Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La mystérieuse affaire des coriums disparus de Fukushima...

La mystérieuse affaire des coriums disparus de Fukushima...

Waking time nous donne enfin des nouvelles des Coriums de Fukushima, qui, vous le savez, reste une grande énigme... Aussi j’ai sauté sur l’article pour vous le traduire et pour mon intérêt personnel.

Bonne lecture.

Amicalement,

f.

« La nature ne connaît pas l’indécence ; l'homme l’invente. » - Mark Twain

Alors que le monde se précipite toujours vers Armageddon, la catastrophe nucléaire de Fukushima a largement disparu de la première page. Mais la question est loin d'être résolue.

Les Radiation des accidents nucléaires ne se dissipent pas facilement, ce qui explique que les estimations de temps de nettoyage à Fukushima aillent de 40 à 500 ans, et près de six ans se sont déjà écoulés. Les matières nucléaires, même stockées en toute sécurité, sont dangereuses pendant 100.000 ans (1).

Elvis a quitté le bâtiment

La grande question en ce qui concerne la situation à Fukushima Dai-ichi au Japon (centrale nucléaire n° 1) concerne l'emplacement du combustible fondu dans les unités des réacteurs 1, 2 et 3.

Des données récentes de l'emplacement du combustible dans l'unité 2 ont été contestées, avec Tokyo Electric Co. (Tepco), et les médias traditionnels prennent un point de vue et les scientifiques indépendants en prennent un autre. Est-ce que le combustible fondu est encore à l'intérieur du récipient dans le bâtiment du réacteur ?, ou a-t-il filtré, et est-il maintenant en train de pénétrer dans des zones dispersées latéralement et verticalement dans le sol ?

De grandes quantités de corium pourraient atteindre l'eau souterraine, et même l'aquifère qui est finalement relié à l'alimentation en eau de Tokyo.

Comparons deux évaluations sur cette question importante basée sur l'utilisation de la « tomographie Muon ».

Selon la version de la réalité de l'Asahi Shimbun, version (journal) qui repose uniquement sur ​​le rapport de Tepco.

La plupart du combustible nucléaire à l'intérieur du réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de Fukushima n° 1 n'a apparemment pas fondu à travers le récipient sous pression (2).

Est-ce aussi simple ? Le niveau de fiabilité de Tepco est devenu plutôt terne au fil des années.

Notez dans l'image graphique ci-dessus, que le mot « nous pensons, est utilisé, ce qui renforce le mot « apparemment » utilisé dans le texte de l'article se référant à l'incertitude de l'emplacement du combustible fondu. Toutefois, le titre de l'article est plus confiant, déclarant que « la plupart du carburant a été contenu. » Le titre est manifestement trompeur et puisque la plupart des lecteurs regardent simplement les titres des nouvelles, c’est ce qu'ils retiendront du rapport.

D'autre part, les scientifiques indépendants du site Simply Infos diffèrent sur ​​l'emplacement du corium par rapport au conteneur, le « compartiment de pression du réacteur » (RPV) :

Le masque superposé de Tepco délimite la tête du bas trop bas, y compris le carburant à l' intérieur du RPV qui, selon l'image raffinée, est clairement illustré – en dessous de la tête du bas ... « Il n'y a pas de carburant dans le fond de la cuve du réacteur en une quantité significative » (3).

 

Ce graphique indique qu'une autre méthode a été utilisée par ces scientifiques pour afficher l'emplacement du combustible fondu.

Dans ce graphique les scientifiques de Simply Information soutiennent que le dessin du conteneur a été mal cadré dans la version de Tepco, alors que dans leur version, il est plus bas, ce qui rend moins évident le fait que le carburant soit resté dans le conteneur.

Une lecture attentive de cet article révèle que l'analyse de Tepco, si facilement présentée par les médias traditionnels, a été basée sur de la fumée et des miroirs technologiques, clairement destiné à tromper. Tepco et les médias devraient rendre compte de l'éventail des possibilités plausibles, et pas seulement de la petite tranche de la réalité qu'ils souhaitent que le public voie (4, 5).

Alors est-ce que l'Asahi Shimbun corrigera ses déclarations fallacieuses ? Tant le Japan Times que l'Asahi Shimbun sont fortement détenus et contrôlés par des investisseurs et des médias étrangers. L’Asahi partage ses bureaux avec le New York Times à Tokyo et de nombreux quotidiens anglais japonais comptent sur ​​les fils de nouvelles occidentales, tels que l'ordre du jour et les sources d'information oligarchiques, comme Reuters et l'Associated Press (6).

Mise hors-service ou hors de Commission ?

En fait, en plus de cinq ans beaucoup de progrès ont été faits pour contrôler la situation à la centrale nucléaire détruite de Fukushima. Une grande partie des décombres a été nettoyée et des couches fraîches de peintures sont sur les bâtiments, mais l'endroit est encore intensément radioactif, et aucun humain ne peut approcher les sites spécifiques des réacteurs fondus.

La deuxième grande question à Dai-ichi concerne les plans futurs pour le démantèlement de la centrale. Tout le long, Tepco a dit qu'ils allaient récupérer le combustible fondu et effectuer un démantèlement complet dans les 40 ans. En fait, la technologie pour récupérer les coriums n'a pas encore été inventée. Non seulement il est impossible pour les travailleurs humains d'approcher de la zone, mais même les robots se décomposent en raison du rayonnement intensif qui court-circuite leurs composants.

Il a été récemment révélé que le Japon envisage toujours une option que beaucoup de gens pensent très dangereuse à long terme, et qui est la solution du « sarcophage » (7). La seule fois où cela a été essayé c’est à Tchernobyl - cela ressemble à une grange de haute technologie placée sur le site (8). Contrairement à Tchernobyl où le sol est de la roche dure, à Fukushima le sol est semblable à une éponge humide avec de la terre molle, donc en couvrant le site cela réduira les retombées atmosphériques radioactives, mais le rayonnement continuera à fuir vers le bas en direction de l'aquifère et vers l'extérieur de l'océan, à moins que des mesures techniques appropriées ne soient prises.

Néanmoins, les progrès sont lents avec des efforts « en cours pour développer l'équipement nécessaire pour récupérer des échantillons de corium (combustible fondu) à l'intérieur des structures de confinement des unités 1 à 3 de l'usine. Aucun délai solide » n'ayant été encore mentionné (9).

L'histoire nucléaire

Dans un côté intéressant, le meilleur film documentaire sur Fukushima que j’ai vu jusqu'à présent, est Fukushima : Une histoire nucléaire a été publiée en 2015 (10). C’est une production italienne , mais avec la narration et les sous-titres en anglais. L'intrigue suit le journaliste Pio d'Emilio pendant la crise nucléaire alors qu’il tente de découvrir la situation réelle de Fukushima. Le film est agréable et éducatif en même temps, couvrant de nouveaux horizons et combinant des événements dramatiques, tels qu'ils se sont déroulés à l'époque avec des explications scientifiques faites dans un style de bande dessinée divertissante de type « manga ».

Le film souligne l’état de quasi-catastrophe et de panique de Tepco lors de l'accident, et le courage et la sagesse du Premier ministre d’alors Naoto Kan, ainsi que de la centrale de Fukushima 50, dirigée par le directeur de l'usine Masao Yoshida, dont le jugement instantané a littéralement « sauvé le monde ».

Le film soulève un fait très intéressant dont je ne sais toujours pas si c’était seulement de la chance, au sujet de la porte du combustible de la piscine à l'unité 4 qui ne se fermait pas , autrement dit, un mauvais fonctionnement, ce qui a permis à l'eau de refroidir les barres de combustible brûlante. Si cela n’avait pas eu lieu, les barres de combustibles auraient pris feu et auraient répandu un rayonnement massif sur des centaines de kilomètres.

Notez que si l'accident de Fukushima était arrivé dans la nuit où un week-end, il y aurait eu beaucoup moins de travailleurs à l'usine pour résoudre le problème, ce qui aurait pu conduire à une situation complètement hors de contrôle.

Le mur de glace viendra...

Le « mur de glace » que Tepco a construit afin de geler le sol autour de l'usine pour bloquer l'écoulement de l'eau vers et hors de l'usine, continue d'avoir des problèmes. C’est une opération très coûteuse à construire et à entretenir, sujette à des problèmes techniques, et personne ne sait vraiment quand, ou, si elle ne sera jamais pleinement mise en œuvre (c.-à-gâchis pour les contribuables) (11 ; 12). Même si le mur de glace fonctionne comme prévu, il ne pourra pas arrêter tout le débit d'eau en laissant certaines contaminées (13).

Est-ce la raison pour laquelle l'option sarcophage est toujours sur la table ? Les critiques ont fait valoir que le mur de glace était mal conçu dès le départ, parce qu'il ne traitait pas l’origine du problème à la source de l'écoulement de l'eau, qui est de l'eau versée au-dessus de l’usine dans les montagnes voisines (Tepco a rechigné au projet en raison du coût élevé).

Nouvelles de l’explosion au Japon

Diverses questions liées au nucléaire surgissent de temps en temps autour du pays. Depuis l'accident nucléaire de 2011, l'opinion publique a été d’une façon fortement écrasante anti-nucléaire, malgré les efforts de l'administration Abe à minimiser l'accident et redémarrer le plus grand nombre de réacteurs possible à travers le pays. La logique des redémarrages contre l'opinion publique vise à satisfaire les grandes banques qui ont financé les opérations de la compagnie d'électricité japonaise tandis que les réacteurs sont restés au repos (chers et ne produisant pas de profits) au cours des dernières années.

Malgré les tremblements de terre extrêmement destructeurs plus tôt, en 2016, sur l'île de Kyushu, les centrales nucléaires redémarrent sur le chemin de la ligne de faille, qui se déplace essentiellement au milieu de l'ensemble du pays, ce qui soulève des interrogations. Pourtant, nous voyons par exemple dans la commune de Shikoku que les réacteurs nucléaires ont été redémarrés malgré l'opposition locale (14).

Bien que le Premier ministre Abe continue de pousser pour la reprise des activités nucléaires, il n’aurait probablement pas envie de travailler lui-même au nettoyage du site de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Il a été récemment rapporté par des scientifiques japonais que du césium radioactif insoluble a été détecté chez les travailleurs exposés à des niveaux élevés de rayonnement à l'usine (15).

En effet, la faune sauvage dans la préfecture de Fukushima a longtemps été signalée comme étant contaminées par des radiations, récemment un sanglier a été détecté avec des niveaux massifs de rayonnement dans son corps (16). Ceci est une indication de la contamination en général de l'environnement.

Cela ne n'empêche pas à l'office du tourisme de Fukushima de faire de la publicité pour indiquer comment la vie y est merveilleuse en sécurisante. Ceci pour engranger des dollars avec les touristes, le gouvernement national, a mené une campagne massive de relations publiques malgré la possibilité persistante de nombreux points chauds radioactifs dans la zone (17 ; 18).

Trump menace le cartel nucléaire

Peut-être que les choses vont changer un peu si Donald Trump peut être élu président des États-Unis. Trump a promis de réduire la présence militaire américaine au Japon et de les laisser régler leurs propres affaires militaires. Cela ne présage rien de bon pour le racket militaire américano-japonais qui siphonne des milliards de dollars en recettes fiscales pour satisfaire l'avidité des complexes industriels militaires des deux pays, qui sont intensément liés par les armes nucléaires et les industries d’énergie (20).

N’est-il pas ironique que l'épouvantail de la Corée du Nord qui est constamment évoquée par le Japon pour justifier sa propre croissance dans le militarisme, ait obtenu sa technologie originale de l'arme nucléaire de la Grande-Bretagne, un allié supposé du Japon ? (21)

Drôle de vieux monde, n’est-ce pas ?.

La pollution nucléaire n’est pas saine pour les enfants et les autres êtres vivants

* Merci au site Simply Infos pour leur travail continu sur la question de Fukushima ; et a activist post pour leur reporting continu.

 

À propos de l'auteur

Richard Wilcox est rédacteur et écrivain pour le livre : Fukushima : Dépossession ou Dénucléarisation (2014) et un enseignant et écrivain basé à Tokyo qui est titulaire d'un doctorat en études environnementales. Il est un collaborateur régulier de Activist Post. Ses interviews radiophoniques et articles sont archivés au http://wilcoxrb99.wordpress.com et il peut être contacté via wilcoxrb2013@gmail.com.

 

Les références

1 - Déchets nucléaires : garder pour 100.000 ans http://www.ft.com/cms/s/2/db87c16c-4947-11e6-b387-64ab0a67014c.html#axzz4EtlF3Xds

2 - Une nouvelle étude sur le réacteur de Fukushima montre plus de carburant a été contenu http://www.asahi.com/ajw/articles/AJ201607290050.html

3 - Something Incredible Found In Fukushima Muon scan http://www.fukuleaks.org/web/?p=15666

4 - Premières Fukushima Unité 2 muons Scans contestez Nouvelle analyse Résultats http://www.fukuleaks.org/web/?p=15650

5 - Fukushima Unité 2 Muon Numériser Not So conclusive http://www.fukuleaks.org/web/?p=15637

6 - Démocratie en Péril : Vingt ans de consolidation des médias sous les télécommunications Act http://www.truth-out.org/news/item/34789-democracy-in-peril-twenty-years-of-media-consolidation-under-the-telecommunications-act ;

7 - NDF essaie de marcher Retour Fukushima Daiichi Sarcophage Admission http://www.fukuleaks.org/web/?p=15607

8 - La Galerie de Tchernobyl : Sarcophage http://chernobylgallery.com/chernobyl-disaster/sarcophagus/

9 - Fondu carburant à échantillonner à partir de Fukushima réacteurs de confinement http://www.fukuleaks.org/web/?p=15608

10 - Fukushima : Une histoire nucléaire http://www.nuclearstory.com

11 - Fukushima Frozen mur Sees Petit Progrès De Addition Béton http://www.fukuleaks.org/web/?p=15659

12 - Fukushima Rapport mur congelé pour le 23 juin 2016 http://www.fukuleaks.org/web/?p=15569

13 - Le mur de glace de Fukushima n° 1 plante ne sera pas étanche à l'eau, dit le chef architect http://www.japantimes.co.jp/news/2016/04/29/national/fukushima-plants-new-ice-wall-will-not-be-watertight-says-chief-architect/#.V7JtD-lMaRk

14 - Usine MOX Shikoku redémarre au milieu tollé sur le séisme frais fears http://www.japantimes.co.jp/news/2016/08/12/national/shikoku-electric-poised-fire-ehime-plant-mox-reactor-amid-protests/#.V66L_ulMaRk

15 - TROIS ANS DE RETENTION RADIOACTIVES CESIUM DANS LE CORPS DES TRAVAILLEURS TEPCO INTERVENANT DANS LE FUKUSHIMA DAIICHI CENTRALE NUCLÉAIRE ACCIDENT http://rpd.oxfordjournals.org/content/early/2016/03/14/rpd.ncw036

16 - 960 Bq / kg de Cs-134/137 détectés sur le sanglier Fukushima http://fukushima-diary.com/2016/07/960-bqkg-of-cs-134137-detected-from-wild-boar-in-fukushima/

17 - Tokyo à Fukushima : Route pour profiter moderne, vieux Japon http://showcase.japantimes.co.jp/tokyo/news/?key=tokyo1

18 - Fukushima tourisme faisant une forte progression sur recovery http://www.japantimes.co.jp/news/2016/08/14/national/fukushima-tourism-making-strong-progress-recovery/#.V7Eoo-lMaRk

19 - Trump déchire US la défense du Japon comme un seul côté, trop expensive http://www.japantimes.co.jp/news/2016/08/06/national/politics-diplomacy/trump-rips-us-defense-japan-one-sided-expensive/#.V6bc2elMaRk

20 - La Corée du Nord a utilisé la technologie britannique pour construire son nucléaire bombs http://www.theecologist.org/News/news_analysis/2987935/what_theresa_may_forgot_north_korea_used_british_technology_to_build_its_nuclear_bombs.htm

 

Cet article (La mystérieuse affaire des coriums disparus de Fukushima) a été initialement créé et publié par Activist Post et est ré-affiché ici avec sa permission. 

 Aider Waking temps à élever la vibration en partageant cet article avec vos amis et votre famille...

Source : Crashdebug.fr via Wakingtimes.com

Traduction :  folamour 
Corrections :  chalouette  

Informations complémentaires :

Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr :
Crashdebug.fr : Pour en finir avec les pénuries « Une chronique des bonnes nouvelles pour l’humanité »
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • gogoRat gogoRat 19 août 10:23

    « L’ennui dans ce monde, c’est que les idiots sont sûr d’eux et les gens sensés pleins de doutes. » 
     Bertrand Russell




    • chantecler chantecler 19 août 12:51

      @gogoRat
      Il ne peut pas avoir écrit ça .
      Le sujet est chaud .


    • gogoRat gogoRat 19 août 13:07

      “ On peut tromper une personne mille fois.
       On peut tromper mille personne une fois.
       Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois.”


    • Croa Croa 19 août 14:21

      À gogoRat «  Mais on ne peut pas tromper mille personnes, mille fois.” »
      *
      C’est pourtant simple : Il suffit de vendre une télé à chacun ! smiley


    • gogoRat gogoRat 20 août 00:36

      @Croa

       Qui vous prouve qu’un pourcentage majeur de ceux qui ont une télé (ou qui savent - mais comment ? - qu’il ne faudrait pas la regarder) seraient incapables de déduire autant d’informations utiles du choix et du ’conditionnement’ de ce qui y est présenté que des informations brutes ainsi vendues ?
       
       
       
      ’Le vrai moyen d’être trompé, c’est de se croire plus fin que les autres’ disait La Rochefoucauld
       


    • foufouille foufouille 19 août 10:48

      Si cela n’avait pas eu lieu, les barres de combustibles auraient pris feu et auraient répandu un rayonnement massif sur des centaines de kilomètres.
      mince, ça prend feu ?


      • Gasty Gasty 19 août 12:17

        @foufouille
        Feu. Phénomène consistant en un dégagement de chaleur et de lumière produit par la combustion vive d’un corps.
        Prendre feu. Entrer en combustion vive.


      • chantecler chantecler 19 août 12:52

        @foufouille
        Vue la température ,oui .


      • foufouille foufouille 19 août 14:10

        @chantecler
        techniquement non. ya pas le moindre feu.


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 août 16:52

        @foufouille

        A Tchernobyl, le combustible du coeur a pris feu.

        Un feu étrange et extraordinaire que les pompiers n’arrivaient pas à éteindre avec leur eau...

        Ils l’ont tous payé de leur vie.


      • Alren Alren 19 août 19:56

        @foufouille

        Il y a une contradiction dans cette présentation : si le corium, cette masse d’uranium 238 non naturellement fissile et d’uranium 235 fissile, a transpercé la semelle de béton de la centrale pour se retrouver dans un sol spongieux, il y a deux possibilités :

        Soit il est assez chaud (plus de 2000°) pour en quelque sorte vaporiser le sol sous lui et il va continuer sa descente bien en-dessous de la nappe phréatique, en étant de moins en moins dangereux à mesure qu’il s’éloigne de la surface

        Soit il est refroidi suffisamment par la terre humide qui l’entoure pour rester près de la surface au-dessus de la nappe phréatique. Que celle-ci alimente Tokyo me paraît un argument spécieux : comme si on ne pouvait couper l’approvisionnement en eau venu de cet endroit !

        Et puis, si par hasard, le corium était juste calé dans cette nappe phréatique quelles en seraient les conséquences pour cette eau ?

        Il y a trois radioactivités, la radioactivité alpha qui consiste en l’éjection par le noyau lourd d’un atome d’hélium. Il est arrêté par quelques centimètres de matières et ne peut faire éclater un autre noyau atomique (lourd) que très exceptionnellement.

        La radioactivité beta est constituée de neutrons rapides qui peuvent fusionner avec des noyaux puis la réaction s’arrête là si les noyaux sont « légers ». En revanche il fera éclater avec une probabilité élevée les noyaux de plutonium avec un fort dégagement d’énergie. C’est ce qui se passe dans la bombe A. Un noyau peut cependant transformer l’hydrogène en deutérium. Si un noyau de deutérium reçoit un autre neutron, il se transforme en tritium faiblement radioactif.

        La radioactivité gamma est un rayonnement électromagnétique comme la lumière, les IR, les UV et les ondes radios, mais de très courte longueur d’onde, la plus petite en fait du spectre et d’une très grande fréquence ce qui la rend la plus énergétique. Elle n’induit pas de radioactivité.

        On le voit aucune de ces radioactivités ne peut « empoisonner » l’eau, à part des traces de tritium, comme le ferait au contraire et gravement pour la santé humaine, des pesticides, des bactéries ou de l’arsenic naturel.

        Par ailleurs, la radioactivité de surface est due aux substances répandues dans l’atmosphère au moment de l’explosion, pas des coriums.


      • folamour folamour 19 août 20:17

        @Alren vas expliquer ça aux liquidateurs de Tchernobyl, et puis on l’as bien vue avec le directeur de la centrale qui a bu un verre d’eau contaminé pour prouver qu’il n’y avait « aucun danger » il est mort un an après.... Le nucléaire c’est « sans danger » on le sait bien hein....ça doit être pour ça que nos centrales nucléaire nécessite 50 milliards de réparation et d’entretien (que l’on n’as pas fait depuis 30 ans) par ce qu’un zigoto comme toi a expliqué aux gouvernements successif que c’était « sans danger.... » tu verras bien dans 10 ans quand ça te pèteras a la tronche si c’est sans danger. on compte sur toi pour être le 1er sur site pour nettoyer...


      • sarcastelle 19 août 20:28

        @Alren
        .

        la radioactivité bêta est constituée de neutrons....
        .
        Par pitié retournez à vos études avant de continuer à commenter. 

      • pemile pemile 19 août 20:31

        @Alren "On le voit aucune de ces radioactivités ne peut « empoisonner » l’eau"

        Un ptit verre de l’eau des piscines de refroidissement ?

        Hors de la contamination de l’eau par radioactivité, vous semblez oublier la pollution par des particules radioactives !

        A quoi sert l’usine de décontamination des eaux installé par Areva et Kurion ?


      • chantecler chantecler 20 août 09:34

        @Alren
        D’abord c’est faux : le rayonnement tue .
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombe_sal%C3%A9e
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Cobalt_60
        D’autre part quand vous avez une masse en fusion , un magma , un coriun ,qui se retrouve dans des nappes phréatiques évidemment que des isotopes radioactifs s’en détachent et sont emportés dans de l’eau de consommation .
        Lesquels émettent des radiations à partir des organes où ils se fixent .


      • Alren Alren 20 août 09:58

        @folamour

        Vous avez l’insulte des religieux, des irrationnels. Moi je vous parle SCIENCE :

        Comme pour les catastrophes aériennes, la sécurité augmente après chaque drame. Car les spécialistes en tirent des leçons.
         Elle augmente aussi avec la puissance en croissance permanente des ordinateurs et les progrès des programmes de sécurité


      • Alren Alren 20 août 10:19

        @chantecler

        Le rayonnement direct tue mais moins efficacement que les virus et bactéries qui se multiplient dans l’organisme et font éclater les cellules de l’organisme, et même moins que les poisons chimiques qui bloquent des réactions chimiques vitales pour l’organisme. Tel le CO qui empêche la fixation de l’oxygène sur l’hémoglobine et asphyxie chaque année un grand nombre de personnes.

        La radioactivité tue en modifiant le repliement des protéines. Mais l’organisme sait réparer ou éliminer ces protéines dans chaque cellule si elle ne sont pas trop nombreuses. Par ailleurs, la plupart des cellules qui deviennent cancéreuses sont éliminées par le système immunitaire s’il est performant (jeunesse et absence d’immunosuppression).
        C’est une nécessité de l’évolution, cette faculté de réparation, car la radioactivité existe à l’état naturel. Si beaucoup d’humains dépassent les quatre-vingt-dix ans, c’est aussi parce que l’espèce humaine est bien douée pour ce travail cellulaire de réparation et d’élimination.

        des isotopes radioactifs s’en détachent et sont emportés dans de l’eau de consommation .

        Vous oubliez l’effet de filtration de la roche. C’est lui qui retient les bactéries des eaux de surface pour donner des eaux de source parfaitement aseptiques.

        Plus un atome est lourd, plus la molécule à laquelle il appartient a de probabilité d’être retenue par le sol (des kilomètres de sol !)
        Enfin les Japonais ne sont pas idiots : ils peuvent très bien se passer de l’eau à boire de Fukushima !


      • folamour folamour 20 août 11:46

        @Alrenet bien ouvre bien tes yeux pendant 1h21 et regarde dans quel état ta « science » mis notre monde,

        https://www.crashdebug.fr/dossiers/9386-l-urgence-de-ralentir-arte

        Les sciences contemporaines en crise et les nouveaux totalitarismes

        https://www.crashdebug.fr/sciencess/10262-les-sciences-contemporaines-en-crise-et-les-nouveaux-totalitarismes

        De toutes manière le problème sera bientôt résolut grâce aux gens comme toi qui ’enfume’ les autres avec des termes savant.

        « L’espèce humaine pourrait être rayée de la carte dans moins de 3 générations », selon l’anthropologue Paul Jorion (VIDEO)

        https://www.crashdebug.fr/diversifion/11664-l-espece-humaine-pourrait-etre-rayee-de-la-carte-dans-moins-de-3-generations-selon-l-anthropologue-paul-jorion-video

        cordialement,

        f.


      • Layly Victor Layly Victor 20 août 11:47

        @ben_voyons_ !

        Qu’est-ce qu’on peut lire comme conneries ! Le réacteur de Tchernobyl était un réacteur « graphite-gaz », c’est à dire refroidi au gaz et modéré au graphite. C’est le graphite surchauffé mis au contact de l’air par la première explosion, celle due à l’accident de criticité, qui a pris feu.
        C’est le graphite en feu que les pompiers ont eu du mal à maîtriser. Rien à voir avec Fukushima, qui était un réacteur à eau bouillante.
        Et du combustible ou des barres de contrôle qui brûlent, vous avez vu ça dans quel film ? Le combustible et les barres de contrôle sont faits dans des matériaux réfractaires à très haute température (plus de 2000 degrés).

        Les écolos se soucient peu de vérité scientifique. Si vous mettez sur la table des arguments techniques et des données précises, vous êtes taxé de « gros salopard nucléocrate »
        Si vous produisez du délire à base de diagrammes bidonnés et de courbes incompréhensibles, vous êtes qualifiés de « scientifique indépendant ».

        Ce coup du corium de Fikushima en train de ronger la terre, on nous le ressort depuis cinq ans !
        Et les officines rémunérées par l’industrie pétrolière, constituées de « scientifiques indépendants », nous le ressortent sans arrêt. Vous pensez bien que le premier souci après l’accident a été de vérifier si le corium avait percé le radier en béton. Ce ne fut pas le cas.
        Contrairement à ce que racontent les « scientifiques indépendants ».
        Des scientifiques essentiellement indépendants de la science !



      • folamour folamour 20 août 12:42

        @Layly Victorc’est pas beau de pas dire la vérite, ou d’en cacher une partie....

        Le RBMK est l’aboutissement du programme nucléaire soviétique pour la conception d’un réacteur refroidi à l’eau légère, basé sur les modèles existants de réacteurs militaires au PLUTONIUM modérés par du graphite. Le premier de ces réacteurs, AM-1 (Atom Mirnyi, littéralement Atome pacifique), produisait 5 MW d’électricité (30 MW thermiques) et alimenta la ville de Obninsk entre 1954 et 1959.

        Avec de l’eau légère pour liquide de refroidissement et du graphite comme modérateur, il est possible d’utiliser de l’URANIUM peu enrichi comme combustible nucléaire (à 1,8 % de U235, contre 3% environ pour l’uranium utilisé dans les réacteurs à eau pressurisée). Ainsi, ce puissant réacteur ne nécessite ni séparation d’isotopes, ni enrichissement massif de l’uranium, ni eau lourde. Pour les militaires soviétiques, il avait aussi l’intérêt de produire d’importantes quantités de plutonium (élément utilisé dans la fabrication de certaines armes nucléaires).

        https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_de_grande_puissance_%C3%A0_tubes_de_force

        Amicalement,

        f.


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 août 17:38

        @Layly Victor
        gros salopard nucléocrate ?

        je n’y avais pas pensé... mais dans le fond...
        j’ai bien envie de valider.
         smiley

      • Layly Victor Layly Victor 20 août 20:23

        @folamour
        J’ai passé quarante ans dans le nucléaire, dont six ans en physique théorique, trois ans dans le domaine de la fusion contrôlée par laser, et le reste dans la sûreté nucléaire en tant qu’ingénieur de recherche. Mais vous en savez plus que moi !

        Vous confondez avec les réacteurs canadiens CANDU qui sont modérés au graphite et refroidis à l’eau. Les réacteurs RBMK sont bien des réacteurs graphite-gaz.
        L’ennui avec les écolos, ce ne sont pas leurs convictions qui ne me gênent pas (au contraire, puisqu’elles nous obligent à travailler encore plus).
        L’ennui, c’est que votre argumentation est toujours tirée d’un survol rapide de sites qui vous sont favorables et que vous refusez farouchement d’ouvrir le moindre livre de physique.
        C’est pour ça que les débats sur ce thème sont consternants.
        Cordialement

      • Layly Victor Layly Victor 20 août 20:27

        @olivier cabanel

        La mouche à merde a pris son envol matinal ?
        Avec vous, l’intelligence brille de tous ses feux. Mais, comme disait Coluche, les gens les plus bêtes sont toujours satisfaits, puisqu’ils se jugent avec leur cerveau.

      • Ni naïf Ni Crédule Ni naïf Ni Crédule 20 août 21:05

        @olivier cabanel

        C’est sûr que dans le fond...de la classe, vous faites de envieux !
        Pas trop chaud le radiateur ?

      • Doume65 20 août 23:31

        @Alren
        « Mais l’organisme sait réparer ou éliminer ces protéines dans chaque cellule si elle ne sont pas trop nombreuses. »
        Il est vrai que l’homme survit fort bien aux 2000 désintégrations nucléaires qui se produisent au sein de son corps toutes les minutes durant toute sa vie. Mais j’aimerai pas trop habiter près de Fukushima...


      • Alren Alren 21 août 12:20

        @Doume65

        Mais personne n’habite près de Fukushima ! Il reste de la place ailleurs au Japon et les Japonais sont habitués à une bien plus grande densité d’habitants que nous.


      • Alren Alren 21 août 12:39

        @sarcastelle

        Ce n’est pas dans Wikipédia, me semble-t-il, ( je travaille de mémoire, moi ) donc vous ne le savez pas :

        L’émission spontanée de neutrons est toujours précédée d’une transformation d’un proton en neutron par absorption d’un électron. C’est assez étonnant vu la répulsion électrostatique négative qui règne autour du noyau positif.
        Il existe un certain équilibre entre le nombre de protons et de neutrons dans un noyau, qui peut ne pas être exact, notamment par un léger excès de neutrons : ce sont les isotopes. Mais les écarts sont limités.
        On n’a aucune idée de la nécessité de ce quasi équilibre : cela fait partie des mystères de la physique quantique.
        Plus le noyau contient de protons et neutrons, plus un déséquilibre est « toléré ». Le noyau est dans un état métastable qui peut durer longtemps, jusqu’au jour où, on ne sait pas pourquoi soit il éclate en deux noyaux plus petits soit il libère à grande vitesse un ou plusieurs neutrons.
        Quand je dis que l’état métastable peut durer « longtemps », c’est parce qu’il existe encore des noyaux fissiles qui datent de la naissance de l’univers, il y a treize milliards d’années !

        L’émission de neutrons est donc liée directement à la radioactivité beta. Et j’ai fait un raccourci pas commis une erreur, ne vous en déplaise.


      • sarcastelle 21 août 18:37

        @Doume65

        .
        Non, 7 à 8000 par seconde. 

      • sarcastelle 21 août 18:53

        @Alren

        .
        Vus avez écrit : la radioactivité beta est constituée de neutrons, mais vous n’avez pas commis d’erreur. Juste un raccourci. Ah, c’est quelque chose que la fierté ! 
        .
        Vous faites dans ce nouveau message un mélange indigeste de notions faisant penser à la fission spontanée, qui ressort des noyaux lourds, lesquels pour leurs isotopes naturels sont le siège de radioactivité alpha, tandis qu’on parlait de la bêta. Ah la la !
        .
        Eh bien, produisez un texte qui confirme vos dires inattendus. Je ne demande qu’à apprendre. 
        Quelle est votre position présente sur la quantité de mouvement et l’énergie cinétique des projectiles ? J’en suis resté sans nouvelles. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 13:13

        @Alren. Tel Sganarelle qui plaçait le coeur à droite et le foie à gauche, tu refais la physique nucléaire sur des bases toutes nouvelles !

        Tu refais même l’électrostatique sur des bases toutes nouvelles : « une transformation d’un proton en neutron par absorption d’un électron. C’est assez étonnant vu la répulsion électrostatique négative qui règne autour du noyau positif ».

        Tu as aussi refait l’astrophysique sur des bases toutes nouvelles : « il existe encore des noyaux fissiles qui datent de la naissance de l’univers, il y a treize milliards d’années ! ».


      • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 13:19

        @olivier cabanel.
        La cabane elle continue de raisonner par insultes.


      • sarcastelle 22 août 19:05

        @JC_Lavau

        .
        Merci. Avec Alren je sentais vaciller le flambeau de mon intelligence comme disait Zéphyrin Brioché. 

      • joletaxi 19 août 12:58

        c’est quoi ce « bazar » ?

        les nartics débiles sur Fuku, c’e’st un domaine réservé du Mage non ?

        cela devient la chienlit ici


        • Pyrathome Pyrathome 19 août 13:32

          @joletaxi
          Alors Jo, tu en es où de ta recherche de Pokemons ??
          Tu as fini par abandonner les châteaux de sable ??
          Tu devrais changer ton pseudo de troll : Jolecorium te siérait mieux....smiley


        • Layly Victor Layly Victor 20 août 11:56

          @joletaxi

          Salut
          Le Mage a d’autres chats à fouetter. En ce moment, il explore des régions de l’espace-temps au delà du cône de lumière, vers le futur. Il laisse le soin à ses assesseurs de poursuivre les tâches bassement terrestres de soutien à l’industrie pétrolière (tâches bassement terrestres mais rémunératrices).
          Il est vrai que ceux-ci n’ont pas la même verve comique que le maître. 

        • redux (---.---.196.50) 19 août 13:30

          A tchernobyl le corium a majoritairement disparu mais c’est parce que 95% du combustible s’est évaporé dans l’atmosphère au moment de l’explosion et des secondes qui suivirent . De fait le coeur du réacteur est frequentable par des humains en tenue , et le sarcophage n’est pas utile .
          J’ai découvert ca lors d’un reportage sur arte, suite a l’expedition de scientifiques dont ceux de l’institut koutchatov . la situation est etoufée afin : 1/ de minimiser ce qui s’est passée en avril 86, 2/ de permettre les juteux pots de vins de la construction du second sarcophage


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 août 17:07

            @redux

            A tchernobyl le corium a majoritairement disparu

            Euh... « majoritairement », non : il en reste entre 50 et 80 tonnes sous le sarcophage...


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 19 août 17:12

            @redux

            Pour comparaison, les coriums de Fukushima représenteraient au total une masse de 257 tonnes.

            http://www.non-fides.fr/IMG/pdf/Corium.pdf
            (document pdf)


          • folamour folamour 19 août 19:10

            @redux Youri Bandajevsky, scientifique en exil : « la catastrophe vient à peine de commencer »

            https://www.crashdebug.fr/international/11981-youri-bandajevsky-scientifique-en-exil-la-catastrophe-vient-a-peine-de-commencer

            amitiés,

            f.


          • fred.foyn fred.foyn 19 août 14:02

            Les pires déchets de la planète, sont les humains...

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès