Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La persécution des baha’is en Iran : Qui peut croire à (...)

La persécution des baha’is en Iran : Qui peut croire à l’hérésie ?

L’intensité de la persécution des bahá’ís en Iran est sans commune mesure avec ce que les autres minorités peuvent subir. 

De toute évidence, la motivation réelle de cet acharnement ne se trouve pas dans les allégations d’espionnage ou d’hérésie, mais bien dans la nature même des principes et enseignements que soutiennent les bahá’ís.

Voici une religion sans dogme ni rite qui abolit l’ascétisme, la vie monacale et la prêtrise et qui considère un travail accompli au service de l’humanité comme la forme la plus élevée d’adoration ; une religion qui s’interdit de se mêler à la politique et qui prône l’obéissance de ses croyants aux pouvoirs civils de leur lieu de résidence. Une religion qui depuis 165 non seulement prône la liberté de culte, mais requiert que chaque croyant entreprenne une recherche personnelle et indépendante de la vérité, au-delà des usages et traditions : on ne peut devenir bahá’í par naissance, mais par une décision pondérée et libre à l’âge de la maturité. La foi bahá’íe considère toutes les religions comme provenant d’un seul et même Dieu inconnaissable et leurs enseignements comme les étapes successives et les facettes complémentaires d’une même éducation spirituelle dont le but fondamental est de promouvoir l’amour et l’harmonie entre tous les peuples. Ce principe est d’une telle importance, que les bahá’ís considèrent l’abandon d’une religiosité qui génère le conflit comme un acte religieux ! La foi bahá’íe enseigne que la religion est complémentaire à la science et ses enseignements en harmonie avec la raison, rejetant une croyance qui contredit celle-ci comme une superstition qui doit être abandonnée, au même titre que tous les préjugés, qu’ils soient de race, de classe ou de nation. Elle enseigne l’égalité des droits entre les hommes et les femmes et l’accès celles-ci de celles-ci à toutes les fonctions de la société, condition nécessaire au plein épanouissement des hommes et de l’avènement de la paix mondiale, l’éducation des filles étant prioritaire à celui des garçons. Elle œuvre à l’unité du genre humain dans toute sa diversité et la promotion des échanges inter-religieux et interculturels en vue d’une civilisation mondiale. Elle croit à la nécessité d’un organisme international d’arbitrage et une réduction des armements en vue de la paix mondiale…

Dans un pays comme l’Iran, où les structures administratives bahá’íes ont été démantelées depuis plus de 20 ans, quelques 300 000 personnes persistent à affronter la mort en annonçant leurs adhésion à de tels principes. Qui sait combien d’autres citoyens iraniens n’adhèrent en silence à un tel idéal ?

Quand les membres de la minorité religieuse la plus importante de l’Iran persistent à professer pacifiquement mais stoïquement des principes aussi contraires à ceux défendus par la République islamique, on peut comprendre, sans se référer à des concepts théologiques obscures, que la simple présence sur une pierre tombale d’une étoile à neuf branches, symbolisant cette foi soit ressentie comme une menace à la sécurité de l’état et motive la destruction des cimetières bahá’ís.


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • fonzibrain fonzibrain 21 juin 2010 14:13

    les traitres comme jundullah, à la solde des américains, doivent être penu.

    laisser l’iran faire ce qu’il veut, occuper vous plutot du mal que fait l’occident.

    cela fait 3 siècles que l’on détruit le monde entier et pourtant on donne des lecons de savoir vivre, c’est pathétique.
    l’occident est responsable de centaine de milions de mort mais les occidentaux critiquent toujours les autres pays du monde.

    donc, laisser les gens faire leur vie, l’universalisme occidentale est un mythe.

    bref, toujours cette histoire de paille et la poutre



    • caius 21 juin 2010 14:16

      Jundallah n’est pas bahai mais sunnite. Votre commentaire est hors sujet.


    • stef stef 21 juin 2010 15:10

      On remarque ici la très grande tolérance islamique, la « religion de paix et d’amour ©® », etc.


      Cela me conforte dans le but de contrer cette idéologie puante.

    • concorde 21 juin 2010 23:08

      L’injustice, où qu’elle se trouve, doit être combattue. Il ne me semble pas que le point de vue que vous exprimez soit aujourd’hui partagé par beaucoup d’Iraniens qui font appel à la communauté internationale pour de l’assistance, et l’universalisme que vous qualifiez d’occidentale a été promulgué en Iran par la foi baha’ie depuis 1844, bien avant qu’il le soit en occident, comme les écrits baha’is autentifiés, dont les lettre de Baha’u’llah aux souverains qui lui étaient contemporains, le témoignent.


    • caius 21 juin 2010 14:15

      Le but ultime de l’islam est l’éradication de toutes les autres fois par tous les moyens y compris la violence. Les ayatollahs feront tout pour faire disparaître ces gens.


      • latitude zéro 21 juin 2010 15:18

        "Le but ultime de l’islam est l’éradication de toutes les autres fois par tous les moyens y compris la violence. Les ayatollahs feront tout pour faire disparaître ces gens."
        caius

        Ce n’est pas l’avis d’Einstein pourtant !!!

        "Dans un essai intitulé « Die Erklärung » publié en allemand en 1954 et à la fin de sa vie aux Etats-Unis, Albert Einstein dit préférer l’Islam à toutes les autres religions et la considère comme la plus parfaite et la plus logique. Cet essai n’est qu’en effet la correspondance secrète d’Einstein avec le grand ayatollah Boroudjerdi, traduite de façon confidentielle par les traducteurs du Shah d’Iran."
        Lettre d’Einstein à l’Ayatollah Boroudjerdi

        Einstein versus caius, je vous laisse juge !

        Le but ultime de caius est l’éradication de la république islamique d’Iran par tous les moyens y compris la violence. Les néocons ferons tout pour faire disparaître ces gens, pour s’approprier les richesses de l’Iran et contrôler le dernier bastion du moyen-orient qui leur résiste pour faire pression sur la Chine.


      • stef stef 21 juin 2010 15:21

        On comprend bien mal ce scientifique si cela est vrai :



      • latitude zéro 21 juin 2010 15:22

        caius et l’auteur, manipulés ... 2 idiots utiles


      • LeGus LeGus 21 juin 2010 16:45

        Il faut être cohérent, la persécution pour motif religieux est une saloperie, en France vis-à-vis des musulmans, comme certains le rêvent ici même, tout comme en Iran vis-à-vis du bahaîsme.

        Sinon l’article est un peu court, on trouve beaucoup plus d’informations ici :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bah%C3%A1%E2%80%99%C3%ADs

        Où l’on apprend que le bahaîsme est un truc foutraque bourré de contradictions, comme toutes religions, mais aussi que le centre du mouvement est Haifa en Israël...Ben voyons.


        • Shaytan666 Shaytan666 21 juin 2010 17:26

          Vous avez raison LeGus, hier après-midi j’ai encore assisté à un magnifique spectacle au Stade de France, quelques dizaines de musulmans bouffé par des lions, on se serait cru revenu sous Néron. La semaine prochaine des combats de gladiateurs sont prévus, sunnites contre chiites.
          J’attends avec impatience la venue de ces spectacles au stade Roi Baudoin, je pourrai ainsi y assister plus régulièrement.  smiley  smiley


        • JJ il muratore JJ il muratore 21 juin 2010 18:06

          LeGus : vous avez raison d’établir une corrélation d’égalité entre l’Iran et la France, entre la réalité concrète et le rêve.
          Moi qui ai vécu aux jolis temps de l’inquisition, qui ai j’ai fait brûler nombre de sodomites et tous ceux qui avouaient d’avoir fait un rêve de sodomie.
          Bravo, je vois que nous avons conservé nos bonnes pratiques : casuistique, amalgame et CONDAMNATION.
          Continuez avec toute mon admiration !


        • latitude zéro 21 juin 2010 18:19

          Effectivement leur siège est à Haïfa ( Israel) !!
          Bon !

          Les Baha is , « non violent », ont été impliqué dans plusieurs attentats contre des autorités dans des pays musulmans.
          Les doutes sur les intentions réelles des baha’is ont suscité la méfiance des pouvoirs dans tous les pays musulmans , alors que le Christianisme et le Judaisme sont respectés par exemple de façon permanente en Iran depuis des siècles.

          Cette secte, appelons la comme ça, cherche à s’infiltrer dans tous les pays musulmans mais aussi en occident ou elle reçoit un bon accueil.

          Son approche est rejeté dans les pays musulmans ou on lui reproche de vouloir se substituer, par son prosélytisme, à l’Islam.
          Son financement est « obscur » !!!
          Ses véritables buts encore plus pour le commun des mortels, mais peut être pas pour les autorités Iraniennes !!!.

          Rajoutons par la dessus une instrumentalisation occidentale et on a là une belle occasion de diaboliser encore une fois le régime Iranien et nous vendre la future guerre.


        • Nicolas 21 juin 2010 18:51

          « mais aussi que le centre du mouvement est Haifa en Israël...Ben voyons. »

          Logique LeGus, ils s’établissent dans le pays du Proche et Moyen-Orient où la liberté de culte est la mieux assurée et de loin. Plutôt que vous arrière-pensées odieuses, il s’agit d’une décision logique et pleine de sagesse. smiley

        • LeGus LeGus 21 juin 2010 19:04

          @Nicolas,

          Ils y sont car leur gourou y est mort en 1892, normal cette région est depuis longtemps un aspirateur à cul-bénits et autre illuminés.
          C’est à dire avant que votre magnifique régime à la tolérance au phosphore blanc et au bulldozer ne s’y installe.
          Par contre il y a un contentieux bien contemporain entre Israêl et l’Iran, et il n’est pas absurde de penser que le bahaîsme soit instrumentalisé, des deux cotés, les uns les promouvant et les autres les persécutant.


        • Nicolas 21 juin 2010 23:13

          Et au fait LeGus (et j’en resterai là), en matière d’aspirateurs à cul-bénits et d’illuminés intégristes, j’ai une religion qui me vient immédiatement à l’esprit. Vous ne voyez pas ?


        • concorde 21 juin 2010 23:14

          Si en 1853 l’Iran avait accueilli la foi baha’ie au lieu d’en exiler le fondateur, le centre mondial de cette foi se trouverait aujourd’hui en Iran ou encore en Iraq, si l’empire ottoman avait été plus tolérant.


        • concorde 21 juin 2010 23:27

          vos informations sont erronées ; la non-violence des baha’is est telle qu’ils considèrent préférable d’être tués que de tuer. Gandhi a qualifiéla foi baha’ie de « consolation de l’humanité ».


        • Nicolas 21 juin 2010 23:31

          Est-ce pour cela que le siège de votre religion pourrait être en Irak ou en Iran, malgré le fait que ces pays ont vu un effondrement dramatique de leur diversité religieuse, malgré les persécutions et les menaces ?


        • concorde 21 juin 2010 23:51

          Par Nicolas, nous ne pouvons refaire l’histoire, ni deviner comment les choses auraient été autrement. Il se fait que la foi baha’ie a été persécuté conjointement par les empires perse et ottoman, largement incités par le clergé. Baha’u’llah a été installé manumilitari en Palestine en 1868, puis les lieux saints baha’is ont été tolérés par l’occupation anglaise et l’état d’Israel, mais détruits en Iran. Le Bab, qui a annoncé la venue prochaine de Baha’u’llah, a été fusillé en 1850 par un pelleton de 750 fusils, après qu’un régiment arménien (chrétien) ait refusé d’executer l’ordre. Plus de 20 000 ont été martyrisée mais sans pouvoir éradiquer cette foi qui annonçait l’émanicipation féminine et la venue prochaine d’une civilisation mondiale. On peut aussi se demander si l’Iraq et l’Iran n’auraient pas été moins éprouvés aujourd’hui s’ils avaient mieux accueilli le message baha’i.


        • Nicolas 22 juin 2010 00:08

          Votre dernière phrase est intéressante, elle me montre un schéma de pensée qui n’est pas spontané chez un agnostique ou un athée. L’idée de rester dans des conditions difficiles, pour porter secours et amener des idées spirituelles dans des contextes politiques ou économiques très difficiles nous est souvent étrangère, car nous croyons moins facilement au pouvoir d’exemple que représente des personnes qui portent courageusement leurs croyances. Je crois un peu mieux comprendre maintenant ce qu’est l’équilibre entre l’élaboration d’un message spirituel, la pérennité d’une religion, et la nécessité d’en propager les idées et les croyances, fut-ce en s’exposant soi-même, en allant au delà de sa propre personne. Bonne soirée à vous. 


        • concorde 22 juin 2010 05:39

          Nicolas, le propre d’une vision spiritualiste est d’accepter la nature éphémère de cette vie terrestre mais d’accepter l’idée que la personalité (ou l’âme) se poursuit après la desintégration physique. Dès lors, ce que l’on accumule comme acquisition en termes de service à l’humanité est plus important que les richesses que nous laisserons fatalement derière nous. « L’enfer » pour un baha’i est fait d’occasions de service manquées et le « paradis » la satistfaction d’avoir accompli des grandes contributions à l’avancement de la civilisation. Cette structure de pensée n’est pas spontanée ou innée, mais doit être acquise par l’éducation spirituelle qui doit commencer dès l’enfance. D’où l’insistance de la foi baha’ie au sujet de l’education. Les baha’is ne font pas du proselytisme, mais enseignent afin que la spiritualisation de la planète contribue à jetter les bases d’une civilisation planetaire sans laquelle aucun projet politique, économique ou écologique ne pourra aboutir.

          Ainsi, les baha’is ne sont d’aucune utilité matérielle à quelque stucture politique que ce soit, car la mission qu’is se donne ne s’adresse pas au pouvoir matériel mais aupouvoir de l’esprit par lequel le matériel peut se réaliser.

          Ainsi ce n’est pas par stoïcisme, mais par amour du monde, de la « création » que les baha’is acceptent de persévérer dans les conditions difficiles, et les baha’is d’Iran se sont dispersés dans le monde dans les années 1950 pour porter ce message au monde, et persistent de proclammer leur foi en Iran afin d’écourter la souffrance de ce pays. Adorer un Dieu inconaissable veut simplement dire servir sa création et ses créatures. Il n’y a pas lieu de « diaboliser » quelque nation que ce soit, mais de s’efforcer à aider sa croissance spirituelle, car de la maturité spirituelle peut naître la paix et la prospérité de tous alors que la prise de position ne peut que creuser les différences et alimenter le feu de la haine destructrice.

          Les baha’is ne cherchent pas la pérénité de leur mouvement ; ils croient que ce mouvement porte en lui la pérénité de la vie sur cette planète : sans un changement spirituel notre planète est condamnée.

          Vous trouverez des écrits baha’is en français sur religare.org ou encore un programme gratuit sur PC nommé « ocean ». Bonne recherche de la vérité.


        • gaaste 22 juin 2010 21:28
          @ LeGus :

          vous dites : «  le centre du mouvement est Haifa en Israël...Ben voyons. »

          avant 1947 Haïfa se trouvait en Palestine et le centre de la foi Bahà’ie était déjà là donc, bien avant la création de l’état d’Israël, il serait bon de ne pas faire d’amalgame.

        • JJ il muratore JJ il muratore 21 juin 2010 18:32

          LeGus : pardonnez moi j’ai oublié une remarque concernant votre fin de post : où vous dites
          « le centre du mouvement est situé à Haïfa en Israël... ben voyons ! »
          Votre style ici se définit par la perfidie mais en même temps qu’il est un aveu : dans les pays musulmans les Baha’is sont persécutés tout comme les autres religions combattues par la terreur. Pas en Israël ben voyons !


          • LeGus LeGus 21 juin 2010 18:49

            Pas en Israël !

            Vous manquez pas d’air, ce pays est discriminant dès sa conception : une nation pour les juifs.


          • inès 22 juin 2010 07:11

            Et l’islam qui réclame la terre entière pour lui, pas discriminant ?

            Pas grave, nous irons sur la lune. le petit homme vert, il connait.


          • JJ il muratore JJ il muratore 22 juin 2010 08:08

            LeGus : de quoi parlons nous ? de tolérance religieuse ! L’Etat d’Israël a bien des tords, des manquements graves, des crimes si vous voulez, mais il ne manifeste pas d’intolérence religieuse. On ne peut en dire autant de l’Iran ni de la majorité des Etats Musulmans.
            L’Etat Algérien vient de promulguer une loi (2009) criminalisant les actes de prodélytismes pour une autre religion que la seule et unique qui soit bonne : la Religion Musulmane. Une Algérienne (dénoncée) a même été jugée, condamnée et emprisonnée pour le fait qu’elle détenait chez elle un Bible !
            Pour avoir une chance ici de débattre entre nous avec clarté (et non pour être d’accord) le minimum c’est de savoir de quoi on parle.


          • Nicolas 21 juin 2010 18:48

            Bonjour à l’auteur et merci pour son article. Certaines réactions sur le fil sont peu ragoûtantes. Que cette religion continue à vivre longtemps si ses principes sont ceux que vous exposez (je ne la connaissais que de nom et rien de plus). 


            • concorde 21 juin 2010 22:52

              merci de vos encouragements.

              Les écrits baha’is sont abondamment disponibles en ligne pour tout chercheur sincère.

              Baha’u’llah a été exilé d’Iran vers Baghdad en 1853 , prisonnier de l’empire ottoman et après des séjours à Constantinople et Andinople, a été incarcéré à St Jean d’Acre (Akka) alors province de la Syrie où il a été enterré en 1892.

              En 1948 l’état d’Israel a respecté les lieux saints de toutes les religions en terre sainte, dont ceux des baha’is. Les lieux saints baha’is en Iran, bien que des monuments de patrimoine national ont été détruits par les autorités actuelles.

              Quant aux actes de certains musulmans, on ne peut en aucun cas en tirer des conclusions hatives quant à la valeur de l’Islam que les baha’is respectent au même titre que les autres religions.


            • Nicolas 21 juin 2010 23:09

              J’ai vu que vous avez un bon site en français. Votre religion m’est on ne peut plus sympathique, mais je suis agnostique, alors... smiley Peut-être un jour. Merci de l’article en tout cas, j’ai pu apprendre des choses que je ne savais, je me coucherai un peu moins ignorant, ce qui est un des buts de votre religion envers l’humanité.

              Bonne soirée à vous et à une autre fois, qui sait. smiley



            • gimo 22 juin 2010 07:04

               je suis agneau et les moustiques


            • Clojea CLOJEA 21 juin 2010 21:15

              L’Iran n’est pas le modèle de la démocratie ni de la tolérance. Mais en France on a la miviludes et ce n’est guère mieux. Tout mouvement qui sort des rails est montré du doigt avec une volonté de l’annihiler. Bof 


              • inès 22 juin 2010 07:10

                Je vous propose d’aller en Iran clandestinement en vous déclarant ouvertement chrétien ou juif, et de voir comment vous y serez soutenus par les associations humanitaires, et comment vous pourrez manifester pour réclamer votre régularisation.

                Superbe, le petit homme vert m’emmène en vacances.


              • Clojea CLOJEA 22 juin 2010 08:04

                @ Ribagel Bistre : Si vous répondez à mon post, je ne faisais pas un parallèle avec les tortures ou les sévices qui se passent dans les geôles iraniennes et qui existent, c’est sur, avec la France, sur ce plan là.
                Par contre, la France qui se targue d’être le pays des droits de l’homme, est super intolérante, car tout ce qui bouge est systématiquement attaqué. Dans son dernier rapport la Miviludes attaque médecines douces, psychothérapies, et depuis toujours toutes les minoritées religieuses, Baha’is y compris. Alors à revoir.


              • latitude zéro 22 juin 2010 01:02

                concorde

                Je pense que vous êtes sincère .
                En effet comment ne pas être d’accord avec la plupart des principes du bahaïsme

                Le problème vient que vous idéalisez cette religion.
                Il ne vous vient pas à l’idée que les Baha’is d’Iran peuvent être instrumentalisés par « certains », Israel en tête.
                Les idées les plus nobles sont souvent salies par des intervenants étrangers et par ceux même qui portent cette idée
                « Le poisson pourrit souvent par la tête. »

                Vous n’ignorez pas qu’en ce moment TOUT est bon pour diaboliser l’Iran.
                Vous pouvez rentré dans ce jeu et participer ainsi à une future guerre qui tuera des milliers d’innocents, de femmes et d’enfants.
                Pour le seul et unique profit d’Israel et des néocons US.
                Croyez moi, ILS s’en foutent comme de leur 1er paire de chaussette, des Baha’is.


                • concorde 22 juin 2010 06:00

                  Latitude, vous vous dites d’accord avec la plupart des principes qui ont été promulgués par la foi baha’i depuis 1844, mais bien évidemment ce sont ces même principes qui ont seccoué la vie politique et religieuse de l’Iran depuis cet époque car nombreux ont été et restent ceux pour qui de tels principes sont « subversifs » et « propagent la corruption sut terre » car ils portent atteinte à un ordre établi et aux intérêts de ceux qui sont au pouvoir. Quand Baha’u’llah annonça que Dieu avait retiré le pouvoir temporel aux rois et au clergé, il s’est attiré d’emblée les foudres de l’état et du clergé de son temps. L’histoire a montré la véracité de cette affirmation qui pour vous aujurd’hui semble une évidence mais qui reste une menace pour les autorités en place dans certains pays et un espoir pour le peuple, la masse de la population de ces mêmes pays,

                  On ne peut idéaliser une religion, mais lire ses écrits et se ranger pour ou contre ses croyances. Toutes les religions sont idéales pour leurs époques et leurs contextes sociaux ; elles deviennent inadaptées avec le temps tout comme vos vetements d’enfance sont devenus quand vous avez grandi.

                  Quant à votre citation d’Omar Khayyam, si vous permettez je vous la completerais ; elle lit : « Le poisson pourrit par la tête et pas par la queue, la corruption nait sous le turban et pas dans le vin »

                  Quant à la « protection » qu’un pays ou un autre puisse offrir aux baha’is, je peux me ranger à la réponse de la Reine Victoria à l’épitre de Baha’u’llah, alors prisonnier en Palestine sous domination ottoman, "si ta foi est de Dieu, elle n’as pas besoin de mon aide, si elle n’est pas de Dieu, elle disparaîtra. C’est l’humanité qui a besoin de cette foi qui elle n’a besoin de personne. Si un baha’is cherche la tranquillité, il renonce tout simplement à se dire baha’i.


                • inès 22 juin 2010 07:08

                  Pas besoin des néocons pour diaboliser l’Iran, il suffit pour cela de parler avec un des multiples iraniens réfugiés chez nous.

                  J’en connais, moi, et vous ?

                  Bientôt des sondages !


                • paoum 22 juin 2010 04:43

                  quelle horreur les bruit de bottes.


                  • inès 22 juin 2010 07:07

                    L’odeur des pieds sales aussi est bien dégueulasse.

                    Et un cadavre putréfié, quelle horreur !

                    Essayez la morgue, ça sent bon.


                  • Deneb Deneb 22 juin 2010 05:58

                    Il se trouve toujours quelqu’un pour défendre une secte opprimée. Mais personne ne prend la défense des athées dans une théocratie.


                    • concorde 22 juin 2010 06:06

                      Deneb, la foi baha’ie que vous qualifiez de « secte opprimée » milite justement pour la recherche personelle et independante de la vérité, donc pour la défence des athées. Du reste, je peux croire que les gens soient agnostics, ne sachant pas si Dieu existe, mais je n’ai jamais rencontré un athée, ce qui sous entend avoir la certitude que Dieu n’existe pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

concorde


Voir ses articles







Palmarès