Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France est-elle impliquée dans le meurtre du mannequin Altantuya (...)

La France est-elle impliquée dans le meurtre du mannequin Altantuya ?

Abonné au Nouvel Obs, j’ai lu cette semaine un article intéressant de Bruno Birolli, « Mélo Malais », avec un intérêt d’autant plus grand que je suis en train de rattraper mes retards de lecture avec le roman de Jean-Christophe Grangé La Ligne noire dont la trame se déroule justement autour Kuala Lumpur. Et il faut dire que la « réalité » racontée par Birolli n’a rien à envier à la fiction. Pirandello serait ravi de ce point de vue.

Il faut dire que tous les ingrédients d’un vrai roman noir y sont présents au-delà de toute espérance que peut formuler un romancier.

Tout d’abord, le meurtre atroce d’une jeune femme, mannequin mongol, âgée à peine de 28 ans et dont le corps de rêve fait penser aux James Bond girls. Ce corps dont on nous dit qu’il a été retrouvé au milieu fond de la jungle malaise « littéralement pulvérisé à l’aide de C4, puissant explosif militaire ». Je dois reconnaître avoir lu à plusieurs reprises le terme employé par le journaliste : "pulvérisé". Après avoir compris et tenter d’imaginer la scène, j’ai repensé aux discussions entre amis au sujet des romans de Grangé dont certains trouvent que sa trame tourne de plus en plus « gore ». Mais là ! La réalité est au-delà de l’imagination : « en passant au peigne fin les bosquets... les enquêteurs n’ont retrouvé de cette jeune femme... que des fragments d’os. » Quel destin pour une femme si belle ! A ce stade de la lecture, vous avez envie de croire à un mauvais roman qui en fait trop... mais vous savez que vous êtes en train de lire le fil d’un procès en cours et, malgré la distance qui vous sépare de Kuala Lumpur, le dégoût monte en vous. Pourquoi cette femme est-elle morte ? Et vous poursuivez la lecture ...

Le sexe, ensuite. Comme une évidence. La photographie d’Altantuya illustrant l’article dans l’hebdomadaire est assez démonstrative pour se dispenser de tout commentaire autre que ce que nous en dit le reporter : « c’est fin 2004, lors d’un gala à Hong Kong, que Baginda rencontre la belle Mongole Altantuya Shaaribuu. Une histoire commence. Romance clandestine dans les palaces. Luxe et volupté... » Là aussi, l’imagination fait la reste.

Le pouvoir et l’argent ensuite. Le pouvoir, car Baginda Razak, dont le mannequin a été la maîtresse, appartient à l’élite malaise, auteur de plusieurs ouvrages de géostratégie, directeur de l’Institut de recherches stratégiques de Malaisie et surtout proche du vice-Premier ministre, Najib Tun Razak. L’argent est là aussi comme une autre évidence d’un roman trop facilement ficelé. En effet, la jeune femme « aurait été témoin de curieuses transactions impliquant son ex-amant et l’actuel vice-Premier Ministre, Najib Tun Razak. » C’est alors que vous tombez des nues en découvrant que la France a peut-être indirectement partie liée à ce meurtre atroce. Et là, par réaction orgueilleuse (un zeste de sentiment national ?), vous vous moquez de vous-même. Et vous restez incrédule tant votre naïveté vous enveloppe. Comment la France peut-elle être liée même de loin au meurtre atroce d’une jeune femme mannequin mongole, ex-maîtresse d’un haut responsable politique malais ? La réponse est simple, et là aussi tombe comme une évidence qui vous fait qu’il ne peut y avoir tant d’évidences dans une même histoire sans un fond de vérité. Altantuya aurait assisté à des négociations entre Razak Baginda et la Direction des constructions navales (DCN) ainsi qu’avec Thalès au sujet de l’attribution d’un contrat d’1 milliard d’euros comprenant notamment l’acquisition par la Malaisie de trois sous-marins. Or, il est évoqué l’éventualité de « rétrocommission » [rien à voir avec les marges arrières des grandes surfaces, quoique !] de la part de Thalès. Et là, vous restez bouche bée. « Rétrocommission », un mot politiquement correct pour parler de corruption...

L’implication hypothétique et même indirecte de la France dans ce que l’auteur nomme, trop timidement à mon goût de « mélo malais », au travers de ses sociétés les plus en vue dans les hautes sphères françaises aurait de quoi alimenter quelques polémiques dans un contexte actuel sur les négociations franco-libyennes illustrant comment la France construit ses relations internationales à bon dos sur les pays dits en voie de développement en vendant des armes.

Aussi, je trouve la chute de l’article - laissant présager une impasse judiciaire : « le premier juge a été destitué... son remplaçant est appliqué, il note chaque échange sur un cahier d’école, mais il n’est pas spécialiste en affaires criminelles. Son domaine, ce sont les litiges civils. », « Altantuya a-t-elle été éliminée parce qu’elle s’apprêtait à révéler un scandale de corruption ? On ne le saura sans doute jamais. » - trop timide aussi et trop défaitiste... J’espère que l’auteur croit encore en la force et l’existence du droit, et la capacité à dire la vérité même à Kuala Lumpur... et qu’il sera un jour possible de savoir pourquoi Altantuya Shaaribuu, si belle, est-elle morte « pulvérisée » par un puissant explosif militaire ? Pour une histoire d’amour qui finit mal ? Ce serait assez sordide... Pour une affaire de corruption dans un contrat de vente d’armes ? Ce serait assez logique... mais tout aussi sordide

Mais peut-être l’auteur, Bruno Birolli, garde-t-il quelques éléments pour la suite.... ? Ne serait-ce que pour la mémoire de la belle Altantuya ! Et ne pas laisser croire que ce meurtre atroce ne serait que la trame d’un bon roman noir dont le titre serait "La Belle, le Stratège et les Vendeurs d’armes"...

L’histoire semble d’autant plus complexe que certains sites évoquent une utilisation de photographies par méprise de la chanteuse sud-coréenne U-Nee elle-même retrouvée morte par pendaison à son domicile au cours du mois de janvier 2007. A ce sujet, lire l’article trouvé sur "theStar Online". Une information d’autant plus troublante dans cette étrange affaire...


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • citoyen citoyen 17 août 2007 11:47

    Cher Lerma, Pensez ce que vous voulez, il n’y a que vous que cela irrite. Ce qui m’intéresse c’est l’histoire de cette femme, pas vos commentaires hors sujet bien à vous


    • tvargentine.com lerma 18 août 2007 01:03

      Etonnant,les critiques sont maintenant supprimées quand elles ne correspondent pas à la pensée unique.

      Oui,le nouvel obs,n’est qu’un journal de bobos,rempli de pub et qui n’a aucune consistance.

      Il faut le dire,car même les gens qui écrivent dans cet hebdo sont inconsistants

      Dommage pour la censure car ma critique etait juste,c’est bien du publi-reportage sur un bouquin d’un médiocre écrivain


    • citoyen citoyen 18 août 2007 10:28

      Cher Lerma, je suis désolé pour votre commentaire qui a disparu et auquel vous teniez tant que vous êtes venu vérifier si il était encore là ... je comprends votre réaction, mais il faut dire que son contenu était sans grand intérêt pour le sujet de l’article ... Comme je l’ai dit vous êtes libre de penser ce que vous voulez, je suis seulement un peu dépité de vos jugements à l’emporte pièce relevant de la caricature. Que vous ayez une dent contre les gens comme moi qui lisent le Nouvel Observateur, c’est votre droit (mais je ne vous dis pas ce que je lit d’autre, cela vous ferait frémir ... smiley !)

      Sur le fond, vous considérez que l’article de Bruno Birolli, et donc le mien par conséquent constituent juste un coup de publicité sur un « médiocre écrivain » ... Franchement, de quoi parlez-vous ? Faites le tour sérieusement de l’histoire de cette femme Altantuya et vous constaterez par vous même que vos propos sont eux vraiment sans consistance.

      Cette histoire, pendante devant la justice malaise, fait la une des journaux en Malaisie depuis des semaines, sinon depuis quelques mois ! Ce n’est pas tous les jours que l’on fait exploser une femme à l’explosif, ce n’est pas rien que ce meurtre implique un haut responsable politique d’autant que derrière cela se profile (sans qu’il y ait forcément de liens directs et avérés, nous sommes d’accord sur ce point à ce jour) l’image de la France au travers de deux de ses sociétés vendeuses d’armes ... rien que des sous-marins scorpène ...

      Rien que sur YouTube, on trouve des centaines de vidéos autour du procès et de cette histoire

      Alors oui, vous pouvez penser ce que vous voulez sur les « bobos » de mon genre, il n’en demeure pas moins que les faits sont là et j’estime être en droit de poser la question que j’ai posée car de toute évidence la réponse n’en est pas si évidente ...

      Bien à vous l’ami

      PS : je suis surpris de votre réaction car à la vue de votre site (que j’avais déjà visité il y a longtemps), on imagine quelqu’un à l’esprit moins obtus ... dommage smiley


    • Iceman75 Iceman75 17 août 2007 14:41

      Merci pour cet article qui fait froid dans le dos... Et en plus j’allais lire le nouvel obs pour changer de la presse crypto fachisante qui a cours en france évidemment (humour, Lerma, Humour)


      • LE CHAT LE CHAT 17 août 2007 15:32

        y’a comme un malaise ! une fin de zeppelin pour cette mongole fière ! smiley


        • citoyen citoyen 17 août 2007 22:31

          Merci Le Chat, un peu d’humour même un peu noir ne peut pas faire de mal. Il est vrai que le caractère quelque « exotique » de cette histoire m’a « séduit ». Un mannequin (je cherche en vain son vrai visage de fait et le journaliste du NouvelObs ne m’a pas répondu pour me dire si il était au courant de cette polémique au sein de ce dossier macabre) mogole qui est assassiné de deux balles dans la tête puis dont le corps est pulvérisé au C4, ce n’est quand même pas banal (quoiqu’en dise d’aucun) Même les mafiosos calabrais ont des moeurs moins sauvages dans le domaine du crime (quoique, il faudrait vérifier) Un homme politique haut chargé de « stratégie » et dont les affaires l’ont peut-être amené à négocier des « rétrocommissions » avec des sociétés françaises ...

          Si çà ce n’est pas de l’histoire croustillante ... ?

          Alors merci pour ton humour qui met en décalage tout ceci


        • Franz Franz 17 août 2007 16:07

          Effectivement, l’ensemble sent le souffre (et la souffrance). Aussi bien Altantuya que la sud coréenne : http://en.wikipedia.org/wiki/U%3BNee A creuser. Merci de nous faire partager vos recherches.


          • citoyen citoyen 17 août 2007 22:43

            Merci pour ces encouragements, le plus étonnant pour l’instant c’est que le mannequin Altantuya n’a pas de visage si ce n’est celui de U-Nee Pour l’instant, j’ai interrogé Bruno Birolli sur son blog pour savoir s’il avait entendu parlé de cette « mystification », je n’ai pas eu de réponse

            A suivre donc ... smiley


          • faxtronic faxtronic 17 août 2007 17:08

            C’est trop drole cela.... Je pense plutot qu’il s’agit simplement d’une histoire de cul.


            • faxtronic faxtronic 17 août 2007 17:23

              Enfin bon, je ne vais pas m’apitoyer sur une donzelle qui a vendu son cul pour pouvoir se vautrer dans des palais dorés flottant sur le sang et les larmes de pauvres gens. Pouffe eparpillée façon puzzle, c’est une fin honorable pour ce genre de truie.

              Quand a l’affaire de corruption des fregates, il y a infinimenet plus important que cela. par exemple le fait que les medias sont aux ordres de particuliers, ou que l’interet particulier prime sur l’interet generale dans nos ex-democraties.


            • citoyen citoyen 17 août 2007 22:48

              Cher Faxtronic,je suis vraiment désolé de ne faire naître chez vous que ce seul sentiment de machiste qui mériterait à lui seul que l’on vous dénonce aux chiennes de garde, alors à bon entendeur, salut ... smiley


            • Kassandra Kassandra 17 août 2007 19:24

              Rien de tout ça, cette flle était assez peu modèle, plutôt interprète, elle a cherché à soutirer de l’argent à son ex-amant plutôt en vue, qui grâce à ses relations politiques fait disparaitre l’emmerdeuse, rien que du très banal sordide... smiley


              • citoyen citoyen 17 août 2007 22:52

                « Rien que du très banal sordide » ... bah dites-donc, vous devez avoir une vie palpitante pour vous autoriser ce jugement attention à votre coeur, c’est lui qui risque d’être pulvérisé smiley

                Plus sérieusement si vous en savez plus sur cette fille, n’hésitez pas, lâchez l’info


              • claude claude 17 août 2007 21:10

                tout cela semble être une salade de services secrets : pas de sentiments, juste le résultat !

                on ne saura jamais qui a détruit lé vie de cette magnifique jeune femme... c’est désolant, attristant, immonde, scandaleux, ignoble...les adjectifs ne manquent pas, mais ce n’est que l’une des victimes de la guerre de la corruption et du pouvoir...

                et il y aura d’autres meurtres qui ne seront jamais éclaircis.

                elle s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment.. nous ne pouvons qu’avoir une pensée émue pour cette jeune femme, victime innocente d’une guerre qui l’a dépassée.


                • citoyen citoyen 17 août 2007 23:00

                  C’est justement ce défaitisme adopté d’ailleurs par Bruno Birolli qui me révolte, bien sûr ce n’est qu’une victime parmi tant d’autres, on pourrait aussi me dire qu’elle n’a eu que ce qu’elle méritait alors que des millions de gens vivent et meurent dans la misère ...

                  qu’est-ce que cela change de parler de cette histoire, sur le fond rien, sauf que ... la question est posée et que peut-être un jour obtiendra-t-elle une réponse ... ?


                • seigneur_canard seigneur_canard 17 août 2007 21:22

                  Ce qui est étonnant dans cette affaire, c’est la volonté d’annihiler le corps de cette pauvre fille. Pourquoi faire preuve d’une telle barbarie ? Si elle n’était qu’un témoin gênant, une balle dans la tête ou un faux suicide est plus « indiqué ». Là, ça ressemble plutôt au genre de message que les mafias et les terroristes de tout bord cherche à faire passer aux gouvernement ou à de potentiels « clients ». étrange tout ça... et surtout très triste. Quand au commentaire puant de Fraxtronic, il me donne un peu la gerbe. Je ne vois pas en quoi le fait que cette jeune femme ait utilisé son « cul » pour s’en sortir justifie une mort aussi atroce.


                  • claude claude 17 août 2007 21:53

                    en fait, elle s’est suicidée d’une balle dans la tête, et comme cela l’avait défigurée, elle s’est faite exploser, pour que l’on conserve une belle image d’elle !


                  • citoyen citoyen 17 août 2007 23:16

                    D’accord avec pour le commentaire de trop de Fratonix, encore un machiste qui n’aime pas les femmes et encore moins lui-même, tout ce que je lui souhaite, c’est de se faire choper par les chiennes de garde, enfin passons ...

                    Pour revenir au sujet, c’est effectivement le mode opératoire de ce meurtre qui m’a le plus « intéressé » comme si effectivement on voulait faire passer un message ... mais dans quel but ? si le mobile du crime est bien celui lié au chantage que cette fille aurait fait en menaçant de révéler sa liaison, cela n’a aucun sens ...

                    En reprenant la logique à l’envers, c’est donc que le mobile est ailleurs, et là on repasse à ma question posée en titre ...

                    Dernière hypothèse, il s’agirait d’un cinglé qui adore faire sauter les filles au C4 en pleine jungle, et alors il n’y a plus qu’à espérer malheureusement qu’il ait déjà commis d’autres meurtres dans le même genre pour retrouver sa trace (mais là je dois reconnaitre que c’est le plus invraisemblable)

                    J’en reste donc à ma question pour l’instant ...


                  • La Taverne des Poètes 17 août 2007 21:25

                    Citoyen : c’est bien d’avoir écrit dans un domaine inhabituel. ça change de vos articles et personne n’est tenu de rester dans un genre imposé. Pari risqué mais réussi.


                    • citoyen citoyen 17 août 2007 23:23

                      Merci @ toi Taverne, çà me va droit au coeur, cette histoire m’a de suite intriguée, et en creusant un peu plus il y a vraiment de quoi faire quelque chose ...


                    • citoyen citoyen 18 août 2007 00:33

                      Voici le Blog de Susan Loone qui parle beaucoup de cette histoire et depuis longtemps, racontée par le menu détail, c’est anglais je suis loin d’avoir tout lu ...

                      Un premier commentaire, la seule photo dont on disposerait de Altantuya serait sa photo de passeport, certainement moins sexy que celles de U-Nee, étonnant !

                      http://sloone.wordpress.com/tag/altantuya-shariibuu/


                      • castling 18 août 2007 00:34

                        Slt

                        il semble que c’est elle ici :

                        http://bork.wordpress.com/2006/12/18/who-killed-altantuya-shaariibuu/

                        Mais rien n’est moins sur

                        bye


                        • mongolaya 16 octobre 2008 18:35

                          Sans doute la France est bien impliquee dans cette affaire sordide.le peuple malaisien(qui paient pour les marchandise), a droit a savoir la verite.............................................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

citoyen

citoyen

 


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès