Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La présence américaine en Corée du Sud écornée

La présence américaine en Corée du Sud écornée

Le monde observe actuellement les relations entre les deux Corées, du a l’acquisition de la force atomique par le gouvernement nord coreen. D’autres pays tels que le Japon, la Chine, la Russie, mais surtout les Etats-Unis viennent s’en mêler dans les fameux pourparlers a six. Les relations militaires américaines et sud-coréennes ont toujours été très fortes. Mais leur collaboration semblent quelques peu hésitantes ces derniers jours.

Historiquement les Etats-Unis et la Corée du Sud sont très liés militairement depuis la guerre de Corée entre 1950 et 1953. Cette guerre eut lieu entre la Corée du Nord (soutenue par la Chine communiste et l’URSS) et la Corée du Sud (soutenues par les Nations Unies et principalement les Etats-Unis). Depuis la fin de cette guerre, aucun traiter de paix n’a été signé entre les deux Corée : seulement un cesser le feu. Les jeunes Sud Coréens le savent bien : ils doivent consacrer deux ans de leur vie à effectuer un service militaire, bien souvent dans le GOP (General Out Post) prés de la zone démilitarisée séparant les deux Corée (le fameux 38eme parallèle).

Depuis les années cinquante, les Etats-Unis stationnent en Corée du Sud car officiellement la guerre n’est pas finie. C’est une des raisons de leur présence dans les Pourparlers à 6 concernant les essais nucléaires nord coréens, mais aussi de la préférence -pour certains- en matériel militaire américain de Seoul.

Cette présence américaine dans la péninsule n’est pas gratuite. Elle est d’ailleurs subventionnée par l’Etat Sud Coréen. Ce 25 avril, le Commandant des forces armées américaines Burwell Bell a demande de reconsidérer le plan de déploiement des bases américaine dans ce pays. Raison de ce redéploiement : Seoul ne financerait pas assez leur présence militaire.

Pour les media officiels Chinois, qui sont dans l’autre camp (ils collaborent avec la Corée du Nord), il s’agirait d’une première étape vers un retrait américain de Corée du Sud. En effet, toujours selon eux, ils craignent une reprise du conflit coréen et souhaiterait limiter leur présence.

Le cout de cette présence pour l’Etat sud-coréen fut multiplie par sept dans les années 90, pour atteindre 7.469 centaines de millions de Wons en 2003 (prés de 590 millions d’Euros). Cette augmentation des couts par l’armée américaine, est du aussi en parti a l’enrichissement spectaculaire de ce pays d’Asie durant cette période. En 2007, ce cout n’a pas réellement baissé : il s’élève à prés de 7225 centaines de millions de Wons (environ 560 millions d’Euros).

Pour le ministre de la défense Sud Coréen Kim Jang-soo, la déclaration de Burwell Bell est « peu convenable » du fait que ce plan de déploiement a été réalisé en accord entre les deux pays.

La population coréenne est toutefois divisée sur cette présence américaine. D’un coté, ils craignent la Corée du Nord, estimée comme quatre fois plus puissante d’un point de vu militaire. D’un autre cote ils se méfient de l’impérialisme américain. Economiquement, ces frais dispensés par l’armée américaine seraient inferieurs au cout d’une défense sud-coréenne autonome.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • penduke penduke 12 mai 2007 16:20

    Toute l’actualité américaine décryptée et analysée : http://reu-oi.blogspot.com/

    Découvrez Regard sur les Etats-Unis : un regard critique et avisé sur la politique américaine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès