Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La moderne barbarie

La moderne barbarie

Matan Vilnaï, vice ministre de la défense israélien déclarait le 29 février 2008 « Plus les tirs de roquettes Qassam s’intensifieront, plus les roquettes augmenteront de portée, plus la shoah à laquelle ils s’exposeront sera importante »(1).

« A notre grand regret, il y a des victimes civiles, même si elles ne sont pas nombreuses. Nous ne voulons pas porter atteinte à des femmes, des enfants, des hommes, et nous n’empêchons pas une aide humanitaire" », déclarait avec cynisme Ehud Barak lundi 29 décembre 2008 (2), alors que les bombes israéliennes ont déjà fait 400 victimes, femmes hommes et enfants.

Ces déclarations ne doivent pas faire oublier les morts et les souffrances qu’Israël inflige aux palestiniens depuis sa création.

 Albert Einstein écrivait en 1948 en parlant de Menahem Begin et du massacre du village palestinien de Deir Yassin « Les déclarations publiques du parti de Begin ne montrent rien quant à leur caractère réel. Aujourd’hui ils parlent de liberté, de démocratie et d’anti-impérialisme, alors que jusqu’à récemment ils ont prêché ouvertement la doctrine de l’Etat Fasciste(…)Le 9 Avril, d’après le New-York Times, des bandes de terroristes ont attaqué ce village paisible, qui n’était pas un objectif militaire dans le combat, ont tué la plupart de ses habitants - 240 hommes, femmes et enfants - et ont maintenu quelques-uns en vie pour les faire défiler comme captifs dans les rues de Jérusalem ». A. Einstein poursuit « C’est dans ses actions que le parti terroriste trahit son véritable caractère. De ses actions passées nous pouvons juger ce qu’il pourrait faire à l’avenir ». (3)

Effectivement en juin 1982, Menahem Begin, devenu premier ministre, et son ministre de la défense Ariel Sharon envahissent le Liban. Le jeudi16 septembre les milices phalangistes pénètrent, avec l’aide de l’armée israélienne, les camps de réfugiés palestiniens de Sabra et Chatila. Les mots et les images auront certainement du mal à décrire ce qui s’est passé dans les deux camps durant les nuits de jeudi à vendredi et du vendredi à samedi.

 Pourtant, un homme, poète et écrivain, a su rendre compte avec une grande précision des détails de ce que les kataëbes chrétiennes protégées par Tsahal ont laissé derrière elles : « la femme palestinienne était probablement âgée car elle avait des cheveux gris. Elle était étendue sur le dos, déposée ou laissée là sur des moellons, des briques, des barres de fer tordues, sans confort. D’abord j’ai été étonné par une étrange torsade de corde et d’étoffe qui allait d’un poignet à l’autre, tenant ainsi les deux bras écartés horizontaux, comme crucifiés. Le visage noir et gonflé, tourné vers le ciel, montrait une bouche ouverte, noire de mouches, avec des dents qui me semblèrent très blanches, visage qui paraissait, sans qu’un muscle ne bougeât, soit grimacer soit sourire ou hurler d’un hurlement silencieux et ininterrompu. Ses bas étaient en laine noire, la robe à fleurs roses et grises, légèrement retroussée ou trop courte, je ne sais pas, laissait voir le haut des mollets noirs et gonflés, toujours avec de délicates teintes mauves auxquelles répondaient un mauve et un violet semblable aux joues. Étaient-ce des ecchymoses ou le naturel effet du pourrissement au soleil ? ». Voilà ce que Jean Genet écrivait dans « Quatre heures à Chatila. » (4)

Menahem Begin déclarait à la Knesset « A Chatila, à Sabra, des non-juifs ont massacré des non-juifs, en quoi cela nous concerne-t-il ? » (4)

M. Begin a raison. Israël n’est jamais concerné ni inquiété. C’est un Etat au-dessus de toutes les lois, conventions et autres résolutions. Ici seul le « droit » du plus fort s’applique.

Israël a trop de pouvoir pour commettre et faire passer ses massacres pour de la légitime défense. Il a le soutien des Etats-Unis, de l’Europe et de tous les régimes arabes. Cela fait beaucoup pour le peuple palestinien qui est toujours sans Etat ni véritable territoire. Ce pouvoir, dans lequel s’enfonce Israël, risque de se retourner contre lui et l’engloutir.

Aujourd’hui encore, l’Etat d’Israël s’enlise dans la même logique, celle du crime et démontre à nouveau son mépris absolu pour la vie humaine : « Des flots de sang qui arrivent de Gaza envahissent ma maison et s’immiscent dans mon nez, dans ma bouche, dans mes yeux...Je suffoque sous ce sang rouge et frais, celui des touts petits enfants de Gaza, celui de leurs parents » écrivait une israélienne(5). 280 morts dimanche 28 décembre 2008, 350 morts le 29, 384 morts le 30, 394 morts le 31, 400 morts le 1er janvier 2009. Combien de morts demain ? Et après demain ? Seule certitude, des morts viendront se rajouter à d’autres morts, sans parler des blessés dont le nombre se chiffre par milliers, sous le regard et avec le soutien total des dirigeants américains, européens et arabes qui assistent avec placidité au spectacle de la moderne barbarie montée par leurs propres soins et exécutée par Israël.

Ehoud Barak, Tzipi Livni et Ehoud Olmert sont les successeurs de Menahem Begin et d’Ariel Sharon avec toujours cette folle envie de tuer le plus de palestiniens possibles qui représentent, pour eux, l’obstacle vivant au Grand Israël. Mais depuis 1948 la résistance palestinienne est toujours là comme la terre sur laquelle elle a grandi.

D’autres dirigeants israéliens viendront commettre à leur tour les massacres nécessaires au nom de ce « grand rêve ». .

Israël poursuit donc et poursuivra méthodiquement et froidement son « sale boulot ». Ses crimes sont plus ou moins acceptés, plus ou moins justifiés, mais rarement dénoncés par les grands médias occidentaux. Les massacres d’Israël se font « dans les murmures ou dans le silence total »(6). On est loin des célébrations et cérémonies des attentats du 11 septembre 2001. Décidément les morts n’ont pas la même valeur. On peut légitimement alors s’interroger sur la sincérité des sentiments de compassion envers Israël, étalés par ces grands médias ; car leur « douleur » s’arrête là où commence celle des palestiniens. 

Les gouvernements successifs d’Israël, et ce depuis sa création, ont élevé les israéliens dans le mépris et la haine du palestinien.

Pourtant, les deux peuples ont vécu ensemble en paix des siècles durant. Leur amour pour cette terre de Palestine n’a d’équivalent que leur haine réciproque. Leurs proclamations d’indépendance montrent d’ailleurs, une étrange ressemblance : « Eretz- Israël est le lieu où naquit le peuple juif. C’est là que se forma son caractère spirituel, religieux et national. C’est là qu’il réalisa son indépendance et créa une culture d’une portée à la fois nationale et universelle. » (Proclamation d’indépendance de l’Etat d’Israël, 15 mai 1948). La déclaration des palestiniens commence ainsi : « Terre des messages divins révélés à l’humanité, la Palestine est le pays natal du peuple arabe palestinien. C’est là qu’il a grandi qu’il s’est développé et s’est épanoui » (Déclaration d’indépendance de l’Etat palestinien, 15 novembre 1988).

 Le poète palestinien Mahmoud Darwish écrivait « Nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang. Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d’amour et de paix. ».

Mohamed Belaali

 

(1) Le Monde du 01/03/2008

(2) http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/proche_moyenorient/20081227.OBS7368/affrontements_israelhamas__les_reactions.html

(3) http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2008-03-03%2010:56:36&log=lautrehistoire

(4)  Jean Genet, « L’ennemi déclaré ». Textes et entretiens. Gallimard. Page 243.

(5) http://bellaciao.org/fr/spip.php?article76817

(6) J. Genet, op.cit.


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • ISRAËL 2 janvier 2009 11:05

    petit rappel historique...

    Les guerres Israélo-arabes ont toujours été à l’initiative des arabes
    Sabra et Chatila est une "affaire" libano-libanaise
    Le hamas, le djihad ceci ou cela, les brigades machin...sont des organisations terroristes, obscurantistes, sectaires...qui prennent en otage les palestiniens... 


    • ZEN ZEN 2 janvier 2009 11:15

      Bien sûr , la voix de son maître...
      Que faisait Sharon pendant ce temps-là ?
      Il dormait peut-être ...



    • Henri François 2 janvier 2009 17:40

      Au fait qu’est donc devenu Ariel Sharon ou ce qu’il en reste. Voilà qu’en Israël est employée une méthode de "survie" irresponsable identique à celles employées à l’époque des pays totalitaires comme l’avait été l’Espagne pour Franco et la Yougoslavie pour Tito et même aujourd’hui à Cuba pour Fidel.


    • caramico 2 janvier 2009 11:13

      Et notre président, dans la foulée reçoit après Khadafi, et tous les autres pourris avant lui, une ministre d’un pays hors la loi internationale, qui plus est pays en guerre.
      Il se place sciemment du côté d’un des deux belligérants.


      • Satantango Satantango 2 janvier 2009 19:27

        Période électorale oblige (en Israël), une semaine auparavant l’Ex-Empereur d’Europe Le Nain 1er a reçu en cachette le fringuant Benyamin Netanyahou ex-premier ministre de l’État d’Israël de 1996 à 1999.,compromis dans divers scandales, qui avaient entraîné la démission du ministre de la justice. Sarko et sa clique (Koukouch, Lagersfeld, DSK, BHL, etc.etc.) s’entendent comme cochons avec Israël


      • ZEN ZEN 2 janvier 2009 11:34

        • zouzou 2 janvier 2009 11:40

          Texte, hélas, profondément vrai. Il faut maintenant agir, et vite, car sinon, nous nous rendons tous complices des massacres à venir ! Il faut exercer la pression sur nos dirigeants totalement soumis à l’Etat d’Israël qui s’enfonce de plus en plus dans la moderne barbarie.


          • ISRAËL 2 janvier 2009 11:56

            ZOUZOU...et si l’on faisait pression sur l’iran et la syrie qui alimentent le terrorisme international ???
            Je te rappelle que les soldats des pays démocratique risquent leur vie, chaque jour, pour le défense des valeurs universelles.


            • zouzou 2 janvier 2009 18:44

              En guise de valeurs universelles, ce sont des innocents, hommes, femmes et enfants qu’Israël massacre quotidiennement. Ce que tu appelles pays démocratiques, ne sont en fait que des complices de cette barbarie. D’ailleurs, ils ne sont pas sensibles non plus aux victimes israéliennes. L’histoire l’a largement démontré.


            • ISRAËL 2 janvier 2009 18:50

              ZOUZOU...mets la barbarie sur le compte du hamas qui a rompu la trêve en pillonnant ISRAËL de ses missiles.
              Une déclaration de guerre fait des victimes...mais peut être que c’est justement cela que veut le hamas obscurantiste et sectaire...utiliser les victimes...
              De moins en moins nombreux sont ceux qui tombent dans le piége médiatico sordide du hamas


            • abersabil abersabil 2 janvier 2009 12:31

              Israël est un corps étranger, implanté dans le monde arabe avec la bénédiction de l’occident, qui par calcul continu sa énième croisade ; on nous chante les airs de la "démocratie" et des " droits de l’Homme " pendant qu’un état raciste et hors la loi piétine toutes les résolutions de l’ONU, en massacrant tous les Akums selon les principes de leur talmud falsifié. Ils seront un jour rattrapé par l’histoire, qui n’a pas échappé à leur manigance ; quant à la victoire finale, elle sera forcement du coté des opprimés, il y aura même parmi les occidentaux des âmes véritablement chrétiennes, justes et libres, pour s’opposer à la barbarie et porter assistance aux victimes de cette tragédie, dont les gouvernements anglo-saxons  et français ont une grande part de responsabilité. Après la nuit, viendra le jour !!!

               


              • catastrophy catastrophy 2 janvier 2009 12:58

                 Encore de l’objectivité à revendre ! Dans cette terrible affaire partisans = criminels ou complices ! (encore des points négatifs en perspective) smiley


                • ISRAËL 2 janvier 2009 13:27

                  ABER...tu devrais te servir de google pour apprendre l’histoire...

                  recherche : ROYAUME D’ISRAËL...par exmple ou :PAYS DE CANAAN...


                  • nathan 2 janvier 2009 20:22

                    "le grand israel", "le royaume de canaan" et autres fables ne peuvent tenir lieu de droit international dans notre monde contemporain ! c’est à devenir fou, cette histoire des juifs qui nous ressassent sans cesse que cette terre est celle de leurs ancêtres !!!!
                    combien de peuples dans le monde de nos jours vivent sur les sols qui étaient ceux de leurs ancêtres il y’a deux mille ans ?
                    où vivaient les ancêtres de georges bush et sa clicaille à cette époque ? où vivaient les canadiens, les français, les allemands ?
                    un juif issu de l’immigation n’a pas plus de droit en palestine qu’un arabe qui y vit !
                    il faut arrêter avec ce fachisme, qui à mon avis n’a rien à envier à l’idéologie de la suprématie des aryens pronées par hitler.
                    cette question des israéliens, et du soutien indéfectible, à la limite du culte que leur voue certains grands de ce monde relève plus de la superstition religieuse que du bon sens.
                    il n’existe aucune excuse ni raison valable pour perpétuer ce qui se passe en palestine ; aucune raison !!!


                  • Céphale Céphale 2 janvier 2009 13:37

                    Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les services sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe.

                    David Ben Gourion, discours à l’Etat Major, mai 1948


                    Lorsque nous aurons colonisé le pays, il ne restera plus aux Arabes qu’à tourner en rond comme des cafards drogués dans une bouteille.

                    Raphael Eitan, Chef d’Etat-Major des Forces de la Défense Israélienne, New YorkTimes, 14 Avril 1983


                    • USA 613 2 janvier 2009 14:42

                       

                      http://www.youtube.com/watch?v...
                      http ://www.youtube.com/watch ?v=LCVr7MBhgj0&feature=channel_page
                      1) De lieux de prière s’en servir
                      pour y entreposer des armes...
                      pour s’y réfugier et se servir des personnes qui l’occupent comme de boucliers humains
                      Quel nom cela porte-t-il ?
                      Comment cela est-il qualifié par les lois internationales ?
                      Que s’est-il passé à Gaza en 2008 ? Que s’est-il passé toutes ces années en Cis-Jordanie (Bethléem c’est bien la Cis-Jordanie, non ?), au Liban ?
                      2) D’ambulances
                      3) D’hôpitaux
                      4) D’écoles
                      5) De postes de la FINUL (au Sud Liban)
                      6) D’habitations abritant des familles entières .... On a même vu des enfants ou des femmes cachant sous leurs vêtements des bombes. Certains enfants envoyés pour se faire exploser pour une récompense de 20 €
                      etc.... etc....
                      En 2006 quels ont été les propos du représentant de l’ONU à sa descente de l’avion à Larnaca sur les méfaits du Hezbollah sur la population libanaise ?
                      Ce n’est qu’UNE FOIS, EN SECURITE A CHYPRE, qu’il a eu le courage de s’exprimer et qu’ALORS il a dénoncer et CONDAMNER le Hezbollah pour s’être servi de la population civile libanaise comme de boucliers humains.
                      En quoi le Hamas diffère-t-il dans ses méthodes de celles du Hezbollah ?
                      Même combat, mêmes buts, mêmes méthodes.
                      Les Chrétiens sont terrorisés dans plein de pays musulmans
                      Ils en sont à fuir toutes ces régions du Proche et Moyen-Orient mais aussi en Asie, partout les Chrétiens fuient et ce quel que soit le pays musulman. Ce sont des faits. Combien de Chrétiens ont été bouchérisés, égorgés et de quelles façons dans le monde musulman toutes ces dernières années ?

                      Une réalité qui n’est pas niée mais qui est révélée avec minutie par toutes les autorités, les médias et même le Pape de peur d’assister à des confrontations mondiales communautaires plus importantes.

                      Quelle religion a été épargnée dans le monde par de pseudos activistes … des enragés fondamentalistes musulmans qui bouchérisent tout autant leurs coreligionnaires, on l’ a vu dans tout le bassin musulman quel qu’en soit le continent.

                      Il appartient aux Musulmans eux mêmes de mettre ces dangereux fanatiques hors d’état de nuire. Ces fanatiques religieux sont le terreau où le travail d’élimination doit se faire. Peut-on convaincre un enragé par le seul langage de raison quand lui ne fonctionne plus selon le même système de valeurs ? NON. Il n’y a plus de place à un langage de raison avec eux. Ils ne sont plus dans le même système de valeurs.

                      Ici quelques vidéos en ligne montrant des faits et non des interprétations ou des falsifications de la propagande de certains
                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...

                      http://www.youtube.com/watch?v...
                      Que visent les lanceurs du Hamas ? Les civils
                      Que visent les Israéliens ? Les pseudos activistes = nouvelle formulation = un euphémisme pour une autre appellation quand on parle des autonomistes corses ou basques soudain pour ces derniers il n’est plus question d’activistes mais de terroristes. Pourquoi ces changements d’appellation alors que les méthodes et buts sont identiques ?
                      Chacun sa vision sur ces points en l’état
                      Il sera donc bien difficile d’atteindre un consensus puisque étant les soutiens au Hamas et aux Palestiniens il faut inconditionnellement encourager les Palestiniens

                      Bien malheureux ces pauvres Palestiniens car à agir de la sorte ils ne font que s’enfoncer dans le désastre et le malheur

                      Ils seraient bien mieux inspirés à chercher à développer des relations de bon voisinage avec les Israéliens comme tous ces Arabes du début du XX° siècle (cf le QUID sur les populations en Palestine) qui ont afflué par centaines de milliers (ce sont les chiffres) en Palestine pour fuir la famine en Syrie et ailleurs étant les sources de revenus et de nourriture que leurs procuraient les employeurs juifs de l’empire ottoman, puis les mêmes aux mêmes endroits mais sous le régime du mandat britannique après 1918, 
                      Y a-t-il une quelconque logique à assassiner son employeur ou à l’agresser ?
                      S’étonnera-t-on que l’employeur ferme sa porte à de tels employés ou veuille se protéger d’être agressé sur lui même ou sur les siens ?
                      Pourquoi les Palestiniens NE peuvent-ils PLUS venir travailler en Israël ?
                      Qui une fois employé agresse l’autre ?
                      L’employeur son employé ou l’employé son employeur ?
                      En France on trouve anormal qu’un schizophrène s’évade de l’hôpital et se ballade avec un couteau quand le même schizophrène a tué à la hache son beau-père.
                      En Israël il devrait-être normal et acceptable de risquer sa peau et celle des siens en donnant du travail à de potentiels assassins ? La faute à qui si aujourd’hui existe une telle suspicion sur les travailleurs palestiniens ?
                      Des ouvriers arabes ont-ils, OUI ou NON tué leur employeur ? OUI.

                      D’autres ouvriers arabes se sont-ils servis d’engins des travaux publics pour assassiner de paisibles passants ou conductrices avec leur bébés ? 
                      Oui pour les Palestiniens les portes de l’emploi se sont fermées de plus en plus en Israël Pourquoi ? Par la faute de qui ?
                      Idem pour le mur
                      Que se passe-t-il en France ?

                      Laisse-t-on les meurtriers, les criminels, les gens dangereux ou potentiellement dangereux comme le schizophrène armé d’une hache se balader en toute liberté ? NON. TOUT gouvernement n’interne-t-il pas les gens dangereux derrière des murs ? N’emprisonne-t-on pas tous ces gens là ? Quels ont été les réactions de la population française après l’évasion de 2 malades mentaux dont un dangereux d’un hôpital psychiatrique ? FUREUR & CONDAMANTION

                      Qu’en est-il de la France et des membres de l’ETA qui se replient et se cachent dans le pays basque français ?
                      La France décapite l’ETA. La France la met ainsi hors d’état de nuire à sa voisine l’Espagne. Qui en Espagne et en France trouve la méthode indigne de la France ?
                      Ceci ne se passe pas au Pakistan, idem dans d’autres pays musulmans vis à vis de leurs voisins. Il en va de même pour Israël... Ne reste à Israël que l’option de se défendre au Nord et au Sud ou sur toutes ses frontières des assassins qui portent atteinte à l’intégrité de son territoire.
                      Qui en France manifeste contre l’arrestation du schizophrène après que lui se soit évadé de l’hôpital, qui de le faire après l’arrestation des membres de l’ETA alors que l’ETA ne vise que l’Espagne ?
                      Les manifestants français agiraient-ils de même pour les autonomistes Corses ?
                      Etc...
                      Comme pour les avions à géométrie variable, ce qui est valable pour certains n’a pas lieu d’être pour ce qui concerne Israël, les Juifs, les Chrétiens, les Bouddhistes,.... dès lors qu’il s’agit d’un pays musulman...

                      Qui a manifesté contre les Talibans musulmans quand eux détruisaient les Bouddhas ?

                      Qui a mis à sac des lieux de culte, des tombes ou menacé des Musulmans en Europe ou ailleurs dans le monde quand des femmes des enfants et mêmes des bébés musulmans, des homosexuels, des Chrétiens étaient mis à mort de façon la plus abominable et effrayante en Algérie, en Iran, en Afghanistan, au Yémen ou ailleurs dans les pays musulmans ?

                      Le MRAP est un grand spécialiste de cette émotivité sélective et orientée. Une honte pour ce mouvement avec son leader contesté en 2007 ou 2008 mais jamais évincé. La MRAP est devenu une honte et un garant de la protection d’un Islam radical excusé lors de chaque dérapage derrière une diatribe et un discours qui n’est pas sans rappelé les méthodes tordues d’un autre tordu séducteur, petit fils du fondateur des frères musulmans égyptiens et qui se cache sous un discours savant et philosophe.

                      En conclusion, si les Palestiniens continuent d’écouter leurs mauvaises sirènes ils n’auront que souffrance et malheur à endurer pour des années. Avec tout l’argent collecté toutes ces décennies par la communauté internationale ils auraient pu et auraient du faire de ces régions des eldorados et leur côte d’azur à eux avec les investissements des féodaux milliardaires du Golfe. Où les milliards pris aux contribuables qu’ils font exploser en Europe ou aux USA sont-ils passés ? Dans des armes et sur des comptes personnels.


                      • abersabil abersabil 2 janvier 2009 16:57

                         @ George cake
                        Il n’existe aucun verset de ce que tu viens d’avancer dans le coran, par contre je t’en citerais des tas de niaiseries dans la Thora falsifiée ou le racisme de ce peuple élu est à son apogée


                      • Céphale Céphale 2 janvier 2009 17:49

                        Merci Abersabil !



                      • Céphale Céphale 2 janvier 2009 17:54

                        Rien de plus navrant qu’un vieux disque enrayé !


                      • Céphale Céphale 2 janvier 2009 17:56

                        (je parlais du disque made in USA bien sûr)


                      • Satantango Satantango 2 janvier 2009 19:34

                        Il a été démontré à de nombreuses reprises que Wikipédia est utilisé comme instrument de propagande par des politiciens qui écrivent eux-mêmes leur profil ! Notamment par Balkany si mes souvenirs sont bons.


                      • Bénard 2 janvier 2009 15:16

                        Tout être raisonnable voudrait que le Moyen-Orient devienne un havre de paix où des peuples d’origines et de cultures différentes pourraient cohabiter sans crainte. Malheureusement, le fanatisme religieux réduit à néant cet espoir. Le Hamas est un parti islamiste intégriste et terroriste. Israël compte aussi ses intégristes. Mais le fait de refuser de reconnaître cet état est une faute en soi et un obstacle au projet de paix. Il y a des victimes civiles ? Quelle guerre s’est-elle jamais exonérée de ce malheur ? Je lis actuellement « À ma guise. Chroniques (1943-1947) », de Georges Orwell ( éditions Agone, 528 pages, septembre 2008). Il défend précisément cette idée qu’il est hypocrite de croire qu’on peut éviter les morts civils en temps de guerre et pose la question du "pourquoi d’ailleurs ?".


                        • frédéric lyon 2 janvier 2009 15:38

                          De notre auteur :

                          "Matan Vilnaï, vice ministre de la défense israélien déclarait le 29 février 2008 « Plus les tirs de roquettes Qassam s’intensifieront, plus les roquettes augmenteront de portée, plus la shoah à laquelle ils s’exposeront sera importante »(1)."

                          Pourquoi est-il necessaire de rappeler à la rédaction d’Agoravox que prétendre qu’un ministre israëlien a utilisé le terme "shoah" pour évoquer la question palestinienne est une insulte qui n’aurait pas dû être publiée par des gens responsables ?


                           


                          • katalizeur 2 janvier 2009 15:45

                            @shoa de lyon

                            as tu vu la manif a LYON, ? TU AS PU CONSTATER DE VISU

                            la prochaine demain samedi 3 JANVIER a 14 heures , je compte sur toi

                            aller a shoa


                          • Albator71 Albator71 2 janvier 2009 17:27

                            La demographie à fait son oeuvre en Afrique du sud, il en sera ainsi en Israel

                            En esperant que les Arabes soient aussi clement que le peuple elu


                            • Satantango Satantango 2 janvier 2009 18:59
                              Pour compléter le billet de Mohammed Betaali voilà un article dans son entiéreté de Robert Fisk paru aujourd’hui dans le site de "La République de Lettres" d’une rare honnêteté qui ne laisse aucun doute sur les intentions des uns et des autres mais surtout celles des "Judéo-Chrétiens" alias l’Occident.

                              Israël / Bande de Gaza

                              Israël / Bande de Gaza : Les politiciens mentent, les civils meurent.

                              Nous nous sommes tellement habitués au carnage au Moyen-Orient que nous ne réagissons même plus, sauf lorsqu’il y a offense à Israël. Combien y-a-t-il de civils morts à Gaza ? ce n’est pas très clair, mais la réponse de l’administration Bush réaffirme aux Arabes ce qu’ils savent déjà depuis longtemps : alors qu’ils luttent contre leur ennemi, l’Occident prendra toujours le parti d’Israël en dépit même de ses crimes car comme d’habitude le bain de sang est de la faute des Arabes qui, comme on sait, ne comprennent bien que le langage de la force. Et toujours M. Bush (père) ou M. Clinton ou M. Bush Jr. ou M. Blair ou M. Brown demandent aux deux côtés d’exercer de "la retenue", comme si Palestiniens et Israéliens avaient chacun des F-18, des colonnes de chars d’assaut et des régiments d’artillerie. Les roquettes artisanales du Hamas ont tué vingt Israéliens en huit ans, mais les bombardements de l’aviation israélienne tuent 300 Palestiniens en une seule journée : c’est du pareil au même. Les massacres sanguinaires à grande échelle opérés par Israël relèvent désormais de la routine. Il est inutile d’en parler.

                              Oui, le Hamas a provoqué la colère d’Israël, de même qu’Israël a provoqué la colère du Hamas, qui a été provoquée par Israël, qui a été provoqué par le Hamas, qui... etc. Le Hamas tire des roquettes sur Israël, Israël bombarde le Hamas, le Hamas tire plus de roquettes, Israël bombarde à nouveau,... Pigé ? L’Occident réclame la sécurité pour Israël, bien, mais quid du massacre massif et complètement disproportionné d’Israël ? Madeleine Albright a déclaré un jour qu’Israël était "assiégé", comme si "l’armée palestinienne" était dans les rues de Tel-Aviv.

                              Cette semaine, le taux de change s’est élevé à 296 Palestiniens morts pour un Israélien mort. En 2006, on avait dix morts libanais pour un mort israélien. Ce week-end a connu le taux de change le plus inflationniste depuis la Guerre du Kippour de 1973 ? La guerre de Six jours de 1967 ? La Crise du Canal de Suez de 1956 ? La guerre de l’Indépendence de 1948 ? C’est obscène mais c’est un "jeu" qu’Ehud Barak, le Ministre de la Défense israélien, admet inconsciemment à la télévision : "Notre intention est de complètement changer les règles du jeu", dit-il. Sauf que les "règles du jeu" ne changent jamais. C’est un énième dérapage sur les échanges arabo-israéliens, un nouveau glissement de pourcentage encore plus impressionnant que le crash de Wall Street mais comme d’habitude sans intérêt pour les Etats-Unis qui, rappelons-le, livrent les F-18 et les missiles Hellfire (feux de l’enfer) qu’ils demandent à Israël d’utiliser "avec modération" à chaque conflit.

                              La plupart des morts de la semaine seraient dit-on des membres du Hamas, mais qu’est-ce que cela est censé résoudre ? Est- ce que l’on imagine sérieusement entendre le Hamas dire : "Oh la-la, ce bombardement aérien est très impressionnant et nous allons reconnaître l’Etat Juif, déposer les armes, prier pour que nous soyons fait prisonniers et supporter un nouveau "processus de paix" Israélo-américain au Proche-Orient !" Est-ce vraiment cela que les Etats-unis et Israël attendent du Hamas ? Souvenons-nous du cynisme du Hamas, le cynisme de tous les groupes Islamistes armés. Leur besoin de martyrs musulmans leur est aussi essentiel que Israël a besoin de le créer. La leçon qu’Israël croit enseigner — allez en enfer ou nous vous écraserons — n’est pas la leçon que le Hamas apprend. Le Hamas a besoin de la violence pour mettre l’accent sur l’oppression des Palestiniens et il compte sur Israël pour lui fournir cette violence. Quelques roquettes artisanales tombent sans faire de victimes sur Israël et Israël répond comme d’habitude par un bain de sang.

                              Pas un gémissement de Tony Blair, l’envoyé pour la paix au Moyen-Orient, qui n’est jamais allé à Gaza au titre de cette fonction. Pas un mot. Nous n’entendons que la propagande israélienne ordinaire emplir les médias occidentaux. Le Général Yaakov Amidror, ex-chef de la de la division d’évaluation et recherche de l’armée israélienne, déclare "qu’aucun pays dans le monde ne permettrait à ses citoyens d’être pris pour cible d’attaques de roquettes sans prendre des mesures fortes pour les défendre". Bien. Mais quand l’IRA tirait des mortiers sur la frontière en Irlande du Nord, quand leurs militants franchissaient cette dernière pour attaquer des postes de police anglais, la Grande-Bretagne a-t-elle envoyé la RAF bombarder l’Irlande ? La RAF a-t-elle bombardé les églises, les centrales électriques et les bâtiments administratifs ? A-t-elle tué 300 irlandais en une nuit pour faire la leçon à l’IRA ? Non, elle ne l’a pas fait. Par ce que le monde aurait perçu cela comme un comportement criminel. Le Royaume-Uni ne s’est pas abaissé au niveau de l’IRA.
                              Oui, Israël a droit à la sécurité. Mais les bains de sang dans lesquels il se vautre régulièrement sont le meilleur moyen pour ne jamais être en sécurité. Depuis 1948 les raids aériens n’ont jamais protégés Israël. Le Liban a été victime de milliers de bombardements israéliens depuis 1975 et les soi-disant "terroristes" islamistes n’ont jamais été éliminés, au contraire. Alors à quoi rime ce nouveau massacre d’Israël dans la Bande de Gaza, que l’on menace en plus maintenant d’une offensive terrestre ? Le Hamas se prépare à la bataille et les politiciens des pays occidentaux s’accroupissent dans leurs trous de trouille. Quelque part en Orient — dans une grotte ? Dans un sous-sol ? Sur un flanc de montagne ? — un homme célèbre avec un turban sourit.

                              Copyright © Robert Fisk / La République des Lettres, vendredi 02 janvier 2009

                              • Céphale Céphale 2 janvier 2009 20:03

                                Merci à Satantango pour cet article intéressant, qu’il a eu l’intelligence de copier coller, car on ne regarde pas toujours les liens.

                                A la remarque très judicieuse de Robert Fisk sur Tony Blair, on pourrait ajouter une remarque tout aussi importante sur Nicolas Sarkozy, qui a reçu Tzipi Livni en tant que président de l’UE pour conforter Israël dans son projet criminel. Quelques semaines plus tôt il avait favorisé le renforcement des relations économiques entre l’UE et Israël, en dépit d’un vote négatif du Parlement européen. Dans ces dramatiques circonstances, Sarkozy s’est déshonoré.


                              • furio furio 2 janvier 2009 19:45

                                Oui, il y a pire que les fachistes qui génocident le peuple palestinien,

                                il y a pire que les juifs qui enferment un peuple dans un ghetto,

                                il y a pire que les snipers qui tirent sur des gamins palestiniens,

                                il y a pire que les pilotes de bombardiers israélites qui lâchent leurs saletés immondes sur des zones surpeuplées pour massacrer des gens sans défense,

                                il y a pire..... et c’est les gens comme virgule, sébastien, philbrasov, péripate et autres, qui défendent les assassins d’un peuple SANS DEFENSE !

                                C’est un peu comme si ces salopards tuaient une seconde fois ces pauvres palestiniens !


                                • citoyenne 2 janvier 2009 22:23

                                  C’est la compassion pour les enfants de Gaza qui sont massacrés chez eux par un occupant sans humanité qui m’a donné l’envie de vous faire part d’un article.

                                  http://blog.mondediplo.net/2008-12-10-L-Union-europeenne-capitule-devant-Israel.

                                  Par ailleurs, je précise que la presse généraliste notamment le Figaro ont décidé de ne pas publier mes réactions. Pourtant, je n’ai rien dit de plus qu’inviter le lecteur à lire cet article. Par conséquent j’ai décidé de ne plus me connecter à ce journal. D’autant plus que son patron A. Lagardère vient d’être décoré par l’Elysée.

                                  Quant à Libération, je vous prie de lire l’article sur Gaza dans la page d’accueil de : www.monde-diplomatique.fr Son rédac Chef, Joffrin parle de « Supériorité Morale d’Israël ». Rien que ça !!!


                                  • Mohamed Belaali 2 janvier 2009 22:46

                                    A citoyenne,
                                    Merci pour cette précieuse information. Il ne faut rien attendre des "grands médias". Ils sont aux ordres du pouvoir économique et partant politique. Ils ne peuvent être que complices des crimes, violences et injustices qui existent un peu partout dans le monde.


                                  • citoyenne 2 janvier 2009 23:26

                                    Source : Monde diplomatique

                                    L’Union européenne capitule devant Israël

                                    mercredi 10 décembre 2008, par Alain Gresh

                                    Les ministres des affaires étrangères de l’Union européenne ont adopté, les 8 et 9 décembre, un texte intitulé « Council Conclusions Strengthening of the EU bilateral relations with its Mediterranean partners - upgrade with Israel ». Sous l’impulsion de la présidence française, le principe de rehausser les relations entre Israël et l’Union européenne a été accepté. Déjà, avant la tenue du sommet méditerranéen, Paris avait essayé de faire adopter cette mesure, mais avait dû reculer devant la levée de boucliers de certains régimes arabes, notamment l’Egypte (lire « Enquête sur le virage de la diplomatie française », Le Monde diplomatique, juin 2008).

                                    Ce texte a été adopté après de nombreuses discussions. La première version présentée par la France faisait la part belle à Israël et a suscité des réserves chez certains des partenaires - notamment le Royaume-Uni et la Belgique - qui ont demandé un « rééquilibrage » du texte. Un comble, quand on pense qu’il y a quelques années encore, la France était accusée d’être pro-arabe.

                                    Notons aussi que ce texte a été entériné le jour même où l’expert de l’ONU sur les droits humains dans les territoires palestiniens, Richard Falk, demandait la mise en œuvre de « la norme reconnue de la “responsabilité de protéger” une population civile punie collectivement par des politiques qui s’assimilent à un crime contre l’humanité ». Dans le même sens, ajoutait-il, « il semble que c’est le mandat de la Cour pénale internationale d’enquêter sur la situation, et de déterminer si les dirigeants politiques israéliens et les chefs militaires responsables du siège de Gaza doivent être inculpés et poursuivis pour violations du droit pénal international ».

                                    Finalement, le texte adopté par l’Union européenne intègre des références à la politique de voisinage européenne, au Maroc, à la Tunisie, et à presque tous les Etats arabes, références purement formelles qui permettent de faire passer l’essentiel : le point 9, qui affirme la détermination du Conseil à rehausser les relations avec Israël. Il est toutefois souligné que ce rehaussement doit avoir lieu dans le contexte de « nos intérêts communs », qui incluent la résolution du conflit israélo-palestinien sur la base de la coexistence de deux Etats.

                                    Une longue annexe comprend les lignes directrices pour renforcer les structures du dialogue politique avec Israël.

                                    D’abord, la tenue régulière de réunions des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne et d’Israël, un privilège qui n’était accordé jusque-là qu’à quelques grands Etats, Chine, Russie, Inde, etc. La première réunion devrait avoir lieu sous la présidence de la République tchèque, pays qui, selon la formule d’un haut fonctionnaire à Bruxelles, « ne défend pas la politique du gouvernement israélien, mais celle du Likoud ».

                                    Ensuite, la tenue régulière, au moins trois fois par an, de réunions entre ministres des affaires étrangères (ce qui n’est pas nouveau, et existait déjà de facto). De telles réunions sont étendues à d’autres secteurs que les affaires étrangères.

                                    L’invitation régulière de responsables du ministère des affaires étrangères israélien aux comité pour la politique et la sécurité de l’Union. Inviter aussi plus systématiquement des experts israéliens dans les comités travaillant notamment sur le processus de paix, les droits humains, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, etc.

                                    Organiser des consultations informelles plus larges sur les problèmes stratégiques.

                                    Intensifier les échanges sur des points précis, notamment les droits humains et l’antisémitisme.

                                    Encourager Israël à s’associer aux politiques étrangère et de sécurité commune de l’Union européenne.

                                    Permettre la coopération sur le terrain dans le cadre des politiques de sécurité et de défense commune. Des experts israéliens pourront ainsi participer à des missions extérieures de l’Union, que ce soit en Afrique ou ailleurs.

                                    Dans la mesure où Israël, aux Nations unies, ne peut participer au groupe Asie, l’Union européenne tentera de l’intégrer au groupe Western European and other groups (WEOG), une vieille demande de cet Etat qui lui permettrait d’être élu dans différentes instances, dont le Conseil de sécurité.

                                    Intensifier le dialogue entre le Parlement européen et le parlement israélien.

                                    Ces décisions de l’Union européenne ont été vivement critiquées par l’Autorité palestinienne et par l’Egypte.

                                    Dans un article de Haaretz du 9 décembre, « EU votes to upgrade Israel relations despite Arab lobbying », Barak Ravid rapporte que la semaine précédente, « la ministre des affaires étrangères israélienne Tzipi Livni s’est rendue à Bruxelles pour faire son propre lobbying auprès des ministres des affaires étrangères, et en premier lieu de Bernard Kouchner. A un moment de la rencontre, elle a demandé à le voir en tête à tête et à ce que les autres sortent de la salle. Durant cette conversation, les deux sont tombés d’accord sur le fait qu’il n’y aurait pas de “lien” (linkage) (entre le rehaussement des relations UE-Israël et les négociations de paix), mais que l’Union européenne publierait une déclaration séparée appelant à la poursuite de conversations de paix sur le statut final ».

                                    Même si l’article est un peu à la gloire de Livni et note des « avancées » qui n’en sont pas - les réunions régulières des ministres des affaires étrangères avaient déjà lieu -, le texte est significatif de la victoire israélienne. D’autant plus que Livni a aussi empêché l’adoption d’un texte stratégique d’action qui rappellerait la position de l’Union européenne sur le conflit du Proche-Orient. Ce texte, préparé par la France, a été « retiré ».

                                    On peut noter que toute la stratégie française (et européenne) de rapprochement avec Israël est justifiée par le fait qu’une amélioration des relations permettrait à l’Union européenne et à la France d’influer sur la politique israélienne. Il suffit de voir ce qui se passe à Gaza, l’extension des colonies, les pogroms anti-arabes, pour mesurer le succès de cette stratégie.

                                    En revanche, Israël a subi une importante défaite au Parlement européen (lire « Israël devra attendre », La valise diplomatique, 5 décembre 2008). Ce refus du Parlement européen aura des conséquences concrètes sur un certain nombre de projets de coopération. Notons, pour l’anecdote, que le vote négatif a été provoqué à la fois par le lobbying d’un certain nombre de pays arabes et par l’arrogance et les pressions israéliennes, qui ont suscité le ras-le-bol d’un certain nombre de députés européens.

                                    D’autre part, on lira deux textes intéressants sur le conflit, l’un de Barak Ravid et Anshel Pfeffer dans Haaretz du 4 novembre, « Britain to EU : Clamp down on imports from settlements », qui souligne la manière dont Israël tente d’exporter les produits des colonies vers l’Union européenne ; l’autre, d’Yves Aubin de La Messuzière, publié dans Le Monde (10 décembre) : « Pourquoi l’Europe doit parler au Hamas ».


                                    • furio furio 2 janvier 2009 23:52

                                      400 MORTS sous les bombes israéliennes ????

                                      Qui peut croire cela ? TOUT LE MONDE ?

                                      Qui effectue ce décompte ? Les israéliens qui massacrent. Ont ils intérêt à "GONFLER" ce nombre ou bien au contraire à l’amoindrir comme je le pense ? Afin de ne pas trop choquer les nations occidentales et arabes.

                                      Pour cette raison, le nombre de victimes est largement sous-estimé.

                                      Comment peut croire que des bombes surpuissantes lâchées sur des zones surpeuplées puissent ne produire que 400 morts !! 400 morts ce peut être le "produit"d’une seule bombe !!
                                      Les états-uniens en Irak nous ont habitué à ce traficotage odieux des morts. Les cibles à l’époque nous disait-t’on les palais de sadam 10 morts, 15 morts annonçaient les journalistes aux bottes !! FOUTAISE !!!

                                      Aujourd’hui les mêmes hordes de fous furieux massacrent des populations sans défense et ils nous font croire qu’ils ont aussi des cibles !! Les cibles c’est la population ! Faire le maximum de dégâts pour choquer la population !

                                      Avez vous vu l’immeuble ou un soit disant chef du hamas a été tué avec sa famille !!! C’est un immeuble trés imposant qui s’est écroulé, Les assassins nous font croire avec la complicité des médias que cet immeuble abritait UNE SEULE FAMILLE !! Rien que sur ce lieu une centaine de morts !

                                      Nous sommes en présence d’un VERITABLE GENOCIDE qui frappe une nation SANS DEFENSE !!


                                      • JONAS Virgule 3 janvier 2009 01:12

                                        @ Tous :

                                        Je trouve que la langue Française réserve parfois des surprises en " Verlan : ! "

                                        Islam = malis… !

                                        Bonne nuit.


                                      • Céphale Céphale 3 janvier 2009 10:21

                                        Comment est évalué le nombre de morts et de blessés annoncé par les agences de presse ? Difficile à dire. Il faudrait que toutes les informations provenant des familles des victimes soient rassemblées quelque part. Or les bâtiments administratifs de Gaza ont tous été détruits sous les bombes. « On ne peut pas téléphoner à la police, car elle n’existe plus » a déclaré une journaliste anglaise sur le site de Free Gaza.

                                        Il semble que les quelques militants occidentaux de Free Gaza encore restés sur place constituent un petit réseau qui rassemble des informations et les diffuse à l’extérieur. Mais ils ne savent pas tout. Les chiffres de 400 morts et 2000 blessés au 1e janvier sont certainement sous-évalués.


                                      • Céphale Céphale 4 janvier 2009 03:32

                                         Les militants internationaux des droits de l’homme restés à Gaza au péril de leur vie sont :

                                         Alberto Arce - Espagne
                                         Ewa Jasiewicz – Pologne/Grande-Bretagne
                                         Dr. Haider Eid – Afrique du Sud
                                         Sharon Lock - Australie
                                         Vittorio Arrigoni - Italie
                                         Jenny Linnel – Grande-Bretagne
                                         Natalie Abu Shakra - Liban
                                         Eva Bartlett - Canada


                                      • JONAS Virgule 3 janvier 2009 00:06

                                        @ L’Auteur :

                                        On ne saurait vous reprocher de défendre vos idées.

                                        Moi ce qui me surprend le plus ! C’est de n’avoir vu aucuns articles de la part des représentants de la cause Israélienne ?

                                        Certains me diront qu’elle est indéfendable, mais moi qui ne suis pas Juif, je peux la comprendre.

                                        D’autant plus que les Juifs étaient présents bien avant les Musulmans sur les terres Jordaniennes. À cette époque les religions Chrétienne et Musulmane n’existaient pas !

                                        Donc, les questions de légitimité des Juifs et Musulmans sur les terres qu’ils occupent ne sont pas des arguments recevables et en particulier pour les Musulmans.

                                        Pour vivre en bonne intelligence une seule solution, négocier la paix !

                                        Comment un peuple que l’Occident protège, c’est vrai, pourrait résister à 1 milliard de Musulmans, c’est le cas du Tibet face à la Chine. En l’état nous sommes impuissants de redonner une pseudo-indépendance au Tibet.

                                        Abandonner Israël, c’est le condamner à devenir le Tibet du Moyen Orient.

                                        Si les puissances Musulmanes voulez vraiment intervenir, elles imposeraient à l’Occident un blocus pétrolier par l’absence de livraisons, heureusement les responsables de ces pays ont compris et abandonner l’esprit conquérant du Coran et elles observent une neutralité bienveillante, en dehors de l’Iran.

                                        Les peuples sont las des guerres, ils en sont les premières victimes et les jeunes intellectuels Iraniens ne sont pas favorables aux thèses de leur Président.

                                        La sagesse commande aux hommes de faire profil bas, car sans des mesures énergiques aux niveaux de l’environnement, nos jours sont comptés.

                                        @ +


                                        • Leila Leila 3 janvier 2009 11:56

                                          Pour répondre aux ignominies des sionistes, voici le "copier coller" d’un article publié ce matin.

                                          Rage, dégoût, impuissance, incrédulité… ce ne sont là que quelques-uns des sentiments qui tourbillonnent dans nos cœurs et nos esprits pour le moment. Ces sentiments ne sont pas adressés seulement à Israël, mais aussi à la communauté internationale. Les Nations Unies ont réuni une session d’urgence pour sortir encore une autre résolution tiède appelant toutes les parties à cesser les combats. Evidemment, la résolution manquait de ce qui aurait dû être l’élément clé, la condamnation des actions d’Israël. Il n’y ait fait aucune mention d’un usage excessif de la force, aucune mention des responsabilités d’Israël en tant que puissance occupante. Les USA et le Royaume-Uni ne se sont même pas donnés la peine de demander un arrêt de la violence, et ont plutôt demandé à Israël d’essayer d’éviter de frapper des victimes civiles. Israël n’a pas encore acquiescé à cette demande, et comment le pourrait-il ?

                                           Gaza est une des zones les plus densément peuplée au monde. Il n’y a pas de vastes espaces de terre. Les maisons sont construites les unes sur les autres. Les bâtiments du gouvernement et les postes de police sont installés dans les quartiers résidentiels. Ce serait comme essayer d’arracher une carte sous un château de cartes et espérer que toute la structure reste intacte.

                                           De plus, Israël ne cible pas simplement les édifices du gouvernement et les bâtiments de la sécurité, comme on l’a d’abord pensé. Au vu des derniers reportages, Israël a bombardé le port de Gaza, un campus universitaire, un bâtiment du Comité Olympique, des serres, une école, des maisons, des voitures garées, des mosquées, des prisons (pleines de prisonniers), une cérémonie de remise de diplômes de la police de la circulation, et des entrepôts médicaux. Et les bombardements continuent.

                                           Hélas, Israël sait qu’il peut s’en tirer indemne avec son dernier massacre, comme au Liban en 2006. Israël a bombardé un refuge des Nations Unies plein de femmes et d’enfants (Qana, 1996) et tué des observateurs de l’ONU avec des armes à guidage de précision (Khiyam, Liban, 2006), et il continue à circuler comme un membre respecté de la communauté internationale. Aucun autre pays ne bénéficiera jamais d’une telle impunité.

                                           La terrible ironie de cette dernière catastrophe, c’est que toute la situation est le fait d’Israël, la conséquence d’une de ses nombreuses expériences ratées de traitement avec le peuple palestinien. Lorsque le Hamas a été créé en 1987, il a été formé à partir de différentes organisations caritatives basées dans les territoires palestiniens liées aux Frères Musulmans, le Mouvement islamique né en Egypte dans les années 1920. Israël a permis à ces organisations caritatives islamiques de se renforcer dans les zones palestiniennes, espérant qu’elles contreraient l’influence des mouvements palestiniens laïques de la résistance. Sheikh Ahmed Yassin, le chef spirituel du Hamas en fauteuil roulant qu’Israël a assassiné en 2004, a formé le Hamas comme branche militaire de son groupe l’Association Islamique, une association reconnue et approuvée par Israël 10 ans auparavant. Tout au long des années 1980, Israël a joué un rôle significatif en encourageant l’émergence du Hamas, dans la conviction qu’un tel groupe islamique pourrait aider à fracturer le soutien au mouvement Fatah.

                                           Il y eut dans l’histoire un moment où le Fatah fut la cible de la colère d’Israël. Pendant 40 ans, le Fatah, inversion de l’acronyme arabe Harakat al-Tahrir al-Watani al-Filastini, qui se traduit par Mouvement de Libération Nationale Palestinienne, a empoisonné l’existence d’Israël (tout particulièrement pendant le Premier Intifada). En tant que tel, Israël et ses services secrets du Shin Bet ont déployé d’énormes efforts pour lancer le parti Fatah populaire, laïque et plus modéré, contre les mouvements islamiques dans l’espoir de l’affaiblir.

                                           Dans le livre appelé avec justesse « Devil’s Game » de Robert Dreyfuss, une analyste importante de la CIA, Martha Kessler, est citée pour avoir dit : « (Nous) avons vu Israël cultiver l’Islam comme contrepoids au nationalisme palestinien. »

                                           Dreyfuss cite également Philip Wilcox, un ancien ambassadeur US qui a dirigé le Consulat US à Jérusalem, qui a dit : « Il y a eu des rumeurs persistantes que les services secrets israéliens (Shin Bet) ont soutenu en secret le Hamas, parce qu’ils étaient considérés comme des rivaux de l’OLP. » Comme les USA et le Royaume Uni avant eux, Israël n’a jamais appris la leçon que vous ne pouvez pas créer un « monstre » et espérer le maîtriser quand ça vous convient.

                                           Comme nous le savons tous, Israël a abandonné ses plans de soutien clandestin du Hamas, reconnaissant l’OLP, dont le Fatah était le parti le plus important, comme représentant légitime du peuple palestinien en 1993. Cependant, le Hamas n’a pas disparu et a été démocratiquement élu au pouvoir en 2006.

                                           Aujourd’hui, les Gazaouis sont pris dans la dernière tentative d’Israël de détruire le Hamas, payant de leurs propres vies le prix des erreurs d’Israël.

                                           Israël peut donner toutes les justifications qu’il veut pour cette dernière attaque – les 300 roquettes tirées sur Israël et l’unique victime israélienne ; la « terreur » de vivre sous les tirs des roquettes artisanales ; la destruction du Hamas. Rien ne peut excuser le meurtre de plus de 310 Palestiniens et les 1.600 blessés en seulement 2 jours.

                                           Des analystes israéliens bien informés ont concédé hier que contrairement à la croyance qu’Israël était simplement à bout de patience vis-à-vis des tirs de roquettes, l’opération Plomb Durci était planifiée depuis plus de 6 mois, à l’époque où le cessez-le-feu avec le Hamas a été déclaré. Quelle coïncidence…

                                           Qui sait ce qu’Israël prévoit de faire ensuite ? Avec le rappel de 6.500 réservistes, certains disent qu’Israël va déployer des forces terrestres à la recherche des « installations de production et de stockage de roquettes ». D’autres disent qu’Israël ne prendra pas le risque que ses troupes soient confrontées à la colère de chaque combattant palestinien très motivé, bien que peu armé.

                                           Une chose est pourtant sûre. Israël peut peut-être parvenir à détruire l’infrastructure du Hamas et les maisons des Gazaouis, il n’empêche que les raisons et les motivations de tenir compte de l’appel du Hamas sont renforcées. De plus, l’équipe de négociation palestinienne a annoncé un gel des négociations de paix pendant que les attaques aériennes israéliennes continuent, concession aux nombreuses demandes palestiniennes et arabes que le Président Mahmoud Abbas mette fin à tout contact avec Israël pour le moment. « Il n’y a pas de négociations et il ne peut y avoir aucune négociation pendant qu’ils nous attaquent », a dit Ahmed Qurei, le chef négociateur palestinien à des journalistes.

                                           Pour l’instant, les Palestiniens essaient encore de surmonter le choc initial et la rage de ses attaques qui continuent. Analyser le pourquoi et le comment est trop douloureux. La plupart des Palestiniens oscillent encore entre la rhétorique de la colère folle et l’hébétude. Pourtant, quoiqu’il se passe ensuite, Israël peut être au moins fier d’avoir battu un record – le sien, celui du plus grand nombre de Palestiniens tués en moins d’une heure.

                                          Nadia Awad

                                          http://www.ism-france.org/news/article.php?id=10756&type=analyse&lesujet=Incursions


                                          • Oreille Oreille 3 janvier 2009 23:24

                                            J’ai grandi avec ce conflit, ça fait plus de trente ans qu’une partie du JT est consacrée au décompte macabre des victimes, ça fait aussi plus de trente ans que je vois les israeliens redoubler chaque jours d’imagination pour humilier leurs hôtes palestiniens ; un mur par ci, un blocus par là, des tortures à gauche, des offensives éclairs à droite, etc...
                                            Les sionnistes manipulent les médias, portent les politiques au pouvoir dans la plupart des pays occidentaux, résultat, Sarkozy et Kouchner tappent la bise en public à Tzipi Livni, cette diablesse qui a déclaré hier que la condition humanitaire des palestiniens de gaza n’a aucune raison de changer. M’est avis qu’elle est seulement venue dicter ce que la "France" devait répondre à l’attaque terrestre de l’armée israelienne, c’est à dire un simple communiqué.
                                             En ce moment même, les militaires sur-équipés du pseudo état d’Israel envahissent le nord le la bande de Gaza. Combien de morts encore dans les infos demain ?
                                            J’ai manifesté deux fois cette semaine, aujourd’hui il y’avait plus de monde que mardi, et en rentrant j’ai vu aux infos que le monde entier manifeste...Alors quoi bordel ? Que font les élus occidentaux pour une fois que l’envois de troupes est désiré ? Ils sont toujours plus prompts à combattre l’ennemi invisible que représente le terrorisme qu’à régler définitivement un génocide bien réel depuis 60 ans.

                                            A l’heure où sa popularité est au plus bas, notre nain de jardin national a bien du soucis à se faire en affichant tant de sourires à Israel ou en se coiffant d’une kippa en présence de rabbins sionistes, il va falloir qu’il émette un avis clair sur ce que les israeliens font à Gaza, quitte à fâcher les français. Mais bon, en lèchant les culs des pires fascistes de la planète, en parlant à plusieurs reprises du ’nouvel ordre mondial’, Sarkozy semble avoir déjà choisi son camp.

                                            Qui sont-ils pour répandre la haine, la mort, l’humiliation, la peur et la désolation sur les terres bibliques ? Voilà les questions que se posaient les manifestants. J’ai vu que les français sont beaucoup plus en colère que l’on ne l’imagine. Une personne motivée pour aller dans la rue, c’est 50 qui pensent pareil.
                                            La classe politique, les médias, les banquiers nous ont montré leur mépris, mais mieux encore, nous ont montré ce qu’est véritablement la fracture sociale en nous manipulant, en nous arnaquant : il y a eux, et il y a nous.
                                            Cette invasion précédée par un harcèlement de 60 ans, qui a l’air d’être cautionnée par les dirigeants occidentaux, est la goutte d’eau qui peut faire déborder un vase bien rempli et ainsi infirmer certains géopoliticiens dans leur hypothèse de guerres civiles pour 2009-2010... et je passe sur les conséquences impliquées.

                                            J’espère simplement que les peuples ne cèderont pas à l’antisémitisme pour éviter le pire. Et je souhaite beaucoup de courage aux palestiniens pour les prochains jours, les fascistes auront obligatoirement, un jour ou l’autre, le retour de bâton qu’il méritent.


                                            • Iren-Nao 5 janvier 2009 10:47

                                              Je suis ne en meme temps qu’Israel et j’ai longtemps ete un grand admirateur de cette aventure des rescapes de la Shoah, des kibboutz, et de ce que l’on appelait alors Tsahal. Je me souviens des premisses de la guerre des 6 jours, et pas de doute si les arabes avaient gagne, ca aurait ete un beau grand Pogrom, meme oum Khalsoum chantait egorge egorge....Les juifs de ce temps n’avaient pas besoin d’une memoire fantastique pour se rappeler de la realite du massacre de Juifs.

                                              Puis le "peuple dominateur et sur de lui" est devenu un pion des USA, Tsahal est devenu l’ISF c’est a dire une armee bonne uniquement a executer des bomardements massifs avec de la propagande democatique et Israel est devenu un pays de merde de plus ou les mafias russes se frisent les moustaches.

                                              Aujourdhui Israel me degoute, aujourdhui Israel est devenu un excellent argument pour l’antisemitisme.

                                              Depuis que Israel a construit son mur de ghetto, Israel merite un sort de ghetto.

                                              Il fut un temps ou des types comme Beghin ou Barack (Ehoud) discutaient un peu plus finement avec des Palestiniens qui eux n’ont jamais ete foutu de presenter des leaders de poids (On ne peut pas dire que Arafat et sa clique de nervis avaient l’air propre sur eux....)

                                              On oublie un peu facilement que la c’est la "democratie obligee" qui a pondu le Hamas, mais on ne veut pas causer avec des gens elus, c’est comme ca chez les zoxidentaux !). Il reste ce bon vieux Abbas et son Fatah qui est completement discredite a serrer la louche de tous les Juifs qui representent l’Occident et veulent faire les mediateurs, on peut se demander pour le compte de qui ?

                                              Donc aujourdhui cote Palestiniens il n’y a absolument personne avec qui discuter et d’alleurs Israel ,ne cherche plus de puis longtemps a discuter avec qui que ce soit, les sales cons.

                                              Je crois aujourdhui que la seule arme qui mettrait Israel a genoux, c’est la non violence, la greve de la faim publique a mort (apres tout si on sait se mettre des explosifs autour du bide on doit pouvoir trouver des volontaires.) Les chefs de preference.

                                              Il existe je crois en Israel un peuple qui a aussi une conscience et qui ne le supporterait pas.

                                              Il faut lire les dernieres declarations de Ehoud Olmert.

                                              Tout le monde a la gueule dans le mur,(il y a de quoi se lamenter.. smiley ) se foutre des bombes a travers la gueule ne mene plus a rien, il va bien falloir innover.

                                              Il est clair que les politiciens officiels d’aujourdhui n’ont plus rien d’interessant a dire.

                                              Si le peuple palestinien veut exister, il lui faut commencer a devenir legendaire, comme le fut israel en son temps, et trouver son Ghandi, pas un guerrier.

                                              Amen

                                              Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles







Palmarès