ça ne tient pas la route.

On nous demande ensuite de croire, de donner notre confiance au gouvernement.

Non, ce n’est pas possible. D’abord la démocratie, cela consiste à déléguer et à vérifier. Il ne peut pas y avoir de délégation sans vérification. Ensuite le gouvernement, notre gouvernement n’est pas clair dans cette affaire.

Je m’explique.

En justice, pour qu’il y ait vraiment œuvre de justice, on sépare les instances et on s’assure qu’elles sont indépendantes les unes des autres. Il y a l’instance qui rapporte les faits. Une autre instance enquête et qui verbalise les faits. Ensuite, une autre, l’instance du jugement, écoute les parties, toutes les parties et enfin elle rend son jugement. Souvent, d’ailleurs, pour qu’elle ne se trompe pas, on adjoint à cette dernière un jury. Enfin, une dernière instance applique la décision de justice, fait exécuter la peine.

Mais que s’est-il passé avec la Syrie ?

Le gouvernement français a soutenu la politique de renversement du gouvernement légal syrien dès le début. Il a mis le paquet au point d’exiger publiquement le départ du président Assad « dans quelques semaines » : des millions de francs, des armes, des moyens d’espionnage, des spécialistes sur place.

Ça n’a pas marché comme il le voulait.

Alors il renforcé son aide et son implication politique, financière et militaire.

Ça n’a pas marché non plus.

On a commencé à voir le rapport des forces s’inverser au profit du gouvernement légal. En plus, la pression internationale a imposé l’idée d’une conférence de conciliation inter-syrienne… en présence d’informations selon lesquelles si le peuple syrien était consulté, il désavouerait les rebelles cannibales. Donc, tous ces milliards sont partis en fumée, pour rien !

Arrêtons-nous ici pour une minute pour constater que le gouvernement français, de son propre chef, s’est constitué en protagoniste direct du conflit intérieur de la Syrie. C’est de l’immixtion dans les affaires intérieures d’un pays souverain.

Le gouvernement syrien dénonce des attaques de rebelles à l’arme chimique et demande des enquêteurs de l’ONU dans les endroits concernés. Ces premiers « morts chimiques » s’ajoutent aux dizaines de milliers de victimes qui sont imputables au concours français (le gouvernement syrien a sa propre part).

La France qui a le droit de veto, refuse et exige que les enquêteurs puissent se déplacer partout et en tout moment en Syrie. Ce serait le moyen d’espionner en faveur des alliés du gouvernement français. La Syrie refuse de donner un tel mandat – ce qui est logique. On en reste là. La France ne s’énerve pas outre mesure pour ces attaques chimiques. Les Russes insistent. Une commission d’experts est envoyée à Damas.

Survient l’événement tragique du 21 août… justement quand la commission est là. Mais elle n’a pas mandat pour aller sur le nouveau lieu contaminé. Alors re-négociation pour élargir le mandat des enquêteurs. Cela prend quatre jours et la commission arrive sur les lieux.

On va donc savoir ! Mais non, le gouvernement français argue maintenant que les traces ont été effacées. Quand on a fait un peu de chimie, on sait depuis Lavoisier que « rien ne se perd, tout se transforme ». Les experts ne sont pas à une scène de crime près ; ils vont trouver.

Mais le gouvernement français, protagoniste du conflit comme on l’a vu plus haut, sans attendre le constat des enquêteurs, déclare qu’il en sait assez : c’est Assad le coupable !

Il n’est pas dans son rôle. Il triche. S’il a des preuves, il n’a qu’à les soumettre à la commission de l’ONU.

Et ce n’est pas tout : le gouvernement fixe la sentence (« une punition »)… et bien sûr, c’est lui qui va l’exécuter.

Et Monsieur Fabius d’ajouter que de toute façon, la commission n’est pas habilitée à préciser qui est le coupable, donc il ne faut pas tenir compte de son avis.

En fait, la commission est chargée de déposer toutes ses preuves entre les mains du Conseil de Sécurité qui est l’instance judiciaire internationale, le seul juge et dépositaire du pouvoir de mettre en application les chapitres militaires de la Charte de l’ONU.

Personne n’a obligé la France à faire partie de l’ONU où elle dispose d’un droit de veto. Personne ne l’y maintient contre sa volonté. Mais tant qu’elle en fait partie, elle doit se soumettre à sa Charte : tant que le Conseil de sécurité n’en a pas décidé, attaquer la Syrie est une agression sans base juridique.

Si on regarde attentivement le comportement du gouvernement français, on constate qu’il se veut partie, enquêteur, juge et exécuteur des peines. C’est tout simplement scandaleusement colonialiste. Cela ramène le monde deux siècles en arrière.

Il s’agit là d’un comportement de voyou sur la scène internationale.

C’est pourquoi Poutine a menacé, si une telle agression est mise en exécution, si le cadre légal international n’est pas respecté, de livrer dans le futur des armes dissuasives à ses alliés, lui qui jusqu’ici, à la demande de l’occident, n’a pas honoré la vente signée et encaissée de ses redoutables S300 à l’Iran et à la Syrie.

Cette menace a été clairement exprimée dans son interview du 4 septembre, à la veille du G20. Elle est somme toute logique et elle est sérieuse par ses conséquences futures.

C’est sans doute pour cette raison qu’elle n’a pas été retransmise au public français par les médias mainstream.

Conclusion pour les « preuves » du gouvernement français : elles sont bidon et lui-même est trop engagé pour être crédible dans le rôle de partie impartiale et objective.

Les motivations cachées du gouvernement français

Plusieurs formations politiques ont critiqué la position du gouvernement en ce qu’il n’a pas annoncé ses objectifs de guerre : qu’allons-nous après les bombardements annoncés ? qu’en attendons-nous ?

On se souvient que le gouvernement français ne demandait rien moins que le départ immédiat ou presque de Assad. Puis il a mis de l’eau dans son vin. Il veut maintenant juste « punir » Assad, il veut juste « faire quelque chose ». « On ne veut pas faire tomber Assad », « on ne veut pas un changement de régime en Syrie, c’est l’affaire des Syriens ». Voilà ce qu’on a entendu.

Ce n’est pas clair ; pour de telles raisons, on ne tue pas des milliers ou des centaines de personnes. On ne risque pas la mort de citoyens français, on ne gaspille pas des milliards alors que le peuple réclame une amélioration économique.

On connaît déjà le contenu de la résolution de la commission des affaires étrangère du Sénat américain. En France, des discussions ont eu lieu dans les couloirs de l’Assemblée Nationale et du Sénat et éclairent notre lanterne. Les gouvernements français et américain veulent renforcer leur aide en équipement aux rebelles cannibales et en même temps il veulent frapper, mais frapper fort et longtemps : bombarder la Syrie pendant au moins trois mois afin de détruire de loin, avec des missiles et des avions, les capacités d’initiatives et de défense de l’armée syrienne.

Puis les rebelles, formés actuellement par des Français et des Américains en Jordanie, en Turquie, en Israël feront le reste sur le terrain.

Après, la France et les USA pourront alors envisager une conférence de Genève. Fabius a été clair au Sénat : il n’y aura pas de conférence de Genève tant qu’il ne sera pas question du départ de Assad, c’est-à-dire d’un changement de régime.

C’est une version améliorée de l’invasion de l’Irak.

Les affirmations «  on ne veut pas faire tomber Assad », « on ne veut pas changer de régime » sont fausses. Elles sont à prendre dans le sens de « pas immédiatement ».

C’est donc une première raison cachée : o veut nstaller en Syrie un régime favorable à israêl et à l'Occident ; on préfèrerait même l'aclatement de la Syrie (plusieurs petits pays, ce serait mieux).

Mais il y en a une autre :

Elle transparaît à travers les propos des représentants du gouvernement qui parlent de la nécessité d’attaquer la Syrie pour sauver « la crédibilité de la France, de « la crédibilité de l’Occident » parce qu’après avoir agité furieusement cette menace, si on ne le fait pas, alors on perd la face aux yeux du monde.

C’est un argument fumeux : on se discrédite plus aux yeux du monde en assassinant quelques milliers de civils pour punir pour la responsabilité prétendue du crime du 21 août, alors que soi-même on a directement contribué à l’assassinat d’une trentaine de milliers de personnes.

Et c’est là que l’on nous précise, « mais on se discréditerait aux yeux de l’Iran » ! Voilà, c’est dit : c’est le nom du prochain pays que notre gouvernement veut attaquer. « L’effet domino », vous connaissez ?

Mais cette fois-ci, il se pratique par l’Occident et à coup de canon : L’Iran (1948), la Palestine (1948), l’Iran (1979), le Koweït (1990), l’Irak (1990), le Liban (1998), la Syrie (2011) et bientôt l’Iran de nouveau !

On commence donc par la Syrie parce que l’Iran est un trop gros morceau. On l’affaiblit en grignotant ses alliés régionaux, un par un.

Et quand cela sera fait, les USA s’occuperont plus tranquillement de la Russie, puis de la Chine pour enfin réaliser leur rêve de « nouvelle Rome » du XIXème siècle.

Nous sommes donc à la veille de nouvelles guerres aussi injustes, dans le but de concrétiser un système mondial non régulé, basé sur la prédation et l’exploitation, sur une vision rétrograde de lhumanité.

Conclusion de cette journée de débats avec le Parlement

Sarkozy nous a dégoûté avec son opération Libye dont on voit les résultats tous les jours.

Pour une fois, la droite s’est montrée républicaine en refusant la guerre en dehors de tout cadre légal international (l'ONU). Mais, il y a encore en son sein des forces rétrogrades qui ne sont pas désavouées par leur hiérarchie et qui soutiennent le gouvernement, par de-là les clivages partisans.

Alors pour qui voter la prochaine fois ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • howahkan Buddha 5 septembre 2013 11:28

    soyons clair il s’agit du plan mondial « sinistre » de domination, pour cela les u s et d’autres sont en fait leurs caniches , point barre.....l’argent achete tout sauf le sens d’être vivant...
    le jours ou il sera obligatoire pour chaque personne violente promouvant toute guerre d’aller elle même en première ligne, on en reparlera..toute violence guerrière sera alors finie..

    il s’agit d’être uni comme le sont certaines élites....enfin pseudo élites..quoique eux ont compris un truc , en laissant croire à chaque humain que lui est genial et que donc il doit avoir plus sur ce qui est fabriqué ensemble , là ils réalisent une belle prouesse imparable pour le moment mais qui va se finir bientôt, de gré ou de force...c’est à dire avec ou sans massacre , qui est de détruire ce qui est la base de tout l’univers : l’unité...............ceci est necessaire pour voler le collectif.....si tel groupe atomes se mets à penser humain et se désolidarisent de l’unité de l’univers où absolument tout est relié..immédiatement la matière elle même disparait...c’est ce qui va nous arriver ,question de moyens seulement, nous sommes en mode suicide actif ou passif par suivisme et trouille de vivre donc de mourir.....dommage !

    salutations


    • Bilou32 Bilou32 5 septembre 2013 19:47

      Obama, Sarkozy ou Hollande sous le feu de la mitraille.... ce serait assez amusant !


    • Yohan Yohan 5 septembre 2013 11:46

      Article mesuré. Question ; Peut-on se faire le gendarme du monde quand on n’est même pas capable de se faire gendarme des cités mafieuses dans son propre pays ?


      • baldis30 5 septembre 2013 15:13

        réponse claire selon les principes habituels :

         la question ne sera pas posée


      • Abou Antoun Abou Antoun 5 septembre 2013 11:56

        de « nouvelle Rome » du XIXème siècle.
        XXIème sans doute ?


        • ThaTon ThaTon 5 septembre 2013 12:07

          Ce qui ressort de votre article c’est que la « communauté internationale » a déjà gagné la première bataille : engager les discussions sur le terrain tout à fait hypocrite des « valeurs » et de la fameuse « ligne rouge » qui faire l’humain et l’inhumain. Il ne s’agit plus de discuter l’agression unilatérale contre un pays étranger avec lequel nous sommes en paix, mais les preuves à l’appui d’un tel projet.

          Quand bien même Assad aurait employé l’arme chimique, qui, vivant en occident, peut sincèrement croire que son gouvernement va sacrifier son temps, son argent et sa réputation par pure indignation morale ? Les Syriens sont-ils sommés de parier leur présent et leur futur sur la bonne foi d’occidentaux dont l’expérience nous montre qu’elle leur fait régulièrement défaut ? La DGSE serait-elle à ce point lotie que nos élites, éloignées d’un monde du vécu et des préoccupations terrestres de leurs populations malgré l’arsenal démocratique, soient plus proches de la réalité syrienne ? Si c’est le cas, il faut envisager de remplacer le dispendieux cirque électoral par quelques barbouzes bien organisés...


          • Jelena XCII 5 septembre 2013 12:07

            >> Et quand cela sera fait, les USA s’occuperont plus tranquillement de la Russie, puis de la Chine (...)

            Vous avez regardé trop de films hollywoodiens.


            • chelovek 5 septembre 2013 15:43

              Hélas, la réalité dépasse la fiction :
              1 ) le projet US dit ABM (Anti Balistique Missiles system) vise directement la Russie en misant sur un supposé saut technologique de l’industrie américaine. Son objet est de pouvoir livrer une première frappe paralysante sans encourir de réplique. Ça veut dire quoi ?
              2 ) Obama a officiellement ordonné un repositionnement de ses forces maritimes et terrestres dans l’Océan Pacifique qui est officiellement devenu une « zone stratégique prioritaire ».

              Pour les neu-neu et la presse mainstream, les USA ont proposé les explications suivantes : l’ABM vise les fusées iraniennes qui feraient un détour par l’Europe du nord avant d’atteindre les USA. Or ce pays ne dispose pas de fusées ayant une portée suffisante, même pour un tir direct. De même, le redéploiement autour de la Chine vise le potentiel de la Corée du nord qui n’a pas encore de vecteur pouvant atteindre l’Amérique.
              Bien sûr, ni les Russes ni les Chinois ne les ont cru.


            • Jelena XCII 5 septembre 2013 16:22

              >> Bien sûr, ni les Russes ni les Chinois ne les ont cru.

              Ni les Anglais d’ailleurs car ils se sont rétractés, preuve en est qu’ils ne sont pas certain de sortir vainqueur, malgré cette soit disant « supériorité américaine ».


            • Jelena XCII 6 septembre 2013 10:53

              Par contre je remarque aux scores, que tous les abonnés TF1 y croient dur comme fer à cette « supériorité américaine » qui va écraser Chine & Russie.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2013 08:03

              jelena,
              Vous confondez « vouloir » et « pouvoir ».

              Les BRICS sont en passe de remplacer les USA au niveau mondial.
              Les USA ont entouré la Russie et la Chine de bases militaires depuis la Mer de Barent jusqu’au Japon, en passant par le Golfe Persique, puis les Philippines, la Corée du sud, et Taïwan.

              Dans cette chaîne il y a un trou : La Syrie, le Liban, l’Iran et l’ Irak.

              ( Source l’article « L’occident joue avec le feu » de Raimundo Kabchi, libanais, ancien Conseiller d’Hugo Chavez sur les questions du Proche-Orient, sur le site de Michel Collon)

              Ce qui ne veut pas dire qu’ils y arriveront.


            • Jelena XCII 14 septembre 2013 09:26

              @chelovek (et aux 17 abonnés TF1 qui vous ont plussé) Au final, c’est qui qui avait raison ? ^^


            • totor101 totor101 5 septembre 2013 12:55
              La France est actuellement mal gouvernée : le gouvernement a des objectifs inavoués

              NON !

              La France est actuellement mal gouvernée : le gouvernement a des objectifs inavouables

              • A. Nonyme A. Nonyme 5 septembre 2013 14:19

                Pépère, l’idiot utile du djihadisme international ! Le grand Charles doit se retourner dans sa tombe à 900 t/mn !


                • Loatse Loatse 5 septembre 2013 15:00

                  Si ca se trouve c’est juste une histoire d’ego.... va savoir

                  « Aaaah, on m’apppele Flamby ! Eh bien je vais leur montrer moi, président, que j’ai des coucougnettes !!... »

                  L’allemagne a fait marche arrière, l’angleterre aussi... et perdre la face cela semble le cadet de leur soucis, d’autant plus que la réalité économique impose des priorités.

                  M’enfin pour moi, la sagesse consiste à changer d’avis lorsque les circonstances font qu’agir c’est risquer de déclencher un embrasement de la région (déjà bien chaude) voire une troisième guerre mondiale..

                  Les suédois eux ont trouvé une solution, soit agir sans rajouter des morts.. ils ouvrent leur pays aux réfugiés syriens - 15 000 à ce jour - .. le temps que le conflit s’apaise.. Sans aller jusque là (la suède est grande et peu peuplée), on peut continuer à soutenir les réfugiés financièrement (cela coute moins cher qu’une intervention armée surout si celle ci s’enlise comme en irak)

                  http://www.lalibre.be/actu/international/la-suede-accorde-l-asile-a-tous-les-demandeurs-syriens-5225fb3f3570c7737d1af796



                  • ottomatic 5 septembre 2013 15:25

                    L’égo de flamby ne pése rien a coté d’Israël...


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2013 08:25

                    loatse,

                    C’est le gouvernement le plus peuplé de Young Leaders que nous ayons jamais eu !
                    C’est Asselineau qui a raison. Nous avons un gouvernement de marionnettes aux ordres de l’ Empire.

                    Dès 19812, les dirigeants américains déclaraient :
                    « Nous allons nous prévaloir de notre droit au libre échange et ouvrir le marché aux produits de notre sol afin d’égaler les exploits de Rome » ( Andrew Jackson)

                    La doctrine américaine a été formulée au 19e siècle, dite « de la Destinée manifeste ».
                    Elle attribue aux USA une mission divine « avec la tâche de répandre »la civilisation« et »le progrès« sur le continent et le monde entier, »par la force si nécessaire« (Discours du Président James Polk )

                    Sur les dollars il y a écrit » Novus ordo secularum«  : POUR LE NOUVEL ORDRE DES SIECLES. »

                    C’est ce qui explique que les USA soient en guerre quasi permanente depuis la fin du 19e siècle.

                    Des livres :

                    **** « La Guerre hispano- américaine de 1898 » par Jean David Avenel.

                    **** « Pour en finir avec la Françamérique ! » par Jean Philippe Immarigeon

                    **** « Les confessions d’un assassin financier, révélations sur la manipulation des économies du monde par les USA » de John Perkins

                    **** « Une imposture française » sur BHL, par Nicolas Beau et Olivier Toscer.


                  • baldis30 5 septembre 2013 15:27

                    Chevolek s’interroge
                    « Alors pour qui voter la prochaine fois ? »

                    Il y a plusieurs réponses possibles :
                    a) ne pas voter pour ceux qui vous déçoivent et en choisir d’autres, ce qui risque de ne rien changer, on en a l’habitude .
                    b) ne pas voter et préférer une journée de ski, ou une partie de pêche ,
                    c) aller voter mais glisser un bulletin blanc , en d’autres termes « je vous ai vus les uns et les autres vous êtes trop nuls/nêtes/méchants pour que je vous accorde la moindre confiance mais je respecte de ldroit de vote
                    d) aller voter en votant »nul ", en d’autres termes je vous renvoie dans la figure le mépris que vous manofestez de mes opinions .... par exemple en rappelant le score du refus du TCE, ou pour toute opération douteuse de la commune ou du département .

                     le bon choix est à faire au dernier moment en fonction de la météo mais on peut aussi tirer au sort une des solutions





                    • Luc le Raz Luc le Raz 5 septembre 2013 17:30

                      Je suis assez d’accord avec vous.J’ai même pensé que plutôt que d’avoir deux candidats, il serait préférable d’en avoir trois. Car avec deux, allez savoir si le gagnant ne bénéficie pas des votes « contre l’autre » donc, en quelque sorte, élu par défaut. Avec trois les votes contre pourraient se reporter sur le troisième candidat. Le risque c’est qu’aucun des 2 premiers ne plaise. On saurait enfin qui représente la nation. smiley


                    • manech42 manech42 5 septembre 2013 22:39

                      Pour baldis30


                      On peut aussi descendre dans la rue et élever des barricades comme l’on fait nos anciens qui eux avaient des couilles !

                    •  C BARRATIER C BARRATIER 5 septembre 2013 15:50

                      La manipulation de l’opinion pour l’IRAK, la Lybie, l’Egypte, la Syrie paraît de plus en plus difficile à cause d’Internet. C’est peut être la fin des manipulations possibles. Voir en table des news :

                      Manipulations de l’opinion publique échec et tournant ? http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=126




                      Mais le gouvernement n’attend pas de connaître les résultats de sa manipulation : il décide seul. Le reste n’est que de la mise en scène qui habitue les gens à voir arriver la guerre, et qui masque les échecs sur les fronts du chômage, de l’école, de l’économie, de la sécurité. L’heure des comptes sonnera de toute façon, car la contre fausse info est en marche.


                      • chmoll chmoll 5 septembre 2013 16:21

                        t’appelle ça gouverner toi ?? une bande de guignol tout juste bon a faire du cirque


                        • bernard bernard 5 septembre 2013 20:47

                          C’est une insulte pour les gens du cirque qui eux se démènent pour présenter un spectacle en fonction de leurs moyens.
                          Gruss, Pinder et autres cirques bien plus petits, 
                          bien moins importants, 
                          n’en voudraient même pas... tellement ils sont nuls !

                          S.......s de politicards.

                        • chmoll chmoll 6 septembre 2013 08:14

                          c vrai c une insulte envers les gens du cirque,
                          j’peux même pas dire que ce sont des fumiers, vu que l’fumier, lui aussi est utile

                          sont infalsifiables ces paquets de linge


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2013 08:29

                          Ils ne sont pas nuls, ils suivent une politique qui défend d’autres intérêts que celle des Français, nuance... , c’est ce qui se passe quand quand on est « une colonie dans un Empire.

                          Voir les vidéos de François Asselineau : » Pourquoi l’ Europe est comme elle est ?« et »Qui dirige la France et l’ Europe ?"


                        • Le printemps arrive Le printemps arrive 8 septembre 2013 14:28

                          L’oligarchie, en installant un capitaine de pédalo aux commandes de son paquebot a fait une belle bourde, tant mieux.
                          Faut dire que l’oligarchie avait pas mieux choisi 5 ans avant. Ils doivent nous « couver » quelque chose les p’tits vieux oligarques, pour si mal choisir à chaque fois !

                          Cher auteur, comme vous, j’ai voté Hollande (au 2nd tour, pas au premier !) avec l’esprit de montrer la nullité de celui-ci et de son équipe de bras cassés, tout en virant l’ancien locataire de l’élysée. Imaginez, si Sarkozy était repassé vous n’auriez pas changé d’avis sur le socialisme de la rue de Solférino !

                          Alors comprenez-vous que l’on doit reprendre le pouvoir nous-même ? et ne pas le laisser à un système qui nous donne le « précieux privilège » de mettre un bulletin tous les 5 ans dans une urne.

                          Coluche avait si bien décrit : « La dictature , c’est ferme ta gueule. La démocratie, c’est cause toujours »


                        • jb5175 - concurrent inconnu jb5175 - concurrent inconnu 5 septembre 2013 19:03

                          la question n’est pas forcement pour qui voter... « Elections, piege a cons » disait Coluche.

                          En revenant a une approche pragmatique : si l’on veut voter, il faut etre conscient que l’on peut vite faire le jeu des oligarches ou ploutocrates. Je ne saurai que conseiller d’etre SOI-MEME candidat.

                          En etant democrate, en posant la question a ses concitoyens de leur avis, en mettant en place des outils de participation citoyenne a la vie de la cite, le changement arrivera.

                          Le mieux peut etre d’organiser une campagne de recrutement de volontaires pour agir differemment, se mettre d’accord sur une ethique, une approche, et de tirer au sort cleui qui representera le mouvement. En avant vers la DEMOCRATIE, le regime ou le peuple est souverain.

                          Hors de ca : critique ouverte et systematique, denonciation des mauvaises pratiques et autres derives de l’exercice du pouvoir, et campagnes d’agitation citoyennes... Allez, courage, action !


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2013 08:38

                            Euh... il faut obtenir 500 signatures d’élus, je vous rappelle.

                            Petit retour en arrière, Marine Le Pen a obtenu ses 500 signatures. Par qui ? Le FN a 500 élus ?

                            Ce n’est pas l’ UMP qui les lui a données, ils ont la même base électorale, et sont concurrents.

                            C’est donc probablement le PS, « parce que le FN a le droit de participer à la vie démocratique », tout en expliquant que c’est un Parti dangereux pour la démocratie, « et qu’il faut »voter utile« pour qu’il n’arrive pas au pouvoir ». Je n’invente rien.

                            Asselineau, qui est républicain et démocrate, n’a pas obtenu les 500 signatures. Comme il demande la sortie de l’UE, de l’euro et de l’ OTAN, il n’est pas question qu’il accède aux médias.

                            Vous aurez peut-être les signatures si vous ne représentez rien de dangereux pour le système, sinon vous serez blacklisté.


                          • Chris De Baün 5 septembre 2013 19:35

                            Je n’ai pas voté pour le porcinet boutonneux et « je veux qu’il dégage » car c’est un opportuniste à la botte de Sion et de l’oncle Sam et avec son gouvernement de marionnettes il est en train de nous foutre dans le pire des lisier..... !
                             smiley


                            • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 septembre 2013 21:43

                              L’objectif caché des gouvernements français et américain (grands amis de l’état d’Israël) est de déstabiliser toutes les pays voisins d’Israël voire des pays proches qui pourront présenter une menace pour ce pays.

                              Ils l’ont plongé l’IRAK dans le K.O. sous le prétexte que l’IRAK disposerait des armes de destruction massive qu’on à jamais trouvé !

                              Ils l’ont fait avec avec Libye, pays qui se trouve aujourd’hui dans un climat de semi-anarchie.

                              Maintenant l’état français en partenariat avec les américains préparent la neutralisation de la Syrie puis demain ça serra certainement lRAN.

                              L’armement non conventionnel israélien : 600 têtes nucléaires + 43 armes chimiques et biologique. Les Israéliens rassurés par la possession de ces armes peuvent faire peser la menace sur tous les pays arabes au cas où ils seraient tentés de soutenir, autrement que par quelques discours lénifiants la lutte du peuple de Palestine et poursuivre donc avec une quiétude, troublée par quelques réactions de désapprobations, leur projet de colonisation de la Palestine. source

                              Un petit rappel ! D’où provient l’arme nucléaire israélienne ? Un programme de coopération franco-israélienne en matière de recherche nucléaire existe depuis 1953. Le premier réacteur nucléaire a été construit en 1957 par des techniciens français à Dimona (désert du Néguev). A partir de 1964 le fonctionnement du réacteur a été contrôlé par la sécurité militaire israélienne. source

                              L’article Mediapart porte bien son titre « ISRAËL - IRAK (IRAN) deux poids et deux mesures »

                              Voila la vrai motivation des pays guerriers occidentaux.


                              • manech42 manech42 5 septembre 2013 22:36

                                Je remarque que l’Allemagne que l’on nous montre toujours comme un modèle ne fait pas partie des va en guerre sans que ça ne surprenne nos journaleux collaborationnistes, je propose qu’on envoie Aliot marie et sa police pour régler le problème en Syrie. Toute plaisanterie a part, j’indique que j’ai 61 printemps au compteur et que j’ai toujours voté à gauche, à l’extrême au premier tour puis pour les menchevicks au deuxième mais maintenant c’est terminé, je ne voterai plus jamais pour des socialistes à aucune des élections, je me rendrai aux urnes et je mettrai mon bulletin en faveur de l’adversaire du socialiste et ce quelle que soit sa couleur politique. 


                                • ggo56 5 septembre 2013 23:48

                                  Une femme battue arrive au commissariat, porter plainte contre son mari, on lui dit : ces bleus, vous avez des preuves que c’est votre mari qui vous a fait cela ? Il a raison, ce policier, qu’en a t’il à fout.. de ces affaires de bleus ? Elle n’a qu’à partir si elle n’est pas heureuse, non ?
                                  Comme les homos de Russie, on ne va pas déclarer la guerre à Poutine même si ses fans en tabassent -et tuent- quelques uns, non ?
                                  Pourquoi va t’on s’emmerd... avec les problèmes des autres ?


                                  • Yohan Yohan 5 septembre 2013 23:56

                                    L’Europe a dit non à une intervention militaire en Syrie et pour une fois, elle ne tourne pas autour du pot. La France de fraise des bois est désavouée. Nous ne sommes plus rien sur la scène politique internationale qui nous écoute avec une indifférence polie. Flambye bye.... Il y a du taf ici même avec 1 mort à la kalach par jour et du chômage plein les bras. Merci de reverser les crédits inutilisables dorénavant à la police et aux entreprises.


                                    • reveil 6 septembre 2013 02:53

                                      Pour ceux qui ne l’auraient pas lu
                                      Discours de François Hollande en 2003 à l’assemblée à propos de la guerre en Irak
                                      http://www.alterinfo.net/Discours-du-jeudi-27-fevrier-2003-par-le-depute-Francois-Hollande-lors-du-debat-a-l-Assemblee-Nationale-Francaise-sur-la_a94457.html

                                      Hollande et Ayrault = grande trahison de leurs électeurs


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 6 septembre 2013 07:48

                                        Barack Obama fait sonner un nouveau son de cloche (Info JT France 2 de ce matin)

                                        L’enquête (laquelle ?? ....je suppose américaine ?) sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie réveille que les deux côtés ont apparemment utilisé des armes chimiques (le régime d’Assad et les « rebelles ») ...

                                        Comment les américains et la France vont t-ils justifier leur intervention contre Bachar el-Assad ?

                                        A suivre ...


                                        • caramico 6 septembre 2013 09:37

                                          J’ai été fier de la France lors de l’intervention de De Villepin

                                          J’ai honte de ce que fait Hollande actuellement.
                                          Terminé à jamais de voter pour ces fauxcialistes.

                                          • Ricquet Ricquet 6 septembre 2013 09:38

                                            Merci pour cet article clairvoyant.

                                            Devant ce simulacre de recherches de vérités et d’offuscations morales à la petite semaine, j’aimerai que l’on m’explique la politique étrangère de la France !
                                            Un copier coller de la politique israélienne ?
                                            Méprisable...
                                            L’auteur pose la question suivante à la fin de son article : 
                                            « Alors pour qui voter la prochaine fois ? »
                                            « L’union du peuple pour rétablir la démocratie » est un Slogan politique.
                                            En attendant on peut signer la pétition (déjà + de 40000 votes) pour dissoudre cette organisation (Licra) qui distille l’insalubre dans les veines de la république laminées.

                                            • ETTORE ETTORE 6 septembre 2013 11:52

                                              à chaque Président sa petite gueguerre !

                                              facile quand on se représente comme un grand pourfendeur d’injustices à l’international .
                                              Marseille, c’est encore en France, Non ?
                                              y aurait pas une guerre à gagner la bas ?
                                              Cité de la culture.....qui disent.
                                              faut croire que la nouvelle culture s’appelle Kalash.
                                              Mais bon, tout ça fait trembler les miséreux de notre pays, les font se contenter de leur désoeuvrement organisé au Paul Emploi
                                              Tant que le peuple tremble, VOUS pouvez donner l’illusion que VOUS faites de grandes chôôôses plus prioritaires, ce qui camoufle VOTRE incapacité notoire à trouver les solutions.
                                              VOUS les politiques, si vous avez autant de savoir faire pour la guerre que de courage en paroles qui ne mènent à rien, engagez vous pour vos idées. 
                                              Combattez pour vos convictions[ et vos amis inavoués], VOUS et pas les autres qui en ont juste marre de vous entendre leur faire la leçon du courage face a la vie.


                                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 septembre 2013 08:47

                                                ETTORE,
                                                18 morts en Corse dans des règlements de comptes l’an dernier... , vous voyez la paille et pas la poutre...

                                                S’il y a autant de morts à Marseille, c’est que le trafic de drogue y est fort juteux, ce qui veut dire que les dealers ont BEAUCOUP, BEAUCOUP de clients.

                                                Je propose qu’on interdise la consommation de drogue. Pour l’instant on interdit d’en vendre, pas d’en consommer. Si vous voulez que cesse le trafic, il faut que cessent les achats.

                                                C’est un peu facile de tout mettre sur le dos des dealers, c’est la demande qui provoque l’offre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

chelovek


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès