Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La mondialisation à l’américaine a bel et bien échoué

La mondialisation à l’américaine a bel et bien échoué

Il y a de plus en plus de fissures dans le monde de l’oncle Sam. Ça fait désordre. D’autres modèles apparaissent. Une mondialisation différente peut-être ?

Il est sans doute temps d’ouvrir largement nos yeux vers tous les signes montrant le cuisant échec de la mondialisation à l’américaine. Ces signes ne mettent nullement en question la nécessité de faire évoluer la planète humaine vers une solidarité de plus en plus affirmée, mais réduisent par contre à néant les résultats économiques obtenus depuis vingt ans par les élucubrations de l’OMC, voulue et dominée par les É-U.
 
Lorsque la crise des subprimes s’est déclarée aux É-U, on pouvait encore penser que cette crise était un accident de parcours du libéralisme selon l’oncle Sam. Près de deux ans après le doute n’est plus possible, et l’échec annoncé du sommet de Copenhague prévu en décembre pour décider des mesures à prendre en matière de protection climatique, avant même qu’il ne puisse être tenu, et confirmé par la dernière réunion du forum de l’APEC tenu à Singapour, renforce la réalité de l’illusion qu’a constitué jusqu’ici la propagande étasunienne pour la mondialisation.
 
Depuis l’installation de Barack Obama à la Maison Blanche, les choses vont de mal en pis aux États-Unis, et les tergiversations du G20 ont débouché sur un grand vide. L’affaire des bonus a perduré, traduisant l’impuissance des États, aussi bien aux É-U qu’en Europe. Ensuite, la spéculation est repartie à grande allure, grâce au merveilleux taux d’intérêt de la FED, ramené à 0%. Une aubaine pour le carry trade.
Rappelons que cette géniale “martingale” consiste à emprunter des capitaux en dollar, à 0%, et à les faire fructifier dans un autre pays à des taux plus rémunérateurs. Par exemple en Australie où le taux de la banque centrale vient d’être porté à 3,5%. L’Australie est en effet un pays qui n’a pratiquement pas souffert de la crise et jouit d’une importante croissance, due à l’abondance de ses matières premières, et au fait que le prix de celles-ci monte actuellement en flèche.
Le carry trade, pratiqué avant la crise à partir d’un yen japonais à 0%, est devenu le garde-manger des spéculateurs étasuniens, et notamment des traders, qui ont à présent récupéré le niveau de bonus un moment ébranlé par le G20. On n’en parle plus !
 
La sortie de crise des É-U, annoncée au clairon, se fait maintenant très mince. L’indice d’activité industrielle de la Fed de New York vient de rechuter de 34,6 à 23,5 le mois précédent et les ventes de détail de septembre sont fortement revues à la baisse à ‑2,3% contre ‑1,5% estimé initialement. Le chiffre de la consommation depuis le 1er janvier a enregistré un plongeon abyssal de 8,2%.
 
Le G20, qui avait également bénéficié des trompettes de la Renommée, a disparu dans la brume. Les paradis fiscaux ne figurent plus sur les écrans. Ils vont pouvoir se refaire progressivement une beauté, car aucune législation particulière, dans aucun État, n’est venue contrecarrer leur renaissance. On a amusé la galerie un moment avec eux, et tout a pu rentrer dans l’ordre, ou plutôt dans le désordre.
Interviewé par la revue l’Expansion il y a quelques jours à ce sujet, Jean-Charles Rocher, professeur à l’École d’économie de Toulouse, a déclaré : « Ces derniers (les paradis fiscaux) ont été des boucs émissaires. Ils ne sont pas responsables de la crise que nous traversons aujourd’hui. C’est plus facile de pointer du doigt les Îles Caïmans ou le Luxembourg que de faire le ménage chez soi ».
 
En matière de régulation, grand souci du G20, les propositions ont disparu des plannings. Pour une bonne raison. Monsieur Obama n’a pas le temps de s’en occuper, l’Afghanistan, l’Iran et quelques voyages pour resserrer “les alliances” étant des problèmes plus urgents pour “l’Amérique”. Mais en fait, le secteur financier étasunien ne veut tout simplement pas de régulation. On reprendra les projets de coopération internationale plus tard. Rien ne presse, puisqu’il paraît que nous sommes sortis de la crise… ou presque !
 
Quant aux intentions de donner aux pays émergents une place plus grande dans les institutions internationales, également annoncées par roulements de tambour prolongés,… oubliées. “L’Amérique est de retour” ! Qui Obama pense-t-il tromper ? Tout le monde sait parfaitement que l’” Amérique ” ne tient plus qu’à un fil. Mais on a encore un peu peur de ses rugissements. On ne sait jamais !
 
Aujourd’hui, monsieur Obama tente de persuader les nations asiatiques que les É-U vont fortement s’engager en Asie, et il le dit avec beaucoup de force, comme il en a l’habitude avant de s’en dédire. Avec quoi dans les mains ? Il est à craindre que les Asiatiques appréhendent quelque peu ses cadeaux empoisonnés ; des batteries de missiles pour les protéger de l’Iran nucléaire, par exemple.
 Dans les faits, seize nations de l’Asie-Pacifique viennent de s’engager dans un chantier d’unification économique et… politique, qui a des chances d’être beaucoup plus sérieux et solide que la mondialisation à l’américaine. Je ferai paraître un article détaillé sur cette importante question dans quelques jours. Il s’agit d’un événement considérable pour le monde.
 
En particulier, le Japon est en train de filer entre les doigts des É-U, et Obama le sait. Le nouveau parti au pouvoir à Tokyo a ordonné l’analyse des traités secrets conclus depuis un demi-siècle entre l’ancien parti conservateur, éliminé, et la Maison Blanche. Les Japonais ont enclenché leur décolonisation ! Leur nouveau premier ministre, Yukio Hatoyama, a été élu pour ça, et il a commencé par la base étasunienne d’Okinawa. Obama l’a mal pris ! Et pourtant ça tombe bien pour lui, il a besoin de chair à canon pour l’Afghanistan. Avec les 40000 militaires étasuniens stationnés depuis plus d’un demi-siècle dans l’archipel, il a une solution toute trouvée. À la cadence de 1300 soldats tués par an, il pourrait tenir 30 ans de plus dans ce pays !
 
La mondialisation sous bannière étoilée a décidément du plomb dans l’aile !
 
Cet article répond aux règles de la nouvelle orthographe
autres articles sur la crise et les É-U :
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • stephanemot stephanemot 18 novembre 2009 10:18

    je crois qu’il n’y a guere plus de doute sur le diagnostic et sur la necessite de reformer.

    maintenant que le premier incendie est eteint et en attendant le prochain dip, Obama doit aussi passer sa reforme sur la sante et limiter les degats sur le front Afghan... ca fait beaucoup a demander a des elus Democrates tres inquiets pour les elections de mi-mandat l’an prochain.

    les recents revers electoraux redonnent espoir au GOP, y compris pour la levee de fonds (les lobbies crachent des sommes insensees pour torpiller les reformes)

    une annee 2010 casse gueule par excellence.


    • ZEN ZEN 18 novembre 2009 11:23

      Chanteclerc
      Salut !
      Tu pourrais chercher, Stéphane n’est pas toujours disponible, du côté de Séoul
      Toujours les mêmes qui font le boulot ! smiley

      Le Parti républicain, aussi appelé GOP (anglais : Grand Old Party), est l’un des deux grands partis politiques américains contemporains [1].Il fut fondé le 28 février 1854 par des dissidents nordistes du Parti whig et du Parti démocrate, hostiles au statu quo sur l’esclavage, aux revendications souverainistes des États fédérés et favorables au protectionnisme.Supplantant le Parti whig moribond, il devint le principal parti politique du pays alternant au pouvoir avec le Parti démocrate.Le président George W. Bush, a été le 19e et le dernier président des États-Unis d’Amérique issu de ses rangs...

      Merci qui ? Wiki

      L’analyse de l’auteur.est assez pessimiste, mais je la partage, en espérant que l’avenir ne me donnera pas raison


    • plancherDesVaches 22 novembre 2009 20:15

      Dans la série HÉGÉMONIE de la part des cowboys, je viens de trouver cela :

      http://www.bakchich.info/L-UE-partageuse-d-infos-bancaires,09309.html

      "Un projet d’accord entre l’Union Européenne et les Etats-Unis prévoit la transmission aux autorités américaines des informations transitant par le système informatique d’échanges interbancaires Swift.« 

       »La présidence suédoise propose en effet que « l’accord SWIFT » prenne effet le 30 novembre 2009, soit la veille de l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne qui donne compétence en matière de justice et d’affaires intérieures au Parlement Européen : une course de vitesse assez troublante puisqu’il comporte une clause selon laquelle les parties entreprendront d’y substituer un accord à plus long terme dès que ledit Traité sera entré en application…"

      Nous sommes vraiment une colonie américaine smiley(


    • fouadraiden fouadraiden 18 novembre 2009 10:23



      quoi, le début de la fin aurait commencé .....


      • Philippe D Philippe D 18 novembre 2009 10:58

        Le début de la fin ? C’est tous les jours ici.  smiley  smiley  smiley


      • fouadraiden fouadraiden 18 novembre 2009 12:20

        ici, non, rien que la fin du début...


      • signolab signolab 18 novembre 2009 10:37

        pour le coup, la courbette d’obama au mikado s’explique : il faut tenir encore un peu sur le sol japonais, et se montrer moins arrogeant.


        • Nometon Nometon 18 novembre 2009 10:43

          Bravo pour cette analyse.

          Cette autre mondialisation, polycentrique, on en parle peu. Elle complexifie le monde et les rédactions détestent la complexité qui vend mal leur papier.
          20 ans après la chute du mur à Berlin, il devient de plus en plus évident que l’autre géant de la guerre froide est en train de dévoiler à son tour les avanies qu’il cachait derrière un tout autre mur, un mur d’illusions et de fantasmes. Un mur protégé par une lourde propagande, merci Hollywood, merci les media.

          Une autre mondialisation n’est pas seulement possible. Elle est indispensable. Rappelons que les EU n’ont jamais signé les engagements internationaux sur le changement climatique. En revanche, les Américains (cf. Al Gore & cie) font des films à sensations qu’ils diffusent dans le monde entier et font ainsi d’une pierre trois coups : ils prennent des dollars, ils se donnent le beau rôle (« nous, les Américains, on a tout compris ») et ils culpabilisent tous les autres. Formidable jeu d’acteur puisque, dans le même temps, les EU d’Obama ne signent toujours rien, ne s’engagent sur aucune des grandes orientations à prendre pour la planète et les hommes, refusent toute régulation du casino financier qu’ils prennent pour une manne divine (la main du marché étant la main de Dieu pour de nombreux Américains).

          Il est temps de se réveiller. Nos alliés, non pas militaires, mais planétaires, sont à chercher ailleurs.


          • Mercure Mercure 18 novembre 2009 16:25

            Excellent complément à mon article !

            Il est grand temps en effet que l’Europe lâche le « porte-avions étasunien ». Elle n’a rien à gagner dans l’OTAN. Il est urgent de se rapprocher de l’axe nord-sud de l’Asie/Pacifique en train de se constituer, et sur lequel je posterai un article en fin de semaine.

            Le porte-avions étasunien est en train de couler. Nous aurions bien tort de tenter de le sauver !

            Mercure


          • AJA-4U AJA-4U 19 novembre 2009 09:53

            Salut,
            « Une autre mondialisation n’est pas seulement possible. Elle est indispensable »
            J’dirais plutôt que si le monde économique peut-être sauvé, ce n’est clairement pas grâce à la mondialisation mais à une relocalisation de l’économie. Ce qui est produit sur place doit être consommé sur place. Que l’agriculture africaine nourrisse (enfin) les africains, que les chinois consomment ce qu’ils produisent, ils ne peuvent même pas se payer ce qu’ils fabriquent.
            Le fait de mondialiser les productions et les consommations, d’ouvrir tous les marchés n’est en aucun cas responsable des problèmes actuels ?
            Si tu peux produire dans un pays à 2€ la journée de travail, c’est clair que tous les industriels vont aller fabriquer là-bas.
            Excepté maintenir des populations dans la misère en maintenant leur droit du travail très bas et faire que les petits blancs puissent acheter des biens pas chers qui se promène en bateau, ça sert à quoi la mondialisation ?
            Je trouve l’analyse dans l’article très juste, excepté l’issue. La mondialisation des marchés et des biens de production, excepté enrichir toujours la même fraction d’industriels et rendre esclave un peu plus des populations, j’en cherche toujours les bénéfices...


          • JoëlP JoëlP 18 novembre 2009 10:46

            Intéressant article, bien que l’on reste un peu sur sa faim au sujet des modèles qui apparaitraient. Lesquels ?

            Pour se rendre compte de l’idéologie US néo-libérale appliquée à la mondialisation on peut aller faire un tour sur le site de la CIA, « the word fact book »
            https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/

            Un bon site pour qui cherche des données brutes sur les différents pays mais aussi une belle distribution de bons et mauvais points dans la rubrique économique de chaque pays. Rien d’outrancier... juste une certaine vision du monde.

             


            • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 novembre 2009 11:26

              Le titre ne veut rien dire car contrairement au croyances populaires le système américain c’est effondré entre à la fin de la guerre et les années 70 .Ce que nous vivons ne vient pas des etats unis mais de l’empire britannique.L’auteur est tres mal documenté.


              • UnGeko 18 novembre 2009 11:44

                Quand on tient ce genre de propos, la moindre des choses est d’argumenter Mr K


              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 18 novembre 2009 20:01

                Je ne vais pas m’étendre sur le sujet,d’autre l’on fait avant moi et bien.
                Pour resumé,l’empire britannique a vu naitre le libre échange et en est le promoteur,c’est l’etat qui l’a le plus appliqué tant en intensité qu’en durée.C’est laz city qui essaye depuis 40 ans de l’imposé au monde.En effet quoi de plus avantageux que d’imposer le libre marché quand son industrie est la plus devellopé (revolution industrielle)........

                Pour voir les effet du libre échange il suffit de s’informer sur le tiers monde ou l’économie est la plus « libre » au vue des règlementations inexistantes.(attention à ne pas confondre : liberté economique et liberté des peuples)

                le système d’économie politique née de l’indépendance américaine n’a rien a voir avec le libre échange,pendant de très longue periode les états unis étaient protectionnistes et opposés farouchement à ce principe.

                il y a de très bon livre,sans parti pris mais là sur le net je ne trouve que ce parti qui en parle

                http://www.solidariteetprogres.org/article3576.html

                attention,les membres de « solidarité et progrès » on une vision éclaire de l’histoire économique récente mais je ne les soutient pas pour diverse raison.lisez bien tout leurs document si ce parti vous intéresse par son approche de l’économie.


              • dom y loulou dom 18 novembre 2009 20:59

                voilà un documentaire qui explique tout cela très bien, les USA n’ont apparemment jamais été indépendants de la couronne des crapauds.

                vous n’avez pas vu TOUS les présidents élus s’empresser d’aller faire des courbettes devant la reine des abricots roses ? Tous et pour une raison précise, la constitution americaine stipule apparemment que les USA sont une corporation sous domination de la couronne britanique.

                Leurs présidents sont des présidents de cette corporation, pas des citoyens qui pourtant les élisent.

                voilà tous les détails importants de cette étrange et IGNOBLE histoire

                http://www.youtube.com/watch?v=IeAGHB99Rpg&feature=related


              • UnGeko 19 novembre 2009 11:56

                Merci Mr K

                votre commentaire correspond à la la thèse défendue par Lindon Larouche ! J’y accorde plus d’importance après avoir vu l’excellent documentaire sur la crise de 29 récemment diffusée sur Arte . La similarité des évènements entre les 2 crises est trop frappante pour qu’on ne se pose pas de questions ! 

                « L’auteur est tres mal documenté. » Cela n’invite pas à l’échange ! non ?


              • fouadraiden fouadraiden 18 novembre 2009 11:32


                le signe paradoxal du début de la fin n’est-il pas manifesté par Obama lui-même ? Partout où l’Amérique le dépose, en Egypte, en Chine, il plaide pour l’universel des ses valeurs.
                 
                on imagine mal l’interrogation de la Chine devant pareil discours , elle qui ignore tout de l’ universalisme et ne s’embarrassera d’aucune questions de valeurs le jour où elle étendra sa domination à l’extérieur de ses frontières.

                et dire que des comiques sans aucune honte nous ont fait gober la fin de l’histoire, ah ha, la fin de la leur oui ! un mur qui s’écroule et l’hisorire s’achèvait.


                ps. si demain la Chine devait sombrer dans un vaste chaos , on ne sait jamais vu son régime politique et sa grande disparité , ce post n’aurait plus aucun sens et les américains continueront à emmerder le monde unilatéralement . un noir en moins bien sûr.


                 


                • Paul Muad Dib 18 novembre 2009 11:44

                  salut , merci de ce propos clair, peut on cependant oublier le lobby qui n’existe pas qui semblent aussi jouer un rôle puissant très influent derrière tout cela ?? 
                  il y a peu on se moquaient de ceux qui pensaient que derrière cela un plan machiavélique se déroulait..tout était juste cependant...
                  alors, les mensonges se révèlent d’eux même, le capitalisme moderne façon prédateur vampire/ école de Chicago n’a mis que quelques dizaine d’années avant de montrer son incapacité a faire de la terre une bonne planète , cette planète est objectivement plus proche de l’enfer que de la sagesse..
                  cependant rejeter les cause de ce désastre uniquement sur les gens au sommet de la pyramide n’est pas juste, le monde occidental aurait en fait volontiers continué dans la même direction d’expansion infinie, nous sommes sur le même bateau mais a fond de cale, 
                  Mais des consciences s’élèvent et commencent a voir l’erreur d’une telle vie et donc le désastre d’une vie basée sur le profit, qui amène comme joyeusetés toutes les guerres et donc les massacres , entre autre.. cela a toujours été le cas de l’humain de désirer le profit, mais ce qui est différent cette fois ci ,
                   c’est que cette façon de vivre est en train de tout détruire et ce d’une manière irrationnelle..
                  l’humain aurait pu régler cela il y a des milliers d’années, mais quelque chose s’est mal passé, sauf d’admettre que nous sommes nés pour servir d’esclaves ce que l’intelligence réfute évidemment..
                  pour l’instant on attend le miracle qui va venir d’un autre système, d’un leader charismatique ou d’autre chose ,que l’on va suivre passivement et qui fera le boulot pour tout le monde...
                  enfantin comme attitude , non ?
                  pour un humain seul existe la matière, le concret , le flouze, les pepettes, le pognon etc..le reste intangible fait peur ,mais qu’est ce donc que cette peur dont on parle tout le temps sans trop savoir de quoi il s’agit ?
                  Ce phénomène est observable en chacun, prenez la grande peur de la mort.....
                  je vous dis ce que je vois , mais regardez en vous même : je vois une pensée issue de mon cerveau analytique/ego qui a la faculté de projeter dans l’avenir, cette pensée me dit : je vais mourir..je refuse ce fait et a ce moment la je fuis en refusant de « voir » ce fait , fuyant par la pensée de toutes mes forces, c’est la que la peur commence, pas dans le fait de voir la mort mais dans la fuite de ce fait..le drame entier des humains prends peut être naissance a ce moment la , dans la fuite..ensuite nous allons passer notre vie entière dans la fuite de ce que nous sommes, il y a divorce d’avec la réalité, et le responsable en est le cerveau analytique pourtant indispensable a notre survie, c’est la capacité qui nous permet de survivre et même de rentrer chez nous, car basée entre autre sur la mémoire, utilisant aussi l’analyse pour enfin conclure en mode binaire oui/non..les techniques et sciences sont situées dans ce cerveau analytique /ego..cette capacité est toujours du passé, car fonctionnant sur l’analyse de la mémoire, cette capacité n’est pas vivante dans le présent , présent qui lui ne peut être que d’instant en instant..et donc jamais capturé par la mémoire, des qu’il est capture par la mémoire le présent devient le passé..donc inerte ,donc pas vivant en tant que tel..
                   En regardant mieux encore, on peut observer que cette capacité utilise la mémoire en permanence, ca permet d’étudier et de déduire...lorsque cette capacité se trouve devant un problème inconnu ,donc non situé dans la mémoire comme la mort , elle ne peut gérer l’inconnu, cette capacité binaire oui/non de l’ego exige une réponse , c’est une fonction mécanique qui veut cela , une réponse a tout prix,n’importe laquelle d’ailleurs,
                  cette capacité a un programme qui veut une réponse, cette capacité veut rester dans le connu, veut savoir ,ce qui dans le champs de la technique convient tout a fait , et encore, voyez les mauvais choix faits par certaines sciences, et tout d’un coup survient un problème inconnu, que je refuse de voir, donc fuite,donc peur et nous voila repartis dans la névrose...
                  la fuite peur me fait mal psychologiquement car en fait impossible, mais nous ne faisons que cela pourtant, alors au fil des ans les problèmes s’accumulent, de plus en plus lourds, de plus en plus pénibles, on déprime, on se suicide ou on y pense, etc..nous avons fait de notre vie une vie de fuite, fuite dans n’importe qu’elle activité, religieuse, sportive, travail a outrance, sexe, etc..et nous en arrivons au pire qui est la quête du profit permanente et exponentielle qui ne s’arrête qu’avec la mort, les puissants sont ceux qui gèrent le moins bien leur vies, ce sont ceux qui ont le plus peur de la vie et trouvent dans leur conquête un dérivatif très très puisant a cette fuite/peur.....dérivatifs remplis de désirs a satisfaire, désirs qui, telle une drogue, demandent de plus en plus et exponentiellement, dementiellement pourrait on dire..
                  si ceci a un sens chacun peut le voir en soi , et c’est ce qui est intéressant, c’est de voir pour soi même et arrêter d’attendre un sauveur , un gourou , un autre système qui va résoudre les problèmes a notre place...
                  alors avons nous d’autres capacités ? ? comment s’engager sur ce terrain qui nous est inconnu ? en projetant un idéal ? en étant capable de regarder ce qu’on ne connaît pas donc ce que l’on fuit ? je peux dire que je sais pour moi même et par expérience qu’il y a « autre chose » en nous, une ou d’autres « capacités » , mais le danger est de créer encore une nouvelle fuite donc une autre croyance et bingo le malheur continue..
                  chaque moment de déprime , petit ou grand, vient de ce désir de fuite impossible projeté par le cerveau/ego, de la peur de ne pas arriver a l’idéal fixé , de l’incertitude de la vie , de notre désir ultime de vivre dans le connu , le signe d’une quête de sécurité absolue ...
                  s’éveiller a l’inconnu ,c’est se poser des questions extraordinaires aussi, comme la question du temps, du fini et de l’infini, c’est un voyage extraordinairement libérateur en soi même.....c’est la que nous allons évoluer, encore faudra t’il survivre a la folie du moment..


                  • dom y loulou dom 18 novembre 2009 21:33

                    intéressant commentaire Muad Dib

                    mais c’est franchement plus simple que cela, même outrancièrement simple

                    si une force est capable d’élever l’humanité c’est bien l’amour

                    cet amour fraternel que tous les hommes connaissent au fond d’eux mêmes est INTERDIT par le système de la machine de guerre qui a besoin de l’aveuglement des aom et leur fait toujours miroiter un nouveau périple à combattre, un nouvel ennemi serait-il complètement fictif.
                     
                    Le système romain a réussi à nous faire avaler que nous dépendons de lui et de ses exigences sacrificielles et de ses conditions sordides pour vivre cet amour.

                    L’amour est donc constamment mis au conditionel en faveur d’espoirs enteretenus pour le FUTUR, jamais pour le présent.

                    Ecoutez attentivement les discours d’Obama car c’est un spécialiste du trend.

                    Pourtant l’amour, la bonté et la douceur que nous pouvons partager ne dépend que de nous, pas du système, pas du tout.

                    Et puisque cette conscience commence à se dévoiler chaque jour un peu plus le système de guerre se rebiffe, ses tenants ont peur de perdre leur suprématie sans laquelle ils seraient simplement des aom comme les autres, sans titres, sans couronnes, sans médailles et surtout... sans fortunes colossales englobant plus de la moitié de la planète dans les mains de quelques familles, assurantforcément l’enfe au nombre.

                    Ce fait pervertit forcément toute aspiration à un monde d’égalité entre les peuples et les aom.

                    Les récits sumeriens nous apprennent que déjà il y a quatre mille ans cette égalité de traitement envers les aom fut refusée par certains qui entreprirent dès lors de maintenir l’humanité dans la guerre incessante parce qu’il n’y a vraiment rien de plus simple pour nous maintenir dans des états de soumission que les souffrances qui nous sont imposées. Une ignominie tous les jours etretenue.

                    La conscience de ce fait peut aider à s’en détacher, nous pouvons sortir de ces logiques barbares qui nous sont distillées savamment. Rien ne prédispose un être humain au racisme, sauf de longues et méchantes lobotomies.

                    Nous tous, en tant que créatures sensibles et faits principalement d’eau, sommes en résonance avec tout ce qui se passe sur la terre... si la majorité des humains se détestent et torturent les créatures de ce monde nous en souffrons tous.


                  • Paul Muad Dib 18 novembre 2009 23:23

                    salut dom , je te rejoins tout a fait, je n’emploie pas le mot amour trop dévoyé a mon sens , mais en fait le mot n’est pas si important, et je sais de quoi tu parles par expérience..
                    je n’essaye pas de complexifier le sujet , j’ai été en « contact » par chance avec ce dont tu parles, en fait c’est le contraire , cet « amour » m’a touche par hasard..
                    j’utilise au lieu d’amour les mots intelligence universelle , peu importe si on parle de la même chose, le présent de l’homme se joue la , mais je regrette de dire que cette compréhension profonde qui semble complexe a propos de soi est absolument indispensable, car libératrice, l’éveil du bouddha passait par la ..du moins de mon point de vu, qui n’est pas un idéal a la con de plus mais vient d’expériences réelles, touché par ce que tu nommerais amour...c’est d’une énergie et d’une beauté totalement au delà des mots, et même si tu trouves compliqué ce que je peux raconter ,je n’en rajoute pas du tout histoire de remplir des lignes pour avoir raison..
                    merci de ton mot et salutations amicales @ + par ici ou ailleurs..


                  • BisonHeureux BisonHeureux 22 novembre 2009 12:03

                    Bonjour Paul,dire que l’humain a toujours été attiré par le profit est une hérésie absolue !Ce n’est pas par ce que l’homme moderne a été conditionné depuis des siècles et des siècles qu’il en a toujours été ainsi !Les aborigènes ont vécu plus de 50000 années dans une conscience de la spiritualité de leur être assez extraordinaire,pour eux La vie est un rêve éveillé !
                    Les indiens d’Amèrique comme les Cheyennes et les Lakotas vivaient également dans une conscience fabuleuse de leur existence,ils étaient un tout faisant partie du Grand Tout !C’était il y a seulement 150 ans,l’homme moderne (nos ancêtres européens aliénés également) les ont massacrés et génocidés au nom du progrès et du modernisme.Seulement celà n’a pas fonctionné car leur culture et leur esprit ont perduré malgré tout !Il y a encore d’énormes ravages dans les populations amérindiennes,le virus du malêtre du visage-pâle est extrêmement contaminant.Cependant de plus en plus de ces natifs retrouvent leur fierté d’être et développent leur spiritualité à travers leurs rites ancestraux comme l’initipi(la hutte à sudation) et la danse du soleil chez les Lakotas(Sioux dans le langage des visages-pâles) !
                    Développer sa spiritualité là où l’on vit est la seule solution,voici une petite fulgurance spirituelle qui m’est apparue lors d’une de mes séances de musico-thérapie méditative :
                     EXTATIQUE !
                    Ha,l’extase
                    cénesthésie onirico-divine
                    où le fantastico-suprême
                    chatouille l’extatico-merveilleux !
                    Jouissance immarcescible
                    Alchimie délicate et subtile
                    Don prodigieux de Wakan Tanka
                    C’est cool d’être heureux !
                    L’espace et le temps ne font plus qu’un
                    Je suis dans la seizième dimension de mon univers intérieur
                    Méditation-----------Bénédiction
                    Petite balade dans l’hyper très loin
                    J’aperçois la lumière du juste
                    L’expression de ma volonté je deviens
                    Voici venu le temps d’Ëtre Humain !!
                     Hetchetuh aloh 
                    La méditation est la clef,devenir Maitre de son extase c’est devenir Maitre de Soi !
                    Développer sa force mentale permet au fur et à mesure de se débarasser de cette anomalie moderne qu’est l’égo !
                    Hasta la libertad


                  • manusan 18 novembre 2009 12:44

                    ça dépend ce qu’on entend par « mondialisation à américaine ». La société de consommation, le fameux « american way of life » est un franc succès dans le monde. Regardez les ventes de voiture en Chine et en Inde, le plus paradoxal c’est le fait de savoir qu’avant d’avoir fini de payer le crédit de leur voiture, les gens ne pourront même plus rouler à cause de la flambée du prix du pétrole.


                    • Traroth Traroth 18 novembre 2009 13:51

                      Tant que la mondialisation économique ne s’accompagnera pas d’une mondialisation syndicale et politique (un gouvernement mondial, donc), le progrès social sera dans une impasse. Les gouvernements nationaux n’ont tout simplement pas suffisamment de poids pour s’opposer valablement à un pouvoir économique mondialisé (les multinationales, mais de plus en plus aussi des entreprises plus petites, qui ont aussi découvert les délocalisations), pouvant aisément mettre en concurrence les différents pays pour pousser au moins-disant social.
                      Ça peut sembler utopique, mais il n’y a tout simplement plus rien d’autre qui vaille la peine qu’on milite. Tout le reste n’est que science-fiction, pour ne pas dire mensonges éhontés.
                      En France, par exemple, le PS (s’il se remet un jour en ordre de marche) va nous promettre monts et merveilles pour les élections, puis (si élu) justifier ses reniements avec la concurrence des pays à bas coûts salariaux. C’est couru d’avance.


                      • manusan 18 novembre 2009 19:04

                        un gouvernement mondial ????

                        ha oui un genre de truc comme la bureaucratie de l’UE, mais encore plus eloigne du peuple (si si c’est possible). En fait, Je crois que ca existe deja, ca s’appelle l’OMC. 


                      • dom y loulou dom 18 novembre 2009 22:01

                        non trarhot, les peuples ont besoin que les sionistes LEUR FOUTENT LA PAIX et arrêtnt de penser qu’ils sont leurs supérieurs. 

                        Les nations savent très bien se concerter sans être mises sous tutelle comme ce que veut faire la couronne issue d’un autre temps.

                        et les aom pourraient même très bien se passer de ces nations qui ne font que les scléroser sous la botte des multinationales qui elles, en retour très amical, ne font qu’aliéner l’humanité de son environnement.


                        Il nous faudrait vraiment tous lire ECOSCIENCE où ce vaillant ministre d’Oblabla, John Holdren, met noir sur blanc tout le trip de fous furieux que ces gens imposent déjà à l’humanité.










                      • Traroth Traroth 19 novembre 2009 13:38

                        @manusan : Non, justement. L’UE ou l’OMC ne sont que les bras armés du pouvoir économique. C’est précisément ce qu’il faut changer ! Ce qu’il faut, c’est un gouvernement démocratique, pas une technocratie opaque et inique au service du pouvoir économique.
                        Cela dit, là où je suis d’accord avec vous, c’est que tout passe par une prise de conscience des citoyens de leurs devoirs. Des gens par milliers se sont battus et sont morts pour les acquis que nous perdons actuellement, souvent dans une certaine indifférence. La vraie démocratie ne peut tout simplement pas exister sans des citoyens responsables. Ce que je voulais dire, c’est que vouloir lutter et obtenir des avancées à l’échelle nationale est une cause perdue d’avance, car la mondialisation économique sera toujours l’ultima ratio des politiques : on ne peut rien faire car sinon, les emplois, les capitaux, les entreprises vont partir à l’étranger. Lutter à l’échelle nationale est une impasse, tout simplement.

                        @dom : Personnellement, je trouve les pratiques du gouvernement israélien envers les Palestiniens ignoble. Israël est à mes yeux une théocratie qui opprime tout un peuple afin de pouvoir garder sa terre. Mais de là à accuser Israël ou pire les Juifs de tous les maux de la planète... Vous délirez, mon vieux !


                      • robin 18 novembre 2009 15:19
                        La mondialisation à l’américaine a bel et bien échoué :

                        Ca dépend, le but initial recherché ?

                        Si c’était d’enrichir des gens déjà très riches c’est parfaitement réussi...lol !

                        • Traroth Traroth 19 novembre 2009 13:43

                          Très juste !


                        • Mercure Mercure 18 novembre 2009 16:53

                          Je pense que nous avons tort de penser que l’euro est trop fort - c’est encore là un effet de la presse étasunienne. Elle dit aussi que le yuan est trop faible.

                          En réalité ce sont deux erreurs. La vérité est que c’est le dollar qui est beaucoup trop fort, eu égard à son endettement public et privé inconcevable. Le dollar ne tient que par le mysticisme dont on continue à l’entourer. Le mythe d’un dollar incontournable finira bien par s’effacer de l’esprit de nos dirigeants.

                           Une preuve simple : le déficit commercial des É-U s’est creusé de 20% en septembre, ce qui montre qu’un euro fort ne nous affaiblit nullement par rapport aux É-U. Il ne suffit pas, en effet, d’avoir une monnaie faible pour exporter. Encore faut-il avoir quelque chose à vendre.
                           Or dans le cas des É-U, le fait qu’environ 40% de leur industrie aient été délocalisés au cours des vingt dernières années a entraîné le fait qu’ils n’ont plus grand chose à vendre, en dehors des films et des produits lessiviels.
                           Tous les secteurs technologiques sont maintenant tenus par l’Asie, car les trouvailles des entreprises de pointe étasuniennes sont actuellement exploitées par les entreprises chinoises, taïwanaises et indiennes. Lorsque le yuan aura fait chuter l’hégémonie actuelle du dollar, l’euro reprendra un cours plus naturel.

                          Mercure


                          • Mercure Mercure 18 novembre 2009 17:00

                            UnGeko a raison - à quoi rime cette argutie de Mr. K ?

                            Mercure


                            • dom y loulou dom 19 novembre 2009 00:16


                              et si vous regardiez le lien que je vous ai laissé mercure ?

                              argutie de Mr K ? vraiment ?

                              je vous conseille vivement de regarder tout le documentaire, il va vous passioner je penses.


                            • Mercure Mercure 19 novembre 2009 03:50

                              Merci pour ce message Mr. K,

                              - Je ne crois pas avoir parlé de « libre échange » dans mon article, mais de mondialisation. Bien sûr il y a une parenté entre les deux expressions, mais il s’agit tout de même de deux sujets très différents.
                              - En ce qui concerne le libre échange, il est en effet tout à fait évident que c’est « l’empire britannique » qui l’a inventé en s’appuyant sur la révolution industrielle, que l’Angleterre a menée tambour battant la première. Mais je pense que vous reconnaitrez que les Étasuniens ont été de bons élèves et de bons continuateurs.
                              - Je suis également tout à fait d’accord sur le fait, comment faire autrement, sur le fait que les débuts de la très jeune république américaine reposaient sur des considérations morales, lesquelles, dans les faits, lui font cruellement défaut depuis bientôt un siècle.
                              - Mon article vise une mondialisation conçue par et pour les États-Unis, solidement armés de l’hégémonie de leur devise, et qui est manifestement en train d’échouer, après avoir semé l’anarchie dans toute la planète.
                              - Je suis allé voir le site de Solidarité et Progrès, qui est pour moi une vieille connaissance, car, figurez-vous, l’un de mes anciens patrons, à l’époque où il dirigeait la société Pretabail à Paris, était précisément le (ou l’un des) fondateur de « Solidarité et Progrès », et je m’y étais intéressé. J’ai oublié son nom.
                              - J’apprécie le travail de cette association - j’ignorai cependant qu’elle avait pris en compte les idées de LaRouche. Je partage largement les analyses de ce dernier. Par contre je ne pense pas que son approche de la résolution des problèmes de la planète soit pertinente. Dans l’idéal, peut-être bien. Mais nous ne sommes pas dans un monde idéal. Les propositions de LaRouche ne prennent pas en compte les problèmes « at large », et notamment LES histoires des nations, ni surtout LES « croyances » des différents groupes qui composent l’humanité, non plus que les dispositions caractérielles des uns et des autres. C’est peut-être malheureux, mais nous n’y pouvons rien et il faut faire avec. Il ne suffit pas d’être un brillant économiste ! Il faut également savoir composer avec l’anthropologie humaine.
                              = J’ai été heureux d’avoir l’opportunité d’échanger avec vous, et souhaite continuer. En tous les cas, je pense que vous pourrez reconnaître le fait que je ne suis pas tout à fait l’innocent que vous dénonciez dans votre premier message.
                               Bien à vous !

                              MERCURE


                            • astus astus 18 novembre 2009 17:17

                              La « moralisation » du capitalisme est un leurre grossier dont le but final est bien sûr de maintenir en place l’oligarchie politico-économique actuelle, adepte de l’ultralibéralisme. Chacun a bien compris que les paradis fiscaux ont encore de beaux jours devant eux pour les riches de la planète et les trafics en tout genre.Toutefois même avec un dollar qui a du plomb dans l’aile et certains vassaux des EU qui veulent prendre le large, cela ne signifie pas pour autant que la mondialisation à l’américaine ait échoué. Loin de là.

                              Car cette représentation purement économique et financière ne tient aucun compte d’un élément fondamental qui est les désir des gens. Au fin fond de la brousse ou de la pampa la plus lointaine les gens continuent de rêver à Coca Cola. Personnellement je n’apprécie pas ce breuvage mais j’ai une voiture, une télé, un portable , un ordinateur et un frigo. Et vous ? Si vous partagez aussi ces « richesses » vous êtes comme moi un adepte dépendant de la société de consommation dont le moteur est basé sur l’envie, tapie au creux de chaque individu.

                              On voit donc que sur ce point le capitalisme américain, qui s’est répandu sur toute la planète, a remporté à ce jour une écrasante victoire. Le dénier ne peut que retarder la prise de conscience qui permettrait peut-être de faire un peu évoluer ce système vers quelque chose de plus acceptable. Le communisme ayant gravement échoué, et l’ultralibéralisme n’étant pas réformable en l’état, il reste quoi ? La révolution ? En général ce sont les bourgeois qui la font et l’on sait comment cela se termine.


                              • plancherDesVaches 18 novembre 2009 17:32

                                « On voit donc que sur ce point le capitalisme américain, qui s’est répandu sur toute la planète, a remporté à ce jour une écrasante victoire. Le dénier ne peut que retarder la prise de conscience qui permettrait peut-être de faire un peu évoluer ce système vers quelque chose de plus acceptable. Le communisme ayant gravement échoué, et l’ultralibéralisme n’étant pas réformable en l’état, il reste quoi ? La révolution ? En général ce sont les bourgeois qui la font et l’on sait comment cela se termine. »

                                C’est effectivement ce qui peut se passer aux US. (et qui pourrait nous éviter une guerre mondiale si les ricains deviennent adultes)
                                Juste un autre des signes de révolte :
                                http://www.pauljorion.com/blog/?p=4997


                              • BA 18 novembre 2009 18:20

                                Mercredi 18 novembre 2009 :

                                Etats-Unis : des nouvelles de l’économie réelle.

                                En octobre 2009, les permis de construire ont chuté de 4 %.

                                En octobre 2009, les mises en chantier ont plongé de 10,6 %.

                                Sur les 12 derniers mois, les permis de construire ont chuté de 24,3 %.

                                Sur les 12 derniers mois, les mises en chantier se sont effondrées de 30,7 %.

                                Message transmis à ceux qui croient encore les bourrages de crânes de la propagande médiatique.

                                Message transmis aux gogos qui croient que la récession est finie.

                                Message transmis aux naïfs qui croient que la reprise est là.

                                Message transmis aux adeptes de la méthode Coué.

                                Message transmis à madame la marquise Christine Lagarde.

                                http://www.boursorama.com/international/detail_actu_intern.phtml?num=d3b27fd69973bbbecb67be5edccd67b3


                                • saint_sebastien saint_sebastien 18 novembre 2009 18:25

                                  Si j’ai appris un truc avec les asiatiques , c’est que quand on leur doit de l’argent et qu’on ne peut pas rembourser , ça se passe très très mal ...

                                  Et ça va se passer très mal pour les USA qui vont devenir littéralement la prostituée des chinois pour financer leur dette , ou alors leur faire la guerre , je vois pas d’autres possibilités.

                                  • malqp 18 novembre 2009 19:29

                                    le résultat des ces vingt dernières années, c’est la fin d’un monde unipolaire dominé par les USA. Autrement dit, nous avons vécu l’échec du nouvel ordre mondial prôné par Bush père.
                                    Les Etats-Unis sont en crise, le monde est en crise. Doit-on en conclure que le nouvel ordre mondial a échoué ?


                                    • boris boris 18 novembre 2009 20:05

                                      Les Etats-Unis coulent et vont entrainer par le fond les autres nations, leur dernier recours sera la guerre.


                                      Pas la peine d’attendre le 21 décembre 2012, pour se mettre au sport .


                                      • Markoff 18 novembre 2009 20:21

                                        Moi aussi je dirais que la mondialisation à l’américaine a, au contraire, trop bien réussi !!

                                        et c’est ce qui entraînera leur perte... et la nôtre.

                                        On ne compte plus que sur l’antéchrist pour nous tirer d’affaire !


                                        • tvargentine.com lerma 18 novembre 2009 21:49

                                          Il ne fait aucun doute qu’il s’agit de la faillite d’un système de pensée économique qui s’est écroulé et c’est une bonne chose,car la spéculation pour la spéculation déconnectée du monde des entreprises et des salariés vers une financiarisation amenant des délocalisations pour rechercher le prix de production le moins cher sans aucun respect des droits de l’homme était un danger

                                          Nous ne pouvons que constater que le système américain n’est pas réformable (comme en France) car les lobbys dirigent ce pays et non les citoyens de base américains et ces lobbys n’accepteront jamais de partager le pouvoir ,voir d’en donner un peu pour les plus pauvres

                                          L’Europe à une belle carte à jouer,afin d’imposer sa conception d’un capitalisme réformiste et réguler qui respecte des règles strictes et respectent les droits sociaux

                                          La Chine sera aussi la grande perdante car ses ressources financières sont en dollar,et le dollar ne fera que baisser sans parler que les exportations chinoises se font beaucoup aux USA et il sufirait d’une taxe sur les produits chinois,pour que la « super-puissance Chinoise » s’écroule de l’intérieur par des millions de chomeurs,de contestataires,de revendications de liberté

                                          Bref,c’est un nouveau mur de Berlin qui s’écroule

                                          http://www.tvargentine.com



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès