Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France veut armer les « rebelles syriens » !

La France veut armer les « rebelles syriens » !

Réagissant aux déclarations de Laurent Fabius et François Hollande appelant à armer « l’opposition » en Syrie, André Chamy, du Réseau Voltaire France, explique en quoi cette position belliqueuse est tout simplement illégale à la lumière du droit international et porte un coup très sévère à la réputation de la France dans le monde. Plus grave encore, selon lui, cette crise syrienne, avec son cortège de massacres et d’attentats terroristes, pourrait à terme s’exporter en France. Les Français vivraient alors sur leur propre sol le cauchemar qu’on impose au peuple syrien depuis deux ans.

JPEG - 70.4 ko

La France s’aligne sur la position anglaise concernant la livraison d’armes aux bandes armées en Syrie. Mais qu’est ce qui lui prend ? Laurent Fabius et son équipe sont-ils devenus fous ? Après les bavures diplomatiques en Afrique ayant abouti au limogeage d’un certain nombre de responsables au Quai d’Orsay et alors que les perspectives d’enlisement se font jour au Mali, la France déclare la guerre à la Syrie.

La décision française n’a pas d’autre signification. L’esprit colonial serait-il de retour, si tant qu’il ait disparu ? Les responsables français, chantres des droits de l’Homme et du droit international, viennent de franchir un pas impardonnable dans les relations avec le Moyen-Orient. Cette démarche va avoir des répercussions sur les relations de la France avec le monde entier et le fait que la plupart des Européens se prononcent contre cette idée aurait dû nous mettre la puce à l’oreille. Mais rien n’y a fait. Le duo Hollande-Fabius a décidé de faire la guerre.

Une déclaration de guerre illégale au regard du droit international

L’échec politique de François Hollande dans sa politique économique intérieure, en raison de sa politique européiste insensée, l’incite à créer un écran de fumée tout en arguant qu’il défend les libertés dans le monde. Ce genre de manœuvre ne trompe plus personne.

Pour comprendre le caractère illicite de cette déclaration de guerre, il est important de rappeler les termes de l’article 2 de la Charte des Nations Unies qui stipule que :

Article 2 L’Organisation des Nations Unies et ses Membres, dans la poursuite des buts énoncés à l’Article 1, (en l’occurrence de maintenir la paix et la sécurité internationales et de prendre, à cette fin, des mesures collectives efficaces en vue de prévenir et d’écarter les menaces à la paix) doivent agir conformément aux principes suivants :

  1. L’Organisation est fondée sur le principe de l’égalité souveraine de tous ses Membres.
  2. Les Membres de l’Organisation, afin d’assurer à tous la jouissance des droits et avantages résultant de leur qualité de Membre, doivent remplir de bonne foi les obligations qu’ils ont assumées aux termes de la présente Charte.
  3. Les Membres de l’Organisation règlent leurs différends internationaux par des moyens pacifiques, de telle manière que la paix et la sécurité internationales ainsi que la justice ne soient pas mises en danger.
  4. Les Membres de l’Organisation s’abstiennent, dans leurs relations internationales, de recourir à la menace ou à l’emploi de la force, soit contre l’intégrité territoriale ou l’indépendance politique de tout État, soit de toute autre manière incompatible avec les buts des Nations Unies.
  5. Les Membres de l’Organisation donnent à celle-ci pleine assistance dans toute action entreprise par elle conformément aux dispositions de la présente Charte et s’abstiennent de prêter assistance à un État contre lequel l’Organisation entreprend une action préventive ou coercitive.
  6. L’Organisation fait en sorte que les États qui ne sont pas Membres des Nations Unies agissent conformément à ces principes dans la mesure nécessaire au maintien de la paix et de la sécurité internationales.
  7. Aucune disposition de la présente Charte n’autorise les Nations Unies à intervenir dans des affaires qui relèvent essentiellement de la compétence nationale d’un État ni n’oblige les Membres à soumettre des affaires de ce genre à une procédure de règlement aux termes de la présente Charte ; toutefois, ce principe ne porte en rien atteinte à l’application des mesures de coercition prévues au Chapitre VII.

La France a donc tout faux ! Comment peut-on parler d’une solution politique en Syrie alors que ce pays est agressé depuis plus deux ans et que cette agression vient de prendre un tour particulier avec l’entrée sur ce terrain de deux puissances, en l’occurrence le Royaume-Uni et la France, qui déclarent vouloir armer les rebelles.

Quelle est la légitimité de ces deux pays pour intervenir dans ce conflit ? Ont-ils soumis cette intervention à leurs peuples respectifs, ou même à leurs représentations nationales ? Dans le cas précis de la France, c’est ce qu’impose l’Article 35 de la constitution de la Cinquième République. La réponse est négative. Il est vrai qu’au regard de ces règles fondamentales du droit international, couchées noir sur blanc dans la Charte des Nations Unies, nous deviendrions indiscutablement des hors-la-loi.

Parlons sereinement des principes qui régissent les relations internationales. Le premier des principes est celui de la souveraineté nationale : aucun État ne peut porter atteinte à l’intégrité territoriale d’un autre État. Le deuxième de ces principes interdit à tous les États de s’immiscer dans des affaires relevant des compétences nationales d’un autre État. Le troisième principe enjoint aux États d’agir dans le sens du maintien de la paix et de la sécurité internationale.

Mais la France est en train de faire tout le contraire, puisqu’elle attente à l’intégrité territoriale de la Syrie en livrant des armes à des combattants qui attaquent l’armée régulière de cet État arabe et ses forces de sécurité. Même si l’on devait admettre, pour les besoins de la cause, la thèse française selon laquelle il y aurait un devoir moral à soutenir par tous les moyens une opposition se défendant contre un pouvoir injuste (thèse évidemment très discutable dans le cas qui nous occupe), nous n’avons pas à armer un camp plutôt qu’un autre.

Nous nous plaçons ipso facto dans la position de l’agresseur et nous sommes à cent lieues de manifester le souci de favoriser les solutions pacifiques au règlement d’une crise internationale.

La France ne peut s’arroger le droit d’attaquer directement ou indirectement la souveraineté d’un autre État, même s’il s’agit de la Syrie, que Paris n’apprécie guère.

C’est un comble de l’ironie, soulignons-le au passage, que la France tienne en même temps à être présente dans toutes les réunions des « Amis de la Syrie » ! Ce pays peut très bien se passer de cette amitié.

Comment ne pas parler de crise internationale alors que plusieurs pays sont notoirement impliqués dans la déstabilisation de la Syrie tels que la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar, ou la Libye… Quant à la France, qui prétendait jusqu’à lors se contenter d’aider les réfugiés, plusieurs de ses agents ont été « aperçus » dans le quartier de Baba Amr, à Homs, ou aux frontières avec le Liban et la Turquie, sans le moindre démenti des autorités concernées. Nous venons de franchir un pas supplémentaire dans l’escalade militaire, ce qui n’est pas sans implications…

Qu’arriverait-il si la Russie, par exemple, pour ne citer qu’elle, estimait que ses intérêts directs sont menacés par cette volonté française de changer le régime en Syrie et décidait d’y envoyer des troupes ? La France est-elle prête à faire face à cette éventualité ? Que cherche-t-elle en adoptant cette posture belliqueuse ? La France entend-elle sauver la paix ? Certainement pas puisque depuis deux ans ce conflit s’envenime justement en raison du flux incessant d’armes et de combattants, qui passent à travers les quatre frontières de la Syrie avec ses voisins, la Turquie, le Liban, la Jordanie et l’Irak.

Mais le risque principal est peut-être ailleurs…

Vers une reproduction de la crise syrienne... sur le sol français

La France semble se préparer à l’idée de subir ce que la Syrie traverse en ce moment. Ce pays semble servir de ballon d’essai pour plusieurs pays occidentaux qui se croient exposés à un risque de guerre urbaine.

Aucun observateur honnête ne saurait contester cette réalité. C’est la raison pour laquelle j’émets une hypothèse qui ne relève plus de la fiction, en raison de sa reconnaissance par Monsieur Valls, le ministre de l’Intérieur, en l’occurrence la crainte de troubles généralisés en France, accompagnés de mouvements de foules ou de bandes organisées, particulièrement celles liées à des organisations salafistes, à l’instar de ce qui se passe en Syrie.

Depuis quelques années la France envisage un tel risque. Le terrorisme islamique est considéré en France comme un « péril fatal ». La caractéristique de cette menace : elle réside en banlieue et est sensible aux discours radicaux délivrés par les organisations proches d’Al-Qaïda, le GSPC algérien, le GICM marocain..

Que ferait la France si elle devait être exposée à ce danger ? Différents plans semblent être prêts et on est en droit de se demander si notre pays ne joue pas avec le feu. Laisser partir des combattants et fournir des armes qui finiront par tomber entre les mains des salafistes est, en effet, le meilleur moyen pour retrouver ensuite ces mêmes armes dans les banlieues parisiennes, lyonnaises ou marseillaises…

La présence avérée d’armes de guerre dans le cadre des faits divers survenus dernièrement dans notre pays démontre que nous sommes déjà passés à un stade supérieur pour ce qui est des armes qui circulent dans les banlieues françaises. Pis encore, puisque des sources concordantes confirment la présence de jihadistes français parmi les combattants en Syrie. S’ils ne sont pas tués au combat, que feront-ils à leur retour en France ? La perspective de voir passer à l’action des centaines de Mohamed Merah ne semble pas interpeller nos politiques.

Envoyer l’armée dans ces territoires marginalisés n’est pas une hypothèse d’école et cet envoi n’aurait pas simplement pour but d’y ramener l’ordre ; il s’agirait avant tout d’en reprendre le contrôle des mains des doctrinaires, à l’étranger comme en France, ainsi que l’indiquait en 2006 une note du CHEAR, le Centre des hautes études de l’armement :

« De nouvelles frontières dessinent les contours de l’insécurité ou de la confrontation armée dans ces zones urbaines ou dévastées par le terrorisme ou la guerre (....) Ces frontières urbaines délimitent, selon une géographie plus humaine que physique, des groupes d’identité commune ou de communautés de valeurs prêts à défendre par la violence la sanctuarisation de zones dont ils s’estiment détenteurs exclusifs. En France, ces frontières ne sont pas reconnues officiellement par les pouvoirs publics qui usent d’expressions “codées”, cédant au “politiquement correct”, pour évoquer allusivement : “quartiers sensibles”, “quartiers populaires” (sic), “zones de non-droit”. Le citoyen, quant à lui, sait très bien où elles se situent et là où … “ça craint”. Ces zones acquièrent alors dans l’esprit de ces communautés un statut implicite de territoire “conquis” sur la puissance régalienne de l’État ou sur le pouvoir souverain dont la légitimité est contestée et, si nécessaire, combattue. À l’intérieur de ces frontières urbaines, les représentants des communautés tirent leur autorité d’une sorte de droit coutumier des temps modernes, tendant à se substituer progressivement et subrepticement aux lois souveraines de l’État démocratique. Face à ce type d’évolution, l’emploi de la violence légitime apparaît souvent comme l’ultime recours des démocraties pour réduire ces menaces. » [1]

Ce rapport n’est pas unique puisqu’après les émeutes de l’automne de l’année 2005, la Délégation aux affaires stratégiques (DAS), un organisme dépendant du ministère de la Défense, lançait un appel d’offre qui posait par la même occasion la question :

« de quelle capacité doivent disposer les armées pour pouvoir mener des missions sur le territoire national ? »

En réalité, au-delà de la menace terroriste alléguée, on lit en filigrane la question des violences urbaines dans les banlieues. [2]

Les banlieues sont devenues un nouveau marché pour la guerre urbaine. La France veut être la spécialiste dans le domaine, ce qui explique l’aide apportée aux rebelles en Syrie en matière de planification des attaques contre les aéroports et contre les bases aériennes. Les services français s’entraineraient-ils sur ce terrain pour expérimenter des nouveaux moyens et des nouvelles techniques de guérillas ?

Le sociologue Mathieu Rigouste souligne à juste titre :

« La bataille de Grenoble, comme celle de Villiers-le-Bel et comme chaque opération intérieure, est l’occasion d’expérimenter des nouvelles techniques et de présenter aux marchés internationaux de la sécurité les nouveaux dispositifs tactiques français. » [3]

Dans cette guerre aux cités, l’État dispose ainsi d’un soutien intéressé des entreprises de défense et de sécurité. Elle considèrent que leur expérience en matière de guerre urbaine sur des théâtres d’opération extérieurs majeurs (Irak, Afghanistan, Côte d’Ivoire, etc.) leur vaut légitimité sur le territoire national et vice versa.

Ces marchés sont proposés à des Etats pour des opérations de maintien de l’ordre (! !), ce qui aurait pu profiter à la Tunisie de Ben Ali si les déclarations de Mme Alliot-Marie, dans les quelles elle proposait d’apporter au régime tunisien le « savoir-faire » français n’avaient pas suscité un tollé, l’amenant à se rétracter. Ces moyens sont également proposés à des États craignant des manœuvres de déstabilisation, à des villes désireuses de se fournir en moyens de surveillance pour faire face à des mouvements de foules incontrôlés, grâce, par exemple, à la mise en place de systèmes de suivi GPS, de vidéosurveillance et de capteurs sonores.

La France tente même de créer des partenariats avec d’autres services ayant une expérience dans ce domaine. La France et Israël poursuivent ainsi depuis des années une discrète coopération militaire dans le domaine de la guérilla urbaine. Par exemple, un article du Canard enchaîné paru le 2 juin 2010 révélait que « des officiers de l’armée israélienne ont participé, en France, à des simulations de guerre électronique, d’attaques de sites-radars sur les bases de Biscarosse (dans les Landes) de Cazaux en Gironde ». Le Canard indique également que des militaires français iront s’entraîner en Israël aux combats en zone habitée.

L’on ne peut s’empêcher de constater la similitude avec ce qui se passe en Syrie. (Attaques des aéroports et des sites radars). Cette expérience française aurait-elle été mise au service du Qatar, qui finance ces opérations en Syrie ? Le problème est que, pendant que les deux grandes puissances (les États-Unis et Russie) discutent des questions stratégiques, la France se contente du rôle de vendeur de quelques prestations, qui restent somme toute insignifiantes par rapport aux enjeux mis sur le tapis.

Si nous facturons ce type de prestations à des pays étrangers, le peuple français est en droit d’en être informé. Les citoyens français n’accepteraient certainement pas que leurs services républicains soient transformés en entreprises mercenaires travaillant pour des puissances étrangères.

La difficulté, si l’on passait du stade de l’entraînement au stade de l’explosion dans les banlieues, est de savoir si notre expérience serait suffisante. Allons-nous assister sur le sol français à des scènes similaires à celles qui se déroulent en ce moment en Syrie ? Personne ne peut répondre pour le moment à cette question. En tout cas, le silence est de rigueur par rapport à toute discussion sur cette éventualité.

Pis encore, que dira-t-on si le Qatar ou l’Arabie saoudite, à qui nous apportons notre expérience, décidaient, à travers leurs réseaux islamistes, d’armer les quartiers « mécontents » pour se battre à Marseille, à Lyon ou à Paris contre les forces de l’ordre françaises ? Que dira-t-on si les armes sophistiquées et les missiles livrés au rebelles syriens revenaient en France en empruntant les réseaux des Balkans (Bosnie, Kosovo ou Albanie), qui sont aux frontières de l’Europe ?

Il n’y a pas de doute que nos militaires sont parfaitement entraînés et qu’ils sont d’excellents professionnels. Mais, la France a-t-elle les moyens de s’offrir une guerre urbaine ? La France est-elle obligée de jouer avec le feu ? Et de le faire, qui plus est, au service d’intérêts qui ne sont pas ceux des citoyens : en interne, ceux du lobby militaro-industriel ; à l’extérieur ceux des États qui ne veulent pas œuvrer pour la paix et pour la stabilité.

Les autres pays européens sont conscients de ces enjeux brûlants, ce qui semble expliquer leur farouche opposition à cette escalade. Il est tout à fait remarquable, à ce propos, que le système allemand nous soit présenté comme un modèle quand il s’agit de promouvoir des réformes visant à diminuer les droits sociaux des salariés. À l’inverse, quand il s’agit de promouvoir la paix en Syrie, la France récuse la position allemande et suit les va-t-en guerre…

Cette position est d’autant plus étonnante qu’à ce jour aucun débat n’a été proposé au peuple français pour lui permettre de savoir dans quel sens la France est en train de s’engager et surtout les motivations réelles de cet engagement !

Un tel débat est d’autant plus essentiel qu’il faudra bien expliquer au peuple français comment nous trouvons les fonds considérables que nécessitent ces guerres et pourquoi nous ne les trouvons pas pour financer notre système de retraites, notre système de santé. Et pourquoi nous sommes devenus incapables de remettre nos jeunes et moins jeunes au travail...

André Chamy

 

[1] Quel armement pour quelle frontière ?, Centre des Hautes Etudes de l’armement, 42e session 2005-2006, Groupe B / Comité n° 10.

[2] Voir le livre des généraux Loup Francart et Christian Piroth, Émeutes, terrorisme, guérillas, violence et contre-violence en zone urbaine, Economica, Paris. 2010.

[3] « À Grenoble, le pouvoir adopte des postures de guerre », par Chlohé Leprince, Rue 89.com, 25 juillet 2010.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • popov 4 avril 2013 18:30

    Ce qui se passe en Syrie aujourd’hui risque de se passer en France dans un avenir proche. 


    Si la France se rebiffe contre la mondialisation sans freins, on va lui envoyer les mêmes rastaquouères que la France soutient aujourd’hui en Syrie. 

    Et ils pourront compter sur une cinquième colonne.

      • filo... 4 avril 2013 21:21

        BHL fait la pluie et le beau temps en France.
        Et Laurent Fabius lui obéit au doigt et à l’oeil.

        Pauvre France à quoi tu est réduite...


        • Dies iræ Dies iræ 4 avril 2013 22:00

          Quel est l’antisémite qui a pris la photo de ces trois personnages sans nom et sans visage ? smiley


          • cassandre4 cassandre4 4 avril 2013 22:05

             Plus de 200kg de merde sur 2 m², ça fait porcherie mal tenue, porcherie ? que dis je, ça fait fosse d’aisance !


            • agent orange agent orange 5 avril 2013 04:29

              Merci à Saint Just pour ce document qui a été redécouvert lors du « printemps arabe » (je crois qu’il existe une plus longue version en anglais avec les commentaires du traducteur Israel Ishak.
              Le plan de Oded Yinon, traduit par feu Israel Ishak, est la matrice pour comprendre le redécoupage de la carte du Proche et Moyen Orient au profit d’Israël.


            • le crocodile 5 avril 2013 06:25
              La France veut armer les « rebelles syriens » !
              Non , pas du tout , ce n´est ni la France ni les français , ce sont les trois sionistes en photo plus haut . Trois criminels notoire :
               Celui de gauche , en chemise débraillée ,coupable du génocide de plus de 100 000 civils en Lybie .
               Celui du milieu déclaré coupable dans le scandale du sang contaminé .
              Celui de droite mélangé dans une histoire de trafic d´organes HUMAINS .
              Rien que du beau monde et que fait la justice ??

              • COLLIN 5 avril 2013 10:37

                Merci de cette précision,le crocodile.

                En effet,cette décision d’armer les « rebelles » salafistes,qu’a t elle de Française ?


              • le crocodile 5 avril 2013 06:38

                 Saint Just


                Très bien vu . Merci d´avoir ressorti ce document .Et n´oublions pas que la France n´est pas le seul pays à être manipulé par le sionisme , toute l´Europe , à part quelques pays , EST MANIPULÉE !!!


                • le crocodile 5 avril 2013 06:42

                  St Just 


                  N´oublions pas non plus la création du parlement juif européen à BRUXELLES qui veut dire bien des choses mais dont pratiquement PERSONNE ne parle .

                  « Les 120 membres du nouveau Parlement Juif Européen, représentant 47 pays de tout l’Europe élargie aux pays de l’Est, ont tenu leur première assemblée générale à Bruxellesles 15 et 16 mai 2012. Cette première session a permis de créer des groupes de travail dans lesquels les parlementaires ont défini les direction dans lesquels ils allaient orienter leur travail. »

                  • njama njama 7 avril 2013 15:24

                    Ce parlement juif européen n’a aucune légitimité politique.

                    « Les 120 membres du nouveau Parlement Juif Européen, représentant 47 pays de tout l’Europe élargie aux pays de l’Est, ... » élus par  quelques 400 000 personnes dont environ 75 000 votants rien que pour la France ! Voilà sa réelle représentativité !

                    Une Europe à 47 Etats ? Une Europe qui n’existe pas politiquement !

                    L’Union Européenne a 27 membres, mais il y a 46-50 pays sur le continent européen

                    Soit c’est du lobbying juif, ou une sorte de Vatican juif d’Europe, ou un sanhédrin européen ...

                    Il n’a aucune autorité politique (exécutif, législatif, ni aucun mandat politique de quiconque et d’aucune nation)
                    Les juifs d’Europe serait une nation ? sont-ils seulement tous d’accord sur une légitimité de cette Instance ?
                    On peut se permettre d’en douter.

                    Un Parlement qui ne représente que lui-même - ses électeurs-  ! et peu de monde en fin de compte dans cette Europe même élargie qui doit compter plus de 500 millions d’habitants, soit dans le meilleur des cas 0,1 % de cette population européenne environ.



                  • lionel 5 avril 2013 09:12

                    N’oublions pas que de nombreux Français Juifs refusent de s’associer avec ces sociopathes, robots de bidoche et de caca :





                    • lionel 7 avril 2013 09:39

                      Bonjour St Just,


                      « Les sionistes sont un grave danger pour notre pays, pour la cohésion de notre peuple et pour notre futur. » J’ajouterais deux choses à ce que vous avez écrit et que je partage :

                      - Le sionisme est un vecteur pour les psychopathes et à ce titre, il représente un danger pour notre santé mentale.

                      - Le sionisme est un danger pour les Français Juifs, danger psychologique et comme vous le dites, physique. Il est très très regrettable que Monsieur Levy soit inaudible, tout comme il est regrettable que tant de voix intelligentes, éthiques soient muselées dans tous les domaines dans notre pays par une propagande aux mains des malades que nous dénonçons ( dans la science, la santé, l’agriculture, l’éducation, la défense). Pour en revenir à nos concitoyens Français Juifs, je constate que ceux qui sont critiques du sionisme, de la nature raciste de l’état dit « Juifs », la situation est difficile. En famille, en société, il leur est difficile de parler, de s’exprimer au sujet de ce qu’il constatent et qui les ronge. Ces Français Juifs critiques sont nos concitoyens et selon la devise, il méritent notre fraternité républicaine, notre soutien. Il faut souhaiter que Gilad Atzmon, Shlomo Sand, soient des encouragements afin que nos concitoyens Français Juifs renoncent à la double nationalité, à la double allégeance et qu’ils affirment leur Humanité, quitte à être rejeté par leur communauté. Seront nous alors les accueillir ? Pouvons nous comprendre ce qui se vit à l’intérieur de la communauté en terme de pression morale, de chantage ? Vous rappelez vous ce que Johanatan Moadab a subit ? Le « batar », la LDJ, ne menacent-ils pas avant tout de nombreux Français Juifs ?

                      Bonne journée.
                      Respect




                    • agent orange agent orange 8 avril 2013 06:42

                      Lionel, St Just (et les autres)

                      C’est pourquoi la création d’Israël fut une terrible erreur historique.
                      Maintenant se pose le problème de double allégeance. Je peux comprendre l’amour qu’ont certains juifs pour Israël, mais dans ce cas ils devraient faire leur alya (retour à la terre promise) et de cesser de prétendre d’être des citoyens français, étasuniens, anglais, etc.. Les élites juives qui détiennent le pouvoir dans les pays occidentaux, sont une cinquième colonne qui font souvent passer les intérêts d’Israël avant ceux de leur patrie d’origine.
                      Mais même une alya de tous les juifs accentuerait la spoliation des territoires palestiniens.
                      L’idéal serait que la terre d’Israël soit rendue aux palestiniens et que les juifs contribuent au développement de leur patrie d’origine. Hélas, cela n’est pure qu’utopie.


                    • Constant danslayreur 5 avril 2013 10:15

                      Ils ont le même regard affectueux déjà brrrrr et puis quasi la même tête, la seule différence notable étant que Flavius a un coiffeur du genre nihiliste, il devrait en changer... BHL aussi en changerait s’il vivait dans un couloir de vent ou dans une ville à Mistral façon Massilia mais bon, ne soyons pas mauvaise langue et reconnaissons que les suppôts de Satan passent plutôt bien et à la télé et ... ailleurs.
                       


                      • Thorgal 5 avril 2013 10:59

                        Pas lu l’article ... mais la photo, wow ! Quelle belle brochette de nuisibles ! A mettre hors d’état de nuire vite !!!!

                        En fait, pour tous ces personnages imbittables, j’avais pensé qu’une retraite prolongée (10 ans au moins) dans un environnement désolé et très local (genre régions isolées de Mongolie, désert X ou Y, petit village péruvien de haute altitude, tribu de chasseurs-cueilleurs, etc) leur ferait le plus grand bien (évidemment, cette retraite se ferait en solitaire - pas en groupe ...).

                        Ne serait-ce pas une manière douce de nous débarrasser d’eux ?


                      • lionel 5 avril 2013 11:48

                        Constant, le regard affectueux est le même que celui du varan de komodo dont nous parle avec pertinence JP Petit dans son dernier article. Il est fort probable qu’il y a communion d’« âme » entre ces trois bout de viande à sang froid élus par les entités les plus obscurs de l’univers et ces reptiles.



                        A lire, la description du modus operandi de la bestiole... On dirait le manuel du parfait sioniste.

                      • Gemini5 Gemini5 10 avril 2013 14:17

                        En fait, pour tous ces personnages imbittables, j’avais pensé qu’une retraite prolongée (10 ans au moins) dans un environnement désolé et très local (genre régions isolées de Mongolie, désert X ou Y, petit village péruvien de haute altitude, tribu de chasseurs-cueilleurs, etc) leur ferait le plus grand bien (évidemment, cette retraite se ferait en solitaire - pas en groupe ...).

                        LOL, salut Thorgal smiley
                        ils adopteraient alors (bien obligés) le régime paléo, ce qui les mettrait en super forme et leur prolongerait la vie.... est-ce bien raisonnable ?... smiley


                      • le crocodile 5 avril 2013 11:14

                        Constant danslayreur


                        «  et reconnaissons que les suppôts de Satan passent plutôt bien et à la télé et ... ailleurs. »

                        C´est pas bizarre , TOUS les merdias TV , journaux sont entre les mains d´oiseaux du même genre qu´ eux alors pourquoi se gêneraient ils ? Et le premier qui OSE la ramener et dire quelque chose contre eux , il sortent leur arme bien connue , il est aussitôt traité de raciste , d´antisémite et de révisionniste .

                        Lionel 
                        Merci pour le lien .


                        • lionel 5 avril 2013 12:29

                          Salut le crocro...


                          Sachez tout d’abord qu’en aucun cas je n’associerai le varan et votre pseudo (rires). 

                          Sinon, je me permet un nouveau lien qui explique peut être l’idéologie des trois varans déguisés en humains qui nous occupent. Il s’agit de l’American Jewish Life Magazine :


                          Extraits et traduction (perfectible...)

                          Oh, and that Jewish-Masonic conspiracy that anti-Semites often talk about ? Not entirely fiction — one follower of Frank, Moses Dobruska, was in fact a prominent Jacobin and powerful Freemason who went under the name of Junius Frey. He ran arms during the French Revolution, and may have spied for Austria. He was later executed by guillotine. 

                          Oh, et cette conspiration judéo-maçonnique dont les antisémites parlent si souvent ? Pas entièrement de la fiction - un des adeptes de Frank, Moses Dobruska, fut en fait un Jacobin influent et un puissant franc (NdT:sic)maçon qui est plus connu sous le nom de Junius Frey. Il a combattu sous la révolution Française et aurait espionné pour le compte de l’Autriche. Il faut ultérieurement guillotiné.

                          Amazingly, some of Frank’s followers went on to become leaders of the Prague Enlightenment, prominent attorneys in Poland, and shape-shifters of every kind. 

                          étonnement, certains adeptes de Frank devinrent des dirigeant des « lumières » Praguoises, des juristes éminents en Pologne et des personnes capable de se métamorphoser de plein de manières différentes.

                          So, yes, it really is true that there were (and perhaps are) secret Jewish conspiracies and mystical orgies...

                          Ainsi oui, il est authentique qu’il y a eu (et qu’il y a peut être encore) des conspirations secrètes Juives et des orgies mystiques.

                          Il est évident que la grande majorité des Français Juifs n’ont rien à voir avec tout ce délire sordide et qu’ils en ont été les premières victimes.



                        • le moine du côté obscur 5 avril 2013 12:15

                          Le droit international ne concerne que les pays et les dirigeants faibles nous le savons, inutile de jouer les vierges effarouchées. Ceci étant dit, Hollande, Fabius, BHL, Kouchner, Attali et consort ne sont pas français, ce sont des israéliens (Israël étant le point focal des sionistes dans le monde) qui travaillent donc pour la gloire d’Israël(cette hérésie, cette escroquerie diabolique). Ils le disent et ceux qui ne veulent pas l’entendre en auront pour leur naïveté. La France est gouvernée par des ennemis de la France ceci est la vérité et donc détruire la France pour le bonheur d’Israël ne les gêneraient pas du tout. La France ainsi que d’autres pays que ces apatrides dominent ne sont que des outils voire des « hôtels » comme le dirait Attali.

                          Dans leur quête de détruire les états-nations, il font des précédents dangereux comme notamment armer des forces illégitimes qui veulent détruire un état. Si une telle arnaque est actée on imagine sans peine les implications. La situation est donc grave, très grave même et annonce des jours sombres notamment pour les français, les vrais.


                          • le moine du côté obscur 5 avril 2013 12:42
                            Le droit international ne concerne que les pays et les dirigeants faibles nous le savons, inutile de jouer les vierges effarouchées. Ceci étant dit, Hollande, Fabius, BHL, Kouchner, Attali et consort ne sont pas français, ce sont des israéliens (Israël étant le point focal des sionistes dans le monde) qui travaillent donc pour la gloire d’Israël(cette hérésie, cette escroquerie diabolique). Ils le disent et ceux qui ne veulent pas l’entendre en auront pour leur naïveté. La France est gouvernée par des ennemis de la France ceci est la vérité et donc détruire la France pour le bonheur d’Israël ne les gêneraient pas du tout. La France ainsi que d’autres pays que ces apatrides dominent ne sont que des outils voire des « hôtels » comme le dirait Attali. 

                            Dans leur quête de détruire les états-nations, il font des précédents dangereux comme notamment armer des forces illégitimes qui veulent détruire un état. Si une telle arnaque est actée on imagine sans peine les implications. La situation est donc grave, très grave même et annonce des jours sombres notamment pour les français, les vrais. 

                            • Urbain II 5 avril 2013 14:17

                              « Un jour des frappes aériennes de l’OTAN seront nécessaires pour soutenir l’AFL (Armée Française Libre) et renverser le régime de Paris (pas l’actuel, mais un futur qui aura l’indécence de vouloir rétablir l’indépendance, la liberté et la prospérité du peuple français).


                              Avant de faire cela, il faudra des mois de campagnes d’indignation de la communauté internationale - c’est-à-dire, en pratique, les USA - pour dénoncer les massacres des français par leurs dirigeants, massacres qui auront été en réalité commis sciemment par l’AFL. »

                              • le crocodile 5 avril 2013 15:10

                                Urbain

                                J´ai eu la même pensée le jour même où j´ai lu que le nabot , ( encore un autre sioniste ) avait trahi la France et l´avait remise dans les griffes de l´OTAN et des USA et cela SANS que personne ne l´arrête !! Pareil d´ailleurs quand ce traître a vendu 600 tonnes de l´or de la France et des français pour acheter du papier cul américain !!!!

                              • Je Me Souviens Je Me Souviens 5 avril 2013 14:38

                                @l’auteur

                                Le site du Réseau Voltaire est signalé comme page malveillante par Google depuis aujourd’hui,et mon antivirus a bloqué un cheval de Troie quand j’y ai accédé avant-hier.
                                Une idée de ce qui se passe ?


                                • Jacques_M 5 avril 2013 14:56

                                  J’ai le même problème. Voici le détail.

                                  Navigation sécuriséePage de diagnostic pour voltairenet.org

                                  Quel est l’état actuel du site voltairenet.org ?

                                  Ce site est répertorié comme suspect. Une visite sur celui-ci peut endommager votre ordinateur.

                                  Une activité suspecte sur une partie de ce site a été détectée 2 fois au cours des 90 derniers jours.

                                  Que s’est-il passé lors de la visite de ce site par le robot Google ?

                                  Sur les 303 pages du site que nous avons testées au cours des 90 derniers jours, un certain nombre (34) entraînait le téléchargement et l’installation de logiciels malveillants sans l’autorisation de l’utilisateur. La dernière visite effectuée par le robot Google sur ce site a eu lieu le 2013-04-05, et le dernier contenu suspect sur celui-ci a été détecté le 2013-04-03.

                                  Parmi les logiciels malveillants, les éléments suivants sont présents : 4 trojan(s), 3 exploit(s).

                                  Des logiciels malveillants sont hébergés sur 3 domaine(s), y compris jmwendq.dnsalias.net/, mooynli.dnsalias.org/, sztbelx.doesntexist.org/.

                                  2 domaine(s) semblant servir d’intermédiaire(s) pour la distribution de logiciels malveillants auprès des visiteurs de ce site ont été identifiés (y compris mooynli.dnsalias.org/, sztbelx.doesntexist.org/).

                                  Ce site était hébergé sur 1 réseau(x), y compris AS32613 (IWEB).

                                  Ce site a-t-il servi d’intermédiaire pour favoriser la propagation de logiciels malveillants ?

                                  Au cours des 90 derniers jours, voltairenet.org ne semble pas avoir servi d’intermédiaire pour l’infection de sites.

                                  Ce site a-t-il hébergé des logiciels malveillants ?

                                  Non, ce site n’a hébergé aucun logiciel malveillant au cours des 90 derniers jours.

                                  Que s’est-il passé ?

                                  Dans certains cas, des tiers peuvent ajouter du code malveillant sur des sites légitimes, ce qui déclenche l’affichage du message d’avertissement.


                                • Je Me Souviens Je Me Souviens 5 avril 2013 15:07

                                  J’avais lu la page de diagnostic,mais ça n’explique pas ce qui se passe.


                                • le crocodile 5 avril 2013 15:03

                                  Bizarre bizarre mais il faut s´attendre à tout !


                                  • franc 5 avril 2013 17:07

                                    Lors de son dernier interview avec Poujadas Hollande a marqué une nuance par rapport à la position de Fabius ,mais nuance de taille me semble t-il à savoir qu’il envisagerait de livrer des armes aux rebelles syriens à condition qu’on ait la certitude que ces armes ne tombent pas entre les mains des djhadistes dit-il ,et il ajoute pour le moment il n’ ya aucune certitude ,et donc pour le moment Hollande n’envisagerait pas de livrer des armes en Syrie du moins officiellement .

                                    Si c ette différence avec la position de Fabius est vraie ,j’espère qu’il va tenir bon et ne pas céder aux injonctions va t-en guerre de Fabius qui joue ici pour la Syrie face à Hollande le rôle de BHL face à Sarkosi pour la libye .Sinon son autorité en prendra un coup fatal dont il ne se relèvera jamais de cette infamie ,car qui est le Président et le Chef des armées ,Hollande ou Fabius ?!


                                    • Hijack Hijack 5 avril 2013 17:28

                                      Déjà, évitons de les appeler « rebelles » ... car ce sont avant tout des mercenaires terroristes alquaïdistes takfiro/salafistes ... ou des traîtres .
                                      .
                                      S’il y a un rebelle dans l’affaire, c’est bien le rempart nommé : Bachar el Assad !
                                      Rebelle, révolutionnaire ... résistant ... qui, à part le perse Ahmadinejad ... aucun arabo/musulman ne lui arrive à la cheville !
                                      .
                                      Si la Syrie est sauvée du désastre, comme avant l’Irak et la Libye ... c’est surtout grâce à sa résistance ... courage, intelligence. D’accord les russes et chinois sont là ... et s’ils n’avaient pas été là ...  smiley le monde serait déjà embrasé !
                                      .
                                      Bref, je me permets de poster ce que j’ai posté il y a quelque temps sur le même sujet  :

                                      .

                                      A mon sens ... Hollande (+ Fabius) en voulant jouer à la guerre ... (wooow ... flamby le terrible, qu’on l’appelle !) ... a cru bien faire, en faisant du zèle ... Il a pensé ... (à tort) ... qu’il fera d’une pierre plusieurs coups ... rendre service à l’Empire Usraël, se venger de la Russie, montrer à Sarko que lui aussi peut faire la guerre ... le hic, c’est que la Syrie n’est pas la Libye ... La France a utilisé comme ligne de conduite sur ce conflit comme en Libye, les pires mensonges, manips, désinformations ... souvent grossiers et facilement décelables pour qui s’informe.

                                      .
                                      Ils ont pensé encore à tort ... que Bachar El Assad sera vite éliminé ... et donc : au suivant  !
                                      .
                                      Eh bien non ...la réalité est tout autre. Les terroristes (alquaïdistes takfiro/salafistes) armés par la France en Libye, et aidés en Syrie sont bombardés au Mali ... ce qui ajoute à leur divisions ... de même que sont divisés leurs protecteurs financiers que sont le Qatar et l’Arabie Saoudite. La patate devient chaude, très chaude ... les USA lâchent le morceau ... donc, si la Syrie résiste ... la France se trouvera mal et à tous les niveaux ...
                                      .
                                      Hollande/Fabius ... se trouvent coincés ... ne savent plus quoi faire ... tentent de jouer aux durs ... pour espérer attirer avec eux les pays européens et les félicitations US ... en vain !
                                      Kerry (voir plus haut ) ... déjà se désiste des prises de positions françaises ... ce qui était à prévoir ...
                                      Il est à prévoir que la France va accumuler bourde sur bourde ... gaffes sur gaffes ... jusqu’à plus soif ...
                                      .
                                      Hollande et Fabius, sont-ils assez limités au point d’ ignorer à quoi ils risquent d’engager la France ???  ... la 3ème et dernière guerre mondiale ... s’ils arrivent à leurs fins !!!
                                      .
                                      Souhaitons qu’ils se ridiculisent et que les français les fassent dégager ... J’avais voté par défaut contre Sarko, et malheureusement voté Hollande ... En effet, personne n’ignore que Sarko ambitionnait d’envoyer l’aviation armée  française en Syrie ... j’ignore si Sarko se foutait de la gueule de Hollande en lui reprochant de ne pas s’être engagé en Syrie ... comme lui en Libye ... (de même que BHL ... )  ... le fait est ... que l’un et l’autre sont des soumis qui font du zèle ... et font payer les dégâts à la France en grave difficulté économique ainsi qu’à la majorité français qui auront du mal à comprendre pourquoi la France jette autant d’argent ... et envoie ses soldats partout où il ne faut pas !
                                      Pourquoi au fait ???


                                      • mortelune mortelune 5 avril 2013 17:31

                                        La France se résume bien dans ces trois personnages là. 

                                        « Liberté, égalité et fraternité » ont été remplacé par « le bon, la brute et le truand ». Sur la photo nous avons 3 énergumènes qui jouent simultanément les rôles de la ’brute’ et du ’truand’. (Cahuzac est un second rôle puisqu’il ne joue que celui du truand). Devinez qui joue les trois rôles en même temps depuis la saison 2012/2013. Et oui ! C’est Hollande, il est moins efficace que Sarkozy mais le metteur en scène de cette série, Rockefeller, n’a plus guère le choix de casting. Du reste c’est bientôt la fin et ça va pas être beau à voir. La Syrie, le Mali, la côte d’ivoire, l’Afghanistan et la Libye ne sont que des making of... chez nous ce sera ’les rivières pourpres’



                                        • le crocodile 8 avril 2013 07:19

                                          J´ai essayé de mettre le lien mais il est rejeté à chaque fois . Pourquoi ? Mystère . Mais , si on va sur google , et qu´on tape ce qui est écrit ci dessous , on trouve le lien en question et on a accès à tout plein de TRÈS bonnes explications sur le NOM et les sionistes :


                                          vigie-info « résister , c´est créer »


                                          • socrate&co 9 avril 2013 14:20

                                            Bravo ! Votre article est d’un grand intérêt et il remet les pendules à l’heure ! On a déjà une guerre au Mali et la France exsangue se lancerait dans une nouvelle guerre contre la Syrie ! Mais qui gouverne la France ?


                                            • Pingouin094 Pingouin094 11 avril 2013 08:57

                                              Je soutiens pour ma part la livraison d’armes aux insurgés de l’ASL, tout à la fois pour combattre le régime tyranique d’Assad mais également pour réduire l’influence du Front Al-Nosra dont la victoire serait aussi terrible pour les syriens qu’une victoire d’Assad.

                                              Néanmoins, il est vrai qu’en l’état, la livraison d’armes aux insurgés serait illégale en regard du droit international. Elle porterait donc les germes d’une destabilisations mondiales de bien plus grande ampleur, en rendant légitime le soutien d’un gouvernement à toute guerilla qui défend les mêmes causes idéologiques que lui.
                                              Ensuite, qui pourrait reprocher à l’Egypte des Frères Musulmans d’armer le Hamas ou le Venzuela d’armer les Farcs ?
                                              La France ne doit pas mettre le doigt dans un tel engrenage.

                                              Heureusement, il existe une solution juridiquement valide. Celui d’une résolution de l’assemblée générale de l’ONU, constatant le blocage du Conseil de Sécurité de l’ONU le rendant incapable d’assurer sa mission de maintien de la paix, reconnaissant le CNS comme seul représentant légitime du peuple syrien et demandant aux états membres de fournir une assistance militaire au CNS et à son armée, l’ASL.
                                              Juridiquement, cela est rendu possible par la résolution n°377 dite « union pour la paix » et a déjà été mis en oeuvre dans la résolution 36/121 de l’AG ONU du 10 décembre 1981, reconnaissant le Swapo comme seul représentant légitime de la Namibie et demandant aux états membre de le soutenir politiquement, financièrement et militairement dans sa lutte de libération contre l’occupant, l’Afrique du Sud en l’occurence.
                                              Pour plus de détail, lire sur mon blog : « Syrie, l’indispensable réforme de l’ONU »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès