Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La persécution du Falun Gong, une industrie qui rapporte en Chine (...)

La persécution du Falun Gong, une industrie qui rapporte en Chine !

Une industrie générant des milliards de dollars, qui profite au Parti communiste chinois.

Toujours vivante, Wenyi Wang a déclaré être satisfaite de se réveiller en prison le lendemain de son arrestation avec ses deux yeux, ses reins et son cœur toujours intacts.

Répondant à l’invitation du National Press Club de Washington DC, la doctoresse de 47 ans, qui pratique le Falun Gong, a expliqué lors d’une conférence de presse les raisons qui l’ont poussée à interrompre Hu Jintao, le 20 avril, à la Maison Blanche.

Dr Wang a insisté sur le 9 mars, cette date représentant pour elle un tournant dans sa façon de percevoir la persécution du Falun Gong. En plus de cette prise de conscience au sujet d’une persécution qui dure depuis sept ans, les dernières informations indiquent l’existence d’un trafic d’organes pesant des millions de dollars.
Le 9 mars, La Grande Époque a révélé l’existence d’un camp de concentration secret à Sujiatun (quartier de la ville de Shenyang au Nord de la Chine). Le camp est dissimulé dans l’enceinte d’un hôpital où a lieu le vol d’organes de ces gens pratiquant le Falun Gong, par la suite exécutés et incinérés à l’hôpital même.

Dr Wang explique la signification du 9 mars à ses yeux : « Cette histoire a changé ma façon de comprendre la persécution du Falun Gong, et a également changé ma perception du Parti communiste chinois ».

« Avant le 9 mars, nous savions que Jiang Zemin [le précédent dictateur de la Chine communiste] avait instauré la persécution totale et systématique du Falun Gong avec pour but ‘d’éradiquer’ le Falun Gong... Avant le 9 mars, le PCC était déjà connu pour ses importantes violations des droits de l’homme... »

Le but de ces tortures était alors de « transformer » les pratiquants, de les forcer à abandonner la pratique. « La mort était la conséquence de ces mesures, mais la mort n’était pas le but de cette persécution ».

Le 9 mars, Dr Wang et les autres pratiquants de Falun Gong ont appris pour la première fois l’existence d’un système complètement différent de la politique de tortures « qui nous était tristement familières » . La dernière évolution de cette persécution n’a plus pour objectif la transformation des pratiquants.

« Le système que nous avons découvert à Sujiatun implique l’extermination et le profit ». Il y a désormais deux buts : faire gagner de l’argent aux cadres du Parti et éliminer ceux qui ont le courage de résister à un Parti communiste brutal et corrompu.

Wang cite l’une des sources familières de ce système qui explique que les pratiquants de Falun Gong « ne sont plus perçus comme des êtres humains, mais comme de la matière première pour le commerce ».

Il est possible que le comportement réel du PCC vis-à-vis du Falun Gong ait toujours été de considérer les gens qui pratiquent cette méthode bouddhiste comme du « bétail ». Depuis les trente dernières années, c’est un fait connu que le Parti communiste chinois utilise les organes des prisonniers exécutés. En 1999, la persécution du Falun Gong a commencé. En l’an 2000, « M. Wang Bin a été battu cruellement dans un centre de détention. Il a été assassiné, et sa famille a été appelée pour venir récupérer son corps. Ils ont alors découvert que ses organes avaient été volés ».

« Aujourd’hui nous estimons à 55 000 le nombre de pratiquants qui ont disparu. Combien de ces 55 000 ont été victimes du vol de leurs organes ? », demande Dr Wang.
« On me demande si je regrette d’avoir crié à la Maison Blanche... dans le futur, nous regarderons tous en arrière et nous demanderons ce que nous avons fait après avoir appris les révélations du 9 mars ».

L’image d’un commerce d’organes lucratif émerge

Depuis le 9 mars, d’autres témoignages sont venus corroborer les premiers reportages. Dr Wang Wenyi a été particulièrement attentive aux révélations d’un médecin militaire à la retraite qui a révélé l’existence de 36 autres camps similaires à Sujiatun à travers la Chine. Dr Wang se réfère également au fait qu’elle dit « avoir été témoin de trains de nuit spéciaux qui peuvent déplacer des milliers de gens pratiquant le Falun Gong en une seule fois ».

Au même moment, des enquêtes diverses sur les publicités pour les transplantations que l’on trouve sur Internet et des renseignements pris auprès d’hôpitaux chinois, sont ressortis l’importance du commerce lié au trafic d’organes et l’immense profit qu’il implique.

Michael Horowitz, de l’Institut Hudson de Washington D.C, a approfondi certains propos du Dr Wang, au sujet de l’importance du commerce d’organes en Chine. Il mentionne notamment un centre de transplantations d’organes qui se vante d’avoir réalisé 2248 transplantations l’année dernière. Au tarif de 90 000 à 120 000 dollars par opération, on atteint vite un quart de milliard de dollars pour un seul centre et un seul type d’organes, « ce qui donne une idée de l’envergure de ce commerce ».

Dr Wang, à la fois rédactrice en chef du journal Medicine and Life et experte en transplantation d’organes, affirme que chaque année, 50 000 personnes attendent un rein, et seulement 5000 en obtiennent un. Elle en explique les raisons. Ce type d’opération ne nécessite pas seulement une compatibilité de groupes sanguins, mais également une compatibilité immunologique. Les chances de trouver cette compatibilité sont de 1/400, parfois même de 1/10 000.

Néanmoins, un centre de transplantations chinois se vante de pouvoir trouver un donneur de rein compatible en seulement 2 à 4 semaines. Dr Wang explique que « cela induit une banque d’organes de milliers de personnes vivantes » dans laquelle les individus sont présélectionnés. Lorsqu’on trouve un receveur compatible avec un « donneur », il ou elle est alors utilisé et exécuté « avec une dose d’anesthésie minimale ».

Au prix de 62 000 dollars pour un rein et de 180 000 dollars pour un cœur, on arrive vite à des déplacements d’argent de plus d’un million de dollars pour une simple opération. Dr Wang souligne que le salaire moyen d’un médecin chinois oscille de 100 et 300 dollars. La rentabilité de ce commerce illicite est énorme.

L’équipe qui défend Wang souhaite inviter Gao Zhisheng à les rejoindre

Dr Wang est sous le coup d’une poursuite au niveau fédéral pour « intimidation, contrainte, menace et harcèlement d’un fonctionnaire étranger ». La défense maintient que contrairement à ce dont elle est accusée, elle n’a jamais été une menace pour le chef communiste. L’accusation est excessive, d’après Horowitz, qui tient cela de ses trente ans d’expérience en droit. Un éditorial du Washington Post l’a d’ailleurs également fait remarquer.

Dr Wang a annoncé que l’avocat Gao Zhisheng a été invité par son confrère Terry Marsh à rejoindre l’équipe de défense de la doctoresse. Gao est connu en Chine et outremer pour ses trois lettres ouvertes adressées au gouvernement et demandant la fin de la persécution barbare des gens pratiquant le Falun Gong.

Un dernier fait important au sujet de cette conférence de presse. Une heure avant le début, l’organisateur du NPC, Peter Hickman, a reçu un appel de l’ambassade de Chine demandant l’annulation de la conférence. On lui a alors expliqué que le Falun Gong était interdit en Chine. Mr Hickman a répliqué que ce n’était pas le cas en Amérique et qu’il refusait de satisfaire à cette demande. Selon Horowitz, le PCC se sent menacé par le Falun Gong et par les Neuf commentaires sur le Parti communiste publiés par La Grande Époque. Voilà un nouvel exemple, nous dit-il.

Ce reportage a été fait avec la contribution de Laura Hatton, rédaction de La Grande Époque à Washington D.C.


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Caramel (---.---.0.25) 2 juin 2006 12:54

    Rien compris ?!?!

    Quelqu’un pourrait-il m’expliquer de quoi il s’agit et qui fait quoi dans cette histoire ?

    Déjà le titre :

    - est-ce la persécution (par qui ?) qui rapporte (à qui ?) ou le Falun Gong (qu’est que c’est ?).


    • (---.---.114.252) 2 juin 2006 13:37

      C’est le gouvernement chinois qui persécute les pratiquants du Falun Gong. Depuis 1999 le gouvernement les traquent et les persécutent. De plus, avant de les exécuter, ils leurs prélèvent leurs organes et les revendent. Voila, bienvenue en Chine.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Falun_Gong


    • VDJ VDJ 2 juin 2006 14:17

      ca ressemble quand même au coup des « bébés arrachés des couveuses » par les Irakiens au Koweit... A mon humble avis, à prendre avec beaucoup de prudence...


      • gem (---.---.117.250) 2 juin 2006 14:43

        Non, ça ne ressemble pas. En Chine, la persécution du falun gong est de notoriété publique et le gouvernement ne s’en cache pas, au contraire il s’en vante et se justifie ; pareil pour l’utilisation et la vente des organes des condamnés. D’autre part, contrairement à cette histoire de bébés, on a des témoignages concrets.

        Le seul doute légitime, c’est le lien entre ces trafic et le pouvoir : qu’une partie de la nomenklatura du PCC profite du système est peu douteux, en conclure comme Mme Wang qu’il s’agit d’une politique d’état (comme l’était l’exploitation des juifs en Allemagne nazie, par exemple) c’est autre chose... Toute proportion gardée, c’est comme si on accusait la classe politique française d’avoir organisé une politique de distribution du sang contaminée pour se remplir les poches, ce qui, pour ce qui nous concerne, est évidememnt faux.

        Mais l’article est clair, à l’anglosaxone : il indique clairement que ce sont les déclaration de Mme Wang, et il ne présente pas ces déclarations comme une vérité d’évangile. Seul le titre est trash.

        Au titre près, bon article, donc.


      • (---.---.114.252) 2 juin 2006 15:05

        @VDJ

        Comme le dit Gem :

        « En Chine, la persécution du falun gong est de notoriété publique et le gouvernement ne s’en cache pas, au contraire il s’en vante et se justifie »

        Vous pouvez trouver d’autres infos sur Wikipédia .

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Falun_Gong


      • Agnès (---.---.228.229) 2 juin 2006 17:45

        J’ai lu dernièrement pas mal d’articles de médecins (britanniques) dénonçant effectivement l’utilisation d’organes de condamnés à mort. Les receveurs ne seraient pas nécessairement chinois mais japonais, américains ou israëliens par exemple Par contre c’est la première fois que je vois cette allégation en relation avec le Falun Gong. Le Falun Gong est effectivement réprimé en Chine, de cette façon ? Je ne sais pas. Par contre le leader de Falun Gong, Li Hong Zhi, semble être « le seul maître à bord » de son mouvement, cela me paraît inquiétant


        • Caramel (---.---.59.14) 2 juin 2006 18:30

          J’ai lu l’article conseillé par (IP:xxx.x95.114.252) (pourrait mettre un pseudo quand même @#*&$#@*) Wikipedia Falun gong conseillé par (l’auteur aurait pu commencer par là).

          A priori je ne vois vraiment rien de mal aux pratiques du Falun Gong ; le Taï Chi Chuan et le Qi Gong sont pratiqués en France.

          Lu aussi :

          La Grande Époque

          Effarant  !!! On se croirait revenu au temps de l’Inquisition à la puissance 10 !!!


          • (---.---.65.25) 2 juin 2006 18:43

            Bonjour ,

            - En Chine communiste , le commerce des organes , prélevés sur les condamnés à mort exécutés « sur commande » , est parfaitement établi ... et parmi les clients figurent les Pays occidentaux dont les services de santé ont de plus en plus de mal à répondre aux besoins ...
            - Et c’est bien l’Administration chinoise qui organise ce commerce .
            - Le Falun-Gong est un mouvement spirituel prônant l’authenticité , la compassion et la tolérance ... , s’opposant donc à la politique reposant sur le mensonge et la haine du parti communiste chinois ... , dont il dénonce la dictature et la corruption ....... , le P.C.C. ayant , en 1950 , interdit toutes les coyances religieuses non officielles ... et les sectes .
            - Le Falun-Gong est considéré comme « secte » par les dictateurs chinois ( et par eux seuls ... ) , pour justifier la politique de répression à grande échelle ( environ 30.000 personnes torturées , emprisonnées et 10.000 exécutées ) décrétée à son encontre au motif qu’il représenterait une « menace contre la stabilité sociale et politique » ... ( même argumentation que celle employée à l’encontre des étudiants de la place Tiananmen en 1989 ... ) .
            - En France , le Falun-Gong n’est pas classé comme secte ( manipulation mentale et matérielle ) par la Mission interministérielle de lutte contre les dérives sectaires , qui a récemment remis un rapport à VILLEPIN .

            - A sa création , le Parti Communiste Chinois est une branche du Parti Communiste d’Union Soviétique - P.C.U.S. - , fondé sur la même politique génocidaire et de crimes contre l’Humanité ...... au titre de la « lutte des classes » .
            - MAO ZEDONG résumait ainsi sa « révolution culturelle » : « ... passé le Chaos , le Monde retrouve la Paix , mais , 7 ou 8 ans après , le Chaos doit ressurgir ... »
            - Le dirigeant bolchevik ZINOVIEV déclarait : « ... pour défaire nos ennemis , nous devons avoir notre propre terreur socialiste . Nous devons entraîner à nos côtés , disons , 90 des 100 millions d’habitants de la Russie soviétique . Quant aux autres , nous n’avons rien à leur dire . Ils doivent être anéantis ... »
            - La sinistre TCHEKA de LENINE avait donné consigne à ses membres : « ... nous ne faisons pas la guerre contre les personnes en particulier . Nous exterminons la bourgeoisie comme classe . Ne cherchez pas dans l’enquête des documents ou des preuves sur ce que l’accusé a fait en acte ou en parole contre l’Autorité soviétique . La première question que vous devez lui poser c’est à quelle classe il appartient , quelles sont ses origines , son éducation , son instruction , sa profession ... »
            - Ce qui continuera avec STALINE et le N.K.V.D. .

            - Le Code pénal français definit ainsi l’acte de génocide : « ... destruction totale ou partielle d’un groupe national , ethnique racial ou religieux , ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire ... »

            - Pour plus de précisions sur ce que fut la « bête immonde communiste » et ses dizaines de millions de morts par extermination de masse , purges avec quotas à remplir , déportation de populations ( dans des condition similaires à celles des nazis ) camps de concentration ( qui n’avaient rien à envier à ceux des nazis ) , famines organisées pour contribuer à l’éradication de la contre-révolution ... , vous pouvez consulter l’encyclopédie des abominations du communisme :
            - Le Livre Noir du Communisme , chez Robert LAFFONT , 900 pages , rédigé par un collège de 11 scientifiques , chercheurs , historiens , directeur d’institut , maître de conférence , professeur etc...


            • faxtronic (---.---.183.158) 2 juin 2006 19:41

              y’a pas deja eu un articdle sur agoravox sur le legalisatiion du commerce internationale des organes humains ?


              • faxtronic (---.---.183.158) 2 juin 2006 19:43

                si : Les Etats-Unis s’interrogent sur la légalisation du commerce d’organes


              • Jojo2 (---.---.192.158) 2 juin 2006 22:03

                Le commerce d’organes est florissant un peu partout. Au Brésil, notamment.


              • JiPi (---.---.181.168) 3 juin 2006 03:21

                Et à Guantanamo ! ? ! ?

                On diabolise à tour de bras. On ne sait jamais, au cas ou la Chine tomberait demain dans l’axe du mal.

                Diabolisez, diabolisez il en restera toujours quelque chose.


              • Jano (---.---.82.85) 3 juin 2006 11:51

                Je ne vois vraiment pas ce que Guantnamo vient faire sur ce fil.


              • JiPi (---.---.181.112) 3 juin 2006 13:25

                Vous ne voyez vraiment pas grand-chose, en effet.


              • (---.---.120.171) 3 juin 2006 07:39

                « -A sa création , le Parti Communiste Chinois est une branche du Parti Communiste d’Union Soviétique - P.C.U.S. - , fondé sur la même politique génocidaire et de crimes contre l’Humanité ...... au titre de la » lutte des classes « . »

                « -Le Code pénal français definit ainsi l’acte de génocide : » ... destruction totale ou partielle d’un groupe national , ethnique racial ou religieux , ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire ... «  »

                Le parti communiste d’Union soviétique était abominable d’accord. Mais génocidaire, non. C’est juste une question dialectique. Ils ne massacraient pas systématiquement une ethnie, une religion. Il y a bien eu des Pogroms, rares et du fait de la population. Dans le cas de la Chine, c’est plus manifeste. Il y a persécution institutionnalisée des membres d’une secte. S’il y a mise à mort systématique, il s’agit d’un génocide.

                Les exemples récents de génocide -> Shabra et Chatila orchestré par une milice catholique extrémiste (couverte par Israël) http://www.monde-diplomatique.fr/2002/09/PEAN/16863

                Le Rwanda http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9nocide_au_Rwanda


                • Selim (---.---.59.14) 3 juin 2006 11:46

                  Sabra et Chatila (800 morts environ) n’entre pas dans la définition du génocide, c’est un massacre au cours de la guerre civile libanaise (140 000 morst) par les phalangistes chrériens libanais (qui rappellons-le, mais ce n’est pas politiquement correct, avait été précédé de massacres de milliers de chrétiens libanais, des charniers de milliers de corps ont été ouverts, par les milices palestiniennes pendant des années). Certes, Sabra et Chatila est une horreur, mais cela avait fini par péter.

                  Sabra et Chatila

                  Si cela continue on finira par tout désigner du mot génocide et ce dernier n’aura plus de sens (c’est ce que tentent de faire les négationnistes).

                  Quant aux exterminations ayant eu lieu en URSS et en Chine, elles auraient dues normalement être qualifiées de génocice, en effet le législateur de l’ONU aurait du inscrire dans la liste des motifs « social » et « politique », mais cela a été refusé en raison de l’opposition de l’URSS.


                • Daniel Milan (---.---.168.67) 3 juin 2006 11:53

                  C’est vrai que génocide est un label réservé, et que les massacres de Sabra et Chatila (oeuvre de milices chrétiennes sous protection et logistique israéliennes),à la limite du crime de guerre et du génocide, ne seraient que des défoulements humanistes ! Merci Selim Sion !


                • Yves (---.---.67.150) 3 juin 2006 12:52

                  Bonjour ,

                  - Après avoir lu vos répliques , je confirme mes propos d’hier - 2 juin 2006 - 18h.43 ( je ne sais pourquoi , mon prénom - Yves - a été effacé ... )

                  - Mes propos reposent sur un ouvrage encyclopédique ( Le Livre Noir du Communisme ) rédigé par un collège de onze personnes , qui ont analysé les archives relatives , notamment , au communisme bolchevik / soviétique ... , annoncé comme un idéal d’émancipation et de fraternité universelle ... qui , dès la prise du pouvoir , s’est traduit par une politique de discrimination systématique de groupes sociaux ou nationaux entiers , recourant aux déportions de masse et aux massacres gigantesques ... , idéal qui a ensuite servi de « modèle » au Parti Communiste Chinois et à ses gardes rouges ( MAO ayant copié la politique de Terreur Rouge instauréee par le couple LENINE / TROTSKI ... ) , au Kampuchéa de POL POT et à sa spirale de l’horreur , à la politique de terreur criminelle de KIM IL SUNG en Corée du Nord ... etc...
                  - Il ne s’agit donc pas de « dialectique » ... comme le déclaraient les MONTAND , SIGNORET , ARAGON et autres qui faisaient l’éloge de ces fous sanguinaires .............

                  - N’en déplaise à quiconque , le nouveau Code pénal français , adopté le 23 juillet 1992 , définit ainsi :

                  - Le Crime contre l’Humanité = « ... la déportation , la réduction en esclavage ou la pratique massive et systématique d’exécutions sommaires , d’enlèvements de personnes suivis de leur disparition , de la torture ou d’actes inhumains , inspirés par des motifs politiques , philosophiques , raciaux ou religieux , et organisés en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile ... »
                  - Le Génocide = « ... le fait , en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national , ethnique , racial ou religieux , ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire ... »

                  - Enfin , puisqu’on a parlé de SABRA et CHATILA , j’apporte les précisions suivantes :
                  - Ce massacre a été juridiquement qualifié d’acte de génocide par l’O.N.U. , dans sa résolution 37/123 D ,
                  - Ce massacre a donné lieu à une gigantesque manifestation de protestation en ISRAEL , plus de 400.000 personnes ... , en suite de laquelle une commission d’enquête a été formée - Commission KAHANE - qui a rendu un rapport établissant la responsabilité personnelle d’Ariel SHARON , alors ministre de la défense , auquel il a été demandé de quitter ses fonctions .........
                  - Et ça , ce n’est pas non plus de la dialectique ... !!!

                  http://www.gssa.ch/journal/display.php3?id=207


                  • Karim (---.---.141.60) 3 juin 2006 13:35

                    1. L’ONU est aujourd’hui majoritairement aux mains des pays musulmans. L’ONU (ce machin, comme diasit De Gaulle)a bien changé depuis sa création, il est devenu une machine de guerre contre l’Occident. Il ne plus accorder aucun crédit à ses résolutions.

                    2. Je ne vois pas ce que le Liban vient faire dans ce fil sur le Falun Gong et la Chine. C’est tout et n’importe quoi.

                    Revenons dans le sujet.


                  • manito (---.---.120.171) 3 juin 2006 15:12

                    « Le Crime contre l’Humanité = » ... la déportation , la réduction en esclavage ou la pratique massive et systématique d’exécutions sommaires , d’enlèvements de personnes suivis de leur disparition , de la torture ou d’actes inhumains , inspirés par des motifs politiques , philosophiques , raciaux ou religieux , et organisés en exécution d’un plan concerté à l’encontre d’un groupe de population civile ... "
                    - Le Génocide = « ... le fait , en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national , ethnique , racial ou religieux , ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire ... » "

                    Dans ce cadre les exactions soviétiques rentrent dans le Crime de Guerre...


                    • Yves (---.---.68.13) 7 juin 2006 12:37

                      - J’allais le dire ... , et lorsque , dans le cadre du Pacte d’amitié soviéto-nazi 1939-1941 , STALINE , après avoir « purgé » le Komintern ... , puis les composantes de « l’Internationale communiste » ... ( tels les communistes et anti-fascistes allemands , les communistes polonais ou les communistes juifs du Parti communiste de Palestine et de la Jewsekija ) , c’est simplement pour « rendre service » à son pote HITLER ... qu’il livrait à la Gestapo ces « ennemis du Prolétariat  » .... , dont un certain nombre sont morts dans les camps nazis ... après avoir d’abord séjourné dans les camps bolchéviks ................................................


                    • Anne (---.---.99.214) 3 juin 2006 15:20

                      Y a t’il un pratiquant du Falun Gong sur le forum ?

                      Ou quelqu’un qui pourrait nous expliquer un peu mieux ce que c’est ; est-ce équivalent au Qi Gong ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès