Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La guerre de Syrie, un tournant historique… pour qui ?

La guerre de Syrie, un tournant historique… pour qui ?

Sous l’impérialisme déclinant, stade ultime du mode de production capitaliste hégémonique, tous les conflits sont des guerres interimpérialistes, ce qui inclut les guerres soi-disant « civiles », les guerres régionales, ainsi que les escarmouches contre le terrorisme international.

Sous l’impérialisme déclinant, stade ultime du mode de production capitaliste hégémonique, tous les conflits sont des guerres interimpérialistes, ce qui inclut les guerres soi-disant « civiles », les guerres régionales, ainsi que les escarmouches contre le terrorisme international que les médias à la solde présentent comme des guerres particulières, menées par des exaltés, des islamistes hystériques et sans logique, et autres facéties rocambolesques. Les mercenaires terroristes sont pour la majorité de jeunes désœuvrés gageant leur solde ou perpétrant des vols pour payer les factures de leur famille étendue. Sans le soutien tactique (pétrole, électricité, denrées, transport), économique, financier (solde des combattants, échanges et transferts de monnaies), militaire (armes, munitions, pièces de rechange, renseignement, entrainement), une entité comme L’État islamique (DAESH) ne pourrait survivre. Si DAESH, et si les camps d’entrainement djihadistes (en Turquie et en Jordanie), survivent et prolifères en Orient et en Afrique c’est que des puissances impérialistes terroristes, et leurs affidés, soutiennent ces structures en tant que pions sur l’échiquier de leurs guerres internationales. N’en déplaise aux intellectuels stipendiés qui voudraient y voir une « entité révolutionnaire postmoderne » (sic), DAESH-EI est un « joker » de l’impérialisme Atlantique que l’impérialisme iranien et ses alliés détruiront (1).

DAESH-État Islamique trouve son origine dans la guerre lancée par l’Alliance Atlantique (l’alliance impérialiste dominante) contre la bourgeoisie syrienne délinquante, inféodée à l’alliance russo-chinoise concurrente. La guerre de Syrie est la cinquième guerre après celle du Liban, celle d’Afghanistan, celle d’Irak et celle de Libye que l’Alliance Atlantique perd parce que les bourgeoisies nationalistes régionales sont parvenues à mobiliser les populations locales, comme chair à canon, pour résister à leur asservissement total, ce que les autres bourgeoisies régionales ont préféré éviter, pour le moment (Arabie saoudite, Turquie, Égypte, Jordanie, Qatar, Oman, Koweït, etc.), mais il pourrait en être autrement d’ici quelque temps (2). 

Avant 2001, les États-Unis, leader de l’Alliance Atlantique et de son bras armé l’OTAN, dominaient totalement le paysage politique, diplomatique, idéologique, culturel et militaire mondial. Cependant, cette superpuissance avait déjà amorcé son déclin économique. Qui pense déchéance économique pense également déchéance politique, diplomatique, idéologique et militaire à moyen terme. Depuis 2001, sur le front militaire de la guerre interimpérialiste, le vent a tourné. Les États-Unis et leurs alliés ont pu bombarder ou détruire économiquement le Liban, l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et la Syrie, mais ils n’ont pas su imposer la « pax americana » sur ces territoires où leurs troupes et leurs collabos locaux sont traqués, exécutés, ou mis hors-jeu. Le Président-maire de Kaboul, assigné à résidence par les talibans, où ils ont commencé à le traquer, en est l’illustration probante. Oubliez cette fadaise à propos de la « stratégie du chaos et du complot » imaginée par les petits bourgeois occidentaux ne comprenant rien à l’économie politique mondiale. La bourgeoisie se résigne à la guerre quand elle croit qu’il n’y a pas d’autres moyens d’imposer sa loi et de défendre ses intérêts économiques. Comme les capitalistes chinois le professent, c’est par la paix que l’on empoche la paie… et le maximum de profits.

Au Liban, le pays s’est stabilisé en zones d’influence représentant la force économique, politique et militaire approximative de chacune des factions de la bourgeoisie belligérante. En Irak, le pays a été scinder en trois « royaumes combattants » : le Kurdistan sous influence israélienne (le porte-avion insubmersible de l’Amérique dans la région) et occidentale ; la zone sunnite sous influence de DAESH-EI ; et la région Chiite sous « protectorat » iranien. Ici aussi, les États-Unis ont dû se retirer, disqualifier, et donner la main à des hobereaux locaux en perte de vitesse. En Libye, ce n’est guère mieux, les factions de la bourgeoisie locale s’entredéchirent pour le contrôle du pétrole allant jusqu’à mettre en péril les exportations vers l’Europe qui a pourtant grand besoin de ces approvisionnements. En Syrie, où s’étire le cinquième round de leur dégeler militaire, les résultats sont encore plus catastrophiques. Si en Afghanistan, en Irak et en Libye les terroristes américains et leurs alliés de l’OTAN sont parvenus à assassiner les têtes d’affiche des bourgeoisies locales (Omar, Ben Laden, Saddam, Kadhafi), en Syrie en revanche, ils ne sont même pas parvenus à déboulonner Bachar al-Assad dont ils ont fait un héros de la résistance nationaliste antiimpérialiste, mutant un simple bourrin en héros de la résistance arabe contre l’oppression néocoloniale occidentale. Et voici que l’impérialisme « émergent » russo-chinois-iranien se présente comme une alternative crédible à l’impérialisme occidental et étatsunien en déclin. Nous pouvons déjà prédire que la guerre du Yémen, où le Royaume des Saoud s’empêtre, sera la sixième défaite de l’Alliance Atlantique aux mains des bourgeoisies nationalistes moyen-orientales se servant des populations locales comme chair à canon de leurs ambitions. 

La petite bourgeoise – particulièrement celle de gauche en voie de paupérisation – a un rôle singulier à jouer dans la dramatique syrienne homérique qui perdure depuis cinq ans. Cette guerre a provoqué 400 000 morts et des millions de déplacés qui encombrent les routes de la désespérance européenne, le refuge des déplacés. Malgré les menées destructrices des bourgeoisies saoudienne et turque (vassaux de l’impérialisme Atlantique) et des mercenaires pseudo djihadistes le pouvoir bourgeois syrien s’est maintenu, ne cédant même pas sur la répudiation de leur Président, Bachar al-Assad, le plébisciter. La défaite des puissances impérialistes occidentales est totale et la victoire des puissances impérialistes « émergentes » est presque complète. Ne reste plus qu’à entériner cette réalité à Genève. « L’Opposition syrienne » (sic) défaite et l’impérialisme français auront beau s’agiter, dénoncer, s’enrager, la partie est jouée, Bachar partira quand la bourgeoisie syrienne en aura décidé avec la complicité de ses alliés (Iran, Hezbollah, Irak et Russie). Une nouvelle alliance impérialiste est née en Orient, même qu’elle s’offrira le luxe de nettoyer la région de DAESH-EI, cet artéfact obscurantiste et décadent, une entité que l’impérialisme Atlantique a créée, soutenu et commandité, puis abandonné, et qu’il doit aujourd’hui regarder exterminer par ceux qui ont mis en échec ses menées machiavéliques.

La classe prolétarienne syrienne et la classe prolétarienne de toute la région ne doivent pas se réjouir de cette victoire, elles ont changé de maitre, mais pas de condition sociale, économique ou politique. Désormais, la région sera déchirée par des guerres interfactions entre les reliquats de la bourgeoisie commerçante, les factions vivant de la rente et les factions bourgeoises montantes – industrielles – alignées sur les nouvelles puissances impérialistes « émergentes ».

 

Cet article est disponible sur le webmagazine http://www.les7duquebec.com/7-au-front/215440/

 

  

(1) Un intellectuel universitaire spécule sur la postmodernité de DAESH (!) http://www.lorientlejour.com/article/981513/-letat-islamique-est-une-entite-eminemment-postmoderne-.html

(2) Israël, base militaire avancée de l’impérialisme Atlantique (et ses alliés libanais) ont été défait aux mains du Hezbollah libanais soutenu par la Syrie et l’Iran. Aujourd’hui, il n’est pas surprenant que la bourgeoisie du Hezbollah retourne l’ascenseur à la bourgeoisie syrienne. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • njama njama 22 avril 17:53

    @ Robert Bibeau

    « parce que les bourgeoisies nationalistes régionales sont parvenues à mobiliser les populations locales, comme chair à canon,... »

    Cela ne vous viendrez pas à l’esprit que c’est une légitime résistance patriotique contre des agresseurs impérialistes. Le parti communiste syrien en fait partie

    un de mes anciens commentaires vous fera peut-être réfléchir, il n’a pas pris une ride :
    njama 22 mars 2013 12:21

    Et pendant ce temps-là le PCF (Parti communiste français) organise des colloques de SOLIDARITÉ AVEC LE PEUPLE SYRIEN comme cette Soirée d’information et de débat avec les représentants des forces d’opposition démocratiques syriennes, le 20 mars :
    http://www.humanite.fr/fil-rouge/mercredi-20-mars-a-paris-soiree-de-solidarite-avec-le-peuple-syrien

    Parmi les invités, Basma Kodmani, politologue qui n’a pas vraiment les frères musulmans en sympathie, mais qui a ses entrées chez Bilderlberg ( guardian.co.uk) ou Monzer Makhous, faux-ambassadeur de la Syrie, représentant de la Coalition ...

    sans même se préoccuper de l’avis des vrais communistes syriens ...
    Parti communiste Syrien Unifié : Une lettre à tous les partis communistes et ouvriers du monde
    Damas, le 9/02/2013
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article134215

    http://www.lien-pads.fr/article-parti-communiste-syrien-unifie-une-lettre-a-tous-les-partis-communistes-et-ouvriers-du-monde-115317926.html

    Déclaration du Parti communiste Syrien

    "Le Comité central a estimé que le devoir fondamental des communistes, comme de tous les patriotes, réside dans la défense de l’indépendance nationale de la Syrie et la défense de l’unité du territoire national, face aux complots réactionnaires arabes, sionistes, impérialistes. Il est aussi de s’opposer aux actes criminels commis par les ennemis de la patrie, et les exécutants de la volonté des colonisateurs.« 

     »Le Comité central de notre parti s’est exprimé à la rencontre des partis et forces nationales, en insistant sur l’importance de l’alliance de toutes les forces nationales et de l’unité des rangs, notamment dans les circonstances difficiles auxquelles fait face notre pays. L’unité du Front national est un devoir face à l’unité des forces réactionnaires."

    Damas 05/12/2012
    http://www.legrandsoir.info/declaration-du-parti-communiste-syrien.html

    • njama njama 22 avril 18:17

      @ Robert Bibeau

      Que vous ne soyez pas d’accord avec les communistes syriens, patriotes, soit, mais que vous seriez d’accord avec les positions du PCF serait incompréhensible.


    • njama njama 22 avril 18:28

      @ Robert Bibeau
      La position du PCF suit à la lettre depuis le début le mantra atlantiste sur la Syrie, renverser Bachar, ce qui s’appelle de la sédition, ou tentative de putsch

      njama 18 juin 2013 23:47

      L’Humanité (PCF) a adopté depuis le début la ligne atlantiste :

      Lors d’un débat à la récente fête de L’Humanité (2012), Jacques Fath, responsable des relations internationales au PCF, a déclaré : « Pour que la paix soit possible, il faut que Bachar al-Assad tombe, c’est l’unique solution ».

      Cette prise de position range la direction du PCF dans le camp de ceux qui s’opposent à une issue pacifique du conflit qui ensanglante la Syrie.

      La position de la direction du PCF repose sur une fiction qu’elle entretient depuis les premiers mois du conflit syrien : tout faire reposer sur un « soulèvement contre un régime dictatorial ».

      Elle persiste dans cette « explication » alors que les preuves s’accumulent de la présence de milliers de mercenaires étrangers sur le sol syrien entraînés et armés par l’OTAN et ses vassaux locaux.

      Ce complot impérialiste, que dénoncent la gauche latino-américaine et nombre de partis communistes et ouvriers de par le monde, reste inexplicablement ignoré par la direction du PCF.

      http://www.legrandsoir.info/syrie-la-direction-du-pcf-contre-une-issue-pacifique.html



    • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 avril 19:20
      @njama

      De fait, le PCF est un parti politique de la bourgeoisie française qui adopte exactement les positions du grand capital français frustré de voir la néocolonie syrienne lui échappée (en terme de marché et de source de plus-value) au profit des nouvelles puissances capitalistes émergentes (Russie-Chine-Iran)

      La position des révolutionnaires prolétariens est de dénoncer les manigances des anciens impérialistes en déclin (France, Angleterre, Allemagne et USA) et leurs assauts contre le régime qui entraine et maintien la guerre, qui n’est pas une guerre civile mais une guerre d’agression impérialiste contre une néocolonie déviante.

      Le problème de la bourgeoisie syrienne et de son représentant  Assad est l’affaire du prolétariat syrien et de lui seul... tout comme le problème que pose le grand capital Français et de sa moufette Hollande est l’affaire du prolétariat français et de lui seul et aucune puissance impérialiste ne devrait expédier des djihadistes en France pour aller y faire sauter des bombes dans les cafés afin d’ébranler le pouvoir de Hollande. 

      Robert Bibeau Producteur hTTp ://www.les7duquebec.com



    • Layly Victor Layly Victor 22 avril 19:29

      @njama
      Le pari communiste français est en pleine décomposition et dans un processus de trahison totale.

      Il n’a plus rien à voir avec ses pères fondateurs.
      La ligne politique de sa direction (Pierre Laurent), suivie moutoninèrement par les militants, est la soumission totale aux bobos germanopratins de la gauche de la gauche de la gauche. et aux bobos écolos, les meilleurs agents du capitalisme mondialisé. Seul espoir, selon eux, pour conserver des strapontins électoraux.
      Le PCF a trahi l’amitié traditionnelle de ses pères fondateurs avec la Russie, encourage le soutien occidental aux nazis de Kiev, et tout à l’avenant. Lorsque le sinistre Hollande a refusé de participer aux cérémonies du 9 Mai à Moscou qui célèbrent la victoire sur les nazis, le PCF n’a rien dit. Pire, lorsque les journaleux hystériques (cornaqués par le fourbe BHL) ont prétendu que le camp de concentration d’Auschwitz a été libéré par les Ukrainiens, et que les représentants de la Russie ont été exclus de la cérémonie commémorative, le PCF n’a rien dit. On a « oublié », ( n’est-ce pas Bibeau ?) que l’Ukraine était alliée de l’Allemagne nazie, et la direction du PCF l’a oublié.

      Une autre trahison est l’abandon total des principes communistes de morale « ouvrière » et de droiture. De mon temps, un communiste se devait d’être le meilleur, à l’usine ou à l’université. Même si on n’était pas d’accord avec eux, c’était un fait indiscutable. Aujourd’hui, le PCF et son syndicat satellite, la CGT, soutiennent les petits voyous bourgeois, comme le montre l’affiche ignoble de la CGT.

      Une autre trahison phénoménale, moins connue du public, concerne le nucléaire civil. Que l’on soit favorable ou pas au nucléaire français, il faut savoir que les communistes ont été, à la libération, les maîtres d’oeuvre du programme électronucléaire français. Lorsque j’étais jeune chercheur au Commissariat à l’Energie Atomique, un grand nombre de chefs et de grands scientifiques (de renommée mondiale) étaient communistes. Aujourd’hui, ils sont à la remorque des plus médiocres et des plus hystériques des verts anti-nucléaires. Ils utilisent leur relais de la CGT pour torpiller EDF et AREVA, ont approuvé la loi de transition énergétique de l’enfumeuse en chef du Poitou, qui est un coup de poignard dans le dos de l’industrie française, et apportent leur soutien implicite aux gangsters de l’éolien (la nouvelle bulle financière).
      Bref, ils s’acoquinent avec tous les fossoyeurs de la classe ouvrière.

      Tout ceci est habillé d’un discours fumeux sur la « lutte des classes »

    • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 avril 19:31
      @njama

      Je vous invite cher monsieur à bien lire mon papier - vous verrez que je soutien évidemment pas l’agression impérialiste française et de l’OTAN contre le gouvernement syrien qui a décidé de se réaligner en direction des puissances impérialistes émergentes (Russie-Chine-Iran).

      Il me semble clair que je décris ce conflit comme une guerre entre puissances impérialistes our le partage du Moyen-Orient et de ses sources de plus-value. Les prolétaires de la région (y inclut ceux résidant en Syrie mais aussi ceux d’Irak etc.) servent de chair à canon sous la bannière PATRIOTIQUE (d’un côté comme de l’autre).

      Les prolétaires n’ont pas de patrie ils n’ont que des maitres vendus à une puisance impérialiste ou à une autre.

      NON je ne suis pas d’accord avec les mots d’ordre patriotiques du PC syrien qui refait à cette occasion le coup du patriotisme que le grand capital a fait à toute la classe prolétarienne lors de la Seconde guerre mondiale = les prolétaires ont été bernés à cette époque et quel fut leur sort depuis 1945 - 2016 ???

      Robert Bibeau Producteur. http://www.les7duquebec.com



    • njama njama 22 avril 19:39

      @Robert Bibeau

      Au moins vous saurez à quoi vous en tenir sur le PCF français, idem pour NPA, ex LCR Ligue Communiste Révolutionnaire) qui pourtant se définit Nouveau Parti Anticapitaliste !

      A gauche (si tant est qu’elle existe encore, ou plutôt ce qu’il en reste) seuls Mélenchon (FG Front de Gauche) a toujours gardé des distances et n’y a jamais adhéré pas plus que soutenu cette coalition off-shore totalement illégitime en droit international, et le PCRF Pôle de Renaissance Communiste en France qui publie ici sur ce site.

      JL Mélenchon, au grand dam des corniauds du sérail politiquement correct et soumis à Washington, « félicitait » d’ailleurs récemment la Russie pour son intervention en Syrie contre les terroristes. « « Ce sont les Russes qui ont coupé les communications qui (permettaient à Daech) de sortir le pétrole pour faire de la contrebande par la Turquie », a souligné le candidat à l’élection présidentielle.
      « Donc je félicite les Russes d’être parvenus à couper cette liaison (...) Daech va être étranglé. Et comme c’est Daech qui nous a frappés, je souhaite qu’ils soient frappés à mort », a-t-il poursuivi. »
      Trafic de pétrole que ne devait pas ignorer les services de renseignements impérialistes.


    • njama njama 22 avril 19:47

      @Robert Bibeau

      Je n’ai jamais dit ni compris que vous souteniez l’agression impérialiste française et de l’OTAN contre le gouvernement syrien, mais comme votre analyse politique reste très empreinte d’une grille de lecture, la bourgeoisie qui manipule le peuple ... je voulais juste savoir si vous vous y retrouviez au milieu de ces positions opposées entre communistes syriens et communistes français. Et votre réponse a été parfaitement limpide, c’est l’affaire du prolétariat syrien et de lui seul...
      Croyez bien que je partage totalement votre avis


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 22 avril 19:52
      @njama

      Vous devriez lire les textes que vous commentez monsieur. J’y ai écrit explicitement qu’une entité comme DAESH ou Al Nostra et Al Qaida ne peuvent survivre très longtemps sans un solide soutien de la soi-disant « communauté internationale » (lire l’alliance impérialiste dominante - ou celle aspirante à le devenir).

      Mélenchon fait dans l’opportunisme - Lire notre dernier paragraphe pour connaître notre position quand au résultat de cette guerre d’agression internationale.

      Le prolétariat va changer de maitre mais pas de condition sociale économique, politique,

      Robert Bibeau. Producteur. Les7duQuebec.com



    • Layly Victor Layly Victor 22 avril 20:07

      @Robert Bibeau
      Si, justement, les prolétaires ont une patrie, qu’ils chérissent parce que c’est tout ce qu’ils ont, leur unique fierté. Dans tous les pays du monde, ce sont les plus pauvres qui ont toujours été les plus patriotes, et les bourgeois qui ont trahi.

      Les classes populaires de Russie et de Chine, par exemple, ont adhéré au combat pour la patrie.
      Même en France, lors de la défaite de 1870 contre la Prusse, ce sont les classes populaires qui ont relevé le drapeau (la commune de Paris).
      Si j’en crois votre discours marxo-fumeux, il ne fallait pas participer à la lutte contre l’Allemagne nazie ?

    • JC_Lavau JC_Lavau 23 avril 14:01

      @njama.
      Le PCF aussi est acheté et n’est plus qu’une colonie.
      L’Huma n’a trouvé à dire que du bien de Gudrun Schyman.
      Gudrun Schyman, c’est la députée qui a déposé au Riksdag un projet de loi d’un impôt spécifique sur le délit de masculinité, commis de naissance par 52 % de la population suédoise.
      http://deonto-famille.info/index.php?topic=26.0
      A la guerre sexiste comme à la guerre !


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 21:46
      @Layly Victor
      Je ne suis pas surpris que vous ayez été un sympathisant du PCF... Vous en conservez la rhétorique nationaliste bourgeoise et chauvine... celle qui a mis le prolétariat français à la remorque des capitalistes français pour leur servir de chair à canon contre les pauvres misérables prolétaires allemand et italiens (ou les PC ont fait la même trahison nationaliste).

      EDF n’est pas VOTRE compagnie. C’est l’entreprises des capitalistes français avec des investisseurs capitalistes de toute l’Europe également et les prolétaires doivent exproprier les capitaux de ces capitalistes sans aucune exception et socialiser l’ensemble de l’économie - Toute l’économie au total.

      Robert Bibeau


    • JC_Lavau JC_Lavau 28 avril 02:56

      @Robert Bibeau.
      Cet auteur ferait une excellente affiche en pied devant le restaurant du Congre debout.


    • Layly Victor Layly Victor 22 avril 19:53

      Monsieur Bibeau


      N’étant pas marxiste comme vous (je n’ai pas cette chance), j’ai au contraire des raisons de me réjouir de la victoire de mes amis Syriens, Russes, Iraniens, Libanais, sur les fanatiques islamistes et leurs pourvoyeurs occidentaux et saoudiens : c’est peut-être la fin du martyre pour les Chrétiens, Alaouites et Yazidis, des gens qui vous sont totalement indifférents.
      J’observe d’ailleurs un parallèle entre votre attitude, qui se veut celle d’un personnage éclairé, et celle de Claude Askolovich, le propagandiste sioniste et franc-maçon de I-télé, un prédicateur de la mort totale. Au lendemain de la libération de Palmyre, il en était malade. Et de se lancer dans des contorsions du genre : « Palmyre, c’est la culture, c’est l’histoire, c’est le patrimoine,...mais doit-on préférer la culture au fait de déposer un dictateur sanguinaire ? Et blablabla, et blablabla ». Il avait du mal à cacher sa déception.
      Vous faites le même genre d’écran de fumée, mais dans le genre lutte des classes. Quand vous parlez de Bachar el Assad comme de la « bourgeoisie », vous n’avez même pas fait l’effort d’étudier l’histoire réelle et de comprendre ce que le mouvement Baas représente pour la Syrie et pour l’Irak.
      Quand vous parlez du martyre des peuples d’Orient comme d’une péripétie de la guerre impérialiste (tous dos à dos), c’est d’une hypocrisie sans nom.

      Une fois de plus, la Russie sauvera le monde.

      • njama njama 22 avril 21:33

        @Layly Victor

        Merci d’abord pour votre soutien.

        Le marxisme n’est pas une religion, ou, le seul point commun avec « est » - car c’est un fait historique - que ceux qui s’en réclament ont différentes interprétations. Et chacun y va de son couplet pour désigner l’’autre « hérétique ». L’analyse marxiste est juste, c’est bien pour cela qu’elle dérange profondément ! Vous n’avez pas cette chance vous dites, mais ne vous préoccupez pas de ce que les autres pensent, je ressens très bien qu’au moins certaines de ses valeurs fondamentales, basales, vous tiennent à cœur, et qu’elles honorent cette pensée iconoclaste. Et qu’à ce titre vous méritez très bien d’être marxiste. 

        Je suis bien d’accord à vous lire que Robert Bibeau ne semble pas avoir fait l’ effort de comprendre ce que le mouvement Baas représentait exactement pour la Syrie et pour l’Irak.
        Plus loin géographiquement mais autour, le nassérisme et vous oubliez le Liban aussi (qui faisait partie de la Grande Syrie). Par rapport à la pensée bassiste, il est plus qu’évident et certain que les histoires des médias de luttes confessionnelles, de chrétiens persécutés ne sont que des fables, car cette pensée politique « arabe » était largement inspirée par des chrétiens en harmonie avec des musulmans. Qu’ils fussent chiites, sunnites, alaouites n’était pas la question, car la genèse est une pensée purement politique, populaire, socialiste.

        Le programme du Baas n’était pas, n’est pas fondamentalement communiste au sens léniniste, ni trotskyste, mais il était et reste très largement d’inspiration marxiste, et éminemment socialiste ... et de ce fait, pour le grand Kapital, c’était la bête à abattre dans ce Moyen-Orient. Nationaliser l’énergie, et d’autres secteurs de l’économie et de la société aux yeux de ces impérialistes, c’était le blasphème absolu qui pouvait mettre en péril leur domination, leur classe sociale, leurs monopoles néo-coloniaux  !


      • njama njama 22 avril 21:55

        Nationaliser l’énergie, et d’autres secteurs de l’économie et de la société aux yeux de ces impérialistes, c’était le blasphème absolu !

        j’oubliais le chantage exercée par l’empire britannique contre Mossadegh et ses idées de nationalisation du pétrole, c’était, ou il renonçait, ou c’était la guerre, et la Navy était déjà là à la porte de l’Iran pour canonner s’il ne cédait pas
        C’est ce qu’on appelle je crois, mettre le couteau sous la gorge, ou le pistolet sur la tempe ...


      • Layly Victor Layly Victor 23 avril 19:49

        @njama
        Hommage au docteur Mossadegh, vous avez raison de le souligner


      • njama njama 22 avril 21:08

        L’anticommunisme, profession des sionistes

        Les Juifs aussi sont divisés en classes : une classe dominante, et une classe dominée. Le sionisme est avant tout l’idéologie de la classe dominante juive :

         un petit livre, de moins de cent pages en gros caractères, qui nous vient en direct de l’ancienne Union Soviétique. Il a été écrit par N. Bolchakov et publié par Novosti en 1972.

        Il nous explique que le sionisme est l’idéologie de la classe dominante juive et qu’il est donc forcément anticommuniste. Mais aussi, il dénonce les nombreuses compromissions du sionisme avec Hitler et les nazis. Ce petit livre est bourré de références prouvant ce qu’il raconte.

        Ne loupez pas ce livre, car il est introuvable. Même d’occasion. Il doit cependant être consultable à la Bibliothèque nationale. À condition toutefois d’en connaître l’existence…

        ...
        http://mai68.org/spip/spip.php?article4974

        téléchargeable au format PDF :
        http://mai68.org/spip/IMG/pdf/L-anticommunisme_profession_des_sionistes.pdf

        bonne lecture Robert Bibeau, tout cela est histoire de luttes des classes


        • njama njama 22 avril 22:42

          @Layly Victor

          dans un de vos commentaires vous dites @ Robert Bibeau : Si, justement, les prolétaires ont une patrie, qu’ils chérissent parce que c’est tout ce qu’ils ont, leur unique fierté. Dans tous les pays du monde, ce sont les plus pauvres qui ont toujours été les plus patriotes, et les bourgeois qui ont trahi.
          A la base le marxisme (terme que je préfère employé plutôt que communisme), est incontestablement internationaliste au principe que cette analyse est valable universellement, et qu’elle dépasse les clivages des nations. Même si elle demande de la perspicacité intellectuelle, car toutes les situations économiques et culturelles ne sont pas identiques partout. Mais sur le fond, elle reste assez juste comme observation anthropologique, sociologique et économique du mode de fonctionnement des sociétés, et assez compatible dans différents contextes politiques et culturelles, en supposant intelligence et adaptation.

          Après, suivant les aléas de la vie d’une société et de ses contraintes, comme ceux d’une nation, différents ordres de priorités s’imposent, que l’on soit communiste ou non, particulièrement quand une survie en dépend. Un peu comme l’histoire des gros cailloux de la vie, la priorité des nécessités peut varier suivant les circonstances, et une priorité qui en était une est reléguée à l’arrière plan en attendant des jours meilleurs

          Donc, bien que le parti communiste syrien se réclame d’une internationale communiste (qu’il interpelle d’ailleurs ...), dans la priorité du moment politique de cette agression contre la Syrie qui menace son existence, sa réalité physique, nationale, historique, et sa réalité politique, il est très juste qu’il mette en priorité, entre autres pour la survie du prolétariat qu’il défend comme pour lui même, une résistance nationaliste et une allégeance à le Défense nationale, auquel d’ailleurs se rallie une très grande majorité (entre 2/3 et 3/4) du peuple syrien.

          Un peu comme pour les Kurdes syriens, ils sont très conscients que l’actualité politique n’est pas à des revendications, sécessionnistes, indépendantistes, fédéralistes supposant une plus grande autonomie ... même si les pervers atlantistes cherchent à les acheter ... Ils n’ont jamais combattu l’armée syrienne depuis le début de ce conflit et l’armée syrienne les soutient.
          Les Kurdes syriens ne sont pas sécessionnistes, et si les Kurdes sont malmenés, ce n’est ni en Syrie, ni en Iran, ni en Irak, mais bien en Turquie qu’ils le sont.


          • Layly Victor Layly Victor 23 avril 20:27

            @njama
            Nous savons tous que Mao Tse Toung a eu une fin de vie décevante et qu’il a multiplié les erreurs impardonnables.

            Ceci n’enlève rien à la clairvoyance dont il a fait preuve dans sa jeunesse. Quand le Japon impérial a attaqué la Chine, il n’a pas hésité un seul instant à faire alliance avec le Kuo Min Tang, l’ennemi mortel, pour dresser un front patriotique contre l’envahisseur.
            Ses exploits ne furent pas seulement militaires, ils furent du domaine de la parole, quand il réussit à convaincre ses camarades du PCC à travers les deux ouvrages
               Indépendance et autonomie au sein du front uni et De la guerre prolongée
            Il a compris que la défense nationale était un enjeu qui devait passer au premier plan.

          • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:42
            @Layly Victor

            VOILA la synthèse de toutes les erreurs des PSEUDOS révolutionnaires prolétariens.

            Le prolétariat n’a pas d patrie et une guerre PATRIOTIQUE EST FONDAMENTALEMENT une guerre d’une bourgeoisie contre une autre bourgeoisie qui ET L’HISTOIRE LA DÉMONTRÉE - ne sert qu’a consolider le pouvoir d’une faction sur les autres.

            LA PREUVE. LES MAOISTES BOURGEOIS CHINOIS ONT GAGNÉ LA GUERRE CONTRE LA BOURGEOISIE JAPONAISE ET ALORS ??? où EN EST LE PROLÉTARIAT CHINOIS AUJOURD’HUI ?? Où en était-il en 1949 ??? puis en 1970 avec Nixon à Pékin ???

             
            Le patriotisme est anti-révolutionnaire prolétarien 



            Robert Bibeau Producteur. Les7duquebec.com



          • Michel Maugis Michel Maugis 23 avril 02:13


            Merci á njama et Layly Victor pour leurs excellents commentaires.

            Marxiste et communiste véritable, je suis d’ accord avec vous.

            et Bibeau ne sert qu’à semer la confusion dans LA LUTTE CONTRE L’ EMPIRE TERRORISTE US.

            il est en fait un allié objet de ses crapules US à insister pour mettre tout le monde dans le même panier.

            pour lui c’ est aider à combattre la bête. ou pour se faire mousser ?

            Quant au P« c »F, je retiens l’opinion de son bureau politique au lendemain de l’ assassinat de Kadhafi par sarkonazy. « personne ne regrettera  »Kadhafi"

            En clair : merci Sarko... pour avoir des voix ? des voix de faux culs


            • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:46
              @Michel Maugis

              Tu ne devrais pas cracher dans la main de tes amis du PCF Maugis - ils sont en harmonie avec tes pensées nationaleuses réactionnaires et chauvines... c’est seulement que vous ne les exprimés pas de la même manière - toi tu voudrait un relief go-gauche alors qu’eux qui doivent sauver leurs députés (ce qui n’est pas ton acas) doivent temporiser pour la prochaine mascarade électorale ou ton parti présentera surement des saltimbanques !!!

              Pauvre Maugis le mal -aimé.

              Robert Bibeau. Producteur Les7duquebec.com

               

            • njama njama 23 avril 10:35

              @Robert Bibeau
              Cette guerre a provoqué 400 000 morts et des millions de déplacés qui encombrent les routes de la désespérance européenne, le refuge des déplacés.

              Ce chiffre repris dans la plupart des médias depuis quelques jours seulement sert avant tout la propagande atlantiste. Bachar dictateur qui massacre son peuple, régime sanguinaire, et son complice russe le vilain Vladimir ... toujours le même refrain depuis 2011.
              .
              Ce 400.000 émane d’une nouvelle source, un Think Tank The Syrian Center for Policy Research basé à Damas dont un des fondateurs et l’auteur du Rapport serait un certain Rabie Nasser (source Le Figaro.fr 12.02.2016), fondateur d’une start-up en recherches socio-économiques en janvier 2013 : « A new Damascus-based research organisation sees opportunities amid the strife »

              Cette info de 400.000 morts a été récupérée par l’ONU, sur quels critères de fiabilité ? puis par les médias de The Guardian, Thrusday 11 February 2016

              « Fatalities caused by war, directly and indirectly, amount to 470,000, according to the Syrian Centre for Policy Research (SCPR) – a far higher total than the figure of 250,000 used by the United Nations until it stopped collecting statistics 18 months ago. »

              « Of the 470,000 war dead counted by the SCPR, about 400,000 were directly due to violence, while the remaining 70,000 fell victim to lack of adequate health services, medicine, especially for chronic diseases, lack of food, clean water, sanitation and proper housing, especially for those displaced within conflict zones. »

              alors qu’à la même époque selon la plupart des médias le nombre de morts se situait entre 250 et 270.000 !
              Depuis, dans la foulée, l’OSDH (tout aussi nébuleuse ONG londonienne) qui était pourtant la référence pour toute la presse, mais avait avoué distiller ses chiffres sur la base de statistiques, a fait bondir le sien de 100.000 d’un coup !
              100.000 morts qui auraient échappé à ses pourtant fins observateurs en Syrie ? mais où sont donc les cadavres ?
              Tout comme l’OSDH, le SCPR fonctionne sur des bases statistiques.

              On mesure l’écart important avec le dernier chiffre publié par la source syrienne très documentée Syrian Revolution Martyrs Database, une source de l’opposition donc qui se base sur différents réseaux en Syrie était de « The number of documented martyrs is 149,007 in 1,810 days up to 29/2/2016 »
              http://syrianshuhada.com/?lang=en
              Cette base de données ne comptabilise que les morts syriens.

              Ce n’est plus un secret pour personne que les combattants étrangers sont venus très nombreux en Syrie par dizaines de milliers, mais 200 / 250.000 étrangers morts ça ferait un peu beaucoup de terroristes, non ? 


              • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:53
                @njama

                Ce chiffre de 400 000 morts ou un autre ne me parait pas un aspect capital de l’analyse 300 000 ou alors 600 000 ne changent rien à l’analyse.

                En aucun cas je n’écris que ces 400 000 victimes et ces millions de réfugiés sont le fait des troupes de Bachar ou d’une autre faction - je ne saurais départagé les chiffres de la douleur et de la souffrance... Cette guerre d’agression impérialiste occidentale contre le pion syrien de Poutine doit cesser VOILÀ TOUT

                Le prolétariat n’a rien à gagner d’un côté comme de l’autre mais le pire des criminels c’est celui qui attaque et c’est l’impérialisme occidental qui ici a attaquer.

                Mais pas plus que vous je ne possède le pouvoir d’arrêter ce massacre - ma seule capacité c’st d’éclairer sur les enjeux véritables et les ennemis véritables NON PAS DU PEUPLE SYRIEN MAIS DU PROLÉTARIAT SYRIEN ET DU MOYEN-ORIENT TOUT ENTIER.

                Robert Bibeau. Producteur. Les7duQuebec.com



              • JC_Lavau JC_Lavau 23 avril 13:49

                Sociologie de pacotille, concepts fossilisés, haine généralisée, et son fantasme d’omniscience perpétuelle : voilà des mois que je ne supporte plus Robert Bibeau, monomane vaticinant.


                • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:55
                  @JC_Lavau

                  Masi allé en repos monsieur Lavau sur d,autres pages web dilué votre ramage ( smiley

                  Aller bon courage aller voir si j’y suis

                  Robert Bibeau. Producteur. Les7r=duquebec.com


                • alinea alinea 23 avril 14:23

                  Je pense que les filtres de la pensée sont efficaces en un certain nombre de cas mais jamais universels. L’adaptation n’est pas un filtre et se révèle souvent plus pertinente.
                  J’ai du mal à mettre Kadhafi dans le grand sac des bourgeois par exemple. Parce que si les bourgeois ont le pouvoir chez nous ou le prennent, Kadhafi n’était pas un bourgeois.
                  C’est plutôt un régime de caste, leur histoire de pays colonisés et riches de matières premières les écarte, à mon sens, du schéma de classes traditionnel chez nous.
                  Quel que soit l’occidental, je trouve fallacieuse sa propension à projeter son schéma de pensée, partout, sur tous.
                  À mois de l’élever d’un cran et voir l’ensemble d’un pays pris par l’arrogance occidentale, comme un inférieur à exploiter Mais, à l’intérieur de ce pays, la structure, la hiérarchie, culturelles, historiques ne devraient pas pouvoir être prises pour alibi, prétextes.
                  Qu’ils osent : nous voulons nous les approprier pour servir nos intérêts, nous approprier leurs richesses, leur situation stratégique.
                  Que la gauche joue ce jeu, me navre. Qu’elle prenne comme prétextes ceux inverses aux dirigeants, n’est pas à mes yeux une excuse.
                  Il y a une urgence et personne n’a le droit d"ingérence. À nos yeux, les pays concernés sont un tout, avec leur chef, leurs injustices, leurs problèmes et nous n’avons, en tant qu’occidentaux, qu’à lutter contre le pouvoir de nos dirigeants armés, qu’ils s’en prennent à nous mêmes, ou qu’ils s’en prennent à ces autres entités cohérentes, qu’elles nous paraissent justes, ou pas !


                  • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:35
                    @alinea
                    C’est qu’il faut faire l’effort d’élever son analyse au-delà d l’idéalisme vulgaire qui voudrait expliquer le monde réel par la pensée abstraire alors que c’est l’inverse qui est vrai.

                    Les mêmes causes engendre les mêmes conséquences.

                    Le mode de production capitaliste en Chine ou aux USA ou en France donne exactement les mêmes résultats = la crise économique systémique, une crise française - ou franco-britannique suivit par une crise américano-atlantique suivit par une crise chinoise.

                    C’est vous qui faites du racisme en prétendant qu’un capitaliste chinois ne se comporterait pas comme un capitaliste japonais, russe ou yankee.

                    Robert Bibeau. Producteur. Les7duquebec.com



                  • alinea alinea 25 avril 22:43

                    @Robert Bibeau
                    J’ai pas dit ça !! L’exploitation dans les pays qu’on colonise ou qu’on détruit ne me semble pas être à prendre en compte si l’on se place du point de vue d’une dissidence occidentale.
                    Je me suis heurtée là dessus avec ceux du NPA, entre autres : notre propagande est : Bachar le boucher, virons-le. La dissidence dit la même chose ; pour moi, il y a quelque chose qui cloche.


                  • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 23:08
                    @alinea

                    Vous ne réalisez pas que ce slogan est impérialiste Virons Bachar

                    En quoi est-ce la mission du NPA en France de virer Bachar Al-Assad exactement come les impérialistes français - Hollande et votre ministre des affaires étrangères.

                    La mission du NPA s’il est prolétarien est de virer Hollande et Fabius et tous les autres.

                    Bachar c’est l’affaire des prolétaires syriens... Vous français avez gardé une mentalité impérialiste de votre passé impérialiste dont vous ne parvenez pas à vous corriger 

                    La Syrie aux syriens prolétariens  La révolution française aux prolétaires français. 


                    Robert Bibeau Producteur. Les7duquebec.com
                     

                  • alinea alinea 25 avril 23:40

                    @Robert Bibeau
                    C’est exactement ce que je dis !! j’avais cru comprendre dans votre article que Bachar al Assad faisant partie de la bourgeoisie, était bon à jeter aux chiens !


                  • Robert Bibeau Robert Bibeau 26 avril 15:05
                    @alinea

                    Voyez-vous ce que je tente d’expliquer dans cet article c’est pourtant simple il me semble... SEUL me préoccupe la classe prolétarienne et nullement la bourgeoisie qui possède tous les pouvoirs pour le moment je le sais bien. Mais j’écris pour clarifier la position du prolétariat - sa compréhension de tous ces événements qu’elle nous fait subir à nous prolétaires au Canada, tout autant qu’en Syrie - il n’y a qu’une seule classe prolétarienne mondiale.

                    Bachar al-Assad est le pantin politique d’une faction (dominante) de la bourgeoisie syrienne qui a résisté aux pressions de l’impérialisme occidental - l’impérialisme français en tête - pour rester attacher à l’impérialisme russe

                    Dans tout ceci personne ne représente ou ne défend les intérêts du prolétariat qui ne sert que de chair à canon (surtout pas cette misérable opposition pantin des américains - et français dégénérés).

                    Le prolétariat syrien doit les rejetés tous et refusés de faire leur guerre d’un côté comme de l’autre du champ de bataille. Mais comme tous ces pauvres meurent de faim et qu’on ne leur offre que la solde du mercenaires je sais bien qu’ils vont continuer à s’entretuer pour un impérialisme ou un autre.

                    Bachar al-assad est un pantin sans importance dans tout cela - ce sont les médias bourgeois qui mettent l’emphase sur cette personnalité

                    Quand à moi rien à foutre de lui comme d’Obama ou de Poutine ou du roi Saoud etc.

                    Robert Bibeau Producteur Les7duquebec.com

                  • BA 23 avril 14:36

                    Samedi 23 avril 2016 :


                    Atlas, c’est un des robots qui vont détruire nos emplois et qui vont créer des dizaines de millions de nouveaux chômeurs.


                    Le développement de ce nouvel humanoïde a été financé par la Darpa, l’agence de recherche de l’armée américaine.


                    Aucune information n’a filtrée sur les caractéristiques précises, ni sur les futures utilisations du robot Atlas.


                    Peut-être que Atlas travaillera pour faire la guerre.


                    Peut-être que Atlas travaillera dans le secteur civil.


                    Regardez cette vidéo de 2 minutes 41 :


                    Regardez notre futur :


                    https://www.youtube.com/watch?v=rVlhMGQgDkY


                    • alinea alinea 23 avril 14:46

                      @BA
                      C’est grotesque ! ça leur passera !!


                    • Hijack Hijack 23 avril 15:26

                      Je réponds à la question du titre : Mais ... un tournant gagnant pour la Syrie syrienne, la Russie, le Hezbollah + L’Iran / contre un tournant perdant pour l’empire, ses donneurs d’ordres + ses serviteurs et traîtres compris.


                      • Anthrax 23 avril 16:41

                        Ce Bibeau quand même ! 

                        Il a tout compris d’un conflit dont les plus grands experts ont du mal à comprendre les tenants et les aboutissants, et lui, paf, lumineux, direct, il t’explique ça vite fait bien fait entre deux cuillers de sirop d’érable. Quand je pense que ce con de Napoléon est allé vendre un pays qui a engendré une telle lumière ! Avec lui plus besoin d’Ecole de Guerre, Kings Collège ? Laissez-le rire ! un jardin d’enfants, l’école de Vienne ? Pour les bouffons. Mais rien n’est perdu : son CV révèle qu’il a dispensé sa science à de futures génération de nouveaux Bibeau. Bonne nouvelle ! On n’a pas fini de rigoler !

                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 25 avril 22:27
                          @Anthrax
                          Monsieur Napoléon a vendu la LOUISIANE aux Etats-Unis  (un État du sud des Etats-Unis où l’on retrouve ds bayous et qui fut peuplé par des acadiens.

                          Moi je suis du Québec 1500 kilomètres plus au nord - Rien à voir avec la Louisiane - et les québécois n’ont pas été déporté. Et C’est avant Napoléon que les Britaniques ont chassé la french connection (les colonisateurs français) du Canada (1763). 

                          Retournez étudier vous avez manqué des séances quand vous fumiez du pot ( smiley Sans rancune crétin qui rigolle de ses propres fadaises.


                          Robert Bibeau. Producteur. Les7duQuébec.com 

                        • Parrhesia Parrhesia 23 avril 18:52

                          >>> Oubliez cette fadaise à propos de la « stratégie du chaos et du complot » imaginée par les petits bourgeois occidentaux ne comprenant rien à l’économie politique mondiale.<<<

                          Cela va être difficile...


                          • thomas abarnou 23 avril 20:23

                            Un article inepte dans le fond et dans la forme. Une vision totalement marxiste et ridicule de l’histoire. L’auteur comprend-il le marxisme ou se sent-il de mettre l’étiquette bourgeois derrière tous ceux qui le débectent sans même comprendre le sens du concept ? Pour analyser le conflit d’un point de vue marxiste encore faudrait-il en comprendre la pensée, ce qui n’est nullement le cas aussi. Il faudrait comprendre que le peuple c’est aussi la bourgeoisie et les élites. Marx lui-même ne dit pas inverse. A alimenter les binarismes aveugles vous faites passer le bourgeois comme un égoiste financier qui spoilie le peuple. C’est grossier et caricatural. Avec une idélogie aussi basique - ce que n’est pas le marxisme - l’article invente des polémiques de pacotilles. 


                            Il va falloir aussi comprendre que l’impérialisme est une notion occidentale, profondément autocentrée. En l’utilisant à tout bout de champ, l’auteur pense le dénoncer, alors qu’il en fait le lit. Il ne voit le monde que par le prisme occidental tout en le dénoncant. C’est le serpent qui se mord la queue. Au fond il ne croit pas en l’autodétermination, il ne croit pas en la conscience individuelle. Pour lui le prolo est un pauvre herre incapable de prendre une décisions à la merci de méchants bourgeois - qui ont pourtant largement fui la guerre. Quelque part il méprise le prolo. Puisque le prolo est incapable de faire quoi que ce soit sans une classe dominante pour l’utiliser. Il encourage cette posture victimaire absurde. Et en l’occurence oui la Syrie est victime, mais c’est tout son peuple qui est victime, pas seulement les pauvres et les faibles. Un peuple c’est tout le monde. 

                            De plus l’article est grossier dans son contenu. L’auteur ne connait vraisemblablement rien de l’histoire de Daech et du djihadisme. Faut-il lui rappeler que les armes qu’ont obtenu Daech ont été récupéré par les djihadistes dans les réserves d’une armée irakienne, formée par les américains, qui avait fui les combats ? Ce ne sont pas les USA qui utilisent Daech. Daech a profité des erreurs américaines et de la bétise des militaires américains pour prendre le contrôle de régions entières. L’auteur dit que le business c’est la paix. Etrange donc que les USA provoquent une guerre qui déstabilise leurs propres intérêts en Irak. Car tout commence en Irak et non en Syrie. Je passe sur le reste, c’est un exemple parmi d’autres des inepties de l’article.

                            Enfin l’article est méprisant. L’auteur s’estime supérieur aux spécialistes du sujet. Or, tous ces spécialistes connaissent très bien la région, pour en cotoyer certains, pour en lire d’autres. Ils connaissent les langues, les gens, les aspirations des peuples du Moyen Orient. Leur lecture du conflit, à défaut d’être parfaite est bien plus juste que celle de l’article. 

                            Voilà la démonstration d’un article marxiso-complotiste de plus, avec une vision totalement erronnée des faits, des mensonges, des outrances ridicules et un mépris de l’occident totalement abbérant. Eux qui se réclament de la langue de Molière et qui crache ainsi sur tout ce nous sommes. Je me demande bien ce qu’ils foutent encore là, à utiliser Agoravox, internet, toutes ses inventions du démon occidental et capitaliste. Vision ridicule, étriquée, vieillote, ringarde. Même Marx se retournerait dans sa tombe. C’est pire que cela, c’est un article criminel, criminel pour la pensée. 




Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.








Palmarès