Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La maîtrise du nucléaire dans les pays émergents par Bernard (...)

La maîtrise du nucléaire dans les pays émergents par Bernard Kouchner


La dissémination de l’industrie nucléaire civile dans les pays émergents est une tendance forte dans le monde pour répondre à la demande énergétique de ces pays. Elle fait peur par contre car la frontière entre le nucléaire civil et militaire peut être de nos jours rapidement franchie. Du temps où le processus d’enrichissement de l’uranium passait par des usines extrêmement complexes et coûteuses comme celles de Cadarache, passer du nucléaire civil au nucléaire militaire était quasiment impossible pour les pays en voie de développement. Avec la technologie de l’ultracentrifugation, tout le monde peut aujourd’hui le faire à condition d’avoir l’argent pour se procurer les milliers d’ultracentrifugeuses nécessaires et le temps pour procéder à cet enrichissement.

L’autre peur générée par l’installation de centrales nucléaires dans les pays émergents réside dans la nécessité pour exploiter des centrales nucléaires de disposer de processus de sécurité performants et sûrs. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas de mettre en place un département Sécurité doté de pouvoirs très étendus au sein de la centrale mais d’instituer une veritable "culture de sécurité" dans l’ensemble du personnel de la centrale voire à l’extérieur. Or l’expérience des pays en voie de développement montre que s’il y a une culture qui est difficile à instituer dans des pays où la notion de sécurité dans les activités humaines au jour le jour est inexistante, c’est bien celle de la sécurité au niveau où l’exige l’exploitation de centrales nucléaires. Si vous suivez ce blog régulièrement, vous savez sans doute que j’attribue une part de responsabilité importante dans la catastrophe de Tchernobyl à l’absence de cette culture en Union soviétique à l’époque de la conception et de la mise en place des centrales nucléaires soviétiques.

Un des préalables à l’existence d’une culture de sécurité est l’éradication de la corruption car dans un pays où tout s’achète, la sécurité devient facilement négociable !

Bref l’installation potentielle de centrales nucléaires dans nombre de pays émergents fait peur aux pays industrialisés sans que, pour autant, on ne puisse s’y opposer sur la seule base de soupçons non documentés. Le débat public pour trouver les moyens de rendre le nucléaire civil accessible aux pays émergents en toute sécurité est par contre très pauvre...

C’est pourquoi il faut saluer la reflexion personnelle sur le sujet de notre ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner. Celui-ci pose trois conditions pour pouvoir admettre la dissémination des techniques nucléaires civiles dans les pays émergents.
Tout d’abord renforcer les contrôles découlant du traité de Non-Prolifération et de son exécution par l’Agence internationale de l’énergie atomique, et interdire non seulement la vente de toute centrale aux pays qui ne respectent pas ces dispositions mais également de la technologie et des équipements utilisables pour l’enrichissement ou le retraitement des combustibles. Ensuite, instaurer une Banque internationale du combustible qui aurait la responsabilité de fournir le combustible enrichi à tous les pays disposant de centrales et supprimerait le besoin pour ces pays de s’équiper de capacités d’enrichissement propres. Enfin, n’autoriser la vente que de réacteurs à eau légère qui sont, paraît-il, non proliférants.

Ce sont de bonnes idées mais qui vont rencontrer de formidables obstacles (tels que l’universalisation du TNP, protocole additionnel inclus) avant de pouvoir devenir des obligations librement consenties par tous en contrepartie de la disposition d’une énergie bon marché et non polluante. Elle ne règle pas, à mon sens, la question de la culture sécuritaire pour laquelle Bernard Kouchner propose la création d’un Centre international de formation à la technologie, la sûreté et la sécurité nucléaire.

Pourquoi s’en préoccuper, me direz-vous ? Il suffit de ne pas vendre ou de ne pas autoriser les industriels à vendre. Sans doute mais l’expérience de l’Iran montre qu’il y a toujours dans le monde un "vendeur", industriel ou pays, et qu’il vaut mieux tenter de maîtriser le problème que de laisser faire.

De nos jours, un pays qui veut se doter du nucléaire civil y parviendra inévitablement. Et par ailleurs, de quel droit pourrions-nous l’en empêcher ? Mieux vaut donc essayer de contrôler le phénomène...


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Stéphane Lhomme 6 mai 2008 10:21

    Un petit "détail" oublié par koucher et son séide "caderange" : la démocratie !

    En effet, aucun peuple n’a jamais demandé des réacteurs nucléaires. Ce sont toujours les dirigeants, et très souvent des dictateurs, qui veulent s’offrir (avec l’argent de leurs concitoyens) l’entrée dans le club nucléaire.

    Et dans les démocraties, ce n’est guère mieux : il ne faut pas oublier que toutes les centrales françaises ont été construites à grand renfort de compagnies de CRS, de mattraques, de gaz lacrymogènes.

    Le 15 juillet 2007, à Tripoli, pour le plus grand plaisir de son nouvel ami Kadhafi, Kouchner a signé un accord nucléaire avec un vrai tortionnaire (sarkozy s’est bien gardé de signer lui-même !).

    Alors, "caderange", il est sympa ton nouvel ami Kadhafi ?


    • Lisa SION 2 Lisa SION 6 mai 2008 15:58

      Or l’expérience des pays en voie de développement montre que s’il y a une culture qui est difficile à instituer dans des pays où la notion de sécurité dans les activités humaines au jour le jour est inexistante, c’est bien celle de la sécurité au niveau où l’exige l’exploitation de centrales nucléaires...avez vous écrit.

      Filer des centrales nucléaires à qui en veut, c’est comme filer des Ferraris à tout le monde. Pouvez vous imaginer la catastrophe qutidienne...Nous avons, en Europe, plus soufferts du nucléaire civil que du militaire . Comme le fait très bien remarquer le commentaire précédent, le nucléaire n’est pas non plus démocratique. 

      En plus, vu la courbe d’expansion des prix de toutes les matières premières imposées dans ces domaines exigeants, toutes les autres formes de sources d’énergies deviennent ultra compétitives. C’est la loi du marché. Les réformes françaises vont venir à bout de quelques acquis sociaux les moins indispensables, les prix de l’énergie doivent inévitablement remettre en cause quelques modes de production efficaces, certes, mais trop chers.

      Les recherches alternatives les plus courageuses ont mené à des maisons positives qui se chauffent avec une bougie, dont le toit revend du courant à EDF, qui pompent leur eau par éolienne et la chauffe au solaire toute l’année...Tous les budgets et investissements colossaux tournés vers le nucléaire auraient permis à chaque français d’être devenu responsable de sa production et de sa consommation.

      On ne peut pas accuser les français d’être des veaux et à la fois les y inciter perpétuellement. Celui qui persiste dans cette voie...est un âne. Ce n’est pas plus brillant !


      • Bulgroz 6 mai 2008 18:42

        Moi, ça me fait marrer ces militants voyous et récidivistes de ’"Sortir du nucléaire" qui voient leur monde s’écrouler. Touts les états veulent se mettre au nucléaire, les liste d’attente vont être longues.

        Il faut croire que tous ces pays, Finlande, GB, USA, Italie, Espagne, Chine ... sont plus cons que ces associatifs auto proclamés spécialistes de l’énergie.

        Quand je vois que l’Allemagne sous la pression des verts se met à construire une quarantaine de centrales à charbon !!!!

        En 2007," les centrales thermiques ont rejeté plus de 2,3 gigatonnes de gaz carbonique dans l’atmosphère, soit près de 40% du total américain. Les centrales thermiques au charbon représentent à elles seules 1,9 gigatonne."

        "L’inventaire recense 1184 centrales de production d’électricité réparties sur le territoire des Etats-Unis. Avec respectivement 262 et 139 millions de tonnes, le Texas et l’Ohio sont en tête des Etats émetteurs. Les émissions du secteur électrique de ces deux Etats cumulés sont supérieures aux émissions totales de gaz à effet de serre de la France. La centrale au charbon " Robert W Scherer " située à Juliette en Géorgie est le point d’émission de CO2 le plus important des Etats-Unis. Ses quatre tranches de 880 MW chacune ont produit plus de 27 millions de tonnes de gaz carbonique en 2007, soit davantage que l’ensemble du secteur électrique d’un pays comme le Brésil."

        http://www.enerzine.com/14/4480+les-centrales-au-charbon-us-ont-emises-1,9-gt-en-2007+.html


        • Lisa SION 2 Lisa SION 6 mai 2008 22:03

          Si vous avez le courage de lire jusqu’au bout , vous y trouerez bien des arguments susceptibles de remettre en cause vos plus solides convictions.http://changementclimatique.over-blog.com/20-categorie-10155377.html Mais, bien sûr, uniquement si vous faites preuve d’une certaine souplesse intellectuelle.


          • Mijo Mijo 7 mai 2008 23:01

             

            Très mauvaise idée de promouvoir le nucléaire dans les pays en voie de développement. Et, comme le précise Stéphane Lhomme, la plupart du temps ce sont des potentats peu soucieux de démocratie qui veulent du nucléaire pour une question de prestige, mais jamais les peuples.

            Les technologies solaires (en particulier le solaire à concentration) progressent très rapidement et seraient beaucoup moins coûteuses à mettre en oeuvre et moins nocives. Cf le site www.trec-france.org Heureusement aussi que des ONG prennent ce type d’initiatives : http://www.freewebs.com/solarsolidarite/index.htm

            De surcroît, depuis un étrange décret signé récemment (dénoncé par Greenpeace), la France va accepter de garder certains déchets nucléaires de pays clients au lieu de leur renvoyer comme l’impose la loi de 2006. Le comble ! La France devient une poubelle radioactive et c’est les contribuables français qui vont payer pour le stockage de ces détritus dont personne ne veut.... 

            Une autre énergie est possible, non ? www.colorwatt.com 

             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès