Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La loi est-elle vraiment au-dessus de tous ?

La loi est-elle vraiment au-dessus de tous ?

Au Mali, Ibrahim Boubacar Keita avait fait de la traque des corrupteurs et des criminels impunis le cheval de bataille de sa campagne présidentielle. Et pour une fois qu’une promesse électorale est tenue ou sur le point de l’être, il est de bon ton d’en parler. Ainsi, le putschiste et éphémère chef de l’Etat Amadou Haya Sanogo a été arrêté et mis sous mandat de dépôt il y a peu dans le cadre de l’enquête sur la disparation des militaires parachutistes. Plus récemment encore, des juges d’instruction ou encore des procureurs ont été inculpés pour des chefs d’accusation qui sont légion.

Le Garde des Sceaux l’a annoncé le 27 novembre dernier. Promu Général quatre étoiles sous le pouvoir de transition de Dioncounda Traoré, l’auteur du coup d’état du 22 mars 2012 Amadou Haya Sanogo a été mis aux arrêts et placé sous mandat de dépôt, accusé qu’il est par la justice malienne de complicité d’enlèvement de personne. Dans leurs colonnes, les journaux bamakois osent même évoquer d’autres reproches à l’ancien chef tout puissant de la caserne militaire de Kati : séquestration, complicité d’assassinat, assassinat et enlèvement.

« Nul n’est au-dessus de la loi »

Avant d’en être « retiré » par l’armée régulière, sous la houlette du président démocratiquement élu Ibrahim Boubacar Keita (IBK), Sanogo a ordonné des tueries, des meurtres, des châtiments corporels contre à la fois ceux qui l’avaient épaulé pour renverser Amadou Toumani Touré et les fameux bérets rouges, les parachutistes du camp de Djicoroni. 21 de ces parachutistes avaient disparu fin avril 2012 après une tentative de contre putsch, et leurs corps viennent d’ailleurs d’être découverts dans des fosses communes à quelques hectomètres de Kati, quartier général du Général Sanogo.

A deux reprises, alors que deux convocations avaient été émises par Yaya Karembé, juge d’instruction du Tribunal de Première Instance de la Commune III de Bamako, il a refusé de répondre aux mandats d’amener. Il a finalement été appréhendé chez lui après le déploiement de l’armée. Eh oui, le combat que les nouvelles autorités du Mali veulent mener contre l’impunité est lancé, et vise déjà les grosses têtes ! « Nul n’est au-dessus de la loi », aime à répéter IBK. Il allie donc la parole et les actes.

World Bank Photo Collection

Moralisation de la société

Parmi les promesses de campagne du parti présidentiel RPM (Rassemblement pour le Mali) figuraient aussi la lutte contre la corruption, un fléau véritablement ancré dans ce pays, et également contre la délinquance financière. Les premières victimes de ce nouvel état d’esprit sont six magistrats, que la Cour Suprême du Mali accuse de faux, d’usage de faux, d’extorsion de fonds et d’abus de pouvoir. Rien que ça. Ils ont été incarcérés au Camp I de la Gendarmerie de Bamako.

Simple effet d’annonce ou véritable volonté de moraliser tous les secteurs de la société malienne ? Il faudra encore quelques mois pour trancher et juger de manière plus concrète les intentions d’Ibrahim Boubacar Keita et de son gouvernement.

palabreafricaine.wordpress.com


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 13 décembre 2013 10:57

    La loi et l’Afrique sont deux choses incompatibles... !


    • Gabriel Gabriel 13 décembre 2013 11:22

      Voilà un avis bien tranché avec quelques relents colonialiste de derrière les fagots. Croyez qu’en France avec des Sarkozy, Balkany, Guerini, Dumas, Pasqua, Chirac etc ... Nous sommes un modèle dans le respect des lois ? Le nombre de casseroles que nos politiciens traînent dans leurs sillages frisent l’inconvenance…


    • claude-michel claude-michel 13 décembre 2013 11:24

      Par Gabriel....Je vois que vous n’avez pas compris mon commentaire...ce n’est pas grave !


    • Arnaud69 Arnaud69 13 décembre 2013 12:06

      C’est pareil en France ne vous faites pas d’illusion, les textes de loi ont été remplacés par l’arbitrage !


      • leypanou 13 décembre 2013 21:45

        Président démocratiquement élu ? A ma connaissance, presque tous les présidents en Afrique en place ont été démocratiquement élus. Mais, comment se passent exactement ces élections libres au niveau de l’accès aux médias, des fonds utilisés et utilisables, du contrôle de la validité des résultats des élections, etc, etc.
        Avec votre affirmation, Mobutu Sese Seko aussi a été démocratiquent réélu plusieurs fois.


        • soi même 14 décembre 2013 01:03

          Il est évident que les lois pour une grande majorité ne veulent plus rien dire, car elle vive le même sort que les hommes. Elle sont devenue abstraites, vidés de leurs sens par les multiples aléas qui va vider de sa substance moelle.
          Néanmoins il reste encore une base valable et que les hommes de loi sont tenues de reconnaître.
          Et en même temps comme la Sagesse n’est plus une vertus cardinal des sociétés humaines, la Justice si elle devait reprendre ses droits devrait être totalement indépendante de l’État et comme cela semble pas prendre ce chemin.
           Il est évident que les lois qui sont au centre des conflits des pouvoirs, ne peut afficher quels sont continuellement bafouer par ceux qui portent la responsabilité de sa légitimité.

           Il y a un ouvrage utile à relire c’est le Politique de Platon, il expose bien le problème de la morale la politique et de la loi.

          En ce qui concerne l’Afrique nous portons une lourde responsabilité en soutenant des Potentats égocentriques, nous avons contribuer à travers la Françafrique à instaurer des corruptions généraliser.

          Notre pays porte une lourde responsabilité de ce qui se passe en Afrique, et il serait juste que nous perdons toutes vélites d’intervenir en Afrique au vus des dégâts irréversible que à commis au mon de la France.

           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Abdalaye

Abdalaye
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès