Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La police chinoise se montre sur le Net

La police chinoise se montre sur le Net

Chinesenetpolicechacha Les autorités chinoises censurent l’Internet, et elles veulent que les Chinois le sachent. Ainsi, tout internaute visitant les sites de Shenzhen, dans la province de Guangdong, voit aussitôt apparaître des images de flics en uniforme qui flottent sur son écran, comme ailleurs on nous impose de la publicité. La nouvelle se trouve dans un article du site chinois e-Gov.org.cn, dont on trouve une traduction en anglais sur China Digital Times.

Les deux policiers ont une apparence plutôt sympathique, et répondent aux noms de JingJing pour l’homme et ChaCha pour la femme. Pas de quoi danser. Ils sont là pour rappeler que l’expression n’est pas libre. Chinesenetpolicecdt_1

“L’objectif est de faire savoir à tous les internautes que l’Internet n’est pas à l’abri de la loi, la police de l’Internet maintiendra l’ordre dans tous les comportements online”, a déclaré le directeur Chen, du Bureau de la sécurité publique de Shenzhen.

Les internautes soucieux de savoir ce qui leur pend au nez peuvent envoyer des courriels aux deux policiers, ou communiquer avec eux par messagerie instantanée. Mais il ne faut pas se tromper, les sourires ne sont que de façade.

« La principale fonction de JingJing et de ChaCha, c’est d’intimider, et pas de répondre aux questions », ont précisé les responsables du département au reporter qui a écrit l’article.

Dans les médias, la présence du flic est le début de la censure.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • argumenteur (---.---.237.182) 21 janvier 2006 19:10

    Le contrôle de l’information sur Internet peut prendre plusieurs formes.


    • Philippe (---.---.93.175) 22 janvier 2006 08:40

      c’est logique. les flics sont nécessaires dans la vie réelle, ils le sont aussi dans la vie virtuelle. Un monde sans eux relève de l’utopie. Je trouve que cette démarche est honnête, et si cette simple mesure suffit à réduire les actes illicites la liberté y aura gagné.


      • (---.---.21.210) 22 janvier 2006 11:38

        A propos de police sur le net, voir aussi les démélés de Google qui refuse de se plier aux injonctions de l’administration américaine (contrairement à Yahoo et Microsoft qui ont accepté de coopérer).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès