Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La libération d’Ingrid Betancourt va-t-elle inaugurer une ère de paix (...)

La libération d’Ingrid Betancourt va-t-elle inaugurer une ère de paix ?

La première déclaration, la santé et la vitalité d’Ingrid Betancourt juste après sa libération m’ont ahuri et bouleversé. Est-il possible d’en appeler aussitôt à la clémence envers ses bourreaux ? Oui ! C’est une ère de paix qui s’ouvre au-delà de toutes les récupérations politiques qui ne manqueront pas d’arriver, mais qu’importe si la transformation est là.

La nuit du samedi 28 au dimanche 29 juin était la « Nuit des veilleurs ». Nous avons prié comme des centaines de milliers de personnes dans le monde pour les victimes de la torture et des mauvais traitements. Les 700 otages colombiens des Farc étaient parmi les premiers cités et bien présents dans nos pensées. Le mercredi 2 juillet la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt et ses compagnons d’infortune étaient libérés.

Ce qui est remarquable c’est qu’un véritable miracle a eu lieu car cette libération s’est produite sans un seul coup de feu tiré et sans aucun dommage.

Contrastant avec ses anciennes déclarations de captivité « Ici nous vivons comme des morts », je ne résiste pas au plaisir et à la joie de citer celle qui est devenue tout simplement Ingrid : « Ma libération est le signe d’une paix future en Colombie… J’ai remercié Dieu d’être avec des gens qui respectent la vie des autres même si ce sont des ennemis… Les guérilleros qui nous ont gardés, nous les avons laissés vivants… Ils ne sont pas coupables de ce qui s’est passé… Nous les Colombiens nous savons que nous avons des frères de l’autre côté de l’Atlantique, en France… Que l’on n’oublie pas que c’est un miracle, que d’autres sont morts… L’union nationale, l’union des Colombiens, va nous faire sauver les otages, sains et saufs. »

C’est la victoire de la ruse sur la force brute, de la compassion sur la vengeance, puisque Ingrid a bien affirmé son souhait que tous les combattants des Farc soient laissés en vie. Il existe déjà en Colombie une loi dite de « Justice et Paix » promulguée en 2005 par l’actuel président Alvaro Uribe. Cette loi stipule une peine maximale de huit ans de prison si les combattants illégaux confessent librement leurs délits. Souhaitons que maintenant il aille encore plus loin dans la clémence et dans la réconciliation nationale.

Cette démarche de paix était déjà engagée depuis onze ans par « la Communauté de paix » en Colombie. Elle a été créée en 1997 par une centaine de familles de la région de San José de Apartado (département d’Antioquia) pour éviter le déplacement face à la violence des paramilitaires qui ont investi la région à la fin des années 90. La Communauté de paix est régie par un règlement de vie où les membres s’engagent à travailler collectivement pour le bien-être de la communauté et à ne pas participer au conflit, ni apporter aucune aide aux acteurs armés. Leur démarche est non violente. En dix ans, plus de 160 de leurs membres ont été assassinés. Elle était dans la ligne de mire du gouvernement par son refus de permettre la présence de l’armée à l’intérieur de son territoire.

N’oublions pas que la situation de tant de Colombiens est extrêmement difficile, qu’ils vivent une grande pauvreté et que cette situation-là doit changer aussi. La Colombie vit depuis plus de quarante ans une situation de conflit armé interne chronique caractérisée par la présence d’acteurs multiples. Les forces gouvernementales, les groupes paramilitaires et les guérillas agissent dans un contexte où le trafic de drogue vient rendre encore plus trouble une situation très difficile. Le pays connaît de très graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Toutes les parties au conflit sont responsables de ces atteintes. Si la plupart des massacres, des « disparitions », des actes de torture ou des exécutions extra-judiciaires sont le fait des paramilitaires seuls ou en lien avec les forces armées, les guérillas sont également responsables de nombreuses atrocités et notamment des prises d’otages à caractère politique.

La population civile, particulièrement les paysans, souvent prise entre deux feux et contrainte au déplacement interne est la principale victime de cette situation. Avec plus de trois millions de personnes déplacées au cours des dernières années, la crise humanitaire colombienne est considérée comme l’une des plus graves au monde. On compte plus de 70 000 tués et des milliers de personnes disparues et torturées. Certains groupes sont particulièrement vulnérables : les défenseurs des droits de l’homme, les journalistes, les syndicalistes, les leaders communautaires, certains élus, les groupes afro-colombiens et les Indiens.

C’est donc tout cela qui doit changer, c’est extrêmement profond et demande un effort de tous, même en France. Le temps est sans doute venu qu’une ère nouvelle s’ouvre dans le monde, une fois que chacun de nous aura exorcisé ses vieux démons, et que l’ahimsa, la non-violence de Gandhi prenne enfin place dans nos esprits, pour que nous atteignions enfin cette paix et cette unité tant attendue.

Jacques Roura


Moyenne des avis sur cet article :  2.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 juillet 2008 10:12

    Ce pays a un peu le même parcours politique que le Pérou qui aura connu l’instabillité des milices des deux extrèmes envers le paysans et ensuite suivi d’une démocratie qui aura apporté beaucoup de corruption suivi d’une classe politique moderne qui veulent développer une démocratie sociale sans corruption et sans trafic

    Le Pérou semble sur la bonne voie aujourd’hui et soyons certain que la Colombie suivra le même chemin
    de véritable démocratie sans armes et dans la tolérance des idées et de la démocratie



    • morice morice 3 juillet 2008 11:00

       Ça, c’est croire deux choses :

      1) qu’Uribe n’est pas un dictateur
      2) que la production de drogue va baisser

      deux notions irréalistes...


      • Lambert85 Lambert85 3 juillet 2008 11:14

        C’est sûr que les Farcs vont devoir intensifier leur commerce de drogue depuis la perte de ces otages de marque ! Il devront renflouer leurs caisses sans l’aide de Chavez cette fois.


      • frédéric lyon 3 juillet 2008 11:19

        L’évolution politique de l’Amérique du Sud va être influencée par cette défaite annoncée des FARC de Colombie et par le ridicule qui va enfoncer encore un peu plus Hugo Chavez, ex traficant de drogue et aujourd’hui traficant de pétrole au marché noir.

        La Colombie va rejoindre le Pérou, le Chili, l’Argentine, le Brésil, et l’Uruguay dans le camp des nations occidentales civilisée et il ne restera plus que la Bolivie et surtout le Venezuela à libérer, mais ces deux pays (sans oublier la dictature ubuesque de Cuba dont le sort est suspendu au temps de survie que la Nature a réservée à son fondateur Fidel Castro) vont pourir lentement par la tête, comme les poissons avariés, et ne représentent que peu de poids en Amérique Latine.

        C’est une bonne nouvelle pour tout le monde.

        Les problèmes endémiques qui frappe l’Afrique et le Moyen-Orient musulman se règleront par une mise sous tutelle progressive des pays en question sous l’égide des Nations-Unis.

        En Afrique Noire, l’affaire Zimbabwéenne est là pour nous rappeler que l’indépendance ne convient pas à tous ces pays qui sont incapables de se développer sur un mode autonome et qu’il faut aider, sous peine de non-assistance à personne en danger.

        Au Moyen-Orient, et après les libérations de l’Irak, l’Afghanistan, le Soudan, la Somalie, il ne reste plus qu’à libérer l’Iran et le plus gros du travail sera fait.


        • gecko gecko 3 juillet 2008 11:30

          eeeet ben on en lit de belles parfois quand même...

          concernant l’article vous avez oublié de dire comme le prêtre à la messe le dimanche, et que la paix soit avec vous... oui parce qu y va falloir une sacrée opération du saint esprit(pour certains c’est des opérations du saint etats unis... on voit ce que ca donne) pour que ca change quand même !


        • Zalka Zalka 3 juillet 2008 13:35

          Et votre mise sous tutelle à vous , elle démarre quand ?


        • tvargentine.com lerma 3 juillet 2008 12:59

          Tiens ! mon commentaire de ce matin a disparu ??????


          Juste pour redire que ce pays va prochainnement maintenant évolué comme d’autres (le Pérou avec le sentier lumineux) vers plus (+) de démocratie et espérons une plus grande répartition des richesses afin d’éviter de jeter une partie de la population dans des mouvements sectaires et violents


          • Zalka Zalka 3 juillet 2008 13:35

            ta gueule lerma, ton commentaire n’a pas disparu.


          • Kalki Kalki 3 juillet 2008 13:31

            Il y a 6,7 millard de personne dans le monde.
            Ingrid est une de ces personnes.

            Pour les politiques c’est un moyen de remonter leurs images dans le(s) temps de cerveau disponible.
            Pour les média c’est une moyen de faire de l’audimat, et pardonné moi l’expression c’est volontaire
            nous tenir par les couilles, par les sentiements, des bas intincts qui n’ont rien à voir avec l’intellect.

            "Le signe auquel on distingue un sage d’un fou, c’est que celui-ci se règle sur les passions, l’autre sur la
            raison."

            En soit, c’est un non événement pour nous faire oublier d’autres problèmes bien réél, et de nouveau de nous donner des illusions qui elle sont bien utopique.
            Celle d’un monde tout beau et de société toute belle.

            Ingrind n’est pas une ICONE, un LOGO ou UN EXUTOIRE DE LA DEMOCRATIE, ou LA SALVATION DE LA CULPABILITE DE CERTAIN,
            et le mieu qu’on puisse lui souhaiter c’est de revenir dans la réalité un bon moment ...
            Alors laissons la en paix.

            Et fichez nous la paix.
            Merci


            • Agha 3 juillet 2008 14:01

              Je signale qu’il y a un jeune étudiant Franco-Palestinien, Salah Hamouri, qui est détenu sans raison (donc otage) par l’armée israelienne depuis le 13 mars 2005...

              ICI le lien : http://www.europalestine.com/s...

              Alors quand Sarkozy dit : " j’irai chercher les français où qu’ils se trouvent."

              On attend qu’il aillent le chercher... à moins que cela ne concerne qu’une certaine catégorie de français...

              Salah Hamouri : Le gouverne-ment !

              Une lettre de Jean-Claude Lefort à Rama Yade, à propos de Salah Hamouri, jeune franco-palestinien en prison en Israël depuis 3 ans, sans jugement. Non seulement le gouvernement français ne veut pas lever le petit doigt concernant ce cas flagrant de violation du droit à l’encontre de l’un de ses ressortissants, mais en plus il ment effrontément sur la détention de cet otage entre les mains des geôliers israéliens.
              Jean-Claude Lefort
              Député honoraire
              Ivry, le 6 mars 2008

              Madame Rama Yade
              Secrétaire d’Etat chargée des Affaires étrangères et des droits de l’Homme - 37, Quai d’Orsay. 75007 Paris

              Madame la Ministre,

              Je m’adresse à vous au sujet du jeune franco-palestinien emprisonné sans raison depuis trois ans par Israël, le jeune Salah Hamouri que j’ai tenu à rencontrer en sa prison le 18 février dernier.

              Répondant le 25 février à une lettre de Joseph Convert, Président de l’AFPS de l’Ain qui vous a été adressée le 10 janvier – soit près de deux mois après, ce qui est incroyable s’agissant d’une situation aussi dramatique – votre Chef de cabinet écrit en votre nom deux « énormités » qui aboutissent à rendre bien peu crédibles et sérieuses vos actions en faveur des droits de l’Homme.

              Il écrit que Salah Hamouri emprisonné « bénéficie » – c’est le mot choisi – d’une « permanence médicale hebdomadaire ». Je ne sais d’où votre Chef de cabinet tient cette « information », en tout cas elle est strictement fausse. On ne peut pas dire ou écrire n’importe quoi, Madame la Ministre, s’agissant tout spécialement d’un cas si douloureux que je suis avec la plus grande attention.

              Il écrit également que l’avocate du jeune Salah, Maître Léa Tsemel, peut « introduire une demande de mise en liberté provisoire ». Mais c’est tout simplement impossible et témoigne d’une légèreté invraisemblable de vos services : Salah Hamouri est jugé par un Tribunal militaire et il devrait être connu, à tout le moins, que ce genre de démarche est dès lors strictement impossible. Strictement. Pourquoi et comment votre cabinet peut-il écrire pareilles « âneries » qui marquent une désinvolture insupportable vis-à-vis d’un cas de mise en cause patent et notoire des droits de l’Homme qui touche violemment un jeune citoyen français ?

              Comment est-ce possible ? Sous la dictée de qui cette lettre qui vous engage personnellement a-t-elle été rédigée ?

              Et comme si tout cela ne suffisait pas, la lettre de votre Chef de cabinet n’évoque à aucun moment la seule action attendue et légitime de la France dans ce dossier, à savoir la demande de libération immédiate de Salah Hamouri auprès des autorités israéliennes ?

              Puisque ni vous ni vos services ne semblent sérieusement au fait de cette affaire très grave de mise en cause patente des droits de l’Homme par Israël, je me dois de vous rappeler deux choses auprès de vous.

              La première, c’est que Salah Hamouri est un jeune franco-palestinien. Comme tout le peuple palestinien il est l’objet d’une occupation étrangère. C’est un civil qui a été arrêté sur sa terre occupée et colonisée et il a été transféré en territoire israélien, en violation des Conventions de Genève. Il ne peut être accepté par principe que la France reconnaisse à un pays occupant le droit de « juger » un membre d’un peuple occupé.

              La seconde, même en entrant dans le processus judiciaire, c’est que depuis trois ans il est en prison et toujours pas « jugé » par le Tribunal militaire car il n’y a aucun élément justifiant cette arrestation et cet emprisonnement. Salah a été arrêté trois mois après être passé en voiture devant le domicile d’un rabbin extrémiste notoire : le rabbin Yossef Ovadia qui dirige le parti Shass soutenant le gouvernement Olmert.

              Le tribunal militaire – encore une fois – cherche à démontrer que l’appartenance de Salah Hamouri au FPLP est la preuve qu’il avait l’intention d’agir contre ce rabbin qui coule des jours paisibles et n’a été l’objet d’aucune attaque d’aucune sorte, à fortiori de la part de Salah. Depuis trois ans le tribunal essaie d’établir ce délit d’intention à partir de cette appartenance politique supposée de Salah qui n’existe tout simplement pas. De sorte que plus de 20 audiences ont été annulées faute de témoins pouvant accréditer cette thèse. Les témoins annoncés étant des prisonniers il est pourtant facile de les « trouver » mais aucun ne s’est présenté à la barre ! Qu’importe, Salah n’est toujours pas jugé, et s’il devait l’être il risque une peine de 7 ans de prison pour « délit d’intention » !

              Et vous avez déclaré, Madame la Ministre, dans un débat au Sénat que « Israël est un Etat de droit » ! Et vous êtes en charge des droits de l’Homme dans le monde. Et vous avez à faire ici à un citoyen français victime d’un arbitraire absolu. Et votre Chef de cabinet raconte des contrevérités. Et vous n’agissez pas pour la libération de Salah Hamouri. Trop c’est trop, Madame !

              Je vous demande donc non seulement de demander à vos services sérieux et esprit de responsabilité mais aussi et surtout : je vous demande instamment, pour les raisons indiquées ci-dessus, d’agir dans les meilleurs délais pour obtenir en l’exigeant auprès des autorités israéliennes, qui foulent aux pieds avec arrogance et en toute impunité les droit de l’Homme, la libération de Salah Hamouri.

              J’attends que vous me répondiez personnellement à cette lettre et ceci non pas dans un délai de deux mois. Il y a un jeune français de 22 ans injustement emprisonné en Israël qu’il vous revient de sortir de là. Vous ne pouvez pas, sous peine de pratiquer vous aussi un insupportable « deux poids, deux mesures », demander d’un côté la libération du caporal Shalit et de l’autre demander un « procès rapide » pour Salah Hamouri. C’est la libération des deux qu’il convient d’exiger. Ou alors quoi ?

              Il ne sert rien de faire lire la lettre du jeune Guy Môquet dans les écoles françaises si la France adopte aujourd’hui une attitude complice avec une force occupante. Que celle-ci soit israélienne ou autre, il est un principe absolu : les droits de l’Homme ne se découpent pas. Ils sont ou ne sont pas. En l’occurrence ils ne sont pas.

              Dans l’attente de votre réponse rapide,

              Je vous prie de croire, Madame la Ministre, en l’assurance manifeste de ma plus grande vigilance démocratique. "

              Jean-Claude Lefort
              Député honoraire


              • Jacinto Lopera 3 juillet 2008 16:02

                 L’affaire Betancourt raconté aux français

                 

                Imaginons, imaginons un monde…..
                24 Janvier 2007, Arlette candidate courage est enlevé au Pays Basque par le groupe terroriste ETA, après qu’elle a refusé de faire demi tour comme lui demandaient les militaires des forces françaises.

                 

                Aujourd’hui quatre ans après son enlèvement, et à quelques mois de l’élection présidentiel, le groupe guerrillero-terroriste ETA exige toujours la libération de 100 dirigeants politiques de Batasuna arrêtés par le gouvernement et la démilitarisation de Saint Jean de luz pour l’accord humanitaire. (Le chef emblématique de Batasuna, Arnaldo Otegi, emprisonné en Grande-Bretagne fait toujours partie de la liste).

                 

                Les comites de soutien aux Etats-Unis, accusent le président Sarkozy de ne pas vouloir sa libération parce qu’elle est un danger pour sa nouvelle réélection, même si Arlette au moment de son enlèvement en 2007 n’avait que 5% de opinion favorable.
                Les comites Nord Américains insistent sur le fait que le gouvernement Sarkozy n’a eu aucune amabilité avec la mère d’Arlette et son époux, de peur de perdre les élection et que chaque fois que le négociation ont avance pour faire sortir Arlette de Montagnes du Pays Basque le Président Sarkozy les a fait capoter.

                 

                L’histoire des comites de solidarité avec Arlette aux Etats Unis sont né après qu’un professeur de l’université de Michigan lu son livre « Parlons avec le coeur » qui raconte la vie des hommes politiques en France, Mitterrand l’Africain, Chirac le Japonais, toutes ses petits combines pour arriver au pouvoir et s’y maintenir, les secrets de la confiscation de la Indépendance de La nouvelle Calédonie en 88, etc.

                Elle attaque dans son livre les méthodes des hommes politiques français, où les plus souvent les fils vend les armes au dictateur, Africain, installé au pouvoir grâce à la corruption, aux menaces de son ami Le Président, et que six mois après, sa femme « affolée », présidente d’une ONG européenne, accuse le même dictateur, Africain, de violation des droits de l’homme. (Le cercle corrupteur de l’impérialisme, l’appelle Arlette, ndlr)

                 

                Dans son livre, elle accuse la société française de vouloir cacher sont histoire récentes avec les souffrances des autres, elle écrit : « ...., ils prendraient conscience (les français, ndlr), que les Atrocités qu’ont fait les Pinochet au nom de la dictature en Amérique Latine, a été fait par les occidentaux, par les français au nom de la démocratie en Afrique, en Asie. »

                 Touché par son courage le professeur de l’université de Michigan contacte son ami de CNN qui diffuse des images de Arlette, Candidate à la Présidence avant de prendre la voiture qui la conduira aux montagnes du Pays Basque. Le président de CNN va faire de Arlette la citoyenne de New York, Washington, Topeka et 1000 autres villes aux Etats Unis et fait pression sur Sarkozy pour chercher sa libération par un accord humanitaire, et ne pas répéter les erreurs de mai 88 et les détenus de la Caverne d’Ouvéa.

                 

                Leur relation les amène jusqu’au secrétaire d’état, jusqu’au président américain, quand il a découvert que la mère d’Arlette passa quelques années de sa jeunesse aux Etats-Unis, dans la 5 avenue de New York, avec son mari californien.

                 

                Demain on célèbre le cinquième anniversaire de son enlèvement, de cette héroïne de temps modernes possible premier présidente de France, qui lutte pour que son pays reconnaisse les crimes de son passé coloniale, qu’elle, la France soit jugée devant la cour International de La Haye et condamnée à verser une indemnité au peuples de l’Afrique. (Arlette, est la seule femme politique française a avoir demandé pardon au peuple Algérien par les massacres de Sétif, de Guelma, de Paris 61, attitude que Sarkozy ne peut pas accepter au nom de la grandeur de son Pays, La France. ndlr)

                 

                Le parti Vert aux Etats Unis, se mobilise aujourd’hui pour la libération, de cette héroïne.
                En librairie avec cet anniversaire nous pourrons voir tous les livres sur Arlette, images de la femme politique qui lutte pour son pays.

                Espérons la voir un jour libre et présidente de la France, avec ses 5%.

                Rêvons voir un jour en France une femme présidente avec 5%.

                 

                Imaginons, imaginons un monde sans manipulation des medias, ici et ailleurs.

                 

                 

                 

                Jacinto Lopera


                • Armelle Barguillet Hauteloire Armelle Barguillet Hauteloire 3 juillet 2008 19:04

                  Voilà une femme digne et courageuse qui vient de vivre un calvaire inimaginable, et voilà ce que la plupart d’entre vous trouvent à écrire dans les divers articles consacrés à cette libération sur AgoraVox. Des propos de caniveaux. Je n’arrive pas à croire que les Français en soient arrivés là.


                  • faxtronic faxtronic 4 juillet 2008 09:17

                    Vraiment Armelle, tu es trop tarée


                  • gil 4 juillet 2008 00:09

                    Tant mieux pour Ingrid si elle est libre.
                    Cependant, j’ai du mal à imaginer la suite pour les centaines (milliers ?) d’otages qui restent de part et d’autre après un coup tordu comme celui-là. Déjà que l’ambiance n’était pas à la confiance après les assassinats du début d’année.
                    Mais bon, comme il n’y a plus trop d’otages mediatiques, faudra faire un effort perso pour s’informer des événements à venir.


                    • Gazi BORAT 4 juillet 2008 06:44

                      LIBERATION d’INGRID BETANCOURT : Le DROIT à l’INDIFFERENCE

                      Ingrid Betancourt est libérée..

                      Alleluia ?

                      Personnellement, j’avouerai que j’ai accueilli cette nouvelle plutôt dans l’indifférence et je me demande si cette compassion généralisée ainsi que cet enthousiasme consensuels que l’on lit au fil des posts ne sont pas quelque peu artificiels.

                      Au milieu de tout ce sentimentalisme, il en est qui m’objecteront que, ne pas communier dans le joie de voir une femme retenue loin des siens durant six longues années est faire preuve d’un manque d’humanité avéré. Evidemment l’évènement est heureux, tout comme apprendre la guérison d’un anonyme d’un cancer qui le rongeait, la reprise de travail d’un chômeur, la libération d’un des millers de prisonniers politiques anonymes qui croupissent un peu partout dans le monde dans des culs de basse fosse plus soordide que celui que connut Mme Betancourt.

                      Ingrid Betancourt, fait partie des VIP de la séquestration politico-mafieuse. De plus, elle est riche, photogénique et, qui plus est, retenue par un groupe à intitulé vaguement communiste.. Partout ainsi, on met en avant son courage... partagé par bien des individus en situation de détention souvent pire que la sienne.

                      Nettement plus vendable pour les médias qu’un quelconque kurde moustachu, un asiatique au nom imprononçable ou un pauvre type ramassé quelque part en Afghanistan, incarcéré à Guantanamo et libéré au bout de quelques années après s’être aperçu qu’il s’agissait d’une erreur.

                      Tout le monde ne peut qu’aimer Ingrid Betancourt, personnage lisse et députée rendue quasiment apolitiques par les médias. J’ai même vu, il y a peu, sur la façade de l’hotel de ville d’une mairie communiste de la banlieue lyonnaise le portrait format géant de cette femme en qui autrefois on n’aurait vu qu’une députée représentante d’un parti bourgeois et faisant partie de cette oligarchie responsable des inégalités des sociétés sud américaine.

                      Ingrid qui ?

                      gAZi bORAt


                      • faxtronic faxtronic 4 juillet 2008 09:14

                        Mias oui bien sur une ere de paix. Une ONG veut aider des otages, et pis en fait non ce sont des militaires deguisés. La prochaine fois, je conseille aux miliatires de tirer directement sur les ONG, histoire de prendre des precautions.

                        ONG = Parmilitaire, voila la nouvelle ere, une ere de barbarie oui. 


                        • Kalki Kalki 4 juillet 2008 18:33

                          Pour faire dans le commentaire de bon niveau :
                          je vais sortir des idées à la con, et accepter le lunchage.

                          Ok, le président des Francais, a peut être acheté des libérations, pour les retombés mediatique positive que ca lui rapporterait, pour LUI et son image.
                          Et ca lui rapporteras ...

                          Note personelle je meur de rire ... en voyant le président des Francais parler de LA CHERE INGRIND ( QU ON ATTENDAIT DEPUIS LONGTEMP ), il est aussi sincère que si il parlait des enfants africain ( ou d’ailleur ) qui meurent de faim , ou du sida.

                          Peut être s’est il aussi acheté une femme resplendissante belle et aimé des francais ? ...
                          (Jamais heureuse, souriante joyeuse, épanouis avec lui )

                          Peut etre qu’il veut s’acheter une Ame aux yeux du public ? Ca ne serais pas la première manipulation.
                           
                          Et bien je lui dis personnellement, ca ne s’achètent pas la bonne-conscience, la bonne-conduite , on est reponsable de nos actes et on doit juger les etres par ce qu’ils font et non par ce qu’ils disent et prétendent.
                          Nous savons tous ou ils nous mènent ...

                          Mais le pire ce n’est pas lui , le despote ...

                          MAIS C’EST SA POLITIQUE !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès