Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France serait prête à discuter avec le Hamas, même si celui-ci ne (...)

La France serait prête à discuter avec le Hamas, même si celui-ci ne reconnaît pas Israël

Article apparu dans Haaretz (journal Israélien) aujourd’hui. Traduction : Florent Barat.

La France serait prête à discuter avec le Hamas, même si celui-ci ne reconnaît pas Israël  

de Assaf Uni, Haaretz Correspondent (le 20/01/09)

La France a déclaré mardi qu’elle pourrait envisager de discuter avec le Hamas même si le groupe islamique palestinien ne reconnaît pas Israël, comme le demandent Paris et plusieurs gouvernements occidentaux depuis des années.

Le quatuor de négociateurs pour le Moyen Orient -les Etats Unis, l’Union Européenne, les Nations Unies et la Russie- ont déclaré qu’il ne pourrait pas y avoir de dialogue avec le Hamas tant que celui-ci ne reconnaitrait pas Israël, ne renoncerait pas à la violence et n’accepterait pas de négociations de paix intermédiaires.

Cependant, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Éric Chevallier, a dit, dans ce qui ressemble à un léger revirement de la position française, que la plus importante de ces conditions était le renoncement à la violence

« Nous répétons que le quatuor a défini certains éléments essentiels. Il y a évidemment un élément absolument majeur, qui est l’abandon de la violence », a déclaré Chevallier lors d’une conférence de presse.

À la question de savoir si la France minimisait la condition de la reconnaissance d’Israël, le porte-parole a répondu : « Je n’ai pas dit que cela n’était pas une condition requise », avant de répéter sa position sur l’importance primordiale de la renonciation à la violence par rapport aux autres exigences.

Le Hamas a pris le contrôle de Gaza des mains du groupe du président palestinien Mahmoud Abbas, Fatah, en 2007, après avoir remporté les élections l’année précédente.

Israël et l’occident ont boycotté les gouvernements dirigés par le Hamas car celui-ci refusait à Israël le droit d’exister.

Abbas, dont les factions du Fatah contrôlent la Cisjordanie, a appelé à la création d’un gouvernement palestinien d’entente nationale pour préparer les futures élections, après l’offensive militaire israélienne de 22 jours sur Gaza, qui a entrainé la mort de plus de 1300 personnes.

Chevallier a annoncé que la France était prête à travailler avec un tel gouvernement.

« Nous sommes prêts à travailler avec un gouvernement d’unité nationale qui respectera les principes du processus de paix et s’engagera pleinement dans des négociations avec Israël pour la création d’un État palestinien vivant aux côtés d’Israël dans la paix et la sécurité. », a-t-il déclaré.

Ces commentaires ont suivi les remarques du Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki Moon, qui avait déclaré que les Nations Unies pourraient collaborer avec un gouvernement palestinien uni pour reconstruire la bande de Gaza.

Sarkozy pourrait organiser un sommet international sur la paix au Moyen Orient

Le président français, Nicolas Sarkozy, prévoit d’organiser une conférence internationale, à Paris, pour faire reprendre les discussions de paix entre israéliens et palestiniens, a rapporté mardi le quotidien Le Figaro.

D’après Le Figaro, Sarkozy entendrait profiter de l’élan créé par la participation, dimanche à Sharm al-Sheikh, de leaders européens à un sommet sur les récentes hostilités à Gaza.

L’article relate également que Sarkozy a convaincu la chancelière allemande Angela Merkel, et le Premier Ministre britannique Gordon Brown, qui craignaient que le cessez-le-feu ne soit pas maintenu, de participer à la rencontre en Égypte.

L’objectif de la conférence, qui sera tenue quelques semaines après la réunion des ministres européens des Affaires Étrangères en Égypte (qui doit prendre place en Février), est de finaliser un accord de paix dans l’année, rapporte Le Figaro.

La forme de la rencontre devrait être identique à celle organisée par les États-Unis à Annapolis fin 2007, et à laquelle avaient participé une quarantaine de pays dont l’Arabie Saoudite, la Syrie et l’Indonésie.

Source : http://www.haaretz.com/hasen/spages/1057116.html

Traduction : Florent Barat

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 21 janvier 2009 10:16

    Le mandat d’Abbas étant expiré lui enlève toute légitimité et il est vu comme un traitre par son peuple , il faudra bien se résoudre à traiter avec le Hamas , pour un processus de négociations , qui sera composé essentiellement de processus , vu que les sionistes refuseront de lâcher quoi que ce soit , étant en position de force écrasante .... On est pas sorti de l’auberge ! smiley


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 21 janvier 2009 19:20

      Si ce que l’on reproche au Hamas est de ne pas accepter le partage de la Palestine, il faudrait peut-être examiner les raisons historiques de ce refus. Désolés de répéter des faits et références que nous avons déjà produites, mais que personne ne réfute.

      Depuis la Déclaration Balfour, le sionisme a été imposé de manière conflictuelle à la population palestinienne qu’il a été d’emblée prévu d’asservir et de chasser de ses terres. C’est la raison des refus de reconnaître Israël.

      Rappelons que le sionisme de Theodor Herzl a été d’emblée impérialiste, et a fortiori celui de Ben Gourion qui, comme les croisés du Haut Moyen-Age (voir le discours d’Urbain II à Clermont), parlait déjà de "rédemption de notre Pays" (à savoir, la Palestine) dans un testament de juillet 1918 (Mémoires, Grasset 1974).

      Theodor Herzl avait présenté le projet d’Etat sioniste en Palestine comme une composante d’un « rempart de l’Europe contre l’Asie » et comme « l’avant-poste de la civilisation face à la barbarie » (Der Judenstaat, 1896).

      http://de.wikisource.org/wiki/...

      « Palästina ist unsere unvergessliche historische Heimat. Dieser Name allein wäre ein gewaltig ergreifender Sammelruf für unser Volk. Wenn Seine Majestät der Sultan uns Palästina gäbe, könnten wir uns dafür anheischig machen, die Finanzen der Türkei gänzlich zu regeln. Für Europa würden wir dort ein Stück des Walles gegen Asien bilden, wir würden den Vorpostendienst der Cultur gegen die Barbarei besorgen. Wir würden als neutraler Staat im Zusammenhange bleiben mit ganz Europa, das unsere Existenz garantiren müsste. Für die heiligen Stätten der Christenheit liesse sich eine völkerrechtliche Form der Exterritorialisirung finden. Wir würden die Ehrenwache um die heiligen Stätten bilden, und mit unserer Existenz für die Erfüllung dieser Pflicht haften. Diese Ehrenwacht wäre das grosse Symbol für die Lösung der Judenfrage nach achtzehn für uns qualvollen Jahrhunderten. »

      (fin de citation)

      Il est très important, dans la situation actuelle, de contrer la propagande des idéologues du système qui appellent à la défense de "l’Occident Chrétien" ou, dans une version actualisée, d’un prétendu "Occident Judéo-Chrétien". Une nouvelle formulation de la "théorie" de la lutte du "bien" contre le "mal" chère à Bush and Co.

      Le blog "Notre Siècle" a consacré cinq articles à la question de la responsabilité de "l’Occident Chrétien" depuis des siècles dans la genèse et le développement de l’actuel conflit du Proche et Moyen-Orient. Notamment, par l’exclusion et la persécution des Juifs mais aussi par l’esprit de croisade qui a précédé de sept siècles le sionisme impérialiste de Herzl.

      La question mérite d’être discutée en détail, par exemple pour répondre à la théorie de Taguieff et d’autres sur les "valeurs menacées" de "l’Occident Judéo-Chrétien", voir par exemple son dernier bouquin : "La Judéophobie des Modernes. Des Lumières au Djihad mondial", Odile Jacob mai 2008, un énorme pavé de presque 700 pages en caractères assez petits dont la finalité est tout compte fait de dresser un énorme catalogue où on amalgame Marx ou les "antimondialistes" avec l’extrême-droite ou l’intégrisme, et l’auteur s’en prend à la "haine de l’Occident", etc...

      Les liens :

      Palestine, Gaza, sionisme et "racines chrétiennes" (I) à (V)

      http://notresiecle.blogs.courr...

      http://notresiecle.blogs.courr...

      http://notresiecle.blogs.courr...

      http://notresiecle.blogs.courr...

      http://notresiecle.blogs.courr...

      Voir également notre article :

      Gaza, Taguieff, le CNRS et Sciences Po

      http://science21.blogs.courrie...

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
       


    • armand armand 23 janvier 2009 23:59

      "Indépendance des chercheurs"

      Vous n’avez rien d’indépendant, en l’occurrence, sur le sujet qui nous occupe.
      Vous simplifiez à l’extrême le projet sioniste de Herzl dans vos rappels historiques, évitant soigneusement de citer toute la palette d’organisations juives et arabes qui coexistaient au début du siècle avec la puissance ottomane.
      Vous êtes coupable d’une partialité tout aussi choquante que celle que vous reprochez à Taguieff sur votre site.
      Cette partialité s’étend même jusqu’à la lecture de l’histoire ancienne : en quoi l’appel à la croisade d’Urbain II, les croisades elles-mêmes, sont-ils davantage une entreprise d’asservissement que celle qui, à la même époque, avait fait passer le Levant sous domination islamique ?

      De même, dire que le Hamas a des raisons historiques de ne pas accepter Israël est une affirmation qui n’apporte rien - bien d’autres frontières, découpages, partitions pourraient être refusés par telle ou telle organisation terroriste, nationaliste, militante en se reférant à des évènement survenus voici 60, 100, 200, 500 ans. La Grèce devrait-elle refuser toute reconnaissance de l’"entité ottomane" sous prétexte que des centaines de milliers de Grecs ont été chassés d’Asie Mineure il y a 90 ans ? Sous prétexte que Constantinople a été pris par la force ? L’Europe a pu faire taire ses irrédentismes. Le monde arabe nourrit les siens pour éviter d’avoir à se tourner vers ses vrais problèmes.
      Quant à votre correspondant qui affirme que le Hamas en viendra à incarner l’esprit national palestinien, c’est aussi souhaitable, ou positif, que de voir dans l’hitlérisme la réaction normale d’un peuple allemand humilié par le Traité de Versailles.

      Alors libre à vous d’exprimer vos préférences, mais il ne s’agit en rien de recherche indépendante... ou impartiale.


    • Allain Jules Allain Jules 21 janvier 2009 10:18

      @Frank,

      Bonjour.

      Eric Chevallier est porte-parole du ministère français des Affaires Etrangères, et non Ministre.

      Bien à vous !






      • Médiateur Médiateur 21 janvier 2009 10:43

        Allain Jules,
        Merci d’avoir signalé cette erreur, qui vient d’être corrigée.


      • frédéric lyon 21 janvier 2009 10:20

        Pour rétablir la vérité, il convient de rappeler que le représentant de la France a déclaré que la France serait disposé à travailler avec un gouvernement Palestinien comprenant des représentants du Hamas, A CONDITION QUE LE HAMAS RENONCE A LA VIOLENCE, dans le but de créer l’Etat Arabe de Palestine que les Arabes ont refusé de créer en 1948, car ils voulaient détruire Israël.

        Cette déclaration Française est une composante de la pression que l’ensemble de la communauté internationale exerce actuellement sur le Hamas pour le contraindre à accepter enfin la Résolution 181 des Nations-Unis qui organisait le partage de la Palestine.

        Cette pression va encore augmenter dès que la nouvelle administration américaine sera en place.

        Et le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas dommage que les Nations-Unis s’occupent activement de ce problème et s’implique pour que la Résolution 181 qu’elle a décidé soit enfin appliqué sur le terrain par les Arabes.

        L’opération militaire Israëlienne semble donc en passe d’atteindre ses objectifs politiques 


        • LE CHAT LE CHAT 21 janvier 2009 10:47

          et quand Israel renoncera à la violence , qui est toujours au moins fois 50 fois supérieure à celle qu’on lui oppose ? Affamer des populations civiles , punir un peuple collectivement , n’est pas aussi de la violence ????


        • Zalka Zalka 21 janvier 2009 10:49

          Il faut rappeller que les discussions entre l’OLP et Israël ainsi que divers partenaires diplomatiques ont eu lieu avant que l’OLP renonce à la violence et à la destruction d’Israël.

          Ces renoncements ont fait partie des accords. Peut être qu’il faut faire la même chose avec le hamas, c’est à dire définir ces renoncements comme objectifs obligatoire d’un accord.

          Le problème, c’est que le hamas n’est pas l’OLP. Le Hamas est religieux et fanatique quand l’OLP était multiconfessionnel et laïque. Néanmoins si on ne peut se débarrasser du hamas, il faut trouver un moyen de le faire changer.

          Mission impossible ? Peut être pas. Le fait d’être à la direction oblige au pragmatisme. Cela s’est vu avec Sharon, Arafat, et même Itzhak Rabbin.


          • mcm 21 janvier 2009 11:04

            Le Hamas, ou du moins ce qu’il en reste aurait tout intérêt à reconnaitre Israel, si il ne le fait pas, il lui faudra assumer les conséquences de sa décision, c’est à dire affronter Israel dans une guerre qu’il aura décidé.


            • Zalka Zalka 21 janvier 2009 11:32

              Les combats qui ont eu lieu ont eu la même efficacité que la guerre du liban. C’est à dire quedalle. Le hamas n’a pas besoin d’être puissant, il a juste besoin d’exister...

              Le jour où les crétins galonnés de Tsahal auront pigé cela, on aura fait un grand pas.


            • mcm 21 janvier 2009 12:07

              @Zalka,

              Objection votre honneur, l’intervention du Sud Liban a provoqué la mise en place d’une force d’interposition de l’ONU, ce qui sans être idéal, est une amélioration, les Israéliens visent les mêmes effets avec une même cause dans le cas de Gaza.

              Les Israéliens ne veulent pas de Gaza, ils ont retiré leurs citoyens de Gaza, ce n’est pas pour continuer de gérer les problèmes de Gaza, que Gaza soit géré par L’ONU ou l’Egypte, peu importe, il faut un arbitrage pour faire cesser le conflit.


            • mcm 21 janvier 2009 12:11

              @Zalka,Objection votre honneur, l’intervention du Sud Liban a provoqué la mise en place d’une force d’interposition de l’ONU, ce qui sans être idéal, est une amélioration, les Israéliens visent les mêmes effets avec une même cause dans le cas de Gaza.Les Israéliens ne veulent pas de Gaza, ils ont retiré leurs citoyens de Gaza, ce n’est pas pour continuer de gérer les problèmes de Gaza, que Gaza soit géré par L’ONU ou l’Egypte, peu importe, il faut un arbitrage pour faire cesser le conflit.


            • Zalka Zalka 21 janvier 2009 13:09

              Donc pas d’objection sur le fait que l’expression "ce qu’il en reste" ne soit pas vrai concernant le hamas.


            • mcm 21 janvier 2009 15:04

              Je dis juste que Israel s’est octroyé un temps de repos avant que le Hamas ne se réorganise, temps de repos pendant lequel il faudrait installer une force de l’ONU, si on veut éviter la réorganisation du Hamas.

              Maintenant si l’ONU ne veut pas gérer le problème, Israel sera forcé de s’en charger.


            • Frank Barat Frank Barat 21 janvier 2009 11:29

              Encore une fois il me semble que certaines personnes ne s’appuient pas sur les faits, mais plutot sur une douteuse propagande. (les faits sont tellement evident et documentes partout, que continuer a les nier, devient vraiment vicieux).


              - Le Hamas a deja a de nombreuses reprises renonce a la violence (comme l’a prouve le recent-cessez le feu-NON respecte par Israel des le debut-meme le ministre de l’interieur Israelien le reconnait). De plus le Hamas a propose a Israel il y a maintenant de nombreuses annees, une treve de 10 ans !


              - Le Hamas est un parti politique, pas une nation ! Depuis quand un parti politique doit il reconnaitre un etat ? As t’on deja demande aux democrates US de reconnaitre Le royaume Uni ?


              - Quel Israel Hamas doit-il reconnaitre ? Israel n’a toujours pas de frontieres officielles ! Le Hamas doit il reconnaitre Israel de1947, de 1967, avec Jerusalem Est Annexe ? Israel de 2009 (avec son mur) ?
              Pourquoi ne pas d’abord demander a Israel de reconnaitre la Palestine ?


              - Derniere chose. Le Hamas a repete a maintes reprises qu’il RECONNAITRAIT Israel sur les frontieres de 1967. (comme 99% de la communaute internationale le dit-sauf les USA et Israel biensur). Le Hamas a accepte le Arab Peace Initiative de 2002 et 2007 qui garantissait a Israel sa reconnaissance par TOUS les etats Arabes (avec ouverture de relations diplomatiques....) si Israel respecte le droit international et se retirait des territoires occupes.
              Si Israel veut vraiment la paix, pourquoi n’accepte t’il pas cette proposition qui mettrait fin a des annees (siecle) de conflit ?

              Le Hamas est un produit de l’occupation, tout comme le Hezbollah le fut de la guerre Israelienne au Liban (le Hezbollah n’existait pas avant 1982).

              DES FAITS, SVP, DES FAITS !


              • JONAS JONAS 21 janvier 2009 12:44

                @ L’Auteur :

                Vous êtes un ignorant sur ce problème !

                Dans la plupart des pays Islamiques, la Constitution c’est le Coran !

                Le Coran, c’est le code Civil, le code Pénal, le code Conduite morale.

                Lorsqu’un parti politique, applique une idéologie religieuse, il est comparable au nazisme et le Gouvernement qui en est issu, a un nom, c’est une dictature !

                Alors rangez votre mandoline et allez à la pêche, vous aurez le temps de lire le Coran, avant que tous les benêts ne mordent à votre article dans la forme d’un appât.


              • Frank Barat Frank Barat 21 janvier 2009 14:29

                Je ne vais pas revenir sur l’absurdite de votre commentaire mais plutot l’utiliser.
                Vous me parlez d’ideologie religieuse dans les pays islamiques. (que vous ne connaissez a priori pas du tout).
                Que dire de l’etat JUIF et democratique d’Israel donc ?

                Encore une fois, je parle de faits et vous me repondez avec une propagande absurde sur le Coran. Un manque d’argument si flagrant.

                En attendant 1300 Gazaouis sont morts (ce chiffre va augmenter dans les jours qui viennent). Contre 13 Israeliens (donc 5 soldats tues a cause de "friendly fire").

                Mais vous avez raison, continuez a defendre un tel gouvernement.



              • RilaX RilaX 21 janvier 2009 14:37

                @JONAS :

                C’est bien, continuez de reciter votre propagande sioniste. La seule chose qui est sur, c’est que cette propagande produit les effets que l’on constate aujourd’hui : la mort de milliers d’arabes palestiniens, et un gigantesque concours de lancer de roquettes sur israel.

                Vous le savez tres bien, et c’est pourquoi vous ne repondez pas a l’auteur sur les question qu’il pose. Vous essayez de detourner l’attention. Mais ici ca a tres peu de chance de marcher. Surtout que vous disparraissé dès qu’un contradicteur démonte votre pitoyable désinformation.



              • ISRAËL 21 janvier 2009 14:46

                FRANK...Juif avec une majuscule est une nationalité...comme Français, Anglais, Marocain ou Arabe...


              • gaiaol 21 janvier 2009 14:51

                barat, jonas ou d’autres que vous découvrirez peut être ne vous parleront jamais des faits, jamais des colonies, jamais des morts de gaza, jamais du blocus...

                seulement de l’islam, des arabes, des musulmans...

                pour détourner l’attention, et rendre les discussions inutiles.vaut mieux les ignorer.


              • ISRAËL 21 janvier 2009 15:38

                GAIAOL...

                il y a beaucoup moins de Juifs en Judee-samarie que d’Arabes en ISRAEL...la Cisjordanie n’est pas un pays ni un état...
                 
                Les morts de GAZA sont à mettre sur le compte du hamas, organisation politico-religieuse, islamo-fasciste

                le blocus, comme le mur de protection...sert à protéger ISRAEL des attentats terroristes, je rappelle que les tunnels et autres passages sont utilisés pour importer des armes en provenance d’Iran, entre autre...


              • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 15:39

                Au Tordu Jacobin,

                Quand tu inverti une religion en nationalité, n’oublies pas d’invertir les nationalités que tu cite en religions, respectivement, question de probité.

                Ainsi, plébisciter une nationalité juive deviendra tout aussi crédible que le fait de plébisciter la religion française, anglaise, suisse, marocaine, égyptienne, éthiopiènne ...... et pourquoi pas, marsienne.

                Ah oui, l’arabe lui aussi c’est une nationalité, d’ailleurs comme le latin. smiley


              • ISRAËL 21 janvier 2009 15:50

                être Arabe est une nationalité...comme être Marocain, Algérien, Egyptien, Turc...d’ailleurs certains en ont plus qu’assez des Arabes chez eux...je pense aux BERBERES notamment...l’Arabisation-colonisation est de plus en plus lourde à porter, à supporter ! 
                La nation BERBERE devrait peut être imaginer QQchose...l’émancipation, par exemple...


              • docdory docdory 21 janvier 2009 15:52

                 @ Israël 

                Non , Juif n’est pas une nationalité , c’est une religion , comme musulman, bouddhiste , raêlien , caodaïste ou chrétien . Israëlien est une nationalité , mais il existe des israëliens non juifs ( les arabes israëliens et les athées israëliens , par exemple )
                Arabe n’est pas non plus une nationalité , contrairement à marocain , par exemple . Il n’y a pas de nation arabe ( contrairement aux illusions qu’entretiennent certains ) , il y a de nombreuses nations arabophones .


              • docdory docdory 21 janvier 2009 15:56

                 @ Frank Barat 

                "Le hamas a de nombreuses fois renoncé à la violence " , affirmez-vous ? C’est sans doute en raison de la renonciation à la violence qu’il vient d’installer la chariah à l’état pur dans la bande de Gaza : c’est bien connu , trancher la main des voleurs et lapider les femmes adultères est la quintessence de la non-violence ...


              • ISRAËL 21 janvier 2009 16:25

                DOC...

                Il faut faire un petit distingo entre Israélien et Israel (enfant d’Israel, Juif)
                QQun qui se revendique Arabe est Arabe...avons nous le droit de le mutiler de sa nationalité ?

                Comme on peut faire une différence entre Espagnol en FRANCE et Français...

                Un Espagnol n’a pas à faire la loi en FRANCE (au sens du vote pour la députation)
                Il peut la faire à travers l’Europe...contrairement à un extra Européen...
                 
                Un Arabe n’a pas à faire la loi en ISRAEL...à moins de QQ devoirs...défendre SA nation (ISRAEL) le cas échéant 


              • Frank Barat Frank Barat 21 janvier 2009 16:28

                Encore une fois, un enorme mensonge. Depuis quand la Sharia law est elle de vigueur a Gaza ?
                Comment se faisse alors, que nombre de mes amis y etant recemment alle, que ce soit des Anglais, Francais, Israelien Juif, Americains ou autre, n’ont eu aucun probleme, ont visite des universites ou les filles et les garcons etudiaient ensemble, ont vu des femmes travailler, conduire, enseigner..... ? Un peu drole cette loi sharia dont vous me parlez ?

                De plus, en sortant encore une fois une telle betise vous essayez de nous eloigner du sujet qui est :

                "...The occupation, stupid !" (phrase pas de moi mais de Clinton en 2001).

                Ce sera mon dernier commentaire (messieur sionistes ne pleuraient pas s’il vous plais) ayant de bien plus importantes choses a faire que de repondre a de pareilles niaiseries.



              • docdory docdory 21 janvier 2009 16:55

                 @ Franck Barat

                Sur l’institution de la charia à Gaza , lire l’article ci-joint :
                http://laiciste.over-blog.com/article-26167241.html


              • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 17:11

                Au poisseux qui manque de fraîcheur,

                Voilà un fou furieux de plus en pleine transe de délirium.

                Et que je te travestisse l’histoire de 1945 d’un côté, et que je te ressorte des versets temporels du Coran eux aussi en dehors de quelconque contexte historique pour en créer un capharnaüm total.

                Doucement mon coco.

                Déjà de un : la religion n’est pas une série de lois, mais est une conception théosophique.

                De deux : la religion a pour finalité de mettre l’homme en bonne résonance avec son créateur, mais aussi en bonne résonance avec les autres hommes, car la première résonnance ne saurait être acceptée sans la seconde, et la seconde ne saurait être bien appréciée sans la première.

                De trois : pour parler de constitutions, sachez que toutes les constitutions du monde entier sont issues de la religion, y compris en Occident ; donc il ne faudrait pas l’oublier.

                De quatre : les constitions ce ne sont en fait qu’un remaniement de la religion une fois débarassée de son côté théosophique (càd de la première finalité de la religion), tachant de ne s’occuper que de la résonnance entre hommes (soit que de la seconde finalité de la religion).

                De cinq : cela va de soit également pour les pays musulmans.

                De six : le Coran traite du cas de la guerre, dans un cadre exclusif de légitime défense (et je te défie à me prouver le contraire), comme toute constitution en traite.

                De sept : les palestiniens se sont eux qui ont été envahit par les nazisionistes, et non le contraire.

                De huit : ta foireuse comparaison avec Berlin et Dresd tombe de ce fait à l’eau.

                De neuf : il t’est facile de coller des versets du Coran, temporels, parlant de guerres défensives, et de tenter de faire des translations envers l’auteur là où il n’y en a pas lieu de le faire, alors qu’il te serait très difficile de savoir effectuer une lecture contextualisée des mêmes versets.

                De dix : comme tu n’en a pas les moyens je t’orientes vers un exemple personnel illustrant l’art de la lecture de tels versets guerriers.

                De onze : je t’invite à méditer ci-dessous cette courte comparaison de la relation des pseudo-intégristes musulmans et des ignards comme toi à l’égard du Coran.

                L’intégriste pseudo-musulman est souvent une personne illettrée ou une personne de petite culture et de petite intelligence, qui tente de camoufler son inculture générale et notamment son inculture religieuse par un excès de zèle dont l’Islam est innocent. Pour ce genre d’individus la lecture profonde du Coran est chose difficile, voire impossible. Ils ne peuvent se réconforter dans leur tentative de compréhension du texte du Coran que par une lecture superficielle, littérale, sans avoir aucune aptitude à procéder à une Analyse Linguistique et Etymologique, puis Historique et Circonstanciée, qui puisse les aider à discerner les vraies valeurs de ses Versets, et de distinguer surtout entre Versets temporels et versets atemporels.


                Les islamophobes reprennent bêtement, voire sciemment, la même lecture littérale du texte du Coran, pour manipuler - eux aussi de leur côté - les esprits.

                 

                L’islamophobe ne démystifie pas l’Islam comme il le prétend, au contraire, il en fait un mythe par lequel il tente d’effrayer davantage l’esprit des gens qui ignorent tout de cette religion, et qui n’en ont aucune image alternative, que celle difforme relayée par les médias, celle des intégristes qui ne sont que les faux ambassadeurs du Vrai Islam.


              • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 17:19

                Doctory

                Arabophonie et arabité kezako ?!!!!

                Permettez-moi de vous rappeller une objection que je livrais avant-hier à Claude.




                J’ai une toute petite objection.

                En fait, contrairement à ce que les racialistes orientalistes tentent à nous le faire croire, l’arabité n’est pas une identité ethnique, mais est bel et bien une identité linguistique.

                Ontologiquement, les arabes n’ont jamais donné une acception anthropoligiquement raciale à l’arabité mais plutôt une acception idiomatique.

                En langue arabe, arabe signifie quelqu’un qui est éloquent.

                Pour les anciens arabes, l’arabité était l’éloquence et l’éloquence c’était l’arabité.


                A son époque, le prophète avait lui aussi insisté sur cette même règle d’or : quiconque parle l’arabe est arabe.

                Je vois de là certains qui vont s’offusquer et m’évoquer des défitions des dictionnaires occidentaux, je leur rappelle que moi j’évoque la nature ontologique de ce terme dans sa culture d’origine et non dans l’entendement biaisé des orientalistes. A ceux là je ne faisais que proposer une révision de leurs classiques.


              • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 17:31

                Oups, pour vous Doctory ce n’était pas une objection, mais une réfutation éclaircissante.


              • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 18:05

                Doctory,

                J’ai lu l’article en question, qui lui renvoit vers un autre article, lequel renvoit vers l’article du journal Al Hayate (La Vie), dont j’ai lu l’article originel en arabe.

                Il n’y est nullement question de lapidation, mais de flagellation, pour des délits liés à l’alcool.

                Il parle aussi d’amputations en cas de vol. Tiens ! Cela évoque même la crucifixion. smiley [pas à la mode romaine, mais juste la suspension, sans autre supplice, sur un poteau public].

                Le tout dans un soucis de lutte contre la corruption, et de lutte contre les espions en collusion avec le sionisme.

                Personnellement, j’aimerais, au lieu de me suffir de ouïes-dires, disposer d’un texte plus originel et d’éléments plus factuels.




                Sharia veut dire tout simplement : législation. Va-t-on arabiser tout le vocabulaire du dictionnaire français dès que l’on parlera d’Islam ?!!! smiley

                Rappellons que l’amputation ne s’applique pas au vol et aux voleurs par indigence, mais au vol dépassant un montant maximum, elle s’applique partant aux voleurs par confort.

                Rappellons aussi que pour l’amputation soit appliquable celui qui serait tenté de l’appliquer devrait d’abord s’assurer de l’éradication de la pauvreté. Omar Ibn Al Khattab avait fait suspendre l’amputation au délit de vol quand une sécheresse avait ravagé une partie de son empire.

                Si la législation islamique aurait étét réellement appliquée ce serait vraiment les Grands Voleurs des Nations qui se retrouveraient estropiés, et non les personnes que ces derniers ont rendu indigentes.



              • jaja jaja 21 janvier 2009 20:34

                @ docdory : Ce blog reprend les affirmations d’un journal pro-Américain "il s’agit de la tribune préférée des intellectuels favorables à la stratégie américaine dans le monde arabe" nous dit Wikipédia.

                Autrement dit qu’un journal ennemi des Palestiniens et favorable aux américano-sionistes leur crache dessus et les calomnie rien d’étonnant....


              • Iren-Nao 22 janvier 2009 10:35

                @ Israel

                C’est une reponse a l’individu qui se fait appeler ainsi et au pays en entier.

                J’ai ete longtemps un fervent supporter de l’aventure isrelienne, mais quand je lis un sale con comme vous ma sympathie pour le Hamas grandit a vue d’oeil.

                Pensez y serieusement. Apres vous viendrez gemir a l’antisemitisme.

                Ou peut etre etes vous un provocateur de l’autre bord.

                Iren-Nao


              • marc 24 janvier 2009 21:02

                Israel

                Arabe, une nationalité ? en Israel seulement monsieur.
                Dans les pays civilisés, arabe ou juif ou chrétien ou noir .....ne sont pas des nationalités.

                Evidemment, le problème, c’est qu’il n’y a pas de nation israelienne. Il y a un pays, Israel, qui ne veur pas appartenir à ses habitants mais aux 11 ou 12 millions de juifsvivant ailleurs dans le monde et qui ne veulent surtout pas venir vivre en israel.

                Un pays qui reconnait des étrangers , mais pas ses ses habitants, comme des nationaux, ce n’est pas un pays, pas une nation. Ce n’est rien qu’une bande armée.


              • Yannick J. Yannick J. 21 janvier 2009 11:42

                factuellement :
                1300 morts dont une moitié (en étant très "optimiste") seulement était des cibles, le reste des civils.
                un nombre impressionnant de blessé, encore plus déffamés, de malades, de sans abris....

                voilà les faits !

                et combien en face ?

                pendant combien de temps allons nous encore laisser faire ?


                Mais combien de temps allons nous laisser ce petit frère se comporter en peste capricieuse ?
                moi dans ma famille si j’avais le cas de figure, c’est fessée et au lit sans manger...

                no more comment


                • gaiaol 21 janvier 2009 12:35

                  comme vous barat, je m’attache aux faits. la charte du hamas n’est importante qu’à ceux à qui elle profite et ce ne sont pas les palestiniens. ceux qui la brandissent à tout bout de champ n’ont pas compris que ces écrits ne valent que dalle. qu’ils sont surtout la volonté de ne pas céder sur l’essentiel, c’est à dire des frontières reconnues et viables. c’est une charte de pure forme. et comme vous le dites si bien, si hamas conteste l’existence d’israel, est ce que la palestine n’est pas contestée puisqu’elle n’existe toujours pas ?

                  oh il s’en trouvera bien ici et ailleurs pour nous expliquer que les israeliens sont contraints d’adopter des mesures extrêmes par sécurité. mouais... en oubliant sciemment qu’ils colonisent .

                  pour en revenir à la france et à l’europe, je pense que les américains laissent à dessein les européens se mouiller un peu en palestine. mais les gouvernements des pays occidentaux sont unanimement contre les palestiniens (tous ont condamné hamas lors du carnage de gaza perpetré par israel, tout en sachant qu’israel lui meem avait brisé la trève). l’opinion étant plus partagée. sarkosy ? il aurait pu faire quelque chose quand il était à l a présidence de l’ue. aujourd’hui, les tchèques seront encore plus féroces que les américains, sauf si la nouvelle politique d’obama leur demande en douce de s’aligner sur une ligne plus pragmatique. mais m’étonnerait . sarkosy a-t-il une chance ? s’il met comme condition un arrêt de la violence unilatéral, l’imposant aux seuls palestiniens, suremetn pas.

                  franchement barat, je n’y vois que nouvelles pitreries... et de nouvelles gesticulations afin de justifer des choix politiques qui n’ont rien à voir avec une quelconque justice... israel poursuivra méthodiquement sa politique qui conduira les palestiniens à plus de violence, avec des petites trèves pour montrer sa vonne volonté. et les européens suivront comme les américains ont suivi.

                   je crois que nous avons encore beaucoup de temps devant nous à tolérer, en raison meem de la lacheté des gouvernants, que le droit international se mette plus ou moins en oeuvre partout. sauf en palestine...


                  • R.F 21 janvier 2009 12:46

                    Je retiens que la FRANCE, par l’intermédiaire de N.SARKOZY, joue un rôle intéressant !

                    Il serait temps que le peuple Palestinien comprenne que le hamas est une impasse. Ne pas reconnaitre ISRAEL est une faute politique.


                    • Zalka Zalka 21 janvier 2009 13:13

                      Quand on vient de se prendre des bombes sur la gueule, on a du mal à apprécier à sa juste valeur la position de celui qui vous les a envoyé.

                      Révisez le conte de Robin des Bois. Le prince Jean et le sherriff de Nothingham ont beau être de plus en plus dur, les gens ne lachent pas Robin. Ce raisonnement reste vrai, même si j’admet totalement l’idée que le hamas fasse un bien piètre Robin des Bois.


                    • Paradisial Paradisial 21 janvier 2009 13:25

                      Zalka,

                      Je vous comprends, une fronde, un kalachnikov et un pétard artisanal ça ne saurait suffir pour armer convenablement un Robin des Bois d’aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès