Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La police coréenne dans tous ses états

La police coréenne dans tous ses états

Mais que se passe-t-il dans la tête des policiers en Corée du Sud ?! Les semaines se suivent et se ressemblent au regard du nombre de scandales qui frappent les services de sécurité de la péninsule.

Il y a une semaine, quatre officiers se faisaient arrêter pour avoir battu et torturé 22 suspects depuis le mois d’août 2009 dans la station de Yangcheon, à l’Ouest de Séoul. Inadmissible pourrait-on penser à la première lecture. Mais il faut comprendre les méthodes employées par leur patron.
 
Le nombre est devenu le facteur clé de réussite des officiers de police. Celui qui arrêtera le plus de criminels est désormais celui qui réussit le mieux dans la police. Et ce système de gestion basé sur le mérite personnel ne plaît pas : la révolte a sonné !
 
Le responsable de la station de police de Gangbuk à Séoul, Chae Soo-Chang (ci-contre), a dénoncé son patron, le commissaire Jo Hyuh-Oh (ci-dessous), celui-ci mettant beaucoup trop de pressions sur les officiers pour arrêter le plus de criminels possible. D’après lui, cette manière de faire a poussé certains agents à commettre des actes de torture sur certains détenus.
 
« La torture n’est pas qu’un phénomène inhérent à la station de Yangcheon, mais c’est le résultat de l’énorme pression imposée par les dirigeants des services de police en Corée afin de les former à la compétition et au besoin de performances » indiquait Chae Soo-Chang lors d’une conférence de presse hier. Cette révolte est un coup de tonnerre dans le monde de la police où l’obéissance absolue envers les supérieurs et la gestion des services par des séniors sont les règles de base.
 
Si Chae semblait bien vouloir démissionner suite à ce coup d’éclat, il a demandé également à son supérieur de prendre la responsabilité des tortures qui sont opérées par certains agents. Une fois la conférence de presse terminée, l’agence de police de la ville de Séoul a démis Chae de ses fonctions immédiatement pour avoir sali l’image des services d’ordres de la capitale.
 
L’agence a par ailleurs tenu à réfuter les propos de ce chef de police, se justifiant en indiquant que ce système de gestion au résultat était appliqué dans toutes les grandes institutions gouvernementales. Les discours divergent de plus en plus entre policiers de haut-rangs et officers et agents qui critiquent de plus en plus le système.

Bienvenue en Corée du Sud

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • jako jako 30 juin 2010 11:09

    Merci, vous savez ici aussi la méthode du chiffre pousse la police non pas a torturer heureusement mais à forcer par exemple les GAV.
    Récement dans le cadre des mesures prises pour la récession, les préfets vont être soumis à plus d’objectifs et je doute fort que ce soit le nombre de créches ou de logements sociaux.


    • frugeky 30 juin 2010 12:37

      Et pendant ce temps là, en France, des policiers mentent devant une cour d’assises et présentent des témoins sous X qui ne peuvent pas être interrogés par la défense.
      Procès de Villiers le bel.
      Multiplication des bavures, explosion du nombre de gardes à vue,...etc...
      France, pays des droits des flics et de l’écrasement des libertés.


      • Yohan Yohan 30 juin 2010 12:41

        et les accusés, ils ne mentent pas eux ???


        • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 30 juin 2010 15:41

          En fai tu cautionne les méthode de l’inquisition pour le XXIe siècle, bravo...


        • asterix asterix 30 juin 2010 16:01

          En Asie, la police sert à éliminer les réseaux qui ne sont pas de son bord !


          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 30 juin 2010 17:22

            En France aussi, tu n’as qu’à aller dans les fédération anarchistes les régulières descentes de police...


          • Arafel Arafel 1er juillet 2010 01:22

            Il y a une semaine, quatre officiers se faisaient arrêter pour avoir battu et torturé 22 suspects depuis le mois d’août 2009 dans la station de Yangcheon, à l’Ouest de Séoul.

            Il parait que c’est une démocratie, et que ce genre de comportement, on ne le trouve que de l’autre coté.


            • nightflight nightflight 1er juillet 2010 08:27

              Tout ceci est consternant !

              Heureusement qu’il y a des individus qui ont une conscience et une éthique.
              Malheureusement, comme cela arrive souvent, ils le paient de leur personne, carrière foutue.


              • Nethan 5 juillet 2010 00:01

                S’il y avait encore UN doute sur le fait que la politique du chiffre type « entreprise » est applicable partout, là c’est réglé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Arosmik

Arosmik
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès