Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La géopolitique africaine : une opportunité pour la France

La géopolitique africaine : une opportunité pour la France

Les liens qui se sont tissés entre les peuples du pourtour méditerranéen sont de plus au plus complexes à analyser, mais la France conserve une influence unique... Et malgré les critiques de Jean-Christophe Rufin, la présence française en Afrique reste une obligation stratégique, tandis que d’autres puissances se trounent de plus en plus vers ce continent. C’est pourquoi, le nouveau Monsieur Afrique, Richard Attias, appelle la France à ne plus jouer en "solo" et que Pascal Canfin souhaite renforcer le poids de la France…

Après le sommet de l’Elysée, le président de la République a annoncé le maintien des objectifs d’aide au développement. Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale a rappelé quelques jours plus tard dans les studios de RMC Infos que d’ici quelques siècles seulement, 700 millions de personnes parleraient français à travers le monde dont près de 85% en Afrique. Ces chiffres sont éloquents et suffisent à eux seuls, à faire comprendre les connexions qui pourraient s'établir entre nos deux continents.

Le rapport d’Hubert Védrine, missionné par Bercy s’exprime en ce sens. Il formule 15 propositions pour redéployer le partenariat franco-africain dans les années à venir et pour les futures générations. Le Doha Goals Forum, témoigne de ce nouveau panorama des relations internationales. A l’heure du multilatéralisme, la présence des membres du G20 attestent que les choses bougent en Afrique. Le co-organisateur nous explique : « il existe entre une grande partie de l’Afrique et la France une identité culturelle qui donne aux Français un véritable atout. A condition qu’ils cessent de jouer en solo ».

Mais la vérité n’est pas toujours la même d’un côté et de l’autre du Rhin. Aujourd’hui, le désengagement du premier contributeur européen de la scène africaine, est lourd de conséquences pour les budgets consacrés à ces missions. Comme le rappelle le journal Le Monde, « l'Afrique représente à peine 2 % des exportations allemandes (20 milliards d'euros sur 1 100 milliards en 2012) ». La question de la politique étrangère européenne est une nouvelle fois posée. Alors que la création du poste de Catherine Ashton avait semblé être un premier pas timide, la politique étrangère européenne reste la grande sacrifiée.

Alors que nos alliés se détournent du nouvel eldorado, la Chine elle, a déjà décidé de prendre le contrôle d’une partie des ressources stratégiques. Les Echos notent cette fois que « la part de marché de la Chine a atteint 16 % sur le continent africain en 2011 (contre 2 % en 1990). Dans le livre Mourir pour le yuan, l’analyse de l’auteur, Jean-Michel Quatrepoint, montre que ces tensions autour de l’appropriation des ressources de la planète pourraient bien être à l’origine d’un conflit planétaire, tout comme semble le croire la Banque Goldman Sachs.

La France est d’ailleurs pleinement consciente de la compétition qui a lieu en ce moment, pour preuve la réaction du Ministre du développement, Pascal Canfin. L’élu écologiste souhaite faire entrer les relations de coopération dans l’ère de la modernité. Avec son projet de loi, le Parlement pourra contribuer à évaluer l’affectation des dépenses publiques et réaffirmer son soutien par le vote du texte. La France a historiquement une tradition de solidarité, c’est sur ce visage fraternel qu’elle devra compter pourretrouver son influence et ses parts de marché.


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 28 décembre 2013 12:41

    Nous redevenons des colonisateurs...L’homme blanc supérieur sur l’homme noir...L’histoire se répète hélas.. !

    Pathétique..

    • PrNIC PrNIC 28 décembre 2013 15:08

      un bel exercice de langue de bois !

      car au final , que retenir de ce texte ?

      la poursuite de la francafrique avec l’expansion de notre belle langue en surface ....et le pillage continue des richesses minieres par en dessous ( sans retombées sociales pour les peuples concernés )

      les agoravox attendent plus de détails CONCRETS sur cette opportunité ( qui n’en est pas une )


      • leypanou 28 décembre 2013 15:27

        Encore un apprenti journaliste qui récite ses leçons bien appris ?
        A 15h25, 100% d’opinion négative, il faut se poser des questions là !


        • leypanou 28 décembre 2013 15:29

          bien apprises !!!


        • Piotrek Piotrek 28 décembre 2013 15:29

          Alors, tout d’abord bienvenue sur Agoravox.

          Vous nous parlez de la chance de la francophonie, et de tous ces beaux échanges qui forment des grumeaux de prospérité, d’une ère nouvelle et vertueuse.
          Bien que vous réussissez à caser un écolo dans le tout, vous ne pouvez vous empécher de conclure sur l’aspect purement économique de la chose en parlant de la concurrence chinoise.

          Un peu curieux, je suis allé voir qui est Richard Attias, et j’ai trouvé qu’il a une société de relations publiques (un lobbie) et je me permets de citer son argument de vente pour les entreprises :

          We work closely and discreetly with corporate and political leaders to develop strategic communication programs that establish their competitive positioning, expand their global reach and influence, and manage their brands and reputations in order to move their agendas forward measurably.

          Je traduis :

          Nous travaillons étroitement et discrètement avec les leaders économiques et sociaux pour développer les programmes stratégiques de communication qui vont asseoir leur position compétitive, étendre leur couverture internationale, et gérer leurs marques et leurs réputations pour faire avancer leurs projets de manière conséquente.

          Maintenant, avec un soupçon d’auto-critique, ne peut on pas supposer que les chaos en Afrique seraient peut-être du à des ras-le-bols de corruptions, utilisant l’Islam comme valeur refuge ?
          Ce monsieur Afrique ne fait-il pas ce qui a été fait depuis toujours et pour les mêmes raisons.

          Cette approche de l’Afrique a duré trop longtemps, et je pense qu’il est impossible de convaincre qui que se soit ici. Nous vivons désormais à l’époque d’internet et Agoravox est le pire des repaires que vous pouvez choisir : ça va du physicien quantique au chômeur (le dernier ayant l’avantage d’avoir beaucoup de temps libre en plus de Google)

          Si le reste de l’Europe n’a pas envie de suivre, c’est tout simplement qu’elle n’a rien à y gagner contrairement à certains français (dont je ne fais pas partie)


          • le crocodile 28 décembre 2013 22:15

            « La géopolitique africaine : une opportunité pour la France : »

             

            Mais bien sur .C´est comme l´immigration de masse !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Cecilia Fabrou


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès