Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La mauvaise blague de Bashar

La mauvaise blague de Bashar

Bashar Al-Assad s’est permis un petit phrasé qui montre les limites du politiquement correct. Comme le soutient parfaitement le journaliste du Huff Post : « une bonne blague peut adoucir un monde en pleine tension. Une mauvaise peut l’amplifier ». Lors d’un entretien à l’Agence France Presse, Bashar aurait dit, d’un air amusé, qu’il aurait dû être le récipiendaire du Prix Nobel de la Paix. 

Alfred Nobel souhaitait récompenser « la personnalité ou la communauté ayant le plus ou le mieux contribué au rapprochement des peuples, à la suppression ou à la réduction des armées permanentes, à la réunion et à la propagation des progrès pour la paix ». Face aux multiples controverses qu’a dû essayer ce Nobel, force est de constater que l’on se heurte à une désagrégation progressive de la valeur du Nobel de la Paix et la mauvaise blague de Bashar est en réalité un élément qui vient alimenter cette thèse.

Pierre Haski, cofondateur de Rue89, mentionnait déjà cette décadence dans un article intitulé « Retour sur cinq Prix Nobel de la Paix controversés ». En effet, lors de l’attribution du Prix Nobel à l’Union Européenne, plusieurs indignations se sont soulevées ça et là pour contester la remise de ce Prix à un « Etat » - ou, devrait-on dire à un ensemble d’Etats. Cette année, la controverse est toute autre.

Le chimique contre l’éducation

Tous les médias le disaient, l’écrivaient ou le criaient haut et fort : Malala se verra remettre le Nobel de la Paix 2013 pour son engagement pour l’éducation et son somptueux discours aux Nations Unis en réponse aux tirs de balle des talibans. La lutte contre l’éducation est un combat majeur et Malala ne va pas s’arrêter à la non remise d’un Nobel de la Paix. Elle va continuer à mener son combat. D’après ce qu’elle a raconté sur la BBC (http://www.bbc.co.uk/news/magazine-24379018), Malala va s’engager dans plusieurs actions à vocation humanitaire après avoir complété ses études. Elle affirme en effet :

« Je veux être dans la politique plus tard. Je veux changer le futur de mon pays [Pakistan] et je veux rendre l’éducation obligatoire ». « J’espère que nous verrons bientôt le jour où le peuple du Pakistan sera libre, sera détendeur de droits fondamentaux, qu’il sera en paix et que toutes les filles et tous les garçons pourront aller à l’école ».

Le Nobel de la Paix a été remis à une organisation visant à lutter contre les armes chimiques : l’OIAC (organisation pour l’interdiction des armes chimiques). Le Comité Norvégien du Nobel pour la Paix a en effet remis cette distinction à cette organisation pour ses « efforts intensifs afin d’éliminer les armes chimiques ». C’est sur cette remise du Nobel de la Paix que Bashar s’est permis de faire une blague. 100 000 personnes sont mortes en raison de l’utilisation de ces armes chimiques.

Le Nobel « politique »

La blague de Bashar était inappropriée. Mais cela pose nécessairement la problématique du Prix Nobel. Est-il un moyen de récompenser, comme le voulait Alfred Nobel, celui qui a contribué au mieux au rapprochement des peuples ou un outil permettant d’adapter un curseur politique international à la vue des différentes situations qui se profilent sur la scène internationale ? Pour Pierre Haski, la réponse est claire :

« Le comité Nobel, dont certaines décisions ont été plus que hasardeuses tout au long de son histoire, a fait un choix très politique : réhabiliter l’action collective internationale à un moment où elle est décriée, en danger. »

Que reste-t-il donc de la volonté d’Alfred Nobel ? Il n’avait sûrement pas mis en place ce prix d’une majestueuse grandeur pour qu’il devienne un outil politique. Son but avait été de récompenser une personne qui s’est battu pour les droits fondamentaux, qui s’est battu pour la propagation de la paix. Il ne s’agit pas de dire que l’OIAC ne mérite pas le Nobel de la Paix, loin de là. C’est une question de fidélité au Fondateur de ce titre. N’a-t-on pas oublié l’essentiel du testament qu’il nous a légué ? Ce Nobel pour la Paix qui devrait justement être le titre désintéressé de par sa nature même, devient un vecteur politique permettant d’orienter la politique internationale.

L'exemple : "Ahmadiyya Peace Prize"

Islam Ahmadiyya. Cette minorité musulmane, que j’ai déjà évoquée lors de multiples articles, organise, chaque année, un Ahmadiyya Peace Symposium (Ahmadiyya Colloque pour la Paix). A cette occasion, elle remet un prix, le Ahmadiyya Peace Prize (le Ahmadiyya Prix pour la Paix) (http://www.alislam.org/peaceprize/).

Ce prix est remis car l’Islam met l’accent sur le maintien de la paix dans toutes les sphères des activités humaines. Comme l’affirme le site officiel de l’Ahmadiyya :

« Il s’agit d’encourager tout le monde à la promotion de l’éducation, du respect, de la tolérance, d’accroître l’harmonie sociale et interreligieuse, d’encourager les causes charitables qui servent l’Humanité sans distinction de race, de croyance ou de couleur. » Sa nature est peu ou proue similaire à celui du Nobel de la Paix à une différence près : ce prix est totalement désintéressé.

Depuis 2009, ce prix a été remis à Lord Eric Avebury, à Abdul Sattar Edhi, à l’organisme SOS Children’s Villages UK et au Docteur Boachie-Adjei. Cet évènement qui se tient chaque année dans l’enceinte de la Mosquée de Bait-ul-Futuh, la plus grande Mosquée d’Europe, est également l’occasion pour toutes les personnes présentes de se rencontrer afin d’élaborer des projets communs pour atteindre un seul objectif : la paix dans le monde. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Javascript Javascript 16 octobre 2013 09:36

    J’dois vraiment être le dernier grand amateur d’humour très noir et très froid car je trouve au contraire la blague de Bachar (quoi qu’on pense de lui) très bonne.

    Après les derniers choix catastrophiques de lauréats à ce Nobel la blague est particulièrement bien choisit et drôle dans son contexte.

    Bref, j’avoue, j’ai ri !


    • le naif le naif 16 octobre 2013 09:52

      @ L’auteur

      « 100 000 personnes sont mortes en raison de l’utilisation de ces armes chimiques. »

      D’où tenez vous cette information et ce chiffre ????

      « Le comité Nobel, dont certaines décisions ont été plus que hasardeuses tout au long de son histoire, a fait un choix très politique : réhabiliter l’action collective internationale à un moment où elle est décriée, en danger. »

      Le comité Nobel, ne fait que des choix totalement politiquement corrects et conforme à la doxa mondialiste. Le trait d’humour de Bachad ne fait que souligner cet état de fait.

      Poutine dans ce conflit a fait bien plus pour la paix que cette organisation totalement inconnue


      • claude claude 16 octobre 2013 09:56

        Je suis complètement d’accord avec l’avis de Bachar El Assad : Il s’occupe de défendre son pays contrre des voyoux assassins à majorité jihadiste, et ne se mèle pas d’ingérence à l’extérieur, ce dont ne peuvent se targuer nos soit disante « démocraties » occidentales. En tant que chrétien moi même, je ne peux que soutenir El Assad, car s’il est renversé, les chrétiens seront persécutés, alors que Bachar les soutient. Nos « démocraties » occidentales christianophobes car anticléricales, athées et laches (c’est la seule phobie à laquelle on peut s’adonner sans risque...), font le jeu de ces dangeureux intégristes pour des raisons bassement stratégico économique.

        Personnellement, j’aurais donné le prix Nobel de la paix à Poutine qui a empêché mon pays et les USA de s’associer aux agresseurs jihadistes.

        Enfin : que n’organise-t-on pas la destructions des armes chimiques du monde entier et pas seulement celles de la Syrie ? Nos « démon-crasseuses » sont d’une hypocrisie lamentable.

        Bref : il ne s’agit pour moi absolument pas d’une blague, bonne ou mauvaise.

        L’allusion au Ahmadiyya Peace Prize est complètement utopique et déplacée, voire provoquante, car il ne représente absolument pas le comportement général agressif et intolérant évident du mouvement islamiste qui s’en prend aujourd’hui à la Syrie allaouite.Exploiter ce Peace Prize pour attiser la haine est une contradiction révélatrice.


        • Jonas 16 octobre 2013 16:45

          @Réponse a Claude.


          Tous les dictateurs arabo-musulmans minoritaires dans leur pays utilisent les minorités chrétiennes et les autres pour offrir à l’Occident une image de pacificateur et de rassembleur.

          Saddam Hussein avait utilisé ce stratagème en nommant un ministre chrétien, alors que les sunnites sont minoritaires en Irak. Il n’avait pas hésité d’utiliser les armes chimiques contre les kurdes à Halabja. Sans parler des assassinats et des exactions sous son règne contre la majorité chiite.

           La famille Assad en tant qu’Alaouite fait de même en jouant à la protection de cette mosaïque de minorité qu’est la Syrie dont les chrétiens font partie.

          Le père Assad , Hafez, n’a pas lui non plus hésité en 1982 de massacrer + de 40 000 « Frères musulmans » dans la ville de Hama.

          Donc les minorités ,et surtout Chrétiennes sont des otages des dictateurs pour faire bonne figure auprès des pays Occidentaux.

          En revanche , les pays arabo-musulmans où les dictateurs non pas besoin de minorité chrétienne vis-vis de l’Occident , celles-ci sont persécutées dans le silence assourdissant de la planète. 

          Ce sont les chrétiens en tant que chrétiens qui sont les plus tués dans le monde ? 80% de ceux-ci dans les pays arabo-musulmans.

          Ces chrétiens du silence , qui n’ont que leur foi pour les protéger. Ils n’ont pas des ONG ni les médias , ni des gens comme vous pour les défendre. 

          Quelques exemples non exhaustifs pour des chrétiens à l’esprit de dhimmitude.

          1) La Turquie de l’islamiste Erdogan , Le Patriarcat oecuménique orthodoxe grecque a dû faire face et fait encore face à des tracasseries insurmontables.

          2) En Egypte les Assauts répétés ont visé des églises coptes, assassinats , mariages forcés , menaces sur les biens, etc ont poussé depuis les événements dans ce pays à près de 190 000 départs pour l’ Amérique du nord, Etats-Unis , Canada, Australie, et un peu en Europe.

          3) Au Pakistan, des chrétiens qui ne représentent que 2% de la masse musulmane sont persécutés, accusés de blasphème, des églises détruites , des assassinats de prêtres, de commerçants. Des femmes kidnappées et obligées d’embrasser la religion de la paix et d’amour sous peine de mort .

          4 ) Au Soudan à la suite d’une guerre atroce de 20 ans qui a fait + de 2 millions morts et malgré la séparation entre le nord et le sud des chrétiens sont encore tués dans le nord. 

          5) Au Nigeria ; des attaques régulières menées par des groupes musulmans radicaux sur des fidèles chrétiens et leurs églises. 

          6) Chypre du Nord occupée par la Turquie musulmane de nombreuses églises grecques ont été détruites ou profanées.

          Bref, les chrétiens sont la proie en Indonésie-Malaisie- Algérie-Maroc-Somalie-Irak etc, des brigands arabo-musulmans qui utilisent la religion.




          Les chrétiens de Syrie seront effectivement en danger comme la minorité Alaouite dont est issue le dictateur syrien, les Druzes et les autres.

          Les discours des responsables chrétiens et notamment celui du pape , je peux bien le comprendre , car il sert a préserver les chrétiens des djihadistes meurtriers , mais malheureusement les Chrétiens d’Orient comme les Juifs avant eux seront éliminés de ces pays. Ce n’est qu’une question de temps et peu importe le pouvoir arabo-musulman.

          Donc la blague du dictateur , ne me fait pas rire du tout. 

          Comment un chrétien comme vous peut accorder le moindre crédit à un dictateur qui n’hésite pas à bombarder son propre peuple issu de la même religion ? 

           Vous croyez qu’il hésitera demain à se comporter autrement envers les chrétiens ?

          Vous êtes bien naïf. Allez discuter avec les chrétiens qui ont fui ce pays et vous diront ce qu’ils ont vu et ressenti.

          C’est le chef druze du Liban, Walid Joumblatt qui connait bien le dictateur Bachar Al-Assad , qui le traite celui de « PSYCHOPATHE ».

          Vous savez , je ne suis pas très enclin à prendre comme argent comptant les discours lénifiants des arabo-musulmans installés Occident, 

          Ce qui m’intéresse c’est ce qu’ils font chez eux . En Occident c’est la « TAQYYA » cette dissimulation ou tromperie qui est coutumière dans leur tradition.

          Comme le disait Malraux « L’homme est ce qu’il fait et non pas ce qu’il dit » Observer avec plus d’attention de ce qui se fait dans les 57 pays arabe-musulmans avant de porter un jugement.

          Bachar Al-Assad comme les djihadistes sont de la même pourriture.

        • CASS. CASS. 21 octobre 2013 12:50

          http://www.voltairenet.org/article180357.html ça c’est certain ceux la et leurs associés us english,et cie, ainsi que les umps et cie en france, et leurs associés wahhabo takfiristes salafistes (madin émirats saoud qatar pétrodollars) fournisseurs de milliers et milliers de terroristes affiliés à alqaîda etc/ et djiadistes envoyés en Syrie massacrer la Syrie, commettre des attentats décapitations et de multiples carnages et atrocités. En Irak etc etc


        • Massada Massada 16 octobre 2013 10:04

          Quel humour, ce Assad !! 

          Je suis sur que les syriens sont morts de rire !

          • curieux curieux 16 octobre 2013 10:06

            En voilà une autre :
            Pierre qui roule n’amasse pas mousse
            Pierre Haski non plus.


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 16 octobre 2013 11:27

              @ l’auteur

              Si vous avez l’intention d’être un bon avocat, je pense que travailler davantage vos dossiers ne serait pas du temps perdu.

              Prenez exemple sur François Asselineau qui a fait une remarquable analyse du comité du Nobel de la Paix et qui a démontré très efficacement qu’il est dominé par une personne, un agent étasunien, qui lui fait donc prendre des décisions non seulement politique mais carrément stratégique.

              http://www.dailymotion.com/video/xyt4nr#.UXns8jftFLd

              Par ailleurs, complètement d’accord avec les commentaires ci-dessus. Si nous n’étions pas dans un monde à l’envers, il est très clair qu’il y aurait du sens à attribuer le prix Nobel de la Paix à Bashar El Assad ou Poutine.

              A l’évidence, ou vous êtes bien naIf à stigmatiser ainsi le président syrien, ou vous êtes un carriériste de la plus belle eau qui sait que pour appartenir à la « bonne société », il devra avant tout ne pas faire de vague.

              Désolé de vous bousculer un peu mais bon, c’est de bonne guerre, entre ceux qui cherchent la paix.

              Enfin, pour ma part, je salue votre mis en avant d’un prix musulman de la paix. C’est toujours une bonne chose a priori, ne serait-ce que de savoir que cela existe.

              Maintenant je connais des ribambelles de sectes qui prétendent oeuvrer pour la paix. Dès lors, je pense qu’il s’agit d’être attentif et surtout pas dupe.


              • le naif le naif 16 octobre 2013 11:51

                Entièrement d’accord avec vous Luc-Laurent Salvador

                Le plus « marrant » c’est d’attribuer le Nobel de la paix à une association qui « lutte » contre des armes chimiques que personne ne devrait détenir.... Le comble de l’absurdité !!!

                Question subsidiaire à l’auteur, le phosphore blanc et l’uranium appauvri entre t-il dans le champ d’action de cet organisme ???

                PS : Lors de mon service militaire en 1984/85 nous faisions des exercices NBC (Nucléaire, Bactériologique, Chimique) De quand date l’interdiction des armes chimiques ???


              • Rensk Rensk 17 octobre 2013 19:02

                Cette bande du pays-bas est géré par les USA... et saviez-vous qu’il n’ont pas détruit tout le chimique aux USA ? Il leurs reste plus de 5’000 tonnes (alors qu’ils aurait dû tout détruire jusqu’en 2007 me semble)... alors les 1’000 tonnes de l’autre qui les a hérité de son père font pâle figure a côté de cela


              • Citoyen85 16 octobre 2013 12:14

                Attention, ne pas confondre le prix Nobel de la paix qui est attribué par un comité politisé en Norvège et les véritables prix Nobel scientifiques attribués par des comités scientifiques en Suède !


                • le naif le naif 16 octobre 2013 15:29

                  Bof, un prix Nobel d’économie n’a rien de scientifique non plus....


                • Mycroft 16 octobre 2013 17:55

                  Le prix Nobel de la paix n’est en effet pas attribué par un comité scientifique (normal, la paix n’est pas une science...), ça ne l’empêche pas d’être un véritable prix Nobel, dans le sens où il résulte directement du testament d’Alfred Nobel.

                  Contrairement au prix de la Banque royale de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel qui n’est, lui, pas un véritable prix Nobel (et qui n’a pas non plus de porté scientifique, bref, qui ne sert à rien...)


                • cathy30 cathy30 16 octobre 2013 13:16

                  On se demande si c’est du lard ou du cochon. Mais ça lui ressemble tellement.


                  • Julien30 Julien30 16 octobre 2013 13:59

                    Al-Assad ferait en tout cas un prix Nobel de la paix beaucoup plus crédible qu’Obama, sinon article vide appuyé sur des citations qui en disent sur la posture courageuse de l’auteur.


                    • Kern Kern 16 octobre 2013 14:10

                      Bachar a raison :

                      Obama l’a bien eu , a sa grande surprise d’ailleurs

                      Pourquoi pas lui ?

                      Il ne l’a pas eu ; tant pis, ce sera pour la prochaine fois

                      Poutine l’aurait mérité lui qui a oeuvré réellement pour la paix

                      Un Prix Nobel du Ridicule devrait être institué avec Hollande en premier récipiendaire

                      Sur qu’il en aurait été ravi ; lui le ravi en toutes choses


                      • Rensk Rensk 17 octobre 2013 19:07

                        Et celui de l’arnaque a Merkel ! (Les 5+1 illégaux)


                      • mario mario 16 octobre 2013 14:29

                        a @ l’auteur............................

                        vous etes élève-avocat et comme tout bon avocat ( ) vous accusé , juste ( ) selon votre conviction !

                        a moins que vous suivez une formation pour le CPI......................, pas ?

                         


                        • cassandre4 cassandre4 16 octobre 2013 14:49

                           La mauvaise (oh, combien) blague, je la vois plutôt dans l’attribution du « Nobel de la paix » à O bwana ! Manifestement nous n’avons pas les mêmes valeurs !


                          • Taverne Taverne 16 octobre 2013 15:24

                            J’ai voté pour cet article : moinssez moi !

                            Moinssez- moi, c’est la seule chose que vous puissiez faire , à défaut de me faire changer d’avis dans le débat démocratique où règnent le débat et la tolérance.

                            Petit bémol : je ne partage pas l’angélisme de l’auteur quant au comité du prix Nobel de la paix. Mais c’est un détail : je ne cautionne pas la tyrannie.


                            • le naif le naif 16 octobre 2013 15:27

                              Gné ?!?

                              Prenez la petite pilule rouge de toute urgence...


                            • Taverne Taverne 16 octobre 2013 17:59

                              Gné ?

                              L’auteur n’a pas de point de vue angélique sur le prix Nobel. Au temps pour moi, j’avais mal interprété...Faut-il un prix alternatif ? Excellente question...Mais pour les tyrans, pas de quartiers !


                            • trobador 16 octobre 2013 18:15

                              Voilà. C’est fait.


                            • La râleuse La râleuse 16 octobre 2013 16:30

                              Bonjour Asif Arif,


                              Je ne peux pas « pifer » les avocats - et le mari de ma meilleure amie le sait bien qui est avocat lui-même et bien d’accord avec moi que c’est une corporation d’individus très infatués d’eux-mêmes.
                              Ceci, non pas pour me montrer agressive mais pour que vous soyez certain que lorsque j’écris que j’ai bien aimé votre article, vous pouvez me croire sur parole.
                              Je pense, et c’est mon opinion que je partage sans réserve avec moi-même, qu’il en est de bien des prix Nobel comme de la légion d’honneur trop souvent attribués à n’importe qui.

                              • OMAR 16 octobre 2013 19:43

                                Omar 33

                                Asif, la mauvaise blague, c’est juste ton torchon,,,,,,


                                • christophe nicolas christophe nicolas 16 octobre 2013 22:17

                                  Ce ne sont pas les « parfaits » qui font la paix, la paix se fait entre des ennemis. Si dans 10 ans son action a amené la paix dans la région, alors oui, ça méritera le Nobel. C’es ça a rédemption, transformer les esprits qui veulent se détruire, se frapper en esprit qui veulent se comprendre, se respecter. Plus on part de loin et plus le mérite est grand...

                                  Et le monde part de très, très loin...

                                  Que dit la Vierge à Damas en Syrie, il faut écouter les signes, de l’huile d’olive qui suinte, le symbole de la paix : Miracle de Damas

                                   


                                  • Laurenzola Laurenzola 17 octobre 2013 00:11

                                    Au contraire, c’est une très bonne blague, à côté de celle de Hollande 1er, roi des lèches-culs, prêt à nous envoyer au casse-pipe pour mettre une raclée à Bouffon el-Assad.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès