Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Nouvelle-Orléans : chronique d’un désastre annoncé

La Nouvelle-Orléans : chronique d’un désastre annoncé

Le drame qui se joue en Louisiane est incroyable à plus d’un titre et cela, au-delà de la sympathie que j’ai pour les victimes de cette nouvelle catastrophe. Ma fille ayant été coincée en Floride par le passage de Katrina, j’ai suivi avec attention l’évolution de la situation ces jours derniers, et j’avoue que je ressens un vrai malaise.

Tout d’abord, force est de constater que ces évènements tragiques de Louisiane ne sont, malheureusement, pas surprenants. En fait, ils avaient été décrits très minutieusement et annoncés comme inévitables à relativement court terme dans un article bien documenté du National Geographic d’octobre 2004. Un ensemble de digues en plus ou moins bon état, de réseaux électriques insuffisamment protégés, de marais trop asséchés pour pouvoir absorber la montée des eaux et de côtes surexploitées et ne jouant plus leur rôle de brise-lames formaient un cocktail dangereux qui ne demandait qu’un ouragan pour exploser. C’est fait, et il n’y a pas de quoi être fier d’avoir eu raison. Mais, autant on comprend que le niveau de vie du Bangladesh rende difficile une politique de protection efficace, autant on a du mal à le croire de la part des USA.

Le deuxième sujet d’étonnement est la faible efficacité des secours. Presque une semaine après l’impact, on n’a qu’une idée partielle des dégats et il y a encore des gens à secourir. La zone n’est pourtant pas si vaste ni si éloignée des bases militaires de la première puissance mondiale. L’armée américaine semble plus efficace pour envoyer des hommes en Irak que pour se déployer chez elle. Ici aussi, le manque de préparation et d’efficacité semble difficilement admissible. Les prochaines grandes manoeuvres US devraient avoir pour thème, "Tremblement de terre en Californie". Visiblemen,t il y a de l’entraînement en retard !

Troisième remarque : dans les images des sinistrés, j’ai vu principalement des gens de couleur. Les catastrophes ont ceci de sinistre qu’elle frappent d’abord et surtout les plus pauvres.

National geographic (encore) dans un article du mois dernier prévoit une recrudescence des ouragans dévastateurs dans les prochaines années, voire pire si les effets du réchauffement s’en mêlent. Espérons pour nos amis cajuns que le gouvernement US saura tirer la leçon du drame vécu par la Louisiane.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès